Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

107 - 22%
99 - 21%
93 - 19%
94 - 20%
53 - 11%
35 - 7%
 
Total des votes: 481
 
Gallia
Niveau 9

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Gallia le Mar 15 Sep - 18:34
Pour ma part, je supporte le masque chirurgical mais, aujourd'hui, j'ai découvert le masque transparent fourni par la maman de mon élève malentendante et là, l'heure de cours a été un calvaire : buée sur la partie en plastique, masque irrespirable si plaqué contre la peau (car trop grand pour moi) et voix, fatigue décuplées... Je vais le rendre à la maman et lui dire que j'attends ceux "homologués" par l'E.N. en espérant que ce ne sera pas du même topo car sinon, cela va être très très très problématique pour moi de faire cours... Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 2314601941
Dame Jouanne
Dame Jouanne
Fidèle du forum

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Dame Jouanne le Mar 15 Sep - 18:41
Je sors de cours et j'affirme : faire cours avec un masque même chirurgical plusieurs heures d'affilé dans des salles où il doit faire dans les 35°C est juste inhumain!!! Gorge sèche, yeux qui piquent car secs aussi, léger mal de tête, sueur qui coule dans le dos et je me demande si je ne devrais pas faire un test d'audition à force de ne pas comprendre ce que les élèves disent à travers le masque... Les masques Dim sont à oublier : ils écrasent le nez et font mal aux oreilles.


Dernière édition par Dame Jouanne le Mar 15 Sep - 18:43, édité 1 fois
Feju
Feju
Niveau 1

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Feju le Mar 15 Sep - 18:43
Hier (ou dimanche), je mettais un message pour dire que tout allait bien avec les masques chirurgicaux.

Aujourd'hui, après une journée de grosses chaleurs, insupportable pour tout le monde: je me retrouve vidé après seulement 3h de cours, mes élèves étaient complètement dissipés (en même temps, faire maths en transpirant dans la salle, j'ai du mal à leur reprocher ...), quand ils n'étaient pas en train de suffoquer (pour ceux qui ont eu la bonne idée de prendre les masques fournis Very Happy ).

La température va légèrement diminuer ces prochains jours, ça devrait être vaguement plus supportable. Mais je trouve que c'est une honte les masques distribués, avec ceux-là je n'aurais jamais pu terminer mon cours aujourd'hui, et ça met aussi dans un mauvais état les élèves, qui ont de plus en plus besoin d'aller à l'infirmerie (les cas d'élèves avec mal de crâne/mal de gorge cumulés monte chaque jour). Un peu de considération pour les enseignants et élèves, ça aurait été un minimum ...
Dame Jouanne
Dame Jouanne
Fidèle du forum

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Dame Jouanne le Mar 15 Sep - 18:45
@Feju a écrit:Hier (ou dimanche), je mettais un message pour dire que tout allait bien avec les masques chirurgicaux.

Aujourd'hui, après une journée de grosses chaleurs, insupportable pour tout le monde: je me retrouve vidé après seulement 3h de cours, mes élèves étaient complètement dissipés (en même temps, faire maths en transpirant dans la salle, j'ai du mal à leur reprocher ...), quand ils n'étaient pas en train de suffoquer (pour ceux qui ont eu la bonne idée de prendre les masques fournis Very Happy ).

La température va légèrement diminuer ces prochains jours, ça devrait être vaguement plus supportable. Mais je trouve que c'est une honte les masques distribués, avec ceux-là je n'aurais jamais pu terminer mon cours aujourd'hui, et ça met aussi dans un mauvais état les élèves, qui ont de plus en plus besoin d'aller à l'infirmerie (les cas d'élèves avec mal de crâne/mal de gorge cumulés monte chaque jour). Un peu de considération pour les enseignants et élèves, ça aurait été un minimum ...
Les miens étaient plutôt assommés par la chaleur...
Danska
Danska
Modérateur

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Danska le Mar 15 Sep - 18:47
Remarque en passant : vous pouvez annuler votre vote si vous souhaitez le modifier, dans ce sondage.
Feju
Feju
Niveau 1

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Feju le Mar 15 Sep - 18:52
@Dame Jouanne a écrit:
@Feju a écrit:Hier (ou dimanche), je mettais un message pour dire que tout allait bien avec les masques chirurgicaux.

Aujourd'hui, après une journée de grosses chaleurs, insupportable pour tout le monde: je me retrouve vidé après seulement 3h de cours, mes élèves étaient complètement dissipés (en même temps, faire maths en transpirant dans la salle, j'ai du mal à leur reprocher ...), quand ils n'étaient pas en train de suffoquer (pour ceux qui ont eu la bonne idée de prendre les masques fournis Very Happy ).

La température va légèrement diminuer ces prochains jours, ça devrait être vaguement plus supportable. Mais je trouve que c'est une honte les masques distribués, avec ceux-là je n'aurais jamais pu terminer mon cours aujourd'hui, et ça met aussi dans un mauvais état les élèves, qui ont de plus en plus besoin d'aller à l'infirmerie (les cas d'élèves avec mal de crâne/mal de gorge cumulés monte chaque jour). Un peu de considération pour les enseignants et élèves, ça aurait été un minimum ...
Les miens étaient plutôt assommés par la chaleur...

Comme quoi d'une classe à l'autre ça peut changer ... Malheureusement pour moi, ça a "énervé" les élèves agités que j'arrive à contrôler en général, et le fait de leur faire des remarques les a semble-t-il rendu plus susceptibles. J'ai tout essayé pour avoir le calme, mais entre ceux allongés sur la table car ils ont du mal à respirer (sans faire d'exagération non plus, moi-même je suffoquais par moment ...), ceux qui s'énervent tout seul, les esprits qui peuvent même s'échauffer entre les élèves à cause de tout ça ... Un cours des plus désagréables, avec une classe qui pourtant n'est pas bien méchante et est contrôlable en général.

Pointàlaligne
Pointàlaligne
Neoprof expérimenté

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Pointàlaligne le Mar 15 Sep - 18:53
Je suis épuisée aussi... La voix se casse... Et la transpiration du visage c'est à la fois pénible et dégoûtant. La peau est irritée sous le masque bien sûr...
Vivement le vaccin...
avatar
volny
Niveau 6

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par volny le Mar 15 Sep - 18:55
@Pointàlaligne a écrit:Je suis épuisée aussi... La voix se casse... Et la transpiration du visage c'est à la fois pénible et dégoûtant. La peau est irritée sous le masque bien sûr...
Vivement le vaccin...
dans combien d'années????
Korémuse
Korémuse
Niveau 7

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Korémuse le Mar 15 Sep - 19:08
Pour ma part, avec un KN 95, j'ai une reserve d'air devant donc cela me parait plus facile à supporter qu'un masque chirurgical pourtant beaucoup plus leger. Mais la chaleur depuis 2 jours est telle que j'ai eu du mal à articuler aujourd'hui.  J'ai fait repeter plusieurs fois des étudiants que je n'entendais tout simplement pas.

Idem pour le mal de gorge et l'essouflement ressenti des qu'il faut faire le moindre effort. Epuisée au bout de 2 heures aujourd'hui alors que j'avais tenu 4h la veille.
Ma fille rentre dégoulinante avec des migraines tous les soirs. Les conditions deviennent difficilement supportables , les élèves ont également bien du mérite.

Enfin, j'ai la sensation bizarre, au niveau des joues et du menton de continuer à porter le masque alors que je ne l'ai plus. Et cela, toute la soirée !
LM
LM
Vénérable

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par LM le Mar 15 Sep - 19:13
Le fait de devoir porter le masque tous les jours toute la journée + temps de midi + réunions = migraines qui ne cessent de se déclencher. Je suis déjà migraineuse au départ mais là...
amour
amour
Expert

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par amour le Mar 15 Sep - 19:18
Le port du masque ne m'a pas gênée outre mesure les premiers jours d'usage: de bonnes migraines trois ou quatre soirs de suite, qui se sont ensuite dissipées, mais les élèves m'entendaient, au point que j'ai repoussé l'achat d'un amplificateur de voix, je pensais m'y faire et je me trompais.
C'est ensuite que ça s'est gâté bien sûr car une fois les tests de positionnement passés, on parle davantage, ma gorge me fait désormais vraiment souffrir constamment au point que je modifie les activités prévues pour avoir à parler un peu moins. Je n'entends pas les élèves, je ne les comprends pas et dois parfois leur demander de répéter jusque 4 fois pour saisir leur propos: je crains que leur belle motivation ne tarisse bien vite. Je ne vois pas les visages des élèves et ai beaucoup de difficulté à interpréter leurs expressions qui se limitent aux yeux: untel les plisse, je pense qu'il n'a pas compris, renseignement pris, il a une conjonctivite ou a oublié ses lunettes et plisse pour accommoder.
Danska
Danska
Modérateur

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Danska le Mar 15 Sep - 19:25
@amour a écrit:Le port du masque ne m'a pas gênée outre mesure les premiers jours d'usage: de bonnes migraines trois ou quatre soirs de suite, qui se sont ensuite dissipées, mais les élèves m'entendaient, au point que j'ai repoussé l'achat d'un amplificateur de voix, je pensais m'y faire et je me trompais.  
C'est ensuite que ça s'est gâté bien sûr car une fois les tests de positionnement passés, on parle davantage, ma gorge me fait désormais vraiment souffrir constamment au point que je modifie les activités prévues pour avoir à parler un peu moins. Je n'entends pas les élèves, je ne les comprends pas et dois parfois leur demander de répéter jusque 4 fois pour saisir leur propos: je crains que leur belle motivation ne tarisse bien vite. Je ne vois pas les visages des élèves et ai beaucoup de difficulté à interpréter leurs expressions qui se limitent aux yeux: untel les plisse, je pense qu'il n'a pas compris, renseignement pris, il a une conjonctivite ou a oublié ses lunettes et plisse pour accommoder.

Je plussoie en tous points !

Je me suis aussi rendu compte que je me trompais souvent quand je vois un élève agiter le bras : à chaque fois j'ai l'impression qu'il veut poser une question, alors que souvent il s'étire, se gratte, etc. Aucun problème de ce genre en temps habituel, je suppose que je me fiais inconsciemment à l'expression du visage et pas seulement au geste... C'est le seul avantage que je vois à cette crise, on apprend plein de choses : jamais je n'aurais pensé qu'il était aussi vital de voir le visage des élèves pour travailler dans de bonnes conditions !
Lefteris
Lefteris
Empereur

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Lefteris le Mar 15 Sep - 19:46
Vu que le masque imposé sans discernement a probablement l'efficacité de la poudre de perlimpinpin, que les élèves le mettent sous le nez en permanence voire l'enlèvent, qu'ils ne le changent pas, qu'on ne peut réellement faire cours, que des pathologies liées au port du masque vont à coup sûr apparaître (attention aux irritations répétées de la gorge, ça peut dégénérer gravement en infection, j'ai fait un phlegmon comme ça, et ça peut être mortel...) il va être temps d'aménager les conditions et de revenir à la raison, en demandant aux enseignants de se tenir à bonne distance des élèves et de ne mettre le masque que lorsqu'ils passent dans les rangs. J'ai vu un témoignage d'universitaire qui est à près de 10 m de l"élève le plus proche et à qui on demande de le mettre. Idem pour les gens qui marchent dans la rue : soit ils sont seuls, soit en compagnie de gens avec qui ne les portent pas (famille, convives au restaurant). Ca en devient grotesque : je circule à vélo , je ne suis pas dangereux. Dès que je m'arrête, je risque l'amende si je ne le remets pas vite. Pour l'instant, le masque me protège surtout d'une prune de 135 €.
Quant à l'inconfort, tout ou presque a été dit, on finit par ne plus penser qu'à ça. Les barbus ou les mal rasés doivent aggraver la chose encore...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, utilisée pour toutes les démolitions, expliquée sans fard par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
amour
amour
Expert

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par amour le Mar 15 Sep - 19:57
@Lefteris, il me semble que non seulement tu es hors sujet, mais aussi que malheureusement, on ne peut sérieusement souscrire à l'ensemble de tes propos: si en effet on n'était ni dangereux ni exposés dans les situations que tu décris, ou plutôt, si dans chacune des situations que chacune des personnes qui se pensent responsables et non dangereuses, on avait véritablement raison de croire pouvoir se soustraire à cette protection, fût elle misérable, il me semble bien que l'épidémie ne progresserait pas.
A rebours
A rebours
Neoprof expérimenté

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par A rebours le Mar 15 Sep - 20:22
Oui, enfin c'est un peu le sujet du fil de discussion..
Et au vu du grand nombre d'importants désagréments (le mot est faible) liés au port du masque et qui rendent nos conditions de travail quasi insupportables, ces jours-ci particulièrement, on peut inviter à quelques réflexions...
amour
amour
Expert

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par amour le Mar 15 Sep - 20:28
@A rebours : en ce qui me concerne, j'ai lu énormément d'invitation à la réflexion sur les autres fils du forum. Et il me semble que le sondage d'Henriette invite en lui-même à une réflexion très spécifique et sériée.
mafalda16
mafalda16
Modérateur

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par mafalda16 le Mar 15 Sep - 20:38
@A rebours a écrit:Oui, enfin c'est un peu le sujet du fil de discussion..
Et au vu du grand nombre d'importants désagréments (le mot est faible) liés au port du masque et qui rendent nos conditions de travail quasi insupportables, ces jours-ci particulièrement, on peut inviter à quelques réflexions...

Non ! Ce sujet n’est pas pour dire si on est pour ou contre le masque. C’est un sujet pour expliquer comment on le supporte. C’était clairement expliqué dans le premier message.

_________________
"Muchos años después, frente al pelotón de fusilamiento, el coronel Aureliano Buendía había de recordar aquella tarde remota en que su padre lo llevó a conocer el hielo"
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Verdurette le Mar 15 Sep - 21:04
Quand est un modèle "chutes du Niagara" avec éternuements explosifs et incoercibles en cas de rhume même banal, c'est un pur bonheur, quel que soit le masque. L'horreur.
A rebours
A rebours
Neoprof expérimenté

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par A rebours le Mar 15 Sep - 21:14
Pardon, en ce qui me concerne, je me demandais comment nous allions faire pour enseigner dans de telles conditions de travail, je ne me prononce pas contre le port du masque.
À la lecture des témoignages de ceux, dont je fais partie, qui ne le supportent pas au travail (donc ceux qui ont voté pour la dernière proposition), on peut s'interroger quant à d'éventuelles solutions, autres que l'arrêt de travail. Je veux aller bosser, mais là, c'est vraiment très très difficile.
avatar
User10669
Niveau 5

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par User10669 le Mar 15 Sep - 21:22
Pour avoir un avis de l'autre côté de la barrière: je n'ai pas interrogé mes élèves, mais j'habite avec des ados d'appartement. Le masque a aussi tendance à leur donner mal au crâne. Bon, après, les ados en question sont peut-être très bavards, d'où le mal de tête, mais dans ce cas, soit ce sont des bavards discrets, soit leurs enseignants ne sont pas gênés par leur bavardages, soit ils ont mangé la partie "observations" de leur carnet de correspondance. Smile
zigmag17
zigmag17
Expert

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par zigmag17 le Mar 15 Sep - 21:25
Un ado d'appartement ça demande beaucoup de lumière pour pousser correctement? Et ça donne beaucoup de fleurs? C'est juste pour savoir! abi
kaktus65
kaktus65
Niveau 9

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par kaktus65 le Mar 15 Sep - 21:30
Sans surprise, beaucoup d'entre nous subissons des désagréments parfois marqués pour un bénéfice quasi-nul surtout avec cette chaleur.
Très difficile pour moi aujourd'hui, j'appréhende vraiment les jours qui suivent avec la lourdeur qui va s'ajouter à la chaleur.
avatar
User10669
Niveau 5

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par User10669 le Mar 15 Sep - 21:33
@zigmag17 a écrit:Un ado d'appartement ça demande beaucoup de lumière pour pousser correctement? Et ça donne beaucoup de fleurs? C'est juste pour savoir! abi

Ça s'arrose beaucoup, ça donne des fleurs et des épines. Razz
Lefteris
Lefteris
Empereur

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Lefteris le Mar 15 Sep - 21:37
@amour a écrit:@Lefteris, il me semble que non seulement tu es hors sujet, mais aussi que malheureusement, on ne peut sérieusement souscrire à l'ensemble de tes propos: si en effet on n'était ni dangereux ni exposés dans les situations que tu décris, ou plutôt, si dans chacune des situations que chacune des personnes qui se pensent responsables et non dangereuses, on avait véritablement raison de croire pouvoir se soustraire à cette protection, fût elle misérable, il me semble bien que l'épidémie ne progresserait pas.
Quand on suit un peu les divers avis, on voit que des scientifiques, des épidémiologistes mettent en doute l'efficacité du masque employé tel qu'il l'est, on a le droit de se poser des questions. D'autant que les grands vecteurs de contamination  sont quand même les contacts avec les mains, comme tous les virus. Or, non seulement il n'y a plus de distanciation, mais tout le monde peut d'un seul coup tout toucher,  transmettre des objets, nous pouvons ramasser des copies. Pour ma part, je préfère les faire entrer un par un et leur mettre du gel sur les mains. Crasseux et puants comme sont certains, si l'on en juge à l'odeur qui traîne ans les classes, c'est toujours ça de pris.   Quant à la réalité de l'aggravation , qui croire ? Pour certains, il y a recrudescence, pour d'autres, mutation et "deuxième vague", pour d'autres, une décroissance relative... Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà. Il n'y a d'ailleurs pas d'"urgence sanitaire pour les autorités, qui maintiennent le jour de carence.

En attendant, on repart pour une année scolaire saccagée. Après la  rupture appelée "continuité", il va y avoir l'enseignement au ralenti...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, utilisée pour toutes les démolitions, expliquée sans fard par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
henriette
henriette
Médiateur

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par henriette le Mar 15 Sep - 21:47
Lefteris, merci de relire le message liminaire du fil.
Pour débattre de l'opportunité du port du masque, de son efficacité, de pourquoi ça sert ou ne sert pas, ce n'est absolument pas sur ce fil. Donc on a le droit de se poser des questions, mais ailleurs. Wink

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Écusette de Noireuil
Écusette de Noireuil
Érudit

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 6 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Écusette de Noireuil le Mar 15 Sep - 22:09
@Korémuse a écrit:
Enfin, j'ai la sensation bizarre, au niveau des joues et du menton de continuer à porter le masque alors que je ne l'ai plus. Et cela, toute la soirée !

Pareil ! Je me sens moins seule...

Cela dit j'ai testé aujourd'hui (avec masque chirurgical ) la technique des élastiques croisés, c'est nettement plus facile de respirer. (Merci Poupoutch !) Et le masque ne baille pas sur les côtés contrairement à ce que j'ai lu ici et là, il suffit de bien le plaquer sur les côtés, ça tient.
Par contre côté oreilles, aujourd'hui  j'avais cours par tranche de 2h, j'attends voir lorsque  j'enchainerai plus d'heures.
Il ne fait pas trop chaud chez nous, ça aide...mais quand même, mal de gorge  soif, fatigue, difficultés d'arriver à établir la relation avec les élèves (surtout les plus réservés )...


Dernière édition par Écusette de Noireuil le Mar 15 Sep - 22:22, édité 1 fois

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum