Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Sphinx
Enchanteur

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par Sphinx le Mer 3 Juin 2020 - 12:14
@Césarion a écrit:
Pour l'anecdote, comme il n'y pas suffisamment, voire pas du tout, de TZR en LCA dans l'académie de Versailles (ne serait-ce pas la plus grande de France en nombre de personnels ?), j'ai remplacé à plusieurs reprises et au pied levé, les collègues de langues anciennes de ma ville en congé de maladie, en sus de mon service normal en poste fixe.

On est venu me démarcher aussi deux années de suite, pour des heures à l'année je crois :
- une fois pour des heures le mercredi après-midi dans un lycée à 1h30 de transport - enfin, deux fois vingt minutes de bus, plus le temps d'attente, c'est tellement mal desservi... - de mon établissement, 50 mn après la fin de mes cours le midi (je n'ai pas de voiture donc bon) (ne parlons pas d'une pause pour manger...)
- une fois pour des heures le vendredi de 16h à 18h
dans les deux cas avec un groupe multi-niveaux.

J'ai refusé.
AsarteLilith
AsarteLilith
Empereur

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par AsarteLilith le Mer 3 Juin 2020 - 13:17
@alprechac2 a écrit:
@AsarteLilith a écrit:Est-ce que les mesures seront vraiment reconduites ?

Déjà, le latin est à distance....ça fait un peu '' on laisse de côté''....

Pour les mesures sanitaires, je ne sais pas ... on entend tellement de sons de cloche différents ...

Pour la latin à distance, ça "passe mieux", si j'ose dire, pour moi car je n'ai pas pu reprendre du tout en présentiel, même pour le français, donc déjà, ça fait moins : le latin, ça ira bien à distance" et d'autre part, des tas de matières comme maths, HG, français, sont toujours en distanciel car les collègues ont des certificats médicaux. Donc, l'effet n'est pas visible.

Sauf que chez nous, c'est distance pour élèves qui restent chez eux + le latin....toutes les autres matières sont assurées en présentiel+ distance ! Et j'en ai beaucoup qui ont lâché

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
musa
musa
Fidèle du forum

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par musa le Mer 3 Juin 2020 - 13:41
Ici aussi c'est déprime mais ce n'est pas vraiment dû au virus. Ca fait deux ans que les élèves de mon collège n'ont plus le droit de cumuler euro et latin. Résultat l'an dernier : 4 élèves en 5è (alors que j'en ai une vingtaine normalement) et des élèves pas vraiment aptes à suivre (collège difficile et tous les élèves à peu près scolaires dûment sélectionnés pour l'euro allemand ou anglais). J'ai demandé à cors et à cris qu'ils puissent à nouveau cumuler ce qui n'a pas été accordé (motif: il aurait fallu étendre l'emploi du temps jusqu'à 17h30 éventuellement pour euro ou latin. Trop dûûûr pour les élèves et pour mes collègues de langues-pourquoi auraient-elles poussé pour cela, elles ont un boulevard pour elles...). Du coup, j'ai proposé une expérience: cette année, j'ai sacrifié 2h de latin en 5è (et les autres horaires sont 3h en 4è et 2h en 3è) pour faire une initiation au 6 classes de 5è une heure par semaine pendant un trimestre. J'espérais ainsi repérer des élèves qui ne prennent pas euro mais pourraient prendre latin et suivre. Echec total. Et je ne suis pas sûre que cela aurait été mieux si j'avais pu passer et repasser dans les classes pour refaire ma pub et persuader les hésitants.
Après sondage,j'avais 4 inscrits:2 qui avaient noté aussi euro et m'ont dit qu'ils choisiraient euro s'ils étaient pris (ce qui n'est pas sûr, ils ne sont pas bons du tout et on me les laissera royalement) et 2 élèves très fragiles d'après leurs bulletins (2 élèves que je ne connaissais pas puisque leur initiation aurait dû avoir lieu au troisième trimestre!) Bref la grosse baffe. J'ai fait une tournée téléphonique pour essayer de persuader certains qui n'avaient rien noté comme option. J'ai pas été déçue du voyage. Entre les classiques "elle veut se concentrer sur les autres matières", "ça ferait trop de travail", j'ai eu "ça l'intéresse pas, elle sait pas ce que c'est mais ça l'intéresse pas." "ah bon comment sait-elle? " "elle a regardé un peu sur Internet"... J'ai quand même eu un mail réconfortant d'un élève qui préférerait finalement faire latin qu'euro allemand mais je me demande si c'est un service à lui rendre que de l'accueillir à mon cours avec 3 pékins qui n'entravent rien.
Bref, la misère. J'ai alerté la direction et n'ai aucune réponse. Ca fait un moment que je leur dis que je préfère que l'option soit supprimée que de subir ça mais ils font les morts. Par moment, j'en ai tellement marre que j'ai envie de prendre une dispo pour voir ailleurs ou au moins respirer un an.
Stered
Stered
Doyen

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par Stered le Mer 3 Juin 2020 - 13:45
On a de la chance alors chez nous. On a fait une présentation par Génially pour le latin et le grec : 23 en latin et 9 en grec. Sachant que les 6e n'étaient pas des foudres de guerre, ça va (en grec, on est toujours en petits effectifs et ce sont surtout des latinistes qui vont cumuler les deux). Les autres années, on est plutôt à 28-30 en latin.

Les PP et les profs de lettres nous ont secondé pour recruter en insistant bien lourdement Very Happy

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski
Stered
Stered
Doyen

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par Stered le Mer 3 Juin 2020 - 13:48
Par contre, je sature : les collègues du lycée se plaignent tous les ans de ne pas recruter, mais ils ne passent jamais et n'envoient rien non plus ! Avec tous les milliards de doc. partagés par des collègues qu'il faut juste adapter à l'établissement, je trouve ça gonflé (ils sont trois profs de LC pour trois collèges de recrutement...). Y a quand même moyen de nous envoyer un polycopié et d'organiser un rdv avec un ancien élève (quitte à ce que les profs de lycée de soient pas là...).
Je présente bien sûr le latin au lycée à mes 3e, mais je ne sais pas les conditions exactes d'enseignement de l'option...

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski
Honchamp
Honchamp
Esprit éclairé

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par Honchamp le Mer 3 Juin 2020 - 13:50
Dans mon collège, les sondages auprès des élèves de 6ème pour latin et allemand se sont perdus durant le confinement (question posée au CA de la semaine dernière pour avoir une réponse claire).

Pour les élèves qui ont repris, pas de latin ni d'allemand. Il paraît que le protocole interdit les groupes "non stables".

Enfin, ici, si on a choisi latin, on ne peut pas postuler pour LCE anglais en 4ème. Donc, dans les familles où un enfant a été confronté à cela, on évite latin pour pouvoir faire LCE. Au départ, c'est louable, c'est pour que les mêmes élèves ne trustent pas toutes les options. Mais cela dessert le latin.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
AsarteLilith
AsarteLilith
Empereur

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par AsarteLilith le Mer 3 Juin 2020 - 13:55
Une présentation genially ? Je suis intéressée !

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
avatar
Sallustius
Niveau 6

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par Sallustius le Mer 3 Juin 2020 - 13:59
ici j'attends de voir, le questionnaire options vient d'être envoyé. Je m'inquiète car j'ai l'habitude de beaucoup recruter (j'ai trois groupes complets sur 4 classes de 5eme au collège) mais c'est grâce au passage dans les classes surtout, avec des élèves de tous les niveaux, et je pense que les élèves moyens à faibles ne vont pas oser s'inscrire. J'ai déjà des parents qui ne se souviennent pas que leur enfant fait latin alors ils ne vont pas s'en soucier ni lire les documents d'information...

J'ai réussi à obtenir de ma chef qu'en cas de recrutement trop faible, je pourrai prendre toutes les classes sur une heure pour quelques semaines à la rentrée l'an prochain pour tenter de recruter. A voir...

Pour les départs au lycée, j'ai essayé d'informer les 3emes mais c'est surtout le passage de ma collègue au collège qui motivait les quelques volontaires, j'ai bien que ce soit très difficile.

J'ai espéré jusqu'au bout pouvoir voir les 6emes en nombre mais moins de la moitié des effectifs actuellement et, comme on passe à une journée par semaine pour les 6emes seulement, impossible de trouver un créneau.
avatar
Césarion
Niveau 5

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par Césarion le Mer 3 Juin 2020 - 14:19
Pour tempérer ce pessimisme ambiant que je me sentirais presque coupable d'avoir suscité, je dis ma joie de relire ce matin même Olivier REY citant André Suarès : « Qui n’a point fait de latin, ne saura jamais le français que de rencontre. Et n’ayant pas acquis la langue par lui-même, sa pensée sera toujours un peu servile. Il sera contremaître à la machine ; il ne sera pas maître de l’outil. Les mots ne sont des mots, comme on dit, du vent et plus vain que le souffle d’un fou dans un trou de serrure, les mots ne sont vides que pour les gens sans latin. » Peu importe que ces propos paraissent exagérés. Ou encore Laurent LAFFORGUE, expliquant le rôle crucial du latin dans l'apprentissage des mathématiques. Joie, aussi, de retrouver grâce à ce formidable outil qu'est internet, la trace de mon ancienne professeur d'hypokhâgne (grec) et de discuter avec son fils sous les ors de l'Assemblée, quelque temps après, aujourd'hui député éminent mathématicien français à qui j'ai offert le roman d'Adrien Goetz, Villa Kérylos, qui fut construite par Théodore Reinach, 19 prix au concours général, amoureux des langues anciennes. Un record. Pardon,mais ça fait du bien, ce moment de petit enthousiasme, ce "seul brin d'herbe où j'aie pu cramponner mes ongles" (Lorenzaccio, Musset).

Lien vers les propos d'Olivier REY et Laurent LAFFORGUE :
https://sites.google.com/site/sanslelatin/conférences/textes-des-conferences/12-03-2015-le-latin-dans-la-formation-mathematique-par-laurent-lafforgue-et-olivier-rey

A lire, relire, accrocher en salle des profs ! Merci.
avatar
Agrippina furiosa
Fidèle du forum

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par Agrippina furiosa le Mer 3 Juin 2020 - 14:43
@Stered a écrit:Par contre, je sature : les collègues du lycée se plaignent tous les ans de ne pas recruter, mais ils ne passent jamais et n'envoient rien non plus ! Avec tous les milliards de doc. partagés par des collègues qu'il faut juste adapter à l'établissement, je trouve ça gonflé (ils sont trois profs de LC pour trois collèges de recrutement...). Y a quand même moyen de nous envoyer un polycopié et d'organiser un rdv avec un ancien élève (quitte à ce que les profs de lycée de soient pas là...).
Je présente bien sûr le latin au lycée à mes 3e, mais je ne sais pas les conditions exactes d'enseignement de l'option...

Idem ici, et pourtant il y a un réel potentiel. j'essaie d'en convaincre quelques-uns (l'argument : "tu connais déjà, tu n'auras pas à te coller un truc nouveau sur le dos" marche plutôt bien avec mon public), mais je ne connais pas la manière de travailler des collègues, ni les détails pratiques (c'est quand ? Le volume de travail à la maison ? ...). Donc il y a une grosse déperdition.

Pour le recrutement, comme je n'ai pas accès aux 6èmes (ni les parents, ni les gamins) sur l'ent et que je ne peux pas compter sur les PP, la doc a mis dans les Actualités de l'ent mon doc d'info que je distribue habituellement aux 6ème en leur faisant l'heure d'initiation et j'ai fait des photocops pour qu'il soit aussi dans les dossiers d'inscriptions. Mais pour cette année, à vrai dire, je compte surtout sur le bouche à oreille et mes familles de fidèles clients (ceux dont les frères / soeurs ont fait du latin), donc ça va être compliqué ...
Bon courage à tous et merci Césarion pour ce fil : on est souvent seul(e)s dans nos bahuts et ça fait du bien de trouver du réconfort ici !
AsarteLilith
AsarteLilith
Empereur

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par AsarteLilith le Mer 3 Juin 2020 - 15:21
On devrait essayer également le recrutement à la rentrée, mais, pour l'avoir déjà fait (bahut 2, année 1, où pas fait avant mon arrivée visiblement, le TZR LM n'a pas dû le faire), je n'y crois pas trop.

Entre ceux qui espèrent un bénéfice immédiat, ceux qui font car copain(e) fait (moins le souci depuis que c'est marqué que sert à rien pour constitution des classes sur mon flyer), ceux qui veulent pas prendre plus, ceux qui veulent pas finir plus tard que les autres, ceux qui n'en voient pas l'intérêt,....et le fait que j'ai les trois niveaux en même temps à bahut 1, ça me déprime.

J'ai à bahut 1 un très petit collège, où je recrute une dizaine tous niveaux confondus (oui oui, 5/4/3), et celui de bahut 2, d'environ 300-400 élèves, où je recrute environ une vingtaine tous niveaux confondus, j'ai très peur de très mal faire mon boulot.

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
A rebours
A rebours
Neoprof expérimenté

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par A rebours le Mer 3 Juin 2020 - 15:39
@Césarion a écrit:Pour tempérer ce pessimisme ambiant que je me sentirais presque coupable d'avoir suscité, je dis ma joie de relire ce matin même Olivier REY citant André Suarès : « Qui n’a point fait de latin, ne saura jamais le français que de rencontre. Et n’ayant pas acquis la langue par lui-même, sa pensée sera toujours un peu servile. Il sera contremaître à la machine ; il ne sera pas maître de l’outil. Les mots ne sont des mots, comme on dit, du vent et plus vain que le souffle d’un fou dans un trou de serrure, les mots ne sont vides que pour les gens sans latin. » Peu importe que ces propos paraissent exagérés. Ou encore Laurent LAFFORGUE, expliquant le rôle crucial du latin dans l'apprentissage des mathématiques. Joie, aussi, de retrouver grâce à ce formidable outil qu'est internet, la trace de mon ancienne professeur d'hypokhâgne (grec) et de discuter avec son fils sous les ors de l'Assemblée, quelque temps après, aujourd'hui député éminent mathématicien français à qui j'ai offert le roman d'Adrien Goetz, Villa Kérylos, qui fut construite par Théodore Reinach, 19 prix au concours général, amoureux des langues anciennes. Un record. Pardon,mais ça fait du bien, ce moment de petit enthousiasme, ce "seul brin d'herbe où j'aie pu cramponner mes ongles" (Lorenzaccio, Musset).

Lien vers les propos d'Olivier REY et Laurent LAFFORGUE :
https://sites.google.com/site/sanslelatin/conférences/textes-des-conferences/12-03-2015-le-latin-dans-la-formation-mathematique-par-laurent-lafforgue-et-olivier-rey

A lire, relire, accrocher en salle des profs ! Merci.

J'ai peur moi aussi pour les effectifs, d'autant que mon poste en dépend.

En ce qui concerne l'intérêt de faire du latin, même si certains le défendent, je me revois en conseil d'orientation 3°, la semaine dernière, lorsque j'ai suggéré qu'un non latiniste fasse du latin au lycée, alors que les collègues nous apprenaient qu'il voulait être professeur d'histoire. Je me suis fait - gentiment - chahuter par mes collègues, "le latin c'est la préhistoire", "non, c'est l'histoire contemporaine qui l'intéresse" (de la part de son professeur d'histoire...).
Une voix dans le désert...
hermione
hermione
Habitué du forum

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par hermione le Mer 3 Juin 2020 - 15:45
A toutes fins utiles...

Trouvé sur les réseaux, pourquoi faire du latin en 5e?

https://tube-strasbourg.beta.education.fr/videos/watch/df750c8f-cfdf-43c8-9242-a59454eb567e



_________________
Il faut toujours un coup de folie pour bâtir un destin.
Marguerite Yourcenar
AsarteLilith
AsarteLilith
Empereur

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par AsarteLilith le Mer 3 Juin 2020 - 15:48
Merci, je ferai passer le lien aux parents de 6e, tiens !

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
hermione
hermione
Habitué du forum

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par hermione le Mer 3 Juin 2020 - 15:59
Je l'ai fait aussi en plus des infos envoyées par mon collègue de lettres classiques.
Mieux vaut deux fois qu'une!

_________________
Il faut toujours un coup de folie pour bâtir un destin.
Marguerite Yourcenar
avatar
Césarion
Niveau 5

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par Césarion le Mer 3 Juin 2020 - 16:21
Merci pour la video YouTube que je regarderai à tête reposée.

N'oublions pas Arrête ton char, source inépuisable, qui doit redonner le moral avant un prochain mauvais coup venu d'où on ne sait :

pour une initiation au latin, niveau 6ème :

https://www.arretetonchar.fr/continuite-pedagogique-enseignement-a-distance-en-langues-anciennes-on-fait-comment/

dans le cadre de la continuité pédagogique, mais ça pourra toujours servir :

https://www.arretetonchar.fr/continuite-pedagogique-enseignement-a-distance-en-langues-anciennes-on-fait-comment/

supports videos pour des cours ou ce que j'appelle des "parenthèses enchantées" après une lourde leçon de langue :

https://www.lumni.fr/video/la-vie-a-rome-dans-lantiquite-31-mars
Stered
Stered
Doyen

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par Stered le Mer 3 Juin 2020 - 21:10
Et le groupe Facebook d'ATC est aussi un vrai trésor. On y échange beaucoup Smile C'est chouette.

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski
EdithW
EdithW
Niveau 9

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par EdithW le Mer 3 Juin 2020 - 21:28
Et quid des collèges (comme celui de mes filles), où on ne peut pas dépasser deux options? Sport, occitan, latin, LCE Espagnol... ça fait beaucoup de concurrents! Ma seconde, qui est précoce et a besoin de beaucoup de stimulation, s'est vu refuser l'option LCE Espagnol, qui est créée à la rentrée, parce qu'elle fait déjà occitan et latin. Si on avait su, on aurait laissé tomber l'occitan (c'est sympa, mais on l'a surtout pris pour lui fournir du travail en plus, pas par conviction régionaliste). Le latin, c'est pas optionnel chez nous, avec un parent certifié de LC et traducteur... Elles préfèrent le suivre à l'école qu'à la maison!

avatar
elisa18
Habitué du forum

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par elisa18 le Jeu 4 Juin 2020 - 8:17
@hermione a écrit:A toutes fins utiles...

Trouvé sur les réseaux, pourquoi faire du latin en 5e?

 https://tube-strasbourg.beta.education.fr/videos/watch/df750c8f-cfdf-43c8-9242-a59454eb567e


Merci! je viens de l'envoyer à tous mes collègues.... Date limite pour s'inscrire...demain!!!!!
Lefteris
Lefteris
Empereur

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par Lefteris le Jeu 4 Juin 2020 - 10:21
Situation mal embarquée aussi. Entre les horaires en début de journée ou de fin de journée, plus de latin en 5e, la concurrence des CHAM, la baisse vertigineuse du niveau (et de l'envie de travailler ou de la curiosité) , j'imagine bien la fermeture prochaine du latin, après celle du grec. Les langues anciennes étaient la seule raison d'être de ce métier. Mais je ne m'abaisserai pas à faire le démarcheur, à lancer des projets  démagogiques. Plutôt en finir une bonne fois pour toutes. Tout se ligue contre les Humanités : le fait que ce soit une option et non une évidence, le dénigrement organisé même au sein de l'EN, les collègues qui même dans des matières où cette ignorance totale était naguère  quasi  impensable (lettres, histoire, langues romanes...) n'ont jamais approché une langue ancienne,  les CDE je n'en parle même pas, les élèves qui débarquant au collège sans rien savoir en grammaire française, les parents consuméristes et dévorés  par l'idéologie de l'"utile". J'oublie les IPR qui ont courageusement fait silence contre la réforme du collège, ou mieux encore ont tenté de démontrer que 5 heures valaient mieux que 8 pour apprendre. Bref, futuantur...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, utilisée pour toutes les démolitions, expliquée sans fard par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
AsarteLilith
AsarteLilith
Empereur

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par AsarteLilith le Jeu 4 Juin 2020 - 10:45
Je viens d'avoir un mail d'une maman, suite au mail que j'ai envoyé hier pour gentiment rappeler à son fils (gentiment) qu'il a du travail en latin en retard (depuis au moins 15 jours, ça je ne l'ai pas précisé) : il a repris au collège, il a du mal avec présentiel + distanciel.

Et bien, sûr, y'a que mon cours en distanciel....j'ai fait une réponse bateau, mais très honnêtement, j'ai l'impression que c'est dans sa tête "bof, ça compte pas, puis il a déjà assez de travail comme ça". Je me trompe peut-être, mais là, ça attriste, à force.

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
marjolie.june
marjolie.june
Expert

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par marjolie.june le Jeu 4 Juin 2020 - 10:49
@Hypermnestre a écrit:Ce sera pire en lycée.
Les effectifs s'écroulent traditionnellement entre 3e et 2nde, pas de passages dans les collèges, pas de possibilité de discuter avec des élèves que l'on ne connaît pas (j'ai envoyé des supports aux collègues de collège, mais cela ne remplace pas un véritable échange), pas de portes ouvertes, inscriptions en 2nde à distance...
RIP

Même chose chez nous. On est deux collègues de LC dans mon lycée pour moins de 20 élèves latinistes sur les trois niveaux (lol... ou pas...).
On n'arrive pas à recruter et à faire remonter les effectifs depuis deux ans qu'on est dans ce lycée toutes les deux. L'année dernière, on est passées dans tous les collèges su secteur, tout ça pour avoir 7 élèves en seconde. Cette année, on n'a rien pu faire (en plus, j'ai été en congé maternité de décembre à avril, et là je suis en congé parental), si ce n'est contacter les collèges en question et les collègues de LC avec qui on avait pris contact l'année dernière, en leur demandant de relayer un document qu'on a préparé. On a eu un seul retour positif, de la part d'une collègue de collège très investie, qui s'est engagée à relayer l'info. On accepte même les grands débutants en seconde, et on a même prévu d'ouvrir le grec en seconde. En tout cas le CDE nous a donné deux heures pour ça. C'est moi qui, a priori, assurerai le grec. Ma collègue prendra le latin, qui sera constitué uniquement de deux groupes : un groupe de secondes (si on a des inscrits) et un groupe première-terminale puisqu'en terminale il n'y aura que 2 élèves, et en première il ne devrait pas y en avoir plus de 5. Tout ça est désespérant... Je vais constituer mon service avec 15H en lettres et je partirai du principe qu'il faut que les 2H de grec soient en HS, sinon ça me paraît trop risqué.
musa
musa
Fidèle du forum

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par musa le Jeu 4 Juin 2020 - 11:27
@AsarteLilith a écrit:Je viens d'avoir un mail d'une maman, suite au mail que j'ai envoyé hier pour gentiment rappeler à son fils (gentiment) qu'il a du travail en latin en retard (depuis au moins 15 jours, ça je ne l'ai pas précisé) : il a repris au collège, il a du mal avec présentiel + distanciel.

Et bien, sûr, y'a que mon cours en distanciel....j'ai fait une réponse bateau, mais très honnêtement, j'ai l'impression que c'est dans sa tête "bof, ça compte pas, puis il a déjà assez de travail comme ça". Je me trompe peut-être, mais là, ça attriste, à force.

Moi, certains 3è n'ont quasiment rien fait depuis le confinement. J'ai relancé les deux premières semaines puis j'ai renoncé. Pour les 4è, j'arrive mieux à les faire bosser en disant que je garde les notes pour l'année prochaine...
Mais de toute façon, je ne suis pas aidée. Mes chefs avaient établi un planning d'envoi du travail à distance par matière pour éviter que les élèves ne soient noyés. Seule matière oubliée? Le latin. Pour le présentiel, alors que je pourrais reprendre, seule matière non prévue? Le latin. A force, ça lasse... Et je ne peux même pas asseoir ma légitimité sur le français, puisqu'à temps partiel, je n'assure que les heures de latin. C'est dire si je me sens une sous-merde. calimero
uneodyssée
uneodyssée
Niveau 5

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par uneodyssée le Jeu 4 Juin 2020 - 11:33
Chez nous les options facultatives sont «suspendues», c'est-à-dire qu'on n'est même pas censé continuer en distanciel. Ça a considérablement simplifié les emplois du temps (car c'est pour les aménager que certains cours ont sauté), le message est clair… ça plus le recrutement (je suis en lycée, d'habitude on va voir les 3èmes en fin d'année…), j'ai peur pour septembre…
Audrey
Audrey
Oracle

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par Audrey le Jeu 4 Juin 2020 - 17:23
Bon, voilà... j'ai passé tout l'aprèm à organiser la présentation à distance des options latin et grec...
J'ai fait deux vidéos avec ma trogne en gros plan (mon dieu que je me suis sentie bête en les faisant!), reformulé un courrier très bien trouvé sur facebook, organisé un planning pour que mes collègues en présentiel montrent les vidéos aux élèves qui seront face à eux, obtenu de la direction qu'elle mette mes deux articles informatifs sur la page d'actualités de l'ENT et qu'elle envoie un mail à toutes les familles de 6e, 5e (on peut débuter le latin en 4e dans mon collège) et de 3è...
J'ai transmis tout ce protocole à mes chefs il y a une heure, j'espère qu'ils vont bien comprendre et tout faire comme on a dit... Je leur ai mâché le boulot, ce serait vraiment énorme s'ils se plantaient ou se plaignaient.
Si j'ai pas de latin en 5e l'an prochain, ça met le poste d'une collègue sur la sellette... vaut mieux pas qu'ils fassent n'importe quoi!

Je suis lasse, mais lasse...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
henriette
henriette
Médiateur

enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !" - Page 2 Empty Re: enseignement du latin au collège : "le virus m'a tuer !"

par henriette le Jeu 4 Juin 2020 - 17:37
Je croise les doigts pour toi.
Dans mon collège, les 6e en présentiel, c'est une vingtaine d'élèves (sur 9 classes de 6e...) : j'espère qu'il y en a plus chez toi.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum