Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
volny
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par volny le Ven 14 Aoû 2020 - 21:04
@ProvençalLeGaulois a écrit:Milieu aquatique profond standardisé, très exactement.  professeur

Pour revenir au sujet, j'ai entendu sur LCI qu'il devrait y avoir (conditionnel de rigueur) une mise à jour du protocole la semaine prochaine... À suivre...
Oui oui, c'est qu'a dit Blanquer ; vers le 16 août
avatar
chmarmottine
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Ven 14 Aoû 2020 - 21:22
@celitian a écrit:Un appel de quelques médecins https://www.liberation.fr/debats/2020/08/14/covid-19-le-risque-existe-dans-tous-les-lieux-clos-dans-les-classes-comme-dans-les-bureaux_1796745

Les protocoles actuels de sécurité qui concernent les lieux de travail, lesquels constituent les premiers foyers de contamination en France (1), mais aussi les écoles et les universités, ne prennent pas sérieusement en compte un facteur très important de propagation du Covid-19, à savoir la transmission via aérosol.[...] Notre exigence est une question de cohérence : on ne peut imposer le port de masque en extérieur dans certaines situations à risque marginal tout en le laissant optionnel dans des lieux clairement identifiés comme moteurs de cette épidémie.

Nous ne savons toujours pas quelle sera l’ampleur des séquelles chez les sujets atteints lors de la période initiale, mais nous savons qu’une seconde phase se prépare. Certains parlent de deuxième vague imminente. Vague ou phase, si nous voulons que celle-ci ne se transforme en tsunami, avec ses lots de décès, de malades au long cours, d’écoles fermées et d’activités bloquées, il est urgent de rendre obligatoire le port du masque dans tous les espaces clos, dans tous les bureaux, dans toutes les salles de classe et amphithéâtres, et aussi d’encourager sans ambiguïté le télétravail, les cours à distance et la réorganisation de classes avec des effectifs moins nombreux, comme l’a décidé, par exemple, le gouvernement italien.  

Merci.
On ne pourra pas dire que l'EN n'aura pas été prévenue :

Nous l’affirmons sans ambiguïté : le Sars-CoV-2 se transmet par l’air et ne pas rendre le masque obligatoire dans les salles de cours ou les amphithéâtres, dans les open spaces, les salles de réunion, les ateliers et les bureaux partagés n’est pas conforme aux données de la science et de l’OMS.

dans un commerce ou au travail, à La Poste ou en cours, que nous soyons assis ou debout, immobile ou en déplacement, l’air circule de la même manière autour de nous, et s’il n’est pas souvent renouvelé, le virus se propage et s’accumule, à l’image de la fumée de cigarette en hiver dans les pièces fermées. Si la fumée d’une cigarette peut nous atteindre, alors le Sars-CoV-2 le peut tout autant. Et plus le virus s’accumule dans l’air, en raison d’un temps long d’exposition ou du fait d’un nombre important d’excréteurs, plus nous risquons une contamination.

Citons pour finir le virologue Christian Drosten et la prise de position de la société allemande de virologie du 6 août : «Nous mettons en garde contre l’idée que les enfants ne sont pas impliqués dans la pandémie et la transmission. De telles idées ne sont pas conformes aux connaissances scientifiques. Un manque de mesures de prévention et de contrôle pourrait rapidement conduire à des flambées qui obligeraient alors les écoles à fermer à nouveau. Sous-estimer le risque de transmission dans les écoles serait contre-productif pour le bien-être de l’enfant et la reprise économique.» L’European Center for Disease Control and Prevention l’a aussi rappelé lle même jour.

avatar
jeromebr
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par jeromebr le Ven 14 Aoû 2020 - 21:27
@chmarmottine a écrit:
@celitian a écrit:Un appel de quelques médecins https://www.liberation.fr/debats/2020/08/14/covid-19-le-risque-existe-dans-tous-les-lieux-clos-dans-les-classes-comme-dans-les-bureaux_1796745

Les protocoles actuels de sécurité qui concernent les lieux de travail, lesquels constituent les premiers foyers de contamination en France (1), mais aussi les écoles et les universités, ne prennent pas sérieusement en compte un facteur très important de propagation du Covid-19, à savoir la transmission via aérosol.[...] Notre exigence est une question de cohérence : on ne peut imposer le port de masque en extérieur dans certaines situations à risque marginal tout en le laissant optionnel dans des lieux clairement identifiés comme moteurs de cette épidémie.

Nous ne savons toujours pas quelle sera l’ampleur des séquelles chez les sujets atteints lors de la période initiale, mais nous savons qu’une seconde phase se prépare. Certains parlent de deuxième vague imminente. Vague ou phase, si nous voulons que celle-ci ne se transforme en tsunami, avec ses lots de décès, de malades au long cours, d’écoles fermées et d’activités bloquées, il est urgent de rendre obligatoire le port du masque dans tous les espaces clos, dans tous les bureaux, dans toutes les salles de classe et amphithéâtres, et aussi d’encourager sans ambiguïté le télétravail, les cours à distance et la réorganisation de classes avec des effectifs moins nombreux, comme l’a décidé, par exemple, le gouvernement italien.  

Merci.
On ne pourra pas dire que l'EN n'aura pas été prévenue :

Nous l’affirmons sans ambiguïté : le Sars-CoV-2 se transmet par l’air et ne pas rendre le masque obligatoire dans les salles de cours ou les amphithéâtres, dans les open spaces, les salles de réunion, les ateliers et les bureaux partagés n’est pas conforme aux données de la science et de l’OMS.

dans un commerce ou au travail, à La Poste ou en cours, que nous soyons assis ou debout, immobile ou en déplacement, l’air circule de la même manière autour de nous, et s’il n’est pas souvent renouvelé, le virus se propage et s’accumule, à l’image de la fumée de cigarette en hiver dans les pièces fermées. Si la fumée d’une cigarette peut nous atteindre, alors le Sars-CoV-2 le peut tout autant. Et plus le virus s’accumule dans l’air, en raison d’un temps long d’exposition ou du fait d’un nombre important d’excréteurs, plus nous risquons une contamination.

Citons pour finir le virologue Christian Drosten et la prise de position de la société allemande de virologie du 6 août : «Nous mettons en garde contre l’idée que les enfants ne sont pas impliqués dans la pandémie et la transmission. De telles idées ne sont pas conformes aux connaissances scientifiques. Un manque de mesures de prévention et de contrôle pourrait rapidement conduire à des flambées qui obligeraient alors les écoles à fermer à nouveau. Sous-estimer le risque de transmission dans les écoles serait contre-productif pour le bien-être de l’enfant et la reprise économique.» L’European Center for Disease Control and Prevention l’a aussi rappelé lle même jour.


Puis je me permettre de te demander ce que tu préconises?
Un confinement de nouveau? Un enseignement à distance? Hybride?
avatar
chmarmottine
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Ven 14 Aoû 2020 - 21:32
@jeromebr a écrit:
@chmarmottine a écrit:
@celitian a écrit:Un appel de quelques médecins https://www.liberation.fr/debats/2020/08/14/covid-19-le-risque-existe-dans-tous-les-lieux-clos-dans-les-classes-comme-dans-les-bureaux_1796745

Les protocoles actuels de sécurité qui concernent les lieux de travail, lesquels constituent les premiers foyers de contamination en France (1), mais aussi les écoles et les universités, ne prennent pas sérieusement en compte un facteur très important de propagation du Covid-19, à savoir la transmission via aérosol.[...] Notre exigence est une question de cohérence : on ne peut imposer le port de masque en extérieur dans certaines situations à risque marginal tout en le laissant optionnel dans des lieux clairement identifiés comme moteurs de cette épidémie.

Nous ne savons toujours pas quelle sera l’ampleur des séquelles chez les sujets atteints lors de la période initiale, mais nous savons qu’une seconde phase se prépare. Certains parlent de deuxième vague imminente. Vague ou phase, si nous voulons que celle-ci ne se transforme en tsunami, avec ses lots de décès, de malades au long cours, d’écoles fermées et d’activités bloquées, il est urgent de rendre obligatoire le port du masque dans tous les espaces clos, dans tous les bureaux, dans toutes les salles de classe et amphithéâtres, et aussi d’encourager sans ambiguïté le télétravail, les cours à distance et la réorganisation de classes avec des effectifs moins nombreux, comme l’a décidé, par exemple, le gouvernement italien.  

Merci.
On ne pourra pas dire que l'EN n'aura pas été prévenue :

Nous l’affirmons sans ambiguïté : le Sars-CoV-2 se transmet par l’air et ne pas rendre le masque obligatoire dans les salles de cours ou les amphithéâtres, dans les open spaces, les salles de réunion, les ateliers et les bureaux partagés n’est pas conforme aux données de la science et de l’OMS.

dans un commerce ou au travail, à La Poste ou en cours, que nous soyons assis ou debout, immobile ou en déplacement, l’air circule de la même manière autour de nous, et s’il n’est pas souvent renouvelé, le virus se propage et s’accumule, à l’image de la fumée de cigarette en hiver dans les pièces fermées. Si la fumée d’une cigarette peut nous atteindre, alors le Sars-CoV-2 le peut tout autant. Et plus le virus s’accumule dans l’air, en raison d’un temps long d’exposition ou du fait d’un nombre important d’excréteurs, plus nous risquons une contamination.

Citons pour finir le virologue Christian Drosten et la prise de position de la société allemande de virologie du 6 août : «Nous mettons en garde contre l’idée que les enfants ne sont pas impliqués dans la pandémie et la transmission. De telles idées ne sont pas conformes aux connaissances scientifiques. Un manque de mesures de prévention et de contrôle pourrait rapidement conduire à des flambées qui obligeraient alors les écoles à fermer à nouveau. Sous-estimer le risque de transmission dans les écoles serait contre-productif pour le bien-être de l’enfant et la reprise économique.» L’European Center for Disease Control and Prevention l’a aussi rappelé lle même jour.


Puis je me permettre de te demander ce que tu préconises?
Un confinement de nouveau? Un enseignement à distance? Hybride?

Lire l'appel en question et l'avis du HCSP posté par Xijo.
avatar
jeromebr
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par jeromebr le Ven 14 Aoû 2020 - 21:35
@chmarmottine a écrit:
@jeromebr a écrit:
@chmarmottine a écrit:
@celitian a écrit:Un appel de quelques médecins https://www.liberation.fr/debats/2020/08/14/covid-19-le-risque-existe-dans-tous-les-lieux-clos-dans-les-classes-comme-dans-les-bureaux_1796745



Merci.
On ne pourra pas dire que l'EN n'aura pas été prévenue :

Nous l’affirmons sans ambiguïté : le Sars-CoV-2 se transmet par l’air et ne pas rendre le masque obligatoire dans les salles de cours ou les amphithéâtres, dans les open spaces, les salles de réunion, les ateliers et les bureaux partagés n’est pas conforme aux données de la science et de l’OMS.

dans un commerce ou au travail, à La Poste ou en cours, que nous soyons assis ou debout, immobile ou en déplacement, l’air circule de la même manière autour de nous, et s’il n’est pas souvent renouvelé, le virus se propage et s’accumule, à l’image de la fumée de cigarette en hiver dans les pièces fermées. Si la fumée d’une cigarette peut nous atteindre, alors le Sars-CoV-2 le peut tout autant. Et plus le virus s’accumule dans l’air, en raison d’un temps long d’exposition ou du fait d’un nombre important d’excréteurs, plus nous risquons une contamination.

Citons pour finir le virologue Christian Drosten et la prise de position de la société allemande de virologie du 6 août : «Nous mettons en garde contre l’idée que les enfants ne sont pas impliqués dans la pandémie et la transmission. De telles idées ne sont pas conformes aux connaissances scientifiques. Un manque de mesures de prévention et de contrôle pourrait rapidement conduire à des flambées qui obligeraient alors les écoles à fermer à nouveau. Sous-estimer le risque de transmission dans les écoles serait contre-productif pour le bien-être de l’enfant et la reprise économique.» L’European Center for Disease Control and Prevention l’a aussi rappelé lle même jour.


Puis je me permettre de te demander ce que tu préconises?
Un confinement de nouveau? Un enseignement à distance? Hybride?

Lire l'appel en question et l'avis du HCSP posté par Xijo.

Super merci...
Tiens tous les médecins n'ont pas la même vision de l'épidémie:
https://www.cnews.fr/emission/2020-08-12/linterview-de-philippe-parola-987693
avatar
chmarmottine
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Ven 14 Aoû 2020 - 21:58
@jeromebr a écrit:
@chmarmottine a écrit:
@jeromebr a écrit:
@chmarmottine a écrit:

Merci.
On ne pourra pas dire que l'EN n'aura pas été prévenue :








Puis je me permettre de te demander ce que tu préconises?
Un confinement de nouveau? Un enseignement à distance? Hybride?

Lire l'appel en question et l'avis du HCSP posté par Xijo.

Super merci...
Tiens tous les médecins n'ont pas  la même vision de l'épidémie:
https://www.cnews.fr/emission/2020-08-12/linterview-de-philippe-parola-987693

Ce n'est pas nouveau qu'il y ait des avis divergents chez les médecins. Je souhaite vraiment que les plus optimistes aient raison.
Mais dans le doute, le principe de précaution prévaut.
Donc, pour en revenir à l'EN, il serait cohérent que le nouveau protocole parle de masques systématiques pour tous ET distanciation physique, avec enseignement à distance pour les vulnérables (personnels et élèves).

Il me semble qu'en février, l'équipe de l'IHU de Marseille avait prédit qu'il n'y aurait pas vraiment d'épidémie. En tout cas le professeur Raoult se montrait très peu inquiet à l'époque ...
avatar
AmyR
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par AmyR le Ven 14 Aoû 2020 - 21:58
@jeromebr a écrit:
@chmarmottine a écrit:
@jeromebr a écrit:
@chmarmottine a écrit:

Merci.
On ne pourra pas dire que l'EN n'aura pas été prévenue :








Puis je me permettre de te demander ce que tu préconises?
Un confinement de nouveau? Un enseignement à distance? Hybride?

Lire l'appel en question et l'avis du HCSP posté par Xijo.

Super merci...
Tiens tous les médecins n'ont pas  la même vision de l'épidémie:
https://www.cnews.fr/emission/2020-08-12/linterview-de-philippe-parola-987693
Je trouve ce médecin plutôt sensé et je suis d'accord avec lui sur le côté anxiogène relayé par les médias.
avatar
jeromebr
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par jeromebr le Ven 14 Aoû 2020 - 22:11
@chmarmottine a écrit:
@jeromebr a écrit:
@chmarmottine a écrit:
@jeromebr a écrit:

Puis je me permettre de te demander ce que tu préconises?
Un confinement de nouveau? Un enseignement à distance? Hybride?

Lire l'appel en question et l'avis du HCSP posté par Xijo.

Super merci...
Tiens tous les médecins n'ont pas  la même vision de l'épidémie:
https://www.cnews.fr/emission/2020-08-12/linterview-de-philippe-parola-987693

Ce n'est pas nouveau qu'il y ait des avis divergents chez les médecins. Je souhaite vraiment que les plus optimistes aient raison.
Mais dans le doute, le principe de précaution prévaut.
Donc, pour en revenir à l'EN, il serait cohérent que le nouveau protocole parle de masques systématiques pour tous ET distanciation physique, avec enseignement à distance pour les vulnérables (personnels et élèves).

Il me semble qu'en février, l'équipe de l'IHU de Marseille avait prédit qu'il n'y aurait pas vraiment d'épidémie. En tout cas le professeur Raoult se montrait très peu inquiet à l'époque ...

Ce n'est pas nouveau ? mais vous ne faites que relayer ici les informations les plus pessimistes, il faut bien essayer de contre-balancer un peu pour apaiser le climat.
Tout le monde s'accordera je pense pour reconnaître la possibilité pour les plus vulnérables de rester à distance et sur la distanciation physique. Mais laisser la possibilité aux enseignants lorsque l'on est à plus d'un mètre d'enlever le masque est souhaitable.
dita
dita
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par dita le Ven 14 Aoû 2020 - 22:13
Mais se représente-t-on de ce qu'est un mètre ? De plus, idéalement, il faudrait plutôt 2 mètres.
Le collègue qui enlève son masque produit des aérosols. C'est ennuyeux.
avatar
chmarmottine
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Ven 14 Aoû 2020 - 22:15
@jeromebr a écrit:
@chmarmottine a écrit:
@jeromebr a écrit:
@chmarmottine a écrit:

Lire l'appel en question et l'avis du HCSP posté par Xijo.

Super merci...
Tiens tous les médecins n'ont pas  la même vision de l'épidémie:
https://www.cnews.fr/emission/2020-08-12/linterview-de-philippe-parola-987693

Ce n'est pas nouveau qu'il y ait des avis divergents chez les médecins. Je souhaite vraiment que les plus optimistes aient raison.
Mais dans le doute, le principe de précaution prévaut.
Donc, pour en revenir à l'EN, il serait cohérent que le nouveau protocole parle de masques systématiques pour tous ET distanciation physique, avec enseignement à distance pour les vulnérables (personnels et élèves).

Il me semble qu'en février, l'équipe de l'IHU de Marseille avait prédit qu'il n'y aurait pas vraiment d'épidémie. En tout cas le professeur Raoult se montrait très peu inquiet à l'époque ...

Ce n'est pas nouveau ? mais vous ne faites que relayer ici les informations les plus pessimistes, il faut bien essayer de contre-balancer un peu pour apaiser le climat.
Tout le monde s'accordera je pense pour reconnaître la possibilité pour les plus vulnérables de rester à distance et sur la distanciation physique. Mais laisser la possibilité aux enseignants lorsque l'on est à plus d'un mètre d'enlever le masque est souhaitable.

Et donc continuer à laisser le virus contaminer les locaux.

Personne ne souhaite à nouveau un nouveau confinement. Cela n'arrivera pas.
Mais on a confiné parce qu'on n'avait pas de masques (entre autres), maintenant, nous en avons, servons-nous en. C'est ce qui aurait dû être fait dès le 11 mai.
avatar
jeromebr
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par jeromebr le Ven 14 Aoû 2020 - 22:21
Vous vous sentez capables de parler 6h ou plus avec un masque? Je vous admire, pas moi. J'espère que le protocole en restera là.
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Jenny le Ven 14 Aoû 2020 - 22:27
Disons qu’on doit être un certain nombre à l’avoir fait en mai/juin... on s’y fait et on adapte un peu les cours.
Cleroli
Cleroli
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cleroli le Ven 14 Aoû 2020 - 22:28
@jeromebr a écrit:Vous vous sentez capables de parler 6h ou plus avec un masque? Je vous admire, pas moi. J'espère que le protocole en restera là.
Cette perspective m'inquiète (je doute d'être capable de porter le masque sur une si longue durée) mais moins que celle d'un reconfinement. J'ai fait une réserve de masques chirurgicaux pour "tenir" en classe, j'espère que ça m'aidera et surtout que nos edt nous permettront d'être présents sur des temps moins longs (des blocs de 2h par demi-journée par exemple, ça sera déjà bien difficile).
avatar
chmarmottine
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Ven 14 Aoû 2020 - 22:29
@jeromebr a écrit:Vous vous sentez capables de parler 6h ou plus avec un masque? Je vous admire, pas moi. J'espère que le protocole en restera là.

Je me sens incapable d'être responsable de la contamination de qui que ce soit dans l'établissement.
Je me sens incapable de prendre le risque de choper cette saleté au boulot alors que je fais scrupuleusement attention depuis le mois de mars. Les chambres d'hôpitaux, je connais. Mes enfants ont encore besoin de moi.
Alors oui, 6 heures masquées devraient être supportables.




avatar
jeromebr
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par jeromebr le Ven 14 Aoû 2020 - 22:30
@Jenny a écrit:Disons qu’on doit être un certain nombre à l’avoir fait en mai/juin... on s’y fait et on adapte un peu les cours.

Nous avons rapidement eu la possibilité (je n'ai plus la date de la circulaire ou du décret) nous permettant, à un mètre, de le retirer, donc pas longtemps de mon côté
avatar
jeromebr
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par jeromebr le Ven 14 Aoû 2020 - 22:31
@chmarmottine a écrit:
@jeromebr a écrit:Vous vous sentez capables de parler 6h ou plus avec un masque? Je vous admire, pas moi. J'espère que le protocole en restera là.

Je me sens incapable d'être responsable de la contamination de qui que ce soit dans l'établissement.
Je me sens incapable de prendre le risque de choper cette saleté au boulot alors que je fais scrupuleusement attention depuis le mois de mars. Les chambres d'hôpitaux, je connais. Mes enfants ont encore besoin de moi.
Alors oui, 6 heures masquées devraient être supportables.





Si comme tu le laisses sous-entendre, tu es une personne à risques, il faut que restes à distance non?
avatar
chmarmottine
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Ven 14 Aoû 2020 - 22:35
@jeromebr a écrit:
@chmarmottine a écrit:
@jeromebr a écrit:Vous vous sentez capables de parler 6h ou plus avec un masque? Je vous admire, pas moi. J'espère que le protocole en restera là.

Je me sens incapable d'être responsable de la contamination de qui que ce soit dans l'établissement.
Je me sens incapable de prendre le risque de choper cette saleté au boulot alors que je fais scrupuleusement attention depuis le mois de mars. Les chambres d'hôpitaux, je connais. Mes enfants ont encore besoin de moi.
Alors oui, 6 heures masquées devraient être supportables.





Si comme tu le laisses sous-entendre, tu es une personne à risques, il faut que restes à distance non?

Si c'est autorisé, oui. Mais même si c'était le cas, ce que tu as du mal à comprendre (je ne te dis pas ça méchamment, hein !), c'est qu'une personne même vulnérable, vit rarement seule. Donc, même si moi je peux rester à la maison, je ne peux plus empêcher mes enfants d'aller à l'école. Et ce sont eux qui risquent de me ramener le virus parce que leur enseignant n'aura pas porté de masque ... on en revient toujours au point essentiel : le masque protège les autres ... et pas seulement ceux qui vous font face ....


Je parle de moi ... mais combien de familles dans ce cas ???

-------

https://www.neoprofs.org/viewtopic.php?t=130036


Dernière édition par chmarmottine le Ven 14 Aoû 2020 - 22:36, édité 1 fois
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum