Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Danska
Modérateur

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par Danska le Ven 21 Aoû 2020 - 12:10
@Jenny a écrit:Ruthven : Je suis d'accord avec toi, on pourrait mieux expliquer. Je suis moins surprise par les erreurs des étudiants que par ceux des collègues en reconversion. Les enjeux ne sont pas les mêmes.
Il n'empêche qu'il faut bien lire des textes administratifs tout seul à un moment, ou qu'il faut mieux en être capable.

C'est là qu'on voit bien qu'on parle rarement des obligations du fonctionnaire (juste des "privilèges").

Spoiler:
Les gens hors EN ont d'ailleurs un mal fou à comprendre que je suis fonctionnaire et TZR. Ca leur paraît lunaire et ils ont beaucoup de mal à intégrer que je ne sois pas contractuelle. Donc on me demande en permanence si je ne veux pas passer le concours pour être un "vrai prof". Première affectation problématique - Page 6 1665347707

Ce qui est surtout gênant, ce ne sont pas les collègues qui découvrent les subtilités du système de mutation, mais ceux qui ont l'air de découvrir qu'il existe un système de mutation... Rien que sur ce forum, on voit quand même débarquer des palanquées de néotits ou de stagiaires qui ont l'air de tomber de la lune, qui découvrent qu'ils doivent faire des voeux, que le concours n'est pas académique, qu'ils ne choisissent pas leur affectation, que ce ne sont pas les chefs d'établissements qui recrutent, que le mouvement se fait en deux tours, qu'il existe un barème, etc.

Je suis bien d'accord avec toi sur le fait que les personnes extérieures à l'EN ont du mal à saisir les enjeux (mon propre conjoint était persuadé que j'allais obtenir très facilement une mutation pour me rapprocher et me traitait de pessimiste quand je lui expliquais que non, ça n'allait pas être évident - en l'espace de quatre ans, il a eu le temps de déchanter depuis Première affectation problématique - Page 6 1665347707 ) ; mais quand on veut intégrer l'EN justement, ça me semble normal de prendre quelques heures pour se renseigner un minimum, lire des articles publiés par les syndicats, traîner un peu sur Néo, bref s'informer de ce qui nous attend si on s'oriente dans cette direction.
Solga
Solga
Niveau 2

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par Solga le Ven 21 Aoû 2020 - 12:24
C'est vrai qu'il est parfois compliqué de connaître les subtilités des mutations.
À l'issue de mon année de stage, j'avais pris - et obtenu- une dispo pour suivre mon conjoint. Je suis partie l'esprit tranquille, ayant déjà été affectée en tant que TZR sur un département mon académie.
À la fin de ma dispo, j'ai appris que je devais refaire des voeux intra car je n'avais signé aucun "PV" d'installation, aucun VS... Bien que syndiquée, je n'avais pas eu cette information.
J'ai donc perdu mon poste, c'est-à-dire le département, pour me retrouver dans un autre département.
Rien de grave dans mon cas car j'étais alors sans charge de famille mais cela aurait pu être plus douloureux.
Madame_Prof
Madame_Prof
Guide spirituel

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par Madame_Prof le Ven 21 Aoû 2020 - 12:31
@Solga a écrit:C'est vrai qu'il est parfois compliqué de connaître les subtilités des mutations.
À l'issue de mon année de stage, j'avais pris - et obtenu- une dispo pour suivre mon conjoint. Je suis partie l'esprit tranquille, ayant déjà été affectée en tant que TZR sur un département mon académie.
À la fin de ma dispo, j'ai appris que je devais refaire des voeux intra car je n'avais signé aucun "PV" d'installation, aucun VS... Bien que syndiquée, je n'avais pas eu cette information.
J'ai donc perdu mon poste, c'est-à-dire le département, pour me retrouver dans un autre département.
Rien de grave dans mon cas car j'étais alors sans charge de famille mais cela aurait pu être plus douloureux.

Avais-tu demandé des infos à ton syndicat ???
Le syndicat ne va pas contacter chaque collègue en dispo (et, encore faut-il le savoir) pour lui expliquer ce qu'il en est. On en revient au fait de se tenir informé.

_________________
2017-2021 - 10ème établissement, en poste fixe ! Et, militante (encore, malgré tout...) ! 
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
LadyOlenna
LadyOlenna
Niveau 8

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par LadyOlenna le Ven 21 Aoû 2020 - 12:44
@Carmelo75 a écrit:
@Cléopatra2 a écrit:
@bobdom a écrit:Cleopatra, je suis désolé mais les deux liens que tu donnes sont l'exemple type de la masse d'informations difficilement illisibles, en particulier le deuxième. Tu dis que ça prend 2 secondes pour cliquer sur le lien, ok mais combien de temps pour décoder cette note de service ? Nulle part les barres précises ne sont données par discipline. Or, c'est la seule information importante, avec une calculatrice pour le barème.

Les syndicats, en effet, font un vrai effort d'information en publiant les barres d'une année sur l'autre. Heureusement qu'ils existent. Les forums aussi.  Sauf que, ces informations devraient être clairement présentées par le ministère. Sinon, ça conduit tout simplement à pourvoir des postes au concours qui donnent suite à des démissions l'année suivante, ce qui arrange sans doute l'EN puisqu'ils peuvent mettre un contractuel en place et dire qu'ils ne baissent pas les places au concours.

Je ne serai pas de ceux qui critiquent les collègues découvrant les tristes aspects de la mécanique administrative.
Bref. Sur ce, je m'en retourne à mes vacances Smile
Ce qui m'attriste c'est que vous êtes convaincus de votre bon droit. Mais tout de même, vous ne pouvez pas passer 4h de votre vie à lire et décrypter un texte qui régit votre futur tout entier? Quitte à envoyer un mail s'il y a des choses qui ne sont pas comprises? Quant aux barres, elles ne peuvent être données puisqu'elles changent tous les ans (et pour les stagiaires c'est encore différent). Je le répète, l'administration n'est pas là pour baby-sitter les gens. Elle les informe, l'info est trouvable en 2 minutes. Après, les personnes assument! Si vous ne pouvez pas assumer une séparation, vous ne passez pas les concours car effectivement la situation ensuite est vraiment problématique. Les candidats aux concours NE SONT PAS DES ENFANTS. Ils n'ont pas à être maternés, chouchoutés. Ce sont des citoyens, des adultes, des futurs professionnels.

Edit : le vous est générique et ne s'adresse pas spécialement à bobdom ou a carmelo75.

Personne ne parle d'être maternés ou chouchoutés... je ne comprends même pas l'emploi de ces termes si ce n'est pour discréditer le débat.

Concrètement, ça coûte quoi de faire un peu d'information concernant le système des mutations ? Est-ce si difficile que ça de prendre 30 minutes sur un amphi de 4 heures pour brosser les grandes lignes du système de mutation ? Comme je l'ai expliqué, les INSPE ont tout à fait vocation à effectuer ce genre d'interventions, et en plus ils bénéficient d'un personnel qualifié pour le faire, donc si ça peut éviter les déconvenues pourquoi ne pas le faire ?

Comme l'a déjà dit bobdom, ce n'est pas normal que les étudiants doivent chercher des informations aussi importantes sur internet : entre la désinformation, les mésinterprétations, les informations contradictoires, etc... on ne s'en sort plus. D'ailleurs sur les sites officiels, les informations ne sont même pas complètes.

À un moment donné, force est de constater qu'il y'a bien un problème, et il ne vient pas nécessairement de la paresse des étudiants. Penser cela, c'est se mettre des oeillères.

Quant à "si on ne comprend pas on demande ?". On demande à qui ? Des inconnus sur un forum qui n'ont peut-être pas la légitimité pour répondre ? À des intervenants dans les INSPE ? Et dans ce dernier cas, pourquoi ne pas directement prendre le taureau par les cornes et faire une séance d'information collective ?
Mais il ne s'agit pas de devenir un spécialiste du fonctionnement des mutations à l'Education Nationale là, on s'insurge du fait que certains semblent ignorer totalement qu'ils risquent effectivement d'être nommés très loin de chez eux. Y'a pas besoin de formation pour savoir ça quand même ! C'est pas un scoop !
Solga
Solga
Niveau 2

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par Solga le Ven 21 Aoû 2020 - 13:10
@Madame_Prof a écrit:
@Solga a écrit:C'est vrai qu'il est parfois compliqué de connaître les subtilités des mutations.
À l'issue de mon année de stage, j'avais pris - et obtenu- une dispo pour suivre mon conjoint. Je suis partie l'esprit tranquille, ayant déjà été affectée en tant que TZR sur un département mon académie.
À la fin de ma dispo, j'ai appris que je devais refaire des voeux intra car je n'avais signé aucun "PV" d'installation, aucun VS... Bien que syndiquée, je n'avais pas eu cette information.
J'ai donc perdu mon poste, c'est-à-dire le département, pour me retrouver dans un autre département.
Rien de grave dans mon cas car j'étais alors sans charge de famille mais cela aurait pu être plus douloureux.

Avais-tu demandé des infos à ton syndicat ???
Le syndicat ne va pas contacter chaque collègue en dispo (et, encore faut-il le savoir) pour lui expliquer ce qu'il en est. On en revient au fait de se tenir informé.

Évidemment que j'avais demandé des infos. Pour être précise, je m'étais déplacée pour discuter de vive voix avec eux de ce projet et des modalités de retour, sachant que je ne voulais prendre qu'un an. Je ne leur jette pas la pierre, mais sur le coup je l'ai eu mauvaise.
Tout ça pour dire que certaines modalités peuvent être subtiles et que, parfois, on ne maîtrise pas tout, même en s'informant.
Ce qui ne m'empêche pas d'être d'accord avec Cleopatra ou LadyOlenna sur le fait qu'à l'ère du 2.0, il est hallucinant de méconnaître le système de mutations quand on passe un concours, de compter sur sa bonne étoile ou de ne pas vérifier par soi-même les infos.
Carmelo75
Carmelo75
Niveau 2

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par Carmelo75 le Ven 21 Aoû 2020 - 13:16
Mais ma réflexion va bien au-delà de ce simple état de fait concernant l'affectation des stagiaires, je pense l'avoir suffisamment bien exprimé.

Maintenant qu'on a identifié le problème de ce manque d'information (qu'elle qu'en soit la raison, là n'est pas la question), pourquoi ne pas en profiter pour instaurer une vraie séance d'information collective (et pourquoi pas, soyons fous, en profiter pour leur expliquer vraiment comment ça marche tant qu'à faire). On a des locaux, du personnel et des heures allouées pour le faire, ce n'est pas fantastique ?

Parce que, passée la période de stage, chaque néo-titulaire doit comprendre par lui même comment fonctionne cette usine à gaz (et bien malin celui qui réussira à piger du premier coup sans contre-sens toutes les subtilités du système). Et ça, ce n'est pas normal. Parce-que dire "tu peux être affecté à l'autre bout de la France" ce n'est pas suffisant, il faut aussi expliquer comment cela fonctionne
Pourquoi ne pas profiter des séances sur le système éducatif pour le faire ?
Solga
Solga
Niveau 2

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par Solga le Ven 21 Aoû 2020 - 13:43
@Carmelo : oui j'avais bien compris le sens de tes messages ☺. Ce que tu proposes part d'une bonne intention ; pour autant on peut quand même s'interroger : comment se fait-il qu'il semble y avoir tant d'adultes qui aujourd'hui tombent des nues sur un tas de questions qui pourtant les concernent de près ? Leur nombre croissant constitue-t-il réellement un motif impérieux pour se sentir le devoir d'y remédier, sachant que la grande majorité des informations sont aujourd'hui accessibles d'un clic de souris ?

Dans le même ordre d'idée, j'ai lu cette année le rapport de jury de l'agrégation externe de ma discipline. Le Président y déplore la fuite des présents effectifs au concours (50% des inscrits !) et même des lauréats, au motif qu'ils sont mal informés des conditions d'exercice suite au concours... Est-ce réellement la faute de l'Institution ? Je ne le pense pas.
JulieBioRhone
JulieBioRhone
Niveau 4

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par JulieBioRhone le Ven 21 Aoû 2020 - 15:30
Le simple fait que des gens passent le concours sans savoir que c’est un concours national et qu’ils risquent de muter me sidère... j’ose pourtant espérer que les lauréats possèdent un niveau de formation suffisant pour permettre de comprendre qu’il y a des mutations. Sans devenir expert du système, rien qu’au moment de faire les vœux après l’admissibilité, c’est assez expliqué sur les notices d’infos avec les serveurs (ou c’était le cas avant seulement ?) et puis un minimum de recherche suffit.
Mes grands parents, pas des pro d’internet, pas des profs, pas des fonctionnaires.... première réaction à mon envie de devenir prof ? « Attention tu vas finir à Paris ou là où personne ne veut aller en début de carrière »... cet exemple n’est pas à prendre pour généralité mais montre que l’info est accessible et pas compliquée....

Enfin, passer un concours pour devenir fonctionnaire et vouloir améliorer le système ensuite ok ça se comprends et il y a de quoi faire ! Mais vouloir devenir fonctionnaire pour x raisons sans prendre en compte toutes les contraintes liées puis cracher sur le système comme je peux le lire des fois... c’est pas compréhensible... c’est un peu bateau ce que je vais dire mais personne ne force personne à devenir prof ! Et beaucoup de métier de la fonction publique sont difficiles à l’entrée (salaire qui augmente mais doucement, mutations, astreinte...).
Carmelo75
Carmelo75
Niveau 2

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par Carmelo75 le Ven 21 Aoû 2020 - 18:23
@Solga a écrit:@Carmelo : oui j'avais bien compris le sens de tes messages ☺. Ce que tu proposes part d'une bonne intention ; pour autant on peut quand même s'interroger : comment se fait-il qu'il semble y avoir tant d'adultes qui aujourd'hui tombent des nues sur un tas de questions qui pourtant les concernent de près ? Leur nombre croissant constitue-t-il réellement un motif impérieux pour se sentir le devoir d'y remédier, sachant que la grande majorité des informations sont aujourd'hui accessibles d'un clic de souris ?

Dans le même ordre d'idée, j'ai lu cette année le rapport de jury de l'agrégation externe de ma discipline. Le Président y déplore la fuite des présents effectifs au concours (50% des inscrits !) et même des lauréats, au motif qu'ils sont mal informés des conditions d'exercice suite au concours... Est-ce réellement la faute de l'Institution ? Je ne le pense pas.

Sans doute parce-que les informations concernant les mutations sont compliquées à comprendre (et je ne parle pas du stagiaire fraîchement débarqué qui ne sait même pas qu'on peut être muté à l'autre bout de la France, je parle de l'enseignant chevronné qui éprouve encore des difficultés à comprendre le système de mutations malgré son expérience).


Ce n'est pas normal qu'il y ait autant d'incompréhensions, le système est compliqué, bien malin celui qui prétendra le contraire (j'en ai vu des enseignants expérimentés se tourner vers les syndicats tant ils étaient dépassés par le système et on ne peut pas dire qu'ils manquaient d'informations). Le problème est le manque de clarté de la multitude d'informations qu'on peut trouver un peu partout sur internet.
Ce n'est pas normal qu'on doive se dépatouiller tout seul avec un système complexe sachant qu'on peut facilement remédier à cette situation.
On pourrait facilement solutionner ce problème en instaurant un moment de formation où sont expliquées les différentes subtilités du système de mutations (Rutheven l'avait expliqué plus haut), seuls les enseignants passés par le parcours MEEF y auront accès mais c'est toujours mieux que rien.
Cela évitera qu'on se retrouve 5 ans après avec des enseignants qui rencontrent encore des difficultés à comprendre ce système parce-qu'on n'a jamais pris le temps de le leur expliquer (on parle simplement d'un cours à l'INSPE sur le tronc commun de culture commune qui s'y prête parfaitement. Un cours sur la quinzaine à l'utilité franchement discutable, ça devrait être jouable, non ?)

Et on n'a toujours pas eu le moindre début d'explications sur pourquoi il ne fallait surtout pas dispenser un cours sur le système de mutations dans les INSPE sachant qu'on a les moyens humains et financiers de le faire...
Madame_Prof
Madame_Prof
Guide spirituel

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par Madame_Prof le Ven 21 Aoû 2020 - 18:54
Tu as évoqué plusieurs fois des moyens humains et financiers. De qui / quoi parles-tu ???

_________________
2017-2021 - 10ème établissement, en poste fixe ! Et, militante (encore, malgré tout...) ! 
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par Daphné le Ven 21 Aoû 2020 - 19:01
@Solga a écrit:C'est vrai qu'il est parfois compliqué de connaître les subtilités des mutations.
À l'issue de mon année de stage, j'avais pris - et obtenu- une dispo pour suivre mon conjoint. Je suis partie l'esprit tranquille, ayant déjà été affectée en tant que TZR sur un département mon académie.
À la fin de ma dispo, j'ai appris que je devais refaire des voeux intra car je n'avais signé aucun "PV" d'installation, aucun VS... Bien que syndiquée, je n'avais pas eu cette information.
J'ai donc perdu mon poste, c'est-à-dire le département, pour me retrouver dans un autre département.
Rien de grave dans mon cas car j'étais alors sans charge de famille mais cela aurait pu être plus douloureux.

De toute façon en dispo on perd son poste.
Carmelo75
Carmelo75
Niveau 2

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par Carmelo75 le Ven 21 Aoû 2020 - 19:02
@Madame_Prof a écrit:Tu as évoqué plusieurs fois des moyens humains et financiers. De qui / quoi parles-tu ???

De professeurs à l'INSPE compétents pour prendre en charge ce devoir d'information, tout simplement.

Madame_Prof
Madame_Prof
Guide spirituel

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par Madame_Prof le Ven 21 Aoû 2020 - 19:07
@Carmelo75 a écrit:
@Madame_Prof a écrit:Tu as évoqué plusieurs fois des moyens humains et financiers. De qui / quoi parles-tu ???

De professeurs à l'INSPE compétents pour prendre en charge ce devoir d'information, tout simplement.


Donc, je me répète, qui ???
Les formateurs de l'Inspe ne sont pas spécialement compétents sur le sujet. Voire racontent des conneries aux stagiaires. Comme les chefs d'ailleurs.

Dans mon académie, deux demi-journées sont proposées aux stagiaires sur le sujet par le rectorat (et non l'Inspe), au moment de l'inter puis de l'intra. C'est déjà pas mal. Les syndicats sont présents avant / après au cas où certains ne connaissent toujours pas leur rôle.

Mais, le problème, c'est plus AVANT le stage. Cf. ce fil.

_________________
2017-2021 - 10ème établissement, en poste fixe ! Et, militante (encore, malgré tout...) ! 
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
Carmelo75
Carmelo75
Niveau 2

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par Carmelo75 le Ven 21 Aoû 2020 - 19:10
@Madame_Prof a écrit:
@Carmelo75 a écrit:
@Madame_Prof a écrit:Tu as évoqué plusieurs fois des moyens humains et financiers. De qui / quoi parles-tu ???

De professeurs à l'INSPE compétents pour prendre en charge ce devoir d'information, tout simplement.


Donc, je me répète, qui ???
Les formateurs de l'Inspe ne sont pas spécialement compétents sur le sujet. Voire racontent des conneries aux stagiaires. Comme les chefs d'ailleurs.

Ah ? Votre question me semble bien ingénue. Vous avez déjà fréquenté les INSPE ?

Nombre de formateurs sont des professeurs du secondaire (comme je l'ai déjà écrit) tout à fait compétents pour expliquer le système.

Encore une fois, je ne parle pas du stagiaire qui tombe des nues. Je parle d'enseignants déjà en poste qui traînent des lacunes depuis des années dues à leur formation en autodidacte sur le sujet du système des mutations.


Dernière édition par Carmelo75 le Ven 21 Aoû 2020 - 19:12, édité 1 fois
Jenny
Jenny
Modérateur

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par Jenny le Ven 21 Aoû 2020 - 19:11
Tous les collègues ne sont pas bien au courant des mutations. Certains n’ont pas muté depuis des années.
Carmelo75
Carmelo75
Niveau 2

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par Carmelo75 le Ven 21 Aoû 2020 - 19:13
@Jenny a écrit:Tous les collègues ne sont pas bien au courant des mutations. Certains n’ont pas muté depuis des années.

Ceux que j'ai fréquentés dans les INSPE sont largement compétents en la matière. Il ne s'agit pas de refiler cette responsabilité au premier venu. Mais un ou deux collègues compétents sur la question dans chaque INSPE, ça doit se trouver sans problèmes.
Madame_Prof
Madame_Prof
Guide spirituel

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par Madame_Prof le Ven 21 Aoû 2020 - 19:14
Carmelo, j'ai complété mon message.

_________________
2017-2021 - 10ème établissement, en poste fixe ! Et, militante (encore, malgré tout...) ! 
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
Carmelo75
Carmelo75
Niveau 2

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par Carmelo75 le Ven 21 Aoû 2020 - 19:14
@Madame_Prof a écrit:Carmelo, j'ai complété mon message.

Oui, et j'ai complété le mien en conséquence ! =)
Jenny
Jenny
Modérateur

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par Jenny le Ven 21 Aoû 2020 - 19:16
Consulter un syndicat me semble plus judicieux (et toujours lire et relire les circulaires soi même).
Madame_Prof
Madame_Prof
Guide spirituel

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par Madame_Prof le Ven 21 Aoû 2020 - 19:16
Ben tu ne parles pas des stagiaires, mais tu parles de l'Inspe.

Bref, il serait dangereux de confier cette tâche à des gens qui ne connaissent pas le système des mutations suffisamment pour en maîtriser toutes les subtilités. Et certains font facilement illusion (en pensant qu'ils savent, et avec un auditoire qui pense qu'ils savent).

Mais sinon, oui, davantage d'infos, ce serait bien.

_________________
2017-2021 - 10ème établissement, en poste fixe ! Et, militante (encore, malgré tout...) ! 
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
bobdom
bobdom
Niveau 6

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par bobdom le Ven 21 Aoû 2020 - 19:22
+1 Carmelo.
avatar
Kea
Niveau 10

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par Kea le Ven 21 Aoû 2020 - 20:38
@JulieBioRhone a écrit:Le simple fait que des gens passent le concours sans savoir que c’est un concours national et qu’ils risquent de muter me sidère... j’ose pourtant espérer que les lauréats possèdent un niveau de formation suffisant pour permettre de comprendre qu’il y a des mutations. Sans devenir expert du système, rien qu’au moment de faire les vœux après l’admissibilité, c’est assez expliqué sur les notices d’infos avec les serveurs (ou c’était le cas avant seulement ?) et puis un minimum de recherche suffit.
Mes grands parents, pas des pro d’internet, pas des profs, pas des fonctionnaires.... première réaction à mon envie de devenir prof ? « Attention tu vas finir à Paris ou là où personne ne veut aller en début de carrière »... cet exemple n’est pas à prendre pour généralité mais montre que l’info est accessible et pas compliquée....

Enfin, passer un concours pour devenir fonctionnaire et vouloir améliorer le système ensuite ok ça se comprends et il y a de quoi faire ! Mais vouloir devenir fonctionnaire pour x raisons sans prendre en compte toutes les contraintes liées puis cracher sur le système comme je peux le lire des fois... c’est pas compréhensible... c’est un peu bateau ce que je vais dire mais personne ne force personne à devenir prof ! Et beaucoup de métier de la fonction publique sont difficiles à l’entrée (salaire qui augmente mais doucement, mutations, astreinte...).
Sans vouloir faire une généralité non plus, mais pour apporter de l'eau à ce moulin... Je suis dans une académie dont les barres sont élevées. Les gens s'étonnent souvent que j'aie pu rester dans ma région (je suis dans le privé sous contrat, ceci explique cela). Pas plus tard que cet été, mon banquier m'a demandé comment cela se faisait. J'ai vu s'étonner des coiffeurs, des commerçants, des agents immobiliers... J'ai l'impression que beaucoup de gens, bien qu'extérieurs à l'EN, ont bien intégré le fait que les enseignants sont souvent affectés loin d'ici.
J'ai fait toute ma scolarité dans le privé, personne dans ma famille ne travaillait dans l'enseignement ni dans la fonction publique tout court, et pourtant adolescente je savais déjà que les enseignants du public étaient souvent nommés loin de chez eux (et il n'y avait pas internet à l'époque). Mais bon, je suis du genre à lire toutes les petites lignes avant de signer quoi que ce soit Laughing

Bref, le mystère s'épaissit. Est-ce une question de génération (je retrouve un peu la même chose chez les 3e qui ont du mal à intégrer qu'ils ne seront pas forcément pris dans le lycée de leur choix, malgré les avertissements) ? Ou le fait d'être dans une académie réputée comme difficile à avoir, les gens connaissent donc des enseignants qui ont dû partir et l'information circule de cette façon ?... Les grands principes de l'affectation des enseignants me semblent loin d'être confidentiels...
aurore77
aurore77
Niveau 1

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par aurore77 le Sam 22 Aoû 2020 - 0:23
Dans mon académie, il y a en effet deux demi journées pendant le stage dédiées aux deux mutations, inter et intra, elles ont lieu juste au début des phases de mutation. Mais tous les stagiaires n'y vont pas, l'année de stage étant très lourde, certains choisissent donc de "sécher" ces présentations, pourtant super intéressantes, où des personnes compétentes du rectorat répondent même aux questions sur les cas particuliers.

Pour la partie avant l'année de stage, peut-être une information au moment où on passe les concours ? Une sorte de fascicule en papier ou via une page web où le lauréat peut mieux comprendre ce qui l'attend ?

Après, je pense aussi que c'est au lauréat de se renseigner un minimum avant de s'engager dans les concours, même si cela est moins facile pour une personne d'origine étrangère.
Cléopatra2
Cléopatra2
Grand sage

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par Cléopatra2 le Sam 22 Aoû 2020 - 1:02
@Carmelo75 a écrit:
@Cléopatra2 a écrit:
@Carmelo75 a écrit:
@Cléopatra2 a écrit:
Ce qui m'attriste c'est que vous êtes convaincus de votre bon droit. Mais tout de même, vous ne pouvez pas passer 4h de votre vie à lire et décrypter un texte qui régit votre futur tout entier? Quitte à envoyer un mail s'il y a des choses qui ne sont pas comprises? Quant aux barres, elles ne peuvent être données puisqu'elles changent tous les ans (et pour les stagiaires c'est encore différent). Je le répète, l'administration n'est pas là pour baby-sitter les gens. Elle les informe, l'info est trouvable en 2 minutes. Après, les personnes assument! Si vous ne pouvez pas assumer une séparation, vous ne passez pas les concours car effectivement la situation ensuite est vraiment problématique. Les candidats aux concours NE SONT PAS DES ENFANTS. Ils n'ont pas à être maternés, chouchoutés. Ce sont des citoyens, des adultes, des futurs professionnels.

Edit : le vous est générique et ne s'adresse pas spécialement à bobdom ou a carmelo75.

Personne ne parle d'être maternés ou chouchoutés... je ne comprends même pas l'emploi de ces termes si ce n'est pour discréditer le débat.

Concrètement, ça coûte quoi de faire un peu d'information concernant le système des mutations ? Est-ce si difficile que ça de prendre 30 minutes sur un amphi de 4 heures pour brosser les grandes lignes du système de mutation ? Comme je l'ai expliqué, les INSPE ont tout à fait vocation à effectuer ce genre d'interventions, et en plus ils bénéficient d'un personnel qualifié pour le faire, donc si ça peut éviter les déconvenues pourquoi ne pas le faire ?

Comme l'a déjà dit bobdom, ce n'est pas normal que les étudiants doivent chercher des informations aussi importantes sur internet : entre la désinformation, les mésinterprétations, les informations contradictoires, etc... on ne s'en sort plus. D'ailleurs sur les sites officiels, les informations ne sont même pas complètes.

À un moment donné, force est de constater qu'il y'a bien un problème, et il ne vient pas nécessairement de la paresse des étudiants. Penser cela, c'est se mettre des oeillères.

Quant à "si on ne comprend pas on demande ?". On demande à qui ? Des inconnus sur un forum qui n'ont peut-être pas la légitimité pour répondre ? À des intervenants dans les INSPE ? Et dans ce dernier cas, pourquoi ne pas directement prendre le taureau par les cornes et faire une séance d'information collective ?
En fait il y a plusieurs choses :
- le candidat aux concours : il est étudiant en L3. Il n'a pas de cours en INSPE.
- le candidat inscrit en M je ne sais pas quoi pour passer les concours : un peu tard, non, l'info de l'INSPE...
- le stagiaire miraculeusement resté dans son académie : même chose.
Ce que tu ne veux pas entendre et qui m'affole tant, c'est que l'information ne doit pas être donnée QUAND on est inscrit au concours, ou déjà stagiaire. C'est avant, pour éviter justement une perte de temps si on n'est pas mobile. Donc en L3, et là, pardon, mais à part internet, je ne vois pas comment on peut s'informer.
Et à qui on demande si on n'a pas compris? Eh bien on téléphone au ministère, aux rectorats, au contact de la page web, c'est bon, il faut aussi 100 balles et un mars?
Sors de l'idée éducation nationale et demande-toi ce que font les candidats aux IRA, aux finances, à la police. Tu crois vraiment qu'on vient leur expliquer en L3 qu'ils vont être envoyés à perpète? Donc oui, j'assume, tu réclames du maternage pour des adultes. L'info est disponible, fiable, trouvable en 2 secondes. C'est quand même hallucinant. Si tu décides de te reconvertir en pâtissier, tu vas aller râler auprès de ton patron de stage parce qu'il faut commencer à 4h du mat et que personne ne te l'avait dit? Pour moi c'est du même tonneau, la plainte est ridicule.
Après, une fois que le mal est fait, on propose diverses solutions aux collègues qui se retrouvent dans des situations familiales parfois désespérées, comme les collègues enceintes de ce post. Mais mettre la faute sur la vilaine administration, non. Il y a bien des cas où l'administration ne nous informe pas, mais les mutations, ce n'est clairement pas le cas.
Pardon, mais j'ai ri. Ils ne répondent JAMAIS, même pour des cas qui relèvent de l'urgence totale...

Une telle méconnaissance du système éducatif me laisse songeur, vraiment. Expliquer que les préparations aux concours se font à l'université pour ensuite écrire que les INSPE ne sont pas formés à faire de l'information et achever son argumentaire avec le coup de téléphone au ministère et rectorats, c'est du grand art.

Et non, que tu le veuilles ou non, l'info n'est pas trouvable en 2 secondes et compréhensible. Les deux liens que tu as donnés en sont la parfaite illustration du jargon version EN absolument indigeste comme d'autres te l'ont déjà expliqué. Je pense qu'on ne tombera pas d'accord et ce n'est pas grave, je te remercie d'avoir tout de même pris le temps d'étayer ton point de vue.
Les inspe et la preparation au concours ne sont pas le système éducatif justement. J'ai parlé de mon expérience certes ancienne. En tout cas il faut se renseigner AVANT de s'inscrire au concours donc en L3 voilà ce que j'ai dit en priorité. Et j'hllucine de lire que des futurs cadres A ne peuvent pas trouver un moyen pour piger 2 pages internet. Oui, ça me fait peur.
Cléopatra2
Cléopatra2
Grand sage

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par Cléopatra2 le Sam 22 Aoû 2020 - 1:11
[quote="Carmelo75"][quote="Madame_Prof"]
@Carmelo75 a écrit:
@Madame_Prof a écrit:Tu as évoqué plusieurs fois des moyens humains et financiers. De qui / quoi parles-tu ???

De professeurs à l'INSPE compétents pour prendre en charge ce devoir d'information, tout simplement.

On te répète que les personnes compétentes sont les administrations et non les profs qui n'ont pas muté depuis 10 ans. Donc eux doivent décrypter les circulaires ésotériques et indigestes mais pas les gens concernés? Oh wait.
capucine42
capucine42
Érudit

Première affectation problématique - Page 6 Empty Re: Première affectation problématique

par capucine42 le Sam 22 Aoû 2020 - 8:16
Carmelo tu as tout à fait raison. L'incompétence de l'administration sur ce sujet comme sur tous les autres en ce qui nous concerne n'a d'égal que sa brutalité.
Ça commence avec les mutations mais ça ne s'arrête pas là. Je ne serai jamais remboursée d'une formation avec nuitée à l'hôtel par exemple... Plus grave, malgré toutes mes démarches pour savoir si je devais faire une demande d'autorisation de cumul d'activités pour donner des cours de théâtre auprès de différents rectorats( sait-on jamais) et de mon syndicat( quelle blague, ils m'ont fait poireauter et passer d'un service à l'autre pour finalement me renvoyer au DS de la région qui est mon meilleur ami et qui n'y connaît rien sur la question), aucune réponse fiable ne nous a jamais été apportée.
C'est faux de dire que les autres administrations traitent aussi mal leurs administrés.
Et puis de nombreuses personnes ayant autorité en quelque sorte disent n'importe quoi. J'ai par exemple en tête le cas d'un cde ayant assuré à une prof de maths qu' il lui gardait son poste pendant sa dispo d'un an pour faire le tour du monde. Évidemment ce ne fut pas le cas, l'inconséquence de ces gens est terrible.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum