Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Celadon
Demi-dieu

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Celadon Mer 10 Juin - 17:16
Il ne le savait peut-être pas... Rolling Eyes Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 999940070 Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 1665347707
Hermiony
Hermiony
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hermiony Mer 10 Juin - 17:17
Dans l'établissement de mon conjoint, c'est la direction qui a elle-même demandé à ce que les enseignants se divisent en deux "brigades" : une en présentiel, une en distanciel, chacune s'occupant des élèves présents ou a distance. Alors, je veux bien qu'ils reviennent tous, mais ça ne résoudra pas le problème des élèves qui ne peuvent pas revenir faute de place. Elle est là, la principale raison de la réouverture partielle ! On ne peut pas pousser les murs ou alors on fait sauter le verrou de la surface par élève.

C'est dingue que les journalistes ne soient pas capables de le comprendre ! Sérieusement, je n'ai pas vu passer le cas de collèges manquant de collègues sur place !
Et les parents qui poussent à la roue pour remettre leur enfant à l'école seront les premiers à venir hurler si le chérubin chope le covid parce que les mesures sanitaires n'ont pas été respectées...

Belle communication du ministère qui n'a JAMAIS expliqué clairement que c'était le protocole qui engendrait cette situation...

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
PabloPE
PabloPE
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par PabloPE Mer 10 Juin - 17:17
@Euphémia a écrit:
@PabloPE a écrit:
@Manu7 a écrit:Dans mon secteur, on refuse à plusieurs collègues le statut de prioritaires pour accueillir leurs enfants en primaire, si bien qu'ils ne peuvent pas enseigner tous les jours. Et c'est devenu un véritable casse-tête. Alors que dans notre école c'est le contraire notre enfant est priotaire. Comment est-il possible d'appliquer les règles de manière différente suivant les communes ? Car ces différences viennent surtout des communes dans mon secteur. Est-ce le cas ailleurs ?
C'est le cas partout. Les localités font comme elles peuvent avec les moyens du bord. Ici de plus en plus de parents se découvrent "prioritaires" et exigent ds présences à 100% périscolaire compris donc on va certainement devoir bientôt refuser du monde.
Avant il fallait deux parents prioritaires ou parent isolé prioritaire mais on a de plus en plus demandes de parents dont seule la mère est prioritaire (les pères non mais visiblement il est plus facile pour une mère de gérer le télétravail et la garde des enfants que pour les pères dans mon secteur Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 1665347707 ). On atteint tous notre maximum d'accueil donc on va devoir tout revoir certainement et refuser du monde (on accueille tout le monde au moins deux jours par semaine pour l'instant). Je sens que l'IEN va devoir trancher, il est déjà intervenu dans l'école d'à coté pour imposer des enfants.
Dans ma commune, les écoles maternelles n'ont commencé à rouvrir que depuis hier et uniquement pour quelques grandes sections. L'école de mon fils, par exemple, n'accueille que deux groupes de 17 élèves, chacun deux jours par semaine (sur 350 élèves). Malgré le fait que je sois mère célibataire, on m'a refusé l'accueil de mon fils qui est en moyenne section et je ne peux donc pas reprendre le travail. Pour moi, c'est incompréhensible.
Ici on n'a accuilli dans un premier temps que les GS. Les PS/MS ont repris depuis 15 jours mais a minima d'abord parce que c'est l'angoisse de faire respecter le protocole avec eux et surtout car il manque des ATSEMs et que l'ensemble du personnel est réquisitionné pour le nettoyage donc mes collègues sont seules avec 5 élèves.

_________________
"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
Tangleding
Tangleding
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tangleding Mer 10 Juin - 17:22
Non mais c'est vrai, à 4min40 :


Sotto (hors charte) : Aujourd'hui J.M. Blanquer, seuls les enseignants volontaires reviennent à l'école. Comptez-vous passer du volontariat à l'obligation ?

Blanquer :  Oui. (sic!) Là aussi ça faisait partie des étapes du déconfinement, rappelons-nous l'esprit public... au 111 mai il y avait encore beaucoup de peur autour du virus, il était normal de tenir compte d'un certain nombre de pathologies que certains professeurs peuvent avoir comme tout un chacun, ou même de proches dans leur famille pouvant avoir ces pathologies... Aujourd'hui ces craintes sont beaucoup moins fortes, il est donc normal qu'il y ait un retour. Je rappelle quand même que ceux qui restaient chez eux...

Sotto : Un retour avant les grandes vacances ? Un retout obligatoire avant les grandes vacances pour les profs ?

Blanquer : Oui avant les grandes vacances, bien sûr...

Euh ? Mais où a-t-il été question de volontariat ???

Et la liste des pathologies à risque a changé ? C'est quoi ce délire ? L'avis du HCSP sort de mon chapeau ?


Dernière édition par Tangleding le Mer 10 Juin - 17:23, édité 1 fois

_________________
"Never complain, just fight." Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 2490015017
Clecle78
Clecle78
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 Mer 10 Juin - 17:23
Mais à part le snalc et peut être Francette Popineau qu'on entend de temps en temps ils sont où les syndicats ? Ils devraient hurler, squatter les plateaux ! Je me demande si je ne vais pas rendre ma carte moi !
avatar
chmarmottine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine Mer 10 Juin - 17:26
@Tangleding a écrit:Non mais c'est vrai, à 4min40 :


Sotto (hors charte) : Aujourd'hui J.M. Blanquer, seuls les enseignants volontaires reviennent à l'école. Comptez-vous passer du volontariat à l'obligation ?

Blanquer :  Oui. (sic!) Là aussi ça faisait partie des étapes du déconfinement, rappelons-nous l'esprit public... au 111 mai il y avait encore beaucoup de peur autour du virus, il était normal de tenir compte d'un certain nombre de pathologies que certains professeurs peuvent avoir comme tout un chacun, ou même de proches dans leur famille pouvant avoir ces pathologies... Aujourd'hui ces craintes sont beaucoup moins fortes, il est donc normal qu'il y ait un retour. Je rappelle quand même que ceux qui restaient chez eux...

Sotto : Un retour avant les grandes vacances ? Un retout obligatoire avant les grandes vacances pour les profs ?

Blanquer : Oui avant les grandes vacances, bien sûr...

Euh ? Mais où a-t-il été question de volontariat ???

Et la liste des pathologies à risque a changé ? C'est quoi ce délire ? L'avis du HCSP sort de mon chapeau ?

Non mais, ils sont malades, ils veulent faire revenir les personnes vulnérables !!!
Pour faire quoi, en fait, au 15 juin, un bain de virus ????
anthinéa
anthinéa
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par anthinéa Mer 10 Juin - 17:27
@Tangleding a écrit:Non mais c'est vrai, à 4min40 :


Sotto (hors charte) : Aujourd'hui J.M. Blanquer, seuls les enseignants volontaires reviennent à l'école. Comptez-vous passer du volontariat à l'obligation ?

Blanquer :  Oui. (sic!) Là aussi ça faisait partie des étapes du déconfinement, rappelons-nous l'esprit public... au 111 mai il y avait encore beaucoup de peur autour du virus, il était normal de tenir compte d'un certain nombre de pathologies que certains professeurs peuvent avoir comme tout un chacun, ou même de proches dans leur famille pouvant avoir ces pathologies... Aujourd'hui ces craintes sont beaucoup moins fortes, il est donc normal qu'il y ait un retour. Je rappelle quand même que ceux qui restaient chez eux...

Sotto : Un retour avant les grandes vacances ? Un retout obligatoire avant les grandes vacances pour les profs ?

Blanquer : Oui avant les grandes vacances, bien sûr...

Euh ? Mais où a-t-il été question de volontariat ???

Et la liste des pathologies à risque a changé ? C'est quoi ce délire ? L'avis du HCSP sort de mon chapeau ?

Non mais je rêve. Il serait prêt à nous faire revenir faire garderie la dernière semaine pathologie ou pas juste parce que c’est SON honneur qui est en jeu ?
Par contre, les Autres français vulnérables ils repartent au boulot ? Tous ceux qui teletravaillent , ils repartent au boulot ?
Quelle honte !
Hermiony
Hermiony
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hermiony Mer 10 Juin - 17:31
@anthinéa a écrit:
@Tangleding a écrit:Non mais c'est vrai, à 4min40 :


Sotto (hors charte) : Aujourd'hui J.M. Blanquer, seuls les enseignants volontaires reviennent à l'école. Comptez-vous passer du volontariat à l'obligation ?

Blanquer :  Oui. (sic!) Là aussi ça faisait partie des étapes du déconfinement, rappelons-nous l'esprit public... au 111 mai il y avait encore beaucoup de peur autour du virus, il était normal de tenir compte d'un certain nombre de pathologies que certains professeurs peuvent avoir comme tout un chacun, ou même de proches dans leur famille pouvant avoir ces pathologies... Aujourd'hui ces craintes sont beaucoup moins fortes, il est donc normal qu'il y ait un retour. Je rappelle quand même que ceux qui restaient chez eux...

Sotto : Un retour avant les grandes vacances ? Un retout obligatoire avant les grandes vacances pour les profs ?

Blanquer : Oui avant les grandes vacances, bien sûr...

Euh ? Mais où a-t-il été question de volontariat ???

Et la liste des pathologies à risque a changé ? C'est quoi ce délire ? L'avis du HCSP sort de mon chapeau ?

Non mais je rêve. Il serait prêt à nous faire revenir faire garderie la dernière semaine pathologie ou pas juste parce que c’est SON honneur qui est en jeu ?
Par contre, les Autres  français vulnérables  ils repartent au boulot ? Tous ceux qui teletravaillent , ils repartent au boulot ?
Quelle honte !

Ben non, voyons, ils télétravaillent vraiment, eux. Ce ne sont pas des tire-au-flan, eux. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 1665347707
Vous la sentez venir la reprise normale juste avant les vacances d'été ?

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
avatar
chmarmottine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine Mer 10 Juin - 17:34
Après l'insistance d'EP sur les personnes vulnérables à protéger, lors de sa dernière conférence de presse du 28 mai, ce serait hallucinant.

Tangleding
Tangleding
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tangleding Mer 10 Juin - 17:36
Blanquer a quand même ajouté : "Il est aussi important de dire que ceux qui restent chez eux sont en télétravail..."

Cent blagues ?

Mais où a-t-il vu que le retour des enseignants était de l'ordre du volontariat ?

Ce type doit démissionner, ce n'est vraiment pas possible.

_________________
"Never complain, just fight." Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 2490015017
anthinéa
anthinéa
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par anthinéa Mer 10 Juin - 17:36
@chmarmottine a écrit:Après l'insistance d'EP sur les personnes vulnérables à protéger, lors de sa dernière conférence de presse du 28 mai, ce serait hallucinant.


Je pense aussi.
Mais, Blanquer fait encore preuve d’un mépris à vomir en évoquant même à demi mot la possibilité de faire revenir les vulnérables.
Rendash
Rendash
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Rendash Mer 10 Juin - 17:38
@Tangleding a écrit:Blanquer a quand même ajouté : "Il est aussi important de dire que ceux qui restent chez eux sont en télétravail..."

Cent blagues ?

Mais où a-t-il vu que le retour des enseignants était de l'ordre du volontariat ?

Ce type doit démissionner, ce n'est vraiment pas possible.

Pour ça, il lui faudrait un minimum d'honneur et de probité.

_________________
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Hermiony
Hermiony
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hermiony Mer 10 Juin - 17:41
@chmarmottine a écrit:Après l'insistance d'EP sur les personnes vulnérables à protéger, lors de sa dernière conférence de presse du 28 mai, ce serait hallucinant.


On est bien d'accord, mais notre ministre se plaît manifestement à nous considérer comme en-dehors de la population "normale"...Sa communication nous place à part depuis le début, comme s'il était impensable de nous appliquer les mêmes règles qu'aux autres. Il dit donc A pour le plaisir et se prendra un B dans les dents d'ici peu, mais pendant ce temps-là, il donne un bel os à ronger à toute une partie des médias...

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
Isis39
Isis39
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Isis39 Mer 10 Juin - 17:42
Ces annonces de Blanquer ça sent le gros allègement du protocole qui sera annoncé dimanche par Macron.
Les chefs et les directeurs vont péter un câble.
Tangleding
Tangleding
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tangleding Mer 10 Juin - 17:46
@Isis39 a écrit:Ces annonces de Blanquer ça sent le gros allègement du protocole qui sera annoncé dimanche par Macron.
Les chefs et les directeurs vont péter un câble.

Oui je pense aussi. Blanquer a notamment évoqué la limite de 15 élèves/salle qu'il pense inutile en maintenant tout le reste...

Quand je pense que notre chef d'établissement (et son adjointe) était en train de préparer la reprise des 4e/3e à partir de lundi, et que les règles vont changer dimanche...

Effectivement il y a de quoi péter un câble.

_________________
"Never complain, just fight." Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 2490015017
avatar
chmarmottine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine Mer 10 Juin - 17:48
Et ils vont revenir à l'école obligatoire pour les enfants . A tant que faire, autant que ma gamine me ramène le virus à la maison, ce serait tellement fun.
Non mais si on y va, faut qu'on nous donne des élèves ...
Isis39
Isis39
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Isis39 Mer 10 Juin - 17:50
Pour trois semaines !
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par trompettemarine Mer 10 Juin - 17:52
@Rendash a écrit:Bonne surprise toutefois : Delphine Bancaud, de 20minutes, qui intervient parfois sur Néo pour demander des témoignages, a pris le temps de démonter les conneries de ses cons de frères.

https://www.20minutes.fr/societe/2796779-20200610-deconfinement-non-beaucoup-profs-refuse-revenir-classe


Selon les dernières données du ministère de l’Education nationale datant de jeudi dernier, 55 % des professeurs étaient en présentiel la semaine dernière à l’école primaire, et 60 % des enseignants au collège.
Certains éditorialistes en ont conclu que les profs restés chez eux pour faire l’école à la maison faisaient preuve de mauvaise volonté.
Mais la réalité est tout autre, car ce sont les contraintes sanitaires des établissements, la garde des enfants, la vulnérabilité physique de certains qui expliquent la poursuite du travail à distance pour eux.
Je ne la connais pas. Mais merci à elle.


Dernière édition par trompettemarine le Mer 10 Juin - 18:05, édité 1 fois
avatar
chmarmottine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine Mer 10 Juin - 17:54
Quand je pense qu'il y a 1 ou 2 jours, O Véran a dit qu'il fallait rester prudent ...

Mais qu'ils virent ce JMB !
Tangleding
Tangleding
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tangleding Mer 10 Juin - 17:54
Bel exemple de pompiers pyromanes, ils ont fait de la m... avec leur histoire de volontariat des familles et après c'est nous qui récoltons la tempête de crottes.

Le truc c'est que l'instruction seule est obligatoire, mais dans ce cas l'EN n'aurait pas eu à fournir les cours à distance.

Qui plus est le volontariat est connu pour être discriminant socialement. Les élèves des CSP+ sont plus revenus à l'école, sans surprise.

Quand on fait des oraux d'entraînement sur la base du volontariat, on a que les élèves des CSP+, soit les élèves qui ont le moins besoin de ces oraux d'entraînement, "curieusement" (je n'ai pas dit qu'ils n'en ont pas besoin pour autant).

Idem dans les grandes lignes pour le retour à l'école.

Ils sont découragant, même quand on n'attend rien d'eux, ils arrivent à être pires...

_________________
"Never complain, just fight." Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 2490015017
avatar
Enaeco
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Enaeco Mer 10 Juin - 17:56
@Tangleding a écrit:Non mais c'est vrai, à 4min40 :


Sotto (hors charte) : Aujourd'hui J.M. Blanquer, seuls les enseignants volontaires reviennent à l'école. Comptez-vous passer du volontariat à l'obligation ?

Blanquer :  Oui. (sic!) Là aussi ça faisait partie des étapes du déconfinement, rappelons-nous l'esprit public... au 111 mai il y avait encore beaucoup de peur autour du virus, il était normal de tenir compte d'un certain nombre de pathologies que certains professeurs peuvent avoir comme tout un chacun, ou même de proches dans leur famille pouvant avoir ces pathologies... Aujourd'hui ces craintes sont beaucoup moins fortes, il est donc normal qu'il y ait un retour. Je rappelle quand même que ceux qui restaient chez eux...

Sotto : Un retour avant les grandes vacances ? Un retout obligatoire avant les grandes vacances pour les profs ?

Blanquer : Oui avant les grandes vacances, bien sûr...

Euh ? Mais où a-t-il été question de volontariat ???

Et la liste des pathologies à risque a changé ? C'est quoi ce délire ? L'avis du HCSP sort de mon chapeau ?


Je pense que dans beaucoup d'établissements, le retour des professeurs en présentiel se faisait majoritairement sur le volontariat.
Quand on fait revenir la moitié des classes, sur des horaires aménagés ou quand on fait des regroupements de classes, on n'a pas besoin de tourner à 100% de l'effectif.
Dans mon entourage, les collègues reprennent encore sur la base du volontariat. Certains se sont manifestés et y retournent. D'autres restent à faire du distanciel.
C'est le genre de discours qu'on lit beaucoup ici d'ailleurs.

(Pour le primaire, c'est un tout autre problème).

Par la suite, il restera les collègues qui rentreront dans le cadre des restrictions liées aux pathologies à risques, mais concrètement, ça ne doit pas représenter une grosse part de ceux qui sont encore à la maison.

A titre d'exemple, je suis ni à risque, ni volontaire pour y retourner. Je fais partie des personnes qu'on forcera.


Si on se contente de lever la limite de 15 élèves sans alléger le reste, ça sera vite vu : on est contraint par le nombre et la taille des salles. Chez nous, on peut passer à "35 élèves max par classe, tant que la distanciation peut être respectée", ben on sera toujours à 12 par classe.
Le temps que ça se mette en place. Alors qu'on est déjà mi-juin.
C'est du blabla pour dire que tout revient à la normale.


Dernière édition par Enaeco le Mer 10 Juin - 18:00, édité 1 fois
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cicyle Mer 10 Juin - 17:57
Quelqu'un a informé JMB qu'il reste 3 semaines avant les vacances ? Jsais pas… Il a peut-être perdu son calendrier. Ici, la météo est pourrie, il a peut-être cru qu'on était en Janvier (il a vu un J au début du mois…). Non parce que là Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 3284587592 (c'est nerveux).
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Danska Mer 10 Juin - 17:58
@Isis39 a écrit:Pour trois semaines !

Et encore... Le temps que ça se fasse, si le protocole doit évoluer, que les directions sondent à nouveau les familles, que les familles répondent, que les élèves reviennent réellement, il ne restera plus que deux semaines. En lycée, ce serait du plus haut comique : ça correspond pile au moment où on va être mobilisés pour les jurys du bac (parce que Blanquer l'ignore sans doute aussi, mais si on arrête les cours en juin, ce n'est pas pour nous tourner les pouces depuis notre canapé Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 1665347707).
Tangleding
Tangleding
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tangleding Mer 10 Juin - 18:00
Mais ce n'est pas du volontariat, c'est une gestion des moyens en fonction des besoins.

Faire revenir des collègues qui bossent à distance alors qu'on n'a pas besoin d'eux, quel est l'intérêt ???

_________________
"Never complain, just fight." Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 2490015017
avatar
chmarmottine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine Mer 10 Juin - 18:01
@Danska a écrit:
@Isis39 a écrit:Pour trois semaines !

Et encore... Le temps que ça se fasse, si le protocole doit évoluer, que les directions sondent à nouveau les familles, que les familles répondent, que les élèves reviennent réellement, il ne restera plus que deux semaines. En lycée, ce serait du plus haut comique : ça correspond pile au moment où on va être mobilisés pour les jurys du bac (parce que Blanquer l'ignore sans doute aussi, mais si on arrête les cours en juin, ce n'est pas pour nous tourner les pouces depuis notre canapé Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 1665347707).

En lycée, on va rouvrir les internats ? Remettre en route les selfs ? les transports scolaires dans les zones rurales ?
Du pur délire.
anthinéa
anthinéa
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par anthinéa Mer 10 Juin - 18:01
C’est encore un discours qui fait peur. Il ne va peut être pas toucher aux vulnérables mais ce petit venin qui va bien nous place de nouveau dans l’insécurité.
Bien sûr, Véran lui même parle de prudence.
Blanquer fait cavalier seul depuis des mois. Et nous vomit son mépris constamment.
Oui, il devrait démissionner pour haïr à ce point les profs.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum