Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Paleoprof
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Paleoprof le Ven 29 Mai 2020 - 16:52
Lycée zone orange.

Seuls les enseignements professionnels reprennent , jusque mi juin ( examens et certifications après ? ) , internat maintenu fermé et flou artistique sur les filières technologiques et générales  (la question des entretiens est entièrement ėludėe, leurs modalités ne sont pas évoquées).

Comment l'oral de rattrapage du baccalauréat pourrait-il être objectif et équitable sachant que nous n'aurons pas vu les élèves concernés  , qui sont aussi pour une grande partie ceux que nous avons perdus pendant l'enseignement en distanciel, depuis mi- mars?
A Tuin
A Tuin
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par A Tuin le Ven 29 Mai 2020 - 16:56
@Dinimip! a écrit:A-t-on d'ailleurs des nouvelles de ce qui est dans les cartons au sujet du port du masque obligatoire pour la rentrée de septembre ?
J'espère vraiment, qu'en l'absence bien sûr de 2ème vague d'ici là, cette idée sera abandonnée - il faut faire pression en ce sens car nous ne pouvons pas travailler confortablement avec un masque toute la journée.

Et je crains d'ailleurs une ultra-hygiénisation (humm, pas sûr de ce mot !) de notre société dans les mois et les années à venir - la vie étant mortelle, il ne faudra plus vivre.

Tant qu'il n'y aura pas de vaccin pour ce virus et s'il continue à être virulent en septembre, il vaudra mieux le maintenir le masque.

Après pour ton histoire de vie mortelle, bof, je n'adhère pas trop.
On ne va pas vivre sous cloche. Cela me fera changer de paramètres pour mes sorties par contre, plutôt plus le plein air, la nature, restos, et les magasins pourront m'attendre (mais mon compte en banque me remercie. Dans ce sens, d'une certaine façon c'est un mal pour un bien).
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Verdurette le Ven 29 Mai 2020 - 16:59
@Trinity a écrit:Ceci dit, que quelqu'un remette un masque contaminé ne met que lui en danger. Sauf si vous avez l'intention de lécher son masque.

Pas tout à fait, parce que l'endroit où il aura éventuellement posé son masque risque également d'être contaminé pour les petites mimines qui peuvent s'y poser par la suite.  Genre : les élèves s'asseyent  j'enlève mon masque et je le pose sur le bureau ...
Enlever/remettre le masque est un non-sens. Si on le met, on le garde, sans y toucher.

Quant à l'ultra-hygiénisation, si cette épidémie peut donner de meilleures habitudes aux gens en matière de lavage de main, en prévision d'autres épidémies certes moins mortelles mais bien pénibles aussi (grippe, gastro ...) , et si ça peut favoriser l'amélioration de l'état des sanitaires dans les établissements scolaires, on ne va pas s'en plaindre.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Ven 29 Mai 2020 - 17:07
Mon collège aurait au total 183 élèves sur les 270 habituels, chacun ne disposant que d'une journée, complète (7 heures), avec pour chaque niveau une journée. Donc les 6° et les 5° qui avaient deux journées (lundi/jeudi et mardi/vendredi) n'en ont plus qu'une, le jeudi est dévolu aux 4° et les vendredi aux 3°. On tient juste, avec 8 salles mobilisées en alternance (4 chaque jour) pour 14 groupes au total sur la semaine, dont 5 sont à 15, le plafond.
Pour "accélérer la reprise", les 6° et les 5° viennent deux fois moins au collège. Nous sommes dirigés par des génies rue de Grenelle.

Emploi du temps en attente. Mon chef se bat avec un boulier j'imagine...


Dernière édition par Pontorson50 le Ven 29 Mai 2020 - 23:43, édité 1 fois
uneodyssée
uneodyssée
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par uneodyssée le Ven 29 Mai 2020 - 17:12
@Madame_Prof a écrit:
@uneodyssée a écrit:
@micaschiste a écrit:Je viens d'avoir des nouvelles de l'établissement de ma fille. Les élèves doivent retourner au lycée selon l'EDT qui leur est fourni. Aucune évocation des élèves ayant des proches vulnérables. Le fait de rester en enseignement à distance dans ces circonstances a-t-elle disparu ?
Nous n'avons aucune information concernant les bus scolaires, il est vrai qu'ils ne dépendent pas du lycée.

Chez nous, la position est : les élèves qui ne reviennent pas font un choix, ils l'assument, et n'auront droit qu'à l'ENT. Plus de distanciel. Certains cours supprimés pour simplifier l'emploi du temps (des trucs qui servent à rien, au hasard, les langues anciennes, par exemple), et n'ont même pas vocation à rester en distanciel…
Je ne dis pas que je suis d'accord avec cette position.
Je pense que dans le cas que tu évoques (proches vulnérables) il va falloir râler un peu (mais sans espoir).

Ben, le truc, c'est qu'on peut pas se dédoubler ? Il est clair qu'en y allant chaque jour (ce qui est prévu), je ne pourrai pas assurer en distanciel. 
Donc, on remplira de gros cahiers de textes, et ceux qui ne viennent pas doivent s'arranger pour rattraper les cours. Comme le reste de l'année quand ils sont absents. Je comprends cette position de la direction : TOUS peuvent être accueillis dans mon collège, tout a été mis en place pour cela. Et il est heureux que l'on ne me demande pas d'assurer présentiel et distanciel. 
Chaque classe a des demi-journées de libre : elles serviront à suivre en distanciel les enseignements qui ne reprennent pas en présentiel. 

La question se pose réellement uniquement pour les élèves qui ne viennent pas du tout pour de vraies raisons (santé, ou proches vulnérables), mais cela représente à priori moins de 3% des élèves chez nous. On peut toujours essayer de trouver un arrangement pour eux en particulier.

Mes élèves cet après-midi : mais ce n'est pas vrai, on n'a pas tous le choix… et je suis d'accord, connaissant les situations (d'ailleurs, ce matin, l'un m'a fait remarquer que si la répartition en demi-groupes ne tenait pas compte des bus qu'ils prennent, cela ne servait à rien… et je ne sais pas du tout si cela a été pris en compte…).
Non, cela nous oblige en effet à faire quelque chose d'insatisfaisant et d'inégalitaire.
Je ne dis pas qu'il faut cumuler les deux, loin de là !
Mais pour les cours supprimés dans l'emploi du temps, je suis assez sidérée qu'on me dise non quand je demande si on les continue en distanciel ! Depuis quand un chef empêche-t-il un enseignant volontaire de travailler ? Alors, certes, ça me ferait du temps libre (en réalité je vais les faire quand bien même parce que j'aime bien mes élèves) mais je ne trouve pas ça normal !
Alyki
Alyki
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Alyki le Ven 29 Mai 2020 - 17:16
@Sphinx a écrit:Mais, juste par curiosité, qui laverait les masques chez vous si c'est fait dans l'établissement ? Dans mon département on n'a plus d'agents depuis que le département a cédé leurs contrats à la société d'économie mixte qui gère aussi la cantine et là celle-ci va nous affecter seulement trois agents qui auront pour tâche de nettoyer tout le collège trois fois par jour (le collège n'est pas grand OK mais tout de même ça me semble mission impossible...) Et je ne nous vois pas mettre ce boulot sur le dos du pauvre homme à tout faire qui est déjà bien serviable et qui fait déjà, comme sa fonction l'indique, tout. Pour prévenir la volée de bois vert, je ne suis pas en train de dire que c'est une raison pour accepter de laver les masques nous-mêmes (enfin de toutes façons chez moi on devrait en avoir en papier si j'ai bien compris), je voudrais juste savoir qui s'en charge dans les établissements où c'est prévu.

Nous sommes dans le même département. On est bien d'accord que ce n'est pas tenable pour les agents. Le problème c'est que c'est à l'employeur de fournir les EPI (Equipements de Protection Individuels) et d'en assurer l'hygiène et l'entretien. Le protocole prévoit 2 par jour de présence. Je suis sûre que ma direction n'a pas prévu de masques jetables pour les enseignants. En CA hier on m'a dit qu'il ne fallait pas "chipoter". Or, si l'employeur ne fournit pas l'EPI, ni n'en assure l'entretien et l'hygiène, il n'a pas à en imposer l'usage...
Sinon, le linge des agents est toujours lavé sur place chez nous. Les machines sont là. Il suffit de mettre au point un protocole de récupération : grand sac en tissus où dépôt du masque à laver avant de partir. Passage à 60° quotidienne avec le linge des agents. Une fois tout le processus respecté, normalement, on doit pouvoir redonner de manière indistincte les masques.
Si on ne veut pas s'emm... On fournit des masques jetables, bizarrement on trouve souvent des sous. On a trouvé 1 000€ de plus pour l'infirmerie, ça devrait être possible.
Cela suppose que les profs n'acceptent pas de se faire marcher dessus tout le temps... Avec mes collègues, que j'adore par ailleurs, on est mal barrés.

_________________
Ἐρωτηθεὶς δὲ τί δεῖ μάλιστα μανθάνειν τοὺς ἐλευθέρους παῖδας, « Ταῦτ´ » ἔφη « ὅσαπερ ἂν αὐτοὺς ὠφελήσειεν ἄνδρας γενομένους. »

Interrogé sur ce qu'il valait mieux apprendre à des enfants libres, (Léotychidas) dit "ce qui pourra leur servir lorsqu'ils seront devenus des hommes" - Apophtegme laconien.
dita
dita
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par dita le Ven 29 Mai 2020 - 17:17
@Winmar a écrit:
@dita a écrit:
@AmyR a écrit:
@nc33 a écrit:Réunion en présentielle d'1 h : le chef d'établissement a du mal à supporter le masque et le retire (sauf que nous on n'aura pas le choix en présence des élèves).
Je comprends, moi aussi je ne supporte pas les masques, rien que psychologiquement c'est compliqué (en plus il rentre dans mes yeux et j'ai tellement l'impression d'étouffer que j'ai doit en permanence le toucher pour le réajuster donc niveau sanitaire je pense que c'est pire que de ne rien porter). Si il faut en porter en présence des élèves, ça ne va pas être possible.. J'admire toutes ces personnes qui sont obligés d'en porter toute la journée.
Alors, pour savoir, comment une personne qui ne supporte pas le masque réagirait face à la situation suivante :
Une personne avec masque, à risque, participe à une réunion/ est avec des gens. L'une de ces personnes, ou plusieurs, au grand dam de la personne masquée, ôte son / leurs masque(s).

La personne masquée a envie de dire : non mais ho, moi, je le supporte bien, et ce faisant, je te protège. En fait, que je le supporte ou non, peu importe, la covid est si grave, dans certains cas, qu'on peut passer outre notre petit confort, histoire de ne pas mourir de suffocation loin de ses proches, pire qu'un chien. Donc, cela m'inquiète, m'insupporte, que tu méprises si ouvertement ma santé, voire ma vie, donc, TU REMETS TON MASQUE !

Dans les faits, la personne masquée dit : pourrais-tu remettre ton masque, stp?  Il protège ton entourage. En l'occurrence, j'ai un asthme, ce qui me fait dire que si j'ai la covid, je ne suis pas sûr du tout de m'en sortir.
Comment reagiriez-vous ?

Dans ce genre de choses (les phobies), le volontarisme ou l'autoritarisme, ça ne marche pas.

Cela relève, plus que de phobies, de l'incivilité de gens qui se contrefichent des autres.
nad81
nad81
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par nad81 le Ven 29 Mai 2020 - 17:20
Collège A me fait venir ce jour pour me remettre mon nouveau planning sachant que le mercredi (où j'intervenais) est réservé à une désinfection intermédiaire... j'ouvre mon casier où je sais que mon planning m'attend. Et là je vois: il est vierge. J'ai envie de crier "euh donc qu'est ce que je fous là les gars????!!!" Mais je me retiens.
On a une réunion formation par groupe de 5/6 au max. J'ai appris à me laver les mains, a enlever et remettre un masque et à la stocker sur un sopalin.abi Enfin moi j'aurai pas droit hein c'est pour pouvoir aider après les élèves que je n'aurai pas à le faire...Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 1665347707
Nous avons plus soulevé de questions qu'eu de réponses (genre on change de masque à la mi journée mais pas les copains sur lesquels ils sont posés?Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 1665347707 )
J'ai servi de nourriture à des moustiques affamés et visiblement en manque de présence humaine...affraid

Collège B. Un mail comme quoi un message nous attend sur l'ENT, message envoyé aux familles. En résumé collège trop petit, ça allait que pour les 6èmes et 5èmes, ça sera d'ailleurs pour eux jusqu'au 8 juin après on ne prend que les enfants prioritaires (liste décidée selon les directives officielles avec en ordre de hiérarchie: enfants de soignants et de personnels indispensables, enfants de profs, enfants en situation de handicap, enfant en situation difficile) du coup avec ça ils sont déjà complets. Les élèves seront accueillis par la vie scolaire, la documentaliste, les AVS les profs sont priés de rester en télétravail.
J'avoue ça m'arrange car la classe que j'ai à 8H je n'aurai pas pu y être vu que je ne peux pas déposer mon fils à la crèche avant 8H30.Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 1482308650

Collège C. Il doit être en position latérale de survie (PLS pour les intimes). Aucun signe de vie. Déjà ils ont galéré pour accueillir les 6 et 5èmes, ils sont en travaux pour agrandissement. J'hésite à parier mes cacahuètes sur 2 jours chacun... sauf que je suis sensée y être un lundi sur 2 et les vendredi (mais je pourrais pas avant 9H30 rapport à mon fils, la crèche et le fait qu'il est à 50 mn de route, donc y être à 7H45 comme demandé pour les 6 et 5mes que je n'ai pas là bas ,pour accueillir les élèves ça va être compliqué Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 3795679266 ).
Dans ce collège là le CDE veut bien faire, accueillir tout le monde, faire plaisir aux parents, aux profs (et aux oiseaux aussi je crois... Rolling Eyes ) Du coup ça finit souvent en gloug parce que c'est pas possible de satisfaire tout le monde et qu'aller dans le sens du dernier qui râle n'est que temporaire.
J'ai encore eu la démo avec 2 parents d'élèves qui râlent.
Mon fils veut que son travail soit reconnu, il faut maintenir ses notes même coefficient 0. Autre parent: j'ai autorisé ma fille à ne rien rendre en arts plastiques il est intolérable qu'elle ai un 0 elle si brillante et studieuse ailleurs... il ne savait plus qui apaiser et comment, c'est moi qui ai du trancher et dire que je maintenais les notes car il y a une différence entre fournir un travail réduit dans certaines disciplines et ne pas travailler du tout... même avec l'aval de maman! Je choisis ouvertement d'encourager les studieux. Je précise que dans ce collège j'ai au max 6 élèves qui ont rendu, il y a même une classe avec un seul...
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Jenny le Ven 29 Mai 2020 - 17:25
J'ai récupéré 4 masques slips.
Je crois que je vais venir avec les miens.
Tivinou
Tivinou
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tivinou le Ven 29 Mai 2020 - 17:26
Reunion aujourd'hui.
30 profs dans une grande salle... nous sommes 2 à avoir gardé nos masques: l'infirmière et moi.
Hocam
Hocam
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hocam le Ven 29 Mai 2020 - 17:42
@Tivinou a écrit:Reunion aujourd'hui.
30 profs dans une grande salle... nous sommes 2 à avoir gardé nos masques: l'infirmière et moi.

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 999940070 ...............

Idem dans l'établissement d'une amie stagiaire, qui n'a pas osé répondre « oui » quand la proviseure a demandé au début de la réunion « cela vous dérange si on enlève les masques ? » (le pire est que presque tout le monde l'avait en entrant et que la plupart des présents l'ont retiré et posé sur la table, du délire). Je dis depuis le début que ce qui m'inquiète le plus est la transmission adulte-adulte. Il faut sans doute venir avec une pancarte « Remember Chauvigny » pour faire passer le message ? Et des réunions à trente, non mais sérieusement...

_________________
Hayat kısa, kuşlar uçuyor
liskaya
liskaya
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par liskaya le Ven 29 Mai 2020 - 17:52
En zone rouge - enfin orange !- ma principale nous annonce le retour des 4e et 3e pour le 8 juin...
Y a-t-il eu une annonce officielle en ce sens ?
Hocam
Hocam
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hocam le Ven 29 Mai 2020 - 18:01
L'annonce officielle concernait la réouverture des collèges à tous les niveaux y compris 4e-3e à partir du 2 juin. En zone orange, la priorité est donnée aux 6e-5e, et le retour des 4e-3e peut se faire « si les conditions matérielles sont réunies » : dans beaucoup d'établissements, dont le tien donc, cela veut dire se donner un peu plus de temps pour faire revenir ces deux niveaux (voir ici la page du ministère sur les annonces).

_________________
Hayat kısa, kuşlar uçuyor
Sikelia
Sikelia
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Sikelia le Ven 29 Mai 2020 - 18:04
@Hocam a écrit:
@Tivinou a écrit:Reunion aujourd'hui.
30 profs dans une grande salle... nous sommes 2 à avoir gardé nos masques: l'infirmière et moi.

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 999940070 ...............

Idem dans l'établissement d'une amie stagiaire, qui n'a pas osé répondre « oui » quand la proviseure a demandé au début de la réunion « cela vous dérange si on enlève les masques ? » (le pire est que presque tout le monde l'avait en entrant et que la plupart des présents l'ont retiré et posé sur la table, du délire). Je dis depuis le début que ce qui m'inquiète le plus est la transmission adulte-adulte. Il faut sans doute venir avec une pancarte « Remember Chauvigny » pour faire passer le message ? Et des réunions à trente, non mais sérieusement...

https://www.lanouvellerepublique.fr/chauvigny/chauvigny-la-reprise-des-cours-au-college-une-nouvelle-fois-reportee

Je plains ton amie stagiaire.
Pour ma part, si jamais l'on me demandait d'enlever le masque, je dirais NON. Quand j'ai arrêté de faire la bise, un mois avant le confinement, certains me trouvaient exagérée, mais je n'ai pas changé d'attitude pour leur faire plaisir.
Ayons toujours le courage d'être prudents, sans écouter ceux qui minimisent les risques.

_________________
sunny Sikelia

Numquam est tam male Siculis, quin aliquid facete et commode dicant

(Marco Tullio Cicerone, Verrine, Actio Secundae - Liber Quartus - De praetura siciliensi)
liskaya
liskaya
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par liskaya le Ven 29 Mai 2020 - 18:05
@Hocam a écrit:L'annonce officielle concernait la réouverture des collèges à tous les niveaux y compris 4e-3e à partir du 2 juin. En zone orange, la priorité est donnée aux 6e-5e, et le retour des 4e-3e peut se faire « si les conditions matérielles sont réunies » : dans beaucoup d'établissements, dont le tien donc, cela veut dire se donner un peu plus de temps pour faire revenir ces deux niveaux (voir ici la page du ministère sur les annonces).

Merci beaucoup Hocam.
Hocam
Hocam
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hocam le Ven 29 Mai 2020 - 18:11
@Sikelia a écrit:
Je plains ton amie stagiaire.
Pour ma part, si jamais l'on me demandait d'enlever le masque, je dirais NON. Quand j'ai arrêté de faire la bise, un mois avant le confinement, certains me trouvaient exagérée, mais je n'ai pas changé d'attitude pour leur faire plaisir.
Ayons toujours le courage d'être prudents, sans écouter ceux qui minimisent les risques.

Tout à fait. Mon amie a gardé son masque quant à elle, ainsi que deux ou trois autres collègues, mais sachant que c'est une protection mutuelle que l'on vise, elle a hésité à intervenir pour demander à tout le monde de le garder.

@liskaya a écrit:Merci beaucoup Hocam.
Je t'en prie, et bon courage pour cette reprise avec tous les niveaux. Wink

_________________
Hayat kısa, kuşlar uçuyor
Sikelia
Sikelia
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Sikelia le Ven 29 Mai 2020 - 18:16
@Verdurette a écrit:
@Trinity a écrit:Ceci dit, que quelqu'un remette un masque contaminé ne met que lui en danger. Sauf si vous avez l'intention de lécher son masque.

Pas tout à fait, parce que l'endroit où il aura éventuellement posé son masque risque également d'être contaminé pour les petites mimines qui peuvent s'y poser par la suite.  Genre : les élèves s'asseyent  j'enlève mon masque et je le pose sur le bureau ...
Enlever/remettre le masque est un non-sens. Si on le met, on le garde, sans y toucher.

Quant à l'ultra-hygiénisation, si cette épidémie peut donner de meilleures habitudes aux gens en matière de lavage de main, en prévision d'autres épidémies certes moins mortelles mais bien pénibles aussi (grippe, gastro ...) , et si ça peut favoriser l'amélioration de l'état des sanitaires dans les établissements scolaires, on ne va pas s'en plaindre.

+ 1
Je suis pessimiste sur le changement des habitudes hygiéniques des gens, et non seulement à l'école.
Tous les jours, je vois dans les rue des gens tousser ou éternuer en l'air comme si de rien n'était, porter le masque accroché à une oreille ou baissé sur le menton (ils doivent sans doute croire que le menton est le partie du corps à protéger Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 3795679266 ) ou rangé dans une poche du pantalon, d'où ils le sortent pour rentrer dans les magasins où il y a marqué "port de masque obligatoire" (ce qui n'est malheureusement pas le cas dans tous les magasins Rolling Eyes ) et puis le remettre dans la poche... humhum

_________________
sunny Sikelia

Numquam est tam male Siculis, quin aliquid facete et commode dicant

(Marco Tullio Cicerone, Verrine, Actio Secundae - Liber Quartus - De praetura siciliensi)
VinZT
VinZT
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par VinZT le Ven 29 Mai 2020 - 18:22
Texte publié sur Truiteur par une collègue, j'ai bien aimé, alors je partage, avec l'accord de l'auteur :


Petit guide à l’usage des inutiles qui ambitionnent de devenir nuisibles en temps de crise


1 — Toujours avoir un train de retard. Ne jamais anticiper. Découvrir l'eau tiède. Attendre de pouvoir récupérer/recycler le travail d’autrui sans avoir à se remuer les méninges.

2 — Faire des compilations de liens. Faire des compilations de compilations de liens. Faire des compilations de compilations de compilations. Tourner en rond dans son bocal Padlet.

3 — Se congratuler, se féliciter, se remercier. Se lancer des fleurs et adresser de grands coups de chapeaux. Se rendre la politesse entre confrères ronds de cuir.

4 — Applaudir ses protégés sur les joues des professeurs de terrain. Distribuer bons et mauvais points. Avoir la passion des badges, des médailles et des breloques.

5 — Transformer le néant en infographie. Tomber en pâmoison devant une liste de courses si elle est faite avec Canva.

6 — Être l’idiot utile des #EdTech. S’extasier devant le dernier gadget à la mode. Ne jamais voir plus loin que le bout de son nez. Entasser dans un coin de son bureau les jouets abandonnés.

7 — Multiplier les injonctions contradictoires pour satisfaire le Ministre ou le Recteur. N’avoir aucun souci de cohérence ou d’intelligence. Pratiquer le « en même temps » macroniste et singer la rhétorique du nouveau monde tout en se donnant des allures de rebelle.

8 — Ne jamais manifester son désaccord avec une consigne de la hiérarchie. Se désolidariser des gens de terrain, ces gueux qui travaillent la terre, l’encre et la copie. Faire taire les sceptiques. Contraindre au silence.

9 — Promouvoir les pratiques idiotes et insensées, celles qui épuisent les enseignants sans instruire les élèves.

10 — Réclamer des primes en raison du surcroît de travail effectué par autrui.

Piekielny@karenine2

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
Sikelia
Sikelia
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Sikelia le Ven 29 Mai 2020 - 18:28
@VinZT a écrit:Texte publié sur Truiteur par une collègue, j'ai bien aimé, alors je partage, avec l'accord de l'auteur :


Petit guide à l’usage des inutiles qui ambitionnent de devenir nuisibles en temps de crise


1 — Toujours avoir un train de retard. Ne jamais anticiper. Découvrir l'eau tiède. Attendre de pouvoir récupérer/recycler le travail d’autrui sans avoir à se remuer les méninges.

2 — Faire des compilations de liens. Faire des compilations de compilations de liens. Faire des compilations de compilations de compilations. Tourner en rond dans son bocal Padlet.

3 — Se congratuler, se féliciter, se remercier. Se lancer des fleurs et adresser de grands coups de chapeaux. Se rendre la politesse entre confrères ronds de cuir.

4 — Applaudir ses protégés sur les joues des professeurs de terrain. Distribuer bons et mauvais points. Avoir la passion des badges, des médailles et des breloques.

5 — Transformer le néant en infographie. Tomber en pâmoison devant une liste de courses si elle est faite avec Canva.

6 — Être l’idiot utile des #EdTech. S’extasier devant le dernier gadget à la mode. Ne jamais voir plus loin que le bout de son nez. Entasser dans un coin de son bureau les jouets abandonnés.

7 — Multiplier les injonctions contradictoires pour satisfaire le Ministre ou le Recteur. N’avoir aucun souci de cohérence ou d’intelligence. Pratiquer le « en même temps » macroniste et singer la rhétorique du nouveau monde tout en se donnant des allures de rebelle.

8 — Ne jamais manifester son désaccord avec une consigne de la hiérarchie. Se désolidariser des gens de terrain, ces gueux qui travaillent la terre, l’encre et la copie. Faire taire les sceptiques. Contraindre au silence.

9 — Promouvoir les pratiques idiotes et insensées, celles qui épuisent les enseignants sans instruire les élèves.

10 — Réclamer des primes en raison du surcroît de travail effectué par autrui.

Piekielny@karenine2


veneration

_________________
sunny Sikelia

Numquam est tam male Siculis, quin aliquid facete et commode dicant

(Marco Tullio Cicerone, Verrine, Actio Secundae - Liber Quartus - De praetura siciliensi)
Madame_Prof
Madame_Prof
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Madame_Prof le Ven 29 Mai 2020 - 18:30
@Hocam a écrit:L'annonce officielle concernait la réouverture des collèges à tous les niveaux y compris 4e-3e à partir du 2 juin. En zone orange, la priorité est donnée aux 6e-5e, et le retour des 4e-3e peut se faire « si les conditions matérielles sont réunies » : dans beaucoup d'établissements, dont le tien donc, cela veut dire se donner un peu plus de temps pour faire revenir ces deux niveaux (voir ici la page du ministère sur les annonces).

Et chez nous, tout le monde sera là dès le 4 !  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 3795679266

_________________
2017-2020 - 10ème établissement, en poste fixe ! Et, militante (encore, malgré tout...) ! 
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
kiwi
kiwi
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par kiwi le Ven 29 Mai 2020 - 18:34
Chez nous, collège zone orange :
-pré-rentrée : le 2 après-midi.
-début de l'edt des élèves le 4 juin, avec seulement les 6ème-5ème. L'EDT est pourtant prévu pour les 3ème et 4ème. Je ne sais pas quand ils vont revenir au collège.

Mon conjoint en lycée : no news.

Rouletabille
Rouletabille
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Rouletabille le Ven 29 Mai 2020 - 18:59
Je vois donc que chaque établissement fait à sa sauce...

Chez nous, collège en ex zone rouge passé au vert :
* volonté d'appliquer drastiquement le protocole sanitaire (masques arrivés pour enseignants + nombre important pour élèves).
* réunions de pré-rentrée enseignants par groupes de 10 sur les journées des 4 et 5 juin + conseils de socle et de classe pour les 3e en soirée
* retour des 6e et 5e lors de la semaine du 8 au 12 : chaque classe est divisée en deux groupes (un groupe : de 7 à 12 élèves), alternance des groupes dans la semaine : concrètement un élève de 6e ou de 5e n'aura cours que lundi et mardi OU jeudi et vendredi. Retour d'environ 60 à 70% des 6e et 5e. Choix fait de continuer le distanciel. Les enseignants continuent à travail avec les classes qu'ils ont (distanciel et présentiel), faible nombre à priori d'enseignants qui ne reviendraient pas en présentiel. Volume horaire élève de 12h donc volume horaire des profs faibles (1h groupe voir 2h groupe pour PP, Français et Maths).
* rien n'est encore dit pour les 4e et 3e bien qu'on évoque le 15 juin (alors peut-être que les 6e et 5e ne seront pas accueillis vu le nombre de salle nécessaire pour les groupes sur la semaine du 8 au 12).
micaschiste
micaschiste
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par micaschiste le Ven 29 Mai 2020 - 19:07
@Prezbo a écrit:
@Cleroli a écrit:
J'ai reçu en fin de matinée le système décidé dans le lycée de ma fille : chaque niveau reprend pour une semaine seulement et sur la base du volontariat, donc 3 semaines "de classe" (quelques cours assurés aux 2des, entretiens obligatoires en 1re et préparation aux oraux en Tale). Les cours à distance s'arrêtent pour tous le premier jour de reprise des 2des.

@micaschiste a écrit:Je viens d'avoir des nouvelles de l'établissement de ma fille. Les élèves doivent retourner au lycée selon l'EDT qui leur est fourni. Aucune évocation des élèves ayant des proches vulnérables. Le fait de rester en enseignement à distance dans ces circonstances a-t-elle disparu ?
Nous n'avons aucune information concernant les bus scolaires, il est vrai qu'ils ne dépendent pas du lycée.


Je viens d'avoir des nouvelles de l'établissement de ma fille (lycée zone verte).

Dans un premier temps, les terminales et les secondes volontaires pourront sur demande être reçus individuellement pour un entretien d'orientation.

A partir du lundi 15 juin, préparation des oraux du second groupe du baccalauréat pour les terms par petits groupes disciplinaires et par série.

"Possibilité" de reprise des cours des enseignements de spécialité de première par groupes de 15 élèves maximum.

Pour les secondes (dont ma fille), inscriptions en 1ère générale et restitution des manuels du 16 au 18 juin. Si je comprends bien, ça sera son seul contact physique avec le lycée.


Les différences entre établissements sont juste hallucinantes. Quel bronx.
Autre précision croustillante dans le message . Les cours auront lieu en groupes avec des effectifs pouvant aller jusqu'à 18 élèves. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 2790680366

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
Winmar
Winmar
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Winmar le Ven 29 Mai 2020 - 19:28
@dita a écrit:
@Winmar a écrit:
@dita a écrit:
@AmyR a écrit:
Je comprends, moi aussi je ne supporte pas les masques, rien que psychologiquement c'est compliqué (en plus il rentre dans mes yeux et j'ai tellement l'impression d'étouffer que j'ai doit en permanence le toucher pour le réajuster donc niveau sanitaire je pense que c'est pire que de ne rien porter). Si il faut en porter en présence des élèves, ça ne va pas être possible.. J'admire toutes ces personnes qui sont obligés d'en porter toute la journée.
Alors, pour savoir, comment une personne qui ne supporte pas le masque réagirait face à la situation suivante :
Une personne avec masque, à risque, participe à une réunion/ est avec des gens. L'une de ces personnes, ou plusieurs, au grand dam de la personne masquée, ôte son / leurs masque(s).

La personne masquée a envie de dire : non mais ho, moi, je le supporte bien, et ce faisant, je te protège. En fait, que je le supporte ou non, peu importe, la covid est si grave, dans certains cas, qu'on peut passer outre notre petit confort, histoire de ne pas mourir de suffocation loin de ses proches, pire qu'un chien. Donc, cela m'inquiète, m'insupporte, que tu méprises si ouvertement ma santé, voire ma vie, donc, TU REMETS TON MASQUE !

Dans les faits, la personne masquée dit : pourrais-tu remettre ton masque, stp?  Il protège ton entourage. En l'occurrence, j'ai un asthme, ce qui me fait dire que si j'ai la covid, je ne suis pas sûr du tout de m'en sortir.
Comment reagiriez-vous ?

Dans ce genre de choses (les phobies), le volontarisme ou l'autoritarisme, ça ne marche pas.

Cela relève, plus que de phobies, de l'incivilité de gens qui se contrefichent des autres.

Nous ne parlons pas de la même chose. Sans doute qu'il y a des gens qui se moquent d'autrui mais il y a aussi des personnes pour qui c'est difficile psychiquement.
dita
dita
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par dita le Ven 29 Mai 2020 - 19:44
Oui, Winmar, tu as raison, c'est difficile psychiquement pour certains de porter un masque, je veux bien le reconnaître. Mais cette souffrance psychique nie celle de l'autre, qui est littéralement fou d'angoisse à l'idée de se retrouver malade. Et j'ai de quoi être traumatisé, aussi. Alors, on ne s'en sort pas. On ne va pas faire un concors d'angoisse ! Il faut écouter le bon sens, c'est-à-dire la solution du moindre risque, c'est mettre un masque. Et le garder !
Pat B
Pat B
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pat B le Ven 29 Mai 2020 - 20:00
Ici, en lycée zone verte : les élèves reprennent le 8 juin. A priori à mi-temps lundi-mardi pour les secondes et terminales, jeudi-vendredi pour les premières (le cde s'attendait à des demandes vu l'oral du bac, je sens que ça va être calme).
Emploi du temps modifié, allégé : ils ont juste 3 séances de 1h30 par jour (deux le matin, une l'après-midi), et ne travaillent que quelques matières : les matières "principales" des séries pour les terminales, les spé qu'ils vont conserver pour les première (il y avait initialement aussi le français, je pense que ça va passer à la trappe), et, pour les secondes, le français et les matières correspondant aux spés qu'ils ont choisi (pour les futurs stmg : français et maths).

J'attends toujours de voir concrètement ce que ça va donner, si on a nos élèves habituels ou pas, si tout est mélangé ou pas, et combien d'heures.

Evidemment, pour les profs qui reprennent en présentiel, plus de classe virtuelle : on nous demande juste de mettre sur l'ENT ce qu'on aura travaillé. Pour les autres, ils continuent en virtuel (en calant les classes virtuelles sur les jours où les élèves sont chez eux, je suppose)

Bref... beau casse-tête pour la direction, je les plains ! Mais je pense qu'en volume sur place, ce sera raisonnable.

(et j'appréhende de faire cours avec un masque : chaque fois que je le porte 3/4h dans un magasin, j'ai une sensation d'asphyxie pendant plusieurs heures ensuite... Je suis limite asthmatique je pense)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum