Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Volubilys
Grand sage

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  - Page 2 Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Volubilys le Ven 4 Sep 2020 - 20:03
le blog n'est plus accessible!
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  - Page 2 Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Tangleding le Ven 4 Sep 2020 - 21:46
@Volubilys a écrit:le blog n'est plus accessible!
C'est émouvant l'école de la confiance qui se matérialise sous nos yeux...

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  - Page 2 437980826

_________________
"Never complain, just fight."
Jacq
Jacq
Grand Maître

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  - Page 2 Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Jacq le Ven 4 Sep 2020 - 22:04
Je suis un agent de l'Etat, de la République, de l'Education nationale et pas d'un pouvoir politique temporaire.
Lorsque la politique d'un pouvoir politique va contre les intérêts des trois autres, et contre les intérêts des élèves... on peut fermer sa poire, ou non.
Volubilys
Volubilys
Grand sage

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  - Page 2 Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Volubilys le Ven 4 Sep 2020 - 22:33
Soit dit en passant, les IEN savent très bien relayer le discours officiel tout en continuant à valoriser et diffuser leurs propre lubies, ils les travestissent seulement un peu pour que ça colle plus ou moins aux programmes, même si en réalité ça n'a rien à voir.
Prenons l'exemple de l'apprentissage de la lecture au CP par mon IEN :
- Discours ministériel et programme : "syllabique" (méthode synthétique graphémique pour être précise)
- l'IEN en anim péda : il faut travailler le code, faire de la fluence mais travailler la compréhension et la lecture sur des vrais oeuvres de littérature, bref on admire le glissement, on tourne le langage pour faire passer les méthodes mixtes pour des méthodes programmes-compatibles...
- l'IEN en rendez-vous carrière (inspection) : si vous avez une méthode mixte qu'il adorait avant et imposait partout, bon c'est pas grave que 13 élèves sur 14 soient en difficulté, par contre on ne vous pardonnera pas un seul élève (handicapé) en difficulté si vous avez une pur syllabique. Il notera juste "méthode de lecture conforme"... bref, rien n'a changé sur le terrain.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Fidèle du forum

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  - Page 2 Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Pourquoi 3,14159 le Sam 5 Sep 2020 - 10:05
@Tangleding a écrit:
@Volubilys a écrit:le blog n'est plus accessible!
C'est émouvant l'école de la confiance qui se matérialise sous nos yeux...

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  - Page 2 437980826
Vive la France !
Vive la République !
[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  - Page 2 3458517380

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 8

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  - Page 2 Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Pontorson50 le Dim 6 Sep 2020 - 18:09
@Volubilys a écrit:Soit dit en passant, les IEN savent très bien relayer le discours officiel tout en continuant à valoriser et diffuser leurs propre lubies, ils les travestissent seulement un peu pour que ça colle plus ou moins aux programmes, même si en réalité ça n'a rien à voir.
Prenons l'exemple de l'apprentissage de la lecture au CP par mon IEN :
- Discours ministériel et programme : "syllabique" (méthode synthétique graphémique pour être précise)
- l'IEN en anim péda : il faut travailler le code, faire de la fluence mais travailler la compréhension et la lecture sur des vrais oeuvres de littérature, bref on admire le glissement, on tourne le langage pour faire passer les méthodes mixtes pour des méthodes programmes-compatibles...
- l'IEN en rendez-vous carrière (inspection) : si vous avez une méthode mixte qu'il adorait avant et imposait partout, bon c'est pas grave que 13 élèves sur 14 soient en difficulté, par contre on ne vous pardonnera pas un seul élève (handicapé) en difficulté si vous avez une pur syllabique. Il notera juste "méthode de lecture conforme"... bref, rien n'a changé sur le terrain.

Oui c'est un problème capital, lorsque les courroies de transmission refusent de transmettre parce que cela va contre les théories qui ont motivé leur engagement dans les corps d'inspection. C'est bien plus ennuyeux à vivre j'imagine que quand on est prof, et qu'on ne peut être tenu d'être prescripteur de la parole de l'État envers les pairs, mais seulement de le faire soi-même.

On peut se demander, et c'est paradoxal, dans quelle mesure les passionnés par telle ou telle pédagogie devraient soigneusement tout faire pour NE PAS devenir inspecteurs, or souvent quand on croit que quelque chose est génial, on a envie que tout le monde s' en empare, c'est humain. Mieux vaudrait une certaine étanchéité entre inspection et recherche, je sais bien que c'est contre-intuitif...

Deux solutions :
-le spoil system : sont virés de l'inspection tous les inspecteurs dont les propos et les écrits montrent qu'ils ne pourront pas transmettre la parole du nouveau ministre sans se renier. Soit on les reverse dans leur corps d'origine, soit ils restent chargés de mission (réflexion sur les programmes par exemple), mais sans inspecter tant que ce ministre est là.
-l'inspection est non plus un corps, mais un détachement limité dans le temps (pas plus de deux ans successivement, avec possibilité de revenir ensuite en revanche), afin de ne pas risquer de subir des retournements de politique ministérielle trop fréquents et d'être trop souvent écartelé entre ses attentes et la demande du chef.

Est-il besoin de préciser que, par dessus tout, il faut des ministres (et des syndicats) autant obsédés de maintenir ce qui marche que de vouloir attacher leur nom à une réforme? Sans quoi le système manque de toutes façons de la stabilité nécessaire pour les agents sur une carrière (il paraît que c'est pareil en fiscalité de l'entreprise : la pire des choses pour un patron ne serait pas tel ou tel type de prélèvement, mais l'instabilité, le changement fiscal permanent, qui rendrait toute adaptation impossible,et en tout cas tout investissement long terme).
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  - Page 2 Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par trompettemarine le Dim 6 Sep 2020 - 20:09
Etant donné que tout le monde ou presque avance au même rythme, à quoi servent les inspections ?
Miss Messy
Miss Messy
Niveau 6

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  - Page 2 Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Miss Messy le Lun 7 Sep 2020 - 11:16
J'ai la télé en semi-sourdine pendant que je travaille, sur RMC Story (la "23" ; retransmission en direct de l'émission de radio Les Grandes Gueules de RMC) et, si j'ai bien compris, cet inspecteur à la retraite passe aujourd'hui à 11h40 dans cette émission.
Prezbo
Prezbo
Érudit

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  - Page 2 Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Prezbo le Lun 7 Sep 2020 - 15:10

Je vais avoir la même réaction que beaucoup ci-dessus : c'est insupportable, ces cadres qui après s'être vantés d'avoir obéi "sans rechigner", se découvrent brusquement une vocation de critique le lendemain même de leur retraite, avec une virulence d'autant plus décomplexée qu'elle est devenue sans risque. La seule réaction des lecteurs est de se demander pourquoi ils n'ont rien dit ou fait quand ils étaient en activité ? Ben oui, c'est la réaction normale. On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre, préserver sa carrière en étant fidèle à tous les gouvernements successifs dans un contexte d'attaque de l'EN, et se construire sur le tard une image médiatique de défenseur de l'éducation ou d'esprit libre.

(Je suis quand même allé lire le billet du blog, qui ne semble plus accessible, et je n'y ai par ailleurs rien trouvé de plus que le discours pseudo-bienveillant abstrait et lénifiant qui a surtout servi à faire avaler les plus grosses couleuvres aux personnels ces dernières décennies.)


Dernière édition par Prezbo le Lun 7 Sep 2020 - 21:16, édité 1 fois
Miss Messy
Miss Messy
Niveau 6

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  - Page 2 Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Miss Messy le Lun 7 Sep 2020 - 17:40
Finalement, ce n'était pas cet inspecteur-là, mais un autre, Jean-Pierre Obin, invité pour son "live choc" : "Comment on a laissé l'islamisme pénétrer l'école". Il y a un article dans Marianne, mais réservé (à 75%) pour les abonnés :

https://www.marianne.net/societe/comment-laisse-l-islamisme-penetrer-l-ecole-le-livre-choc-d-un-ancien-inspecteur-de-l

(ça m'apprendra à écouter ce genre d'émission d'une oreille pendant que je travaille)
avatar
Ramanujan974
Fidèle du forum

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  - Page 2 Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Ramanujan974 le Lun 7 Sep 2020 - 17:44
La nomination des inspecteurs (IEN, IPR) devrait ressembler à celle des préfets, et donc être liée à la coloration politique du gouvernement, et surtout à durée limitée.
Si la politique éducative change, on ne peut pas garder les mêmes. Et puis ça leur ferait les pieds du bien de retourner face à des élèves.
avatar
User17095
Érudit

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  - Page 2 Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par User17095 le Lun 7 Sep 2020 - 18:00
@Ramanujan974 a écrit:La nomination des inspecteurs (IEN, IPR) devrait ressembler à celle des préfets, et donc être liée à la coloration politique du gouvernement, et surtout à durée limitée.
Si la politique éducative change, on ne peut pas garder les mêmes. Et puis ça leur ferait les pieds du bien de retourner face à des élèves.

Tu n'as manifestement pas la moindre idée de ce en quoi consistent leurs métiers, mais bon un peu de populisme bas du Front ça coûte pas cher.
avatar
Ramanujan974
Fidèle du forum

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  - Page 2 Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Ramanujan974 le Lun 7 Sep 2020 - 18:22
pogonophile a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:La nomination des inspecteurs (IEN, IPR) devrait ressembler à celle des préfets, et donc être liée à la coloration politique du gouvernement, et surtout à durée limitée.
Si la politique éducative change, on ne peut pas garder les mêmes. Et puis ça leur ferait les pieds du bien de retourner face à des élèves.

Tu n'as manifestement pas la moindre idée de ce en quoi consistent leurs métiers, mais bon un peu de populisme bas du Front ça coûte pas cher.

Je les vois à l'oeuvre, c'est suffisant.
Simeon
Simeon
Niveau 9

[Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle  - Page 2 Empty Re: [Le Café Pédagogique] "Impéritie" : Un IEN parle

par Simeon le Lun 7 Sep 2020 - 18:24
@Miss Messy a écrit:Finalement, ce n'était pas cet inspecteur-là, mais un autre, Jean-Pierre Obin, invité pour son "live choc" : "Comment on a laissé l'islamisme pénétrer l'école". Il y a un article dans Marianne, mais réservé (à 75%) pour les abonnés :

https://www.marianne.net/societe/comment-laisse-l-islamisme-penetrer-l-ecole-le-livre-choc-d-un-ancien-inspecteur-de-l

(ça m'apprendra à écouter ce genre d'émission d'une oreille pendant que je travaille)

A un moment, j'ai cru que des vrais problèmes concernant l'école allait être abordés sur une radio de ce genre, me voilà rassuré.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum