Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Anatole Vas.
Anatole Vas.
Niveau 2

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Anatole Vas. Sam 20 Juin 2020 - 21:38
Je me posais la question, si diffuser des films n'est pas une fin en soi (par exemple, dans un cours de lettres je me vois mal diffuser un film comme "Et Dieu créa la femme" pour le simple plaisir d'admirer BB et sans possibilité d'exploiter le film ou de faire des liens avec les classiques du patrimoine littéraire français), est-ce que vous pourriez envisager de diffuser un film aussi sulfureux que "Belle de Jour" en classe (ce qui donnerait l'occasion de découvrir le cinéma français, de faire des liens avec Madame Bovary, d'évoquer Sade de manière superficielle, de parler du statut de la femme bourgeoise dans la société,...) ? En fonction du public face auquel on se trouve, je pense à un public de banlieues, les parents pourraient-ils se plaindre ?

De manière générale, quelle est votre politique en ce qui concerne la documentation multimédia (documents audio-visuels, sonores) ? Comment choisissez-vous les films que vous diffusez en classe et comment les exploitez-vous ?

En ce qui concerne Belle de Jour, je ne doute pas que les jeunes gens consomment régulièrement de la pornographie et ont accès aux pires obscénités sur internet, donc j'imagine qu'ils ne devraient pas être choqués par le film ?
Audrey
Audrey
Oracle

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Audrey Sam 20 Juin 2020 - 22:15
Je ne m'y risquerais pas. Vraiment pas. Ton dernier paragraphe me semble être d'une inconséquence rare et éthiquement inquiétant.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
Clecle78
Clecle78
Doyen

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Clecle78 Sam 20 Juin 2020 - 22:18
Je plussois, Audrey ! N'aurait-on pas affaire à un troll ? Belle de jour, rien que ça !
Audrey
Audrey
Oracle

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Audrey Sam 20 Juin 2020 - 22:23
Allons-y gaiement en donnant à voir l'image d'une bourgeoise qui s'ennuie et se prostitue donc, la condition féminine a bien besoin d'être défendue de telle façon auprès de nos élèves! Et puis tant qu'on y est, beaucoup de lycéens ont déjà vu des gens nus, et ont eu des relations sexuelles, montrons donc du porno à nos élèves!
Plus j'y pense, plus je suis sidérée par ce message.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
Tangleding
Tangleding
Grand sage

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Tangleding Sam 20 Juin 2020 - 22:29
Je serais moins tranché que mes collègues.

A l'évidence le lien entre ce que l'on pense que les élèves ont déjà vu et ce qu'on leur fait voir en tant qu'enseignant n'a pas lieu d'être établi et ne saurait justifier une proposition didactique.

Pour le reste je suis assez circonspect quant aux considérations morales s'agissant de l'étude d'oeuvres d'art.

Pour moi la seule question est la pertinence didactique de la proposition & une forme de bon sens quant à l'adaptation à l'âge des élèves.

En l'espèce je trouve que le lien entre Madame Bovary et Belle de jour n'est pas dénué de pertinence, si ce n'est qu'il semble ici anachronique. De mon point de vue, on pourrait éclairer et prolonger Belle de jour par Madame Bovary, mais l'inverse me semble à proscrire.

_________________
"Never complain, just fight." Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  2490015017
Anatole Vas.
Anatole Vas.
Niveau 2

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Anatole Vas. Sam 20 Juin 2020 - 22:36
Oui, de fait, j'envisagerais plutôt "Belle de Jour" comme un prolongement ou un complément que comme un point de départ (je précise que je ne suis pas encore "prof", je débute l'année prochaine comme contractuel, mais je réfléchis déjà pas mal, c'est pour cette raison que je demande l'avis de profs expérimentés Smile ).


J'ai lu des réactions qui font état d'une sidération, diifférence générationnelle peut être ? Si je pose la question c'est que je m'interroge et que je demande l'avis de profs expérimentés. Madame Bovary était qualifié "d'immoral" en 1857... De fait,  il serait hypocrite de nier que les jeunes gens fréquentent régulièrement des sites pornographiques et ont un accès rapide aux pires saloperies, je ne disais pas ça pour provoquer ou choquer, juste pour relativiser, vous me semblez bien frileux si je puis me permettre ? (mais effectivement, ce que les jeunes regardent n'est sans doute pas pertinent).

On ne parle pas d'un film de cul qu'on se repasse sous le manteau mais d'un classique du cinéma français, certes sulfureux, mais qui peut interpeller, susciter la réflexion et permettre des liens avec de grands classiques du patrimoine littéraire français ou des topoi littéraires importants ?  Du coup, vous n'évoqueriez jamais Lysistrata, Sade, les poèmes trop sulfureux de Baudelaire, les liaisons dangereuses, vous ne montreriez aucune peinture qui présenteraient des femmes nues à vos élèves ?  

Le but n'est pas de provoquer, si je pose la question c'est que je considère que la chose n'est pas évidente, qu'il y a matière à débat. Aucune intention polémique, promis Smile A la limite, ce sont plûtôt les parents qui pourraient être scandalisés dans les milieux les plus dévaforisés (banlieues et campagne), je pense que les élèves en ont vu d'autres.
Sikelia
Sikelia
Niveau 10

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Sikelia Sam 20 Juin 2020 - 22:41
@Audrey a écrit:Je ne m'y risquerais pas. Vraiment pas. Ton dernier paragraphe me semble être d'une inconséquence rare et éthiquement inquiétant.

+ 1 @Audrey
Je trouve affligeant de généraliser, comme si la consommation de la pornographie chez les ados était une évidence. Ils ne sont pas tous accro à ce genre de chose
Spoiler:
et heureusement, car faire son éducation sexuelle en matant des pornos...  Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  1665347707
On a l'impression que l'idée de projeter un film comme Belle de jour n'ait d'autre but que titiller les élèves pour voir l'effet que ça leur fait et se dire "tiens, j'suis un prof qui ose scandaliser les jeunes de banlieue et leur parents coincés". Rolling Eyes

D'ailleurs, ce n'est pas une question de pruderie - il m'arrive d'aborder en classe des questions comme la condition de la femme, le viol, l'homosexualité, etc. - mais d'intérêt discutable, s'il n'est pas justifié et adapté au public - que ce soit des élèves de Janson de Sailly dans le 16ème ou de Suger à Saint-Denis, ça n'a pas d'importance : c'est l'âge des élèves concernés et la pertinence didactique qui comptent, comme le dit @Tanleding :
@Tangleding a écrit:la seule question est la pertinence didactique de la proposition & une forme de bon sens quant à l'adaptation à l'âge des élèves.
En l'espèce je trouve que le lien entre Madame Bovary et Belle de jour n'est pas dénué de pertinence, si ce n'est qu'il semble ici anachronique. De mon point de vue, on pourrait éclairer et prolonger Belle de jour par Madame Bovary, mais l'inverse me semble à proscrire.
Spoiler:
Quel plaisir de lire le mot "didactique" au lieu de l'omniprésent "pédagogique" !  Wink
.

_________________
sunny Sikelia

Numquam est tam male Siculis, quin aliquid facete et commode dicant

(Marco Tullio Cicerone, Verrine, Actio Secundae - Liber Quartus - De praetura siciliensi)
Audrey
Audrey
Oracle

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Audrey Sam 20 Juin 2020 - 22:43
Le lien est pertinent, mais le film me semble à réserver à des étudiants. Les lycéens ne sont pas encore des adultes, évoquer avec eux une sexualité perturbée, alors qu'ils commencent à peine à construire la leur (il ne faut pas présumer trop des lycéens: non, tous ne fréquentent pas les sites pornos, tous ne sont pas encore actifs sexuellement, nombreux en revanche sont ceux qui seraient mal à l'aise en parlant de sexe en classe) n'est pas du même ordre que de montrer une femme nue sur un tableau, ou de parler de la grève du sexe dans Lysistrata.

Quant au tacle sur la supposée différence "générationnelle"  ou "frilosité" qui me feraient réagir ainsi... je n'y répondrai pas. Rolling Eyes

Et sinon, tu vas débuter, tu n'as jamais été prof, tu débarques sur le forum... et ta première idée, le premier projet que tu évoques, c'est de montrer "Belle de jour" en classe? J'ai comme dans l'idée que ça en dit plus long sur toi que notre refus professionnel et expérimenté de diffuser ce film à des lycéens.


Dernière édition par Audrey le Sam 20 Juin 2020 - 22:49, édité 1 fois

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
Anatole Vas.
Anatole Vas.
Niveau 2

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Anatole Vas. Sam 20 Juin 2020 - 22:47
@Sikelia a écrit:
@Audrey a écrit:Je ne m'y risquerais pas. Vraiment pas. Ton dernier paragraphe me semble être d'une inconséquence rare et éthiquement inquiétant.

+ 1 @Audrey
Je trouve affligeant de généraliser, comme si la consommation de la pornographie chez les ados était une évidence. Ils ne sont pas tous accro à ce genre de chose
Spoiler:
et heureusement, car faire son éducation sexuelle en matant des pornos...  Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  1665347707
On a l'impression que l'idée de projeter un film comme Belle de jour n'ait d'autre but que titiller les élèves pour voir l'effet que ça leur fait et se dire "tiens, j'suis un prof qui ose scandaliser les jeunes de banlieue et leur parents coincés". Rolling Eyes

D'ailleurs, ce n'est pas une question de pruderie - il m'arrive d'aborder en classe des questions comme la condition de la femme, le viol, l'homosexualité, etc. - mais d'intérêt discutable, s'il n'est pas justifié et adapté au public - que ce soit des élèves de Janson de Sailly dans le 16ème ou de Suger à Saint-Denis, ça n'a pas d'importance : c'est l'âge des élèves concernés et la pertinence didactique qui comptent, comme le dit @Tanleding :
@Tangleding a écrit:la seule question est la pertinence didactique de la proposition & une forme de bon sens quant à l'adaptation à l'âge des élèves.
En l'espèce je trouve que le lien entre Madame Bovary et Belle de jour n'est pas dénué de pertinence, si ce n'est qu'il semble ici anachronique. De mon point de vue, on pourrait éclairer et prolonger Belle de jour par Madame Bovary, mais l'inverse me semble à proscrire.
Spoiler:
Quel plaisir de lire le mot "didactique" au lieu de l'omniprésent "pédagogique" !  Wink
.

D'accord, je vous accorde le point, il y a peut être le risque de tomber dans la posture du prof qui veut choquer, montrer qu'il n'a pas froid aux yeux et qu'il n'y a pas que des oeuvres "sages" dans le patrimoine culurel français.

Je serai moins optimiste ou naif que vous sur la consommation de pornographie cela dit.

De fait, je pense que les parents qui pourraient être choqués par ce genre d'initiatives sont moins les parents conservateurs d'un milieu social élevé qui considéreraient que Belle de Jour est un référent culturel important et légitime (je suis moi même catholique) que les parents de milieux socio-culturels plus défavorisés (sans mépris de ma part).

Je suis heureux d'avoir posé la question, je ne m'attendais pas à des réactions aussi épidermiques mais ça prouve que la chose n'était pas évidente et je ne m'y risquerai donc pas Smile

avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Rosanette Sam 20 Juin 2020 - 22:48
@Anatole Vas. a écrit:

Le but n'est pas de provoquer, si je pose la question c'est que je considère que la chose n'est pas évidente, qu'il y a matière à débat. Aucune intention polémique, promis Smile A la limite, ce sont plûtôt les parents qui pourraient être scandalisés dans les milieux les plus dévaforisés (banlieues et campagne), je pense que les élèves en ont vu d'autres.

Quel mépris !

C'est super Belle de Jour, mais je n'arrive pas à le voir comment le rattacher de manière pertinente à un programme de français et je pense que ça laisse beaucoup de jeunes sur le carreau, contrairement à des Chabrol ou à d'autres films de Buñuel.

Quant au choix de supports, attention, les élèves en groupe ont un rapport très différent à des films montrant la sexualité de manière explicite, c'est complètement différent de ce qu'ils peuvent regarder en privé.
Anatole Vas.
Anatole Vas.
Niveau 2

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Anatole Vas. Sam 20 Juin 2020 - 22:49
@Audrey a écrit:Le lien est pertinent, mais le film me semble à réserver à des étudiants. Les lycéens ne sont pas encore des adultes, évoquer avec eux une sexualité perturbée, alors qu'ils commencent à peine à construire la leur (il ne faut pas présumer trop des lycéens: non, tous ne fréquentent pas les sites pornos, tous ne sont pas encore actifs sexuellement, nombreux en revanche sont ceux qui seraient mal à l'aise en parlant de sexe en classe) n'est pas du même ordre que de montrer une femme nue sur un tableau, ou de parler de la grève du sexe dans Lysistrata.

Quant au tacle sur la supposée différence "générationnelle"  ou "frilosité" qui me feraient réagir ainsi... je n'y répondrai pas. Rolling Eyes

Vous avez raison, je n'avais pas envisagé les choses sous cet angle.

Je vous prie de m'excuser pour le petit tacle sur la différence générationnelle, sans raucune, ce n'était pas censé être méchant ou désagréable Smile

Et ma première idée n'est pas de diffuser "Belle de Jour", je réfléchissais en fonction des programmes qui invitent à proposer de la documentation multimedia et qui suggèrent d'exploiter des oeuvres picturales, cinématographiques ou musicales comme illustrations, prolongements ou compléments pour ouvrir des pistes de réflexion.


Dernière édition par Anatole Vas. le Sam 20 Juin 2020 - 22:55, édité 1 fois
Tangleding
Tangleding
Grand sage

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Tangleding Sam 20 Juin 2020 - 22:52
@Anatole Vas. a écrit:Oui, de fait, j'envisagerais plutôt "Belle de Jour" comme un prolongement ou un complément que comme un point de départ (je précise que je ne suis pas encore "prof", je débute l'année prochaine comme contractuel, mais je réfléchis déjà pas mal, c'est pour cette raison que je demande l'avis de profs expérimentés Smile ).


J'ai lu des réactions qui font état d'une sidération, diifférence générationnelle peut être ? Si je pose la question c'est que je m'interroge et que je demande l'avis de profs expérimentés. Madame Bovary était qualifié "d'immoral" en 1857... De fait,  il serait hypocrite de nier que les jeunes gens fréquentent régulièrement des sites pornographiques et ont un accès rapide aux pires saloperies, je ne disais pas ça pour provoquer ou choquer, juste pour relativiser, vous me semblez bien frileux si je puis me permettre ? (mais effectivement, ce que les jeunes regardent n'est sans doute pas pertinent).

On ne parle pas d'un film de cul qu'on se repasse sous le manteau mais d'un classique du cinéma français, certes sulfureux, mais qui peut interpeller, susciter la réflexion et permettre des liens avec de grands classiques du patrimoine littéraire français ou des topoi littéraires importants ?  Du coup, vous n'évoqueriez jamais Lysistrata, Sade, les poèmes trop sulfureux de Baudelaire, les liaisons dangereuses, vous ne montreriez aucune peinture qui présenteraient des femmes nues à vos élèves ?  

Le but n'est pas de provoquer, si je pose la question c'est que je considère que la chose n'est pas évidente, qu'il y a matière à débat. Aucune intention polémique, promis Smile A la limite, ce sont plûtôt les parents qui pourraient être scandalisés dans les milieux les plus dévaforisés (banlieues et campagne), je pense que les élèves en ont vu d'autres.

Personnellement ta question ne m'a pas choqué.

Comme je te l'ai dit je juge non pertinent le lien que tu établis entre le vécu personnel des élèves et e que tu leur donnerais à voir/lire/étudier. Outre que cela établit un lien qui n'a pas lieu d'être entre Sade et le film porno le plus crétin/facile.

Ensuite je pense que lorsque l'on début il vaut mieux éviter de foncer tête baissée dans les trucs les plus casse-gueule. Tu auras toute ta carrière pour te lancer dans des études sensibles, qui pourront générer des réactions d'incompréhension et des difficultés.

Je pense qu'il n'y a rien de honteux à expérimenter avec prudence et tact, avant de se lancer dans des projets plus délicats.

Il faut aussi prendre le temps d'établir une relation pédagogique robuste avec les élèves, se faire un peu connaître par les collègues et l'administration, dans un contexte un peu passe-partout pour commencer, avant d'aller au devant de réactions inattendues des élèves et de leurs parents. Tu disposeras d'une meilleure assise pour faire valoir tes choix didactiques.

Sur le fond, s'agissant de Belle de jour, en soi ce titre ne me choque pas en lycée, avec contextualisation et tout le toutim.

Maintenant même en prolongement je trouve que ce n'est pas pertinent pour éclairer Mme Bovary qui est ton point de départ.

_________________
"Never complain, just fight." Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  2490015017
Sikelia
Sikelia
Niveau 10

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Sikelia Sam 20 Juin 2020 - 22:54
@Anatole Vas. a écrit:Oui, de fait, j'envisagerais plutôt "Belle de Jour" comme un prolongement ou un complément que comme un point de départ (je précise que je ne suis pas encore "prof", je débute l'année prochaine comme contractuel, mais je réfléchis déjà pas mal, c'est pour cette raison que je demande l'avis de profs expérimentés Smile ).


J'ai lu des réactions qui font état d'une sidération, diifférence générationnelle peut être ? Si je pose la question c'est que je m'interroge et que je demande l'avis de profs expérimentés. Madame Bovary était qualifié "d'immoral" en 1857... De fait,  il serait hypocrite de nier que les jeunes gens fréquentent régulièrement des sites pornographiques et ont un accès rapide aux pires saloperies, je ne disais pas ça pour provoquer ou choquer, juste pour relativiser, vous me semblez bien frileux si je puis me permettre ? (mais effectivement, ce que les jeunes regardent n'est sans doute pas pertinent).

On ne parle pas d'un film de cul qu'on se repasse sous le manteau mais d'un classique du cinéma français, certes sulfureux, mais qui peut interpeller, susciter la réflexion et permettre des liens avec de grands classiques du patrimoine littéraire français ou des topoi littéraires importants ?  Du coup, vous n'évoqueriez jamais Lysistrata, Sade, les poèmes trop sulfureux de Baudelaire, les liaisons dangereuses, vous ne montreriez aucune peinture qui présenteraient des femmes nues à vos élèves ?  

Le but n'est pas de provoquer, si je pose la question c'est que je considère que la chose n'est pas évidente, qu'il y a matière à débat. Aucune intention polémique, promis Smile A la limite, ce sont plûtôt les parents qui pourraient être scandalisés dans les milieux les plus dévaforisés (banlieues et campagne), je pense que les élèves en ont vu d'autres.

Merci pour ces précisions Anatole : à vrai dire, le ton de ton premier post était ambigu, entre ta précision sur le public de banlieusards qui sonnait stigmatisante et ta remarque sur la consommation de pornographie chez les ados assez maladroite.
Le fait que tu n'enseignes pas encore me fait comprendre tes préjugés qui viennent sans doute des ouï-dire et des médias.
Les élèves issus des milieux défavorisés ne sont pas débiles, au contraire : pour ma propre expérience, je peux dire qu'ils sont très curieux ; quant aux parents, la plupart du temps ils ignorent ce qui se passe au lycée.
Puisque tu seras contractuel, je serais à ta place très prudente, car ce sont plutôt le chef d'établissement et l'inspecteur qui pourraient ne pas apprécier tes initiatives.
Et je rejoins Audrey sur le fait que le film en question est plus adapté à un public d'étudiants. Éventuellement, tu pourrais sélectionner un ou deux extraits plus "accessibles", mais, je le répète, de manière générale, réfléchis bien avant et sois prudent.


Dernière édition par Sikelia le Sam 20 Juin 2020 - 22:58, édité 1 fois

_________________
sunny Sikelia

Numquam est tam male Siculis, quin aliquid facete et commode dicant

(Marco Tullio Cicerone, Verrine, Actio Secundae - Liber Quartus - De praetura siciliensi)
Anatole Vas.
Anatole Vas.
Niveau 2

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Anatole Vas. Sam 20 Juin 2020 - 22:58
@Sikelia a écrit:
@Anatole Vas. a écrit:Oui, de fait, j'envisagerais plutôt "Belle de Jour" comme un prolongement ou un complément que comme un point de départ (je précise que je ne suis pas encore "prof", je débute l'année prochaine comme contractuel, mais je réfléchis déjà pas mal, c'est pour cette raison que je demande l'avis de profs expérimentés Smile ).


J'ai lu des réactions qui font état d'une sidération, diifférence générationnelle peut être ? Si je pose la question c'est que je m'interroge et que je demande l'avis de profs expérimentés. Madame Bovary était qualifié "d'immoral" en 1857... De fait,  il serait hypocrite de nier que les jeunes gens fréquentent régulièrement des sites pornographiques et ont un accès rapide aux pires saloperies, je ne disais pas ça pour provoquer ou choquer, juste pour relativiser, vous me semblez bien frileux si je puis me permettre ? (mais effectivement, ce que les jeunes regardent n'est sans doute pas pertinent).

On ne parle pas d'un film de cul qu'on se repasse sous le manteau mais d'un classique du cinéma français, certes sulfureux, mais qui peut interpeller, susciter la réflexion et permettre des liens avec de grands classiques du patrimoine littéraire français ou des topoi littéraires importants ?  Du coup, vous n'évoqueriez jamais Lysistrata, Sade, les poèmes trop sulfureux de Baudelaire, les liaisons dangereuses, vous ne montreriez aucune peinture qui présenteraient des femmes nues à vos élèves ?  

Le but n'est pas de provoquer, si je pose la question c'est que je considère que la chose n'est pas évidente, qu'il y a matière à débat. Aucune intention polémique, promis Smile A la limite, ce sont plûtôt les parents qui pourraient être scandalisés dans les milieux les plus dévaforisés (banlieues et campagne), je pense que les élèves en ont vu d'autres.

Merci pour ces précisions Anatole : à vrai dire, le ton de ton premier post était ambigu, entre ta précision sur le public de banlieusards qui sonnait stigmatisante et ta remarque sur la consommation de pornographie chez les ados assez maladroite.
Le fait que tu n'enseignes pas encore me fait comprendre tes préjugés qui viennent sans doute des ouï-dire et des médias.
Les élèves issus des milieux défavorisés ne sont pas débiles, au contraire : pour ma propre expérience, je peux dire qu'ils sont très curieux ; quant aux parents, la plupart du temps ils ignorent ce qui se passe au lycée.
Puisque tu seras contractuel, je serais à ta place très prudente, car ce sont plutôt le chef d'établissement et l'inspecteur qui pourraient ne pas apprécier tes initiatives.

Merci beaucoup pour votre réponse, j'ignore encore où j'enseignerai et quel type de public j'aurai face à moi mais je ne manquerai pas à vous faire part de mon expérience et à vous demander des conseils sur ce forum l'an prochain, quand j'aurai pu me familiariser plus concrètement avec le métier d'enseignant.
Audrey
Audrey
Oracle

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Audrey Sam 20 Juin 2020 - 22:59
En quelques mots comme en cent, Anatole: va falloir réfréner tes ardeurs pédagogiques et découvrir ce qu'est vraiment le métier d'enseignant avant de faire des plans aussi "audacieux". Les profs de générations antérieures à la tienne auront plein de bons conseils à te donner, faudra les écouter sans les supposer gâteux ou coincés.


Dernière édition par Audrey le Sam 20 Juin 2020 - 23:02, édité 1 fois

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
Sikelia
Sikelia
Niveau 10

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Sikelia Sam 20 Juin 2020 - 23:00
@Anatole Vas. a écrit:
@Sikelia a écrit:
@Anatole Vas. a écrit:Oui, de fait, j'envisagerais plutôt "Belle de Jour" comme un prolongement ou un complément que comme un point de départ (je précise que je ne suis pas encore "prof", je débute l'année prochaine comme contractuel, mais je réfléchis déjà pas mal, c'est pour cette raison que je demande l'avis de profs expérimentés Smile ).


J'ai lu des réactions qui font état d'une sidération, diifférence générationnelle peut être ? Si je pose la question c'est que je m'interroge et que je demande l'avis de profs expérimentés. Madame Bovary était qualifié "d'immoral" en 1857... De fait,  il serait hypocrite de nier que les jeunes gens fréquentent régulièrement des sites pornographiques et ont un accès rapide aux pires saloperies, je ne disais pas ça pour provoquer ou choquer, juste pour relativiser, vous me semblez bien frileux si je puis me permettre ? (mais effectivement, ce que les jeunes regardent n'est sans doute pas pertinent).

On ne parle pas d'un film de cul qu'on se repasse sous le manteau mais d'un classique du cinéma français, certes sulfureux, mais qui peut interpeller, susciter la réflexion et permettre des liens avec de grands classiques du patrimoine littéraire français ou des topoi littéraires importants ?  Du coup, vous n'évoqueriez jamais Lysistrata, Sade, les poèmes trop sulfureux de Baudelaire, les liaisons dangereuses, vous ne montreriez aucune peinture qui présenteraient des femmes nues à vos élèves ?  

Le but n'est pas de provoquer, si je pose la question c'est que je considère que la chose n'est pas évidente, qu'il y a matière à débat. Aucune intention polémique, promis Smile A la limite, ce sont plûtôt les parents qui pourraient être scandalisés dans les milieux les plus dévaforisés (banlieues et campagne), je pense que les élèves en ont vu d'autres.

Merci pour ces précisions Anatole : à vrai dire, le ton de ton premier post était ambigu, entre ta précision sur le public de banlieusards qui sonnait stigmatisante et ta remarque sur la consommation de pornographie chez les ados assez maladroite.
Le fait que tu n'enseignes pas encore me fait comprendre tes préjugés qui viennent sans doute des ouï-dire et des médias.
Les élèves issus des milieux défavorisés ne sont pas débiles, au contraire : pour ma propre expérience, je peux dire qu'ils sont très curieux ; quant aux parents, la plupart du temps ils ignorent ce qui se passe au lycée.
Puisque tu seras contractuel, je serais à ta place très prudente, car ce sont plutôt le chef d'établissement et l'inspecteur qui pourraient ne pas apprécier tes initiatives.

Merci beaucoup pour votre réponse, j'ignore encore où j'enseignerai et quel type de public j'aurai face à moi mais je ne manquerai pas à vous faire part de mon expérience et à vous demander des conseils sur ce forum l'an prochain, quand j'aurai pu me familiariser plus concrètement avec le métier d'enseignant.

Il n'y a pas de quoi : j'avais édité ma réponse pendant que vous la lisiez.
En effet, il vaut mieux attendre de savoir dans quel établissement vous serez avant de penser à construire des séquences.
Bon courage trefle

_________________
sunny Sikelia

Numquam est tam male Siculis, quin aliquid facete et commode dicant

(Marco Tullio Cicerone, Verrine, Actio Secundae - Liber Quartus - De praetura siciliensi)
Audrey
Audrey
Oracle

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Audrey Sam 20 Juin 2020 - 23:01
@Anatole Vas. a écrit:
@Sikelia a écrit:
@Anatole Vas. a écrit:Oui, de fait, j'envisagerais plutôt "Belle de Jour" comme un prolongement ou un complément que comme un point de départ (je précise que je ne suis pas encore "prof", je débute l'année prochaine comme contractuel, mais je réfléchis déjà pas mal, c'est pour cette raison que je demande l'avis de profs expérimentés Smile ).


J'ai lu des réactions qui font état d'une sidération, diifférence générationnelle peut être ? Si je pose la question c'est que je m'interroge et que je demande l'avis de profs expérimentés. Madame Bovary était qualifié "d'immoral" en 1857... De fait,  il serait hypocrite de nier que les jeunes gens fréquentent régulièrement des sites pornographiques et ont un accès rapide aux pires saloperies, je ne disais pas ça pour provoquer ou choquer, juste pour relativiser, vous me semblez bien frileux si je puis me permettre ? (mais effectivement, ce que les jeunes regardent n'est sans doute pas pertinent).

On ne parle pas d'un film de cul qu'on se repasse sous le manteau mais d'un classique du cinéma français, certes sulfureux, mais qui peut interpeller, susciter la réflexion et permettre des liens avec de grands classiques du patrimoine littéraire français ou des topoi littéraires importants ?  Du coup, vous n'évoqueriez jamais Lysistrata, Sade, les poèmes trop sulfureux de Baudelaire, les liaisons dangereuses, vous ne montreriez aucune peinture qui présenteraient des femmes nues à vos élèves ?  

Le but n'est pas de provoquer, si je pose la question c'est que je considère que la chose n'est pas évidente, qu'il y a matière à débat. Aucune intention polémique, promis Smile A la limite, ce sont plûtôt les parents qui pourraient être scandalisés dans les milieux les plus dévaforisés (banlieues et campagne), je pense que les élèves en ont vu d'autres.

Merci pour ces précisions Anatole : à vrai dire, le ton de ton premier post était ambigu, entre ta précision sur le public de banlieusards qui sonnait stigmatisante et ta remarque sur la consommation de pornographie chez les ados assez maladroite.
Le fait que tu n'enseignes pas encore me fait comprendre tes préjugés qui viennent sans doute des ouï-dire et des médias.
Les élèves issus des milieux défavorisés ne sont pas débiles, au contraire : pour ma propre expérience, je peux dire qu'ils sont très curieux ; quant aux parents, la plupart du temps ils ignorent ce qui se passe au lycée.
Puisque tu seras contractuel, je serais à ta place très prudente, car ce sont plutôt le chef d'établissement et l'inspecteur qui pourraient ne pas apprécier tes initiatives.

Merci beaucoup pour votre réponse, j'ignore encore où j'enseignerai et quel type de public j'aurai face à moi mais je ne manquerai pas à vous faire part de mon expérience et à vous demander des conseils sur ce forum l'an prochain, quand j'aurai pu me familiariser plus concrètement avec le métier d'enseignant.

Sage décision! N'hésite donc pas à revenir, en effet... et bonne préparation!

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
Anatole Vas.
Anatole Vas.
Niveau 2

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Anatole Vas. Sam 20 Juin 2020 - 23:01
@Tangleding a écrit:
@Anatole Vas. a écrit:Oui, de fait, j'envisagerais plutôt "Belle de Jour" comme un prolongement ou un complément que comme un point de départ (je précise que je ne suis pas encore "prof", je débute l'année prochaine comme contractuel, mais je réfléchis déjà pas mal, c'est pour cette raison que je demande l'avis de profs expérimentés Smile ).


J'ai lu des réactions qui font état d'une sidération, diifférence générationnelle peut être ? Si je pose la question c'est que je m'interroge et que je demande l'avis de profs expérimentés. Madame Bovary était qualifié "d'immoral" en 1857... De fait,  il serait hypocrite de nier que les jeunes gens fréquentent régulièrement des sites pornographiques et ont un accès rapide aux pires saloperies, je ne disais pas ça pour provoquer ou choquer, juste pour relativiser, vous me semblez bien frileux si je puis me permettre ? (mais effectivement, ce que les jeunes regardent n'est sans doute pas pertinent).

On ne parle pas d'un film de cul qu'on se repasse sous le manteau mais d'un classique du cinéma français, certes sulfureux, mais qui peut interpeller, susciter la réflexion et permettre des liens avec de grands classiques du patrimoine littéraire français ou des topoi littéraires importants ?  Du coup, vous n'évoqueriez jamais Lysistrata, Sade, les poèmes trop sulfureux de Baudelaire, les liaisons dangereuses, vous ne montreriez aucune peinture qui présenteraient des femmes nues à vos élèves ?  

Le but n'est pas de provoquer, si je pose la question c'est que je considère que la chose n'est pas évidente, qu'il y a matière à débat. Aucune intention polémique, promis Smile A la limite, ce sont plûtôt les parents qui pourraient être scandalisés dans les milieux les plus dévaforisés (banlieues et campagne), je pense que les élèves en ont vu d'autres.

Personnellement ta question ne m'a pas choqué.

Comme je te l'ai dit je juge non pertinent le lien que tu établis entre le vécu personnel des élèves et e que tu leur donnerais à voir/lire/étudier. Outre que cela établit un lien qui n'a pas lieu d'être entre Sade et le film porno le plus crétin/facile.

Ensuite je pense que lorsque l'on début il vaut mieux éviter de foncer tête baissée dans les trucs les plus casse-gueule. Tu auras toute ta carrière pour te lancer dans des études sensibles, qui pourront générer des réactions d'incompréhension et des difficultés.

Je pense qu'il n'y a rien de honteux à expérimenter avec prudence et tact, avant de se lancer dans des projets plus délicats.

Il faut aussi prendre le temps d'établir une relation pédagogique robuste avec les élèves, se faire un peu connaître par les collègues et l'administration, dans un contexte un peu passe-partout pour commencer, avant d'aller au devant de réactions inattendues des élèves et de leurs parents. Tu disposeras d'une meilleure assise pour faire valoir tes choix didactiques.

Sur le fond, s'agissant de Belle de jour, en soi ce titre ne me choque pas en lycée, avec contextualisation et tout le toutim.

Maintenant même en prolongement je trouve que ce n'est pas pertinent pour éclairer Mme Bovary qui est ton point de départ.

Merci beaucoup pour votre réponse, vraiment Smile

Pour ne rien vous cacher, la question était davantage théorique, de l'ordre de l'hypothèse et j'ai bien fait de la poser car elle a suscité des réactions assez énergiques. Êvidemment, je ne vais pas prendre ce genre de risques alors que je débute dans le métier, et je ne fais pas de la diffusion de ce film en classe un objectif central dans ma vie ou une affaire personnelle Smile Bonne soirée à vous Smile
Tangleding
Tangleding
Grand sage

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Tangleding Sam 20 Juin 2020 - 23:16
Bonne soirée et tu peux me tutoyer, c'est l'usage sur un forum, et si j'ai bien compris tu as bien l'intention de faire en sorte que nous soyons collègues un de ces jours. Wink

@Sikelia :

Spoiler:
Vu mes résultats en didactique à l'agrégation jusqu'ici, je tends un peu le bâton pour me faire battre en employant cet adjectif...

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  437980826

_________________
"Never complain, just fight." Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  2490015017
henriette
henriette
Médiateur

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par henriette Sam 20 Juin 2020 - 23:33
@Anatole Vas. a écrit:

Pour ne rien vous cacher, la question était davantage théorique, de l'ordre de l'hypothèse et j'ai bien fait de la poser car elle a suscité des réactions assez énergiques. Êvidemment, je ne vais pas prendre ce genre de risques alors que je débute dans le métier, et je ne fais pas de la diffusion de ce film en classe un objectif central dans ma vie ou une affaire personnelle
Dans ce cas, je ne suis pas absolument sûre de percevoir tes réelles motivations à venir poser ce genre de questions ici : te distraire ? Voir comment ça fait réagir quand on poste une énormité ?

Question subsidiaire : tu es sûr que tu n'es pas intéressé plutôt par le CAPES de philo ?

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Sikelia
Sikelia
Niveau 10

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Sikelia Sam 20 Juin 2020 - 23:38
@Tangleding a écrit:Bonne soirée et tu peux me tutoyer, c'est l'usage sur un forum, et si j'ai bien compris tu as bien l'intention de faire en sorte que nous soyons collègues un de ces jours. Wink

@Sikelia :

Spoiler:
Vu mes résultats en didactique à l'agrégation jusqu'ici, je tends un peu le bâton pour me faire battre en employant cet adjectif...

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  437980826

@Tangleding, tes résultats en didactique au concours sont inversement proportionnels à tes compétences en la matière Wink

_________________
sunny Sikelia

Numquam est tam male Siculis, quin aliquid facete et commode dicant

(Marco Tullio Cicerone, Verrine, Actio Secundae - Liber Quartus - De praetura siciliensi)
NLM76
NLM76
Doyen

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par NLM76 Sam 20 Juin 2020 - 23:51
Vous êtes durs avec Anatole ! J'eusse été capable du même genre d'interrogation, sans mépris aucun...
Mais effectivement, la réponse est non.

_________________
Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • https://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
Tangleding
Tangleding
Grand sage

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Tangleding Dim 21 Juin 2020 - 0:06
@Sikelia :

fleurs2



@NLM76 : Je comprends tout à fait l'interrogation de @Anatole vas... Je suis même très favorable à une certaine audace didactique. Mais je ne conseillerais pas à un collègue entrant dans le métier de se lancer tout feu tout flamme...

Cela dit, j'ai remarqué qu'on éteint bien des polémiques (de parents ou de l'administration) en explicitant ses choix didactiques.

Il y a longtemps j'ai été interpellé par un père d'une élève de 3e pour un extrait autobiographique de Jaenada :" Tou-toute dernière fois"

https://www.jaenada.com/textes/derniere.php

Il y a dans le texte le verbe "bai*er", c'est ce qui m'a valu les foudres (écrites) du papa... A qui j'ai fait remarquer que la reproduction sexuée humaine était au programme de 4e, et que le texte s'intéressait surtout à la responsabilité qui l'avait incité à me demander des comptes :

Et la dernière fois, la toute dernière fois que j'ai écrit un mot sans avoir d'enfant, du moins un mot publié, sans être père, la dernière fois de ma vie que j'ai écrit un mot en jeune homme sans suite, c'était maintenant.

J'ai eu droit à une lettre très aimable par la suite. Smile

Ce n'était pas au siècle dernier, mais on écrivait des lettres sur papier, en ce temps-là... Wink

(Aujourd'hui je ne choisirai plus ce genre de texte, pas à cause du verbe familier, mais parce que ça me semble un peu léger, d'un point de vue littéraire, oubliable...)

_________________
"Never complain, just fight." Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  2490015017
pseudo-intello
pseudo-intello
Esprit éclairé

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par pseudo-intello Dim 21 Juin 2020 - 1:50
Plus généralement, Anatole, je sais que c'est la grosse mode depuis des années de rattacher le cinéma aux programmes de français, mais concrètement, vu le peut d'heurse et les lacunes des élèves, fais déjà des textes et de la langue, c'est bien. Les films, un peu, si tu as le temps, et après.
avatar
User7917
Niveau 9

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par User7917 Dim 21 Juin 2020 - 7:24
Ce n'est pas une question de mode. L'image fait partie du programme depuis des années et elle a les mêmes caractéristiques d'analyse qu'un roman, structure du récit, temporalité, analyse des personnages... On peut tout à fait étudier un livre et son adaptation au cinéma mais aussi un film comme OI. Le film ne peut justement pas être ce que l'on passe si on a le temps. Il faut le voir comme un support pédagogique à part entière selon moi.
Après, je pense qu'Anatole n'envisageait pas de montrer le film en entier (il faut avoir le droit de le diffuser en classe) sinon il faut respecter la barre des 12mn sur une séance. Du coup, il est possible de choisir des passage pertinents et couper au bon moment, éviter les scènes les plus critiques et garder les passages ayant pour but de suggérer la femme de la bonne bourgeoisie qui s'ennuie et se libère dans la perversion. Le lien me semble pertinent pour moi avec Mme Bovary et accessible à des lycéens (pas en collège bien-sûr). Sans oublier que Belle de jour est une adaptation de Joseph Kessel et le livre avait d'ailleurs fait scandale à l'époque, tout comme Madame Bovary et de ce fait on doit pouvoir croiser texte et adaptation.
J'avoue avoir été surprise de voir des propos aussi tranchés sur ce fil... mais bon chacun son avis et je pense que l'on peut tout montrer si on respecte les enjeux pédagogiques. Les élèves de mon atelier cinéma (4ème, 3ème) ont bien vu Barbarella ! Wink Wink
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum