Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
zigmag17
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par zigmag17 le Ven 4 Sep 2020 - 15:17
@RogerMartin a écrit:@Eleanor Et sinon je prévois d'apporter une petite clochette pour les TD, dont  le tintement voudra dire "répétez je n'ai pas compris", et je vais inciter les étudiants à s'équiper de même ;-)

Si je demande à chacun de mes élèves d'apporter sa petite clochette ça va être un beau bordel dans cinq minutes comme dirait l'autre!!!! Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 437980826 Mais j'adore l'idée!!!! abi


Dernière édition par zigmag17 le Ven 4 Sep 2020 - 15:18, édité 1 fois
nad81
nad81
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par nad81 le Ven 4 Sep 2020 - 15:17
Ben je fais partie de ceux que les incartades au masque hérissent...
Je déteste porter le masque d'autant qu'il accentue mes nausées. Mais c'est un moindre mal entre ça et le risque de choper le Covid. Et pourtant je déguste hein!
Alors oui quand je vois des collègues porter des masques que tout le monde sait pas protecteurs (des bricolés mais bien amples de partout pour bien respirer dixit leurs propres propos -enjoy-), quand les masques passent sous le nez voir sous le menton ou au coude je vois rouge.
Je ne supporte pas qu'une personne prenne le risque pour moi et encore moins pour mon bébé, je vire mère louve oui et je l'assume.
C'est dur de porter un masque? Ben moi je le porte et j'ai des difficultés bonus mais il faut le faire. Personne n'a à prendre de risque pour les autres puisque le masque c'est surtout ça: protéger les autres. Et je trouve ce comportement hallucinant de la part de professeurs qui parlent toujours de respect, d'éducation civique et qui régulièrement se retrouvent à faire des rappels de morale aux élèves.
Comment je peux demander à un élève de respecter les autres si moi dès que je peux je prends des risques pour les autres et décide pour eux en m'exemptant du règlement...?
Alors c'est quoi le pire...? Dénoncer? Oui dans l'absolu je n'aime pas ça. Mais il ne faut pas oublier le comportement qui mène à ça: une personne qui prend des risques avec la santé des autres et qui l'impose.
Dans un de mes collèges j'ai reçu un mail très décomplexé pour m'inviter à une sortie d'intégration avec revendiqués sans le masque et pique nique à partager. Je ne viens pas. Mais ça promet pour la salle des profs!
Ce que je vois c'est combien la problématique du masque met en question notre sens du vivre ensemble et du collectif. Et visiblement il n'y a pas de quoi être fiers dans certains endroits en France!
HORA
HORA
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par HORA le Ven 4 Sep 2020 - 15:22
D'accord avec @Marxou et @dandelion, comment peut-on accepter cette rentrée ? Je le redis, j'ai carrément honte. Un lot de masques slip dans le casier jusqu'à Toussaint, des oscillo battants soigneusement verrouillés, des salles pleines à ras bord, tout ça nous hurle que notre santé et celle des parents, le Men n'en a rien à foutre, l'essentiel c'est que le ministère et les collectivités territoriales soient couverts juridiquement et que ça coûte pas cher aux winners. Honte.


Dernière édition par HORA le Ven 4 Sep 2020 - 15:25, édité 1 fois
avatar
Melyne5
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Melyne5 le Ven 4 Sep 2020 - 15:24
@nad81 a écrit:Ben je fais partie de ceux que les incartades au masque hérissent...
Je déteste porter le masque d'autant qu'il accentue mes nausées. Mais c'est un moindre mal entre ça et le risque de choper le Covid. Et pourtant je déguste hein!
Alors oui quand je vois des collègues porter des masques que tout le monde sait pas protecteurs (des bricolés mais bien amples de partout pour bien respirer dixit leurs propres propos -enjoy-), quand les masques passent sous le nez voir sous le menton ou au coude je vois rouge.
Je ne supporte pas qu'une personne prenne le risque pour moi et encore moins pour mon bébé, je vire mère louve oui et je l'assume.
C'est dur de porter un masque? Ben moi je le porte et j'ai des difficultés bonus mais il faut le faire. Personne n'a à prendre de risque pour les autres puisque le masque c'est surtout ça: protéger les autres. Et je trouve ce comportement hallucinant de la part de professeurs qui parlent toujours de respect, d'éducation civique et qui régulièrement se retrouvent à faire des rappels de morale aux élèves.
Comment je peux demander à un élève de respecter les autres si moi dès que je peux je prends des risques pour les autres et décide pour eux en m'exemptant du règlement...?
Alors c'est quoi le pire...? Dénoncer? Oui dans l'absolu je n'aime pas ça. Mais il ne faut pas oublier le comportement qui mène à ça: une personne qui prend des risques avec la santé des autres et qui l'impose.
Dans un de mes collèges j'ai reçu un mail très décomplexé pour m'inviter à une sortie d'intégration avec revendiqués sans le masque et pique nique à partager. Je ne viens pas. Mais ça promet pour la salle des profs!
Ce que je vois c'est combien la problématique du masque met en question notre sens du vivre ensemble et du collectif. Et visiblement il n'y a pas de quoi être fiers dans certains endroits en France!

Merci pour ce message Nad 81.😉
VinZT
VinZT
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par VinZT le Ven 4 Sep 2020 - 15:28
@MendianteRousse a écrit:Bonjour à tous,

Je croyais qu'il fallait justement faire cours fenêtres ouvertes, pouvez-vous me dire ce qu'il en est réellement ?
Je viens de re vérifier les "affiches" téléchargeables sur le site du ministère : il est écrit "Aération des locaux pendant le nettoyage" sur ce sujet précisément (https://www.education.gouv.fr/covid19-affiches-pour-les-ecoles-et-etablissements-305657).

Pas de réponse officielle, mais en ce qui me concerne, sous mes tropiques et dans ma salle non climatisée, c'est jalousies ouvertes (celles qui fonctionnent), plus portes ouvertes de l'autre côté.
Maintenant portes et fenêtres ouvertes, on se rapproche des conditions qu'il y a à l'extérieur, non ? On va pas arrêter le vent …

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
MendianteRousse
MendianteRousse
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par MendianteRousse le Ven 4 Sep 2020 - 15:31
Hé bien c'est ce que j'ai fait ce matin (sans être sous les tropiques). Mais on m'a fait sentir que ce n'était pas pertinent abi
Circulation de l'air = circulation du virus. Non ?
Sauf que rien d'officiel effectivement, d'où ma question ici Very Happy
Merci

_________________
Figaro : De l'esprit, pour s'avancer ? Monseigneur se rit du mien. Médiocre et rampant, et l'on parvient à tout.
Les girouettes se rouillèrent ; la lune fondit les nuées gris de perle ; la pluie ne tomba plus que goutte à goutte des bords du toit, et la brise, ouvrant ma fenêtre mal close, jeta sur mon oreiller les fleurs de mon jasmin secoué par l'orage. "La ronde sous la cloche", Aloysius Bertrand
avatar
Melyne5
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Melyne5 le Ven 4 Sep 2020 - 15:36
@MendianteRousse a écrit:Hé bien c'est ce que j'ai fait ce matin (sans être sous les tropiques). Mais on m'a fait sentir que ce n'était pas pertinent abi
Circulation de l'air = circulation du virus. Non ?
Sauf que rien d'officiel effectivement, d'où ma question ici Very Happy
Merci
Je ne sais pas copier le schéma déjà donné sur ce fil qui résume les risques :


https://www.bfmtv.com/sante/infographie-sans-masque-en-criant-quand-risquez-vous-le-plus-d-etre-contamine-au-covid-19_AN-202009040185.html


MendianteRousse
MendianteRousse
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par MendianteRousse le Ven 4 Sep 2020 - 15:41
Merci !

_________________
Figaro : De l'esprit, pour s'avancer ? Monseigneur se rit du mien. Médiocre et rampant, et l'on parvient à tout.
Les girouettes se rouillèrent ; la lune fondit les nuées gris de perle ; la pluie ne tomba plus que goutte à goutte des bords du toit, et la brise, ouvrant ma fenêtre mal close, jeta sur mon oreiller les fleurs de mon jasmin secoué par l'orage. "La ronde sous la cloche", Aloysius Bertrand
Esméralda
Esméralda
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Esméralda le Ven 4 Sep 2020 - 16:03
@HORA a écrit:D'accord avec @Marxou et @dandelion, comment peut-on accepter cette rentrée ? Je le redis, j'ai carrément honte. Un lot de masques slip dans le casier jusqu'à Toussaint, des oscillo battants soigneusement verrouillés, des salles pleines à ras bord, tout ça nous hurle que notre santé et celle des parents, le Men n'en a rien à foutre, l'essentiel c'est que le ministère et les collectivités territoriales soient couverts juridiquement et que ça coûte pas cher aux winners. Honte.

UN SEUL masque posé dans nos casiers ce matin !!! Et il est sans doute trop petit pour moi si c'est le même genre de daube qu'en juin. Je suis furieuse.
avatar
User17095
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par User17095 le Ven 4 Sep 2020 - 16:32
@llaima a écrit:
pogonophile a écrit:
@llaima a écrit:Oui qu'on revienne au moins à un protocole soutenable c'est-à-dire pas de masque pour tous dans les espaces extérieurs et en classe pas de masque pour les enseignants. De toute manière la partie inadéquate du protocole est abandonnée naturellement. Dans mon établissement aux espaces verts très étendus personne (à part les obsédés congénitaux du règlement intérieur)ne va rappeler à l'ordre des élèves qui n'ont pas le masque sur le nez sur les gazons durant les périodes de pause, de même une grande partie d'entre nous retirons le masque en cours quand on en a besoin surtout que nous avons de vastes salles bien aérées qui permettent une bonne distanciation. Il faut que les règles reprennent contact avec la réalité de la vie d'un établissement scolaire et qu'on sorte de la folie réglementaire dans lequel nous sommes entrés car non faire cours normalement avec un masque ce n'est pas possible!

C'est quoi le message éducatif quand on négocie chaque règle et qu'on s'en accommode quand ça nous arrange ?
"Boah, ça va" ne peut pas être une réponse à chaque contrainte !

Outre le fait que chacun s'improvise épidémiologiste, d'un point de vue professionnel je trouve ça hyper choquant. "Le RI c'est quand ça me convient, sinon c'est pour des obsédés congénitaux" ?!

Et le message éducatif qu'on envoie en faisant appliquer à la lettre des réglementations absurdes qui seront contredites dans quelques jours ou quelques semaines? Voilà le problème! Bien sûr que je préférerais être en accord avec des dispositions prises de manière rationnelle, mais voilà on est entré dans l'absurde et donc on s'adapte, on contourne, on ne fait pas appliquer les dispositions tant c'est n'importe quoi!

Je ne sais pas si c'est absurde, je n'ai ni la prétention d'être épidémiologiste, ni assez au courant de l'évolution de l'épidémie. J'ai bien un avis, mais il n'est fondé que sur des convictions, donc n'a pas grande valeur, ainsi je me garde d'y faire référence. Toi apparemment tu sais et tu as bien de la chance.

Il n'en demeure pas moins que lorsqu'il y a une règle, et qu'on ne la respecte pas, on se met en faute. C'est le principe.
Alors individuellement, on peut toujours se dire "j'en assume les conséquences", voire "je fais acte de désobéissance civile." Cela concerne le citoyen.
Mais dans le cadre professionnel, quand on est éducateur, c'est un peu plus compliqué, parce qu'on met à bas sa propre légitimité. Sur quoi s'appuyer en effet, pour interdire à des lycéens de fumer sur la pelouse ? Ou de mettre un voile ? S'ils répondent "moi je la trouve absurde cette règle", on leur répond quoi ? "Moi aussi il y a des règles que je trouve absurdes et je refuse de les respecter, mais c'est pas pareil" ?
Cléopatra2
Cléopatra2
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cléopatra2 le Ven 4 Sep 2020 - 16:35
+1 avec Pogonophile. Il y a des gens terrifiants.
Eleanor
Eleanor
Niveau 4

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Eleanor le Ven 4 Sep 2020 - 16:46
Merci pour les conseils, rdv chez un ORL prévu pour la fin du mois, par ce que ça fait un moment que j'ai ce problème. En revanche, @trompettemarine chuchoter tire plus sur les cordes vocales, pas mal pour l'amplificateur vocal, dommage que l'EN ne nous le fournisse pas (oui, je sais, je peux rêver).

NB: Le covid compte comme maladie professionnelle ou pas?
piesco
piesco
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par piesco le Ven 4 Sep 2020 - 16:57
@Clecle78 a écrit:Oui meevadeborah, j'avais compris mais je trouve affreuse cette atmosphère en salle des profs et je m'inclus dedans ... J'avoue que le collègue aux abonnés absents tout le confinement ( une demi page d'exercices en trois mois) et qui se baladait masque sous le nez tout à l'heure m'a bien gonflée. C'est ça qui est terrible je trouve. D'un côté on comprend les écarts et de l'autre on les réprouve...


Pas vraiment.
Porter un masque et se désinfecter les mains à tout va n'est pas ce qui me plait le plus dans la vie, mais penser que je peux être contaminée et contaminer à mon tour est pour moi pire que tout.
ProvençalLeGaulois
ProvençalLeGaulois
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par ProvençalLeGaulois le Ven 4 Sep 2020 - 17:05
Je ne sais pas pourquoi vous persistez tous à réagir aux posts d'Ilaima ou Dinimip qui sont volontairement trollesques.
Je ne suis pas particulièrement angoissée par la situation actuelle et je suis carrément réfractaire au port du masque à l'extérieur, mais tous leurs posts me paraissent hors sol.

_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
avatar
Ramanujan974
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Ramanujan974 le Ven 4 Sep 2020 - 17:13
Vous voulez rire ?
CHSCTA ici à la Réunion.
Le discours officiel est : "les masques en tissu ne sont pas des EPI".
Donc le rectorat n'a pas à s'occuper de l'entretien, entre autres.

https://snalc-reunion.com/
chercher "compte-rendu du CHCSTA du 31 août"
avatar
jeromebr
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par jeromebr le Ven 4 Sep 2020 - 17:15
pogonophile a écrit:
@llaima a écrit:
pogonophile a écrit:
@llaima a écrit:Oui qu'on revienne au moins à un protocole soutenable c'est-à-dire pas de masque pour tous dans les espaces extérieurs et en classe pas de masque pour les enseignants. De toute manière la partie inadéquate du protocole est abandonnée naturellement. Dans mon établissement aux espaces verts très étendus personne (à part les obsédés congénitaux du règlement intérieur)ne va rappeler à l'ordre des élèves qui n'ont pas le masque sur le nez sur les gazons durant les périodes de pause, de même une grande partie d'entre nous retirons le masque en cours quand on en a besoin surtout que nous avons de vastes salles bien aérées qui permettent une bonne distanciation. Il faut que les règles reprennent contact avec la réalité de la vie d'un établissement scolaire et qu'on sorte de la folie réglementaire dans lequel nous sommes entrés car non faire cours normalement avec un masque ce n'est pas possible!
C'est quoi le message éducatif quand on négocie chaque règle et qu'on s'en accommode quand ça nous arrange ?
"Boah, ça va" ne peut pas être une réponse à chaque contrainte !

Outre le fait que chacun s'improvise épidémiologiste, d'un point de vue professionnel je trouve ça hyper choquant. "Le RI c'est quand ça me convient, sinon c'est pour des obsédés congénitaux" ?!
Et le message éducatif qu'on envoie en faisant appliquer à la lettre des réglementations absurdes qui seront contredites dans quelques jours ou quelques semaines? Voilà le problème! Bien sûr que je préférerais être en accord avec des dispositions prises de manière rationnelle, mais voilà on est entré dans l'absurde et donc on s'adapte, on contourne, on ne fait pas appliquer les dispositions tant c'est n'importe quoi!
Je ne sais pas si c'est absurde, je n'ai ni la prétention d'être épidémiologiste, ni assez au courant de l'évolution de l'épidémie. J'ai bien un avis, mais il n'est fondé que sur des convictions, donc n'a pas grande valeur, ainsi je me garde d'y faire référence. Toi apparemment tu sais et tu as bien de la chance.

Il n'en demeure pas moins que lorsqu'il y a une règle, et qu'on ne la respecte pas, on se met en faute. C'est le principe.
Alors individuellement, on peut toujours se dire "j'en assume les conséquences", voire "je fais acte de désobéissance civile." Cela concerne le citoyen.
Mais dans le cadre professionnel, quand on est éducateur, c'est un peu plus compliqué, parce qu'on met à bas sa propre légitimité. Sur quoi s'appuyer en effet, pour interdire à des lycéens de fumer sur la pelouse ? Ou de mettre un voile ? S'ils répondent "moi je la trouve absurde cette règle", on leur répond quoi ? "Moi aussi il y a des règles que je trouve absurdes et je refuse de les respecter, mais c'est pas pareil" ?
Même si je suis d'accord sur le fond de votre propos (respecter les règles ), je trouve vos comparaisons très hasardeuses
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Danska le Ven 4 Sep 2020 - 17:21
Ah ? Et en quoi seraient-elles "très hasardeuses" ? Moi je les trouve extrêmement pertinentes, donc j'aimerais bien comprendre le point de vue inverse.
avatar
jeromebr
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par jeromebr le Ven 4 Sep 2020 - 17:29
La toxicité de la cigarette ne fait pas débat en France, le port du masque oui.
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Jenny le Ven 4 Sep 2020 - 17:31
Hmm scientifiquement son efficacité est prouvée quand même.

Pogonophile pointe de toute façon un autre aspect : ne pas respecter ni faire respecter le RI quand on est enseignant pose problème et relève selon moi d’une faute professionnelle.
Tivinou
Tivinou
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tivinou le Ven 4 Sep 2020 - 17:35
@Fesseur Pro a écrit:22 établissements scolaires fermés ( 12 à La Réunion et 10 en métropole ) ainsi qu'une centaine de classes.
@M. Blanquer sur Europe 1
Rien que dans un rayon de 100km, dans une zone pas encore rouge et bien épargnée jusqu’ici:
- deux collèges ont reporté leur rentrée,
- une école fermée ce matin pour un cas avéré ( un enfant dont nous avons les frères et sœurs au collège).
Alors 10 établissements en métropole, comment dire?


Dernière édition par Tivinou le Ven 4 Sep 2020 - 17:54, édité 1 fois
Yazilikaya
Yazilikaya
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Yazilikaya le Ven 4 Sep 2020 - 17:37
Je suis PE. On met le masque en présence des élèves.
Mais quand arrive le midi, on tombe le masque. On s'est tous pris les miasmes de nos élèves non masqués (encore aujourd'hui, une élève m'a éternué dessus), alors on profite de cette pause pour respirer. On n'est pas protégé pendant le cours. Donc...
Après, oui, je trouve qu'il y a des règles absurde. Exemple, pour la piscine: 2 vestiaires collectifs (1 fille, 1 garçon). Les élèves ne pourront passer que par six pour chaque vestiaire. Quel intérêt, à part rendre extrêmement difficile la gestion des groupes qui devront attendre leur tour?
avatar
jeromebr
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par jeromebr le Ven 4 Sep 2020 - 17:38
@Jenny a écrit:Hmm scientifiquement son efficacité est prouvée quand même.

Pogonophile pointe de toute façon un autre aspect : ne pas respecter ni faire respecter le RI quand on est enseignant pose problème et relève selon moi d’une faute professionnelle.

J'ai bien explique que j étais d'accord avec pogonophile sur ce point
Pour le débat sur le port du masque je parle notamment de l extérieur
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Danska le Ven 4 Sep 2020 - 17:44
@jeromebr a écrit:La toxicité de la cigarette ne fait pas débat en France, le port du masque oui.

Ah, d'accord. Et pour l'exemple du voile ?
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Jenny le Ven 4 Sep 2020 - 17:47
Enfin là, on parle des établissements scolaires. Ça ne me semble pas absurde que les élèves portent le masque pendant la récré, moment où c’est compliqué de respecter les distances.
Clecle78
Clecle78
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 le Ven 4 Sep 2020 - 17:52
L'efficacité du masque en extérieur n'est absolument pas prouvée. Il est utile dans des extérieurs très fréquentés mais l'imposer partout tout le temps est totalement contre productif. On impose donc une mesure hyper contraignante qui n'est pas justifiée scientifiquement parce qu'on a pas grand chose d'autre à proposer en fait. C'est normal qu'il y ait débat et on n'est pas pour autant un égoïste irresponsable si on critique cette mesure, il me semble.
avatar
jeromebr
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par jeromebr le Ven 4 Sep 2020 - 17:56
@Danska a écrit:
@jeromebr a écrit:La toxicité de la cigarette ne fait pas débat en France, le port du masque oui.

Ah, d'accord. Et pour l'exemple du voile ?

Le masque est un objet à vocation sanitaire
Le voile est un vêtement religieux
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum