Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
lene75
Bon génie

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par lene75 le Mar 23 Juin 2020 - 9:05
@roxanne a écrit:Ben, c'est une classe de collège en fait. Normale.

Ça m'étonnerait bien qu'à HIV ça se passe comme ça en cours d'anglais (en revanche, comme le disait un collègue plus haut, en cours de musique ça ne m'étonnerait pas que ce soit le cas).

Rien que ça, à l'arrivée en seconde, ça risque de leur faire un choc !
Lowpow29
Lowpow29
Habitué du forum

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par Lowpow29 le Mar 23 Juin 2020 - 9:08
Moi aussi je les ai trouvés super calmes et gentils, comparés à mes 3èmes c'est le jour et la nuit Razz (bon ya la caméra mais sincèrement des fois ça n'a aucun effet positif)

Mais c'est sûr que c'est un choc après de voir comment ça peut se passer dans un "bon" lycée, moi j'ai eu ce choc (en beaucoup moins fort) en changeant de lycée en Terminale, où j'ai découvert que plus de deux élèves savaient parler allemand dans le cours d'allemand abi
Et que même l'élève du fond de la classe répondait en allemand à la réponse de la prof quand elle l'interrogeait. On était deux de mon ancien lycée et on s'est regardé en mode "waaaaw on a atterri où!!" et je n'ai jamais regretté mon changement d'établissement...

Pourtant mes profs n'avaient aucune conscience de ce fossé et m'ont tous dit que je partais pour retrouver la même chose, l'herbe est tjrs plus verte ailleurs etc. Mais le "nouveau" lycée faisait des classes de niveau à l'aide des options euro...


Dernière édition par Lowpow29 le Mar 23 Juin 2020 - 9:10, édité 1 fois

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 2289946511
roxanne
roxanne
Prophète

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par roxanne le Mar 23 Juin 2020 - 9:09
Enfin entre la ZEP et Henri IV, il y a le reste des établissements. Et moi qui ai fait 8 ans de collège (certes en REP campagne) ça y ressemble fortement et pourtant, je "tenais" à peu près mes classes. Elle ne les laisse pas déborder.
Elaïna
Elaïna
Bon génie

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par Elaïna le Mar 23 Juin 2020 - 9:09
@roxanne a écrit:Ben, c'est une classe de collège en fait. Normale.

Et quitte à vous faire halluciner, je dirais que c'est plus ou moins une classe normale dans mon lycée réputé "d'élite".

Oui oui oui.



Bon et quitte à balancer : quand je fais mes colles à Henri IV le vendredi après-midi, je suis dans une petite salle de colles à côté d'une salle de maths dans la partie lycée. Ben c'est le bordel quand même hein. Notamment avec une prof qui piaille toutes les trois minutes "s'iiiiiiil vous plaît, un peu de silence, s'îîîîîîîl vous plaîîîît". J'ai été une fois à deux doigts d'intervenir, c'était tellement le bordel que mes petits collés étaient franchement gênés pour parler.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
Prezbo
Prezbo
Érudit

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par Prezbo le Mar 23 Juin 2020 - 9:10
@roxanne a écrit:Ben, c'est une classe de collège en fait. Normale.

Je n'ai pas vu le documentaire, mais ce qui est décrit là, c'est une classe de collège commune. Ca ne devrait pas être une classe normale. (Et pendant ce temps, l'écart de creuse de façon exponentielle, d'année en année, avec les établissements où travailler pendant le temps scolaire est justement la norme.)
roxanne
roxanne
Prophète

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par roxanne le Mar 23 Juin 2020 - 9:12
De toute façon, on les voit pas assez en classe pour se rendre bien compte mais la prof est ferme et ils ne semblent pas hostiles .
Laotzi
Laotzi
Érudit

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par Laotzi le Mar 23 Juin 2020 - 9:13
Je ne suis pas certain, par ailleurs, que la collègue que l'on voit à Henri IV y enseigne au-delà des cordées (ce qui ne change pas grand chose à ce qui a été dit) : http://www.assocrac24.info/pas-a-pas-esquisse-autour-de-leonard-de-vinci

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
roxanne
roxanne
Prophète

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par roxanne le Mar 23 Juin 2020 - 9:23
Remarque, elle porte bien son prénom.Je trouvais qu'elle était très investie dans les visites.
lene75
lene75
Bon génie

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par lene75 le Mar 23 Juin 2020 - 9:29
Bah dites donc, vous me déprimez, ou vous me remontez le moral, je ne sais pas : j'ai des classes comme ça en lycée (pas toutes, heureusement !) mais pour moi c'est un échec. Je mettais ça sur le compte du fait que je n'ai pas beaucoup d'autorité. Je ne conçois pas un cours qui ne se passe pas dans le silence complet : quand le prof parle ou qu'un élève parle, on l'écoute, sinon on rate des informations importantes et on finit par perdre pied. Les profs « exigeants », pour moi, ce sont ceux qui arrivent à obtenir ça, et qui font donc gagner un temps précieux aux élèves.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
roxanne
roxanne
Prophète

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par roxanne le Mar 23 Juin 2020 - 9:30
Et c'est là qu'on voit qu'Henri IV a donc une "historienne de l’art, conférencière nationale assermentée. Conseillère en beaux-arts "...C'est là la question...donc il faut en faire profiter le plus grand nombre.
roxanne
roxanne
Prophète

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par roxanne le Mar 23 Juin 2020 - 9:32
@lene75 a écrit:Bah dites donc, vous me déprimez, ou vous me remontez le moral, je ne sais pas : j'ai des classes comme ça en lycée (pas toutes, heureusement !) mais pour moi c'est un échec. Je mettais ça sur le compte du fait que je n'ai pas beaucoup d'autorité. Je ne conçois pas un cours qui ne se passe pas dans le silence complet : quand le prof parle ou qu'un élève parle, on l'écoute, sinon on rate des informations importantes et on finit par perdre pied. Les profs « exigeants », pour moi, ce sont ceux qui arrivent à obtenir ça, et qui font donc gagner un temps précieux aux élèves.
Je trouve qu'elle l'obtient en fait, ils ne remettent pas en question, ne négocient pas , semblent l'apprécier. Sinon, j"'avais cette année en Première très calme, où l'ambiance était sereine, jamais un mot plus haut que l'autre, c'est appréciable.
lene75
lene75
Bon génie

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par lene75 le Mar 23 Juin 2020 - 9:40
@roxanne a écrit:
@lene75 a écrit:Bah dites donc, vous me déprimez, ou vous me remontez le moral, je ne sais pas : j'ai des classes comme ça en lycée (pas toutes, heureusement !) mais pour moi c'est un échec. Je mettais ça sur le compte du fait que je n'ai pas beaucoup d'autorité. Je ne conçois pas un cours qui ne se passe pas dans le silence complet : quand le prof parle ou qu'un élève parle, on l'écoute, sinon on rate des informations importantes et on finit par perdre pied. Les profs « exigeants », pour moi, ce sont ceux qui arrivent à obtenir ça, et qui font donc gagner un temps précieux aux élèves.
Je trouve qu'elle l'obtient en fait, ils ne remettent pas en question, ne négocient pas , semblent l'apprécier. Sinon, j"'avais cette année en Première très calme, où l'ambiance était sereine, jamais un mot plus haut que l'autre, c'est appréciable.

Je ne trouve pas : elle obtient la paix sociale, c'est-à-dire qu'elle est en bons termes avec eux, qu'il ne vont pas faire exprès de la faire ch*, donc elle n'aura pas une situation catastrophique dans sa classe, elle ne va pas se retrouver en conflit et perdre sa classe, mais c'est au prix d'abandonner une ambiance qui permettrait une réelle concentration et donc des cours vraiment efficaces. Un élève sérieux dans une classe comme ça perdrait son temps, un élève scolairement fragile ou avec des difficultés de concentration sera vite noyé. Et encore là c'est un petit groupe : si chacun fait autant de bruit dans une classe à 35, comme c'est a norme en lycée, ça devient ingérable. Je ne lui jette pas la pierre, c'est un compromis que je connais et que je pratique, notamment avec les classes technos, mais ça reste un échec et on perd beaucoup sur la qualité du cours et de l'apprentissage par rapport à des classes silencieuses.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
EdithW
EdithW
Fidèle du forum

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par EdithW le Mar 23 Juin 2020 - 10:20
@Lowpow29 a écrit:Moi aussi je les ai trouvés super calmes et gentils, comparés à mes 3èmes c'est le jour et la nuit Razz (bon ya la caméra mais sincèrement des fois ça n'a aucun effet positif)

Mais c'est sûr que c'est un choc après de voir comment ça peut se passer dans un "bon" lycée, moi j'ai eu ce choc (en beaucoup moins fort) en changeant de lycée en Terminale, où j'ai découvert que plus de deux élèves savaient parler allemand dans le cours d'allemand abi
Et que même l'élève du fond de la classe répondait en allemand à la réponse de la prof quand elle l'interrogeait. On était deux de mon ancien lycée et on s'est regardé en mode "waaaaw on a atterri où!!" et je n'ai jamais regretté mon changement d'établissement...

Pourtant mes profs n'avaient aucune conscience de ce fossé et m'ont tous dit que je partais pour retrouver la même chose, l'herbe est tjrs plus verte ailleurs etc. Mais le "nouveau" lycée faisait des classes de niveau à l'aide des options euro...

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 4094398725

Il ne FAUT pas faire des classes de niveau, c'est PAS BIEN. Il faut que les meilleurs s'ennuient, que le ventre mou vasouille ET que les plus faibles se noient, sinon c'est pas démocratique. Je grossis le trait, hein, beaucoup même... n'allez pas me faire des réflexions outrées... La classe de 4e de ma fille regroupe exceptionnellement cette année les options sport et tous les latinistes (la CE l'a regretté en disant que ça ne se reproduirait pas), et bien, bizarrement, c'est la seule qui fonctionne dans ce niveau., habituellement très dur, chaque année, dans ce collège (et en général). Et pourtant elle comprend aussi des élèves d'ULIS, des FLE, des élèves avec AESH... qui sont correctement encadrés et aidés grâce au calme des autres.
Je ne comprends pas ce refus des classes de niveau. C'est mauvais pour tout le monde d'avoir 32 élèves dont 3 qui pourraient facilement sauter une classe et d'autres qui ont un niveau de 4 classes en dessous (là, je cite un cas réel, élève de 4è, avec Gevasco où il est noté "niveau CE2 en français, CM2 en maths", il aurait du aller en SEGPA, mais comme il n'y en a pas, ni d'ULIS, et que les mamans refusent de les mettre en internat... hétérogénéité et dé... brouille toi au prof).
Elaïna
Elaïna
Bon génie

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par Elaïna le Mar 23 Juin 2020 - 10:22
Lene, je ne pense pas avoir une autorité nulle, ni une autorité délirante. Je tiens mes classes, ce n'est pas le bordel, mais il est rare que j'aie un silence complet. Je pense que je dois reprendre un élève sur les 35 toutes les trois-quatre phrases maximum. Ce qui ne veut pas dire gueuler comme un putois, hein, mais en gros, toutes les trois-quatre phrases, je dois dire à un élève de se taire, d'arrêter de jouer avec son compas (oui, cette année, c'était en première, etc).
Cette année par exemple j'avais une première à 36, pas méchants pour deux sous les élèves, mais tout le temps en train de papoter/bouger/avoir un commentaire à côté de la plaque à faire... Si l'on ajoutait à ça le dépressif-qui-peut-pas-prendre-de-notes (soit) mais qui se permet quand même de se retourner pour parler avec la demoiselle derrière, l'hyperactif (adoable hein, mais parfois, j'ai eu la tentation d'apporter ma seringue pour endormir les hippopotames au zoo), les deux-trois greluches (gentilles aussi les greluches, c'est pas la question, mais bon...), les grands gaillards qui ne savent pas où mettre leurs jambes et leurs bras en pleine croissance et font bouger la table avec les genoux, donc tomber la trousse et le livre, etc... Ben voilà.
J'en avais parlé à leur prof de français, qui est une dame extrêmement chevronnée, elle me disait que c'était pareil avec elle. On lutte, mais c'est fatigant.

Après, je crois qu'il faut arrêter de fantasmer sur les moyens mis "pour les élèves d'Henri IV". C'est un peu biaisé de dire "han mais ils ont une conférencière hein".
- déjà, il y a foultitudes de profs très hautement qualifiés dans les bahuts de banlieue bof-bof. C'est un peu méprisant pour ceux qui n'enseignent pas à Henri IV de dire que tous les profs les plus diplômés sont à HIV et LLG.
- D'autre part, je ne sais pas si vous avez déjà mis les pieds à Henri IV, mais moi oui, ça fait presque 20 ans que j'y traîne mes guêtres. Quand je collais dans la partie collège le mercredi après-midi, il fallait voir l'état de certaines salles, des toilettes (c'est la fille qui s'est retrouvée avec une poignée de toilettes entre les mains et donc coincée à l'intérieur, un mercredi AM dans une partie déserte de l'établissement, qui vous parle...). Le lycée, y compris les fameux bâtiments des sciences (là où il y a les prépas scientifiques si renommées), est une porcherie absolue, ce n'est pas nettoyé (ou alors genre une fois tous les deux mois ?). Les sanitaires sont à l'avenant. Une partie des cours se fait toujours dans les préfabriqués qui étaient déjà vétustes quand j'étais en prépa (donc entre 2002 et 2004...). Les bâtiments historiques ne sont pas vraiment chauffés (et les grandes salles de DS encore moins). Le bel escalier tombe en ruine, de même que la coupole. Les filets pour empêcher les chutes de pierre sont les mêmes qu'en 2002.
- dans le même temps, je pourrais vous reparler de la façon dont la mairie chez moi engloutit des tombereaux d'argent dans la remise en état des installations culturelles et sportives dans la partie "quartier pourri" de ma ville, régulièrement taggués, détruits, etc. Vous me direz, c'est pas la même mairie, ça n'a rien à voir, en plus les lycées c'est la région. Oui mais je constate qu'il y a de l'argent public aussi pour les quartiers pourris parfois, et s'il est mal employé, ce n'est pas de la faute des parents qui mettent leurs gamins à Henri IV, mais plutôt la faute des gens qui trouvent spirituel de cramer des poubelles contre le mur de la médiathèque flambant neuve. Et l'argent qui passe à nettoyer, c'est autant d'argent perdu pour autre chose.

Bref, c'est un peu facile de dire "haaaaan mais à Henri IV ceci cela", de même que ma copine dont la prof d'histoire de khâgne à Thiers expliquait les résultats apocalyptiques de sa classe au concours parce que "à Henri IV ils ont les sujets à l'avance". C'est un peu trop facile de s'en prendre à Henri  IV au fond.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par Rosanette le Mar 23 Juin 2020 - 10:33
Pour revenir sur ce que disait Elyas sur la capacité à progresser, c'est sûr que le reportage interpelle quand il préfère - en anglais - montrer les élèves plancher sur un sujet type E3C, et les taules qui s'ensuivent, plutôt que de montrer un cours. J'imagine bien qu'il est tout à fait intéressant pour le récit de montrer les têtes défaites de ces petites collégiennes de banlieue qui se mangent un 8/20, mais ce n'est pas ce que j'aurais voulu voir. Ce genre de douche froide, on l'a tous vécu si on a été en prépa et comme dit précédemment, je pense qu'il faut y réfléchir à deux fois avant de se dire que c'est ce qu'on veut infliger à des gamins de 3e (pour qui la 2nde est souvent une première claque de toute façon).

Toujours en anglais, en guise de cours, on ne voit que la prof donner des conseils sous forme magistrale : relisez-vous, varier vos tournures, comptez le nombre total de mots... Bon. Effectivement je vais préférer y voir un biais du reportage.


Par contre, arrêtez vraiment avec l'argument "oui mais ces petits seront allés au musée", je trouve ça terrible pour les enseignants des établissements REP.
Lowpow29
Lowpow29
Habitué du forum

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par Lowpow29 le Mar 23 Juin 2020 - 10:42
Surtout, dire "relisez-vous" et "vérifiez que vous avez varié vos tournures de phrases", je ne trouve pas ça assez explicite. Pour beaucoup d'élèves, ça ne veut pas dire grand chose, ils savent ce que "relire" en soi veut dire, mais ne vont pas relier ça avec une véritable relecture active etc, pour les tournures, encore faut-il en connaître plusieurs différentes, on ne peut pas simplement dire "il faut varier les tournures" sans à mon avis expliciter un peu plus et montrer des exemples.

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 2289946511
Shajar
Shajar
Doyen

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par Shajar le Mar 23 Juin 2020 - 10:45
@Laotzi a écrit:Je ne suis pas certain, par ailleurs, que la collègue que l'on voit à Henri IV y enseigne au-delà des cordées (ce qui ne change pas grand chose à ce qui a été dit) : http://www.assocrac24.info/pas-a-pas-esquisse-autour-de-leonard-de-vinci
Mais en fait, cette femme qui passe son temps (dans le reportage du moins) à dire aux élèves qu'ils ne sont pas au niveau, qui les note et les évalue, tout en tenant un discours alambiqué et peu pédagogique n'est pas professeur de français ! Elle est juste conférencière. "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 4161987430 Henri IV délègue donc ce programme à des intervenants extérieurs qui n'ont rien à voir avec leurs enseignants. Ca, ce n'est pas compréhensible du tout pour moi. On est vraiment dans une politique d'affichage.
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par Rosanette le Mar 23 Juin 2020 - 10:47
Oui c'était l'objet de mon post, je trouvais ces conseils un peu désincarnés ; on voit seulement les élèves en posture d'évaluation au sein de ce programme ("tu ne m'as quasiment pas rendu de devoirs"). Mais c'est un parti-pris narratif si j'en crois le contenu de ce type de programme, seulement on ne demande même pas aux élèves ce qu'elles ont appris, retenu, on les cantonne (elles se cantonnent ?) effectivement à l'échec d'être refusée à Henri IV. On ne sait pas si elles sont devenues de meilleures élèves, avec un meilleur bagage culturel ; on sait que l'ego en a pris un sacré coup en revanche.
Lowpow29
Lowpow29
Habitué du forum

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par Lowpow29 le Mar 23 Juin 2020 - 10:48
@Shajar a écrit:
@Laotzi a écrit:Je ne suis pas certain, par ailleurs, que la collègue que l'on voit à Henri IV y enseigne au-delà des cordées (ce qui ne change pas grand chose à ce qui a été dit) : http://www.assocrac24.info/pas-a-pas-esquisse-autour-de-leonard-de-vinci
Mais en fait, cette femme qui passe son temps (dans le reportage du moins) à dire aux élèves qu'ils ne sont pas au niveau, qui les note et les évalue, tout en tenant un discours alambiqué et peu pédagogique n'est pas professeur de français ! Elle est juste conférencière. "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 4161987430 Henri IV délègue donc ce programme à des intervenants extérieurs qui n'ont rien à voir avec leurs enseignants. Ca, ce n'est pas compréhensible du tout pour moi. On est vraiment dans une politique d'affichage.

Oui ça explique déjà mieux l'absence de pédagogie/capacité d'adaptation au public...

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 2289946511
avatar
User10247
Niveau 9

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par User10247 le Mar 23 Juin 2020 - 10:52
@Malaga a écrit:
J'ai trouvé également intéressant d'entendre les discours des parents de ces élèves et on voit d'ailleurs que ces élèves-là ont l'immense chance d'avoir des familles qui font confiance à l'école et qui croient en l'école.

Mais ont-elles eu raison de faire confiance à l'école ?

Quand on voit toutes les lacunes qu'ils ont accumulées jusqu'ici (et qui ont été révélées par le dispositif), on peut légitimement se demander : l'école a-t-elle vraiment rempli son rôle ?

Parce-que là, on ne parle pas d'élèves qui n'ont pas le niveau pour intégrer H4. On parle d'élève qui n'ont pas le niveau tout court : la grande majorité confond encore le participe passé et l'infinitif (ce qu'on est quand même en droit d'attendre d'un élève de CM2...), ne sait même pas qui est CDG (un aéroport, sans blague ? Je suis étonnée que la professeure de français n'ait pas été plus vindicative que ça..). Bref, ces élèves ont des lacunes et elles ne sont pas le fruit d'un décalage avec les exigences démesurées d'H4 mais bien liées à un niveau général insuffisant : ils n'ont même pas atteint le niveau fixé par le programme scolaire officiel (programme dont le niveau d'exigence est déjà très faible), alors imaginez à H4 où on fait bien plus que le programme ?

On sent bien que certains élèves commencent à percevoir les mensonges dont on les a bercés pendant toute leur scolarité : excellents dans leur collège mais nuls à H4. Qu'est-ce que cela signifie, finalement ? Certains commencent à comprendre qu'ils n'ont pas vraiment le niveau  et que ça n'a rien à voir avec le niveau d'exigence d'H4 mais que ça peut même leur porter préjudice pour la suite de leur scolarité où qu'ils aillent (on peut considérer que ne pas savoir ce que signifie domincain en latin n'est pas très grave, mais ne pas savoir conjuguer ou méconnaitre l'identité de CDG constituent de vraies carences, même pour leur lycée de secteur du 93).


Dernière édition par Florine98 le Mar 23 Juin 2020 - 14:49, édité 2 fois
Elyas
Elyas
Empereur

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par Elyas le Mar 23 Juin 2020 - 10:57
@Elaïna a écrit:Elyas, c'est UN reportage avec UNE prof. Je te trouve bien hâtif à poser ce jugement, ça n'est pas juste de balancer ça comme ça. Tu es plus rigoureux d'habitude Wink

Tu as tout à fait raison. J'ai bien écrit que je me fondais sur ce que disaient les gens intervenant sur le sujet (je n'ai pas encore vu le reportage, je ferai ça ce w-e).

Après, je partage tout à fait ton avis, Elaïna, sur les fantasmes des bahuts des quartiers favorisés. J'ai déjà été dans des classes de Neuilly. Autant dire que j'avais plus la paix dans mon cours à Sarcelles que dans ce que j'ai visité. Bon, le problème est que la collègue faisait le protocole ESPEsque à des gamins qu'il fallait nourrir à mort. Donc, ils s'ennuyaient et bavardaient tout le temps.

De même, à la lecture de ce que tu dis et ce que disent d'autres, il y a des tas de professeurs ultra-pointus aux CV remarquables dans les collèges de banlieue ou ruraux (j'ai une collègue contractuelle qui est une ancienne universitaire au Maroc en physique et qui a quitté son poste pour aider sa fille en France). De même, dans tous les bahuts REP que j'ai visités et dans mes bahuts de classe moyenne où j'ai enseigné ces dix dernières années, l'offre culturelle (sortie dans les musées, sites archéologiques, théâtre) est monstrueuse.

Je suis vraiment curieux de regarder le reportage pour voir quelle narrativité ils ont adoptés. Je me méfie énormément des angles de narration qui biaisent totalement les documentaires de nos jours. En clair, on a décidé de raconter une histoire (et non de décrire les faits et des les éclairer avec de multiples angles d'explication et d'analyse).

Après, je ne cache pas que je n'ai pas réellement d'admiration béate pour ces lycées et que je n'ai jamais cherché à y envoyer certains de mes élèves.

EDIT : Ah bah si la personne n'est même pas professeur... no comment ! Ce projet est une vraie arnaque.
pseudo-intello
pseudo-intello
Expert spécialisé

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par pseudo-intello le Mar 23 Juin 2020 - 11:00
En vrac :
- une année résumée en une heure, ça laisse la possibilité de moult biais, dans un sens ou dans l'autre d'ailleurs. Par exemple, si ça se trouve, les profs désagréables le sont parce qu'ils sont légitimement en colère (élèves qui ne rendent pas les devoirs, élève qui a fait une sottise, que sais-je). D'ailleurs, vu qu'on est plutôt dans une phase d'égalitarisme par le bas, l'exigence, l'excellence, la transmission disciplinaire, l'autorité et l'absence de "bruit pédagogique", c'est très mal. Si ça se trouve, le documentaire était déjà à charge dès le départ. J'ai dit "si ça se trouve". Je n'en sais rien.
- on ne voit pas un seul cours (ce que je peux comprendre, notamment si les profs n'ont pas voulu être filmés en cours), ce qui fausse encore davantage la vision des choses.
- ces élèves auront eu la chance d'avoir des cours particuliers pendant une année. Ils ne les ont pas volés, et ont courageusement et chèrement payé ces cours de leurs mercredis après-midis.
- ils ont eu la preuve de visu que oui, il y a des établissements où ça bosse (la remarque sur les élèves qui ne se retournent pas dans la bibli). C'est toujorus intéressant de se confronter à d'autres milieux.
- j'espère très fort que la séance avec la prof d'anglais du collège était une heure de vie de classe
- le reportage s'arrête au jour des résultats. Il aurait été intéressant de revoir les non-pris après une année de seconde dans leur lycée de secteur, voire après leurs résultats d'orientation post-bac.
Lowpow29
Lowpow29
Habitué du forum

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par Lowpow29 le Mar 23 Juin 2020 - 11:00
Bien sûr, mais dans ce cas, l'école ment à l'essentiel des élèves, parce que le problème er/é c'est quand même récurrent comme faute au collège... Je me demande si on atteint les 20% d'élèves qui le maîtrisent au CM2. Je ne pense pas que leurs lacunes soient spécifiques à leur milieu social etc.

(Edit : je répondais à Florine)

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 2289946511
Elaïna
Elaïna
Bon génie

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par Elaïna le Mar 23 Juin 2020 - 11:11
Après je peux aussi inviter les journalistes à venir dans mes classes hein.
Chaque année, j'ai une bonne moitié de la classe qui, au premier contrôle, est bien déconfite quand elle se rend compte que je ne mettrai pas la moyenne à un devoir qui a une faute d'orthographe par mot ou presque. Ils peuvent aussi filmer ces terminales à qui j'ai mis un zéro parce qu'en commentaire de doc ils ont... récité leur cours, sans même évoquer le document ne serait-ce qu'au détour d'une phrase de l'intro (désolée, c'est pas l'exercice : tu ne lis pas la consigne, tu n'appliques pas la méthode, t'as zéro, point. Le jour où un patron te demande de traiter un dossier et que tu en traites un autre, il ne va pas t'apporter des fleurs...). Mais ce n'est pas de ma faute, zut à la fin, et quand je dis à un terminale qui écrit "Charle Degaul ai le dirijean de la France de 1945 à 1970" (celle-là est authentique, je ne m'en suis toujours pas remise, elle date d'il y a trois mois) qu'il n'est pas au niveau, je refuse qu'on me dise que je suis méprisante : c'est vrai, il n'est pas au niveau, et il est temps que quelqu'un le lui dise. Mais j'estime que les responsables, ce sont ceux qui disaient "oh, ça va, il a appris son cours, on lui met la moitié des points", "oh ça va, si je lis à haute voix, y'a du sens, je mets la moitié des points". Après, s'il faut que j'endosse, le rôle de la méchante, je l'endosserai, mais c'est un peu facile. Et au bac, chaque année, c'est le festival : "oh, ça va, il n'y a que deux mentions de bavardages dans son dossier, on peut quand même lui donner 15 points pour qu'il ait son bac", "oh, ça va, mettez des points quand même au bénéfice du doute, etc".

On en revient au discours de je ne sais plus quelle célébrité qui disait qu'à Trappes il était bon élève, mais que ça ne voulait rien dire, qu'en substance il était seulement borgne au royaume des aveugles. A force de "oh ça va", au bout d'un moment, on se retrouve avec des élèves qui ne savent rien, ne savent rien faire (allez employer quelqu'un comme ça !). D'ailleurs, le vrai mur, maintenant, c'est Parcoursup : pour la première fois, on dit à des élèves "non, pas vous".

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
avatar
User10247
Niveau 9

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par User10247 le Mar 23 Juin 2020 - 11:13
@Lowpow29 a écrit:Bien sûr, mais dans ce cas, l'école ment à l'essentiel des élèves, parce que le problème er/é c'est quand même récurrent comme faute au collège... Je me demande si on atteint les 20% d'élèves qui le maîtrisent au CM2. Je ne pense pas que leurs lacunes soient spécifiques à leur milieu social etc.

(Edit : je répondais à Florine)

Ah mais complètement. C'est justement là où je voulais en venir.

Ces élèves sont en train de se rendre compte qu'on leur a menti depuis le début. On leur a fait miroiter un niveau qui n'était, en réalité, pas le leur. Là, ils sont tombés sur les exigences d'H4, ce qui peut biaiser leurs perceptions : ils vont peut-être croire que ne pas faire la différence entre infinitif et participe passé c'est juste préjudiciable pour une intégration à H4, mais que sinon, ce n'est pas très grave. Alors que la réalité est autre...

Et c'est d'ailleurs une vision qui est très présente chez les parents qui ont été filmés : tous les parents ont rassuré leurs enfants en leur disant qu'ils étaient de très bon élèves, c'est juste qu'il fallait faire une sélection à un moment donné et que les recruteurs ont pris les meilleurs des meilleurs mais que cela ne présumait en rien de leur niveau. Je suis désolée, mais j'ai trouvé le discours très hypocrite : de ce qu'on a vu dans le reportage, ces élèves n'ont clairement pas le niveau qu'on est en droit d'attendre d'un élève de 3e, donc non, ce ne sont pas des élèves excellents ni même de très bon élèves : ce sont de gros poissons dans une petite mare (pour reprendre la fameuse métaphore).
roxanne
roxanne
Prophète

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 Empty Re: "Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite

par roxanne le Mar 23 Juin 2020 - 11:17
@EdithW a écrit:
@Lowpow29 a écrit:Moi aussi je les ai trouvés super calmes et gentils, comparés à mes 3èmes c'est le jour et la nuit Razz (bon ya la caméra mais sincèrement des fois ça n'a aucun effet positif)

Mais c'est sûr que c'est un choc après de voir comment ça peut se passer dans un "bon" lycée, moi j'ai eu ce choc (en beaucoup moins fort) en changeant de lycée en Terminale, où j'ai découvert que plus de deux élèves savaient parler allemand dans le cours d'allemand abi
Et que même l'élève du fond de la classe répondait en allemand à la réponse de la prof quand elle l'interrogeait. On était deux de mon ancien lycée et on s'est regardé en mode "waaaaw on a atterri où!!" et je n'ai jamais regretté mon changement d'établissement...

Pourtant mes profs n'avaient aucune conscience de ce fossé et m'ont tous dit que je partais pour retrouver la même chose, l'herbe est tjrs plus verte ailleurs etc. Mais le "nouveau" lycée faisait des classes de niveau à l'aide des options euro...

"Entre deux mondes", documentaire sur les cordées de la réussite - Page 3 4094398725

Il ne FAUT pas faire des classes de niveau, c'est PAS BIEN. Il faut que les meilleurs s'ennuient, que le ventre mou vasouille ET que les plus faibles se noient, sinon c'est pas démocratique. Je grossis le trait, hein, beaucoup même... n'allez pas me faire des réflexions outrées... La classe de 4e de ma fille regroupe exceptionnellement cette année les options sport et tous les latinistes (la CE l'a regretté en disant que ça ne se reproduirait pas), et bien, bizarrement, c'est la seule qui fonctionne dans ce niveau., habituellement très dur, chaque année, dans ce collège (et en général). Et pourtant elle comprend aussi des élèves d'ULIS, des FLE, des élèves avec AESH... qui sont correctement encadrés et aidés grâce au calme des autres.
Je ne comprends pas ce refus des classes de niveau. C'est mauvais pour tout le monde d'avoir 32 élèves dont 3 qui pourraient facilement sauter une classe et d'autres qui ont un niveau de 4 classes en dessous (là, je cite un cas réel, élève de 4è, avec Gevasco où il est noté "niveau CE2 en français, CM2 en maths", il aurait du aller en SEGPA, mais comme il n'y en a pas, ni d'ULIS, et que les mamans refusent de les mettre en internat... hétérogénéité et dé... brouille toi au prof).
Non, ce n'est pas bizarre que ça fonctionne, c'est normal. Ce n'est pas dans ces classes de bons avec quelques un en difficulté et/ou pénibles que ça bloque. J'en ai eu une classe euro que j'ai suivie 3 ans en collège , les plus faibles étaient aidés (bon esprit en plus) , les quelques pénibles se la fermaient . Seulement, à l'inverse , j'ai eu l'autre classe (c(était le deal) , la "classe à projets" , à 18, où tous les faibles étaient regroupés autour d'un projet (qui a vite fait pschitt en raison d'un PP plus prompt à "projeter" en juin qu'à agir en septembre . Et c'était aussi souvent les plus pénibles, c'était juste ingérable , au point où un des gamins a voulu sauver sa peau et a demandé à changer de classe. Ils sont où les autres dans le collège de ta fille? Ou alors, on fait le choix de sauver une classe au détriment de 4 ou 5 autres..
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum