Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
llaima
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par llaima le Ven 4 Sep 2020 - 9:46
Mais où en est-on arrivé? Des pages entières pour dire tel ou tel n'a pas bien respecté le port du masque et ainsi met la vie des autres en danger... Faut pas rêver, masque ou pas si l'épidémie doit repartir elle repartira et ces derniers ne donnent qu'un sentiment de sécurité mais pas de vraie sécurité. L'ARS croit que le fait qu'un protocole sanitaire soit appliqué entraîne l'absence de cas contact se fait des illusions, nous sommes en milieu confiné et s'il doit y avoir épidémie il y aura, gestes barrière ou pas. Il ne faut pas tomber dans l'obsession sanitaire à montrer du doigt x qui n'a pas de masque à un moment, Y qui l'a sous le nez... C'est bon, ce n'est pas ça qui va changer la propagation ou non du virus. Les mesures qui ont été adoptées l'ont été pour rassurer par pour protéger, c'est de la politique pas de la santé! Alors ne nous prenons pas la tête pour des mesures politiques plus que sanitaires. Pour l'instant les choses ne sont pas encore trop grave même s'il est vrai que ça commence à se dégrader depuis quelques jours sur les données hospitalières mais il sera temps de s'affoler quand ça deviendra grave si ça le devient. En attendant ça ne vaut pas la peine de faire la guerre des tranchées en salle des profs!
nad81
nad81
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par nad81 le Ven 4 Sep 2020 - 9:48
Je m'interroge suite à mon expérience hier dans un de mes collèges.
Là bas quelques profs sont équipés de masques "maison" qui font froid dans le dos. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Url?sa=i&url=https%3A%2F%2Fcecilediy.com%2Findex
mais faits avec les pieds... comprendre que le masque flotte au niveau du nez et des côtés. Il n'y a pas besoin d'avoir fait médecine pour comprendre que ça ne protège pas, voir que le masque slip a l'air d'être au top de la protection à côté. Mais les collègues les adorent car ils permettent de bien respirer, et pour cause puisque l'air circule le partout sans filtration!
Alors est ce qu'il y a quelque part un texte qui définit le masque grand public? Des normes, quelque chose...? Ou est ce que du moment qu'on a vaguement un truc sur la mouille c'est OK et on ne peut plus rien dire?

Perso je fais mes masques mais ils sont bien adaptés à mon visage, ont 3 couches (+ une poche pour glisser une lingerie type swiffer pour plus de filtration sur une situation plus à risque), je vais sur le site Afnor et j'ai lu plein d'avis et recommandations pour fixer mon modèle final. Je ne suis donc pas contre le home made bien au contraire si ça évite de voir des masques potentiellement contaminés se balader dans la nature et les villes!
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tangleding le Ven 4 Sep 2020 - 9:51
Un article du monde évoque les fermetures d'établissements et de classes.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/09/04/vingt-deux-etablissements-scolaires-fermes-en-france-en-raison-de-cas-averes-de-covid-19_6050926_3224.html

Le ministère a des explications hilarantes :

Trois jours après la rentrée scolaire, des classes – voire des établissements entiers – ont dû fermer leurs portes en raison de cas avérés de Covid-19. Le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé, vendredi 4 septembre sur Europe 1, qu’à ce jour, vingt-deux établissements scolaires étaient fermés en France. Les fermetures sont au nombre de dix en métropole et de douze à La Réunion, sur un total de 60 000, a précisé le ministère.

De plus, « une centaine de classes » sont fermées, « ça varie évidemment chaque jour », a ajouté M. Blanquer, précisant qu’environ 250 protocoles pour des suspicions de cas étaient déclenchés quotidiennement. Ces suspicions sont la plupart du temps « liées à des facteurs externes à l’école, avec des personnes qui, souvent, avaient pu être contaminées avant la rentrée », a-t-il rapporté.

Le ministère a précisé à l’Agence France-Presse (AFP) qu’environ 120 à 130 classes étaient actuellement fermées en raison de cas de Covid-19, en plus des vingt-deux établissements.

Sans blague... la rentrée date maximum d'il y a 3 jours dans 95% des établissements...

_________________
"Never complain, just fight."
avatar
Gaelle25
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Gaelle25 le Ven 4 Sep 2020 - 10:03
J'ai également noté beaucoup de relâchement dans mon établissement, alors qu'on termine à peine notre première semaine de rentrée.
Les élèves sont brassés et sont au contact des uns et des autres au self (s'il y a un contagieux dans le lot, c'est mort) puis remettent machinalement leur masque (plus ou moins bien) pour aller en cours.
Sur le lavage des mains, il est quasiment inexistant dans mon bahut.
Pour que tout le protocole soit efficace, il faudrait vraiment l'appliquer de façon rigoureuse ; et dans les faits, le constat est sans appel : on n'y arrive pas (par manque de rigueur individuel) ou on ne peut pas y arriver (par manque de logistique institutionnelle).
On se retrouve ainsi dans une situation un peu "entre deux", totalement hypocrite, qui n'a plus aucun sens selon moi.

Je crois que le but du protocole sanitaire pondu par JMB et consort n'est pas de NOUS protéger mais surtout de se protéger LUI.
S'il y a des soucis dans des bahuts, l'institution se retranchera derrière le fait qu'il y avait un protocole et s'il y a eu des cas, c'est (une fois de plus) encore la faute au personnel qui ne l'a pas appliqué correctement.
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par trompettemarine le Ven 4 Sep 2020 - 10:21
Déjà deux élèves en isolement chez nous (cas contacts) : avec le brassage des classes, on risque d'avoir des élèves ou des professeurs absents régulièrement tout au long de l'année. Je pense que les classes ne seront jamais fermées (c'est impossible en lycée puisque de fait l'idée même de classe n'existe plus : retracer les cas contacts est impossible).
Pour le moment, professeurs et élèves sont très respectueux du port du masque, mais ils ne peuvent s'empêcher de le baisser de temps en temps pour respirer, je ne sais comment cela se passera sur le long terme. Il n'y a quasiment pas de gel dans les classes pour les élèves qui doivent apporter le leur, très peu de lavabos.


Dernière édition par trompettemarine le Ven 4 Sep 2020 - 10:41, édité 1 fois
avatar
Enaeco
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Enaeco le Ven 4 Sep 2020 - 10:27
@Tangleding a écrit:Un article du monde évoque les fermetures d'établissements et de classes.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/09/04/vingt-deux-etablissements-scolaires-fermes-en-france-en-raison-de-cas-averes-de-covid-19_6050926_3224.html

Le ministère a des explications hilarantes :

Trois jours après la rentrée scolaire, des classes – voire des établissements entiers – ont dû fermer leurs portes en raison de cas avérés de Covid-19. Le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé, vendredi 4 septembre sur Europe 1, qu’à ce jour, vingt-deux établissements scolaires étaient fermés en France. Les fermetures sont au nombre de dix en métropole et de douze à La Réunion, sur un total de 60 000, a précisé le ministère.

De plus, « une centaine de classes » sont fermées, « ça varie évidemment chaque jour », a ajouté M. Blanquer, précisant qu’environ 250 protocoles pour des suspicions de cas étaient déclenchés quotidiennement. Ces suspicions sont la plupart du temps « liées à des facteurs externes à l’école, avec des personnes qui, souvent, avaient pu être contaminées avant la rentrée », a-t-il rapporté.

Le ministère a précisé à l’Agence France-Presse (AFP) qu’environ 120 à 130 classes étaient actuellement fermées en raison de cas de Covid-19, en plus des vingt-deux établissements.

Sans blague... la rentrée date maximum d'il y a 3 jours dans 95% des établissements...


Ça paraît évident mais ça ne me semble pas inutile de le rappeler.
Objectif à l'école: que les élèves ne soient pas contaminés au sein de l'établissement.
Et 3 jours après on apprend que de nombreux établissements sont touchés.
Le raccourci est vite fait par certains : "à peine 3j et on ferme, imaginez dans 1 mois ! "
avatar
Lenagcn
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Lenagcn le Ven 4 Sep 2020 - 10:30
Je suis bien d'accord, Gaelle25.
Les CdE et directeurs d'école ont le dos bien bien large.

Le mien envisage la chose comme une gripette, et donne des signaux hypernégatifs : pas de masque en réunion, tables de la salle de déjeuner remises "comme avant" (plus proches); il laisse une collègue porter une visière (ok, elle a eu le covid bien fort en mars, mais bon).

A la cantine, il y a moins de tables pour les espacer. Elles sont prévues pour 6 places ... il y a 7 enfants assis à la plupart.
La cour (déjà chargée à 250 enfants) était remplie de 300 personnes hier midi.

La fermeture partielle n'est , à mon avis, qu'une question de temps.

De façon plus large, je pense que le gouvernement a fait le choix de Dieu reconnaitra les siens l'immunité collective.
A charge pour les fragiles (ah bé non, ceux là vont au boulot) les vieux plus âgés ayant échappé à l'épidémie en mars-avril de se terrer le temps nécessaire si ils le souhaitent / le peuvent.
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par trompettemarine le Ven 4 Sep 2020 - 10:45
L'école n'est pas une priorité. N'oublions pas la brève du canard enchaîné. Nous ne participons pas au redressement de la France.
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Fesseur Pro le Ven 4 Sep 2020 - 11:02
22 établissements scolaires fermés ( 12 à La Réunion et 10 en métropole ) ainsi qu'une centaine de classes.
@M. Blanquer sur Europe 1


Dernière édition par Fesseur Pro le Ven 4 Sep 2020 - 11:11, édité 1 fois

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
nc33
nc33
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par nc33 le Ven 4 Sep 2020 - 11:05
Le choix de l'immunité collective, cela sonne comme une stratégie. C'est plutôt le choix du vivre (et mourir pour certains) avec. Les mesures semblent plus politiques (rassurer, faire tourner l'économie) que sanitaires, mais en même temps les français n'ont jamais montré d'intention collective et massive d'empêcher toute propagation du virus sur le territoire national. Les avis exprimés sur ce forum ne sont sans doute pas bien représentatifs, ou alors ça doit dépendre des zones.
Nous sommes dans un entre-deux mou, avec des mesures un peu contraignantes mais des exceptions qui font qu'on aura quand même une quasi libre circulation du virus entre élèves/personnels, en attendant une hypothétique explosion des réanimations pendant l'hiver, ou au contraire un vaccin dans longtemps.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Ven 4 Sep 2020 - 11:07
@Lenagcn a écrit:Je suis bien d'accord, Gaelle25.
Les CdE et directeurs d'école ont le dos bien bien large.

Le mien envisage la chose comme une gripette, et donne des signaux hypernégatifs : pas de masque en réunion, tables de la salle de déjeuner remises "comme avant" (plus proches); il laisse une collègue porter une visière (ok, elle a eu le covid bien fort en mars, mais bon).

A la cantine, il y a moins de tables pour les espacer. Elles sont prévues pour 6 places ... il y a 7 enfants assis à la plupart.
La cour (déjà chargée à 250 enfants) était remplie de 300 personnes hier midi.

La fermeture partielle n'est , à mon avis, qu'une question de temps.

De façon plus large, je pense que le gouvernement a fait le choix de Dieu reconnaitra les siens l'immunité collective.
A charge pour les fragiles (ah bé non, ceux là vont au boulot) les vieux plus âgés ayant échappé à l'épidémie en mars-avril de se terrer le temps nécessaire si ils le souhaitent / le peuvent.

Peut-être pas à ce point sinon nous la jouerions suédoise sans masques.

Mais il devient clair que les risques d'encombrement des réas, qui avaient justifié le confinement, ont fortement régressé :

https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-les-raisons-de-l-amelioration-de-la-prise-en-charge-des-patients-20200826

«Le risque d’être transféré en réanimation a été divisé par deux entre le début de la vague en mars et sa fin mi-avril, assure le Pr Yazdan Yazdanpanah, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Bichat et membre du Conseil scientifique

Premier progrès, le recours à l’oxygénothérapie à haut débit pour soulager les détresses respiratoires aiguës liées à l’infection par le coronavirus

ce dispositif, appliqué dès l’admission des patients en dette d’oxygène permet dans certains cas d’éviter le recours à l’intubation.

Une autre amélioration du pronostic des malades est venue de l’administration d’un traitement corticoïde usuel et peu coûteux, la dexaméthasone. Une étude parue le 17 juillet dans le New England Journal of Medicine a montré qu’il réduisait sensiblement la mortalité des patients placés sous assistance respiratoire ou recevant de l’oxygène. «Les chercheurs observent aussi une diminution du risque d’être transféré en réanimation sous ventilation mécanique, souligne le Pr Yazdanpanah. C’est important, car cela allégera le poids de la maladie sur le système de soins.» Les corticoïdes sont utilisés de longue date pour leurs propriétés anti-inflammatoires chez des patients en syndrome de détresse respiratoire aiguë.


Cela ne veut pas dire qu'on n'aura pas autant de morts si ça repart encore plus fort que en fin d'hiver, mais que les malades ne resteront pas aussi longtemps dans les services. Or ce n'est pas la peur du nombre de morts qui explique les précautions prises dès mars, sinon le tabac serait interdit, l'alcool proscrit et les véhicules motorisés au garage (je prends exprès trois cas où le risque ne concerne pas que l'usager, mais potentiellement ses contacts).

Le port du masque ne sert dès lors qu'à freiner la pandémie tout en maintenant l'économie en état de marche. Il a en outre l'avantage de faire régresser le nombre d'arrêts de travail pour toutes les autres affections contagieuses aériennes ou tactiles. C'est pour cela que je suis choqué par le retour du délai de carence qui est une contre-mesure sanitaire (et pas que pour cette affection d'ailleurs). C'est plutôt cela qui peut vite tourner à l'hygiénisme en fait : un détournement d'un instrument sanitairement justifié par les incertitudes sur la covid19, afin de réaliser des économies sanitaires plus larges en supprimant tous les contacts humains sociaux porteurs. Mais avant de s'inquiéter de cela, il faut attendre d'avoir une maîtrise meilleure encore de la Covid19 dont nous ne savons pas encore quand et comment elle va se stabiliser et devenir un virus parmi d'autres.

Le gouvernement hésite sans doute à être franc du collier parce que rien n'est complètement sûr tout de même, et aussi sans doute par peur d'un relâchement total si on dit trop les améliorations. C'est un vrai sujet : dans un pays latin où la loi s'impose souvent d'abord par la peur (cf la sécurité routière), faut-il ne parler que des risques et affoler les uns et exaspérer les autres, ou essayer de jouer le civisme? Pour l'école, dire que la prise en charge du covid19 s'améliore aboutirait-il à un rejet du masque dans la durée? C'est l'équation difficile pour nos politiques.

En revanche, les disparités selon les établissements que ce forum montre dans notre pratique vis-à-vis de la loi sont choquantes. Elles ne faciliteront pas la tâche d'enseignement en général dans sa partie éducative...Dans le mien, le chef d'établissement, pourtant jeune et optimiste quant à l'évolution de la situation, a eu une attitude exemplaire et cela a joué dans le respect général (pour l'instant) des consignes.
dandelion
dandelion
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par dandelion le Ven 4 Sep 2020 - 11:27
@Audrey Je voulais dire que ce que tu fais pour améliorer les choses n’est pas l’attitude la plus courante mais que, même si ça sort du lot, il y a toujours un ou deux collègues qui font ce genre de travail de maintenance préventive (ou écopage à fond de cale). Plus tous ceux qui paient leur propre matériel pour travailler, c’est à dire à peu près tout le monde. Toujours est-il que l’institution, comme beaucoup de services publics, s’est habituée à ça, et que, bon an mal an, ça fonctionne, alors on pousse un peu plus, et puis ça tient, et on sait bien que s’il y a un coup dur, ça ne passera plus, mais on espère, et on se dit que si ça a marché si longtemps, ça continuera bien,  ‘fluctuat nec mergitur’.
Le problème c’est que pour atteindre l’immunité collective il faut encore beaucoup de malades. Le but depuis le départ c’est d’éviter la saturation des services de santé, car elle entraîne une surmortalité inévitable, y compris parmi des personnes qui souffrent d’affections non liées au coronavirus. Aux Etats-Unis, beaucoup de gens sont morts dans les couloirs des hôpitaux, ou parce qu’en l’absence d’infirmières, ils retiraient leur masque à oxygène pour se rendre aux toilettes où on les retrouvait morts (si vous ou l’un de vos proches a été hospitalisé, vous savez que la famille assure une partie des tâches, bassin, nourriture, hygiène, ce qui n’est pas possible avec le coronavirus). Le risque est sanitaire, mais aussi politique, d’autant que le gouvernement n’a pas beaucoup de soutien populaire.
Proton
Proton
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Proton le Ven 4 Sep 2020 - 11:54
Bon finalement la semaine se termine bien ... pas de contaminations à ma connaissance, pas de fermeture chez nous ou dans les lycées / collèges voisins.

Peut-on espérer un allègement du protocole à la fin du mois ?
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Ven 4 Sep 2020 - 11:59
@Proton a écrit:Bon finalement la semaine se termine bien ... pas de contaminations à ma connaissance, pas de fermeture chez nous ou dans les lycées / collèges voisins.

Peut-on espérer un allègement du protocole à la fin du mois ?

Les élèves ne sont réellement en fonctionnement normal que depuis jeudi dans les collèges et les lycées qui sont les deux lieux difficiles à gérer sanitairement. Je ne vois pas comment il aurait pu y avoir des contaminations détectées provoquées par l'école après ce bout de semaine. Qu'on ait déjà dû fermer 22 établissements avant même ce premier week-end n'est pas très rassurant sur la suite. À moins, ce qu'on saura pas avant la fin septembre, que les vacances soient plus dangereuses que les cours.
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Iphigénie le Ven 4 Sep 2020 - 12:10
Ici pour l’instant deux classes de primaire fermée, une dans le public, une dans le privé ....
Comme les collèges et les lycées drainent large dans le secteur on se pose quelques questions sur les fratries entre autre...
Dinimip!
Dinimip!
Niveau 4

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Dinimip! le Ven 4 Sep 2020 - 12:11
@Proton a écrit:Bon finalement la semaine se termine bien ... pas de contaminations à ma connaissance, pas de fermeture chez nous ou dans les lycées / collèges voisins.

Peut-on espérer un allègement du protocole à la fin du mois ?

Ça ne devrait pas tarder, au moins pour les enseignants qui pourraient enlever le masque s'ils restent à distance des élèves.

Il n'y a que 22 écoles fermées (sur tout la France ! Autant dire une goutte d'eau...)
Si pas d'emballement la semaine prochaine, le protocole devrait logiquement être allégé, croisons les doigts et espérons que le gouvernement n'applique pas le principe de précaution à l'extrême.
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tangleding le Ven 4 Sep 2020 - 12:28
Vous faites vraiment des retours d'expérience sur la base de 3 jours de cours ? Ça me laisse rêveur.

_________________
"Never complain, just fight."
Dame Jouanne
Dame Jouanne
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Dame Jouanne le Ven 4 Sep 2020 - 12:30
@Proton a écrit:Bon finalement la semaine se termine bien ... pas de contaminations à ma connaissance, pas de fermeture chez nous ou dans les lycées / collèges voisins.

Peut-on espérer un allègement du protocole à la fin du mois ?
Je crois que pour l'allègement, ce n'est pas encore d'actualité, surtout dans les zones rouges.
J'ai déjà une élève absente la semaine prochaine car il y a un cas de contamination dans sa famille. Avec le brassage inévitable des élèves la semaine prochaine qui sera complète, on verra déjà ce que cela donne.
Croire que nous serons autorisés, nous les professeurs dont personne dans les médias ne s'est préoccupé que nous soyons obligés de garder le masque des journées entières tout en s'adressant à un public, me semble un poil optimiste. Nous sommes, masqués, la caution que l'EN fait tout pour endiguer la maladie!
Proton
Proton
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Proton le Ven 4 Sep 2020 - 12:36
@Tangleding a écrit:Vous faites vraiment des retours d'expérience sur la base de 3 jours de cours ? Ça me laisse rêveur.

3 jours de cours, mais à Paris la vie normale a repris depuis plus d'une semaine déjà. Pas de cataclysme sanitaire ... les urgences toujours avec le même niveau de remplissage pour cette nouvelle maladie.

Les élèves sont sérieux en classe avec le masque, j'ai l'impression que c'est le cas un peu partout. Seul point positif, j'ai constaté qu'ils ont tendance à moins parler à leurs voisins.

Maintenant si on pouvait permettre au moins à l'enseignant de le retirer au tableau comme en juin, ça serait un soulagement.

Seul espoir réaliste : que l'on fasse sauter ce port du masque dans la rue à Paris.

EDIT : les choses s'améliorent bien malgré "la rentrée" :

Même si toutes les régions de France métropolitaine ont un facteur de reproduction de l’épidémie de Covid-19 supérieur à 1, l’indicateur est en baisse dans 9 d’entre elles.

Malgré la “progression exponentielle de la transmission du Sars-CoV-2” soulignée par Santé publique France dans son dernier bilan épidémiologique hebdomadaire publié jeudi 3 septembre, un des principaux indicateurs scrutés par les autorités sanitaires semble décroître.

https://www.capital.fr/economie-politique/le-taux-de-reproduction-de-lepidemie-en-baisse-dans-9-regions-notre-carte-de-france-1379596


Dernière édition par Proton le Ven 4 Sep 2020 - 12:48, édité 1 fois
avatar
User17095
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par User17095 le Ven 4 Sep 2020 - 12:48
Les classes et écoles fermées le sont pour des contaminations qui ont eu lieu avant la reprise.
Si vague il doit y avoir en lien avec la rentrée, on ne commencera à la voir qu'en fin de semaine prochaine.
avatar
Ramanujan974
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Ramanujan974 le Ven 4 Sep 2020 - 12:52
@Tangleding a écrit:Un article du monde évoque les fermetures d'établissements et de classes.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/09/04/vingt-deux-etablissements-scolaires-fermes-en-france-en-raison-de-cas-averes-de-covid-19_6050926_3224.html

Le ministère a des explications hilarantes :
Trois jours après la rentrée scolaire, des classes – voire des établissements entiers – ont dû fermer leurs portes en raison de cas avérés de Covid-19. Le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé, vendredi 4 septembre sur Europe 1, qu’à ce jour, vingt-deux établissements scolaires étaient fermés en France. Les fermetures sont au nombre de dix en métropole et de douze à La Réunion, sur un total de 60 000, a précisé le ministère.

De plus, « une centaine de classes » sont fermées, « ça varie évidemment chaque jour », a ajouté M. Blanquer, précisant qu’environ 250 protocoles pour des suspicions de cas étaient déclenchés quotidiennement. Ces suspicions sont la plupart du temps « liées à des facteurs externes à l’école, avec des personnes qui, souvent, avaient pu être contaminées avant la rentrée », a-t-il rapporté.

Le ministère a précisé à l’Agence France-Presse (AFP) qu’environ 120 à 130 classes étaient actuellement fermées en raison de cas de Covid-19, en plus des vingt-deux établissements.
Sans blague... la rentrée date maximum d'il y a 3 jours dans 95% des établissements...
À la Réunion, la rentrée a eu lieu le 17 aout. Pas il y a 3 jours.
llaima
llaima
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par llaima le Ven 4 Sep 2020 - 12:59
Oui qu'on revienne au moins à un protocole soutenable c'est-à-dire pas de masque pour tous dans les espaces extérieurs et en classe pas de masque pour les enseignants. De toute manière la partie inadéquate du protocole est abandonnée naturellement. Dans mon établissement aux espaces verts très étendus personne (à part les obsédés congénitaux du règlement intérieur)ne va rappeler à l'ordre des élèves qui n'ont pas le masque sur le nez sur les gazons durant les périodes de pause, de même une grande partie d'entre nous retirons le masque en cours quand on en a besoin surtout que nous avons de vastes salles bien aérées qui permettent une bonne distanciation. Il faut que les règles reprennent contact avec la réalité de la vie d'un établissement scolaire et qu'on sorte de la folie réglementaire dans lequel nous sommes entrés car non faire cours normalement avec un masque ce n'est pas possible!
amethyste
amethyste
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par amethyste le Ven 4 Sep 2020 - 13:11
Ici, nous avons appris qu'une élève était en quatorzaine. Complètement asymptômatique, elle n'a su qu'elle était contaminée que parce qu'elle a dû faire un test avant une opération dentaire. Sinon, elle faisait la rentrée normalement. Ça a refroidi pas mal de collègues.

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
Il me convient d’être avec les peuples qui meurent, je vous plains d’être avec les rois qui tuent. Victor Hugo
avatar
User17095
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par User17095 le Ven 4 Sep 2020 - 13:17
@llaima a écrit:Oui qu'on revienne au moins à un protocole soutenable c'est-à-dire pas de masque pour tous dans les espaces extérieurs et en classe pas de masque pour les enseignants. De toute manière la partie inadéquate du protocole est abandonnée naturellement. Dans mon établissement aux espaces verts très étendus personne (à part les obsédés congénitaux du règlement intérieur)ne va rappeler à l'ordre des élèves qui n'ont pas le masque sur le nez sur les gazons durant les périodes de pause, de même une grande partie d'entre nous retirons le masque en cours quand on en a besoin surtout que nous avons de vastes salles bien aérées qui permettent une bonne distanciation. Il faut que les règles reprennent contact avec la réalité de la vie d'un établissement scolaire et qu'on sorte de la folie réglementaire dans lequel nous sommes entrés car non faire cours normalement avec un masque ce n'est pas possible!

C'est quoi le message éducatif quand on négocie chaque règle et qu'on s'en accommode quand ça nous arrange ?
"Boah, ça va" ne peut pas être une réponse à chaque contrainte !

Outre le fait que chacun s'improvise épidémiologiste, d'un point de vue professionnel je trouve ça hyper choquant. "Le RI c'est quand ça me convient, sinon c'est pour des obsédés congénitaux" ?!
Dame Jouanne
Dame Jouanne
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Dame Jouanne le Ven 4 Sep 2020 - 13:20
@llaima a écrit:Oui qu'on revienne au moins à un protocole soutenable c'est-à-dire pas de masque pour tous dans les espaces extérieurs et en classe pas de masque pour les enseignants. De toute manière la partie inadéquate du protocole est abandonnée naturellement. Dans mon établissement aux espaces verts très étendus personne (à part les obsédés congénitaux du règlement intérieur)ne va rappeler à l'ordre des élèves qui n'ont pas le masque sur le nez sur les gazons durant les périodes de pause, de même une grande partie d'entre nous retirons le masque en cours quand on en a besoin surtout que nous avons de vastes salles bien aérées qui permettent une bonne distanciation. Il faut que les règles reprennent contact avec la réalité de la vie d'un établissement scolaire et qu'on sorte de la folie réglementaire dans lequel nous sommes entrés car non faire cours normalement avec un masque ce n'est pas possible!
Tu en as de la chance! Ici, à part certaines salles de TP, je cherche... La norme, c'est plutôt 35 à 36 élèves entassés avec le professeur dans un espace assez étroit pour le nombre et des fenêtres qui s'ouvrent d'un quart seulement.
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tangleding le Ven 4 Sep 2020 - 13:21
@Enaeco a écrit:
@Tangleding a écrit:Un article du monde évoque les fermetures d'établissements et de classes.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/09/04/vingt-deux-etablissements-scolaires-fermes-en-france-en-raison-de-cas-averes-de-covid-19_6050926_3224.html

Le ministère a des explications hilarantes :
Trois jours après la rentrée scolaire, des classes – voire des établissements entiers – ont dû fermer leurs portes en raison de cas avérés de Covid-19. Le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé, vendredi 4 septembre sur Europe 1, qu’à ce jour, vingt-deux établissements scolaires étaient fermés en France. Les fermetures sont au nombre de dix en métropole et de douze à La Réunion, sur un total de 60 000, a précisé le ministère.

De plus, « une centaine de classes » sont fermées, « ça varie évidemment chaque jour », a ajouté M. Blanquer, précisant qu’environ 250 protocoles pour des suspicions de cas étaient déclenchés quotidiennement. Ces suspicions sont la plupart du temps « liées à des facteurs externes à l’école, avec des personnes qui, souvent, avaient pu être contaminées avant la rentrée », a-t-il rapporté.

Le ministère a précisé à l’Agence France-Presse (AFP) qu’environ 120 à 130 classes étaient actuellement fermées en raison de cas de Covid-19, en plus des vingt-deux établissements.
Sans blague... la rentrée date maximum d'il y a 3 jours dans 95% des établissements...
Ça paraît évident mais ça ne me semble pas inutile de le rappeler.
Objectif à l'école: que les élèves ne soient pas contaminés au sein de l'établissement.
Et 3 jours après on apprend que de nombreux établissements sont touchés.
Le raccourci est vite fait par certains : "à peine 3j et on ferme, imaginez dans 1 mois ! "
Je pense que la réunion fait partie des 5% que j'ai estimés au doigt mouillé qui ont repris depuis plus de 3 jours.

_________________
"Never complain, just fight."
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum