Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Tangleding
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tangleding le Ven 4 Sep 2020 - 13:21
@Enaeco a écrit:
@Tangleding a écrit:Un article du monde évoque les fermetures d'établissements et de classes.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/09/04/vingt-deux-etablissements-scolaires-fermes-en-france-en-raison-de-cas-averes-de-covid-19_6050926_3224.html

Le ministère a des explications hilarantes :
Trois jours après la rentrée scolaire, des classes – voire des établissements entiers – ont dû fermer leurs portes en raison de cas avérés de Covid-19. Le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé, vendredi 4 septembre sur Europe 1, qu’à ce jour, vingt-deux établissements scolaires étaient fermés en France. Les fermetures sont au nombre de dix en métropole et de douze à La Réunion, sur un total de 60 000, a précisé le ministère.

De plus, « une centaine de classes » sont fermées, « ça varie évidemment chaque jour », a ajouté M. Blanquer, précisant qu’environ 250 protocoles pour des suspicions de cas étaient déclenchés quotidiennement. Ces suspicions sont la plupart du temps « liées à des facteurs externes à l’école, avec des personnes qui, souvent, avaient pu être contaminées avant la rentrée », a-t-il rapporté.

Le ministère a précisé à l’Agence France-Presse (AFP) qu’environ 120 à 130 classes étaient actuellement fermées en raison de cas de Covid-19, en plus des vingt-deux établissements.
Sans blague... la rentrée date maximum d'il y a 3 jours dans 95% des établissements...
Ça paraît évident mais ça ne me semble pas inutile de le rappeler.
Objectif à l'école: que les élèves ne soient pas contaminés au sein de l'établissement.
Et 3 jours après on apprend que de nombreux établissements sont touchés.
Le raccourci est vite fait par certains : "à peine 3j et on ferme, imaginez dans 1 mois ! "
Je pense que la réunion fait partie des 5% que j'ai estimés au doigt mouillé qui ont repris depuis plus de 3 jours.
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Danska le Ven 4 Sep 2020 - 13:23
@llaima a écrit:Oui qu'on revienne au moins à un protocole soutenable c'est-à-dire pas de masque pour tous dans les espaces extérieurs et en classe pas de masque pour les enseignants. De toute manière la partie inadéquate du protocole est abandonnée naturellement. Dans mon établissement aux espaces verts très étendus personne (à part les obsédés congénitaux du règlement intérieur)ne va rappeler à l'ordre des élèves qui n'ont pas le masque sur le nez sur les gazons durant les périodes de pause, de même une grande partie d'entre nous retirons le masque en cours quand on en a besoin surtout que nous avons de vastes salles bien aérées qui permettent une bonne distanciation. Il faut que les règles reprennent contact avec la réalité de la vie d'un établissement scolaire et qu'on sorte de la folie réglementaire dans lequel nous sommes entrés car non faire cours normalement avec un masque ce n'est pas possible!

La réalité de la vie d'un établissement scolaire, c'est rarement "de vastes salles bien aérées"...

J'ai profité de la reprise pour mesurer ma salle habituelle au télémètre : 42 m² (j'avais estimé 35 m², de mémoire, donc un peu sous-estimé), dans laquelle je dois caser moi, 36 élèves dans certaines classes, une estrade, un bureau, deux armoires au fond de la salle et un passage vers chacune des trois portes.

La bonne blague de la rentrée étant qu'on nous a remplacé nos fenêtres pendant l'été : au lieu des vieilles fenêtres passoires qu'on pouvait ouvrir en grand, on a maintenant des fenêtres flambant neuves qui n'ouvrent qu'en oscillo et dont personne à l'intendance ne semble savoir où sont les clés pour ouvrir en grand Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 1665347707


Dernière édition par Danska le Ven 4 Sep 2020 - 13:30, édité 1 fois
Rouletabille
Rouletabille
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Rouletabille le Ven 4 Sep 2020 - 13:29
"Vingt-deux établissements scolaires fermés en France en raison de cas avérés de Covid-19" est le titre du Monde. Cela aurait dû être 99,7% des établissements scolaires sont ouverts en France dans le contexte d'une rentrée perturbée par le protocole sanitaire lié au Covid-19". Et de souligner que dans les 22 établissements, 12 se situent à La Réunion.

"Le protocole va-t-il s'alléger ?" se demande certains...
Tout dépendra de l'évolution de l'épidémie et surtout de celle des hospitalisations...
Mais disons qu'avec les premières remontées d'une rentrée masquée - notamment dans les collèges - le Ministère va devoir assumer le fait de ne pas être allé au bout de sa logique de "bulle"...
Une "bulle" est la classe (groupe d'élève) qui ne mettent pas de masque en classe, à la cantine où ils mangent ensemble mais mettent le masque lorsqu'ils se déplacent dans l'établissement ou dans les zones où ils cotoient d'autres élèves (récréation, etc.). Après, il ne restait que la réflexion sur l'enseignant (dans toutes les "bulles" ? donc non masqué ?)...

Car forcément, de mon point de vue, exiger le masque PARTOUT et TOUT LE TEMPS est intenable pour un élève de 8 heures à 17 heures et inopérant (combien de rappel de ma part à chaque heure et à plusieurs élèves et à plusieurs moments que le masque c'est sur le nez ? sans parler du nombre d'élèves - 80% ? 90%? Tous ? - touchant souvent leur masque)
Inopérant surtout sans distanciation sociale, respect des gestes barrières et diminution du nombre d'élèves dans une salle de classe (surtout avec l'hygiène en ce qui concerne le nettoyage du matériel surtout dans les établissements où les classes vont dans la salle de chaque enseignant).

Les conséquences du masque pour la "santé mentale" de l'élève m’inquiète bien davantage que la diffusion du virus... inéluctable avec ce protocole sanitaire...
Proton
Proton
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Proton le Ven 4 Sep 2020 - 13:34
pogonophile a écrit:
@llaima a écrit:Oui qu'on revienne au moins à un protocole soutenable c'est-à-dire pas de masque pour tous dans les espaces extérieurs et en classe pas de masque pour les enseignants. De toute manière la partie inadéquate du protocole est abandonnée naturellement. Dans mon établissement aux espaces verts très étendus personne (à part les obsédés congénitaux du règlement intérieur)ne va rappeler à l'ordre des élèves qui n'ont pas le masque sur le nez sur les gazons durant les périodes de pause, de même une grande partie d'entre nous retirons le masque en cours quand on en a besoin surtout que nous avons de vastes salles bien aérées qui permettent une bonne distanciation. Il faut que les règles reprennent contact avec la réalité de la vie d'un établissement scolaire et qu'on sorte de la folie réglementaire dans lequel nous sommes entrés car non faire cours normalement avec un masque ce n'est pas possible!

C'est quoi le message éducatif quand on négocie chaque règle et qu'on s'en accommode quand ça nous arrange ?
"Boah, ça va" ne peut pas être une réponse à chaque contrainte !

Outre le fait que chacun s'improvise épidémiologiste, d'un point de vue professionnel je trouve ça hyper choquant. "Le RI c'est quand ça me convient, sinon c'est pour des obsédés congénitaux" ?!

Le port du masque en extérieur est une règle absurde. Un peu de bon sens ...
Il s'agit d'une règle politique et non sanitaire.
avatar
Ramanujan974
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Ramanujan974 le Ven 4 Sep 2020 - 13:39
@Rouletabille a écrit:Les conséquences du masque pour la "santé mentale" de l'élève m’inquiète bien davantage que la diffusion du virus... inéluctable avec ce protocole sanitaire...
Et bien pas moi.
La santé des élèves passent après la mienne, je ne suis pas Mère Teresa.

Alors, je garde mon masque quasiment en permanence (je vais boire à l'extérieur de la salle de temps en temps). J'avais 6h de cours mardi, j'ai survécu. Et j'interpelle les élèves dès que je vois une narine.

Pour l'instant, mon seul souci est faire du mieux possible pour ne pas me contaminer, ainsi que ma femme, mes gosses et mes proches.
llaima
llaima
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par llaima le Ven 4 Sep 2020 - 13:46
pogonophile a écrit:
@llaima a écrit:Oui qu'on revienne au moins à un protocole soutenable c'est-à-dire pas de masque pour tous dans les espaces extérieurs et en classe pas de masque pour les enseignants. De toute manière la partie inadéquate du protocole est abandonnée naturellement. Dans mon établissement aux espaces verts très étendus personne (à part les obsédés congénitaux du règlement intérieur)ne va rappeler à l'ordre des élèves qui n'ont pas le masque sur le nez sur les gazons durant les périodes de pause, de même une grande partie d'entre nous retirons le masque en cours quand on en a besoin surtout que nous avons de vastes salles bien aérées qui permettent une bonne distanciation. Il faut que les règles reprennent contact avec la réalité de la vie d'un établissement scolaire et qu'on sorte de la folie réglementaire dans lequel nous sommes entrés car non faire cours normalement avec un masque ce n'est pas possible!

C'est quoi le message éducatif quand on négocie chaque règle et qu'on s'en accommode quand ça nous arrange ?
"Boah, ça va" ne peut pas être une réponse à chaque contrainte !

Outre le fait que chacun s'improvise épidémiologiste, d'un point de vue professionnel je trouve ça hyper choquant. "Le RI c'est quand ça me convient, sinon c'est pour des obsédés congénitaux" ?!

Et le message éducatif qu'on envoie en faisant appliquer à la lettre des réglementations absurdes qui seront contredites dans quelques jours ou quelques semaines? Voilà le problème! Bien sûr que je préférerais être en accord avec des dispositions prises de manière rationnelle, mais voilà on est entré dans l'absurde et donc on s'adapte, on contourne, on ne fait pas appliquer les dispositions tant c'est n'importe quoi!
llaima
llaima
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par llaima le Ven 4 Sep 2020 - 13:49
@Danska a écrit:
@llaima a écrit:Oui qu'on revienne au moins à un protocole soutenable c'est-à-dire pas de masque pour tous dans les espaces extérieurs et en classe pas de masque pour les enseignants. De toute manière la partie inadéquate du protocole est abandonnée naturellement. Dans mon établissement aux espaces verts très étendus personne (à part les obsédés congénitaux du règlement intérieur)ne va rappeler à l'ordre des élèves qui n'ont pas le masque sur le nez sur les gazons durant les périodes de pause, de même une grande partie d'entre nous retirons le masque en cours quand on en a besoin surtout que nous avons de vastes salles bien aérées qui permettent une bonne distanciation. Il faut que les règles reprennent contact avec la réalité de la vie d'un établissement scolaire et qu'on sorte de la folie réglementaire dans lequel nous sommes entrés car non faire cours normalement avec un masque ce n'est pas possible!

La réalité de la vie d'un établissement scolaire, c'est rarement "de vastes salles bien aérées"...

J'ai profité de la reprise pour mesurer ma salle habituelle au télémètre : 42 m² (j'avais estimé 35 m², de mémoire, donc un peu sous-estimé), dans laquelle je dois caser moi, 36 élèves dans certaines classes, une estrade, un bureau, deux armoires au fond de la salle et un passage vers chacune des trois portes.

La bonne blague de la rentrée étant qu'on nous a remplacé nos fenêtres pendant l'été : au lieu des vieilles fenêtres passoires qu'on pouvait ouvrir en grand, on a maintenant des fenêtres flambant neuves qui n'ouvrent qu'en oscillo et dont personne à l'intendance ne semble savoir où sont les clés pour ouvrir en grand Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 1665347707

Non je ne prétends pas que la réalité des établissements soient de grandes salles bien aérées, la réalité dont je faisais allusion c'est que pour enseigner il faut pouvoir parler librement et que les enfants doivent pouvoir respirer au moins quand ils sont dehors normalement!
zigmag17
zigmag17
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par zigmag17 le Ven 4 Sep 2020 - 13:56
Alors moi c'est bizarre mais je parle beaucoup en classe et contrairement à ce que je croyais le masque ne freine pas cette propension à la communication. Au contraire j'articule mieux, je pose ma voix, ce n'est pas une souffrance. Je trouve aussi les élèves beaucoup plus calmes et surtout, très disciplinés: très peu sont ceux qui touchent leur masque ou tentent de l'enlever (en même temps, 1ère semaine, les illusions vont-elles tomber bientôt?) En revanche c'est une autre paire de manches quand je suis en liberté en salle des profs, là garder le masque devient difficile (on pourrait en faire un sujet tiens, ça me vient à l'esprit, "garder le masque" et "tomber le masque": avec qui et pourquoi? Vous avez trois heures!!! Razz )
Cleroli
Cleroli
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cleroli le Ven 4 Sep 2020 - 13:59
@Rouletabille a écrit:
Les conséquences du masque pour la "santé mentale" de l'élève m’inquiète bien davantage que la diffusion du virus... inéluctable avec ce protocole sanitaire...
Rien que ça ? affraid
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Moonchild le Ven 4 Sep 2020 - 14:04
@Proton a écrit:Les élèves sont sérieux en classe avec le masque, j'ai l'impression que c'est le cas un peu partout.

Pas dans mon lycée. Dans toutes mes classes, malgré mes rappels incessants, j'ai des élèves qui ont le masque qui leur glisse sous le nez toutes les cinq minutes et quelques-uns qui le rabaissent sous le menton très régulièrement. Dans les couloirs, je dirais au pifomètre qu'entre un quart et un tiers des élèves portent le masque sous le nez voire l'ont carrément enlevé (en revanche, garder leur casquette ne les dérange pas).

Côté collègues, c'est pas tellement mieux en salle des profs et même l'administration ne donne ne donne pas toujours l'exemple (pour régler divers problèmes logistiques, j'ai dû passer trois heures dans un bureau pas vraiment aéré avec deux personnels de Direction qui avaient laissé tomber le masque).


@Proton a écrit:
pogonophile a écrit:
@llaima a écrit:Oui qu'on revienne au moins à un protocole soutenable c'est-à-dire pas de masque pour tous dans les espaces extérieurs et en classe pas de masque pour les enseignants. De toute manière la partie inadéquate du protocole est abandonnée naturellement. Dans mon établissement aux espaces verts très étendus personne (à part les obsédés congénitaux du règlement intérieur)ne va rappeler à l'ordre des élèves qui n'ont pas le masque sur le nez sur les gazons durant les périodes de pause, de même une grande partie d'entre nous retirons le masque en cours quand on en a besoin surtout que nous avons de vastes salles bien aérées qui permettent une bonne distanciation. Il faut que les règles reprennent contact avec la réalité de la vie d'un établissement scolaire et qu'on sorte de la folie réglementaire dans lequel nous sommes entrés car non faire cours normalement avec un masque ce n'est pas possible!

C'est quoi le message éducatif quand on négocie chaque règle et qu'on s'en accommode quand ça nous arrange ?
"Boah, ça va" ne peut pas être une réponse à chaque contrainte !

Outre le fait que chacun s'improvise épidémiologiste, d'un point de vue professionnel je trouve ça hyper choquant. "Le RI c'est quand ça me convient, sinon c'est pour des obsédés congénitaux" ?!

Le port du masque en extérieur est une règle absurde. Un peu de bon sens ...
Il s'agit d'une règle politique et non sanitaire.

Sur le plan sanitaire c'est effectivement absurde : je ne comprends pas qu'on dépense autant d'énergie pour imposer le masque en extérieur alors qu'on laisse tout le monde faire n'importe quoi en intérieur (lors de mon trajet fin août en TGV, j'ai été effaré par le nombre de passagers qui portaient le masque sous le nez ou qui mangeaient durant le trajet ce qui n'est certes pas interdit mais, quand on a compris le problème de la contamination par aérosols, on fait l'effort de différer un peu son repas).
avatar
meevadeborah
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par meevadeborah le Ven 4 Sep 2020 - 14:06
@Audrey a écrit:Oui, ça me paraît de bon sens, merci Pogonophile!

Non, dans tous les cas il ne faut pas citer de nom, il est dit, dans le RSST, rubrique "manuel utilisateur", objectif de l'application, remarques :

Il est demandé :
De ne mentionner aucune information nominative (obligation CNIL). Il pourra vous être demandé de compléter, par un autre moyen, votre signalement.


Clecle78
Clecle78
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 le Ven 4 Sep 2020 - 14:14
Eh bien différer son repas quand tu as 7 h de train dans une voiture non climatisée vazy ! Franchement cette hystérie accusatrice et culpabilisante en écho à la même hystérie lors du confinement pour les sorties et déplacements est effrayante ! Et voilà la dénonciation sur le registre CHSCT... C'est vrai que ça fait râler quand collègues et élèves font n'importe quoi mais si un minimum de raison avait été gardé sur le masque en extérieur et sur les demi groupe en intérieur ça irait franchement mieux. Ici il fait 33 degrés et plus de 35 dans ma salle. Comment ne pas comprendre les petits écarts ? Le vrai coupable c'est le ministre et son impreparation pitoyable et mortifère, pas les collègues ni les élèves.
avatar
meevadeborah
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par meevadeborah le Ven 4 Sep 2020 - 14:23
@Clecle78 a écrit:Eh bien différer son repas quand tu as 7 h de train dans une voiture non climatisée vazy ! Franchement cette hystérie accusatrice et culpabilisante en écho à la même hystérie lors du confinement pour les sorties et déplacements  est  effrayante ! Et voilà la dénonciation sur le registre CHSCT... C'est vrai que ça fait râler quand collègues et élèves font n'importe quoi mais si un minimum de raison avait été gardé sur le masque en extérieur et sur les demi groupe en intérieur ça irait franchement mieux. Ici il fait 33 degrés et plus de 35 dans ma salle. Comment ne pas comprendre les petits écarts ? Le vrai coupable c'est le ministre et son impreparation pitoyable et mortifère, pas les collègues ni les élèves.

Pour le RSST, moi je ne faisais que mettre en garde sur la façon de le remplir, ce que nous avons fait dans le passé pour des problèmes tout à fait différents.
Il est vrai, je trouve, que beaucoup de personnes scrutent autour et font des réflexions sur tout le monde, qui fait pas bien ci, ou ça, sans se demander la proportion que cela représente.
Nous, dans l'ensemble, les élèves portent très bien le masque (c'était le cas en mai-juin aussi).
Les collègues aussi.
Mais c'est vrai que parfois, il suffit d'une seule personne pour énerver. Une prof ne porte pas le masque en salle des profs. Elle ne demande pas si ça pose problème, alors qu'il y a des personnels à risque à côté. Quel choix reste-t-il aux personnes qui se sentent en danger... Quitter la pièce alors que c'est l'endroit où il y a les ordinateurs (je peux dire les parce que le pluriel commence à 2, hein) et la photocopieuse ?
Il faudrait une pièce spéciale pour les sans masque, comme dans le temps on avait la pièce fumeur (c'est une blague, pas une vraie proposition) !
Eleanor
Eleanor
Niveau 4

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Eleanor le Ven 4 Sep 2020 - 14:28
Pardon, mais vous faites comment le cours avec un masque( /visière?), vous parvenez à vous faire entendre? J'ai un mal de gorge chronique et je ne peux pas élever la voix. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 3795679266 Suspect
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par RogerMartin le Ven 4 Sep 2020 - 14:35
La visière ne protège en rien le porteur. J'ai parlé en masque à distance d'un groupe, il faut poser la voix et parler un peu moins vite, mais pas de souci. Evidemment, il faut du silence dans la salle...

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Clecle78
Clecle78
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 le Ven 4 Sep 2020 - 14:36
Oui meevadeborah, j'avais compris mais je trouve affreuse cette atmosphère en salle des profs et je m'inclus dedans ... J'avoue que le collègue aux abonnés absents tout le confinement ( une demi page d'exercices en trois mois) et qui se baladait masque sous le nez tout à l'heure m'a bien gonflée. C'est ça qui est terrible je trouve. D'un côté on comprend les écarts et de l'autre on les réprouve...

Ponocrates
Ponocrates
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Ponocrates le Ven 4 Sep 2020 - 14:41
@Proton a écrit:
@Tangleding a écrit:Vous faites vraiment des retours d'expérience sur la base de 3 jours de cours ? Ça me laisse rêveur.

3 jours de cours, mais à Paris la vie normale a repris depuis plus d'une semaine déjà. Pas de cataclysme sanitaire ... les urgences toujours avec le même niveau de remplissage pour cette nouvelle maladie.
J'espère comme vous qu'il n'y aura pas de deuxième vague.
Mais contrairement à vous j'ai conscience:
-qu'il faut 3 à 14 jours pour déclarer la maladie après avoir été contaminé;
- qu'une fois malade, les cas graves mettent en moyenne 15 jours pour être hospitalisés;
-que l'utilisation des masques et - quand c'est respecté- le lavage des mains, les distances de sécurité, réduisent l'exposition au virus et qu'une moindre exposition fait signifiant moindre charge virale, la maladie est donc moins grave;
- que si les mesures citées plus haut sont moins respectées - au hasard parce que les gens prennent plus les TC et font n'importe quoi avec les masques- l'exposition et la charge virale augmenteront...
Alors j'espère que les médecins savant un peu mieux quoi donner dès les premiers sympômes, qu'ils savent un peu mieux quoi faire à l'hôpital - une étude indiquait que l'intubation n'était pas du tout une bonne idée- etc. Mais, même si cela me fait suer, dans tous les sens du terme, je ne réclame pas la suppression de ces mesures, puisque c'est la seule chose que le gouvernement veut bien faire - on attendra longtemps les masques inclusifs, les réductions d'effectifs, l'ouverture des fenêtres dans tous les bahuts et des salles plus grandes, parce que tout cela, vous comprenez coûte cher, alors que les masques ce sont les citoyens qui les payent de leurs deniers...


_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "/ "As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
zigmag17
zigmag17
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par zigmag17 le Ven 4 Sep 2020 - 14:43
@Eleanor a écrit:Pardon, mais vous faites comment le cours avec un masque( /visière?), vous parvenez à vous faire entendre? J'ai un mal de gorge chronique et je ne peux pas élever la voix.  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 3795679266 Suspect

Je porte des masques jetables la plupart du temps, que je trouve moins gênants que les lavables car moins épais et étouffants (impression subjective). Je respire le plus profondément possible, je pose ma voix, j'articule au maximum et je règle le débit pour ne pas parler trop vite. Je demande systématiquement à un élève de reformuler ce que je viens de dire. Ca marche plutôt bien pour l'instant mais nous ne sommes qu'au tout début de l'année, ce qui explique le silence quasi religieux qui enrobe chaque heure de cours (ça ne durera pas, je sais:abi:). Et puis j'ai pratiqué un peu de théâtre et beaucoup de chant, ce qui doit aider.
En revanche à l'inverse c'est rude: le nombre de marmotteurs bredouillants inaudibles quand ils proposent une réponse ou quand ils lisent un texte à haute( ?) voix a explosé! Et là c'est vite pénible Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 2790680366
Eleanor
Eleanor
Niveau 4

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Eleanor le Ven 4 Sep 2020 - 14:46
Merci @RogerMartin.

@Marxou a écrit:Je pense qu'il y a un petit problème. On est tous là, profs, comme d'hab,  comme de bons élèves appliqués à essayer d'interpréter et appliquer l'absence de  directives  claires d'un ministère à la dérive, qui n'a absolument rien pensé ni prévu quoi que ce  soit en cas de covid avéré dans un établissement, de fermeture de classe, de possibilités de distanciel,  de jour de carence, ..etc, etc.... Non mais vous n'en avez pas marre? De vous comporter en "élèves sérieux" déboussolés par les injonctions contradictoires, ineptes ou absentes de l'EN? Alors qu'une épidémie qui a causé plus de 30000 morts repart de plus belle? Trop bon, trop con....trop.... C'est peut-être la définition du prof. Ce n'est pas à nous de gérer ce merdier. Encore une fois, le ministère n'a rien foutu alors qu'il avait plus de six mois pour anticiper ce qui était très prévisible. A ce niveau d'incompétence et d'impéritie, je le redis: il faut penser à porter plainte. Nos santé et vie sont en jeu.Tout simplement.
Tellement d'accord. Je suis sidérée que personne n'évoque le droit de retrait...
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par RogerMartin le Ven 4 Sep 2020 - 14:47
@Eleanor Et sinon je prévois d'apporter une petite clochette pour les TD, dont le tintement voudra dire "répétez je n'ai pas compris", et je vais inciter les étudiants à s'équiper de même ;-)

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Moonchild le Ven 4 Sep 2020 - 14:58
@Clecle78 a écrit:Eh bien différer son repas quand tu as 7 h de train dans une voiture non climatisée vazy !

Là c'était simplement 3h de trajet dans une voiture parfaitement climatisée.
Et, pour des trajets plus longs, on peut prévoir une petite collation qui ne dure pas plus de 5 ou 10 minutes au lieu, comme j'ai pu l'observer, de passer au moins une demi-heure à mâchouiller tout en entretenant avec ses camarades de voyage une discussion à vive voix ponctuée de tranches de franche rigolades, évidemment sans masque.
Je déteste porter le masque et, bien que je me considère comme hautement égoïste, j'arrive quand même à accepter l'idée de sacrifier une part de mon confort individuel pour une protection collective aussi imparfaite soit-elle (je ne parle pas ici du port du masque généralisé en extérieur qui, en l'état actuel des connaissances, me laisse particulièrement dubitatif).


@Eleanor a écrit:Pardon, mais vous faites comment le cours avec un masque( /visière?), vous parvenez à vous faire entendre? J'ai un mal de gorge chronique et je ne peux pas élever la voix. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 3795679266 Suspect

J'ai la chance d'avoir une voix qui porte et, même si c'est plus fatiguant et plus étourdissant, j'ai été surpris de constater hier que ce n'était pour moi pas aussi difficile que je le craignais de faire cours avec un masque. Maintenant, il est évident que ça va être plus compliqué pour d'autres collègues et, pour une fois, je crois que je vais réussir à mieux m'adapter alors que d'habitude je suis plutôt un boulet.


@RogerMartin a écrit:La visière ne protège en rien le porteur. J'ai parlé en masque à distance d'un groupe, il faut poser la voix et parler un peu moins vite, mais pas de souci. Evidemment, il faut du silence dans la salle...

La visière ne protège pas non plus les autres de la contamination par aérosols, elle n'est utile que quand on a prévu de postillonner à proximité de ses interlocuteurs. Sauf cas très spécifique, il vaudrait mieux laisser tomber une bonne fois pour toutes cette fausse solution.
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par RogerMartin le Ven 4 Sep 2020 - 15:01
@Moonchild a écrit:
@Clecle78 a écrit:Eh bien différer son repas quand tu as 7 h de train dans une voiture non climatisée vazy !

Là c'était simplement 3h de trajet dans une voiture parfaitement climatisée.
Et, pour des trajets plus longs, on peut prévoir une petite collation qui ne dure pas plus de 5 ou 10 minutes au lieu, comme j'ai pu l'observer, de passer au moins une demi-heure à mâchouiller tout en entretenant avec ses camarades de voyage une discussion à vive voix ponctuée de tranches de franche rigolades, évidemment sans masque.
Je déteste porter le masque et, bien que je me considère comme hautement égoïste, j'arrive quand même à accepter l'idée de sacrifier une part de mon confort individuel pour une protection collective aussi imparfaite soit-elle (je ne parle pas ici du port du masque généralisé en extérieur qui, en l'état actuel des connaissances, me laisse particulièrement dubitatif).


@Eleanor a écrit:Pardon, mais vous faites comment le cours avec un masque( /visière?), vous parvenez à vous faire entendre? J'ai un mal de gorge chronique et je ne peux pas élever la voix.  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 3795679266 Suspect

J'ai la chance d'avoir une voix qui porte et, même si c'est plus fatiguant et plus étourdissant, j'ai été surpris de constater hier que ce n'était pour moi pas aussi difficile que je le craignais de faire cours avec un masque. Maintenant, il est évident que ça va être plus compliqué pour d'autres collègues et, pour une fois, je crois que je vais réussir à mieux m'adapter alors que d'habitude je suis plutôt un boulet.


@RogerMartin a écrit:La visière ne protège en rien le porteur. J'ai parlé en masque à distance d'un groupe, il faut poser la voix et parler un peu moins vite, mais pas de souci. Evidemment, il faut du silence dans la salle...

La visière ne protège pas non plus les autres de la contamination par aérosols, elle n'est utile que quand on a prévu de postillonner à proximité de ses interlocuteurs. Sauf cas très spécifique, il vaudrait mieux laisser tomber une bonne fois pour toutes cette fausse solution.
Pour la visière, son seul intérêt c'est de protéger les muqueuses des yeux, en sus du port d'un masque donc. Je n'en vois effectivement pas trop l'intérêt en cours surtout si on a déjà des lunettes de vue...

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
VinZT
VinZT
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par VinZT le Ven 4 Sep 2020 - 15:03
N'ayant pas cours le jeudi et n'étant pas PP j'ai repris ce matin. Un petit sachet de 5 masques-slip m'attendait dans mon casier. On nous a promis de les renouveler. Dans ma salle, un rouleau d'essuie-tout, du gel hydrotruc et un pschit-pschit de désinfectant. Les élèves ont leur masque.
Ce qui m'enquiquine ce n'est pas tellement de hausser le ton mais :
- les mouvements de mâchoire font monter le masque sous mes yeux
- li y a de la buée dans mes lunettes de quinqua, rien à faire, barrette ou pas
- les élèves qui n'articulent pas, je ne les comprends plus, là où avant le mouvement des lèvres m'aidait.

Sinon, sur 5 terminales générales, à ce jour, le nombre d'élèves ayant choisi l'option maths expertes est … de deux.
Merci M. Blanquer, mission accomplie.

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par trompettemarine le Ven 4 Sep 2020 - 15:09
@Eleanor a écrit:Pardon, mais vous faites comment le cours avec un masque( /visière?), vous parvenez à vous faire entendre? J'ai un mal de gorge chronique et je ne peux pas élever la voix.  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 3795679266 Suspect

J'ai acheté un amplificateur. Il faut bien mettre le micro devant la bouche (masquée). On n'a plus besoin de pousser la voix.
Néanmoins, il est fréquent en début d'année d'avoir la voix fatiguée parce qu'on a perdu les réflexes (poser sa voix, respirer correctement), avec ou sans le masque. Quand tu rentres chez toi, parle le moins possible et chuchote. Si ton mal de gorge persiste et qu'il n'est pas lié à une angine, n'hésite pas à aller voir un phoniatre pour vérifier l'état des cordes vocales que nous soumettons toute l'année à un marathon, même si nous ne crions pas.
MendianteRousse
MendianteRousse
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par MendianteRousse le Ven 4 Sep 2020 - 15:17
Bonjour à tous,

Au risque d'enfoncer une porte ouverte (et vous verrez que c'est le sujet en plus...)

Au cours d'une discussion informelle, quelqu'un m'a mis la puce à l'oreille ce matin : j'expliquais que j'avais fait cours fenêtres ouvertes ; or, il paraît qu'il ne faut pas ouvrir les fenêtres pendant le cours (justement) pour éviter de créer un mouvement d'air qui favoriserait la circulation du virus (des aérosols).

Je croyais qu'il fallait justement faire cours fenêtres ouvertes, pouvez-vous me dire ce qu'il en est réellement ?
Je viens de re vérifier les "affiches" téléchargeables sur le site du ministère : il est écrit "Aération des locaux pendant le nettoyage" sur ce sujet précisément (https://www.education.gouv.fr/covid19-affiches-pour-les-ecoles-et-etablissements-305657).

Avez-vous des éléments plus clairs ?

Désolée si ma question paraît stupide mais j'ai le doute maintenant ^^'...
Merci

_________________
Figaro : De l'esprit, pour s'avancer ? Monseigneur se rit du mien. Médiocre et rampant, et l'on parvient à tout.
Les girouettes se rouillèrent ; la lune fondit les nuées gris de perle ; la pluie ne tomba plus que goutte à goutte des bords du toit, et la brise, ouvrant ma fenêtre mal close, jeta sur mon oreiller les fleurs de mon jasmin secoué par l'orage. "La ronde sous la cloche", Aloysius Bertrand
zigmag17
zigmag17
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par zigmag17 le Ven 4 Sep 2020 - 15:17
@RogerMartin a écrit:@Eleanor Et sinon je prévois d'apporter une petite clochette pour les TD, dont  le tintement voudra dire "répétez je n'ai pas compris", et je vais inciter les étudiants à s'équiper de même ;-)

Si je demande à chacun de mes élèves d'apporter sa petite clochette ça va être un beau bordel dans cinq minutes comme dirait l'autre!!!! Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 437980826 Mais j'adore l'idée!!!! abi


Dernière édition par zigmag17 le Ven 4 Sep 2020 - 15:18, édité 1 fois
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum