Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
anthinéa
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par anthinéa le Jeu 14 Mai 2020 - 17:18
@Pontorson50 a écrit:
@uneodyssée a écrit:Si : en assouplissant le fameux protocole… ce que demandent maintenant les pédiatres qui se sont rendu compte que l'école comme ça, c'était pas franchement mieux pour les enfants qu'à la maison, du moins pour la plupart.
(Et comme les adultes présents dans les écoles, pas grand monde ne s'en soucie… on se contentera de fermer/tester chaque fois qu'un personnel tousse… s'il y en a un qui, bien qu'a priori non vulnérable, fait plus que tousser, eh bien tant pis : l'avait qu'à pas être du mauvais côté des statistiques…)

Lourde échéance pour le SNES qui a tout misé sur la bunkérisation impeccable. D'autant que l'allégement est le préalable au retour des 4°/3°, impraticable autrement. Je pense (ça n'engage que moi) que le SNES ne voulait pas appeler "d'en haut" à la grève pour des tas de raison (je n'ai pas le temps de développer), il a cru que la bunkerisation serait le moyen saisi par la base pour refuser de reprendre, ou, a minima, limiter la reprise. Dès lors il s'est lié à la seule  parole médicale, or la Société française de pédiatrie est la seule institution médicale à avoir soutenu la réouverture, et je ne pense pas que cela ait été anticipé par grand monde (qui d'entre nous connaissait la Société française de pédiatrie?). Elle est la seule clef pour le gouvernement afin d'ouvrir la porte des écoles en grand dès juin.

On va se rendre compte une fois de plus chez nous (ce n'est pas forcément vrai ailleurs qu'à l'EN) que l'acceptation du compromis dessert largement ceux qui font les plus gros  efforts pour. Le SGEN-CFDT (CFDT faible chez les profs à cause de ça), risque fort de devoir avaler la pilule en même temps que le SNES, mais idéologiquement, il est plus homogène dans sa vision de l'école comme lieu d'éducation totale au moins autant que d'instruction.

Le positionnement du SNALC a donc été beaucoup plus cohérent en refusant le principe même de la réouverture dès lors que le conseil scientifique (qui était d'un rang au dessus des organisations de médecins dans le processus de décision) était contre. Il n'est pas lié à l'avis des pédiatres. Contrairement aux organisations traditionnellement sur des lignes d'opposition frontale chez nous (FO/CGT/SUD), ce positionnement de refus de principe n'était pas aussi simple pour un syndicat par ailleurs très loin culturellement des postures de refus d'obéissance aux institutions.

Rien n'était facile d'ailleurs pour les syndicats dans cette affaire, la suite va être pire.

Le protocole ne peut pas s’alléger pour accueillir les 4/3 car à partir de 12 ans la contagiosité est la même que pour l’adulte. De ce fait , le protocole est d’autant plus important.
roseate
roseate
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par roseate le Jeu 14 Mai 2020 - 17:27
Je ne sais pas si la question à déjà été abordée ailleurs, oui même si elle est dans le bon fil mais : quid des heures sup' ? Stagiaire avec uniquement des 4e 3e, il semble de plus en plus probable que je me retrouve aussi avec 6h de présentiel pour des 6e 5e que je ne connais pas... Ca ne m'enchante guère, même si je n'ai pas à préparer ces cours-là... Je veux bien faire des efforts, c'est un tout petit collège, la direction est au top, on y va tous à reculons je pense, donc soit. Mais ai-je le droit de demander des heures sup' dans le contexte actuel ? Ca me fait carrément dépasser mon mi-temps (6h + 9h), sachant que j'ai encore mon mémoire à boucler...
Cleroli
Cleroli
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cleroli le Jeu 14 Mai 2020 - 17:29
@Gallia a écrit:J'ai essayé nonoreno, ça ne marche pas... je dois mal m'y prendre... Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 2314601941
Je viens d'assister à une réunion dans mon établissement en portant un masque : le scotch sur le nez ne tient pas (je dois avoir un scotch de mauvaise qualité heu ) et le mouchoir est efficace mais il m'empêche de respirer (si je le plie davantage, il n'arrête plus la buée). Je propose donc que les porteurs de lunettes n’assurent que des cours à distance Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 3854100262
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Jenny le Jeu 14 Mai 2020 - 17:31
@Cleroli : ton masque n’est pas trop grand ?
Sinon, avec des masques chirurgicaux, ça ne fait pas de buée.
Winmar
Winmar
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Winmar le Jeu 14 Mai 2020 - 17:34
@Pontorson50 a écrit:
@uneodyssée a écrit:Si : en assouplissant le fameux protocole… ce que demandent maintenant les pédiatres qui se sont rendu compte que l'école comme ça, c'était pas franchement mieux pour les enfants qu'à la maison, du moins pour la plupart.
(Et comme les adultes présents dans les écoles, pas grand monde ne s'en soucie… on se contentera de fermer/tester chaque fois qu'un personnel tousse… s'il y en a un qui, bien qu'a priori non vulnérable, fait plus que tousser, eh bien tant pis : l'avait qu'à pas être du mauvais côté des statistiques…)

Lourde échéance pour le SNES qui a tout misé sur la bunkérisation impeccable. D'autant que l'allégement est le préalable au retour des 4°/3°, impraticable autrement. Je pense (ça n'engage que moi) que le SNES ne voulait pas appeler "d'en haut" à la grève pour des tas de raison (je n'ai pas le temps de développer), il a cru que la bunkerisation serait le moyen saisi par la base pour refuser de reprendre, ou, a minima, limiter la reprise. Dès lors il s'est lié à la seule  parole médicale, or la Société française de pédiatrie est la seule institution médicale à avoir soutenu la réouverture, et je ne pense pas que cela ait été anticipé par grand monde (qui d'entre nous connaissait la Société française de pédiatrie?). Elle est la seule clef pour le gouvernement afin d'ouvrir la porte des écoles en grand dès juin.

On va se rendre compte une fois de plus chez nous (ce n'est pas forcément vrai ailleurs qu'à l'EN) que l'acceptation du compromis dessert largement ceux qui font les plus gros  efforts pour. Le SGEN-CFDT (CFDT faible chez les profs à cause de ça), risque fort de devoir avaler la pilule en même temps que le SNES, mais idéologiquement, il est plus homogène dans sa vision de l'école comme lieu d'éducation totale au moins autant que d'instruction.

Le positionnement du SNALC a donc été beaucoup plus cohérent en refusant le principe même de la réouverture dès lors que le conseil scientifique (qui était d'un rang au dessus des organisations de médecins dans le processus de décision) était contre. Il n'est pas lié à l'avis des pédiatres. Contrairement aux organisations traditionnellement sur des lignes d'opposition frontale chez nous (FO/CGT/SUD), ce positionnement de refus de principe n'était pas aussi simple pour un syndicat par ailleurs très loin culturellement des postures de refus d'obéissance aux institutions.

Rien n'était facile d'ailleurs pour les syndicats dans cette affaire, la suite va être pire.

Je ne crois pas à un allégement du protocole à court terme.  On sort juste du confinement strict et ce n'est pas deux semaines d'ouverture à dose homéopathique dans le secondaire avec un grand pont au milieu qui donneront un recul suffisant. Il faudrait qu'il y ait un consensus massif  sur le niveau de contamination et de contagiosité des enfants et adolescents pour revoir ce protocole en connaissance de cause.  Ce n'est pas une tribune de 20 pédiatres qui va changer la donne, j'attends cependant leur rapport d'étude pour me faire une idée.
Cleroli
Cleroli
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cleroli le Jeu 14 Mai 2020 - 17:38
@Jenny a écrit:@Cleroli : ton masque n’est pas trop grand ?
Sinon, avec des masques chirurgicaux, ça ne fait pas de buée.
C'était un masque chirurgical (acheté à Intermarché en début de semaine : j'ai l'impression que les barrettes au niveau du nez sont peu efficaces).
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Jenny le Jeu 14 Mai 2020 - 17:45
Tu l’as bien « collé » tout du long ? Il faut appuyer tout du long de la barrette.
uneodyssée
uneodyssée
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par uneodyssée le Jeu 14 Mai 2020 - 17:55
@Winmar a écrit:
Je ne crois pas à un allégement du protocole à court terme.  On sort juste du confinement strict et ce n'est pas deux semaines d'ouverture à dose homéopathique dans le secondaire avec un grand pont au milieu qui donneront un recul suffisant. Il faudrait qu'il y ait un consensus massif  sur le niveau de contamination et de contagiosité des enfants et adolescents pour revoir ce protocole en connaissance de cause.  Ce n'est pas une tribune de 20 pédiatres qui va changer la donne, j'attends cependant leur rapport d'étude pour me faire une idée.

J'espère que tu as raison, et que, si la contagiosité des ados n'est pas remise en question, la prudence restera de mise. Ma crainte vient de l'idée que cela pourrait permettre d'ouvrir là où le protocole l'a empêché (toutes petites écoles rurales autour de chez moi, par exemple), d'accueillir plus d'élèves partout, et que donc Blanquer/Macron seraient trop contents… Je suis très étonnée qu'après seulement trois jours de déconfinement, on soit déjà en mesure de dire que tout ira bien le 2 juin, et qu'on pourra ouvrir les cafés, etc… Je suis pour le moins troublée par ces annonces qui me semblent précipitées et je crains donc que la prudence ne soit pas la principale boussole de nos gouvernants.
Winmar
Winmar
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Winmar le Jeu 14 Mai 2020 - 18:06
@uneodyssée a écrit:
@Winmar a écrit:
Je ne crois pas à un allégement du protocole à court terme.  On sort juste du confinement strict et ce n'est pas deux semaines d'ouverture à dose homéopathique dans le secondaire avec un grand pont au milieu qui donneront un recul suffisant. Il faudrait qu'il y ait un consensus massif  sur le niveau de contamination et de contagiosité des enfants et adolescents pour revoir ce protocole en connaissance de cause.  Ce n'est pas une tribune de 20 pédiatres qui va changer la donne, j'attends cependant leur rapport d'étude pour me faire une idée.

J'espère que tu as raison, et que, si la contagiosité des ados n'est pas remise en question, la prudence restera de mise. Ma crainte vient de l'idée que cela pourrait permettre d'ouvrir là où le protocole l'a empêché (toutes petites écoles rurales autour de chez moi, par exemple), d'accueillir plus d'élèves partout, et que donc Blanquer/Macron seraient trop contents… Je suis très étonnée qu'après seulement trois jours de déconfinement, on soit déjà en mesure de dire que tout ira bien le 2 juin, et qu'on pourra ouvrir les cafés, etc… Je suis pour le moins troublée par ces annonces qui me semblent précipitées et je crains donc que la prudence ne soit pas la principale boussole de nos gouvernants.

Dans nos établissements, il y a des contraintes qui s'opposent à une réouverture massive. Je pense notamment au nettoyage des locaux.
Mon collège va accueillir environ 10 % des effectifs en raison notamment des difficultés d'assurer le nettoyage et la désinfection. Si en juin, les 4eme et 3eme reprennent. On en prendra très peu et la rotation des groupes sera sûrement encore plus élevée. En gros, chaque élève hors prioritaire viendra peut-être un jour seulement par semaine.
Je ne vois pas comment en deux semaines le gouvernement pourrait mettre de côté le protocole. Quel signal serait donnée à la population ?
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pointàlaligne le Jeu 14 Mai 2020 - 18:07
@chmarmottine a écrit:Au BO d'aujourd'hui : (désolée si l'info est déjà passée.)

https://www.education.gouv.fr/bo/20/Hebdo20/MENH2011718C.htm

La fiche 2 en pièce jointe fait ainsi le point sur les modalités de consultation des différentes instances concernées.

Merci encore une fois chmarmottine ! fleurs fleurs

Pour répondre à ceux qui ont posé la question sur l'équipement en masques, le collège a acheté des masques jetables. L'EN va livrer des masques lavables paraît-il. Mais il n'est pas prévu que ce soit le collège qui les lave : on ne sait pas si les parents y penseront, ni s'ils appliqueront toutes les précautions...
avatar
chmarmottine
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Jeu 14 Mai 2020 - 18:11
@Pointàlaligne a écrit:
@chmarmottine a écrit:Au BO d'aujourd'hui : (désolée si l'info est déjà passée.)

https://www.education.gouv.fr/bo/20/Hebdo20/MENH2011718C.htm

La fiche 2 en pièce jointe fait ainsi le point sur les modalités de consultation des différentes instances concernées.

Merci encore une fois chmarmottine ! fleurs fleurs

Pour répondre à ceux qui ont posé la question sur l'équipement en masques, le collège a acheté des masques jetables. L'EN va livrer des masques lavables paraît-il. Mais il n'est pas prévu que ce soit le collège qui les lave : on ne sait pas si les parents y penseront, ni s'ils appliqueront toutes les précautions...

Avec plaisir !
Cleroli
Cleroli
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cleroli le Jeu 14 Mai 2020 - 18:20
@Jenny a écrit:Tu l’as bien « collé » tout du long ? Il faut appuyer tout du long de la barrette.
oui, je pense .... je m'appliquerai mieux la prochaine fois (il va bien falloir trouver une solution !).

Je reviens au sujet du topic : pour ma chef, les lycées ne devraient pas rouvrir en juin,  au mieux, ils pourraient accueillir les élèves de 1re si l'oral de bac est maintenu et permettre aux élèves sans ordi de venir récupérer sur place les cours envoyés (le service docaposte fonctionne très mal). Le calendrier des conseils de classe reste inchangé, autrement dit, les cours s'arrêteront mi-juin.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Jeu 14 Mai 2020 - 18:23
@uneodyssée a écrit:
@Winmar a écrit:
Je ne crois pas à un allégement du protocole à court terme.  On sort juste du confinement strict et ce n'est pas deux semaines d'ouverture à dose homéopathique dans le secondaire avec un grand pont au milieu qui donneront un recul suffisant. Il faudrait qu'il y ait un consensus massif  sur le niveau de contamination et de contagiosité des enfants et adolescents pour revoir ce protocole en connaissance de cause.  Ce n'est pas une tribune de 20 pédiatres qui va changer la donne, j'attends cependant leur rapport d'étude pour me faire une idée.

J'espère que tu as raison, et que, si la contagiosité des ados n'est pas remise en question, la prudence restera de mise. Ma crainte vient de l'idée que cela pourrait permettre d'ouvrir là où le protocole l'a empêché (toutes petites écoles rurales autour de chez moi, par exemple), d'accueillir plus d'élèves partout, et que donc Blanquer/Macron seraient trop contents… Je suis très étonnée qu'après seulement trois jours de déconfinement, on soit déjà en mesure de dire que tout ira bien le 2 juin, et qu'on pourra ouvrir les cafés, etc… Je suis pour le moins troublée par ces annonces qui me semblent précipitées et je crains donc que la prudence ne soit pas la principale boussole de nos gouvernants.

Idem, quelque chose a rendu Édouard Philippe beaucoup plus optimiste en quelques jours. Pour la première fois, il annonce une décision sur un calendrier long (les départs en congés, c'est du deux mois, c'est inédit qu'il s'engage si loin). Un recul, qui reste possible en théorie, coûterait tellement, à lui comme au pays, que il a dû scientifiquement assurer ses arrières. Reste à voir avec quoi. On verra dans dix jours, là on saura si rebond il y a.
Hypermnestre
Hypermnestre
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hypermnestre le Jeu 14 Mai 2020 - 18:30
@Pontorson50 a écrit:
@uneodyssée a écrit:
@Winmar a écrit:
Je ne crois pas à un allégement du protocole à court terme.  On sort juste du confinement strict et ce n'est pas deux semaines d'ouverture à dose homéopathique dans le secondaire avec un grand pont au milieu qui donneront un recul suffisant. Il faudrait qu'il y ait un consensus massif  sur le niveau de contamination et de contagiosité des enfants et adolescents pour revoir ce protocole en connaissance de cause.  Ce n'est pas une tribune de 20 pédiatres qui va changer la donne, j'attends cependant leur rapport d'étude pour me faire une idée.

J'espère que tu as raison, et que, si la contagiosité des ados n'est pas remise en question, la prudence restera de mise. Ma crainte vient de l'idée que cela pourrait permettre d'ouvrir là où le protocole l'a empêché (toutes petites écoles rurales autour de chez moi, par exemple), d'accueillir plus d'élèves partout, et que donc Blanquer/Macron seraient trop contents… Je suis très étonnée qu'après seulement trois jours de déconfinement, on soit déjà en mesure de dire que tout ira bien le 2 juin, et qu'on pourra ouvrir les cafés, etc… Je suis pour le moins troublée par ces annonces qui me semblent précipitées et je crains donc que la prudence ne soit pas la principale boussole de nos gouvernants.

Idem, quelque chose a rendu Édouard Philippe beaucoup plus optimiste en quelques jours. Pour la première fois, il annonce une décision sur un calendrier long (les départs en congés, c'est du deux mois, c'est inédit qu'il s'engage si loin). Un recul, qui reste possible en théorie, coûterait tellement, à lui comme au pays, que il a dû scientifiquement assurer ses arrières. Reste à voir avec quoi. On verra dans dix jours, là on saura si rebond il y a.
edit : fil non politique
Proton
Proton
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Proton le Jeu 14 Mai 2020 - 18:32
Tout se passe très bien ailleurs ...

Dans le Huffington Post :

Huffington Post a écrit:À l'heure où certains enfants retournent à l'école après deux mois de confinement en France, des pédiatres dénoncent des "mesures de distanciation excessive".
(...) Il est urgent de maîtriser nos peurs et d’aller de l’avant pour le bien des enfants (...)

Dans ce contexte, les présidents de sociétés pédiatriques jugent “inutiles voire préjudiciables” certaines mesures de distanciation mises en place dans les écoles, comme la suppression des espaces de jeux, l’interdiction aux enfants de jouer entre eux ou le refus de consoler un enfant.

Source : https://www.huffingtonpost.fr/entry/deconfinement-ecoles-pediatres-craintes-mesures-excessives_fr_5ebd5108c5b6dd652f537750

Je pense que dans les prochaines semaines un assouplissement de ces mesures aura lieu. Elles sont "rassurantes" pour les adultes encadrants mais excessives.

Isis39
Isis39
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Isis39 le Jeu 14 Mai 2020 - 18:41
Les pédiatres se préoccupent des enfants mais ne pensent absolument pas à tous les adultes concernés : personnels et parents, voire grands parents.
mafalda16
mafalda16
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par mafalda16 le Jeu 14 Mai 2020 - 19:06
@Isis39 a écrit:Les pédiatres se préoccupent des enfants mais ne pensent absolument pas à tous les adultes concernés : personnels et parents, voire grands parents.

Et ils ont une expertise parcellaire concernant les enfants : celle de leur santé. C'est très important. Mais quand ils commencent à parler en terme d'intérêt pédagogique ça m'agace ! Si on inverse les choses, ils n'apprécieraient sans doute pas, et à juste titre, qu'un prof vienne leur expliquer comment soigner tel enfant.

_________________
"Muchos años después, frente al pelotón de fusilamiento, el coronel Aureliano Buendía había de recordar aquella tarde remota en que su padre lo llevó a conocer el hielo"
PabloPE
PabloPE
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par PabloPE le Jeu 14 Mai 2020 - 19:08
@Proton a écrit:Tout se passe très bien ailleurs ...

Dans le Huffington Post :

Huffington Post a écrit:À l'heure où certains enfants retournent à l'école après deux mois de confinement en France, des pédiatres dénoncent des "mesures de distanciation excessive".
(...) Il est urgent de maîtriser nos peurs et d’aller de l’avant pour le bien des enfants (...)

Dans ce contexte, les présidents de sociétés pédiatriques jugent “inutiles voire préjudiciables” certaines mesures de distanciation mises en place dans les écoles, comme la suppression des espaces de jeux, l’interdiction aux enfants de jouer entre eux ou le refus de consoler un enfant.

Source : https://www.huffingtonpost.fr/entry/deconfinement-ecoles-pediatres-craintes-mesures-excessives_fr_5ebd5108c5b6dd652f537750

Je pense que dans les prochaines semaines un assouplissement de ces mesures aura lieu. Elles sont "rassurantes" pour les adultes encadrants mais excessives.


@Isis39 a écrit:Les pédiatres se préoccupent des enfants mais ne pensent absolument pas à tous les adultes concernés : personnels et parents, voire grands parents.
Le huffpost a l'art de la contradiction

https://www.huffingtonpost.fr/entry/enfant-espagne-confinement_fr_5e998951c5b6a92100e5a692
A propos de l'Espagne et des pédiatres espagnols on dit exactement l'inverse
Dans ce pays qui avoisine les 20.000 morts du Covid-19, les enfants ne sont pas du tout autorisés à sortir de chez eux. La situation de ces mineurs crée un tel débat parmi les Espagnols que les médecins doivent maintenant répondre aux arguments des psychologues.

Les pédiatres sont en effet à pied d’œuvre et veillent sur la santé de la population infantile grâce à des consultations téléphoniques avec leurs parents. Et ils ne perçoivent aucun problème de santé lié au confinement. “On constate que les enfants vont bien et sont heureux d’être avec leurs parents. On s’occupe bien d’eux. Ils ne développent pas d’affections”, indique Concha Sánchez, présidente de l’Association espagnole de soins primaires pédiatriques.

Elle explique que si on laisse les mineurs sortir trop tôt, cela “peut entraîner une remontée de la mortalité, parce qu’ils peuvent contaminer les personnes vulnérables qui vivent avec eux, comme leurs grands-parents”. Elle insiste sur le fait que, “pour l’instant, le plus important est de rester prudent”. Sa collègue María José Mellado, présidente de l’Association espagnole de pédiatrie, ajoute que les enfants, bien qu’ils ne soient pas touchés par la maladie comme le reste de la population, peuvent être des vecteurs “silencieux”.

Selon elle, les mineurs sont majoritairement des porteurs asymptomatiques: “C’est pourquoi nous devons protéger aussi bien les autres enfants, qui pourraient contracter la maladie à cause de leurs camarades infectés, que les adultes qui sont en contact avec les enfants sans moyens de protection”, affirme-t-elle.

_________________
"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
avatar
sosolele
Niveau 2

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par sosolele le Jeu 14 Mai 2020 - 20:35
Où est donc la logique de faire porter obligatoirement les masques aux adultes en classe et pas aux élèves ??? De plus, dans mon établissement de nombreux collègues ne rentrent pas car les écoles ne rouvrent pas pour leurs enfants, résultats ce sont la plupart du temps les plus âgés qui sont appelés à faire du présentiel et on ne nous décharge pas pour autant des autres élèves de la même classe restés à la maison . ..mais là je m'eloigne du sujet.
Cicyle
Cicyle
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cicyle le Jeu 14 Mai 2020 - 21:20
Envoyé spécial sur la reprise. Pour l'instant, entièrement en faveur… Cohen et son "étude" totalement bancale (peu de COVID+ chez les enfants… Bin oui, ils sont confinés !), et un maire qui dit que l'école est importante, etc. J'ai l'impression d'entendre les mêmes discours que lors des élections : le symbole, tout ça tout ça… Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 1665347707
Hocam
Hocam
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hocam le Jeu 14 Mai 2020 - 21:26
@PabloPE a écrit:
Le huffpost a l'art de la contradiction
Je suis loin d'apprécier le HuffPost, mais c'est tout simplement le propre d'un journal ou d'un site d'information de relayer des avis divergents. Ce n'est pas parce que tel groupe de personnes dit blanc dans un article que la même publication ne peut pas faire dire noir à d'autres. Ce n'est pas comme si c'était deux éditos publiés à une semaine d'intervalle ou je ne sais quoi. Et en l'occurrence, le deuxième article que tu cites est issu d'une traduction de la version espagnole du site faite à la mi-avril (contre aujourd'hui pour l'article HuffPost avec AFP), ce n'est pas la même ligne éditoriale.

_________________
Hayat kısa, kuşlar uçuyor
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par henriette le Jeu 14 Mai 2020 - 21:40
Pour répondre à l'un ou l'autre qui minimisait dans ce fil la gravité de cette maladie et trouvait le protocole sanitaire EN excessif, je recommande la lecture du dernier article des Décodeurs du Monde.
On y apprend que la covid-19 est devenue la 3e maladie infectieuse la plus mortelle au monde, derrière les hépatites et la tuberculose, alors même que le nombre de morts qu'elle cause est très vraisemblablement largement sous-évalué :

Dans l’intervalle, le Covid-19 est devenu la troisième maladie infectieuse la plus meurtrière. La barre des 100 morts quotidiens a été dépassée le 9 février. A partir de cette date, le nombre moyen de morts quotidien est d’environ 3 120. Dans la semaine du 7 au 13 mai, on compte désormais 4 763 décès par jour.

Il faut en outre avoir à l’esprit que ces chiffres sous-représentent assez largement la mortalité réelle de la maladie, puisque la quasi-totalité des pays ont le plus grand mal à compter avec précision les décès imputables à la maladie.
Non, le Covid-19 n’est pas seulement « au 17e rang mondial en nombre de morts »
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/05/14/non-le-covid-19-n-est-pas-seulement-au-17e-rang-mondial-en-nombre-de-morts_6039679_4355770.html

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
totoro
totoro
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par totoro le Jeu 14 Mai 2020 - 22:16
Mais nous dire à longueur de journée que les enfants ne sont pas contagieux, c’est pour ouvrir « normalement » le 2 juin, non ?

Mais on ne nous dit pas jusqu’à quel âge ils sont encore des enfants ?

_________________
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Totoro_walking_by_vivvien-d86m7rs Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Totoro_walking_by_vivvien-d86m7rs Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Totoro_walking_by_vivvien-d86m7rs Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Totoro_walking_by_vivvien-d86m7rs Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Totoro_walking_by_vivvien-d86m7rs Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Totoro_walking_by_vivvien-d86m7rs Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Totoro_walking_by_vivvien-d86m7rs Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Totoro_walking_by_vivvien-d86m7rs
Cleroli
Cleroli
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cleroli le Jeu 14 Mai 2020 - 22:34
@Cicyle a écrit:Envoyé spécial sur la reprise. Pour l'instant, entièrement en faveur… Cohen et son "étude" totalement bancale (peu de COVID+ chez les enfants… Bin oui, ils sont confinés !), et un maire qui dit que l'école est importante, etc. J'ai l'impression d'entendre les mêmes discours que lors des élections : le symbole, tout ça tout ça… Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 1665347707
Ce point de vue a été contrebalancé par d'autres études. J'ai trouvé ce reportage très intéressant (notamment la 2ème partie).
avatar
Enaeco
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Enaeco le Jeu 14 Mai 2020 - 23:00
@henriette a écrit:Pour répondre à l'un ou l'autre qui minimisait dans ce fil la gravité de cette maladie et trouvait le protocole sanitaire EN excessif, je recommande la lecture du dernier article des Décodeurs du Monde.
On y apprend que la covid-19 est devenue la 3e maladie infectieuse la plus mortelle au monde, derrière les hépatites et la tuberculose, alors même que le nombre de morts qu'elle cause est très vraisemblablement largement sous-évalué :

Dans l’intervalle, le Covid-19 est devenu la troisième maladie infectieuse la plus meurtrière. La barre des 100 morts quotidiens a été dépassée le 9 février. A partir de cette date, le nombre moyen de morts quotidien est d’environ 3 120. Dans la semaine du 7 au 13 mai, on compte désormais 4 763 décès par jour.

Il faut en outre avoir à l’esprit que ces chiffres sous-représentent assez largement la mortalité réelle de la maladie, puisque la quasi-totalité des pays ont le plus grand mal à compter avec précision les décès imputables à la maladie.
Non, le Covid-19 n’est pas seulement « au 17e rang mondial en nombre de morts »
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/05/14/non-le-covid-19-n-est-pas-seulement-au-17e-rang-mondial-en-nombre-de-morts_6039679_4355770.html

Sauf que les autres maladies ne vont pas en diminuant au fil de l'année...
On est en train de dire que l'épidémie mondiale qui occupe notre quotidien depuis 5 mois représentera moins de 20% des décès par maladie infectieuse de cette année.
Et les autres, on les a chaque année, depuis des dizaines d'années et on les aura encore dans les années qui viennent. Pourtant on ne fait pas le décompte tous les jours.

Je trouve ces chiffres intéressants. Intéressant de mettre en valeur un nombre de décès qui est finalement faible à côté des décès "du quotidien"
Lokomazout
Lokomazout
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Lokomazout le Jeu 14 Mai 2020 - 23:09
Bref, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes... Rolling Eyes 
Les personnels de santé ? Bof, à peine plus surchargés que d'habitude... Suspect
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum