Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
gauvain31
gauvain31
Empereur

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par gauvain31 le Jeu 3 Sep 2020 - 18:24
Voici le témoignage de Vincent Breton qui a quitté sa fonction d'inspecteur de l'Education Nationale (IEN) et n'est donc plus soumis au devoir de réserve. Extraits :


Vincent Breton a écrit:
Jamais de toute ma longue carrière je n’avais vu une telle dérive, un pilotage à ce point erratique qu’on se demande si la stratégie n’est pas de vouloir faire porter aux acteurs locaux toute la responsabilité des difficultés d’un système qui doit changer mais surtout construire et se construire avec tous les intéressés. [...]

Je reviendrai plus tard sur ce que je désigne comme pièges idéologiques posés par un ministre qui d’ailleurs aurait bien voulu changer de ministère.
Depuis hier soir, minuit, je ne suis plus tenu par le devoir de réserve. Je m’exprime comme citoyen.
Je ne participerai pas non plus de ce petit jeu malsain de ceux qui tapent sans savoir sur l’école publique et ses acteurs.
La crise actuelle n’est pas du seul fait du ministre. Chacun peut avoir des convictions. Ce qui n’est plus acceptable c’est la manipulation aux seules fins de communication.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/09/03092020Article637347156122575529.aspx

https://www.mon-sentier-pedagogique.vincentbreton.fr/2020/09/01/rentrez/
Simeon
Simeon
Niveau 9

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Simeon le Jeu 3 Sep 2020 - 18:40
C'est intéressant.
Mais ce n'est pas la première intervention de genre, et pour le moment, j'ai surtout vu des gens d'un autre bord politique qui n'avaient aucun problème pour taper sur les enseignants quand ils étaient de l'autre côté du manche. (et ces gens ont les retrouve sur le cafépédago en général)
Après je n'ai pas la foi de lire x pages d'un blog nommé "Mon sentier pédagogique" pour vérifier ça.
Sylvain de Saint-Sylvain
Sylvain de Saint-Sylvain
Sage

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Sylvain de Saint-Sylvain le Jeu 3 Sep 2020 - 18:46
Vincent Breton a écrit:La loyauté c’est ce que nous devons au citoyen qui s’est exprimé, a fait choix d’une politique et si les ministres auront été nombreux à se succéder avec des orientations et des approches différentes, j’ai toujours pensé sans rechigner qu’il était de mon devoir de mettre en œuvre la politique ministérielle. Un fonctionnaire ça fonctionne.

Aïe.

_________________
« Les hommes en vinrent, pour qualifier les actes, à modifier arbitrairement le sens habituel des mots. » (Thucydide)
Olympias
Olympias
Prophète

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Olympias le Jeu 3 Sep 2020 - 19:22
Encore une courageuse tribune d'un cadre désormais à la retraite. Après la tribune des hauts fonctionnaires anonymes de l'hiver dernier... c'est fou ce que la retraite et l'anonymat délient souris et claviers.
Jacq
Jacq
Grand Maître

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Jacq le Jeu 3 Sep 2020 - 20:49
C'est beau de mettre sous le tapis ce que l'on pense jusqu'à la fin de sa carrière pour garder son poste et son salaire.
Et ces gens là demandent que nous incitions nos élèves à s'engager....
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Tamerlan le Jeu 3 Sep 2020 - 21:01
Je rappelle juste qu'il n'est pas anormal qu'un fonctionnaire d'encadrement applique loyalement la politique définie par un pouvoir politique démocratiquement élu et ce même s'il n'y croit pas. Le contraire serait tout à fait dangereux.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
Honchamp
Honchamp
Esprit éclairé

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Honchamp le Jeu 3 Sep 2020 - 21:10
@Tamerlan a écrit:Je rappelle juste qu'il n'est pas anormal qu'un fonctionnaire d'encadrement applique loyalement la politique définie par un pouvoir politique démocratiquement élu et ce même s'il n'y croit pas. Le contraire serait tout à fait dangereux.

Absolument.
Le fait qu'à peine retraité , il lâche le morceau est significatif de ce qu'il a dû refouler précédemment.
Je trouve plutôt positive cette communication.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
Isis39
Isis39
Bon génie

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Isis39 le Jeu 3 Sep 2020 - 21:19
Je suis d’accord.
Cela se multiplie d’ailleurs, ce qui prouve bien qu’il y a un réel problème de gouvernance.
avatar
User17095
Érudit

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par User17095 le Jeu 3 Sep 2020 - 21:24
J'observe que l'essentiel des réponses porte sur le métier de l'auteur et sa retraite, pas sur ce qu'il dit ni la façon qu'il a de le dire, ni sur les implications du fait qu'un tel discours existe. Fascinantes obsessions, le reproche avant tout rapprochement.

@Tamerlan a parfaitement raison. De la même manière, les enseignants appliquent la politique à travers notamment les programmes, c'est ce qu'on appelle être agent de l'Etat.
NLM76
NLM76
Grand sage

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par NLM76 le Jeu 3 Sep 2020 - 21:24
@Tamerlan a écrit:Je rappelle juste qu'il n'est pas anormal qu'un fonctionnaire d'encadrement applique loyalement la politique définie par un pouvoir politique démocratiquement élu et ce même s'il n'y croit pas. Le contraire serait tout à fait dangereux.
[HS] Oui, c'est assez vrai. Maintenant, ce n'est pas mal de préciser que la politique définie par un pouvoir politique ne saurait définir ce qu'est le savoir; c'est-à-dire ce que nous avons à enseigner.

_________________
Pub:

Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • http://slecc.fr/GRIP.htm
  • https://grip-editions.fr

Mes « œuvres » complètes...

  • Bellum Gallicum, I
  • Amphitryon
  • Linguæ Latīnæ Libellus Prīmus
  • Dē amīcitiā
  • Premier cahier d'orthographe française: Homophones grammaticaux
  • Grammaire de la négation
  • Débat de Folie et d'Amour
  • Ab urbe conditā, I
  • www.lettresclassiques.fr

avatar
User17095
Érudit

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par User17095 le Jeu 3 Sep 2020 - 21:29
@NLM76 a écrit:
@Tamerlan a écrit:Je rappelle juste qu'il n'est pas anormal qu'un fonctionnaire d'encadrement applique loyalement la politique définie par un pouvoir politique démocratiquement élu et ce même s'il n'y croit pas. Le contraire serait tout à fait dangereux.
[HS] Oui, c'est assez vrai. Maintenant, ce n'est pas mal de préciser que la politique définie par un pouvoir politique ne saurait définir ce qu'est le savoir; c'est-à-dire ce que nous avons à enseigner.

Vous n'enseignez pas le savoir en soi, vous enseignez un programme... et la construction de ce programme est un acte politique.
Honchamp
Honchamp
Esprit éclairé

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Honchamp le Jeu 3 Sep 2020 - 21:47
pogonophile a écrit:J'observe que l'essentiel des réponses porte sur le métier de l'auteur et sa retraite, pas sur ce qu'il dit ni la façon qu'il a de le dire, ni sur les implications du fait qu'un tel discours existe. Fascinantes obsessions, le reproche avant tout rapprochement.

Je pense que c'est parce que nous sommes sur Neos :
- peu d'illusion sur les politiques scolaires menées.
- On sait bien que les collègues du primaire sont globalement bien plus caporalisés que ceux du secondaire, et caporalisés par des IEN qui ont eux-mêmes peu de latitude.
- Enfin, je pense que les membres de Neos impliqués dans ce genre de fil, lisent, se documentent, se tiennent au courant...

Bref, ne sont pas étonnés par le fond. Sur lequel ils ne réagissent même plus.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Tamerlan le Jeu 3 Sep 2020 - 21:53
pogonophile a écrit:
@NLM76 a écrit:
@Tamerlan a écrit:Je rappelle juste qu'il n'est pas anormal qu'un fonctionnaire d'encadrement applique loyalement la politique définie par un pouvoir politique démocratiquement élu et ce même s'il n'y croit pas. Le contraire serait tout à fait dangereux.
[HS] Oui, c'est assez vrai. Maintenant, ce n'est pas mal de préciser que la politique définie par un pouvoir politique ne saurait définir ce qu'est le savoir; c'est-à-dire ce que nous avons à enseigner.

Vous n'enseignez pas le savoir en soi, vous enseignez un programme... et la construction de ce programme est un acte politique.

En fait il y a quand même un entre-deux:
- les thèmes des programmes sont un choix politique
- mais le contenu des thèmes ne peut contredire l'état du savoir. Il serait inenvisageable d'enseigner le créationnisme en le présentant comme une connaissance rationnellement avérée par exemple.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Lefteris le Jeu 3 Sep 2020 - 22:18
@NLM76 a écrit:
@Tamerlan a écrit:Je rappelle juste qu'il n'est pas anormal qu'un fonctionnaire d'encadrement applique loyalement la politique définie par un pouvoir politique démocratiquement élu et ce même s'il n'y croit pas. Le contraire serait tout à fait dangereux.
[HS] Oui, c'est assez vrai. Maintenant, ce n'est pas mal de préciser que la politique définie par un pouvoir politique ne saurait définir ce qu'est le savoir; c'est-à-dire ce que nous avons à enseigner.
Très ambigu : quand un programme existe, il est évident que le savoir est totalement indépendant de la volonté des politiciens. La terre ne peut devenir plate par le miracle d'une circulaire (saut état religieux ou dictatorial) .  Mais le pouvoir politique peut décider de retirer ou de dégrader un pan entier du savoir -on l'a vu avec les humanités-  et là, tu ne peux plus enseigner, ou peu, ce qui n'est plus au programme ou ce qui y est virtuellement mais pour lequel on te retire les heures. Tu ne peux pas enseigner le grec sur tes heures de français, par exemple.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, utilisée pour toutes les démolitions, expliquée sans fard par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
avatar
User17095
Érudit

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par User17095 le Jeu 3 Sep 2020 - 22:23
@Tamerlan a écrit:
pogonophile a écrit:
@NLM76 a écrit:
@Tamerlan a écrit:Je rappelle juste qu'il n'est pas anormal qu'un fonctionnaire d'encadrement applique loyalement la politique définie par un pouvoir politique démocratiquement élu et ce même s'il n'y croit pas. Le contraire serait tout à fait dangereux.
[HS] Oui, c'est assez vrai. Maintenant, ce n'est pas mal de préciser que la politique définie par un pouvoir politique ne saurait définir ce qu'est le savoir; c'est-à-dire ce que nous avons à enseigner.

Vous n'enseignez pas le savoir en soi, vous enseignez un programme... et la construction de ce programme est un acte politique.

En fait il y a quand même un entre-deux:
- les thèmes des programmes sont un choix politique
- mais le contenu des thèmes ne peut contredire l'état du savoir. Il serait inenvisageable d'enseigner le créationnisme en le présentant comme une connaissance rationnellement avérée par exemple.

On dérive mais je crois que c'est important.
La nuance que tu fais est juste, je pointais l'expression "le savoir", comme étant un objet en soi, qui serait la chose enseignée dans sa globalité. Faire un programme c'est faire un choix, politique, qui n'est pas celui de l'enseignant individuellement.
Et ça c'est sans rentrer dans l'évolution des connaissances...
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Tangleding le Ven 4 Sep 2020 - 3:17
Le devoir de réserve d'un cadre de l EN doit il aller jusqu'à cautionner une propagande visant délibérément à discréditer les premiers représentants de savoirs que l'école est censée promouvoir et construire ?

La question mérite qu'on se la pose, et peut-être avant de quitter le navire (départ qui en soi n'a pas à être jugé d'un point de vue éthique)


Dernière édition par Tangleding le Ven 4 Sep 2020 - 9:29, édité 1 fois

_________________
"Never complain, just fight."
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Neoprof expérimenté

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Pourquoi 3,14159 le Ven 4 Sep 2020 - 9:00
@Tamerlan a écrit:Je rappelle juste qu'il n'est pas anormal qu'un fonctionnaire d'encadrement applique loyalement la politique définie par un pouvoir politique démocratiquement élu et ce même s'il n'y croit pas. Le contraire serait tout à fait dangereux.
Je ne suis pas impatient de voir Marine L. au pouvoir...

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Thalia de G le Ven 4 Sep 2020 - 9:09
Pas de politique en dehors du restreint.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes rêves glacés.
Simeon
Simeon
Niveau 9

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Simeon le Ven 4 Sep 2020 - 9:30
pogonophile a écrit:J'observe que l'essentiel des réponses porte sur le métier de l'auteur et sa retraite, pas sur ce qu'il dit ni la façon qu'il a de le dire, ni sur les implications du fait qu'un tel discours existe. Fascinantes obsessions, le reproche avant tout rapprochement.

Ce qu'il dit, l'a déjà été par d'autres, il n'y a rien de nouveau pour ceux qui s'intéressent à l'école, et son message n'atteindra pas un autre public.

@Tamerlan a écrit:Je rappelle juste qu'il n'est pas anormal qu'un fonctionnaire d'encadrement applique loyalement la politique définie par un pouvoir politique démocratiquement élu et ce même s'il n'y croit pas. Le contraire serait tout à fait dangereux.

C'est un argument qui s'entend, et que je reprends plus ou moins sous cette forme quand je vois des collègues qui prennent des libertés avec les programmes.

S'arrêter là est cependant une vision assez pauvre de la démocratie. Qu'un fonctionnaire applique loyalement des lois votées oui, mais cacher systématiquement la réalité de l'école en France, empêcher que le citoyen puisse faire des choix informés en masquant ce qu'il se passe, ce n'est pas servir la démocratie.

C'est aussi un argument derrière lequel il est facile de se cacher pour maintenir son petit confort personnel.
Condorcet
Condorcet
Oracle

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Condorcet le Ven 4 Sep 2020 - 10:43
Un fonctionnaire loyal vis-à-vis de sa hiérarchie et de sa tutelle mais qui tairait ce qu'il identifie comme "une menace ou un préjudice grave pour l'intérêt général (par exemple, en matière de santé publique, d'environnement, de sécurité des biens et des personnes, etc.)" trahirait l'esprit sinon la lettre de la loi Sapin 2. La procédure est assez stricte : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F34665
Mais en théorie, rien n'empêche un fonctionnaire, fût-il d'autorité, d'alerter sa hiérarchie, puis de saisir le Procureur de la République s''il ne reçoit aucune réponse et ensuite seulement si aucune réponse n'est apportée d'alerter le grand public. La procédure est stricte, graduée mais en théorie, nul besoin d'attendre la retraite pour concilier loyauté et respect du citoyen.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
ar_angar
ar_angar
Niveau 10

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par ar_angar le Ven 4 Sep 2020 - 10:56
Vincent Breton a écrit:La loyauté ne doit pas être à sens unique. Si nous mettons en œuvre des évaluations lourdes, il faut de bons outils et un retour rapide des résultats, si nous promettons aux directeurs une décharge en temps et en travail, il faut le faire, si nous proposons des formations, il faut que le programme annoncé soit tenu et les moyens nécessaires donnés… si nous prétendons dédoubler des classes ce n’est pas pour charger ailleurs, si nous voulons inclure les enfants en situation de handicap, ce n’est pas pour rendre la vie impossible dans les classes fautes d’outils et de formations… si on veut développer les usages numériques, il faudrait que les plate-formes n’explosent pas en vol…

Si même les IEN s'en rendent compte...

_________________
C'est en forgeant qu'on devient forgeron.. Vous allez rire, j'ai un marteau !
Celadon
Celadon
Demi-dieu

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Celadon le Ven 4 Sep 2020 - 11:03
Amer constat, il était temps. Mais cela va changer quoi, exactement ? Cet IEN ne sait-il pas de quoi il retourne depuis les instructions de l'OCDE et les immondes moyens préconisés pour les faire appliquer ??? Il faudrait urgemment qu'il se mette au parfum, monsieur Breton.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 9

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Pontorson50 le Ven 4 Sep 2020 - 12:15
Les maîtres ont besoin qu’on allège la barque, qu’on leur laisse le temps d’enseigner à partir d’une feuille de route simple et légère en prenant appui dans le premier degré surtout, sur la polyvalence des enseignements afin de favoriser la stabilisation et le transfert des connaissances.
Ils ont besoin que la culture puisse se déployer, que l’éducation physique s’affirme – non le sport à l’école- , que les neurosciences ne masquent jamais le sens des apprentissages et que la didactique bien comprise puisse être portée par une pédagogie au service de la bonne appropriation des connaissances pour que chacune et chacun des élèves puisse avancer, s’émanciper non pas pour entrer dans un monde de compétition avec des gagnants et des perdants, mais dans un monde de coopération, de solidarité et d’attention à autrui.

Ce passage de son blog m'interroge : jusque là, il dit qu'il en a assez d'avoir géré tant d'injonctions contradictoires. Mais au moment de donner des remèdes, il me semble qu'il perd de la cohérence :
-d'abord il cesse de parler en son nom propre, il prête ses convictions ou son programme à "les maîtres", il est pourtant toujours en train de donner son point de vue.
-ou alors il croit vraiment que "les maîtres" ont des besoins ou une vision identique du métier. Bien des maîtres par exemple partagent la volonté d'entrer dans un monde de coopération et non de compétition, mais ce n'est pas unanime, le libéralisme économique existe, et il prône officiellement l'exact inverse bien qu'il soit objet de critiques fortes. Qu'un prof favorable au développement de l'esprit de compétition ne s'exprime pas ne signifie pas son absence. Après tout, le concours général existe toujours, et la politique de recrutement par concours est perçue comme la meilleure des pratiques de recrutement social il me semble...

Les injonctions contradictoires sont certes le fruit malsain du recours à la magie de la communication en guise de solution aux problèmes. Je le suis sur ce point.
Reste que une des dimensions majeures des injonctions contradictoires, c'est aussi que au sein du ministère j'imagine qu'il y a aussi des tiraillement dus à des visions différentes de ce qu'il convient d'enseigner et comment par exemple, ou avec quels moyens (quantitatifs ou/ et qualitatifs).

Je ne crois pas que la base aurait elle une vision claire et nette de ce qu'elle doit faire, une vision qu'une administration ministérielle s'ingénierait on ne sait trop pourquoi à brouiller. Mais la massification entraîne ipso facto une considérable hétérogénéité non seulement des élèves, ça on l'entend seriner jusqu'à plus soif, mais de tous les agents de l'Educ nat aussi. D'où le recours à des paroles communicantes dont la vertu recherchée me semble être une espèce de communion jugée en fait inaccessible si on aborde vraiment le fond des dossiers, parce qu'on sait que nous avons des visions conflictuelles de ce qu'est enseigner, et qu'une vraie discussion serait rapidement à la source de propos blessants ou aboutissant à des blocages.

Un enseignant comme un inspecteur comme un cde a du mal, plus qu'auparavant, à accepter de pratiquer des injonctions qui lui déplaisent, car il est plus individualiste que ses ancêtres. Le discours est donc contradictoire ou creux parce que c'est la seule solution que le ministre voit pour tenir l'équipage qui tire à hue à dia. C'est en fait une absence de solution, mais comment faire pour que moi comme d'autres, j'accepte d'appliquer des consignes qui me déplaisent au motif que je suis bel et bien agent de l'État et pas d'abord un individu en quête de la réalisation de soi?

Je n'ai pas de solution, mais je crois vraiment que cet aspect doit être perçu pour prévoir comment en sortir.
Dame Jouanne
Dame Jouanne
Fidèle du forum

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Dame Jouanne le Ven 4 Sep 2020 - 12:23
@ar_angar a écrit:
Vincent Breton a écrit:La loyauté ne doit pas être à sens unique. Si nous mettons en œuvre des évaluations lourdes, il faut de bons outils et un retour rapide des résultats, si nous promettons aux directeurs une décharge en temps et en travail, il faut le faire, si nous proposons des formations, il faut que le programme annoncé soit tenu et les moyens nécessaires donnés… si nous prétendons dédoubler des classes ce n’est pas pour charger ailleurs, si nous voulons inclure les enfants en situation de handicap, ce n’est pas pour rendre la vie impossible dans les classes fautes d’outils et de formations… si on veut développer les usages numériques, il faudrait que les plate-formes n’explosent pas en vol…

Si même les IEN s'en rendent compte...
Oui.... titanic
Volubilys
Volubilys
Grand sage

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Volubilys le Ven 4 Sep 2020 - 20:03
le blog n'est plus accessible!

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum