Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
VinZT
VinZT
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par VinZT le Dim 10 Mai 2020 - 15:10
@Yazilikaya a écrit:
@VinZT a écrit:
@Yazilikaya a écrit:
@Bouboule a écrit:A quoi servent les ordis de vos collèges/lycées depuis 2 mois ? Ils ont tous été prêtés aux élèves ?
Tu veux parler de l'ordi qui a 8 ans d'âge,  sans publisher ni Powerpoint,  et qui met 30 mn à démarrer ?

Ce qui est en gras, c'est plutôt une qualité, non ? abi
Mais je travaille que sur ça moi!
Tu aurais un conseil sur un logiciel glamour et de folie?

Je taquine … si tu maîtrise bien ces outils, garde-les, bien évidemment.
Pour ma part je LaTeXise comme un dingue (mais c'est modérément glamour).

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
avatar
Bouboule
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Bouboule le Dim 10 Mai 2020 - 15:15
@Yazilikaya a écrit:
@Bouboule a écrit:A quoi servent les ordis de vos collèges/lycées depuis 2 mois ? Ils ont tous été prêtés aux élèves ?
Tu veux parler de l'ordi qui a 8 ans d'âge,  sans publisher ni Powerpoint,  et qui met 30 mn à démarrer ?

Tu n'es pas en collège/lycée, si ?
(Ceci dit, j'assure à distance avec un ordi qui est dans sa 11è année.)
Clecle78
Clecle78
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 le Dim 10 Mai 2020 - 15:21
Sophie 38 tu contactes un syndicat pour te soutenir mais clairement c'est 18 h au collège pas plus. Sinon tu prends seulement tes classes de 6 et 5 au collège et tu continues le reste à distance. Tes collègues peuvent peut être aussi te soutenir. Le couplet culpabilisant on connaît bien, malheureusement, mais à un moment c'est toi qui vois si tu acceptes ou non ce qu'on cherche à t'imposer illégalement.
avatar
Enaeco
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Enaeco le Dim 10 Mai 2020 - 15:22
@Thalia de G a écrit:
@Enaeco a écrit:Certains collègues n'ont ni ordinateur, ni connexion. Pourtant ils seront payés comme tout le monde. Ce n'est pas le cas du privé.
Remarque non polémique : je n'imaginais même pas que ce soit possible en 2020.

Surement une très petite minorité. Ca doit être extrêmement rare de cumuler les deux.

J'ai au moins trois collègues qui n'ont rien mis en ligne par eux même.

Ils sont loin d'être coupés du monde pour autant.
Certains sont rentrés dans leur région d'origine pour voter et sont restés sur place quand le confinement a été mis en place, sans aucune ressource pour travailler.
Certains n'ont pas internet dans l'appartement où ils sont confinés parce qu'ils quittent leur région d'affectation autant qu'ils peuvent.
Certains ont une connexion mais se contentent d'un smartphone ou d'une tablette (quand il s'agit de travailler dessus, c'est plus compliqué...).

Bref, se retrouver dans un lieu avec un ordinateur en bon état et une connexion qui tient la route, quand on se retrouve confiné dans l'urgence avec interdiction de déplacement, ce n'est pas donné à tout le monde, même en 2020.

En tout cas, on attend pas grand chose de nous.
On pourrait écrire dans le cahier de texte "lire 2 pages du manuel" et donne une liste d'exercices associés et corrigés du manuel, on pourrait difficilement contester notre travail.
Je ne pense pas qu'on puisse comparer cette liberté avec un réel télétravail dans certaines branches du privé.
Avant qu'on ne me reprenne, je sais aussi que certains s'investissent au dela du raisonnable et fournissent un travail monstrueux depuis le début du confinement.
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Thalia de G le Dim 10 Mai 2020 - 15:26
Merci de ta réponse, je n'avais pas pensé à ceux qui sont mutés par exemple loin de chez eux et n'ont pas tout emporté en vacances et / ou confinement dans leur résidence d'origine.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
A Tuin
A Tuin
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par A Tuin le Dim 10 Mai 2020 - 15:28
@Lagomorphe a écrit:
@pogonophile a écrit:
Effectivement, si tu trouves inhumain de dire "vous avez vos propres masques pour prendre le métro et aller à Franprix donc on va pas attendre la livraison pour commencer à préparer la rentrée", tu illustres bien la notion que tu cités de "mauvaise volonté" ; perso, pour lâcher un qualificatif comme "inhumain", j'en attends un petit peu plus.
Après c'est toujours plus clair quand on désigne et répond, que quand on balance lâchement par dessus son épaule.

Heureusement, tous ne sont pas comme ça.

Non, nous n'avons pas tous nos propres masques, très loin de là. Et c'est bien le problème : tu (puisque tu as choisi de prendre mon message comme une attaque ciblée) as observé on ne sait comment, de ta fenêtre ou en allant acheter ta baguette, des gens dans la rue avec des masques, tu en as manifestement déduit que tout le monde, et notamment les enseignants, pouvait s'en procurer - ce n'est pas comme si on nageait dans la pénurie de masques depuis des semaines - pour finalement conclure à une sorte de "y'a qu'à".

@pogonophile a écrit:
@Clecle78 a écrit:Nous n'avons pas la même notion de mauvaise volonté Pogonophile. Vouloir se préserver c'est faire preuve de mauvaise volonté ? Ca fait plusieurs fois que tu ressors cet argument si je ne me trompe pas et je trouve ton message assez choquant. Heureusement mon chef n'est pas comme ca. Hors de question pour lui qu'on reprenne sans masques fournis par l'administration.  Une réunion ça se fait très bien en visioconférence et autant continuer à distance si les conditions ne sont pas là. Si pour toi preparer la réunion en présentiel est plus importante  que la sécurité des personnels franchement ça fait peur.

Absolument pas ; et l'expression vient du raccourci de @Lagomorphe dans son message insidieux.

Parce que ta position était elle-même insidieuse : que conclure d'autre que la mauvaise volonté quand quelqu'un n'exécute pas un "y'a qu'à", considéré a priori comme possible et facile pour tout le monde ?

Mais il est peut-être plus sage de revenir au sujet plutôt que de faire l'exégèse des messages des autres en y ajoutant des adverbes et des adjectifs déplaisants :  

On en revient toujours au même, que les recteurs, rectorats et chefs devraient faire remonter et se plaindre comme quoi le gouvernement n'a qu'à fournir des masques aux gens et s'assumer. Si l'Etat ne peut pas s'assumer, poursuite du distanciel. C'est partout que les gens devraient râler, c'est scandaleux depuis le début. Je ne comprends que des citoyens puissent défendre le système en essayant de trouver des biais. Depuis le début tout le monde constate qu'il y a eu une mauvaise gestion, et maintenant on vient dire aux gens de s'assumer ? Une belle honte.
avatar
pseudo-intello
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par pseudo-intello le Dim 10 Mai 2020 - 15:30
@Sophie38 a écrit:
@Clecle78 a écrit:Sophie 38. Effectivement on est plusieurs à t'avoir répondu. Ce que je ne comprends pas c'est que finalement tu serais la seule à prendre tous les présents plus tes classes. Et tes collègues feraient quoi du coup ? Ils se tourneraient les pouces chez eux ? Ça me paraît bizarre ton cas de figure...  

C'est très simple : environ 80 élèves de prévu entre les 6è et 5è. Ils sont répartis par groupe de 15 au maximum soit confection de 6 groupes donc
- lundi matin : 3h groupe 1
- lundi a-m : 3h groupe 2
- mardi matin : 3h groupe 3
- mardi a-m : 3h groupe 4
- jeudi matin : 3h groupe 5
- jeudi am : 3h groupe 6

Chaque groupe d'élèves a eu ces 3h/sem réglementaire d'HG et moi les 18h réglementaires minimum devant élèves

Mes collègues non, ils travaillent toute la journée en distanciel avec les élèves de leurs classes de 6è et de 5è qui ne viennent pas, leurs 4è et 3è.
Le chef m'a dit qu'il me restait le mercredi toute la journée et le vendredi toute la journée pour travailler en distanciel avec les élèves de mes 2 classes de 5e qui ne viennent pas, mes 2 classes de 4è, mes 2 classes de 3è, et que c'est largement suffisant.
Je lui ai parlé de la circulaire ministérielle du 4 mai disant que si le service était complet en présentiel, le distanciel ne devait pas être fait par moi mais par mes collègues. Il m'a fait le couplet de "vous n'allez quand même pas laisser vos élèves" et quand je lui ai dit que mes collègues pouvaient peut-être le faire il m'a dit "trop compliqué pour vous, il faudra tout leur expliquer et cela vous prendra autant de temps que si vous le faisiez directement avec vos élèves, voire plus" (là par contre il n'a pas tort)

!!!!
Et tu prépares tes cours en présentiel dans la nuit du samedi au dimanche ?

Je comprends l'intérêt de maintenir le distanciel, mais dans ce cas, ne prends que tes classes en présentiel.

Plusieurs hypothèses sont possibles, à toi de voir en fonction de la situation qui t'es propre : mets les points sur les i :1- pas de classe en double boulot (présentiel + distanciel) , 2, pas de classes des autres (sauf si on te décharge en échange de classes à toi et que ça te convient).

S'il maintient sa position, au choix :
- tu l'informes que tu vas consulter ton IPR (et mail direct à ton IPR, en l'informant qu'une lettre suivra très vite). Une lettre à ton IPR n'est pas tenue de passer par la voie hiérarchique
- tu l'informes que tu vas contacter to syndicat (et tu le contactes dans la foulée)
- tu lui expliques que ce n'est pas tenable, et que ce serait quand même dommage que tu imploses et sois en arrêt
- tu utilise le joker "je le sens pas, je continue en distanciel" de Blanquer

Je ne suis pas loin de penser que l a pression de dingue qu'il te met est destinée à faire culpabiliser tes collègues et les voir retourner au front
Clecle78
Clecle78
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 le Dim 10 Mai 2020 - 15:33
Peut être qu'entre rien et un investissement au delà du raisonnable il y a un juste milieu que la plupart d'entre nous pratiquent ... Je confirme pour les difficultés matérielles. Je suis confinée sans wifi, avec un vieil ordinateur hors d'âge . Pas simple !
avatar
Ramanujan974
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Ramanujan974 le Dim 10 Mai 2020 - 15:37
On est là sur une problématique bien connue dans l'Education Nationale : elle exige de ses agents un travail pour lequel elle ne fournit pas les outils nécessaires. C'est vrai pour l'espace bureau chez soi, le matériel informatique, les livres, la papeterie, l'imprimante, le transport.

Faux !
Elle exige de ses larbins enseignants de fournir leur matériel.
Les CdE, IPR, et autres ont tout sur leur bureau.

C'est fort de café tout de même.
Des gens qui ne paient pas leur papier, leurs stylos, leur ordinateur, leur imprimante, leur fauteuil, leur bureau (meuble), qui en plus ont un logement fourni (et donc ne sacrifie pas une partie de leur logement personnel) sont choqués que les profs ne veulent pas apporter leurs propres masques ! Il y a un petit côté "Comité des Forges", je trouve.

Et l'argument "il faut bien sortir de chez vous avec un masque" ne tient pas : le trajet domicile-travail fait partie du travail, vu qu'un accident à ce moment est considéré comme accident de travail. C'est donc bien à l'employeur de me fournir un masque au départ de chez moi si je dois aller sur mon lieu de travail.

Quant au lavage collectif des masques, l'exemple de la SNCF montre une fois de plus l'impéritie crasse de notre administration.
Cela fait longtemps qu'un tel système aurait dû être mis en place pour l'ensemble des établissements scolaires d'une zone à délimiter.
On dirait que c'est fait exprès pour montrer que "le privé c'est quand même mieux".
trompettemarine
trompettemarine
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par trompettemarine le Dim 10 Mai 2020 - 15:38
@Thalia de G a écrit:
@Enaeco a écrit:Certains collègues n'ont ni ordinateur, ni connexion. Pourtant ils seront payés comme tout le monde. Ce n'est pas le cas du privé.
Remarque non polémique : je n'imaginais même pas que ce soit possible en 2020.
J'en connais plusieurs. Ce sujet vaudrait d'ailleurs le coup d'une véritable enquête (pas de police ! )
A Tuin
A Tuin
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par A Tuin le Dim 10 Mai 2020 - 15:39
@Maju a écrit:Ici, le discours du CDE a été très clair: si les masques n'ont pas été livrés au collège, on n'ouvre pas, point. Même chose pour le gel hydroalcoolique et les produits désinfectants.

C'est bien je trouve, il fait son travail. Après le rectorat va peut être venir lui trouver affaire pour des choses, il les enverra promener, il s'assume.
Je ne vois rien à redire à ça.
Isis39
Isis39
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Isis39 le Dim 10 Mai 2020 - 15:41
@pseudo-intello a écrit:
@Sophie38 a écrit:
@Clecle78 a écrit:Sophie 38. Effectivement on est plusieurs à t'avoir répondu. Ce que je ne comprends pas c'est que finalement tu serais la seule à prendre tous les présents plus tes classes. Et tes collègues feraient quoi du coup ? Ils se tourneraient les pouces chez eux ? Ça me paraît bizarre ton cas de figure...  

C'est très simple : environ 80 élèves de prévu entre les 6è et 5è. Ils sont répartis par groupe de 15 au maximum soit confection de 6 groupes donc
- lundi matin : 3h groupe 1
- lundi a-m : 3h groupe 2
- mardi matin : 3h groupe 3
- mardi a-m : 3h groupe 4
- jeudi matin : 3h groupe 5
- jeudi am : 3h groupe 6

Chaque groupe d'élèves a eu ces 3h/sem réglementaire d'HG et moi les 18h réglementaires minimum devant élèves

Mes collègues non, ils travaillent toute la journée en distanciel avec les élèves de leurs classes de 6è et de 5è qui ne viennent pas, leurs 4è et 3è.
Le chef m'a dit qu'il me restait le mercredi toute la journée et le vendredi toute la journée pour travailler en distanciel avec les élèves de mes 2 classes de 5e qui ne viennent pas, mes 2 classes de 4è, mes 2 classes de 3è, et que c'est largement suffisant.
Je lui ai parlé de la circulaire ministérielle du 4 mai disant que si le service était complet en présentiel, le distanciel ne devait pas être fait par moi mais par mes collègues. Il m'a fait le couplet de "vous n'allez quand même pas laisser vos élèves" et quand je lui ai dit que mes collègues pouvaient peut-être le faire il m'a dit "trop compliqué pour vous, il faudra tout leur expliquer et cela vous prendra autant de temps que si vous le faisiez directement avec vos élèves, voire plus" (là par contre il n'a pas tort)

!!!!
Et tu prépares tes cours en présentiel dans la nuit du samedi au dimanche ?

Je comprends l'intérêt de maintenir le distanciel, mais dans ce cas, ne prends que tes classes en présentiel.

Plusieurs hypothèses sont possibles, à toi de voir en fonction de la situation qui t'es propre : mets les points sur les i :1- pas de classe en double boulot (présentiel + distanciel) , 2, pas de classes des autres (sauf si on te décharge en échange de classes à toi et que ça te convient).

S'il maintient sa position, au choix :
- tu l'informes que tu vas consulter ton IPR (et mail direct à ton IPR, en l'informant qu'une lettre suivra très vite). Une lettre à ton IPR n'est pas tenue de passer par la voie hiérarchique
- tu l'informes que tu vas contacter to syndicat (et tu le contactes dans la foulée)
- tu lui expliques que ce n'est pas tenable, et que ce serait quand même dommage que tu imploses et sois en arrêt
- tu utilise le joker "je le sens pas, je continue en distanciel" de Blanquer

Je ne suis pas loin de penser que l a pression de dingue qu'il te met est destinée à faire culpabiliser tes collègues et les voir retourner au front

Et je ne comprends pas son raisonnement : toi tu peux prendre des élèves qui ne sont pas les tiens et tes collègues non ?
Isis39
Isis39
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Isis39 le Dim 10 Mai 2020 - 15:42
@Clecle78 a écrit:Peut être qu'entre rien et un investissement au delà du raisonnable il y a un juste milieu que la plupart d'entre nous pratiquent ... Je confirme pour les difficultés matérielles. Je suis confinée sans wifi, avec un vieil ordinateur hors d'âge . Pas simple !

Quand tu dis sans wifi, ça veut dire sans internet par box ?
Clecle78
Clecle78
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 le Dim 10 Mai 2020 - 15:43
Oui en 4g
Hocam
Hocam
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hocam le Dim 10 Mai 2020 - 15:44
@Sophie38 a écrit:
Chaque groupe d'élèves a eu ces 3h/sem réglementaire d'HG et moi les 18h réglementaires minimum devant élèves

Le chef m'a dit qu'il me restait le mercredi toute la journée et le vendredi toute la journée pour travailler en distanciel avec les élèves de mes 2 classes de 5e qui ne viennent pas, mes 2 classes de 4è, mes 2 classes de 3è, et que c'est largement suffisant.
Je lui ai parlé de la circulaire ministérielle du 4 mai disant que si le service était complet en présentiel, le distanciel ne devait pas être fait par moi mais par mes collègues. Il m'a fait le couplet de "vous n'allez quand même pas laisser vos élèves" et quand je lui ai dit que mes collègues pouvaient peut-être le faire il m'a dit "trop compliqué pour vous, il faudra tout leur expliquer et cela vous prendra autant de temps que si vous le faisiez directement avec vos élèves, voire plus" (là par contre il n'a pas tort)
Je bondis à chacune de tes phrases.

1. les «heures réglementaires», pardon, n'ont pratiquement aucun sens dans ces circonstances (la circulaire évoque en gros le maintien du poids respectif de chaque discipline, mais ça ne veut pas dire « ah mais nan il faut absolument que les 4e A aient leurs trois heures de X et leur heure de Y, si si Mme Sophie je vous assure ! »)
2. (au passage, 18h n'est pas ton minimum réglementaire, mais c'est une autre histoire)
3. la circulaire du 4 mai ne dit pas que si tu fais ton service complet en présentiel, tes collègues doivent absolument prendre le relai pour le travail à distance des classes restées à la maison :
Circulaire du 4 mai 2020 a écrit:Au collège, l'objectif visé est de maintenir le poids respectif de chaque enseignement, dans le cadre de l'organisation retenue par chaque établissement, liée aux contraintes sanitaires et aux professeurs présents. Si des aménagements sont néanmoins nécessaires, les enseignements de français et de mathématiques doivent être priorisés.
Donc, ton CDE a de la marge pour réorganiser les enseignements, « prioriser » d'autres matières si vraiment il veut que les 4es et les 3es récupèrent les heures que tu ne peux leur faire à distance
4. son « couplet » sur l'air « vous n'allez quand même pas laisser vos élèves » est une odieuse forme de chantage affectif caractérisé et de culpabilisation, c'en est même une illustration typique. Tu lui réponds « si, je vais les laisser », tu le salues sèchement et tu t'en vas (version présentiel) / tu mets fin à ton message (version à distance).
5. pour ta dernière phrase, si, il a tort (voir ci-dessus, point n°3).


Dernière édition par Hocam le Dim 10 Mai 2020 - 15:46, édité 1 fois

_________________
Hayat kısa, kuşlar uçuyor
A Tuin
A Tuin
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par A Tuin le Dim 10 Mai 2020 - 15:44
@Rosanette a écrit:

Faites comme en colo, et mettez votre petite étiquette tissu si ça vous fait plaisir !

Le protocole pour un masque en tissu est un lavage à 60°, ça devrait bien se passer hein.

Personne le le fera, c'est du flan.

Tu ranges ton masque en tissu dans un sac en plein soleil en journée, ça va le dresser le virus. Ou sinon rangé dans un sac à part pendant quelques jours le temps que le virus parte, et hop ça repart.
A Tuin
A Tuin
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par A Tuin le Dim 10 Mai 2020 - 15:46
@Isis39 a écrit:
@pseudo-intello a écrit:
@Sophie38 a écrit:
@Clecle78 a écrit:Sophie 38. Effectivement on est plusieurs à t'avoir répondu. Ce que je ne comprends pas c'est que finalement tu serais la seule à prendre tous les présents plus tes classes. Et tes collègues feraient quoi du coup ? Ils se tourneraient les pouces chez eux ? Ça me paraît bizarre ton cas de figure...  

C'est très simple : environ 80 élèves de prévu entre les 6è et 5è. Ils sont répartis par groupe de 15 au maximum soit confection de 6 groupes donc
- lundi matin : 3h groupe 1
- lundi a-m : 3h groupe 2
- mardi matin : 3h groupe 3
- mardi a-m : 3h groupe 4
- jeudi matin : 3h groupe 5
- jeudi am : 3h groupe 6

Chaque groupe d'élèves a eu ces 3h/sem réglementaire d'HG et moi les 18h réglementaires minimum devant élèves

Mes collègues non, ils travaillent toute la journée en distanciel avec les élèves de leurs classes de 6è et de 5è qui ne viennent pas, leurs 4è et 3è.
Le chef m'a dit qu'il me restait le mercredi toute la journée et le vendredi toute la journée pour travailler en distanciel avec les élèves de mes 2 classes de 5e qui ne viennent pas, mes 2 classes de 4è, mes 2 classes de 3è, et que c'est largement suffisant.
Je lui ai parlé de la circulaire ministérielle du 4 mai disant que si le service était complet en présentiel, le distanciel ne devait pas être fait par moi mais par mes collègues. Il m'a fait le couplet de "vous n'allez quand même pas laisser vos élèves" et quand je lui ai dit que mes collègues pouvaient peut-être le faire il m'a dit "trop compliqué pour vous, il faudra tout leur expliquer et cela vous prendra autant de temps que si vous le faisiez directement avec vos élèves, voire plus" (là par contre il n'a pas tort)

!!!!
Et tu prépares tes cours en présentiel dans la nuit du samedi au dimanche ?

Je comprends l'intérêt de maintenir le distanciel, mais dans ce cas, ne prends que tes classes en présentiel.

Plusieurs hypothèses sont possibles, à toi de voir en fonction de la situation qui t'es propre : mets les points sur les i :1- pas de classe en double boulot (présentiel + distanciel) , 2, pas de classes des autres (sauf si on te décharge en échange de classes à toi et que ça te convient).

S'il maintient sa position, au choix :
- tu l'informes que tu vas consulter ton IPR (et mail direct à ton IPR, en l'informant qu'une lettre suivra très vite). Une lettre à ton IPR n'est pas tenue de passer par la voie hiérarchique
- tu l'informes que tu vas contacter to syndicat (et tu le contactes dans la foulée)
- tu lui expliques que ce n'est pas tenable, et que ce serait quand même dommage que tu imploses et sois en arrêt
- tu utilise le joker "je le sens pas, je continue en distanciel" de Blanquer

Je ne suis pas loin de penser que l a pression de dingue qu'il te met est destinée à faire culpabiliser tes collègues et les voir retourner au front

Et je ne comprends pas son raisonnement : toi tu peux prendre des élèves qui ne sont pas les tiens et tes collègues non ?

J'en pense que tu te fais bien enfumer. Tu vas aller prendre les risques et passer tes journées, ensuite faire le distanciel chez toi en surplus le soir ? Plains toi à ton inspecteur. Tes autres collègues sont bien tranquilles ils vont passer une bonne République pendant que tu vas aller faire le travail...
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pourquoi 3,14159 le Dim 10 Mai 2020 - 15:47
@Isis39 a écrit:Et je ne comprends pas son raisonnement : toi tu peux prendre des élèves qui ne sont pas les tiens et tes collègues non ?
C'est un peu fort de café, en effet.

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
Maellerp
Maellerp
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Maellerp le Dim 10 Mai 2020 - 15:51
@Isis39 a écrit:
@pseudo-intello a écrit:
@Sophie38 a écrit:
@Clecle78 a écrit:Sophie 38. Effectivement on est plusieurs à t'avoir répondu. Ce que je ne comprends pas c'est que finalement tu serais la seule à prendre tous les présents plus tes classes. Et tes collègues feraient quoi du coup ? Ils se tourneraient les pouces chez eux ? Ça me paraît bizarre ton cas de figure...  

C'est très simple : environ 80 élèves de prévu entre les 6è et 5è. Ils sont répartis par groupe de 15 au maximum soit confection de 6 groupes donc
- lundi matin : 3h groupe 1
- lundi a-m : 3h groupe 2
- mardi matin : 3h groupe 3
- mardi a-m : 3h groupe 4
- jeudi matin : 3h groupe 5
- jeudi am : 3h groupe 6

Chaque groupe d'élèves a eu ces 3h/sem réglementaire d'HG et moi les 18h réglementaires minimum devant élèves

Mes collègues non, ils travaillent toute la journée en distanciel avec les élèves de leurs classes de 6è et de 5è qui ne viennent pas, leurs 4è et 3è.
Le chef m'a dit qu'il me restait le mercredi toute la journée et le vendredi toute la journée pour travailler en distanciel avec les élèves de mes 2 classes de 5e qui ne viennent pas, mes 2 classes de 4è, mes 2 classes de 3è, et que c'est largement suffisant.
Je lui ai parlé de la circulaire ministérielle du 4 mai disant que si le service était complet en présentiel, le distanciel ne devait pas être fait par moi mais par mes collègues. Il m'a fait le couplet de "vous n'allez quand même pas laisser vos élèves" et quand je lui ai dit que mes collègues pouvaient peut-être le faire il m'a dit "trop compliqué pour vous, il faudra tout leur expliquer et cela vous prendra autant de temps que si vous le faisiez directement avec vos élèves, voire plus" (là par contre il n'a pas tort)

!!!!
Et tu prépares tes cours en présentiel dans la nuit du samedi au dimanche ?

Je comprends l'intérêt de maintenir le distanciel, mais dans ce cas, ne prends que tes classes en présentiel.

Plusieurs hypothèses sont possibles, à toi de voir en fonction de la situation qui t'es propre : mets les points sur les i :1- pas de classe en double boulot (présentiel + distanciel) , 2, pas de classes des autres (sauf si on te décharge en échange de classes à toi et que ça te convient).

S'il maintient sa position, au choix :
- tu l'informes que tu vas consulter ton IPR (et mail direct à ton IPR, en l'informant qu'une lettre suivra très vite). Une lettre à ton IPR n'est pas tenue de passer par la voie hiérarchique
- tu l'informes que tu vas contacter to syndicat (et tu le contactes dans la foulée)
- tu lui expliques que ce n'est pas tenable, et que ce serait quand même dommage que tu imploses et sois en arrêt
- tu utilise le joker "je le sens pas, je continue en distanciel" de Blanquer

Je ne suis pas loin de penser que l a pression de dingue qu'il te met est destinée à faire culpabiliser tes collègues et les voir retourner au front

Et je ne comprends pas son raisonnement : toi tu peux prendre des élèves qui ne sont pas les tiens et tes collègues non ?

Même réflexion ! En quoi serait ce plus compliqué pour toi que pour eux ??? Tu prends leurs élèves, ils se partagent les tiens point barre ! Et aucun de tes collègues ne te soutient ? Un syndicat ? Franchement soit il t'enlève du présentiel soit tu lui laisses sur les bras tes autres classes et l'orientation qui va avec !!!
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par henriette le Dim 10 Mai 2020 - 15:52
@A Tuin a écrit:
@Rosanette a écrit:Faites comme en colo, et mettez votre petite étiquette tissu si ça vous fait plaisir !

Le protocole pour un masque en tissu est un lavage à 60°, ça devrait bien se passer hein.
Personne le le fera, c'est du flan.

Tu ranges ton masque en tissu dans un sac en plein soleil en journée, ça va le dresser le virus. Ou sinon rangé dans un sac à part pendant quelques jours le temps que le virus parte, et hop ça repart.
Oh oui oh oui oh oui ! C'est génial, et comme ça on pourra regarder quelles bactéries, quels moisissures, etc. viendront s'installer dans ces jolis petits bouillons de culture ! Ça va être trop fun de respirer ça ensuite ! yesyes yesyes yesyes

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Philomène87
Philomène87
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Philomène87 le Dim 10 Mai 2020 - 15:54
A vrai dire, avant de lire l'histoire de Sophie, j'avais imaginé que mon cde pourrait bien nous faire le coup aussi, et j'avais préparé mes billes.
Sophie, à mon avis, tu devrais refuser le distanciel tant que tu auras 21 heures de présentiel. Après quelques plaintes de parents, il reverra son organisation.
C'est clairement un abus et si tu ne sors pas les crocs maintenant, c'est parti pour te faire avoir à chaque fois que l'occasion se présentera.
Saramago
Saramago
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Saramago le Dim 10 Mai 2020 - 15:55
Compliqué de suivre tout le fil de ce forum, il est pour le moins actif ! Je m'étonne encore qu'on se focalise sur la gravité de ce virus en oubliant, ou en mettant de côté comme une chose secondaire, les effets terribles (terrifiants, me disait mon médecin) du confinement. Quand on parle du protocole, la discussion sur les masques, les distances, la responsabilité de l'administration ou des enseignants, toutes ces questions me paraissent oublier complètement que la reprise est d'abord une nécessité pour les élèves, les parents qui ont besoin de travailler et, dans un changement d'échelle tout à fait justifier au regard du caractère mondial de cette affaire, pour la survie de pas mal de millions de personnes qui dépendent - et c'est un problème bien plus grave - de la bonne vitalité de l'économie occidentale. Notre confort, à nous qui sommes salariés, souvent bien logés, assurés d'avoir un boulot et dans 6 semaines sûrs d'être en vacances, me semble à la limite du mauvais goût. Il faut reprendre, non pour nous, mais parce que nous appartenons à une société qui a besoin de nous. Et, encore une fois, les risques de ce virus sont tellement infimes que, du mauvais goût, j'ai parfois l'impression qu'on flirte parfois avec la mauvaise foi.
pogonophile
pogonophile
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par pogonophile le Dim 10 Mai 2020 - 15:55
@pseudo-intello a écrit:Plusieurs hypothèses sont possibles, à toi de voir en fonction de la situation qui t'es propre : mets les points sur les i :1- pas de classe en double boulot (présentiel + distanciel) , 2, pas de classes des autres (sauf si on te décharge en échange de classes à toi et que ça te convient).

S'il maintient sa position, au choix :
- tu l'informes que tu vas consulter ton IPR (et mail direct à ton IPR, en l'informant qu'une lettre suivra très vite). Une lettre à ton IPR n'est pas tenue de passer par la voie hiérarchique
- tu l'informes que tu vas contacter to syndicat (et tu le contactes dans la foulée)
- tu lui expliques que ce n'est pas tenable, et que ce serait quand même dommage que tu imploses et sois en arrêt
- tu utilise le joker "je le sens pas, je continue en distanciel" de Blanquer

Euh j'ai rien vu d'ecrit à ce sujet donc ça me paraît délicat.

@Ramanujan974
Je te suggère de modérer ton propos en te rappelant que dans tout établissement, il y a accès à ce que tu regrettes de ne pas avoir, comme du matériel informatique, des imprimantes, papier, stylo, etc. La lutte des classes elle ne se joue pas là.
avatar
Kea
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Kea le Dim 10 Mai 2020 - 15:56
@Sophie38 a écrit:C'est très simple : environ 80 élèves de prévu entre les 6è et 5è. Ils sont répartis par groupe de 15 au maximum soit confection de 6 groupes donc
- lundi matin : 3h groupe 1
- lundi a-m : 3h groupe 2
- mardi matin : 3h groupe 3
- mardi a-m : 3h groupe 4
- jeudi matin : 3h groupe 5
- jeudi am : 3h groupe 6

Chaque groupe d'élèves a eu ces 3h/sem réglementaire d'HG et moi les 18h réglementaires minimum devant élèves

Mes collègues non, ils travaillent toute la journée en distanciel avec les élèves de leurs classes de 6è et de 5è qui ne viennent pas, leurs 4è et 3è.
Le chef m'a dit qu'il me restait le mercredi toute la journée et le vendredi toute la journée pour travailler en distanciel avec les élèves de mes 2 classes de 5e qui ne viennent pas, mes 2 classes de 4è, mes 2 classes de 3è, et que c'est largement suffisant.
Je lui ai parlé de la circulaire ministérielle du 4 mai disant que si le service était complet en présentiel, le distanciel ne devait pas être fait par moi mais par mes collègues. Il m'a fait le couplet de "vous n'allez quand même pas laisser vos élèves" et quand je lui ai dit que mes collègues pouvaient peut-être le faire il m'a dit "trop compliqué pour vous, il faudra tout leur expliquer et cela vous prendra autant de temps que si vous le faisiez directement avec vos élèves, voire plus" (là par contre il n'a pas tort)

!!!!

Ton chef a oublié de te dire qu'il te restera aussi le samedi et le dimanche pour préparer les cours à assurer en présentiel et mettre ta casquette de PP bounce
L'organisation prévue revient à te faire faire un double service (12 groupes en HG en collège), et même s'il n'y a pas de copies à corriger, c'est de la folie...
Tes collègues ont fait valoir leurs droits, tu dois pouvoir faire valoir les tiens aussi.
De plus, je ne suis pas certaine que le temps de concertation soit si important. Il est prévu que tu prennes les élèves de tes collègues en présentiel : avez-vous l'intention de vous concerter pour décider de ce que tu vas faire en classe ? Si oui, les décisions prises vaudront aussi pour tes collègues qui suivraient tes élèves à distance, non ? Le plus compliqué, c'est sans doute pour la personne qui devrait refaire les groupes sur l'ENT afin que chaque enseignant soit mis en lien avec les groupes remodelés qui lui auront été attribués.
Firefly
Firefly
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Firefly le Dim 10 Mai 2020 - 15:58
@Enaeco a écrit:
@Thalia de G a écrit:
@Enaeco a écrit:Certains collègues n'ont ni ordinateur, ni connexion. Pourtant ils seront payés comme tout le monde. Ce n'est pas le cas du privé.
Remarque non polémique : je n'imaginais même pas que ce soit possible en 2020.

Surement une très petite minorité. Ca doit être extrêmement rare de cumuler les deux.

J'ai au moins trois collègues qui n'ont rien mis en ligne par eux même.

Ils sont loin d'être coupés du monde pour autant.
Certains sont rentrés dans leur région d'origine pour voter et sont restés sur place quand le confinement a été mis en place, sans aucune ressource pour travailler.
Certains n'ont pas internet dans l'appartement où ils sont confinés parce qu'ils quittent leur région d'affectation autant qu'ils peuvent.
Certains ont une connexion mais se contentent d'un smartphone ou d'une tablette (quand il s'agit de travailler dessus, c'est plus compliqué...).

Bref, se retrouver dans un lieu avec un ordinateur en bon état et une connexion qui tient la route, quand on se retrouve confiné dans l'urgence avec interdiction de déplacement, ce n'est pas donné à tout le monde, même en 2020.

En tout cas, on attend pas grand chose de nous.
On pourrait écrire dans le cahier de texte "lire 2 pages du manuel" et donne une liste d'exercices associés et corrigés du manuel, on pourrait difficilement contester notre travail.
Je ne pense pas qu'on puisse comparer cette liberté avec un réel télétravail dans certaines branches du privé.
Avant qu'on ne me reprenne, je sais aussi que certains s'investissent au dela du raisonnable et fournissent un travail monstrueux depuis le début du confinement.

Pas besoin de ne pas avoir d'ordinateur, ni de connexion pour ne rien donner...j'ai un collègue de spécialité qui a clairement dit à ses élèves "vous avez un manuel, servez-vous en, je ne vous enverrai rien." Certes c'est une minorité mais cela existe.
Clairement, je ne comprends pas pourquoi les enseignants qui n'envoient rien ne sont pas sanctionnés d'une manière ou d'une autre. Au pire on devrait leur demander de venir bosser à l'école, chez nous c'est ce qu'il s'est passé.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum