Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
TrucOuBidule
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par TrucOuBidule le Mer 2 Sep 2020 - 14:34
@Not a Panda a écrit:
@Lenagcn a écrit:
Nous ne sommes pas soumis au code du travail du tout!

J'ai déjà lu ça et pas de manière ironique. Je ne me rappelle plus à quelle occasion.

Pouvons-nous vraiment invoquer des articles du code du travail pour des sujets généraux sur lesquels nous n'avons à priori aucune spécificité ? Ou sommes-nous régis par d'autres textes ?
Bonjour,
si, justement, nous ne sommes soumis au code du travail que .... pour la partie santé au travail : https://www.education.gouv.fr/sante-bien-etre-et-securite-au-travail-7457
Pour le reste en effet, on a ceux de la fonction publique et de l'éducation.
TrucOuBidule
Hypermnestre
Hypermnestre
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hypermnestre le Mer 2 Sep 2020 - 14:35
@Lenagcn a écrit:Si j'ai bien compris: comme tout le monde porte un masque avec grand sérieux et efficacité, il n'y a pas de contagion dans la classe, et donc aucune raison de renvoyer élèves et profs à la maison lorsqu'un cas est identifié dans ce groupe d'élèves.

Oui, car les élèves ne font pas sport, ne mangent pas ensemble, portent avec rigueur le masque...
dandelion
dandelion
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par dandelion le Mer 2 Sep 2020 - 14:36
De toute façon, sans distanciation, il est hautement probable que la situation se dégrade très rapidement: à l’intérieur c’est distanciation plus masque, pas masque seul, surtout sur de longues durées. Mes filles font un enseignement hybride, et ce n’est pas idéal mais c’est nettement mieux que les images que je vois en France. Je suis écœurée que mes neveux aient à subir ça. Sans compter qu’avec la réforme, mon neveu est en terminale et son emploi du temps semble l’oeuvre d’un artiste fou. A la limite je peux comprendre que les gens n’en aient rien à faire des enseignants, mais de leurs propres enfants?
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Jenny le Mer 2 Sep 2020 - 14:42
@dandelion : On a passé une bonne demi heure sur les EDT en Terminale. Illisible... Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 3631399767

Elèves très respectueux pour le port du masque, mais j'ai changé radicalement de public.


Dernière édition par Jenny le Mer 2 Sep 2020 - 14:49, édité 1 fois
avatar
Lenagcn
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Lenagcn le Mer 2 Sep 2020 - 14:43
@Hypermnestre a écrit:
@Lenagcn a écrit:Si j'ai bien compris: comme tout le monde porte un masque avec grand sérieux et efficacité, il n'y a pas de contagion dans la classe, et donc aucune raison de renvoyer élèves et profs à la maison lorsqu'un cas est identifié dans ce groupe d'élèves.

Oui, car les élèves ne font pas sport, ne mangent pas ensemble, portent avec rigueur le masque...

Tu prêches une convaincue.
Mais je ne suis cheffe décisionnaire (toute relative) que vis à vis de 27 têtes blondes et brunes!
Il est clair que ARS et préfets veulent mettre le couvercle sur les cas en milieu scolaire (*).
Tant que les hôpitaux ne seront pas chargés, on continuera (droit dans le mur).

(*) La santé de 3 PE et de (au moins) 1 animatrice de mon école en ont fait les frais, en mars dernier.
avatar
Lenagcn
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Lenagcn le Mer 2 Sep 2020 - 14:46
Belle différence entre lycée et fac: Fiston a fait sa 1ère matinée dans son IUT avec distances réellement mises entre les personnes, distribution de masques assortie de consignes de lavage (en cité U, difficile de financer 3 lessives à 60° par semaine!), et organisation de "visio en présentiel" (comme cela se fit en médecine il y a quelques années je pense) pour maintenir les distances sans diminuer les heures de cours.
avatar
noel
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par noel le Mer 2 Sep 2020 - 14:52
Bonjour, inscrit depuis des années, je vous lis beaucoup mais poste très peu. Mais là, j'ai un peu de mal à contenir ma colère. Je suis contractuel dans un collège, et depuis la pré-rentrée, certains adultes s'affranchissent du port du masque : le gestionnaire et la secrétaire dans les bureaux et les couloirs ne portent pas le masque, la CDE l'enlève régulièrement pour parler, il arrive aussi que la CPE l'enlève devant les collègues, et j'ai vu certains collègues ne pas le porter non plus devant la photocopieuse et le PC de la salle des profs. Bref, comme certains l'ont dit, c'est du délire, j'ai l'impression que pour eux le virus n'a jamais existé ou que l'épidémie est finie.
L'année dernière mon médecin m'a mis en isolement (je suis asthmatique depuis tout jeune), et lors du déconfinement je n'ai pas repris dans l'établissement mais ai poursuivi le télétravail. Durant ces derniers mois, sauf pour mon déménagement, je suis resté chez moi. J'avais envie de reprendre mais là je ne me sens pas du tout en sécurité. D'où ma question : pour signaler ces faits, il faut bien remplir le registre du CHSCT ou y-a t-il d'autres démarches à faire ?
J'en ai parlé à l'infirmière en la croisant, elle aussi reconnaît que ce n'est pas normal, mais sinon aucune réaction de collègues à ma connaissance.
Ca fait 4 jours qu'on a repris, et je vais chaque fois au boulot la peur au ventre. Je pense contacter mon syndicat mais si vous pouviez m'indiquer si je fais bien ou pas, ça m'aiderait bien.

Merci d'avance.
avatar
chmarmottine
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Mer 2 Sep 2020 - 15:12
@Jenny a écrit:@dandelion : On a passé une bonne demi heure sur les EDT en Terminale. Illisible... Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 3631399767

Elèves très respectueux pour le port du masque, mais j'ai changé radicalement de public.



Ma fille entre en Tale. Ce matin, accueil par le PP qui n'a pas bien révisé sa réforme ...
Au moment de la découverte de l'EDT (enfin plutôt des 35 EDT ...), le prof a surtout dit des bêtises qu'il n'a pas pu corriger en direct puisqu'il était impossible de comprendre l'EDT. Il a commencé par leur dire qu'il n'y avait plus d'enseignement sc. en Tale et comme il a vu écrit physique, il a cru que toute la classe avait choisi la spé physique, alors que c'était de l'ens sc .. Bref, pendant un moment, gros moment des élèves qui se retrouvaient là sans avoir pris la spé physique ... en même temps, le PP est prof d'EPS, donc pas très au courant de ce qui se passe en sciences
!

Sinon, ma fille a reçu deux masques slip ...
Et a fait le même constat que moi (elle est dans mon bahut1) : pas de gel, pas d'aération, pas de distance, du beau brassage dans les couloirs ...)
avatar
Flo44
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Flo44 le Mer 2 Sep 2020 - 15:19
@noel a écrit:Bonjour, inscrit depuis des années, je vous lis beaucoup mais poste très peu. Mais là, j'ai un peu de mal à contenir ma colère. Je suis contractuel dans un collège, et depuis la pré-rentrée, certains adultes s'affranchissent du port du masque : le gestionnaire et la secrétaire dans les bureaux et les couloirs ne portent pas le masque, la CDE l'enlève régulièrement pour parler, il arrive aussi que la CPE l'enlève devant les collègues, et j'ai vu certains collègues ne pas le porter non plus devant la photocopieuse et le PC de la salle des profs. Bref, comme certains l'ont dit, c'est du délire, j'ai l'impression que pour eux le virus n'a jamais existé ou que l'épidémie est finie.
L'année dernière mon médecin m'a mis en isolement (je suis asthmatique depuis tout jeune), et lors du déconfinement je n'ai pas repris dans l'établissement mais ai poursuivi le télétravail. Durant ces derniers mois, sauf pour mon déménagement, je suis resté chez moi. J'avais envie de reprendre mais là je ne me sens pas du tout en sécurité. D'où ma question : pour signaler ces faits, il faut bien remplir le registre du CHSCT ou y-a t-il d'autres démarches à faire ?
J'en ai parlé à l'infirmière en la croisant, elle aussi reconnaît que ce n'est pas normal, mais sinon aucune réaction de collègues à ma connaissance.
Ca fait 4 jours qu'on a repris, et je vais chaque fois au boulot la peur au ventre. Je pense contacter mon syndicat mais si vous pouviez m'indiquer si je fais bien ou pas, ça m'aiderait bien.

Merci d'avance.
J'aurais dit : CHSCT et syndicat.
Essaie de trouver d'autres mécontents (il y en a certainement). Demandez un entretien avec ton CDE et rappelle-lui qu'il a le devoir d'assurer la sécurité et la santé du personnel... S'il ne veut rien faire, même chose mais par écrit (et si possible avec des témoignages d'autres personnes).
Si tu es vraiment tout seul, tu peux quand même demander un entretien : je vois que tu es en lettres, c'est donc vraiment embêtant si tu es absent longtemps... essaie de jouer là-dessus : si tu l'attrapes, tu risques d'être absent de longs mois, etc...

C'est vrai que c'est dégoûtant de voir le peu d'efforts de certains. Quand je pense que j'ai pris des précautions avec ma propre fille cet été (elle passait pas loin, et je l'ai vue seulement dans un parc, et avec masque...) et que des collègues vont en réunion sans masque.

Si ça peut te rassurer, l'asthme n'est plus vraiment considéré comme un facteur de risque. À part les formes vraiment très sévères, mais c'est seulement un léger sur-risque si tu fais une forme grave... lesquelles ont pour principal facteur de risque l'âge, un déficit immunitaire, et l'obésité.
Clecle78
Clecle78
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 le Mer 2 Sep 2020 - 15:23
J'ai eu des masques ffp2 et nous avons tous des lingettes et du gel à gogo. C'est déjà ça.
avatar
noel
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par noel le Mer 2 Sep 2020 - 15:30
@Flo44 a écrit:
@noel a écrit:Bonjour, inscrit depuis des années, je vous lis beaucoup mais poste très peu. Mais là, j'ai un peu de mal à contenir ma colère. Je suis contractuel dans un collège, et depuis la pré-rentrée, certains adultes s'affranchissent du port du masque : le gestionnaire et la secrétaire dans les bureaux et les couloirs ne portent pas le masque, la CDE l'enlève régulièrement pour parler, il arrive aussi que la CPE l'enlève devant les collègues, et j'ai vu certains collègues ne pas le porter non plus devant la photocopieuse et le PC de la salle des profs. Bref, comme certains l'ont dit, c'est du délire, j'ai l'impression que pour eux le virus n'a jamais existé ou que l'épidémie est finie.
L'année dernière mon médecin m'a mis en isolement (je suis asthmatique depuis tout jeune), et lors du déconfinement je n'ai pas repris dans l'établissement mais ai poursuivi le télétravail. Durant ces derniers mois, sauf pour mon déménagement, je suis resté chez moi. J'avais envie de reprendre mais là je ne me sens pas du tout en sécurité. D'où ma question : pour signaler ces faits, il faut bien remplir le registre du CHSCT ou y-a t-il d'autres démarches à faire ?
J'en ai parlé à l'infirmière en la croisant, elle aussi reconnaît que ce n'est pas normal, mais sinon aucune réaction de collègues à ma connaissance.
Ca fait 4 jours qu'on a repris, et je vais chaque fois au boulot la peur au ventre. Je pense contacter mon syndicat mais si vous pouviez m'indiquer si je fais bien ou pas, ça m'aiderait bien.

Merci d'avance.
J'aurais dit : CHSCT et syndicat.
Essaie de trouver d'autres mécontents (il y en a certainement). Demandez un entretien avec ton CDE et rappelle-lui qu'il a le devoir d'assurer la sécurité et la santé du personnel... S'il ne veut rien faire, même chose mais par écrit (et si possible avec des témoignages d'autres personnes).
Si tu es vraiment tout seul, tu peux quand même demander un entretien : je vois que tu es en lettres, c'est donc vraiment embêtant si tu es absent longtemps... essaie de jouer là-dessus : si tu l'attrapes, tu risques d'être absent de longs mois, etc...

C'est vrai que c'est dégoûtant de voir le peu d'efforts de certains. Quand je pense que j'ai pris des précautions avec ma propre fille cet été (elle passait pas loin, et je l'ai vue seulement dans un parc, et avec masque...) et que des collègues vont en réunion sans masque.

Si ça peut te rassurer, l'asthme n'est plus vraiment considéré comme un facteur de risque. À part les formes vraiment très sévères, mais c'est seulement un léger sur-risque si tu fais une forme grave... lesquelles ont pour principal facteur de risque l'âge, un déficit immunitaire, et l'obésité.

Merci de ta réponse. Je vais essayer de sonder les collègues pour connaître leur état d'esprit. Pour l'asthme, je ne me suis pas renseigné dernièrement, donc ce que tu dis me rassure un peu. De toute façon il faut le signaler. Peut-être que d'autres collègues (je suis nouveau dans l'établissement) ont aussi des vulnérabilités.

J'ai eu une personne de mon syndicat au téléphone qui se charge de faire remonter ça rapidement au rectorat, j'espère que ça portera ses fruits.
Mais merci encore une fois pour tes conseils, si on peut intervenir collectivement, ce sera mieux effectivement.
avatar
Flo44
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Flo44 le Mer 2 Sep 2020 - 15:38
@Clecle78 a écrit:J'ai eu des masques ffp2  et  nous avons tous des lingettes et du gel à gogo. C'est déjà ça.
Tout le monde devrait y avoir droit ! Nous on nous a dit : si vous voulez vous désinfecter entre 2 salles, allez au lavabo vous laver les mains (il n'y a qu'un seul lavabo pour tous les enseignants et tout le personnel ). Et pour le clavier et la souris : c'est pas dans le protocole.
Voilà.
VinZT
VinZT
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par VinZT le Mer 2 Sep 2020 - 15:40
@nonoreno a écrit:
@Hypermnestre a écrit:Si vous espériez à un moment ou un autre des embauches pour décharger les classes, obtenir des petits groupes... Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Enseig10

fake ?
"Education national". En faisant glisser dans Google Image, la photo de l'article pointe vers des choses qui n'ont rien à voir.

Il semble que ce soit une brève du Canard de la semaine passée (rubrique Mare aux Canards). Je n'ai pas le numéro sous la main mais on trouve l'image suivante sur Truiteur, qui semble provenir de la version numérique du journal :
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Macron10

La citation est donc très probablement véridique. Elle est en tout cas hautement plausible.

À titre personnel, je me flatte d'être moins utile que Mmes et MM. Macron, Castex, Blanquer, Darmanin, Pannier-Runacher, De Montchalin, Borne et quelques autres. Et je leur transmets respectueusement l'expression de mon plus profond mépris.

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
avatar
lou gaia
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par lou gaia le Mer 2 Sep 2020 - 15:43
je l'ai effectivement lu dans le Canard.
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Jenny le Mer 2 Sep 2020 - 15:47
furieux
Mais ce n'est pas surprenant.
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Danska le Mer 2 Sep 2020 - 15:47
Idem, et c'est bien une capture d'écran de la version numérique du journal.
cauliflower
cauliflower
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par cauliflower le Mer 2 Sep 2020 - 16:00
Nouvelle circulaire du 1er septembre pour les fonctionnaires d'état, l'asa pour les vulnérables est possible à nouveau !!
Not a Panda
Not a Panda
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Not a Panda le Mer 2 Sep 2020 - 16:12
@VinZT a écrit:Il semble que ce soit une brève du Canard de la semaine passée (rubrique Mare aux Canards). Je n'ai pas le numéro sous la main mais on trouve l'image suivante sur Truiteur, qui semble provenir de la version numérique du journal :
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Macron10

La citation est donc très probablement véridique. Elle est en tout cas hautement plausible.

À titre personnel, je me flatte d'être moins utile que Mmes et MM. Macron, Castex, Blanquer, Darmanin, Pannier-Runacher, De Montchalin, Borne et quelques autres. Et je leur transmets respectueusement l'expression de mon plus profond mépris.

Quel est le degré de fiabilité du Canard sur ce genre de citation ?
yseult
yseult
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par yseult le Mer 2 Sep 2020 - 16:19
Du 1 er septembre? De qui se moque-t-on? Ils ne pouvaient pas préparer la rentrée avant le jour J?! Ils avaient peur que trop de collègues aient le temps d'aller voir leur médecin. MAintenant que la rentrée est effectuée et que nous avons un pied dans l'étrier, combien feront la démarches? Cela montre bien tout le diabolisme du choix des dates!
avatar
Flo44
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Flo44 le Mer 2 Sep 2020 - 16:25
La circulaire sur la gestion de la crise dans la fonction publique vient d'être publiée :
http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2020/09/cir_45044.pdf

À noter :
Il est de votre responsabilité de rendre obligatoire le port du masque de protection (a
minima, masque « grand public») dans les conditions définies par ce protocole sanitaire,
Pour les vulnérables, mais pas trop (ceux de la liste du HSCP mais qui ne sont pas dans la nouvelle liste)
Pour les autres agents présentant l'un des facteurs de vulnérabilité rappelés dans l'avis du
Haut Conseil de santé publique du 19 juin 2020, le télétravail est la solution à privilégier lorsque les
missions exercées s'y prêtent.
Lorsque le télétravail n'est pas possible ou lorsque, malgré une possibilité de télétravail,
une reprise du travail présentielle est décidée par le chef de service au regard des besoins du service,
l' agent bénéficie des conditions d'emploi aménagées, en particulier :


• la mise à disposition de masques chirurgicaux par l'employeur à l'agent, qui devra le
porter sur les lieux de travail (durée maximale de port d'un masque: 4 heures);
• une vigilance particulière de cet agent quant à l'hygiène régulière des mains;
• l'aménagement de son poste de travail (bureau dédié ou limitation du risque avec, par
exemple, un écran de protection, limitation du contact avec le public ou, à défaut, écran
de protection, distanciation physique assurée, renouvellement d'air adapté, etc.)

On donc un appui pour demander, si on est vulnérable :
masques chirurgicaux,
gel,
un bureau pour travailler hors de la salle des profs si on n'a pas de salle,
écran de protection (visière?)
ouverture des fenêtres.
Pour la distanciation, c'est impossible, du coup je pense qu'on peut dire que comme la distanciation n'est pas possible, les autres mesures doivent être renforcées.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Mer 2 Sep 2020 - 16:42
@Flo44 a écrit:La circulaire sur la gestion de la crise dans la fonction publique vient d'être publiée :
http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2020/09/cir_45044.pdf

À noter :
Il est de votre responsabilité de rendre obligatoire le port du masque de protection (a
minima, masque « grand public») dans les conditions définies par ce protocole sanitaire,
Pour les vulnérables, mais pas trop (ceux de la liste du HSCP mais qui ne sont pas dans la nouvelle liste)
Pour les autres agents présentant l'un des facteurs de vulnérabilité rappelés dans l'avis du
Haut Conseil de santé publique du 19 juin 2020, le télétravail est la solution à privilégier lorsque les
missions exercées s'y prêtent.
Lorsque le télétravail n'est pas possible ou lorsque, malgré une possibilité de télétravail,
une reprise du travail présentielle est décidée par le chef de service au regard des besoins du service
,
l' agent bénéficie des conditions d'emploi aménagées, en particulier :


• la mise à disposition de masques chirurgicaux par l'employeur à l'agent, qui devra le
porter sur les lieux de travail (durée maximale de port d'un masque: 4 heures);
• une vigilance particulière de cet agent quant à l'hygiène régulière des mains;
• l'aménagement de son poste de travail (bureau dédié ou limitation du risque avec, par
exemple, un écran de protection, limitation du contact avec le public ou, à défaut, écran
de protection, distanciation physique assurée, renouvellement d'air adapté, etc.)

On donc un appui pour demander, si on est vulnérable :
masques chirurgicaux,
gel,
un bureau pour travailler hors de la salle des profs si on n'a pas de salle,
écran de protection (visière?)
ouverture des fenêtres.
Pour la distanciation, c'est impossible, du coup je pense qu'on peut dire que comme la distanciation n'est pas possible, les autres mesures doivent être renforcées.

Plusieurs passages laissent entendre que la circulaire ne vise pas les enseignants mais les autres fonctions publiques. Du moins en pratique. Or Blanquer n'avait pas dit que la circulaire serait une circulaire générale FP. C'est peu opératoire chez nous :

Avec le passage graissé, ce sont je présume les chefs d'établissement qui se retrouvent investis de la responsabilité d'accepter ou non le télétravail des vulnérables. Ils n'avaient sans doute pas assez de charge mentale je suppose...

Les vulnérables réapparaissent donc par la grâce de la Loi, mais leurs proches sont désormais invulnérables c'est confirmé par leur absence du texte. Merci à eux d'avoir su se rendre invulnérables en quelques mois.

Enfin, dans la mesure où il est explicitement demandé dans ce texte une récupération des absences par l'agent dont le chef estime le télétravail incompatible avec le service et qui refuse de reprendre jugeant (son médecin?) les précautions prises à son poste insuffisantes, on comprend bien pourquoi cette circulaire ne s'adresse vraiment pas à l'Éduc Nat :
-le prof ne va pas vraiment pouvoir dire "je ne viens pas, je télétravaille" si le chef d'établissement n'accepte pas (sauf congé maladie ordinaire - 3 mois - et/ou certifcat d'isolement pour les cas très lourds).
-le prof ne pourra évidemment pas récupérer le travail non fait si le chef d'établissement estime que le télétravail n'est pas concevable.

Le grand absent de la circulaire est donc une liste des postes de travail dans la fonction publique ne pouvant être exercés en télétravail au titre de cette fin d'année. Faute de quoi les chefs de service sont totalement responsables des décisions d'isolement ou non, mais peut-être est-ce cette déconcentration maximale des responsabilités qui est l'objectif fixé par les dirigeants des étages supérieurs...
cauliflower
cauliflower
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par cauliflower le Mer 2 Sep 2020 - 17:07
et pourquoi y'aurait-il une différence entre l'éducation nationale et les autres fonctions publiques? Les profs vulnérables sont immunisés ? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 1599759099 Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 1599759099 Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 4105177660
avatar
Flo44
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Flo44 le Mer 2 Sep 2020 - 17:30
Je ne vois pas en quoi elle ne s'applique pas à nous aussi (et elle s'appliquerait aux gendarmes, aux policiers?). Si le travail est impossible, il n'y a pas de télétravail, c'est tout. Je pense que les chefs d'établissement vont vite conclure que pour nous c'est impossible. Ils doivent donc aménager le poste dans la mesure du possible.

Je maintiens que pour nous il est possible de débloquer les fenêtres (ou de nous donner une clé), de nous réserver un coin pour travailler seuls ou avec peu de monde pendant nos trous (sauf si la moitié du collège est vulnérable où ça peut être compliqué ou s'il y a un vrai manque de salles), de nous donner un flacon de gel hydroalcoolique.
anthinéa
anthinéa
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par anthinéa le Mer 2 Sep 2020 - 17:38
Certes, cette circulaire est moins facile à appliquer dans l’EN mais si le protocole Devient plus strict en cas de retour de crise ( une salle : une classe; EDT aménagé) les CDE devront s’adapter au cas par cas :
Laisser le vulnerable + dans sa salle ( vu que le +++ sera déjà chez lui parapluie oblige) voire le faire venir le moins possible voire lui demander de rester chez lui ... Dans cet ordre .
Et les rectorats devraient être réactifs en cas de danger évident : ASA d’office .

Je suis peut être naïve mais je pense que s’ils veulent un fonctionnement «  à minima » ils sacrifieront les «  moins à risques » et ouvriront le parapluie : vulnérables ++, puis vulnérables listes au rectorat puis vous, la plèbe ...
un autre mort dans nos camps avec un protocole critique par les médecins ferait vraiment mauvais genre !

Je précise que je valide pas hein ! ( Dejà, en juin quand ils avaient renvoyés «  les proches de » j’en avais la nausée !)
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Mer 2 Sep 2020 - 17:41
@cauliflower a écrit:et pourquoi y'aurait-il une différence entre l'éducation nationale et les autres fonctions publiques? Les profs vulnérables sont immunisés ? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 1599759099 Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 1599759099 Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 4105177660

Parce que :

Il vous appartient de rappeler aux agents dont les missions ne peuvent être exercées en télétravail, et qui, malgré les mesures mises en place par leurs employeurs, estiment ne pas pouvoir reprendre leurs activités en présentiel, qu'ils doivent justifier leur absence du service en sollicitant, sous réserve des nécessités de service, la prise de congés annuels, de jours de récupération du temps de travail, ou encore de jours du compte épargne-temps.

Il fait comment le prof "vulnérable" qui ne veut pas venir parce que les précautions sont insuffisantes - ce qui semble clair à lire ce forum, même pour les "invulnérables"... - il prend ses congés maintenant pour encadrer les élèves en juillet-août prochain? Manifestement, cela rend impossible le refus du prof dont le chef de service exige la présence et qui n'entre pas dans les cas lourds (certificat d'absence), mais pas selon son médecin dans un cas de congé maladie ordinaire (et on voit mal un congé maladie-ordinaire durer un an!).

Au passage ce passage deviendrait vite ubuesque si les agents concernés devaient rester dans la situation décrite plusieurs mois, sauf les agents auxquels l'administration doit des années de compte épargne-temps (dans les hôpitaux c'est possible, mais ailleurs?). Manifestement, le gouvernement estime que d'ici quelques semaines, les services de réa seront suffisamment performants (et en tout cas pas encombrés) pour lever les dispositions sanitaires applicables aux agents vulnérables qui ne peuvent exercer en télétravail,  sauf pour les cas lourds.

La seule solution est que le prof concerné gagne au TA pour faire admettre que le télétravail est bien un moyen substanciel d'accomplir sa mission et imposer ce télétravail, qui fut la règle durant deux mois simplement parce qu'à l'époque tous les élèves, eux, n'étaient pas censés revenir en même temps. On va voir l'analyse que vont faire les juristes des syndicats.


Dernière édition par Pontorson50 le Mer 2 Sep 2020 - 17:46, édité 1 fois
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Mer 2 Sep 2020 - 17:46
@Flo44 a écrit:Je ne vois pas en quoi elle ne s'applique pas à nous aussi (et elle s'appliquerait aux gendarmes, aux policiers?). Si le travail est impossible, il n'y a pas de télétravail, c'est tout. Je pense que les chefs d'établissement vont vite conclure que pour nous c'est impossible. Ils doivent donc aménager le poste dans la mesure du possible.

Je maintiens que pour nous il est possible de débloquer les fenêtres (ou de nous donner une clé), de nous réserver un coin pour travailler seuls ou avec peu de monde pendant nos trous (sauf si la moitié du collège est vulnérable où ça peut être compliqué ou s'il y a un vrai manque de salles), de nous donner un flacon de gel hydroalcoolique.

L'aération devrait être la règle pour tout le monde, pour les vulnérables il faut plus. Sinon, cela revient à n'appliquer qu'aux vulnérables les préconisations sanitaires valables pour tous.


Dernière édition par Pontorson50 le Mer 2 Sep 2020 - 17:52, édité 1 fois
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum