Le deal à ne pas rater :
Nike APP : 20% de remise sur les articles hors promotion
Voir le deal

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User7917
Niveau 9

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  - Page 2 Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par User7917 Dim 21 Juin 2020 - 7:24
Ce n'est pas une question de mode. L'image fait partie du programme depuis des années et elle a les mêmes caractéristiques d'analyse qu'un roman, structure du récit, temporalité, analyse des personnages... On peut tout à fait étudier un livre et son adaptation au cinéma mais aussi un film comme OI. Le film ne peut justement pas être ce que l'on passe si on a le temps. Il faut le voir comme un support pédagogique à part entière selon moi.
Après, je pense qu'Anatole n'envisageait pas de montrer le film en entier (il faut avoir le droit de le diffuser en classe) sinon il faut respecter la barre des 12mn sur une séance. Du coup, il est possible de choisir des passage pertinents et couper au bon moment, éviter les scènes les plus critiques et garder les passages ayant pour but de suggérer la femme de la bonne bourgeoisie qui s'ennuie et se libère dans la perversion. Le lien me semble pertinent pour moi avec Mme Bovary et accessible à des lycéens (pas en collège bien-sûr). Sans oublier que Belle de jour est une adaptation de Joseph Kessel et le livre avait d'ailleurs fait scandale à l'époque, tout comme Madame Bovary et de ce fait on doit pouvoir croiser texte et adaptation.
J'avoue avoir été surprise de voir des propos aussi tranchés sur ce fil... mais bon chacun son avis et je pense que l'on peut tout montrer si on respecte les enjeux pédagogiques. Les élèves de mon atelier cinéma (4ème, 3ème) ont bien vu Barbarella ! Wink Wink
gregforever
gregforever
Expert

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  - Page 2 Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par gregforever Dim 21 Juin 2020 - 8:36
Pour court-circuiter le débat avant même de choisir le film: j'enseigne en lycée; je n'ai pas le temps de passer un film en entier et de perdre 2h... un ou deux extraits bien choisis (pour comparer avec l'oeuvre étudiée).
roxanne
roxanne
Prophète

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  - Page 2 Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par roxanne Dim 21 Juin 2020 - 10:14
Ceci dit, il y a une vraie inculture cinématographique qui s'accentue paradoxalement (ou pas ) à mesure que l'accès à l'image et au cinéma se facilite..Mais , bon, effectivement, on n'a pas le temps.
pseudo-intello
pseudo-intello
Esprit éclairé

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  - Page 2 Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par pseudo-intello Dim 21 Juin 2020 - 10:23
L'image est au programme depuis longtemps, , mais la "mode" me semble dans la place sans cesse croissante qu'on lui donne. De fait, qua d je dis "mode", je parle d'une mode qui a commencé depuis quelques années, effectivement ; personnellement, je n'ai pas étudié ni l'image ni les films en cours de lettre dans le secondaire ni à la fac.
Je ne suis pas prof d'arts pla, n'y connais rien au cinéma, et n'ai pas du tout été évaluée sur ces critères en passant le CAPES.

On n'a pas le temps de passer un film en entier et des extraits de 12 minutes, c'est pas terrible (si un film fait 1h40 et a un début, un milieu et une fin, c'est pas pour rien). Wink

Ce que je voulais dire, c'est qu'avec une dotation horaire insuffisante eu égard au programme et au niveau des élèves, on est généralement amenés à faire des coupes... personnellement, je coupe bien plus volontiers le cinéma que la langue ou la littérature. Le niveau lexical, orthographique et syntaxique calamiteux de mes élèves risque fort de les handicaper à certains moments de leur vis d'adulte, alors que leur inculture cinématographique, non.

_________________
Publicité:

Mots croisés pour apprendre à lire
Mamusique sur Bandcamp
Ecoutez mes chansons sur Soundcloud
Une passante
Une passante
Expert

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  - Page 2 Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Une passante Dim 21 Juin 2020 - 10:36
Quand j'ai débuté, je croyais que tous les élèves étaient adeptes de films d'horreur, qu'ils s'en amusaient, voire les regardaient entre eux. J'ai donc diffusé le deuxième volet de Destination finale pour mieux expliquer le principe de la fatalité (bon, une semaine où la classe était en très faible effectif pour une raison annexe) et j'ai découvert, mortifiée, que beaucoup d'entre eux (des secondes) n'avaient jamais vu de films d'horreur, et étaient vraiment mal de ce que je leur montrais.
Depuis, j'ai bien compris, comme cela a été dit sur l'autre fil initié par le même futur collègue, que "les jeunes", cela n'existait pas, qu'une classe est constituée d'une somme d'individus dont il ne faut jamais préjuger (et cela fonctionne pour tout, la classe d'âge, le type d'établissement, la filière...). Et c'est ce qui fait, à mon sens, tout l'intérêt du métier (parce que la partie disciplinaire a quand même tendance à se réduire de réforme en réforme) : chaque année, nous sommes face à de nouveaux individus, on s'apprivoise, on tente d'établir une relation de confiance pour qu'ils ne rejettent pas ce qu'on a à leur enseigner.
Cela a déjà été plus ou moins dit mais il faut aussi préciser que même si certains ont déjà vu des films tendancieux (pornographiques ou pas), ce qui se fait dans l'espace de la classe est totalement différent.
Et j'avoue que c'est bien une des rares choses qui me plaisent dans les nouveaux programmes de français au lycée, c'est qu'on nous ait supprimé les impératifs "d'histoire de l'art" pour lesquels je n'étais absolument pas formée, et peu compétente. Je n'en nie pas l'intérêt, mais le cœur de mon métier est plus de tenter de faire découvrir "l'art littéraire", qui se suffit déjà à lui-même (ce qui n'empêche pas ponctuellement un rapprochement avec un autre art, tant que c'est vraiment pertinent et non contraint et forcé).
Ruthven
Ruthven
Monarque

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  - Page 2 Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Ruthven Dim 21 Juin 2020 - 10:37
@henriette a écrit:Question subsidiaire : tu es sûr que tu n'es pas intéressé plutôt par le CAPES de philo ?

C'est vrai quoi, les profs de philo, y font que passer des films porno sans que personne ne leur dise rien ... abi Laughing woohoo Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  - Page 2 267639959
Provence
Provence
Bon génie

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  - Page 2 Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Provence Dim 21 Juin 2020 - 10:42
@gregforever a écrit:Pour court-circuiter le débat avant même de choisir le film: j'enseigne en lycée; je n'ai pas le temps de passer un film en entier et de perdre 2h... un ou deux extraits bien choisis (pour comparer avec l'oeuvre étudiée).

En collège non plus, on n’a pas le temps. On a si peu d’heures pour enseigner à des élèves de plus en plus faibles...


Dernière édition par Provence le Dim 21 Juin 2020 - 12:26, édité 1 fois
Ruthven
Ruthven
Monarque

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  - Page 2 Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Ruthven Dim 21 Juin 2020 - 10:47
@pseudo-intello a écrit:
On n'a pas le temps de passer un film en entier et des extraits de 12 minutes, c'est pas terrible (si un film fait 1h40 et a un début, un milieu et une fin, c'est pas pour rien). Wink

Tu n'étudies pas des morceaux choisis d'oeuvres ? Tes élèves lisent systématiquement l'oeuvre intégrale quand tu étudies un texte ?

Je fais l'objection pour mais en ce qui me concerne je passe le plus souvent les films en entier, plus rarement je travaille sur une scène (justement l'intro. de Belle de jour, mais comme j'enseigne la philo, j'ai le droit Razz ).
EdithW
EdithW
Neoprof expérimenté

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  - Page 2 Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par EdithW Dim 21 Juin 2020 - 11:03
Quelques réflexions :

- l'an dernier, pendant mon oral de certification cinéma, j'aurais pu tout faire foirer quand j'ai dit que je ne montrerais pas la scène qu'on m'a fait analyser à un public collégien (nu frontal masculin, film de François Ozon de toute évidence plus adapté à des lycéens). J'ai bien argumenté : connaissance des textes sur la commission de classification, choix du film prêtant le moins à gloussement parmi plusieurs de même qualité, connaissance fine du public et des parents, et possibilité de montrer tout film (non classifié "interdit aux moins de 12 ou 16 ans" bien sûr), à condition d'une solide préparation. J'ai aussi fait le lien avec la philo, la représentation, l'image, des références artistiques : Mantegna, christ en descente de Croix, Pièta, suaire de Turin... Et citations de la Bible (c'était de toute évidence un film truffé de références de ce type). Mais c'est pas passé loin. Et sans mon expérience (où j'ai pu citer des films très difficiles montrés à des élèves, avec le contexte), et mon âge vénérable, j'aurais eu du mal à ne pas être déstabilisée. Le fait que cette certification soit juste une ligne de plus sur mon CV, une "cerise sur le gâteau", non essentielle pour mon poste actuel, est aussi entré en ligne de compte bien sûr.

- ne jamais montrer un film que l'on ne connaît pas parfaitement surtout si on n'est pas sûr de soi et se méfier comme de la peste des adultes qui accompagnent et qui peuvent vraiment faire capoter toute analyse! Une fois qu'un adulte quelconque (parent, surveillant, voire même collègue) a critiqué voire dit tout haut ce qu'il pense et qui n'est pas forcément pertinent dans le contexte. J'ai beaucoup galéré pour "rattraper" une salle de cinéma pleine d'ados après un film de Bunuel, un grand-père accompagnant a pris la parole au début du débat pour dire "franchement, qui a eu l'idée saugrenue de montrer ce film à des adolescents". Blanc. Tête affolée de la prof organisatrice. Et remontée à coup de rame, épuisante, avec renchérissement de pas mal d'élèves, sur le mode "j'ai pas compris pourquoi on nous montre ça", "je trouve ça vraiment choquant" (c'était l'ange exterminateur, très subversif mais pas au premier degré et sans aucune image choquante, et un public de terminale, préparés en amont par leur prof de philo, donc pas des 12 ans totalement néophytes, à qui je n'aurais pas montré ça de toute façon!).

- le degré d'acceptation d'une film plus ou moins choquant, dans mon expérience d'animatrice cinéma dans des établissements scolaires de tous milieux sociaux n'est pas forcément corrélé au milieu social. Je peux témoigner que les pires remontées de parents que j'ai eus étaient dans des écoles super bourgeoises, et que je n'ai jamais eu de problème dans les LP ou collèges de banlieue "défavorisée", où même les intervention des profs accompagnateurs (parfois des profs d'atelier, en bleu de travail, qui n'allaient pas souvent au cinéma), étaient super intéressantes et pleines de bon sens en général. J'ai été animatrice surtout dans le privé sous contrat mais aussi pour une municipalité (donc dans les écoles publiques).
Elaïna
Elaïna
Bon génie

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  - Page 2 Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Elaïna Dim 21 Juin 2020 - 21:38
Pour répondre à Anatole.

En tant que mère, oui, ça me gonflerait bien comme il faut que mes fils fussent amenés à regarder Belle de Jour au lycée (et ne parlons pas du collège), en tout cas jusqu'au niveau première bien tassé. Ce film (et le bouquin de Kessel) est quand même une oeuvre particulière, d'une, l'histoire est quand même assez osée (et non, tous les ados ne matent pas du porno, et quand bien même, ça n'est pas un argument), de deux, il renvoie à des notions qu'à mon avis, peu d'ados sont vraiment à même d'apprécier. Le bovarysme, "un roi sans divertissement est un homme plein de misères", etc. Si c'est juste pour dire "la pauvre Séverine qu'est-ce qu'elle s'emm***", bof quoi.

En tant que prof, maintenant, j'ai tendance à choisir, les rares fois où je montre des extraits de fiction, des trucs plus "bébé" qu'adultes pour mes élèves. Du temps qu'on faisait la révolution industrielle en début de première, je donnais en commentaire le court métrage où Donald rencontre les machines modernes, et sur la Seconde Guerre mondiale, je préfère aussi les courts métrage de propagande de Disney plutôt qu'un truc "réaliste".
D'une part, j'ai du mal avec les images violentes, choquantes, etc. Donc je ne vais pas m'infliger cela ni l'infliger aux élèves. Je refuse de passer Nuit et Brouillard et autres trucs du genre, je ne supporte pas. D'autre part, je pense que de fait, bien des élèves, quoi qu'ils en disent par ailleurs, ne sont pas si habitués que cela au trash, au porno, au violent, etc. D'autant que pour un peu que tu aies un petit seconde d'un an d'avance et de fin d'année, ils sont vraiment, vraiment jeunes (j'avais comme ça un petit cette année en seconde, un an d'avance, et du 30 décembre. Il avait donc trois ans de moins que le plus âgé qui lui était de tout début d'année avec un an de retard...). Donc dans le doute : on s'abstient.

Et tant pis si je passe pour la coincée de service.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
Ha@_x
Ha@_x
Neoprof expérimenté

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  - Page 2 Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Ha@_x Dim 21 Juin 2020 - 21:43
@Elaïna a écrit:D'une part, j'ai du mal avec les images violentes, choquantes, etc. Donc je ne vais pas m'infliger cela ni l'infliger aux élèves. Je refuse de passer Nuit et Brouillard et autres trucs du genre, je ne supporte pas. D'autre part, je pense que de fait, bien des élèves, quoi qu'ils en disent par ailleurs, ne sont pas si habitués que cela au trash, au porno, au violent, etc. D'autant que pour un peu que tu aies un petit seconde d'un an d'avance et de fin d'année, ils sont vraiment, vraiment jeunes (j'avais comme ça un petit cette année en seconde, un an d'avance, et du 30 décembre. Il avait donc trois ans de moins que le plus âgé qui lui était de tout début d'année avec un an de retard...). Donc dans le doute : on s'abstient.

Je comprend parfaitement qu'on ne veuille pas s'infliger Nuit et Brouillard, à soi-même et à ses élèves, c'est toujours fort désagréable, mais en ce qui me concerne c'est un passage obligé, et je le fais en 3e.

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Anatole Vas.
Anatole Vas.
Niveau 2

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  - Page 2 Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Anatole Vas. Dim 21 Juin 2020 - 22:02
@Elaïna a écrit:Pour répondre à Anatole.

En tant que mère, oui, ça me gonflerait bien comme il faut que mes fils fussent amenés à regarder Belle de Jour au lycée (et ne parlons pas du collège), en tout cas jusqu'au niveau première bien tassé. Ce film (et le bouquin de Kessel) est quand même une oeuvre particulière, d'une, l'histoire est quand même assez osée (et non, tous les ados ne matent pas du porno, et quand bien même, ça n'est pas un argument), de deux, il renvoie à des notions qu'à mon avis, peu d'ados sont vraiment à même d'apprécier. Le bovarysme, "un roi sans divertissement est un homme plein de misères", etc. Si c'est juste pour dire "la pauvre Séverine qu'est-ce qu'elle s'emm***", bof quoi.

En tant que prof, maintenant, j'ai tendance à choisir, les rares fois où je montre des extraits de fiction, des trucs plus "bébé" qu'adultes pour mes élèves. Du temps qu'on faisait la révolution industrielle en début de première, je donnais en commentaire le court métrage où Donald rencontre les machines modernes, et sur la Seconde Guerre mondiale, je préfère aussi les courts métrage de propagande de Disney plutôt qu'un truc "réaliste".
D'une part, j'ai du mal avec les images violentes, choquantes, etc. Donc je ne vais pas m'infliger cela ni l'infliger aux élèves. Je refuse de passer Nuit et Brouillard et autres trucs du genre, je ne supporte pas. D'autre part, je pense que de fait, bien des élèves, quoi qu'ils en disent par ailleurs, ne sont pas si habitués que cela au trash, au porno, au violent, etc. D'autant que pour un peu que tu aies un petit seconde d'un an d'avance et de fin d'année, ils sont vraiment, vraiment jeunes (j'avais comme ça un petit cette année en seconde, un an d'avance, et du 30 décembre. Il avait donc trois ans de moins que le plus âgé qui lui était de tout début d'année avec un an de retard...). Donc dans le doute : on s'abstient.

Et tant pis si je passe pour la coincée de service.

Vous avez raison ! Quand j'étais lycéen (il n'y a donc pas si longtemps), j'étais parfois mal à l'aise d'autant qu'on est un peu prisonnier des images qui nous sont imposées et il est difficile de s'en détourner (car il y a aussi le regard de nos condisciples, du professeur,...). Nuit et brouillard ne m'a pas choqué, en revanche "la liste de Schlinder" m'a impressionné (j'étais au collège) et des extraits de  "la Passion du Christ"  (j'étais dans un établissement catholique) de Mel Gibson ou des extraits de Pasolini m'ont mis mal à l'aise. Pour ne rien vous cacher, je me souviens même d'avoir tourné de l'oeil lors d'une scène d'égorgement d'un cochon dans "Un coeur simple" (bon c'est ridicule, j'avoue !). Grâce à Dieu on ne m'a jamais infligé "Orange Mécanique", "Requiem for a Dream" ou "American History X" (je suis sûr que ça se fait encore au lycée pour sensibiliser sur les problématiques de l'addiction ou du racisme). Maintenant je suis sans doute un peu cruche, j'ai un peu de mal avec la violence au cinéma, sauf quand c'est vraiment outré et caricatural comme dans un film de Tarantino.

Par contre j'avais adoré "Le Roi danse", malgré quelques scènes de nudité ou de sexe très soft et le film est d'un tel intérêt pour "entrer" dans le 17ème siècle, en tout cas pour donner aux élèves des images mentales pour les aider à se projeter que je n'hésiterai pas un seul instant si j'ai l'occasion d'en diffuser des extraits en classe.
Audrey
Audrey
Oracle

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  - Page 2 Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Audrey Dim 21 Juin 2020 - 22:55
Je trouve quand même très étrange que tu arrives avec des propos que tu assumes comme une provocation...pour in fine nous expliquer que si tu étais à la place d'un élève, tu vivrais mal ce que précisément tu envisageais initialement de faire en tant qu'enseignant, projet que tu défendais en nous taxant de pruderie et presque de gâtisme.

Certes, en tant que profs, et certains (comme moi) de lettres classiques, nous tentons de maîtriser la maïeutique pédagogique, mais enfin, nous ne sommes pas si bons que tu en viennes à évoluer et à te contredire à ce point en fin d'échange.

J'en déduis donc que oui, tu es ici dans le but de faire de l'esbroufe, de la provoc, tant tes positions d'un message à l'autre apparaissent comme fumeuses et dénuées de cohérence.

Ça fleure bon le troll.

Ou alors ça relève de la psychiatrie et ce n'est clairement pas de notre ressort. abi

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
JaneB
JaneB
Neoprof expérimenté

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  - Page 2 Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par JaneB Dim 21 Juin 2020 - 23:29
@Audrey a écrit:Je trouve quand même très étrange que tu arrives avec des propos que tu assumes comme une provocation...pour in fine nous expliquer que si tu étais à la place d'un élève, tu vivrais mal ce que précisément tu envisageais initialement de faire en tant qu'enseignant, projet que tu défendais en nous taxant de pruderie et presque de gâtisme.

Certes, en tant que profs, et certains (comme moi) de lettres classiques, nous tentons de maîtriser la maïeutique pédagogique, mais enfin, nous ne sommes pas si bons que tu en viennes à évoluer et à te contredire à ce point en fin d'échange.

J'en déduis donc que oui, tu es ici dans le but de faire de l'esbroufe, de la provoc, tant tes positions d'un message à l'autre apparaissent comme fumeuses et dénuées de cohérence.

Ça fleure bon le troll.

Ou alors ça relève de la psychiatrie et ce n'est clairement pas de notre ressort. abi

Que tu es drôle, Audrey! Tant d'esprit! Rolling Eyes
Audrey
Audrey
Oracle

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  - Page 2 Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Audrey Dim 21 Juin 2020 - 23:53
Je n'ai pas voulu faire d'esprit, JaneB. Y a clairement quelque chose de tordu dans tout ce qu'Anatole écrit depuis hier. Libre à chacun de le voir ou non.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
henriette
henriette
Médiateur

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  - Page 2 Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par henriette Dim 21 Juin 2020 - 23:55
@Audrey a écrit:Je trouve quand même très étrange que tu arrives avec des propos que tu assumes comme une provocation...pour in fine nous expliquer que si tu étais à la place d'un élève, tu vivrais mal ce que précisément tu envisageais initialement de faire en tant qu'enseignant, projet que tu défendais en nous taxant de pruderie et presque de gâtisme.

Certes, en tant que profs, et certains (comme moi) de lettres classiques, nous tentons de maîtriser la maïeutique pédagogique, mais enfin, nous ne sommes pas si bons que tu en viennes à évoluer et à te contredire à ce point en fin d'échange.

J'en déduis donc que oui, tu es ici dans le but de faire de l'esbroufe, de la provoc, tant tes positions d'un message à l'autre apparaissent comme fumeuses et dénuées de cohérence.

Ça fleure bon le troll.

Ou alors ça relève de la psychiatrie et ce n'est clairement pas de notre ressort. abi
Soit c'est un troll, soit ça va finir en polystyrène, cette histoire...

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Anatole Vas.
Anatole Vas.
Niveau 2

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  - Page 2 Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Anatole Vas. Lun 22 Juin 2020 - 0:05
@Audrey a écrit:Je n'ai pas voulu faire d'esprit, JaneB. Y a clairement quelque chose de tordu dans tout ce qu'Anatole écrit depuis hier. Libre à chacun de le voir ou non.

Drôle d'ambiance sur ce forum, vraiment. J'avoue que je ne suis pas un habitué d'internet ou des forum de discussions, du reste il est assez tard mais je m'étonne vraiment de votre acharnement (vous n'êtes pas la seule), vous semblez en faire une affaire personnelle, ça confine à l'obsession, je trouve vraiment l'ambiance de ce forum malsaine si vous permettez. Je ne suis pas toute la journée sur internet donc je ne réagis pas à toutes les provocations ou interventions, mais j'ai bien noté que vous interveniez systématiquement sur les deux fils que j'ai ouverts pour m'adresser des remarques déplaisantes ou pour me mettre en cause de manière assez sérieuse ("tordu", "éthiquement dangereux", "troll",...). Que vous soyez interpellée par mon sujet, je le conçois c'est le but d'un forum de discussion, de débattre, mais que vous en fassiez une affaire personnelle en recourant presque à des attaques ad hominem, honnêtement de la part de professeurs de lettres chevronnés, je trouve ça inquiétant - je plains vos élèves. Le plus étrange c'est le caractère obsessionnel de vos mises en cause - que vous exprimiez à deux ou trois reprises vos doutes, d'accord mais là ça confine à l'obsession, étrange de faire de ce genre de sujets innocents une affaire personnelle... Drôle de psychée, si vous voulez jouer sur ce registre. J'avoue que je m'étonne du niveau un peu "cour de récréation" d'un forum de professeurs expérimentés.
ipomee
ipomee
Monarque

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  - Page 2 Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par ipomee Lun 22 Juin 2020 - 0:13
Sujets innocents ?
henriette
henriette
Médiateur

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  - Page 2 Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par henriette Lun 22 Juin 2020 - 0:41
Vu la tournure prise par l'autre fil ouvert par Anatole Vas., et les questions que soulèvent les modalités de sa participation sur le forum, je verrouille ce fil.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Contenu sponsorisé

Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?  - Page 2 Empty Re: Diffuser des films comme "Belle de Jour" en classe ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum