Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Enaeco
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Enaeco Dim 2 Aoû 2020 - 23:37
@Audrey a écrit: Pensez à toutes les fois où un élève met du déo ou du parfum (je sais pas vous mais moi j'ai des champions dans ce domaine) ou fait un autre truc odorant, même à 4 mètres de vous, et au temps que l'odeur met à se dissiper. Ça vous donnera une idée de la permanence du risque dans une classe.

Pardon mais la comparaison avec un déodorant a ses limites.
La taille des particules n'est pas comparable et par conséquent le mode de diffusion non plus.
Le masque en tissu ne t'empêchera d'ailleurs pas d'éviter ces odeurs...
avatar
chmarmottine
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine Dim 2 Aoû 2020 - 23:38
@Enaeco a écrit:
@Audrey a écrit: Pensez à toutes les fois où un élève met du déo ou du parfum (je sais pas vous mais moi j'ai des champions dans ce domaine) ou fait un autre truc odorant, même à 4 mètres de vous, et au temps que l'odeur met à se dissiper. Ça vous donnera une idée de la permanence du risque dans une classe.

Pardon mais la comparaison avec un déodorant a ses limites.
La taille des particules n'est pas comparable et par conséquent le mode de diffusion non plus.
Le masque en tissu ne t'empêchera d'ailleurs pas d'éviter ces odeurs...

ni le masque chirurgical
LDR
LDR
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par LDR Dim 2 Aoû 2020 - 23:46
@dita a écrit:
@LDR a écrit:
Personnellement, je suivrai la même ligne qu'en Juin. Je ne le porterai pas quand je serai devant le tableau, et donc à distance, et le remettrai en cas de déplacement dans la salle, puisque la loi m'y autorise. Je ne vois d'ailleurs que ça à dire pour le moment.
Toi comprendre aerosolisation ?
Si j'ai des collègues comme toi, j'aererai soigneusement la classe après le passage du collègue qui sera un mix de pestiféré et de porc qui ne tire pas la chasse.

Et tu sais t'exprimer sans être agressif ni injurieux?

J'ai fonctionné en respect de la loi presque deux mois, au lycée, ôtant mon masque dans les salles qui permettaient la distanciation et l'aération régulière, tout comme la majorité de mes collègues et la totalité du personnel de direction. A la rentrée, je pense le mettre la plupart du temps au regard du nombre d'élèves plus important, sauf dans les petits groupes (Théâtre-BTS). En deux mois, aucun cas de COVID dans l'établissement n'a été signalé - dernier rapport post-enquête dans l'établissement au 20 juillet.

Il va falloir un peu se calmer et simplement suivre la loi - ce que je dis depuis tout à l'heure.

EDIT: Merci pour la suggestion du masque inclusif ! C'est rassurant, comme solution.

_________________
2020-... - Poste fixe, lycée - 2nde Théâtre, 1ère générale Français, 1ère Humanités, littérature, philosophie, BTS 1ère et 2e années Culture générale / professeur principal 1ère / référent culturel
2019-2020 - Poste fixe, lycée - 2nde Théâtre, 2nde générale Français, 1ère générale Français / professeur principal 2nde et 1ère / coordonnateur niveau 2de
2018-2019 - Poste fixe, lycée - 2nde générale Français, 1ères générale et STMG Français / professeur principal 2nde
2017-2018 - Poste fixe, collège - 6e Français, 5e Français, 3e Français / professeur principal 5e
2016-2017 - Stagiaire, lycée - 2nde Français
avatar
chmarmottine
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine Dim 2 Aoû 2020 - 23:59
Pour info aussi, pour ceux qui ont du mal à respirer avec les masques chirurgicaux, il existe des masques chirurgicaux en forme de "bec de canard" faits pour faciliter la respiration.

avatar
Bladores
Niveau 2

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Bladores Lun 3 Aoû 2020 - 0:09
@Audrey a écrit:Ça me sidère de voir que tout le monde ou presque pense tranquillou qu'il suffit de se tenir à plus d'un mètre des élèves dans une salle de classe pour ne rien risquer ou ne rien causer. Pensez à toutes les fois où un élève met du déo ou du parfum (je sais pas vous mais moi j'ai des champions dans ce domaine) ou fait un autre truc odorant, même à 4 mètres de vous, et au temps que l'odeur met à se dissiper. Ça vous donnera une idée de la permanence du risque dans une classe. Et pour ce qui est du masque, si on en porte tous, si si, c'est proche de 100% de protection pour tout le monde réuni au même endroit. Il ne reste plus ensuite qu'à avoir une hygiène des mains impeccable.

Si tout le monde faisait ça, franchement, je serais rassurée et tranquille... mais bon, quand on voit que des adultes éduqués, même des enseignants rechignent à faire ce qui protégerait tout le monde, y compris eux,.. je trouve ça désespérant. Sur ce je me tais, j'ai dit ce que j'avais à dire, et je vais retourner à mon silence habituel sur ces fils covid...

Tu y vas un peu fort à propos de tes collègues. Depuis quand on généralise nos critiques à "tout le monde ou presque" et à "même des enseignants" ? Tu as sûrement croisé quelques égoïstes mais de là à généraliser, on pourrait croire que tu t'en prends à ceux qui disent ici que le port du masque est peu compatible avec l'enseignement. On va attendre les précisions concernant le protocole sanitaire d'ici la rentrée mais, s'il est autorisé de ne pas porter le masque lorsqu'on enseigne au tableau à bonne distance des élèves, je le ferai. Et, ce faisant, il ne me semble pas que je mette davantage en danger les élèves et mes collègues. Attention aux raccourcis, si je te dis ça, ce n'est pas parce que comme "tout le monde on presque" je "pense tranquillou qu'il suffit de se tenir à plus d'un mètre (...) pour ne rien risquer ou ne rien causer.", c'est plus complexe. Je ne vais pas étendre ici mon argumentaire, ce n'est pas le sujet de ce fil ; je voulais te dire que tes propos m'ont l'air trop agressifs, par des raccourcis et des généralisations, vis-à-vis des collègues présents sur le forum.
scot69
scot69
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par scot69 Lun 3 Aoû 2020 - 0:15
On se calme s'il vous plait!

Je sais que le sujet est sensible, raison de plus pour se contenir un minimum!

Fermé pour la nuit.

Un peu de repos nous fera du bien à tous!



03 08:

Topic rouvert, nous comptons sur votre maturité, ce serait dommage de devoir le fermer à nouveau et compromettre des échanges intéressants

Bonne journée à tous!
llaima
llaima
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par llaima Lun 3 Aoû 2020 - 12:00
@Audrey a écrit:
Ça me sidère de voir que tout le monde ou presque pense tranquillou qu'il suffit de se tenir à plus d'un mètre des élèves dans une salle de classe pour ne rien risquer ou ne rien causer.
Et pour ce qui est du masque, si on en porte tous, si si, c'est proche de 100% de protection pour tout le monde réuni au même endroit. Il ne reste plus ensuite qu'à avoir une hygiène des mains impeccable.

Si tout le monde faisait ça, franchement, je serais rassurée et tranquille... mais bon, quand on voit que des adultes éduqués, même des enseignants rechignent à faire ce qui protégerait tout le monde, y compris eux,.. je trouve ça désespérant.

Personne ici ne "rechigne" pour rechigner : On cherche les solutions pour que les choses se passent au mieux et ces solutions sont différentes selon l’ampleur de la circulation du virus. Pour moi on ne peut envisager une véritable rentrée qu'en cas de circulation virale faible : Les masques et les gestes barrières seraient illusoire en cas de nouvelle épidémie massive, ça permet de se rassurer mais il ne faut pas penser qu'on serait protégé complètement. Ils seraient utiles de les appliquer dans la vie quotidienne dans ce cas mais par contre à l'école on n'en sera plus là, il faudra fermer.

Donc ouvertes dans de bonnes conditions sanitaires globales il faut prendre des mesures qui soient soutenables, durables et non disproportionnées. Or le port du masque tout le temps même pour les enseignants quand ils parlent au tableau ce n'est quelque-chose d'anodin, de simple... C'est quelque-chose de très lourd et il faut être en état de vigilance constante et aller contre notre nature à se laisser aller progressivement! Pour les appliquer il faut être en état quasiment de peur permanente sauf qu'on ne peut pas tenir longtemps comme ça, donc soit la peur est justifiée (je trouve qu'en ce moment ce n'est pas le cas mais ça peut changer) dans ce cas on ferme ou bien on est avec un risque très faible et on doit alléger et assouplir les protocoles pour qu'ils soient soutenables![/quote]


Dernière édition par Laverdure le Lun 3 Aoû 2020 - 12:02, édité 1 fois (Raison : Correction auteur du message cité)
avatar
User20401
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par User20401 Lun 3 Aoû 2020 - 12:06
@Verdurette a écrit:Ce n'est pas vraiment une alternative à la lecture labiale (je ne vois pas ce qui pourrait la remplacer, lorsque nous sommes masquées) mais la gestuelle Borel-Maisonny peut compenser cette absence. Il y a un certain nombre de sites qui associent en image le geste et la position de la bouche (tu auras l'image d'une autre bouche que la tienne). Mais si certaines lettres sont assez bien représentées, comme le u : Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 2Q==
d'autres sont très moyennes.
Merci pour ta réponse. Oui, je "pratique" Borel Maisonny. Mais en début d'année, ça me semble compliqué de le mettre en place sans qu'ils voient ma vraie bouche à moi. Fin juin, c'était "facile", ils connaissaient les sons et les gestes donc en cas de besoin de rappel, le geste sans la bouche suffisait. Mais pour l'apprentissage, je ne sais pas si une image peut suffire. Si on doit garder le masque tout au long de la journée, je tenterai : pas le choix. Bon, sur mes CP, je décharge une PEMF, elle aura peut-être des idées. Smile
Si on peut enlever le masque, je le ferai pour la lecture seulement, en me tenant le plus loin possible des élèves.
Je vais aussi avoir 3 élèves non francophones : compliqué aussi pour leur apprendre la langue et les sons sans qu'ils ne me voient parler.
Bref, je suis totalement pour le port du masque et, en effet, au vue de ce qui commence à apparaître à propos des aérosols, il devrait être porté tout le temps, même à plus d'1 mètre. Mais dans les faits, il y a des difficultés inhérentes à notre métier. J'espère que nos têtes pensantes là-haut se sont penchées sur la question (on peut toujours rêver…).
LDR
LDR
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par LDR Lun 3 Aoû 2020 - 12:23
@llaima a écrit:Personne ici ne "rechigne" pour rechigner : On cherche les solutions pour que les choses se passent au mieux et ces solutions sont différentes selon l’ampleur de la circulation du virus. Pour moi on ne peut envisager une véritable rentrée qu'en cas de circulation virale faible : Les masques et les gestes barrières seraient illusoire en cas de nouvelle épidémie massive, ça permet de se rassurer mais il ne faut pas penser qu'on serait protégé complètement. Ils seraient utiles de les appliquer dans la vie quotidienne dans ce cas mais par contre à l'école on n'en sera plus là, il faudra fermer.

Donc ouvertes dans de bonnes conditions sanitaires globales il faut prendre des mesures qui soient soutenables, durables et non disproportionnées. Or le port du masque tout le temps même pour les enseignants quand ils parlent au tableau ce n'est quelque-chose d'anodin, de simple... C'est quelque-chose de très lourd et il faut être en état de vigilance constante et aller contre notre nature à se laisser aller progressivement! Pour les appliquer il faut être en état quasiment de peur permanente sauf qu'on ne peut pas tenir longtemps comme ça, donc soit la peur est justifiée (je trouve qu'en ce moment ce n'est pas le cas mais ça peut changer) dans ce cas on ferme ou bien on est avec un risque très faible et on doit alléger et assouplir les protocoles pour qu'ils soient soutenables!

Je souscris entièrement à tes propos. L'excellente intervention de Comte-Sponville dans un numéro de La Grande Librairie allait d'ailleurs dans ce sens - la science et la peur ne peuvent remplacer les lois. La santé, qui est un bien, ne doit pas devenir une valeur surpassant le reste. On remarque de plus en plus de personnes prêtes à brader, sans réfléchir, des parts entières de liberté pour préserver la santé.
Il y a des lois ; celle du port du masque dans une salle de classe est claire. Je choisis de faire confiance aux lois de mon pays et je pense qu'en effet, si la circulation du virus varie, les lois évolueront aussi. Si le masque n'est pas obligatoire en cas de distanciation sociale possible, c'est qu'il n'est pas obligatoire.

_________________
2020-... - Poste fixe, lycée - 2nde Théâtre, 1ère générale Français, 1ère Humanités, littérature, philosophie, BTS 1ère et 2e années Culture générale / professeur principal 1ère / référent culturel
2019-2020 - Poste fixe, lycée - 2nde Théâtre, 2nde générale Français, 1ère générale Français / professeur principal 2nde et 1ère / coordonnateur niveau 2de
2018-2019 - Poste fixe, lycée - 2nde générale Français, 1ères générale et STMG Français / professeur principal 2nde
2017-2018 - Poste fixe, collège - 6e Français, 5e Français, 3e Français / professeur principal 5e
2016-2017 - Stagiaire, lycée - 2nde Français
Hypermnestre
Hypermnestre
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hypermnestre Lun 3 Aoû 2020 - 12:51
Ce qui veut dire que vous allez faire confiance aux loix, aux protocoles, aux règles fixées par le gouvernement... qui il y a quelques mois a sciemment menti concernant les masques.
Pour ma part, ce sera masque en cours pour moi comme pour les élèves. Je ne connais aucune salle de collège / lycée où la distanciation soit possible avec une classe de 35.
Ce sera difficile, peu satisfaisant pédagogiquement, mais toujours moins pénible qu'un respirateur.
Et c'est rassurant, mais malheureusement fallacieux de dire "j'ai agi de telle ou telle façon en juin et il n'y a pas eu de covid dans mon établissement" : cela voudrait dire d'une part que l'on a eu un bilan de santé de chacun des élèves mais aussi de leurs frères, soeurs, parents, grands-parents, et, d'autre part, ils ont très bien pu faire un covid asymptomatique.
Enfin, rappelons-le, le masque protège les autres : si la santé ne passe pas avant tout pour vous, ce n'est peut-être pas le cas pour les gens que vous fréquentez...
Luciano Poniatowski
Luciano Poniatowski
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Luciano Poniatowski Lun 3 Aoû 2020 - 12:55
Les masques c'est une chose. Dans mon collège on avait interdit le fait de distribuer des polycopiés aux élèves. J'espère sincèrement que cette mesure sera assouplie, je ne sais pas comment je pourrais faire cours dans ces conditions...
LDR
LDR
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par LDR Lun 3 Aoû 2020 - 13:24
@Hypermnestre a écrit:Ce qui veut dire que vous allez faire confiance aux loix, aux protocoles, aux règles fixées par le gouvernement... qui il y a quelques mois a sciemment menti concernant les masques.
Pour ma part, ce sera masque en cours pour moi comme pour les élèves. Je ne connais aucune salle de collège / lycée où la distanciation soit possible avec une classe de 35.
Ce sera difficile, peu satisfaisant pédagogiquement, mais toujours moins pénible qu'un respirateur.
Et c'est rassurant, mais malheureusement fallacieux de dire "j'ai agi de telle ou telle façon en juin et il n'y a pas eu de covid dans mon établissement" : cela voudrait dire d'une part que l'on a eu un bilan de santé de chacun des élèves mais aussi de leurs frères, soeurs, parents, grands-parents, et, d'autre part, ils ont très bien pu faire un covid asymptomatique.
Enfin, rappelons-le, le masque protège les autres : si la santé ne passe pas avant tout pour vous, ce n'est peut-être pas le cas pour les gens que vous fréquentez...

En fait, non. La loi, c'est la loi. Qu'importe que tu fasses confiance ou non en cette loi. Tu es fonctionnaire d'Etat, et imposer ton interprétation de la loi, notamment auprès des élèves, me semble assez dangereux.

Le décret du 10 juillet dit clairement qu'en cas de distanciation sociale possible, les élèves peuvent retirer leur masque ("pour les collégiens/lycéens, le port du masque "grand public" est obligatoire lorsqu’une distanciation d’un mètre ne peut être garantie [...]"). Tu n'as aucunement le droit d'imposer le masque à tes élèves si la distanciation est possible - imaginons que l'un d'entre eux fasse une crise d'asthme à cause du masque et qu'il soit prouvé qu'il aurait pu le retirer, la hiérarchie aura le droit de te tomber dessus. De même que tu n'as pas le droit de le faire auprès de tes collègues.

Donc, comme je l'ai dit plus haut, je pense qu'il faut suivre la loi et observer l'évolution possible de celle-ci. Quant au reste de ton propos, on pourrait ouvrir un débat probablement intéressant sur le rapport entre la santé et la liberté ; un enrichissement pour nous, mais qui ne changerait en rien la loi du 10 juillet 2020.


Dernière édition par LDR le Lun 3 Aoû 2020 - 13:32, édité 3 fois

_________________
2020-... - Poste fixe, lycée - 2nde Théâtre, 1ère générale Français, 1ère Humanités, littérature, philosophie, BTS 1ère et 2e années Culture générale / professeur principal 1ère / référent culturel
2019-2020 - Poste fixe, lycée - 2nde Théâtre, 2nde générale Français, 1ère générale Français / professeur principal 2nde et 1ère / coordonnateur niveau 2de
2018-2019 - Poste fixe, lycée - 2nde générale Français, 1ères générale et STMG Français / professeur principal 2nde
2017-2018 - Poste fixe, collège - 6e Français, 5e Français, 3e Français / professeur principal 5e
2016-2017 - Stagiaire, lycée - 2nde Français
avatar
volny
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par volny Lun 3 Aoû 2020 - 13:28
Macron prendra peut être exemple sur son collègue Trump qui n'ouvrira pas les écoles à la rentrée.
maldoror1
maldoror1
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par maldoror1 Lun 3 Aoû 2020 - 13:33
@Luciano Poniatowski a écrit:Les masques c'est une chose. Dans mon collège on avait interdit le fait de distribuer des polycopiés aux élèves. J'espère sincèrement que cette mesure sera assouplie, je ne sais pas comment je pourrais faire cours dans ces conditions...
Ah ça c'est sûr. Je ne vois pas bien comment travailler si l'on ne peut pas distribuer de polycopiés...

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss
LDR
LDR
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par LDR Lun 3 Aoû 2020 - 13:41
@maldoror1 a écrit:
@Luciano Poniatowski a écrit:Les masques c'est une chose. Dans mon collège on avait interdit le fait de distribuer des polycopiés aux élèves. J'espère sincèrement que cette mesure sera assouplie, je ne sais pas comment je pourrais faire cours dans ces conditions...
Ah ça c'est sûr. Je ne vois pas bien comment travailler si l'on ne peut pas distribuer de polycopiés...

Rien, dans la circulaire du 10 juillet, ne prescrit une interdiction de distribution de polycopiés.

_________________
2020-... - Poste fixe, lycée - 2nde Théâtre, 1ère générale Français, 1ère Humanités, littérature, philosophie, BTS 1ère et 2e années Culture générale / professeur principal 1ère / référent culturel
2019-2020 - Poste fixe, lycée - 2nde Théâtre, 2nde générale Français, 1ère générale Français / professeur principal 2nde et 1ère / coordonnateur niveau 2de
2018-2019 - Poste fixe, lycée - 2nde générale Français, 1ères générale et STMG Français / professeur principal 2nde
2017-2018 - Poste fixe, collège - 6e Français, 5e Français, 3e Français / professeur principal 5e
2016-2017 - Stagiaire, lycée - 2nde Français
Luciano Poniatowski
Luciano Poniatowski
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Luciano Poniatowski Lun 3 Aoû 2020 - 13:50
@LDR a écrit:
@maldoror1 a écrit:
@Luciano Poniatowski a écrit:Les masques c'est une chose. Dans mon collège on avait interdit le fait de distribuer des polycopiés aux élèves. J'espère sincèrement que cette mesure sera assouplie, je ne sais pas comment je pourrais faire cours dans ces conditions...
Ah ça c'est sûr. Je ne vois pas bien comment travailler si l'on ne peut pas distribuer de polycopiés...

Rien, dans la circulaire du 10 juillet, ne prescrit une interdiction de distribution de polycopiés.

Sans doute, mais je crois que certains chefs d'établissement ont fait un peu de zèle. Il me semble que mon établissement n'était pas le seul à avoir pris cette mesure.
frimoussette77
frimoussette77
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par frimoussette77 Lun 3 Aoû 2020 - 13:55
@Luciano Poniatowski a écrit:
@LDR a écrit:
@maldoror1 a écrit:
@Luciano Poniatowski a écrit:Les masques c'est une chose. Dans mon collège on avait interdit le fait de distribuer des polycopiés aux élèves. J'espère sincèrement que cette mesure sera assouplie, je ne sais pas comment je pourrais faire cours dans ces conditions...
Ah ça c'est sûr. Je ne vois pas bien comment travailler si l'on ne peut pas distribuer de polycopiés...

Rien, dans la circulaire du 10 juillet, ne prescrit une interdiction de distribution de polycopiés.

Sans doute, mais je crois que certains chefs d'établissement ont fait un peu de zèle. Il me semble que mon établissement n'était pas le seul à avoir pris cette mesure.
Pour éviter les contaminations lors de l'utilisation du photocopieur. Certains claviers numériques en supportent pas d'être désinfectés trop souvent.
LDR
LDR
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par LDR Lun 3 Aoû 2020 - 14:16
@Luciano Poniatowski a écrit:Sans doute, mais je crois que certains chefs d'établissement ont fait un peu de zèle. Il me semble que mon établissement n'était pas le seul à avoir pris cette mesure.

D'accord.
Je m'estime, en effet, chanceux d'avoir un chef qui s'en tient aux textes officiels.

Mais ça confirme ce que je disais déjà hier soir. Je suis globalement stupéfait de voir, sur ce fil ou ailleurs, les mille et une interprétations subjectives de textes légaux pourtant très clairs et qui seront ceux, quoi qu'on en dise, qui régiront notre quotidien à compter de Septembre. Entre celles et ceux qui y vont de leur commentaire moralisateur - "ce n'est pas bien de faire ci, pas bien faire ça" ou ceux qui vont jusqu'à l'injure - sous-entendre la bêtise d'un.e collègue, on ne peut que constater qu'on s'éloigne considérablement des prescriptions légales.
Je comprends en revanche totalement que des collègues expriment, les concernant, leurs inquiétudes et leurs pratiques. Mais n'allons pas juger celles des autres dès lors qu'elles respectent la loi.
Ça tombe sous le sens qu'ici personne n'ira par conviction personnelle mettre danger ses élèves en ne respectant pas la loi.
Mais comme quelqu'un l'a dit plus haut, évitons de tomber dans la psychose inutile et échangeons plutôt sur ce qui est à notre portée pour construire une rentrée apaisée et sûre.

_________________
2020-... - Poste fixe, lycée - 2nde Théâtre, 1ère générale Français, 1ère Humanités, littérature, philosophie, BTS 1ère et 2e années Culture générale / professeur principal 1ère / référent culturel
2019-2020 - Poste fixe, lycée - 2nde Théâtre, 2nde générale Français, 1ère générale Français / professeur principal 2nde et 1ère / coordonnateur niveau 2de
2018-2019 - Poste fixe, lycée - 2nde générale Français, 1ères générale et STMG Français / professeur principal 2nde
2017-2018 - Poste fixe, collège - 6e Français, 5e Français, 3e Français / professeur principal 5e
2016-2017 - Stagiaire, lycée - 2nde Français
Hypermnestre
Hypermnestre
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hypermnestre Lun 3 Aoû 2020 - 14:21
@LDR a écrit:
@Hypermnestre a écrit:Ce qui veut dire que vous allez faire confiance aux loix, aux protocoles, aux règles fixées par le gouvernement... qui il y a quelques mois a sciemment menti concernant les masques.
Pour ma part, ce sera masque en cours pour moi comme pour les élèves. Je ne connais aucune salle de collège / lycée où la distanciation soit possible avec une classe de 35.
Ce sera difficile, peu satisfaisant pédagogiquement, mais toujours moins pénible qu'un respirateur.
Et c'est rassurant, mais malheureusement fallacieux de dire "j'ai agi de telle ou telle façon en juin et il n'y a pas eu de covid dans mon établissement" : cela voudrait dire d'une part que l'on a eu un bilan de santé de chacun des élèves mais aussi de leurs frères, soeurs, parents, grands-parents, et, d'autre part, ils ont très bien pu faire un covid asymptomatique.
Enfin, rappelons-le, le masque protège les autres : si la santé ne passe pas avant tout pour vous, ce n'est peut-être pas le cas pour les gens que vous fréquentez...

En fait, non. La loi, c'est la loi. Qu'importe que tu fasses confiance ou non en cette loi. Tu es fonctionnaire d'Etat, et imposer ton interprétation de la loi, notamment auprès des élèves, me semble assez dangereux.

Le décret du 10 juillet dit clairement qu'en cas de distanciation sociale possible, les élèves peuvent retirer leur masque ("pour les collégiens/lycéens, le port du masque "grand public" est obligatoire lorsqu’une distanciation d’un mètre ne peut être garantie [...]"). Tu n'as aucunement le droit d'imposer le masque à tes élèves si la distanciation est possible - imaginons que l'un d'entre eux fasse une crise d'asthme à cause du masque et qu'il soit prouvé qu'il aurait pu le retirer, la hiérarchie aura le droit de te tomber dessus. De même que tu n'as pas le droit de le faire auprès de tes collègues.

Donc, comme je l'ai dit plus haut, je pense qu'il faut suivre la loi et observer l'évolution possible de celle-ci. Quant au reste de ton propos, on pourrait ouvrir un débat probablement intéressant sur le rapport entre la santé et la liberté ; un enrichissement pour nous, mais qui ne changerait en rien la loi du 10 juillet 2020.
Relis plus haut, j'ai déjà répondu à ce point. Je serais déjà ravie d'avoir une salle où l'AVS n'est pas obligé d'aller chercher une chaise supplémentaire dans une autre classe, où je peux si besoin isoler un élève...
Et pour ton dernier paragraphe, je pense que le comportement est très différent pour ceux qui ont eu le Covid ou ont eu une personne de leur entourage qui l'a contracté, et les autres... La maladie, quand elle n'est pas une vague menace qui n'a d'autres réalités que dans des articles et des reportages, n'est plus du tout appréhendée de la même façon.
LDR
LDR
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par LDR Lun 3 Aoû 2020 - 14:35
Donc, toujours le même propos, que j'ai déjà dit hier soir -il faut en effet relire plus haut: si la distanciation sociale est impossible, tu dois et tes élèves aussi, porter un masque. Fin du débat.

Du reste, ne présageons pas trop et n'interprétons pas derrière un écran le passif de chacun. Il y a une multitude de réalités vécues qui ne peuvent être formalisées ni comprises ici. C'est donc pour ça qu'il me semble plus sain de s'en tenir aux textes légaux.

_________________
2020-... - Poste fixe, lycée - 2nde Théâtre, 1ère générale Français, 1ère Humanités, littérature, philosophie, BTS 1ère et 2e années Culture générale / professeur principal 1ère / référent culturel
2019-2020 - Poste fixe, lycée - 2nde Théâtre, 2nde générale Français, 1ère générale Français / professeur principal 2nde et 1ère / coordonnateur niveau 2de
2018-2019 - Poste fixe, lycée - 2nde générale Français, 1ères générale et STMG Français / professeur principal 2nde
2017-2018 - Poste fixe, collège - 6e Français, 5e Français, 3e Français / professeur principal 5e
2016-2017 - Stagiaire, lycée - 2nde Français
Hypermnestre
Hypermnestre
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hypermnestre Lun 3 Aoû 2020 - 15:21
@LDR a écrit:Donc, toujours le même propos, que j'ai déjà dit hier soir -il faut en effet relire plus haut: si la distanciation sociale est impossible, tu dois et tes élèves aussi, porter un masque. Fin du débat.

Du reste, ne présageons pas trop et n'interprétons pas derrière un écran le passif de chacun. Il y a une multitude de réalités vécues qui ne peuvent être formalisées ni comprises ici. C'est donc pour ça qu'il me semble plus sain de s'en tenir aux textes légaux.

Tu es enseignant comme moi : tu sais bien que, en collège comme en lycée, cette phrase est purement décorative.
Par ailleurs, je pense que l'EN devrait massivement investir dans ce genre de masque, qui résoudrait nombre de problèmes, aiderait les élèves et les collègues sourds ou mal-entendants, faciliterait particulièrement les cours en atelier théâtre (mais pas seulement...). Le fait qu'il soit français et réutilisable ne gâte rien.
https://www.neozone.org/innovation/civility-un-masque-transparent-made-in-france-en-cours-de-financement-sur-indiegogo/
llaima
llaima
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par llaima Lun 3 Aoû 2020 - 15:38
@Hypermnestre a écrit:
@LDR a écrit: si la distanciation sociale est impossible, tu dois et tes élèves aussi, porter un masque.


Tu es enseignant comme moi : tu sais bien que, en collège comme en lycée, cette phrase est purement décorative.

Non cette phrase n'est pas décorative c'est elle qui nous sépare entre des conditions certes anormales mais supportables de conditions où il serait impossible d'exercer notre travail normalement. Non cette phrase est un enjeux important pour la rentrée et il faut  la conserver absolument contrairement à ce que certains ici demandent. Certes pour des peurs qui sont légitimes en ces temps un peu compliqués mais ça ne doit pas être la peur qui doit gouverner non plus!
lilith888
lilith888
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par lilith888 Lun 3 Aoû 2020 - 15:43
@Hypermnestre a écrit:Ce qui veut dire que vous allez faire confiance aux loix, aux protocoles, aux règles fixées par le gouvernement... qui il y a quelques mois a sciemment menti concernant les masques.

Il y a un truc qui m'échappe : quand on remet en question les lois, les protocoles, etc. l'accusation de théorie du complot n'est pas loin. Quand on fait confiance aux lois, protocoles, etc. on est un idiot. Moui, donc, c'est quoi le truc ? Chacun y va de sa petite interprétation et accuse d'irresponsabilité l'autre qui n'aura pas la même que lui ?
Hermiony
Hermiony
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hermiony Lun 3 Aoû 2020 - 15:50
@LadyOlenna a écrit:Je suis totalement d'accord sur la nécessité de garder le masque en permanence (je suis en collège)  par contre je suis inquiète pour nos élèves qui ont un trouble du spectre autistique : ils ne supportent pas le masque plus de 30mn. En mai juin on a fait en sorte qu'ils viennent à la carte, mais sur une année entière je vois pas comment faire.

Etrangement, l'autiste Asperger que j'avais en classe a adoré porter son masque. L'école telle qu'elle a repris en mai était en fait l'idéal pour lui : peu d'élèves donc de bruit, des distances entre chacun donc pas de contact physique et un masque qui faisait barrière entre lui et les autres.

@MesonMexing : merci pour le lien vers ce masque. Je vais sans doute investir ayant des problèmes d'audition. Le port du masque en mai-juin a été compliqué pour moi de ce point de vue, car j'ai dû me concentrer davantage et je finissais mes journées bien fatiguée.

Pour en revenir au port du masque, dans mon collège, c'était :
1.port du masque obligatoire pour tout le monde en mai.
2.port du masque obligatoire si les élèves étaient côte à côte et si nous devions circuler dans les rangs en juin. Concrètement, seuls les élèves seuls à une table pouvaient enlever leur masque (ils le remettaient si on passait dans les rangs ou pour se lever), mais avec des effectifs de 20 max, c'était possible pour eux d'être seul à une table et loin de leurs camarades. Je gardais mon masque parce que je ne peux pas rester au tableau, je marche forcément en parlant. La seule fois où j'ai fait cours sans, c'est le jour où j'ai passé un dvd à mes élèves...
3.En mai-juin = cours fenêtres ouvertes obligatoirement (mais elles s'ouvrent peu, en oscillant-battant) et porte ouverte si possible (mais j'ai fini par la laisser entrebâillée, parce qu'on entendait les cours de tout le monde ! ).

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
LDR
LDR
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par LDR Lun 3 Aoû 2020 - 16:45
@lilith888 a écrit:
@Hypermnestre a écrit:Ce qui veut dire que vous allez faire confiance aux loix, aux protocoles, aux règles fixées par le gouvernement... qui il y a quelques mois a sciemment menti concernant les masques.

Il y a un truc qui m'échappe : quand on remet en question les lois, les protocoles, etc. l'accusation de théorie du complot n'est pas loin. Quand on fait confiance aux lois, protocoles, etc. on est un idiot. Moui, donc, c'est quoi le truc ? Chacun y va de sa petite interprétation et accuse d'irresponsabilité l'autre qui n'aura pas la même que lui ?

Je n'ai personnellement pas laissé entendre une quelconque accusation en complotisme. Je ne juge pas irresponsable une personne qui souhaite porter constamment un masque. Je ne juge pas non plus irresponsable une autre qui souhaite l'ôter lors de conditions de respect de la distance physique. Et je considère comme illégal d'obliger un élève de le porter alors que la distance physique telle que prescrite par la loi ne le demande pas. De fait, je considère comme illégale l'autorisation d'un retrait du masque alors que les conditions de distance ne sont pas respectées. La loi, juste la loi, et tous mes messages ici vont dans ce sens. Ne parions pas sur les interprétations derrière un écran ou sur les vécus des collègues.  

Je ne pense pas faire de petite interprétation de la loi en la citant simplement. Ce qui est insupportable, ce sont les jugements moralisateurs de quelques-uns. La loi est claire, nous sommes tous assez intelligents pour nous rendre compte par nous-même du mètre de distance possible ou non. Inutile de juger un.e collègue qui souhaite l'ôter, en toute légalité, si les conditions de distance en classe le permettent (ce qui sera pour moi possible pour deux de mes cinq classes au regard de ma salle de classe et des effectifs de ces deux groupes). Nous avons une hiérarchie en mesure d'attester, ou non, de la légalité de nos actes. Et je m'en remets entièrement à cette hiérarchie - et non aux propos et points de vue de quelques collègues.

_________________
2020-... - Poste fixe, lycée - 2nde Théâtre, 1ère générale Français, 1ère Humanités, littérature, philosophie, BTS 1ère et 2e années Culture générale / professeur principal 1ère / référent culturel
2019-2020 - Poste fixe, lycée - 2nde Théâtre, 2nde générale Français, 1ère générale Français / professeur principal 2nde et 1ère / coordonnateur niveau 2de
2018-2019 - Poste fixe, lycée - 2nde générale Français, 1ères générale et STMG Français / professeur principal 2nde
2017-2018 - Poste fixe, collège - 6e Français, 5e Français, 3e Français / professeur principal 5e
2016-2017 - Stagiaire, lycée - 2nde Français
Cassandrine
Cassandrine
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cassandrine Lun 3 Aoû 2020 - 16:53
@LDR a écrit:
@lilith888 a écrit:
@Hypermnestre a écrit:Ce qui veut dire que vous allez faire confiance aux loix, aux protocoles, aux règles fixées par le gouvernement... qui il y a quelques mois a sciemment menti concernant les masques.

Il y a un truc qui m'échappe : quand on remet en question les lois, les protocoles, etc. l'accusation de théorie du complot n'est pas loin. Quand on fait confiance aux lois, protocoles, etc. on est un idiot. Moui, donc, c'est quoi le truc ? Chacun y va de sa petite interprétation et accuse d'irresponsabilité l'autre qui n'aura pas la même que lui ?

Je n'ai personnellement pas laissé entendre une quelconque accusation en complotisme. Je ne juge pas irresponsable une personne qui souhaite porter constamment un masque. Je ne juge pas non plus irresponsable une autre qui souhaite l'ôter lors de conditions de respect de la distance physique. Et je considère comme illégal d'obliger un élève de le porter alors que la distance physique telle que prescrite par la loi ne le demande pas. De fait, je considère comme illégale l'autorisation d'un retrait du masque alors que les conditions de distance ne sont pas respectées. La loi, juste la loi, et tous mes messages ici vont dans ce sens. Ne parions pas sur les interprétations derrière un écran ou sur les vécus des collègues.  

Je ne pense pas faire de petite interprétation de la loi en la citant simplement. Ce qui est insupportable, ce sont les jugements moralisateurs de quelques-uns. La loi est claire, nous sommes tous assez intelligents pour nous rendre compte par nous-même du mètre de distance possible ou non. Inutile de juger un.e collègue qui souhaite l'ôter, en toute légalité, si les conditions de distance en classe le permettent (ce qui sera pour moi possible pour deux de mes cinq classes au regard de ma salle de classe et des effectifs de ces deux groupes). Nous avons une hiérarchie en mesure d'attester, ou non, de la légalité de nos actes. Et je m'en remets entièrement à cette hiérarchie - et non aux propos et points de vue de quelques collègues.

Si par hiérarchie, tu veux dire chef d'établissement, je ne vois pas comment il peut attester de la légalité de ton acte... Il n'est pas présent dans ta salle de classe, il ne sait pas où sont installés les élèves et à quelle distance et ce qu'ils font (masques mis ou pas)...

Je ne m'en remets pas du tout à ma hiérarchie qui n'est même pas venue voir l'effectif présent dans nos salles de classe en mai-juin..
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum