Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Tremere
Niveau 9

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Tremere le 24/6/2020, 15:56
@Jenny a écrit:Oh, ça me tente bien. Smile
Hâte de voir si tu as aimé ou pas, Croire aux fauves.

@Sei a écrit:Oui, j'ai aimé ! Mais je comprends aussi l'avis de Tremere.
M. lit une histoire avec son père, mais je ne me lance pas dans un compte-rendu, car, à coup sûr, je serai interrompue. Razz

Je ne sais pas si vous connaissez le Book Club : c'est un podcast centré sur les expériences littéraires de lectrices. Une d'entre elles évoque Croire aux fauves , je pense que son compte rendu peut vous intéresser : https://play.acast.com/s/le-book-club/5fcf8d41-9686-487c-9e7b-0ee612bf63d7 (à partir de 6'03).
Derborence
Derborence
Modérateur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Derborence le 25/6/2020, 21:54
Merci aux néos qui ont parlé ici de leur lecture de Désorientale : j'ai adoré ! J'ai eu un peu de mal à m'y retrouver au début mais ensuite j'ai  dévoré ce livre.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne." Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence
Ryuzaki
Ryuzaki
Niveau 8

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Ryuzaki le 26/6/2020, 14:34
Défi 33, Un livre primé par les lecteurs d'un journal ou d'une revue : Sourires de loup, Zadie Smith
(lauréate du Guardian First Book Award)

Smith a écrit:Ce n'est qu'aujourd'hui, et peut-être seulement à Willesden, que les inséparables Sita et Sharon sont constamment prises l'une pour l'autre parce que Sita est blanche (sa mère avait un faible pour ce prénom) et que Sharon est pakistanaise (sa mère a jugé un prénom anglais préférable, pour éviter les ennuis). Et pourtant, en dépit de ce mélange, en dépit du fait que nous nous sommes glissés dans la vie les uns des autres sans trop de problèmes (comme un homme qui rejoindrait le lit de sa maîtresse après une petite promenade nocturne), il est toujours aussi difficile d'admettre qu'il n'y a pas plus anglais que l'Indien, et pas plus indien que l'Anglais.

Un blanc (athée), dont le meilleur ami est bangladeshi (musulman) épouse une noire (jamaïcaine) (d'une famille de témoins de Jéhovah). Des immigrants et leurs enfants tentent de trouver leur place dans un monde occidental qui les fascine autant qu'ils le repoussent.
Sourires de loup parle d'immigration, d'assimilation culturelle, de la foi et de la raison, de fondamentalisme, de militantisme, de progrès scientifique, des conflits intergénérationnels et familiaux.
Sourires de loup est un livre captivant, qui commence de façon assez légère pour évoluer vers quelque chose de plus dramatique, et fait monter la tension crescendo jusqu'à la fin (un peu décevante malheureusement). On ne peut pas s'arrêter de le lire une fois qu'on a commencé.

Pour toutes ces raisons, je suis fier de lui attribuer le prix Néodéfi Lecture 2020, à l'unanimité de l'unique membre du jury.

Verdict : premier prix
Eloah
Eloah
Érudit

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Eloah le 26/6/2020, 15:03
@Derborence a écrit:Merci aux néos qui ont parlé ici de leur lecture de Désorientale : j'ai adoré ! J'ai eu un peu de mal à m'y retrouver au début mais ensuite j'ai  dévoré ce livre.

C'est chouette de voir que le plaisir est partagé !
avatar
meevadeborah
Niveau 6

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par meevadeborah le 28/6/2020, 20:51
Pour le défi 49. Un livre dont le titre mentionne une partie du corps, j'ai choisis Le cerveau de Kennedy de Henning Mankell.
Intéressante histoire avec profusion de rebondissements.
Nous parcourons le monde, une partie du moins, pour enquêter sur la mort d’un jeune homme, que rien ne prédisposait à priori à ce sort.
L’enquêtrice n’est pas de la police, c’est la mère du mort, Louise, archéologue de son état, qui va partir à la recherche de la vérité. Partir est bien le mot : de la Grèce, en passant par la Norvège, l’Australie et l’Espagne, jusqu’en Afrique, Louise va découvrir une partie de la vie de son fils, Henrik, qu’elle ignorait.
Si l’intrigue est prenante et nous fait aller au bout sans se forcer, il y a tout de même des choses peu crédibles, ou plutôt peu réalistes. Cela ne gâche pas l’ensemble cependant.
A noter la couverture très esthétique avec ce visage noir en gros plan, impeccablement cadré artistiquement, les lèvres écarlates, le regard en coin hypnotisant.
Divertissant, sans plus.
Au suivant !
Derborence
Derborence
Modérateur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Derborence le 28/6/2020, 21:11
Si certains cherchent un roman pour le défi 44, je recommande Le petit fils de Nickolas Butler.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne." Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence
piesco
piesco
Doyen

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par piesco le 29/6/2020, 10:17
Pour le défi 27, Un livre dans lequel se produit une métamorphose, j'ai lu Temps glaciaires, un autre Fred Vargas. Quoi dire ? Je suis toujours fan de sa façon de décrire ses personnages. Un air de "realismo mágico" par moments. Gros coup de cœur pour Marc.

Pour le défi 19, Un livre écrit par une femme du Maghreb, je viens de dévorer Dans le jardin de l'ogre, de Leïla Slimani.
Livre acheté en avril 2019 (le ticket était encore dans ses pages), je n'avais pas pu finir le premier chapitre. Je n'accrochais pas.
Samedi soir je commence sa lecture, gênée par l'aspect voyeur de cette immersion dans la vie intime de la protagoniste. Le livre me tombe des mains tard le soir, je reprends sa lecture à mon réveil dimanche. L'aspect voyeur est vite dépassé par une écriture que je trouve très fine, je m'attache à ces êtres imparfaits qui sont le couple protagoniste, et je suis bluffée par cette histoire d'amour pas comme les autres. Des êtres abimés qui s'aiment malgré tout. Je suis conquise par ce roman, par cette écriture. J'ai hâte de lire à nouveau cet auteur.[/b]
AsarteLilith
AsarteLilith
Empereur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par AsarteLilith le 30/6/2020, 16:53
20e titre de la liste, pour l'item 48 : Un roman d'amour : Souffrances du jeune Werther, Goethe.

Il conviendrait à l'extrême rigueur pour l'item 37 (un livre qui évoque l'idée de bonheur) , mais pas pour le 16 Un livre représentatif du romantisme, puisqu'une rapide recherche m'a fait trouver qu'il appartenait à un mouvement précurseur du romantisme, le Strürm und Drang.

Le récit, pour la plus grande part composé des lettres de Werther, raconte l'amour non réciproque de Werther, jeune homme venu s'installer à la campagne, amateur d'Homère et de nature, pour Charlotte, jeune fille de bonne famille fiancée puis mariée à Albert. L'issue en sera fatale.

Le livre est par moment pénible par son côté très dramatique, mais reste très beau. La description des paysages m'a beaucoup plu, un petit côté rousseauiste qui peut toutefois devenir lassant à la longue. Malgré le fait qu'on ait seulement les missives de Werther, on comprend très bien le récit. Une découverte d'un classique de la littérature allemande, et d'un grand succès de Goethe, en somme (pour l'anecdote, l'habit de Werther fut très populaire à la sortie du livre et il existe un "effet Werther" qui doit son nom au livre), qui influencera Adolphe, de Constant, entre autres.


EDITq : je viens également de finir (enfin !) mon volume de Poe. Mis à part ses histoires les plus connues: pas ma tasse de thé.

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
miss sophie
miss sophie
Expert spécialisé

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par miss sophie Aujourd'hui à 09:42
Pour le défi 22 (un livre en français dont le titre est écrit dans une autre langue) mais aussi le 24 (le titre ne contient aucun e) et le 10 (l'histoire se déroule sur plusieurs continents) : Coltan song de Collectif Black bone (2020).
Il s'agit d'un roman de littérature jeunesse ; l’écriture est marquée, « fait » roman pour grands adolescents : la place donnée aux dialogues, le récit au présent, le ton, la psychologie des personnages. Le thème est intéressant (la provenance des minerais rares servant à la fabrication des smartphones, souvent liée à l’exploitation d’enfants dans des mines africaines, dans des zones de conflit armé – Sierra Leone, Rwanda) ; mais son traitement, sans être mauvais, n’est pas très subtil. Pour des élèves, cela peut amener une réflexion sur notre position de consommateur et sur les stratégies marketing (dans le roman une entreprise se vante de fabriquer un smartphone "propre"). Sinon, on peut passer son chemin.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum