Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

111 - 22%
103 - 21%
98 - 20%
99 - 20%
53 - 11%
37 - 6%
 
Total des votes: 501
 
Kea
Niveau 10

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Kea le Dim 13 Sep 2020 - 22:57
J'ai coché "Le masque ne me gêne pas outre mesure mais est une entrave vraiment gênante à ma pratique pédagogique."

Je porte le masque fourni par l'EN. Personnellement, je ne le sens pas tellement pendant la journée. J'ai la chance d'avoir un ORS de 15h et pas d'HS : mon temps en établissement est assez réduit par rapport à beaucoup de collègues.
Les masques des élèves m'empêchent souvent de les comprendre : quand ils sont au fond de la classe, quand ils ne parlent pas assez fort ou n'articulent pas bien... Lorsque je leur laisse du temps pour s'aider entre voisins, le volume sonore de la classe monte vite car ils doivent eux-mêmes forcer sur leurs voix pour être entendus, c'est assez insupportable. Je vais limiter ce genre d'exercices.
Je ne suis pas gênée par le fait de ne pas voir le bas de leurs visages. J'avais déjà la plupart de mes élèves en classe l'an dernier : je les connais.

Ce qui m'inquiète le plus, c'est que j'ai mal à la gorge tous les soirs depuis la rentrée. Au réveil, cela va mieux, puis la douleur revient en fin de journée... Je n'ai jamais eu ce genre de souci, même après des journées longues. Je veille à boire davantage, mais je n'ai pas vu d'amélioration. Je crains vraiment d'avoir du mal à préserver ma voix sur le long terme. Il m'arrive d'être aphone (en cas de rhume, c'est presque systématique chez moi), et dans ces cas-là il n'y a que les vacances pour me permettre de retrouver ma voix... Il va falloir que je modifie mes pratiques pour l'économiser, mais j'ai du mal à me résoudre à tout faire passer par l'écrit car les cours se nourrissent des échanges...
Ha@_x
Ha@_x
Fidèle du forum

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Ha@_x le Dim 13 Sep 2020 - 23:01
@Kea a écrit:Ce qui m'inquiète le plus, c'est que j'ai mal à la gorge tous les soirs depuis la rentrée. Au réveil, cela va mieux, puis la douleur revient en fin de journée... Je n'ai jamais eu ce genre de souci, même après des journées longues. Je veille à boire davantage, mais je n'ai pas vu d'amélioration. Je crains vraiment d'avoir du mal à préserver ma voix sur le long terme. Il m'arrive d'être aphone (en cas de rhume, c'est presque systématique chez moi), et dans ces cas-là il n'y a que les vacances pour me permettre de retrouver ma voix... Il va falloir que je modifie mes pratiques pour l'économiser, mais j'ai du mal à me résoudre à tout faire passer par l'écrit car les cours se nourrissent des échanges...

Symptômes signalés par de nombreux collègues depuis la rentrée par chez moi.
On va tenir CHSCT pour changer.

Et bon courage à tous à toutes ! fleurs

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
amethyste
amethyste
Doyen

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par amethyste le Dim 13 Sep 2020 - 23:01
@Mathador a écrit:
@amethyste a écrit:Comme beaucoup ici, fatiguée, mais je ne sais pas si c'est lié seulement au masque. Le protocole en sciences m'oblige à jouer du chiffon très souvent, je dois revoir mes séances de TP (et au dernier moment puisque le protocole n'a été donné que fin août, que je n'ai eu du matériel pour nettoyer que cette semaine, bref, je fais tout en urgence). Ce que je trouve vraiment fatigant, c'est l'accumulation des petites choses auxquelles il faut penser : le gel à l'entrée, avant la manipulation, le nettoyage des paillasses, du matériel, etc. Je ne sais pas combien de temps je vais tenir en faisant des manipulations.
Si j'étais encore concerné j'aurais sans doute décidé d'office de ne faire que des manipulations à mon bureau.
Avec des classes à 29 élèves dans une grande salle, je trouve que ça ne sert pas à grand-chose, les élèves ne voient rien passé le premier rang. Pour l'instant, je retrouve le plaisir de faire manipuler les élèves, mais quand la fatigue primera sur le plaisir, j'y renoncerai.

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
Il me convient d’être avec les peuples qui meurent, je vous plains d’être avec les rois qui tuent. Victor Hugo
Volo'
Volo'
Fidèle du forum

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Volo' le Dim 13 Sep 2020 - 23:06
Je n'ai pas coché de réponse parce que ma réponse est plus nuancée.
Le masque en tissu fourni par l'EN me gêne beaucoup plus que le masque chirurgical de commerce : plus de chaleur, plus de souffle à avoir, plus d'assèchement pour ma part.
Par contre, le masque ne me gêne pas pour la pratique en classe (si je ne parle pas trop). Et comme le souligne Ha@_x, ne pas voir l'entièreté des visages est dommageable. C'est ainsi pour le moment.
avatar
Hermioneetandromaque
Niveau 3

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Hermioneetandromaque le Dim 13 Sep 2020 - 23:17
Bonsoir!
J'ai pour ma part l'impression d'être déjà rentrée depuis des semaines : le stress et la nervosité ambiantes me touchent beaucoup. J'avais hâte de retrouver mes élèves mais voilà on est dimanche soir et l'idée de remettre un masque pour mes 21h de chant/musique, me désole...
J'essaie bien de l'oublier pour faire comme avant mais je suis obligée de constater que ça me fatigue beaucoup physiquement parlant. Je suis chanteuse, j'ai donc des habitudes qui me permette(ai)ent de tenir mais combien de temps?
J'ai décidé de faire écouter les originaux plutôt que de les leur chanter, et puis si je vois que la classe ne joue pas le jeu, je ne me fatigue plus, mais j'enrage, j'avoue et je perds patience beaucoup plus vite devant les élèves amorphes (ils ne peuvent pas dormir sur les tables : je n'en ai pas!!!)
J'ai hâte d'avoir mon vidéo projecteur pour les faire travailler sans parler et un tableau aussi (à la rentrée je n'avais dans ma nouvelle salle -enfin une réserve - que 30 chaises et un piano, même pas d'ordinateur!!!
J'oubliais : c'est masque en tissu dim pour moi, les chirurgicaux m'irritent beaucoup trop la peau et aussi la gorge...
Bon courage à tous!
Cleroli
Cleroli
Expert

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Cleroli le Dim 13 Sep 2020 - 23:25
J'ai du mal à monter les escaliers avec le masque (je suis très vite essoufflée) mais en classe j'oublie totalement que je le porte, contrairement à juin dernier.  
Depuis le milieu de la semaine, je constate que j'ai très mal à la gorge lorsque je rentre chez moi et je suspecte le masque d'en être responsable car la douleur disparaît au réveil (je dois donc tirer sur ma voix même si je ne m'en rends pas compte en classe).
Edit : je constate que je ne suis pas la seule à me plaindre de maux de gorge en fin de journée.
pseudo-intello
pseudo-intello
Expert spécialisé

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par pseudo-intello le Dim 13 Sep 2020 - 23:58
J'ai une gouttière qui nuit un tout petit peu à mon élocution, pas grand chose, mais ça + le masque qui s'attaque au volume, c’est compliqué d'être parfaitement audible.

Je ne veux pas m’abîmer la voix, d'une parce que dans la vie, ça sert, et également parce que j'ai des velléités d'auteur-compositeur-interprète, donc j'appréhende pas mal.
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Verdurette le Lun 14 Sep 2020 - 4:50
Cela dépend beaucoup de la température, dès qu'elle dépasse 24° j'ai plus de mal à supporter le masque car je transpire, il se mouille et plaque sur ma bouche.  Je ne supporte pas du tout  le masque slip lavable qu'on nous a donné en début d'année, je le garde pour mes courses  et j'utilise en classe mes masques chirurgicaux personnels. Je suis bien consciente que c'est  moins écologique et anormal sur le plan du droit du travail, mais j'ai décidé de privilégier mon confort (et ma protection).

J'ai remarqué aussi ces douleurs à la gorge.
DODO62
DODO62
Niveau 4

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par DODO62 le Lun 14 Sep 2020 - 5:59
Maux de gorge, vertiges, plus de mini crises d'asthme. J'utilise mes propres masques chirurgicaux et un amplificateur vocal. J'essaie de moins parler mais c'est difficile dans ma matière surtout en classe de terminale.
avatar
JayKew
Niveau 9

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par JayKew le Lun 14 Sep 2020 - 6:26
Le masque m’incommode. Je suis essoufflé en montant les escaliers, j’ai du mal à me faire comprendre des élèves, que j’ai moi-même énormément de mal à entendre et comprendre, même à deux mètres, car souvent ils n’ont qu’un filet de voix. Je suis dur d’oreille (30% de déficience auditive), ça n’aide pas. Par ailleurs, je suis sujet aux pharyngites, donc j’ai une gorge qui s’enflamme assez facilement et m’oblige à m’hydrater souvent quand je parle et à faire attention à mon souffle. Avec le masque (chirurgical, car celui de l’Ed Nat ne me va pas), je suis forcé de pousser un peu la voix, car le son perd en netteté et est bloqué par la barrière que forme le masque. Je l’enlève pour boire. Le jeudi, j’ai cours dans la même salle de 8 à 12h. À la récré de 10h, j’en profite pour m’enfermer seul dans la salle et enlever le masque les quinze minutes de récré, pour souffler un peu.  
Le soir, je suis épuisé.

Je suis très content de revoir des élèves en face de moi, ça me manquait, mais frustré de ne pas pouvoir rentrer davantage en relation avec eux, du fait du masque. Le souci principal, ça reste l’inconfort du masque et les problèmes vocaux qu’il suscite. Je pense que les cabinets des ORL et des orthophonistes de la voix risquent de se remplir dans les semaines et mois qui viennent...


Dernière édition par JayKew le Lun 14 Sep 2020 - 7:01, édité 2 fois
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 8

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Pontorson50 le Lun 14 Sep 2020 - 6:26
Fatigue oui (j'ai coché la 3), mais sans plus car je suis dans des conditions plus que favorables avec 22 à 25 élèves dans une salle fraîche et un petit collège rural : une fois que j'ai fini, je vis sans masques dehors, en campagne dans un bocage tempéré ou proche du littoral ; j'aurais à monter dans un transport en commun avant ou après le boulot, ou à vivre dans un lieu masqué dehors en dehors du travail, je crois que je ne pourrais pas supporter, + la chaleur nocturne des urbains, qui est peut-être la dernière - quoique... -, mais menace désormais dès fin avril vu le réchauffement climatique.

Je l'ai dit ailleurs, ce masque révèle les conditions inégales d'enseignement, il les durcit ; plusieurs des collègues en souffrance enseignent, même sans masque, dans des conditions thermiques ou/et d'aération insalubres. Il faudra ne pas oublier ça après la pandémie.
Malaga
Malaga
Modérateur

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Malaga le Lun 14 Sep 2020 - 6:41
En juin dernier, j'avais enseigné avec le masque en tissu donner par l'EN et j'avais trouvé cela particulièrement pénible : il tenait chaud, glissait sans cesse et faisait de la buée sur mes lunettes.
A la rentrée, j'ai décidé de prendre mes propres masques chirurgicaux et effectivement c'est beaucoup plus confortable. Je n'ai plus de buée, je ne touche pas sans arrêt mon masque, je le supporte bien.
J'ai une voix qui porte bien donc je pense que les élèves m'entendent bien. En revanche, je les entends très mal car la plupart d'entre eux marmonnent dans leur masque. Je n'aime pas enseigner à des élèves masqués, cela gêne vraiment la communication entre eux et moi et gâche le plaisir de faire cours, d'être en classe.
J'ai donc coché la deuxième réponse du sondage.

_________________
Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Banana244   Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Banana244     Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Banana244

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
Firefly
Firefly
Niveau 9

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Firefly le Lun 14 Sep 2020 - 7:10
Les 10 premiers jours de septembre ont été compliqués : 
- Je ne porte que des masques chirurgicaux car les masques en tissu étouffent trop la voix et ne tiennent pas. 
- un point au milieu des deux yeux + mal de tête tous les soirs. Du coup tous les soirs couchée à 19h. Une bonne partie de mes collègues ont aussi ressenti cela.
- je n'osais pas enlever le masque en classe donc je ne buvais pas, résultat quinte de toux + extinction de voix dès le 2e jour. Maintenant je bois en cours, tant pis... 
- ca va mieux depuis même si arrivant en vélo le matin il faut que je change de masque au bout de 30 min car il s'imbibe d'eau/transpiration


J'ai coché : 
Le masque me gêne excessivement, je vais devoir faire avec au prix d'une fatigue intense et d'une prise de médicaments accrue (migraine, problèmes respiratoires, allergies...)
 mais je ne peux pas dire qu'il me gêne excessivement. Le porter ça va, ce sont juste les effets secondaires qui sont embêtants et heureusement qui se dissipent.
avatar
User17095
Érudit

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par User17095 le Lun 14 Sep 2020 - 7:21
Je vous souhaite bien du courage, pour tout de suite et sur le long terme, il va falloir trouver les moyens de tenir bon et d'être tout de même efficace.
Je supporte assez mal le masque (problèmes de santé bien envahissants) et ai pourtant la chance de pouvoir régulièrement fermer la porte du bureau, respirer un coup, voire aller chez moi me passer un coup d'eau sur le visage. Je n'ose imaginer pour ceux qui vont enchaîner trois, quatre, cinq heures de cours dans la même demie journée.

La seule consolation que je vois, c'est qu'entre les quelques jours de chaleur à partir d'aujourd'hui, et la saison des nez qui coulent, on aura quelques semaines moins dures.
avatar
poutou
Niveau 7

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par poutou le Lun 14 Sep 2020 - 7:25
Tenir bon est effectivement mon objectif. Je n'envisage pas d'être aussi efficace que par le passé car je sais que dans tous les corps de métier les personnes travaillent en mode dégradé. Je ne vois pas pourquoi, à l'E.N., ce ne serait pas le cas aussi. C'est ainsi.
Pour ma part, faisant partie de la liste caduque des vulnérables, le masque est très difficile. On verra la suite.
Austrucheerrante
Austrucheerrante
Niveau 9

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Austrucheerrante le Lun 14 Sep 2020 - 7:38
J'ai coché la première réponse, après avoir hésité avec la deuxième. Je supporte assez bien le masque alors que je parle beaucoup en cours (mais je n'ai que des blocs de deux heures maximum), je ressens certes une sensation de déshydratation désagréable, mais rien d'insurmontable ; quelques maux de gorge le soir aussi, mais je les ai avais déjà avant, donc bon...

Je suis beaucoup plus inquiet pour le masque pour les élèves : déjà, parce que ça permet de moins bien identifier les bavards (et décourage certains de répondre aux questions quand je leur demande de répéter), ensuite parce que je crains que les soucis d'enlevage en cours aillent croissant - pour l'instant, ils se tiennent, mais déjà moins que la première semaine.

_________________
Spoiler:
"- Alors ? Pourquoi que tu veux l'être, institutrice ?
- Pour faire *** les mômes, répondit Zazie.  Ceux qu'auront mon âge dans dix ans, dans vingt ans, dans cinquante ans, dans cent ans, dans mille ans, toujours des gosses à emmerder.
- Eh bien, dit Gabriel.
- Je serai vache comme tout avec elles. Je leur ferai lécher le parquet. Je leur ferai manger l'éponge du tableau noir. Je leur enfoncerai des compas dans le derrière. Je leur botterai les fesses. Parce que je porterai des bottes. En hiver. Hautes comme ça (geste). Avec de grands éperons pour leur larder la chair du derche.
- Tu sais, dit Gabriel avec calme, d'après ce que disent les journaux, c'est pas du tout dans ce sens-là que s'oriente l'éducation moderne. C'est même tout le contraire. On va vers la douceur, la compréhension, la gentillesse."
gregforever
gregforever
Neoprof expérimenté

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par gregforever le Lun 14 Sep 2020 - 7:41
J'ai coché la réponse 2 : évidemment j'ai trop chaud surtout quand je me déplace, je pousse la voix d'où maux de gorge le soir; maux de tête la 1ère semaine, pas revenus en semaine 2 où j'ai pris sur moi de boire davantage. J'entends moins bien les élèves, pas de trombinoscope donc j'ai du mal à les connaître; je circule voir ce qu'ils font mais ne les envoie plus au tableau (mes stylos et mon éponge magnétique , je ne prête rien)....C'est désagréable quoique supportable, on perd en relationnel.
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Fires of Pompeii le Lun 14 Sep 2020 - 7:42
Coché la réponse 2 : je n'enseigne pas "comme d'habitude", même si je supporte relativement bien le masque (chirurgical, parce que ceux en tissu, non).

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
hannae13
hannae13
Niveau 1

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par hannae13 le Lun 14 Sep 2020 - 7:57
Les réponses montrent que ce masque est un calvaire pour bcp d'entre nous, on aura beau intellectualiser pour partager des astuces et des remèdes pour le rendre moins insupportable voire banal, il n'en reste pas moins une atteinte à notre santé, et à celle des élèves.
skindiver
skindiver
Érudit

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par skindiver le Lun 14 Sep 2020 - 8:02
Une journée je fais 8h 18H et c'est assez atroce avec le masque. Normalement je supporte les journées longues mais la semaine dernière je suis rentré épuisé. J'appréhende beaucoup la semaine à venir et particulièrement cette fameuse journée.
Les élèves en ont marre, tentent de le baisser donc c'est pesant de toujours leur demander de le remettre. De plus c'est hallucinant, la moitié arrive non masqué devant le lycée (alors que le port du masque est obligatoire partout depuis quelques semaines), se font des câlins, partagent les mêmes bouteilles d'eau.... On a beau leur dire ça ne sert pas à grand chose.
Isis39
Isis39
Bon génie

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Isis39 le Lun 14 Sep 2020 - 8:06
pogonophile a écrit:Je vous souhaite bien du courage, pour tout de suite et sur le long terme, il va falloir trouver les moyens de tenir bon et d'être tout de même efficace.
Je supporte assez mal le masque (problèmes de santé bien envahissants) et ai pourtant la chance de pouvoir régulièrement fermer la porte du bureau, respirer un coup, voire aller chez moi me passer un coup d'eau sur le visage. Je n'ose imaginer pour ceux qui vont enchaîner trois, quatre, cinq heures de cours dans la même demie journée.

La seule consolation que je vois, c'est qu'entre les quelques jours de chaleur à partir d'aujourd'hui, et la saison des nez qui coulent, on aura quelques semaines moins dures.

Ce n'est même pas la demi-journée le problème, c'est la journée. Ne pouvoir enlever le masque que quand on est assis à la cantine cela rend la journée trèèèèès longue.
Il faudrait aménager des pauses de masque, notamment dehors. Parce que là, c'est juste insupportable.
roxanne
roxanne
Prophète

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par roxanne le Lun 14 Sep 2020 - 8:14
Moi aussi, j'ai voté ça. Evidemment, c'est mieux sans, on ne revient pas sur ça. Mais j'arrive à me faire entendre et je finis presque par l'oublier. Par contre, j'ai beaucoup de mal avec les 36 élèves masqués en face de moi, c'est très étrange (+ les couloirs, la SDP). Et puis, j'ai l'impression que ça les inhibe un peu ou alors j'ai des élèves particulièrement calmes cette année...
Halybel
Halybel
Habitué du forum

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Halybel le Lun 14 Sep 2020 - 8:17
@skindiver a écrit:Une journée je fais 8h 18H et c'est assez atroce avec le masque. Normalement je supporte les journées longues mais la semaine dernière je suis rentré épuisé. J'appréhende beaucoup la semaine à venir et particulièrement cette fameuse journée.
Les élèves en ont marre, tentent de le baisser donc c'est pesant de toujours leur demander de le remettre. De plus c'est hallucinant, la moitié arrive non masqué devant le lycée (alors que le port du masque est obligatoire partout depuis quelques semaines), se font des câlins, partagent les mêmes bouteilles d'eau.... On a beau leur dire ça ne sert pas à grand chose.

Je suis assez sportif et solide. Jeudi je fais 8h de cours et j'ai eu un mal de crane atroce. Plus de 4h de cours d'affilés me donne des maux de tête.

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

On ne fait pas bouger les choses en dressant seulement des constats.
Subir ou agir, la vie est une question de choix.
Une passante
Une passante
Expert

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Une passante le Lun 14 Sep 2020 - 8:17
Comme beaucoup, même si je n'ai pas de souci particulier de la sphère ORL, la fatigue des cordes vocales se fait sentir. J'essaie de moins parler en dehors des cours, de bien articuler en cours pour ne pas forcer, mais je les sens en permanence. J'appréhende sur la durée...
Poupoutch
Poupoutch
Modérateur

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Poupoutch le Lun 14 Sep 2020 - 8:22
Coché la 2ème proposition.
Le masque ne me gêne pas outre mesure, parce que j'investis dans des masques chirurgicaux (en tant que personne vulnérable et selon la circulaire de rentrée de la rectrice, mon chef aurait dû me fournir des jetables type 2,ce qu'il n'a pas fait).
En revanche, le masque est une entrave certaine à ma pratique pédagogique. Je pense que c'est le cas pour beaucoup de matières, mais entre les Humanités en terminale, où je dois travailler le grand oral, et les cours de théâtre (la moitié de mon service), c'est quasi impossible de travailler normalement et efficacement. J'ai de plus énormément de mal à identifier les élèves, à les reconnaître, à associer des visages aux prénoms, ce pour quoi je suis d'habitude plutôt rapide.

Pour la voix, j'ai eu mal à la gorge au début, mais j'ai réussi à retrouver ma technique vocale (j' ai trouvé comment mettre le masque de façon à pouvoir contrôler mon souffle et économiser ma voix). Je bois aussi davantage que la 1ère semaine, même si ça signifie que je soulève mon masque pour ce faire. Ceci dit, je n'ai pas de trop grosses journées (6h pour la plus grosse) et j'ai anticipé en mettant plus d'écrit dans les cours, ou en me reposant davantage sur des films, extraits audio etc. J'ai toujours donc au moins 10-15 minutes où je ne parle pas. Quand je ne suis pas en cours, je m'isole dans une salle libre que j'aere et je retire le masque. A chaque récré je sors fumer donc je retire le masque (c'est clair que c'est pas en ce moment que je vais arrêter de fumer Razz).

Ce qui m'épuise le plus, c'est le travail syndical. Nous avons un chef qui s'assoit très largement sur les protocoles sanitaires, sommes assaillis de collègues qui nous posent des questions que nous devons ensuite relayer, nous passons donc un temps important à échanger, éplucher protocoles et circulaires et aller voir le chef pour en discuter, discussions toujours cordiales mais jamais productives, et je sens que cet aspect là va rapidement me fatiguer.

_________________
Lapin Émérite, celle qui Nage en Lisant ou Inversement, Dompteuse du fauve affamé et matutinal.

"Du bist umzingelt von Idioten
Lebendigen Toten
Sie riechen schon ganz schlecht
Du bist umgeben von Schwachmaten
Sie wissen nichts wie raten
Und haben trotzdem Recht ..."
Manu7
Manu7
Habitué du forum

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 2 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Manu7 le Lun 14 Sep 2020 - 9:02
Il manque la case : "Je suis très bien avec le masque". Je ne sais pas si je suis une exception, mais je suis très allergique aux pollens et aux poussières et je suis très content de pouvoir enseigner avec un masque car je ne fais plus de crise. C'est la première année que je ne fais pas de rhume des foins. J'ai même redécouvert les randonnées au printemps. Je ne pensais pas que cela serait aussi bénéfique et dans les salles poussièreuses qui avant me provoquaient des crises tout va bien. Avant je savais que dans certaines salles, je finissais les cours les larmes aux yeux et grâce au masque c'est terminé.

Pour ma part, j'ai vraiment de la peine à comprendre qu'on ne puisse pas supporter le masque. Dans les pays asiatiques où c'est très courant, les gens sont habitués et ils voient les avantages.

Dans mon enseignement, le masque ne me dérange pas du tout. J'ai la chance d'avoir une voix qui porte assez loin.

Un autre avantage du masque, c'est qu'il permet de se dire qu'on se protège mutuellement et que j'ai peu de risque de contaminer mes élèves. Et cela me retire un stress très important.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum