Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
nounours22
Niveau 4

[Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 Empty Re: [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths

par nounours22 le Ven 10 Juil 2020 - 18:10
Tu ne respectes pas la chronologie : je suis devenu prof de maths une époque où aucun de ces outils n’existait , hormis cabri géomètre.
Puis ces outils sont apparus et se sont perfectionnés : j’ai simplement suivi l’ évolution afin de pouvoir les utiliser quand bon me semble.
J’ai eu beau chercher sur les sites institutionnels mais à part les 6 compétences chercher , modéliser , ... et résoudre des problèmes ( lesquels , personne ne m’a apporté la réponse pour l’instant ) , je n’ai pas trouvé de choses bien révolutionnaires.
Maintenant , à voir vos réponses , j’ai l’impression d’etre en salle des profs , vous balayez d’un revers de la main tout ce qui relève de la nouveauté ( iPad y compris ) , pour surtout ne pas changer vos petites habitudes. Pourquoi ce refus du progrès technique , d’ailleurs sérieusement vous trouvez que l’on fait encore des maths en collège et au lycée : pas de démonstrations , du calcul littéral à minima , des probas hyper répétitives , des suites très particulières ...
ycombe
ycombe
Monarque

[Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 Empty Re: [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths

par ycombe le Ven 10 Juil 2020 - 18:16
@ben2510 a écrit:
@ycombe a écrit:
@nounours22 a écrit:
@ ycombe : je ne suis pas un troll , juste un prof désabusé , mais plus pour très longtemps.
M'est avis que tu confonds, je n'ai pas suggéré que tu pouvais être un troll.

C'est moi qui l'ai insinué.
C'est un honneur d'être confondu avec toi, ycombe !
N'en abuse pas alors ! [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 4105177660 [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 4105177660 [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 4105177660 [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 1427763993 [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 3284587592

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
Bouboule
Grand sage

[Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 Empty Re: [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths

par Bouboule le Ven 10 Juil 2020 - 18:19
@nounours22 a écrit:Tu ne respectes pas la chronologie : je suis devenu prof de maths  une époque où aucun de ces outils n’existait , hormis cabri géomètre.
Puis ces outils sont apparus et se sont perfectionnés : j’ai simplement suivi l’ évolution afin de pouvoir les utiliser quand bon me semble.
J’ai eu beau chercher sur les sites institutionnels mais à part les 6 compétences chercher , modéliser , ... et résoudre des problèmes ( lesquels , personne ne m’a apporté la réponse pour l’instant ) , je n’ai pas trouvé de choses bien révolutionnaires.
Maintenant , à voir vos réponses , j’ai l’impression d’etre en salle des profs , vous balayez d’un revers de la main tout ce qui relève de la nouveauté ( iPad y compris ) , pour  surtout ne pas changer vos petites habitudes. Pourquoi ce refus du progrès technique , d’ailleurs sérieusement vous trouvez que l’on fait encore des maths en collège et au lycée : pas de démonstrations , du calcul littéral à minima , des probas hyper répétitives , des suites très particulières ...

C'est bien ce que je reproche...
Pourquoi garder des mathématiques et recruter des enseignants du coup ? Ah ben, oui, c'est bien ce que l'EdNat arrête de faire.
avatar
nounours22
Niveau 4

[Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 Empty Re: [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths

par nounours22 le Ven 10 Juil 2020 - 19:10
Qui a dit que les mathématiques devraient perdurer sous cette forme ? Vous devriez regarder cnews , ils sont en train de parler de nous, et le constat est réaliste
RaptorWill
RaptorWill
Niveau 9

[Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 Empty Re: [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths

par RaptorWill le Ven 10 Juil 2020 - 19:17
@nounours22 a écrit:Qui a dit que les mathématiques devraient perdurer sous cette forme ? Vous devriez regarder cnews , ils sont en train de parler de nous, et le constat est réaliste

Cnews, la référence en matière d'enseignement.
Fin de la blague.

_________________
"Je forme une entreprise qui n’eut jamais d’exemple, et dont l’exécution n’aura point d’imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature, et cet homme, ce sera moi. " Rousseau
avatar
nounours22
Niveau 4

[Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 Empty Re: [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths

par nounours22 le Ven 10 Juil 2020 - 19:27
Bien pour l’ouverture d’esprit, la critique sans avoir vu pour se faire une opinion .
J’ai passé l’apres midi sur LCP , et on y apprends aussi à quelle sauce on sera mangé
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

[Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 Empty Re: [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths

par Moonchild le Ven 10 Juil 2020 - 20:10
@Simeon a écrit:Pour revenir à l'APMEP, je ne suis pas convaincu que soit un monolithe uniforme dans le temps et les idées. Il y a des choses positives et négatives venant de l'APMEP.
En tout cas, je trouve gênant qu'ils soient plus critiqués que Villani ou Torossian dans cette affaire.

En interne l'APMEP n'est sans doute pas si monolithique, mais ses prises de position publiques depuis de trop nombreuses années sont très uniformes dans leur promotion des approches pédagogiques qui ont grandement contribué à ruiner l'enseignement des maths ainsi que, sous prétexte de se montrer constructif, dans la pusillanimité de leur opposition aux réformes successives.

Quant à Villani, ça fait un bon moment qu'il n'y a plus rien à en dire sur le plan de son engagement pour l'enseignement des mathématiques : il a démontré son opportunisme et son inconstance en cautionnant une réforme qui de toute évidence allait encore davantage dégrader la situation au lycée puis en abandonnant le dossier en cours de route afin de poursuivre - vainement - d'autres ambitions.
Lors de la commission qu'ils ont coprésidée - et qui s'est soldée sur un rapport qu'on peut, si on est indulgent, qualifier d'excessivement tiède -, Torossian a été moins exposé et sa sortie par la petite porte a été plus discrète : comme n'importe quel IG, il a accompli une mission administrative qui lui avait été confiée, il en a résulté un rapport qui ne changera rien à la situation et, après avoir assuré un service après-vente minimal, il peut continuer son travail d'IG en remplissant une autre mission administrative (j'ai cru comprendre que maintenant il est impliqué dans la conception d'une grille d'évaluation des manuels scolaires dont les critères sont plutôt absurdes). Sur ce forum, je ne suis pas avare de critiques envers l'IG et, à mon sens, Torossian n'est qu'un IG parmi d'autres. Pour en revenir à l'APMEP, je trouve justement que, en public, elle se montre trop complaisante envers une Inspection Générale qui mériterait d'être secouée.


@nounours22 a écrit:J’ai suivi suffisamment d’eleves pour savoir maintenant que la qualité dont vous vous prévalez est loin d’etre aussi courante que vous le prétendez  : certes on a de très jolis programmes ( sur le fond et sur la forme) mais personne ne s’est posé la question du comment faire en sorte qu’ils soient correctement enseignés , et je reste persuadé que tant qu’on aura pas résolu le problème du calcul dans les apprentissages du début de la vie , tout ce qu’on fera par la suite sera souvent stérile , et à force d’empiler des strates sur du sable , les constructions finissent toujours par s’ecrouler.
@ ycombe : je ne suis pas un troll , juste un prof désabusé , mais plus pour très longtemps.
Maintenant je ne vois pas pourquoi je me priverais d’outils adaptés , d’ailleurs juste une question : est ce que le fait d’utiliser 100 fois par jour un smartphone dont quasiment personne n’est capable de dire comment il fonctionne , nous rend moins intelligent ? Est ce qu’on s’en prive , bien sur que non ! On va quand même pas continuer à enseigner les maths du XVI ème siècle comme au XVI ème siècle !
Résoudre des problèmes , notre credo à tous , d’accord , mais quand vient l’heure du calcul , on fait quoi ?  Vous n’avez manifestement pas d’autre solution que magnifier des méthodes qui ont eu un succès relatifs , mais dans un autre temps et dans un autre contexte.

Je partage totalement ce constat et a priori je ne pense pas être moins désabusé, mais en revanche je ne comprends pas du tout le raisonnement qui te conduit à décrire les calculatrices ou les logiciels comme des "outils adaptés" pour l'apprentissage des maths. Je reconnais que ces outils peuvent parfois offrir un certain confort pour l'enseignant (principalement pour la visualisation de figures et de graphiques ou la rapidité d'exécution de calculs numériques répétitifs comme dans un tableau de valeur), mais lorsque ce confort est offert à l'élève qui n'a pas acquis les techniques élémentaires, il a plutôt un effet désastreux sur les apprentissages comme le montre le recul qu'on a sur l'introduction massive de la calculatrice au primaire et au collège.
Tu dis toi-même que matheux dans l’âme , tu utilises toujours l’outil le plus rapide et le mieux adapté à la situation, soit en premier ta tête, puis la calculatrice quand c’est répétitif, puis python... mais ça tu ne peux le faire que parce qu'on t'a d'abord appris à utiliser ta tête alors que ce que tu préconises pour les élèves revient plus ou moins à aller directement à la case calculatrice sans passer par la case utilisation de la tête rendant ainsi complètement opaque tous les raisonnements sous-jacents (et je ne sépare pas la technicité des raisonnements).
Bien sûr, l'utilisation de ces outils permet dans une certaine mesure de continuer à faire semblant d'étudier de nouvelles notions mathématiques avec des élèves qui ne possèdent pas les prérequis pour les comprendre, mais tant qu'à être désabusé autant l'être jusqu'au bout et admettre que cette mascarade est absurde et que, entre apprendre à des élèves à appuyer sur des boutons pour obtenir des résultats mathématiques auxquels ils ne captent rien et ne pas du tout leur faire faire de mathématiques, la seconde option présente l'avantage d'être plus économique pour un résultat sensiblement équivalent en terme de formation.
avatar
nounours22
Niveau 4

[Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 Empty Re: [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths

par nounours22 le Ven 10 Juil 2020 - 21:45
Alors qu’est ce que vous pensez d’un prof qui en seconde cette année a fait des divisions euclidiennes pendant tout le premier trimestre ( je suivais un de ses élèves ! ) et d’un autre toujours en seconde qui a fait qu’un seul chapitre qui n’est même pas au programme , à savoir la double distributivité puis qui annonce ensuite qu’il’n’aura pas le temps de terminer le programme ( il a été sauvé par le corona virus celui la )
A part voir des photocopies pompées sur le net , et souvent venant de la même source, ça devient lassant de voir à quel point ma très chère matière est à ce point maltraitée. A choisir , je préfère 1000 fois Mickael Launey a Sesamaths ou maths en ligne et leurs séries d’exercices répétitifS
Si on comprends du premier coup , point n’est la peine de refaire 10 fois la même chose , c’est un non sens , et si on n’a pas compris , il faut changer de méthode . Maintenant à force de rentrer les maths au forceps , il ne faut pas s’etonner si les élèves ne choisissent plus cette matière si on les laisse choisir !
avatar
Bouboule
Grand sage

[Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 Empty Re: [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths

par Bouboule le Ven 10 Juil 2020 - 21:48
@nounours22 a écrit:Alors qu’est ce que vous pensez d’un prof qui en seconde cette année a fait des divisions euclidiennes pendant tout le premier trimestre ( je suivais un de ses élèves ! ) et d’un autre toujours en seconde qui a fait qu’un seul chapitre qui n’est même pas au programme , à savoir la double distributivité puis qui annonce ensuite qu’il’n’aura pas le temps de terminer le programme ( il a été sauvé par le corona virus celui la )
A part voir des photocopies pompées sur le net , et souvent venant de la même source, ça devient lassant de voir à quel point ma très chère matière est à ce point maltraitée. A choisir , je préfère 1000 fois Mickael Launey a Sesamaths ou maths en ligne et leurs séries d’exercices répétitifS
Si on comprends du premier coup , point n’est la peine de refaire 10 fois la même chose , c’est un non sens , et si on n’a pas compris , il faut changer de méthode . Maintenant à force de rentrer les maths au forceps , il ne faut pas s’etonner si les élèves ne choisissent plus cette matière si on les laisse choisir !

Tu dois parler de profs qui ont eu le capes au rabais dont on parle [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 437980826
avatar
nounours22
Niveau 4

[Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 Empty Re: [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths

par nounours22 le Ven 10 Juil 2020 - 21:55
Sûrement pas car plus de 50 ans. Encore que ceux qui l’on eu vers 1992 , 1993 et 1994 peuvent l’etre au rabais , puisqu’il y avait dans ces années là plus de postes ouverts que de candidats presents aux épreuves d’admissibilité.
Maintenant , pour un prof qui ne se forme pas tout seul , il est probablement au niveau de ses élèves au bout de 20 ans dans l ‘EN !
avatar
Bouboule
Grand sage

[Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 Empty Re: [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths

par Bouboule le Ven 10 Juil 2020 - 21:57
@nounours22 a écrit:Sûrement pas car plus de 50 ans. Encore que ceux qui l’on eu vers 1992 , 1993 et 1994 peuvent l’etre au rabais , puisqu’il y avait dans ces années là plus de postes ouverts  que de candidats presents aux épreuves d’admissibilité.
Maintenant  , pour un prof qui ne se forme pas tout seul , il est probablement au niveau de ses élèves au bout de 20 ans dans l ‘EN !

L'âge ne veut rien dire sur la formation initiale.
De toute façon, dans toutes les disciplines, il y a toujours eu des allumés et de tout temps.
avatar
nounours22
Niveau 4

[Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 Empty Re: [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths

par nounours22 le Ven 10 Juil 2020 - 22:04
Vive les allumes , Newton : très particulier , Gauss idem , Von neumann , rebelotte ,Grigorî Perelman aussi .
Tous ne le sont pas , mais il faut reconnaître que la proportion est grande dans cette matière.
Et Grothendieck dans la deuxième partie de sa vie ...
Pat B
Pat B
Neoprof expérimenté

[Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 Empty Re: [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths

par Pat B le Ven 10 Juil 2020 - 22:41
@nounours22 a écrit:Alors qu’est ce que vous pensez d’un prof qui en seconde cette année a fait des divisions euclidiennes pendant tout le premier trimestre ( je suivais un de ses élèves ! ) et d’un autre toujours en seconde qui a fait qu’un seul chapitre qui n’est même pas au programme , à savoir la double distributivité puis qui annonce ensuite qu’il’n’aura pas le temps de terminer le programme ( il a été sauvé par le corona virus celui la )
A part voir des photocopies pompées sur le net , et souvent venant de la même source, ça devient lassant de voir à quel point ma très chère matière est à ce point maltraitée. A choisir , je préfère 1000 fois Mickael Launey a Sesamaths ou maths en ligne et leurs séries d’exercices répétitifS
Si on comprends du premier coup , point n’est la peine de refaire 10 fois la même chose , c’est un non sens , et si on n’a pas compris , il faut changer de méthode . Maintenant à force de rentrer les maths au forceps , il ne faut pas s’etonner si les élèves ne choisissent plus cette matière si on les laisse choisir !

Un bémol là-dessus. Une partie du drame vient de là. On se contente que les élèves aient à peu près compris, mais on squizze la partie répétition et entraînement qui permet de mémoriser et d'automatiser une nouvelle technique.
La double distributivité n'est plus tout à fait au programme, mais elle fait partie des acquis antérieurs, et on en a besoin dans tant de chapitres qu'il est nécessaire qu'elle soit acquise.
J'ai moi aussi passé du temps sur des automatismes de résolution d'équation et de calcul littéral. Ce n'est pas du temps perdu car ils gagnent en dextérité pour la suite. Et ça permet aussi de raccrocher des élèves faibles mais sérieux qui se trouvent peu à peu en situation de réussite.
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

[Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 Empty Re: [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths

par Moonchild le Sam 11 Juil 2020 - 0:50
@nounours22 a écrit:Alors qu’est ce que vous pensez d’un prof qui en seconde cette année a fait des divisions euclidiennes pendant tout le premier trimestre ( je suivais un de ses élèves ! ) et d’un autre toujours en seconde qui a fait qu’un seul chapitre qui n’est même pas au programme , à savoir la double distributivité puis qui annonce ensuite qu’il’n’aura pas le temps de terminer le programme ( il a été sauvé par le corona virus celui la )

D'accord, mais comme dirait l'autre, je ne vois pas le rapport avec la choucroute : en quoi les dysfonctionnements ponctuels observés chez deux collègues prouveraient-ils l'efficacité des méthodes "innovantes" basées sur l'usage des calculatrices ou de logiciels ?

Et même pour les deux collègues concernés, je doute qu'une formation sur l'usage des nouvelles technologies règle un problème qui me semble résider ailleurs.
Pat B
Pat B
Neoprof expérimenté

[Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 Empty Re: [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths

par Pat B le Sam 11 Juil 2020 - 9:25
Pour que tu ne te méprennes pas, Nounours22 : j'ai débuté moi aussi à une période où n'existait que cabri géomètre, je l'ai utilisé, mon collège l'a acheté. J'ai été régulièrement en salle info pour utiliser le tableur puis, plus tard, un peu de programmation. Bref, à chaque nouvel outil, je m'en suis emparée. Au début. Puis je me suis rendu compte à l'usage que ça prenait un temps fou pour un bénéfice minime, au détriment d'autres activités qui me semblaient largement aussi nécessaires dans la formation mathématique des élèves. Donc j'ai réduit la voilure... Et maintenant, je ne me précipite plus autant sur les nouveaux outils.
D'où le bémol sur la calculatrice : je suis arrivée au lycée tardivement et je ne me la suis guère appropriée sérieusement (étant déjà arrivée dans ma phase "méfiance"), et allant pour ma part bien plus vite sur ordinateur, je me dis que post-bac ils seront tous sur ordinateur (et puis, en tant qu'élève, je me suis toujours débrouillée pour apprendre seule à m'en servir, donc mes élèves peuvent en faire autant s'ils veulent aller plus loin!)
Monsieur_Tesla
Monsieur_Tesla
Niveau 10

[Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 Empty Re: [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths

par Monsieur_Tesla le Sam 11 Juil 2020 - 11:50
En collège, les SPC meurent de l'abandon des math (Forces en 3ème sans les vecteurs en math. .... par exemple)

EDIT : faire des sciences physiques sans mathématiques, comment dire [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 558662839

_________________
Ce que j'entends je l'oublie.
Ce que le lis je le retiens.
Ce que je fais, je le comprends !

Tchuang Tseu
avatar
nounours22
Niveau 4

[Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 Empty Re: [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths

par nounours22 le Sam 11 Juil 2020 - 14:17
@moonchild : ponctuels , c'est toi qui le dit , j'ai un échantillon statistique de plus de deux élèves qui me permet d'en douter.

Des cours manuscrits : de plus en plus rares. Des photocopies pleines de trous : 95%
Des exercices ineptes : 80% des cas.
Des problèmes ouverts : quasimment jamais
le respect du programme : très variable

mes "methodes" n'ont pas l'ambition d'être innovante , elle sont simplement adaptées au besoins de mes élèves. Dans 95% des cas que recherchent-ils quand il font des maths : pouvoir être dans de bonnes conditions pour faire autre chose que des maths plus tard : ecole de commerce , medecine , droit ...
Combien ne feront que des maths : pas beaucoup manifestement , il n'y a qu'a voir le nombre d'inscrits au concours d'enseignement , qui ne sont pas des ingénieurs en reconversion , mais des matheux issus du système scolaire.

Donc j'en tiens compte et je m'adapte , et je trouve les programmes de l'éducation nationale particulièrement meilleurs que par le passé , mais difficiles à mettre en oeuvre à cause du nombre de compétences attendues : en s'y prenant comme il y a trente ans , c'est juste impossible à faire comme il y a trente ans (manque de temps , de motivation des élèves , taches administratives chronophages , ...).

donc de mon point de vue , il n'y a que deux solutions :

1) assaisonner le programme à sa sauce , cela arrive plus souvent que tu ne le penses.
2) changer de méthode , la première étant vouée à l'échec , j'essaie la seconde qui apporte un mieux à moi et a mes élèves (elle n'est pas innovante , elle est juste dans l'air du temps.

En dehors de mes béquilles électroniques , je n'utilise plus les documents glanés sur internet depuis plus de 15 ans , mais mes sources sont les manuels CQFD , les cours de Yallouz a Janson de Sailly, les cours du Cned de l'académie en ligne, les cahiers d'activité nathan pour le collège, le site Micmaths , et plus récemment les BD de Larry Gonick ainsi que les cours pour adultes de Paul Milan ainsi que les documents d' Arnaud Bodin du site Exo 7.
Je rajouterais aussi comprendre le cerveau pour mieux enseigner de Steve Masson, que des conseils pleins de bon sens et très faciles à mettre en oeuvre.
Et enfin le site Euler de l' Académie de Versailles , et Wims de la faculté des sciences de Nice.

J'ai longtemps attendu les capsules video de l' Apmep au temps de Bernard Egger, mais finalement je préfére encore largement celles de maths et tiques !
Quand au élucubrations des didacticiens de tout poil , que dire ... tiens ils ne sont plus audibles ... seraient -ils partis enfin en retraite.

Après si tu veux continuer à faire le grincheux , libre à toi , mais il faut quand même reconnaitre qu'on a disposition bien plus d'outils de qualité en 2020 qu'il y a trente ans.
J'ai encore mon Queysanne - Revuz rouge de troisième , et on peux mesurer l'évolution !
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

[Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 Empty Re: [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths

par Moonchild le Dim 12 Juil 2020 - 19:11
@nounours22 a écrit:@moonchild : ponctuels , c'est toi qui le dit , j'ai un échantillon statistique de plus de deux élèves qui me permet d'en douter.

Des cours manuscrits : de plus en plus rares. Des photocopies pleines de trous : 95%
Des exercices ineptes : 80% des cas.
Des problèmes ouverts : quasimment jamais
le respect du programme :  très variable

mes "methodes" n'ont pas l'ambition d'être innovante , elle sont simplement adaptées au besoins de mes élèves. Dans 95% des cas que recherchent-ils quand il font des maths : pouvoir être dans de bonnes conditions pour faire autre chose que des maths plus tard : ecole de commerce , medecine , droit ...
Combien ne feront que des maths : pas beaucoup manifestement , il n'y a qu'a voir le nombre d'inscrits au concours d'enseignement , qui ne sont pas des ingénieurs en reconversion , mais des matheux issus du système scolaire.

Donc j'en tiens compte et je m'adapte , et je trouve les programmes de l'éducation nationale particulièrement meilleurs que par le passé , mais difficiles à mettre en oeuvre à cause du nombre de compétences attendues : en s'y prenant comme il y a trente ans , c'est juste impossible à faire comme il y a trente ans  (manque de temps , de motivation des élèves , taches administratives chronophages , ...).

donc de mon point de vue , il n'y a que deux solutions :

1) assaisonner le programme à sa sauce , cela arrive plus souvent que tu ne le penses.
2) changer de méthode , la première étant vouée à l'échec , j'essaie la seconde qui apporte un mieux à moi et a mes élèves (elle n'est pas innovante , elle est juste dans l'air du temps.

En dehors de mes béquilles électroniques , je n'utilise plus les documents glanés sur internet depuis plus de 15 ans , mais mes sources sont les manuels CQFD , les cours de Yallouz a Janson de Sailly, les cours du Cned de l'académie en ligne, les cahiers d'activité nathan pour le collège, le site Micmaths , et plus récemment les BD de Larry Gonick ainsi que les cours pour adultes de Paul Milan ainsi que les documents d' Arnaud Bodin du site Exo 7.
Je rajouterais aussi  comprendre le cerveau pour mieux enseigner de Steve Masson, que des conseils pleins de bon sens et très faciles à mettre en oeuvre.
Et enfin le site Euler de l' Académie de Versailles , et Wims de la faculté des sciences de Nice.

J'ai longtemps attendu les capsules video de l' Apmep au temps de Bernard Egger, mais finalement je préfére encore largement celles de maths et tiques !
Quand au élucubrations des didacticiens de tout poil , que dire ... tiens ils ne sont plus audibles ... seraient -ils partis enfin en retraite.

Après si tu veux continuer  à faire le grincheux , libre à  toi , mais il faut quand même reconnaitre qu'on a disposition bien plus d'outils de qualité en 2020 qu'il y a  trente ans.
J'ai encore mon Queysanne - Revuz  rouge de troisième , et on peux mesurer l'évolution !

Alors premièrement, j'ai dit "ponctuels" car tu nous as parlé de deux enseignants, si tu as un échantillon statistique de plus de deux cas (trois ? quatre ? cinq ?...) alors je serais très intéressé par le détail de cette étude ; et si tu as une étude statistique sur les effets de la chloroquine, je prends aussi.

Deuxièmement, la liste de quatre critiques que tu émets est contestable car trop superficielle. Le fait qu'il y ait des polys à trous ne signifie rien en lui-même car ils pourraient parfaitement être de meilleure qualité qu'un cours manuscrit médiocre (d'ailleurs, au lycée, ça me semble même être une solution adaptée au contexte d'un programme trop lourd pour l'horaire et ça permet de préserver un minimum de contenu tout en dégageant un peu de temps pour les exercices). Ton opposition entre exercices ineptes et problèmes ouverts est très péremptoire car les problèmes ouverts peuvent être tout aussi ineptes, en particulier si on les mets à toute les sauces pour en faire le coeur de l'enseignement face à des élèves qui, faute de capacités techniques, sont complètement dépassés par ce qu'on leur demande (c'est le bon vieux principe de la charrue avant les boeufs). Quant au non-respect du programme, il est problématique lorsque qu'il s'agit de notions non traitées mais il peut être une bonne chose si ce sont les méthodes préconisées qui ne sont pas suivies.

Troisièmement, les élèves qui cherchent à pouvoir être dans de bonnes conditions pour faire autre chose que des maths plus tard ont avant tout besoin d'une chose : savoir calculer efficacement pour pouvoir manipuler sans difficulté les formules intervenant dans d'autres disciplines. Pour eux, on pourrait sans problème lâcher du lest sur les démonstrations mais on ne peut pas délaisser la technicité calculatoire et ce qu'on appelle maintenant les automatismes (ça commence vraiment à m'énerver d'entendre les inspecteurs n'avoir que ce mot à la bouche après avoir si longtemps vilipendé la technicité) ; les problèmes ouverts ne développent pas ces capacités et l'usage des outils numérique a tendance à avoir un effet nettement contre-productif puisqu'on délaisse le cerveau au profit de la calculatrice ou d'un logiciel même pour des procédures élémentaires (Ycombe a expliqué pourquoi ici).

Enfin, quatrièmement, même si tu ne présentes pas tes méthodes comme "innovantes", ceux qui les imposent comme l'air du temps le font pour toi. D'ailleurs, tu trouves les programmes de l'éducation nationale particulièrement meilleurs que par le passé et, si on t'écoute, tu es un des rares profs de maths qui a su s'adapter aux besoins des élèves et ton changement de méthode leur a apporté un mieux. Tu sembles donc considérer que les évolutions de l'institution vont dans le bon sens et tu parais parfaitement en phase avec le discours tenu depuis longtemps par l'Inspection ; alors même si tu dois subir en salle des profs la présence de collègues passéistes et grincheux, moi je vois là un enseignant heureux, épanoui et confiant dans l'avenir de la formation mathématique qui progressera avec les nouvelles technologies prises en main par les plus jeunes collègues et, du coup, je ne comprends pas pourquoi tu te prétends désabusé ni pourquoi tu as une demande de rupture conventionnelle en cours alors que tu devrais plutôt te retrouver érigé en exemple de réussite professionnelle.
avatar
nounours22
Niveau 4

[Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths  - Page 4 Empty Re: [Entretien du président de l'APMEP dans le café] Une année noire pour les maths

par nounours22 le Dim 12 Juil 2020 - 19:38
@moonchild : alors toi, tu sais faire des compliments : on te jette un hameçon et tu mords dedans sans te poser de questions , ça fait plaisir à lire.
Chacun fait comme il veut et comme il peut. Il semble que nos chemins soient divergents. Bon courage pour le calcul , point n’est besoin d’esperer pour entreprendre , ni de réussir pour persévérer , ce n’est pas de moi, mais ça colle bien à ce sujet je trouve.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum