Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Malaga
Modérateur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Malaga le Dim 8 Nov 2020 - 13:24
Bravo Miss Sophie !!

Pour le défi 31 - Fin d'un monde, j'ai lu Les désorientés d'Amin Maalouf.

L'histoire : Adam, professeur d'université vivant à Paris, revient au Liban (notons que l'auteur ne nomme pas ce pays, l'appelle juste le Levant), son pays natal, à l'occasion de la mort d'un ancien ami perdu de vue. C'est l'occasion pour lui de se remémorer des souvenirs de sa jeunesse, des moments partagés avec des amis aujourd'hui disséminés aux quatre coins du monde (Etats-Unis, Brésil...).

Mon avis : j'ai beaucoup aimé ce livre. On partage à la fois les pensées d'Adam qui écrit dans un carnet les moindres de ses pensées mais aussi les histoires de ce groupe d'ami dans les années 1960 et 1970 au Liban, on découvre ce que chacun est devenu (femme libre tenant un hôtel, riche entrepreneur, moine). Les personnages sont très attachants, leurs réflexions sur la façon dont chacun se comporte face à de graves évènements comme une guerre, sur les religions, la tolérance...sont passionnantes. La fin du roman est bouleversante. Bref, une très jolie découverte de cet auteur que je n'avais jamais lu.
Jenny
Jenny
Modérateur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Jenny le Dim 8 Nov 2020 - 13:25
Amin Maalouf, c’est vraiment beau. I love you
Le Liban le manque. Merci pour ton retour, je ne l’ai pas encore lu.
Malaga
Malaga
Modérateur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Malaga le Dim 8 Nov 2020 - 13:32
@Jenny a écrit:Amin Maalouf, c’est vraiment beau. I love you
Le Liban le manque. Merci pour ton retour, je ne l’ai pas encore lu.

Je n'avais jamais lu de livre d'Amin Maalouf, je suis tombée par hasard sur ce roman en le prenant dans une boîte à livres et c'est un gros coup de cœur. Cela me donne envie de lire ses autres romans.

_________________
Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Banana244   Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Banana244     Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Banana244

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
avatar
meevadeborah
Niveau 7

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par meevadeborah le Dim 8 Nov 2020 - 18:13
J'ajoute deux livres.

Pour le défi 27. Un livre dans lequel se produit une métamorphose : Vers la sobriété heureuse de Pierre Rabhi.
J'ai hésité à le placer ici, mais ce défi ne demande qu'il s'agisse d'un roman et c'est bien une transformation, profonde, que Pierre Rabhi relate.

Pierre Rabhi raconte son parcours. Dès les années soixante il me semble, il s’installe en maraîchage bio. Peut-être pas officiellement bio à l’époque mais en réalité, l’idée est bien là, tout comme le concept de permaculture.
Pierre Rabhi se contente de peu, sans se priver le moins du monde. Il y a toujours un soupçon, je trouve, à croire que ces gens-là ont une vie d’ascète, repliée sur eux-même, un peu ancestrale peut-être, en tout cas pas au goût du jour, pas moderne. Aujourd’hui encore, quand on s’interroge sur le bien fondé du progrès, il y a forcément un idiot utile pour railler le sceptique, le comparant aux amish par exemple.

L’avantage d’écouter l’avis et la trajectoire de Pierre Rabhi, c’est que l’on a affaire à quelque chose de concret et pas seulement d’abstrait : Pierre Rabhi a mis en pratique ses préceptes. Il ne s’agit pas là uniquement de belles théories qui ne seraient bonnes qu’aux autres.

Bien sûr, on ne sera pas d’accord sur tout : quelques phrases m’ont heurtées, je ne saurais plus dire lesquelles précisément mais autant qu’il m’en souvienne, il s’agissait de la place de la femme et de la vision de l’école.

Pierre Rabhi est d’ailleurs à l’origine de plusieurs controverses, que ce soit sur le mouvement des colibris, sur les techniques agricoles et leurs possibilités d’atteindre l’auto-suffisance ou sur son positionnement « politique » au sens large, sa fréquentation de quelques grands patrons, entre autres.

La principale critique est que le colibrisme est dépolitisé et libéralo-compatible.
Il ne s’agirait donc là que d’une écologie inoffensive, qui peut faire du bien mais qui ne permet pas de transformer la société.

Il est vrai que maintenant, changer notre monde à nous et pas celui des autres risque de ne pas être suffisant à notre sauvegarde à tous.
Je crois que l’autre prend trop de place, même dans mon monde, pour que je puisse l’ignorer.

Ce livre reste donc un témoignage intéressant, pour connaître une trajectoire de vie tout de même hors du commun et qui donne matière à réflexion.

Pour le défi 42. Un livre dont le thème est le / un sport : Se tenir droit grâce au yoga de Yaël Bloch.
Je profite là aussi que le défi n'exige pas un roman.

Une problématique qui m'intéresse assez pour que la présence de ce livre dans la masse critique babelio m'attire. Mais je ne m'attendait pas tout à fait à ça et j'ai été très agréablement surprise.

Ce livre présente le pourquoi avant de donner un point de vue historique et descriptif sur le redressement puis proposer le comment.
On nous donne ici d'abord de bonnes motivations à se tenir correctement, d'un point de vue médical mais aussi mental, émotionnel et même spirituel, dans un court chapitre.
Quelques considérations anatomiques sont données ensuite, enrichies d'explications sur leur évolution. Quelques petits schémas très simples sont proposés ici, mais c'est un bémol : il m'en a manqué un ou deux supplémentaires pour situer des articulations ou des muscles cités ensuite.
Un point de vue plus individuel est donné avec un chapitre sur le redressement de l'enfant et sa consolidation (ou plutôt sa non-consolidation en l'occurrence) jusque l'âge adulte.
Les actions qui érigent le corps sont ensuite expliquées avant qu'une séance de yoga mettant en oeuvre ces actions soit proposées : de la position allongée, en passant par la position assise, elle se termine par la position debout. La posture assise est particulièrement prise en compte et décrite, faisant l'objet d'un chapitre supplémentaire.

C'est un livre très à-propos, dans notre société où en effet, la posture ne s'apprend plus. Les enfants ne sont plus contraints à l'école et des objets viennent contrarier notre posture (des sièges aux dossiers qui nous enroulent les épaules vers l'avant par exemple). C'est dire si ce livre est indispensable.
Clair, précis et agréable à lire, le point central étant la séance de yoga proposée, je suis obligée de préciser que je ne l'ai pas (encore) testée et que je ne m'y connais pas du tout en la matière. Cependant, les exercices m'ont semblé clairement décrits et effectivement adaptés à des débutants.

Voilà donc un livre que je recommande à tous, car je crois que même ceux qui penseraient ne pas être intéressés peuvent l'être tout de même !

Et avec ces deux livres je dépasse le mon "score" de l'année dernière ! (Suis très fière).
Jenny
Jenny
Modérateur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Jenny le Dim 8 Nov 2020 - 22:23
Je continue le rattrapage des compte-rendus.

Pour le défi 22, un livre en français dont le titre est écrit dans une autre langue :  Gilbert Sinoué - Inch'Allah tome 1, Le souffle du jasmin
C'est le premier tome d'une série qui retrace la vie de quatre familles du Moyen-Orient : une famille juive, une palestinienne, une irakienne et une égyptienne. Le livre couvre la période 1916 à 1956, des accords Sykes-Picot à la nationalisation du Canal de Suez. Les familles sont emportées dans la frénésie des transformations politiques et des conflits de la période et amenées à côtoyer les personnages marquants de l'histoire du Moyen-Orient : Ben Gourion, Nasser. Parallèlement, un diplomate français tombe éperdument amoureux d'une Irakienne et se retrouve tiraillé entre Orient et Occident. Un récit qui m'a fait penser à la Trilogie du Caire de Naguib Mahfouz.

Pour le défi 48 : Un roman d’amour - Célestine Hitiura Vaite, L'arbre à pain
Premier tome d'une série aussi et incursion dans la littérature tahitienne avec la découverte de la maison d'édition Au vent des îles, L'arbre à pain raconte la relation entre Matarena et Tito, en couple depuis des années. Matarena espère enfin un mariage et s'affaire à le préparer dans le dos de Tito, qui privilégie beuveries et copains. Les préparatifs alternent avec les légendes et les potins des quartiers populaires de Tahiti dans un parlé local. Dépaysant.

Pour le défi 8 : Un roman dont la trame se déroule sur plusieurs années - William Melvin Kelley, Jazz à l'âme
Nouvelle réédition de l’écrivain noir américain (après la parution d’Un autre tambour l’an dernier), Jazz à l’âme retrace le parcours de Ludlow Washington, abandonné à 5 ans dans une institution pour aveugles. Confronté à la dureté du directeur et de ses camarades, il y apprend la musique. Il se distingue par son talent, qui lui permet de quitter l’école et de gagner sa vie dans un orchestre. Il vit la nuit, fréquente musiciens et prostituées, rencontre son meilleur ami Hardie et tombe amoureux de la fille de sa logeuse. Bientôt, il doit faire un choix entre liberté artistique et vie de famille. Innovant sans cesse, Ludlow doit évoluer dans une Amérique toujours raciste et est confronté à une terrible déception amoureuse qui marque le début d’une descente en enfer. La difficulté de construire une vie sentimentale malgré le tourbillon de la vie nocturne et des tournées est l’un des thèmes principaux du roman. On se laisse embarquer dans l’énergie de l’avant-garde musicale et dans la vie tourmentée de Ludlow sur un air de jazz. Un très beau roman ! I love you

Pour le défi 42 : Un livre dont le thème est le / un sport - Haruki Murakami - Autobiographie de l’auteur en coureur de fond
Après avoir dirigé un club, Haruki Murakami change de vie pour se consacrer à l'écriture. Ce changement s'accompagne d'une discipline de fer : courir tous les jours pour réussir à se dépasser et à boucler les marathons. Une leçon de perséverance.
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Neoprof expérimenté

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Pointàlaligne le Mar 10 Nov 2020 - 14:51
J'ai du retard dans les retours de lecture...
- Un livre dont l'auteur est / a été emprisonné : après plusieurs déceptions dans mon panier -pré-confinement de la Médiathèque, je voulais une valeur sûre. J'ai relu Alcools d'Apollinaire, ça fait du bien.
- Un livre dont la couverture est multicolore/bariolée : L'Arabe du futur tome 5 de Riad Sattouf, qu'on attendait avec impatience. On retrouve sa vision de l'adolescence, de petits faits déjà racontés dans d'autres albums. C'est sans doute le tome le plus triste de la série à cause de l'absence du petit frère.
- Pardonner (ou pas) : Le Temps gagné de Raphaël Enthoven, une autofiction intéressante au début, lorsqu'il aborde l'enfance entre des parents séparés, mais ennuyeuse comme une pile de Voici ensuite (et épaisse, la pile). Je me suis forcée à finir, mais sans le défi, je n'aurais pas dépassé l'adolescence du narrateur qui est on ne peut plus irritant. Enthoven père serait fâché depuis avec l'auteur, lequel semble régler ses comptes avec tout le monde. Du coup, je le range dans cette catégorie en déplaçant La petite Femelle de Jaenada dans chance /malchance, qui lui convient aussi.
J'édite pour compléter :
-un livre d'un auteur iranien : Désorientale de Nédar Djavadi. Il conviendrait aussi pour le défi avec les héroïnes qui sont soeurs, ou le jeu de mots dans le titre, ou une histoire dans l'Histoire. On suit l'histoire d'une famille iranienne sur plusieurs générations, à travers l'histoire de l'Iran au XXe siècle. La narratrice se débat avec ses propres difficultés : avoir un enfant sans être hétérosexuelle. Le roman est sympathique et se conclut sur une note optimiste, mais ne m'a pas enthousiasmée.
-Un livre primé par les lecteurs d'un journal : Les Rêveurs, d'Isabelle Carré (prix des lecteurs de L'Express 2018). I. Carré réussit bien mieux ce que les deux auteurs cités précédemment ont tenté. Elle raconte l'histoire d'une famille très singulière et une enfance française dans les années 1970, sans jamais lasser ni agacer, avec légèreté et délicatesse. Enfin une bonne pioche !
avatar
adumbrate
Niveau 8

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par adumbrate le Mer 11 Nov 2020 - 10:49
En ce moment, je lis un peu ce dont j'ai envie, mais le hasard me permet de remplir mon avant-dernier défi :
36. L’or et la boue. Les Orpailleurs, Thierry Jonquet
Il s'agit d'un roman policier dont l'enquête nous mène jusqu'aux alentours d'Auschwitz, où certains habitants fouillaient apparemment la boue pour retrouver l'or déposé par les Juifs dans leur fuite et se l'approprier. C'est, je trouve, un bon roman, efficace et qu'on a du mal à lâcher jusqu'à ce qu'on connaisse la fin.
nicole 86
nicole 86
Fidèle du forum

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par nicole 86 le Mer 11 Nov 2020 - 11:10
@adumbrate a écrit:En ce moment, je lis un peu ce dont j'ai envie, mais le hasard me permet de remplir mon avant-dernier défi :
36. L’or et la boue. Les Orpailleurs, Thierry Jonquet
Il s'agit d'un roman policier dont l'enquête nous mène jusqu'aux alentours d'Auschwitz, où certains habitants fouillaient apparemment la boue pour retrouver l'or déposé par les Juifs dans leur fuite et se l'approprier. C'est, je trouve, un bon roman, efficace et qu'on a du mal à lâcher jusqu'à ce qu'on connaisse la fin.

Difficile de mieux coller au défi ! Je ne lis quasiment jamais de romans policiers et pourtant je viens de vérifier que ce titre figure au catalogue de la médiathèque.
Tremere
Tremere
Niveau 9

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Tremere le Mer 11 Nov 2020 - 15:37
Pour le défi 42. Un livre dont le thème est le / un sport, je viens de finir Yoga d'Emmanuel Carrère. À l'origine, l'auteur voulait écrire « petit livre subtil et souriant sur le Yoga », cette discipline qui l'accompagne depuis de très nombreuses années. Par la force des choses, le roman nous contera sa sévère dépression puis ses tentatives pour la surmonter, tout en gardant comme fil conducteur le yoga. L'auteur a le talent de rendre dicible des sensations (pas seulement la manière dont il vit la méditation mais par exemple sa description de La polonaise héroïque de Chopin est magistrale) et de donner envie à ses lecteurs de l'accompagner n'importe où, à suivre le flot de ses pensées. Beaucoup d'humanité dans ce roman, une belle lecture.
avatar
Agrippina furiosa
Fidèle du forum

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Agrippina furiosa le Mer 11 Nov 2020 - 17:10
Bonjour tout le monde !
Bravo miss Sophie !

Maintenant que j'ai fini de rattraper mon retard du 1er confinement, j'attaque mon retard des vacances et de septembre-octobre abi

- Pour le défi n°42 (Un livre dont le thème est le sport), j'ai moi aussi lu le fameux "Yoga" d'E. Carrère : je n'avais pas d'idées pour ce défi et j'ai trouvé ce livre dans les nouveautés de ma médiathèque courant septembre, donc voilà ! Je n'avais jamais rien lu de cet auteur, et je suis tout à fait d'accord avec l'avis de Tremere : c'est un livre assez indescriptible, mi-autobiographie, mi-rêverie, que j'ai beaucoup apprécié. Je pense lire d'autres choses de cet auteur, dès que ma médiathèque rouvrira !
- Pour le défi n°21 (Un livre dont l'auteur est / a été emprisonné), j'ai lu "Micromegas" de Voltaire. Je ne l'avais jamais lu et je voulais voir si ça pouvait coller pour mes 3èmes ... j'ai bien aimé la fantaisie et la facilité avec laquelle Voltaire balaie d'un revers de main les difficultés du voyage inter-galactique des deux géants : on dégringole d'un anneau, on prend une comète, on saute de lune en lune, et le tour est joué ! J'adore ! Et pour finir, un petit tour sur la Terre et une bonne leçon d'humilité ! Rafraichissant !
- Pour le défi n°16 ("Un livre représentatif du romantisme"), j'ai enfin lu "Adolphe" de B. Constant. Une histoire simple : un jeune homme, "pour se donner une passion", jette son dévolu sur la "vieille" (elle a une petite quarantaine d'années !) maîtresse d'un ami. Il la séduit, persuadé d'être fou amoureux d'elle, vit l'amour aussi fou qu'éphémère, puis se lasse ... mais il n'est pas si facile d'abandonner une femme qui a tout abandonné pour vous. Bouleversant.
- Pour le défi n°13 (Un livre qui évoque la chance et la malchance"), j'ai lu "Soit dit en passant" de W. Allen. C'est ma collègue d'anglais qui m'a proposé cette lecture, et comme j'aime bien le travail de ce réalisateur, je me suis dit : pourquoi pas ? Et après lecture, j'ai trouvé que ce récit de vie collait bien à cet item, car, à en croire W. Allen, il n'a aucun talent, mais a eu beaucoup, beaucoup de chance. Chance de rencontrer les bonnes personnes qui ont su détecter son talent, et le lancer dans cet univers du show-biz pour lequel il n'avait que peu d'envie. Chance d'avoir mis la main pour chaque film sur l'acteur, et surtout l'actrice (que de compliments pour elles, D. Keaton, M. Farrow en tête) capable d'électriser la pellicule. Chance de vivre bien de ce qu'il aime le plus au monde : raconter des histoires. Un livre intéressant, sûrement encore plus si on connaît très bien le monde du cinéma américain des années 70-80, et très optimiste. Le passage sur "l'affaire" qui l'oppose à M. Farrow aujourd'hui n'est qu'une partie du livre, et ne sombre pas, j'ai trouvé, dans le misérabilisme, donc je n'ai pas eu l'impression du bouquin "fait pour se racheter auprès du public". Une bonne lecture.
- Pour le défi n°30 (Silence), suite au bouquin d'entretiens lu pour le défi 2, j'ai relu "La place" d'A. Ernaux. Comme la première fois, j'ai vraiment été très sensible à ce fossé qui se creuse, peu à peu, entre la fille et son père ... et j'ai été aussi plus attentive à cette fameuse "écriture plate" sur laquelle A. Ernaux s'explique dans ses entretiens avec F.Y. Jeannet. Instructif.
- Pour le défi n°19 (Un livre écrit par une femme du Maghreb), j'ai lu "Bilqiss", de S. Azzedine. J'ai adoré !!! Bilqiss vit dans un pays village, quelque part dans une contrée aux mains d'islamistes radicaux. Elle est veuve, rebelle et vraie croyante, et elle fait tâche dans le village. Et un jour, elle commet l'irréparable : le muezzin ne s'étant pas réveillé pour l'appel à la prière, Bilqiss le remplace ! Elle est aussitôt arrêtée et ce roman est le récit de son procès : Bilqiss, face à un juge qui peu à peu succombe à sa personnalité de feu, se défend elle-même hardiment, invoquant sa religion, la vraie, face à ce qu'en ont fait les hommes barbares qui dirigent son village ... C'est féroce, mordant, drôle et tellement vrai : un EXCELLENT roman !
Petit avant-goût de la chose : voilà ce que Bilqiss répond au juge quand il lui reproche de ne pas porter son voile correctement :
"Pourquoi ne portez-vous jamais votre voile comme il faut ?
- Parce que je suis une éternelle optimiste, monsieur le juge. Et contrairement à celles qui le portent correctement, moi je n'ai pas abdiqué.
- Je ne comprends pas. Abdiqué vis-à-vis de quoi ?
- j'ai confiance en vous, messieurs. Je nourris toujours l'espoir qu'un jour prochain vous réussirez à vous dépasser et vous parviendrez à nous considérer tout entières sans avoir une érection."
Voilà voilà !!!
J'en ai encore deux ou trois en réserve ...
nicole 86
nicole 86
Fidèle du forum

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par nicole 86 le Mer 11 Nov 2020 - 17:29
@Agrippina furiosa a écrit:Bonjour tout le monde !
Bravo miss Sophie !

Maintenant que j'ai fini de rattraper mon retard du 1er confinement, j'attaque mon retard des vacances et de septembre-octobre abi

- Pour le défi n°42 (Un livre dont le thème est le sport), j'ai moi aussi lu le fameux "Yoga" d'E. Carrère : je n'avais pas d'idées pour ce défi et j'ai trouvé ce livre dans les nouveautés de ma médiathèque courant septembre, donc voilà ! Je n'avais jamais rien lu de cet auteur, et je suis tout à fait d'accord avec l'avis de Tremere : c'est un livre assez indescriptible, mi-autobiographie, mi-rêverie, que j'ai beaucoup apprécié. Je pense lire d'autres choses de cet auteur, dès que ma médiathèque rouvrira !

- Pour le défi n°19 (Un livre écrit par une femme du Maghreb), j'ai lu "Bilqiss", de S. Azzedine. J'ai adoré !!! Bilqiss vit dans un pays village, quelque part dans une contrée aux mains d'islamistes radicaux. Elle est veuve, rebelle et vraie croyante, et elle fait tâche dans le village. Et un jour, elle commet l'irréparable : le muezzin ne s'étant pas réveillé pour l'appel à la prière, Bilqiss le remplace ! Elle est aussitôt arrêtée et ce roman est le récit de son procès : Bilqiss, face à un juge qui peu à peu succombe à sa personnalité de feu, se défend elle-même hardiment, invoquant sa religion, la vraie, face à ce qu'en ont fait les hommes barbares qui dirigent son village ... C'est féroce, mordant, drôle et tellement vrai : un EXCELLENT roman !
Petit avant-goût de la chose : voilà ce que Bilqiss répond au juge quand il lui reproche de ne pas porter son voile correctement :
"Pourquoi ne portez-vous jamais votre voile comme il faut ?
- Parce que je suis une éternelle optimiste, monsieur le juge. Et contrairement à celles qui le portent correctement, moi je n'ai pas abdiqué.
- Je ne comprends pas. Abdiqué vis-à-vis de quoi ?
- j'ai confiance en vous, messieurs. Je nourris toujours l'espoir qu'un jour prochain vous réussirez à vous dépasser et vous parviendrez à nous considérer tout entières sans avoir une érection."
Voilà voilà !!!
J'en ai encore deux ou trois en réserve ...

Et deux livres supplémentaires dans ma liste à lire, trois ajouts dans la même journée, ce n'est pas comme cela que je vais boucler le défi.   Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 437980826
avatar
Agrippina furiosa
Fidèle du forum

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Agrippina furiosa le Mer 11 Nov 2020 - 17:42
Désolée Nicole !!! Mais en temps de confinement, de bonnes idées lectures, c'est toujours bon à prendre Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 1482308650
nicole 86
nicole 86
Fidèle du forum

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par nicole 86 le Mer 11 Nov 2020 - 17:57
D'autant que j'ai la chance que la médiathèque principale pratique la remise de livres après réservation en ligne.
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Neoprof expérimenté

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Pointàlaligne le Mer 11 Nov 2020 - 19:04
@Agrippina furiosa a écrit:
- Pour le défi n°13 (Un livre qui évoque la chance et la malchance"), j'ai lu "Soit dit en passant" de W. Allen. C'est ma collègue d'anglais qui m'a proposé cette lecture, et comme j'aime bien le travail de ce réalisateur, je me suis dit : pourquoi pas ? Et après lecture, j'ai trouvé que ce récit de vie collait bien à cet item, car, à en croire W. Allen, il n'a aucun talent, mais a eu beaucoup, beaucoup de chance. Chance de rencontrer les bonnes personnes qui ont su détecter son talent, et le lancer dans cet univers du show-biz pour lequel il n'avait que peu d'envie. Chance d'avoir mis la main pour chaque film sur l'acteur, et surtout l'actrice (que de compliments pour elles, D. Keaton, M. Farrow en tête) capable d'électriser la pellicule. Chance de vivre bien de ce qu'il aime le plus au monde : raconter des histoires. Un livre intéressant, sûrement encore plus si on connaît très bien le monde du cinéma américain des années 70-80, et très optimiste. Le passage sur "l'affaire" qui l'oppose à M. Farrow aujourd'hui n'est qu'une partie du livre, et ne sombre pas, j'ai trouvé, dans le misérabilisme, donc je n'ai pas eu l'impression du bouquin "fait pour se racheter auprès du public". Une bonne lecture.
Je suis d'accord, une bonne surprise !
et bravo Miss Sophie aai
AsarteLilith
AsarteLilith
Empereur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par AsarteLilith le Mer 11 Nov 2020 - 19:34
Je viens de finir Le monde d'hier, de Zweig, pour le défi d'un auteur non allemand, mais écrivant en langue allemande. Il pourrait convenir aussi pour le défi fin d'un monde.

Long, très long. J'ai mis 3 à 4 mois pour ce livre. J'ai apprécié les passages sur la vie morale et intellectuelle, ainsi que l'arrivée au pouvoir d'Hitler. Mais l'ensemble reste assez fastidieux je trouve.

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
avatar
Agrippina furiosa
Fidèle du forum

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Agrippina furiosa le Jeu 12 Nov 2020 - 21:37
@nicole 86 a écrit:D'autant que j'ai la chance que la médiathèque principale pratique la remise de livres après réservation en ligne.

C'est en cours de discussion dans la mienne et je croise les doigts : il me manque de quoi finir le défi !!! A moins que je fasse une fouille approfondie dans mes stocks ... mais là, c'est le temps qui va manquer abi
avatar
meevadeborah
Niveau 7

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par meevadeborah le Sam 14 Nov 2020 - 14:54
Pour le défi 34. Nourriture(s) : Représailles de Florian Eglin (lu dans le cadre de Masse critique organisée par Babelio)

C’est gore, c’est violent, c’est porno, c’est étrange, c’est bien.

Ce n’est qu’une phrase d’accroche, qui ne résume pas du tout le livre.
Un livre qui démarre sur les chapeaux de roue avec une poursuite en voiture. Non, même pas. C’était pour le jeu de mots, parce qu’en réalité, il s’agit plutôt au début d’une voiture qui est suivie par une autre. Enfin, quand je dis « en réalité », heureusement qu’il ne s’agit pas de cela ici !

Florian Eglin, enseignant. Ah ! Je reconnais bien là ce besoin d’exorciser la violence que nous accumulons au contact de vos charmants bambins… Nan, mais rassurez-vous, Florian Eglin est enseignant à Genève, il ne se retrouvera donc jamais devant vos mômes (oui, j’estime qu’il n’y a pas de Suisse ici, je me connais des amis Babelio Belges, mais pas Suisse, désolée si j’oublie quelqu’un…)

J’ai choisi Représailles parce que je connaissais l’auteur ; plus précisément un de ses livres seulement, ce qui ne peut pas me donner la prétention de connaître l’auteur, ni même de le cerner je dois dire. Et pourtant. Quel personnage torturé ! (l’auteur). Oui, avec deux de ses livres seulement, je ne peux pas le voir, Florian Eglin, autrement que comme un personnage manipulé par ses propres créations qui plus est, qui ne peuvent manquer de prendre le contrôle sur lui.
J’avais lu de lui Solal Aronowicz, Holocauste et je n’étais même pas sûre d’avoir compris l’histoire, perdue par les phrases labyrinthiques. Là, je me suis améliorée, ou lui, car j’ai compris. L’écriture reste riche de références, mais elle est plus simple, et donc plus claire que dans Solal. Il est resté quelques paragraphes, quelques phrases que j’ai eu du mal à appréhender, comme si j’avais décroché un peu avant, ou sauté une ligne, ou oublié une phrase. Mais la relecture des quelques paragraphes précédents n’y changeait rien, il doit donc rester une tournure de pensée à laquelle je suis hermétique.

J’ai été quelque peu agacée aussi par l’avant violence, avant la première « bagarre » (le mot est très mal choisi, mais je m’en voudrais de gâcher la surprise au lecteur de découvrir « ça »). Quelques pages trop longues à mon goût. Qui tournaient trop en rond peut-être. Oui, mais après, tout s’est enchaîné. Alors le début devait être nécessaire, pour préparer l’inéluctabilité de la suite.

Il y a un côté décalé aux personnages, un côté Tarentino qui m’a bien plu.
Mais quelle horreur quand même cette histoire, ces personnages, ce livre.
La fin est digne du début et du reste, d’autant que je pense qu’il n’était pas facile de ne pas tout gâcher à la fin : c’est réussi !

Avec quelques précautions (âmes sensibles, réfléchir), pourquoi pas ?
Un auteur qui gagne à être connu je pense.
miss sophie
miss sophie
Expert

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par miss sophie le Mar 17 Nov 2020 - 20:45
Bonjour,
Comme promis, même si j'ai fini le défi, je continue de venir poster quand mes lectures entrent dans une catégorie.

Pour le 44 (le titre comporte le nom d'un membre de la famille) : Frère d’âme de David Diop (2018).
Ce roman donne la parole à un tirailleur sénégalais de la Première Guerre Mondiale qui a vu mourir son meilleur ami et s’en veut de l’avoir laissé agoniser. Dès lors, quelque chose se casse et nous suivons la fêlure dans son esprit, l’idée de vengeance et la culpabilité qui le font vaciller entre raison et folie. C’est très violent.

Un livre qui convient pour le défi 47 (choisi pour son titre intrigant) mais aussi les 10 (un roman dont l'histoire se déroule sur plusieurs continents), 20 (un livre qui parle d'écriture), 43 (une histoire dans l'histoire / l’Histoire) : La septième fonction du langage de Laurent Binet (2015).
Tout commence avec l’accident de la circulation qui va coûter la vie à Roland Barthes en 1980. Et s’il s’agissait en fait d’un assassinat ? Laurent Binet convoque toutes les figures de la linguistique, de la philosophie et de la politique de l’époque (on croise notamment Foucault, Eco, Jakobson, Derrida, Deleuze, Sollers et Kristeva, BHL, Althusser, et puis, préparant la prochaine élection présidentielle, Mitterrand et son équipe d’un côté, Giscard de l’autre…) pour une enquête de plus en plus intrigante et rocambolesque, au cœur de laquelle il est question du pouvoir du langage. C’est drôle et intelligent. Le personnage de l’inspecteur, totalement étranger à ce milieu intellectuel, s’adjoint pour guide un jeune enseignant de l’université de sémiologie, ce qui permet à l’auteur de glisser pour le non-initié des présentations des personnes et des concepts, dans une approche résolument familière. Le narrateur s’adresse régulièrement à nous, commente ce qui se passe, joue avec l’écriture même. C’est très réjouissant.
Jenny
Jenny
Modérateur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Jenny le Jeu 19 Nov 2020 - 11:13
Défi 20 - Un livre qui parle d'écriture(s) - Rachel Kadish, De sang et d’encre
Gros coup de cœur pour ce roman qui nous emmène auprès de deux figures féminines fortes en 1660 et en 2017.
Helen Watt, professeur d’histoire en études juives quasiment à la retraite est contactée par un ancien étudiant qui a découvert une gueniza sous son escalier. [intermède historique : Les Juifs ne jettent pas les documents comportant un des noms de Dieu, ils les stockent dans une guenizah avant de les enterrer. Lettres et contrats commençant par une invocation à Dieu, les guenizah, dont la plus connue est celle du Caire, recèlent des documents précieux pour les historiens.]
Assistée d’Aaron, un jeune étudiant, les deux chercheurs sont rapidement intrigués par le scribe du rabbin qui s’avère être une femme. Le personnage d’Ester Velasquez s’intéresse de plus à la philosophie notamment aux idées de Spinoza, exclu de la communauté juive d’Amsterdam. Helen puise alors dans ses dernières forces pour retracer ce destin exceptionnel. Une très belle incursion dans la communauté juive londonienne du XVIIe s. marquée par l’Inquisition et dans le travail minutieux de l’historien. Un récit passionné sur l’amour de l’écriture, de la lecture, sur les bouleversements intellectuels du XVIIe s dans l’atmosphère angoissante de l’épidémie de peste. Un récit exigeant à la reconstitution historique soignée. L’entretien avec l’auteur, à la fin de l'ouvrage, permet de prolonger le plaisir de la lecture.
AsarteLilith
AsarteLilith
Empereur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par AsarteLilith le Dim 22 Nov 2020 - 17:02
Pour le défi "titre avec un terme familier gros mot" : Mort aux cons, Carl Aderhold. Suite à un accident, le narrateur tue sans le vouloir la chatte d'une voisine. Il se rend compte alors du mouvement de solidarité que cela entraîne dans son immeuble et décide de s'en prendre aux animaux du quartier pour souder les habitants. Mais bientôt, les réactions deviennent plus inquiétantes, plus agressives et il risque d'être démasqué par sa concierge. Il commence alors à tuer ceux qu'il considère comme empêcheurs de vivre tranquillement.

Verdict : lecture très aidée, à prendre avec bien sûr beaucoup de second degré. Le côté polar vu du côté du meurtrier est intéressant.

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
avatar
meevadeborah
Niveau 7

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par meevadeborah le Dim 22 Nov 2020 - 20:59
Pour le défi 23 : Un livre évoquant un épisode biblique (réécriture ou simple clin d'œil) :
Je "copie" Malaga" en plaçant Candide de Voltaire, avec "le clin d'œil qui apparait dans le 2e chapitre dans lequel Candide est comparé à Adam chassé du Paradis perdu" comme le disait Malaga donc.

Candide. Voilà une référence qu’il était temps que j’acquiers.
J’ai mis un peu de temps à accrocher, le personnage de Candide m’a franchement exaspérée. C’est exprès, vous pensez ? Un peu de mal à me faire à la langue employée, au vocabulaire aussi…
Vous savez, le moment où vous vous dites « mais que suis-je venue faire ici ? » Et c’est là qu’une musique que vous aimez passe, qui vous retient. Et puis tant qu’à faire, vous avez repris un verre alors autant le finir. Quand vous alliez le reposer vous accrochez enfin la conversation avec quelqu’un. Une chose en entraînant une autre, vous vous trouvez à faire la fermeture.
Le petit air qui m’a ferrée, encore une fois, c’est « je vous le conterai ». Les péripéties totalement irréalistes que vit Candide, qui m’ont gardé à distance, par leur aspect philosophique, se sont soudain transformées en aventure tout à fait distrayantes quand j’ai accepter d’aller dans ce monde où « l’on dirait que ». Parce qu’alors on se laisse emmener par l’histoire dont la morale est portée par le personnage, effaçant l’auteur.
Je me permets quand même de trouver à ce conte un aspect un peu brouillon.

En tout cas, je suis enfin renseignée sur le meilleur des mondes, possibles, où tout est pour le mieux.

Avec livre, j'atteins (enfin) la moitié du défi...
Eloah
Eloah
Érudit

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Eloah le Mer 25 Nov 2020 - 20:48
Bonsoir, désolée de ne pas être très présente en ce moment, je vais essayer de rattraper mon retard de lecture sur ce fil !

Je viens ajouter deux lectures à mon défi :

Défi 14 un roman coréen j'ai lu Monsieur Han de Hwang Sok-Yong qui, apparemment, est un classique en Corée. C'est l'histoire tragique de monsieur Han professeur d'obstétrie en Corée du Nord qui après avoir échappé de peu à la condamnation d'être fusillé pour avoir soigné une jeune fille au lieu d'un membre du Parti se voit contraint de fuir en Corée du Sud où il tente de survivre. Il devient le jouet de complotistes qui l'accusent d'être un espion du Nord et sera torturé... Bref, en quelques 130 pages toute l'horreur et toute l'absurdité d'une guerre qui déchire un pays et rend fous ses habitants, inspiré par l'histoire vraie de l'oncle de l'auteur ...

Défi 23 un livre évoquant un épisode biblique : je suis en train de lire la Comtesse sanglante d'Andréi Codrescu qui est un roman historique sur Erzsébet Bathory, comtesse hongroise du XVIè s connue pour avoir assassiné des centaines de jeunes filles soi disant pour se baigner dans leur sang ... c'est passionnant et très prenant et justement lorsqu'encore adolescente elle arrive dans la famille de celui qu'on lui a choisi pour époux, sa belle-mère se voit obligée de reprendre son éducation religieuse. La jeune fille suit ainsi une sorte de catéchisme avec un prêtre qui vient la voir chaque jour. J'en suis là de ma lecture !

Il me reste 4 livres à lire et même si j'en lirai davantage d'ici la fin de l'année il y a peu de chance que mes lectures collent aux items qui me manquent ... j'"espère en ajouter encore une voire deux.
Jenny
Jenny
Modérateur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Jenny le Sam 28 Nov 2020 - 13:37
Pour le défi 5 : Une histoire de vacances - Marcus Malte - Le fils de l'étoile
Marcus Malte nous emmène dans une colonie de vacances bien inquiétante, dans un ancien château aux recoins mystérieux. Un garçon timide se fait un ami. Cette amitié et cette protection l'emmènent vers les ténèbres.
Envie de relire du Marcus Malte dont je n'avais lu que le très beau Le Garçon.

Plus de défis cochés que l'an dernier. cheers
AsarteLilith
AsarteLilith
Empereur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par AsarteLilith le Sam 28 Nov 2020 - 17:48
Je l'ai lu et cette nouvelle est vraiment super. Une jolie découverte Zulma !

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
miss sophie
miss sophie
Expert

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par miss sophie le Dim 29 Nov 2020 - 9:48
Dernière lecture : Du domaine des Murmures de Carole Martinez (2011). Convient pour les défis 23 (livre évoquant un épisode biblique), 8 (la trame se déroule sur plusieurs années) et 28 (Femme forte).

A lire ! Ce livre est une pépite, tout est beau : l’histoire, la façon de la raconter, les mots… Un roman envoûtant sur une jeune fille de 15 ans qui, au XIIe siècle, refuse le mariage préparé pour elle et demande à être emmurée pour passer sa vie en prières. La recluse sera pourtant au cœur de nombre d’événements.
gregforever
gregforever
Neoprof expérimenté

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par gregforever le Dim 29 Nov 2020 - 11:09
J'ai adoré ce livre! Je le donne en cursive à mes 1ères avec la Princesse de Clèves.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum