Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Danska le Mer 23 Sep 2020 - 16:41
@hannae13 a écrit:
@nounours a écrit:
@hannae13 a écrit:
@Hypermnestre a écrit:Aucun cas ? Vous testez tous vos élèves, leurs frères, soeurs, parents, grands-parents ?
Les mesures ne peuvent freiner la propagation que si elles sont respectées.
Oui aucun. Les statistiques communiquées par la  ville font état de 7 cas positifs depuis avril, de zéro admission en centre hospitalier depuis fin mars, et deux journées de tests organisés par la ville dans le centre d'exposition viennent d'avoir lieu. Le maire nous annonce une possible augmentation de cas positifs mais aucun malade.
Ville de 35 000 habitants en zone rouge où le port du masque n'est pas imposé à l'extérieur et où les commerces et les autorités sont très relax dans les espaces clos ... port du masque portė plus souvent sous le menton, voire au poignet. A part dans les établissements scolaires et les médias, on n'a jamais eu l'impression d'être au cœur d'une épidémie mondiale par ici.


Après on s'étonne que la France est l'un des pays où l'épidémie repart le plus fort au monde. Tout en disant que c'est la faute du gouvernement.
L'épidémie repart sans malades sur la plupart des zones, essentiellement des cas positifs. La propagation de la peur est le vrai phénomène, et ça va aller de mal en pis quand tous les tests virologiques reviendront tous positifs avec la saison hivernale.

Et allez, encore une fervente partisane du "c'est qu'un rhume, personne n'est malade, on en fait trop !". Quoi, les réas qui augmentent, les décès qui augmentent ? Les gens toujours malades des mois après ? Bah, des faibles, sans doute, on ne va pas s'arrêter de vivre pour eux... Rolling Eyes
mafalda16
mafalda16
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par mafalda16 le Mer 23 Sep 2020 - 16:44
@hannae13 a écrit:
L'épidémie repart sans malades sur la plupart des zones, essentiellement des cas positifs. La propagation de la peur est le vrai phénomène, et ça va aller de mal en pis quand tous les tests virologiques reviendront tous positifs avec la saison hivernale.

Bah tiens Rolling Eyes
Tu diras ça aux médecins généralistes débordés et aux médecins qui commencent à dire que les hôpitaux saturent !

_________________
"Muchos años después, frente al pelotón de fusilamiento, el coronel Aureliano Buendía había de recordar aquella tarde remota en que su padre lo llevó a conocer el hielo"
piesco
piesco
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par piesco le Mer 23 Sep 2020 - 16:45
@VinZT a écrit:Je n'ai aucune compétence en épidémiologie, comme la plupart d'entre nous (non, lire des tweets ou écouter Cnews ne fait pas de soi un expert).
Mais ce qui me tue, c'est de voir que certains d'entre nous sont incapables de respecter une consigne, certes contraignante et pénible, mais vraisemblablement la seule à même de diminuer la propagation du virus et la saturation des hôpitaux.
Ce matin, en SDP, la grande majorité des collègues avait enlevé le masque, et que je te fais la bise, et que je bois dans les tasses à café en espérant que quelqu'un les lave après … Souvent les mêmes qui riaient de Sibeth Ndiaye en avril dernier, souvent les mêmes qui pointent du doigt (à juste titre) l'état lamentable de notre CHU qui tombe en ruine. Dans ces conditions, qu'arrive-t-il ? Eh bien les élèves se sentent autorisés à l'enlever à tout bout de champ, à le mettre n'importe comment.
Entendons nous bien, je trouve, comme beaucoup, que ce gouvernement « gère » la crise lamentablement, singulièrement pour ce qui nous concerne, mais entendre invoquer des « droits fondamentaux », des « ça me rappelle les heures sombres », je suis désolé, mais ça me composte le fondement.

Voilà ! Fais ce que je dis...

Et bon, comme j'ai expliqué en cours à mes élèves nous avons la possibilité d'éviter une maladie en respectant des règles simples, contraignantes mais simples. Je ne comprends pas qu'on refuse sciemment de le faire.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Mer 23 Sep 2020 - 16:47
Au vu des derniers posts, je finis par penser que mon collège est un havre de discipline tranquille, toujours aucun manquement ni chez les adultes ni chez les élèves (auxquels nous avons même dû rappeler qu'ils avaient évidemment le droit de retirer le masque pour se moucher, parce que peu après la rentrée, quelques masques étaient devenus imbibés!).

Moins d'absents (0 à 2) que la semaine dernière (de 1 à 3), sans doute que les rhumes de reprise se tassent, et surtout que les parents sont moins inquiets en voyant le virus ne pas se balader par ici, en tout cas de façon aisément identifiable.

L'arrivée d'un temps très frais et humide va peut-être rebattre les cartes sur des organismes peu habitués à un temps de plein automne après ces jours de chaleur insensée en ville dans les terres.
hannae13
hannae13
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par hannae13 le Mer 23 Sep 2020 - 16:47
@mafalda16 a écrit:
@hannae13 a écrit:
L'épidémie repart sans malades sur la plupart des zones, essentiellement des cas positifs. La propagation de la peur est le vrai phénomène, et ça va aller de mal en pis quand tous les tests virologiques reviendront tous positifs avec la saison hivernale.

Bah tiens Rolling Eyes
Tu diras ça aux médecins généralistes débordés et aux médecins qui commencent à dire que les hôpitaux saturent !

Je me contente de rapporter les propos de nombreux médecins en fait, pas ceux à qui on tend le micro mais aux médecins de proximité, ceux de la vraie vie, entre autres.
nounours
nounours
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par nounours le Mer 23 Sep 2020 - 16:48
@hannae13 a écrit:
@nounours a écrit:
@hannae13 a écrit:
@Hypermnestre a écrit:Aucun cas ? Vous testez tous vos élèves, leurs frères, soeurs, parents, grands-parents ?
Les mesures ne peuvent freiner la propagation que si elles sont respectées.
Oui aucun. Les statistiques communiquées par la  ville font état de 7 cas positifs depuis avril, de zéro admission en centre hospitalier depuis fin mars, et deux journées de tests organisés par la ville dans le centre d'exposition viennent d'avoir lieu. Le maire nous annonce une possible augmentation de cas positifs mais aucun malade.
Ville de 35 000 habitants en zone rouge où le port du masque n'est pas imposé à l'extérieur et où les commerces et les autorités sont très relax dans les espaces clos ... port du masque portė plus souvent sous le menton, voire au poignet. A part dans les établissements scolaires et les médias, on n'a jamais eu l'impression d'être au cœur d'une épidémie mondiale par ici.


Après on s'étonne que la France est l'un des pays où l'épidémie repart le plus fort au monde. Tout en disant que c'est la faute du gouvernement.
L'épidémie repart sans malades sur la plupart des zones, essentiellement des cas positifs. La propagation de la peur est le vrai phénomène, et ça va aller de mal en pis quand tous les tests virologiques reviendront tous positifs avec la saison hivernale.

800 hospitalisations par jour, 130 mise en réanimation par jour ... Ces nombres augmentent semaine après semaine ...C'est cela que tu appelles "sans malades" ?
Halybel
Halybel
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Halybel le Mer 23 Sep 2020 - 16:49
@mafalda16 a écrit:
@hannae13 a écrit:
L'épidémie repart sans malades sur la plupart des zones, essentiellement des cas positifs. La propagation de la peur est le vrai phénomène, et ça va aller de mal en pis quand tous les tests virologiques reviendront tous positifs avec la saison hivernale.

Bah tiens Rolling Eyes
Tu diras ça aux médecins généralistes débordés et aux médecins qui commencent à dire que les hôpitaux saturent !

Je ne vois pas comment après 200000 morts aux États Unis on puisse encore tenir ce genre de propos.

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

On ne fait pas bouger les choses en dressant seulement des constats.
Subir ou agir, la vie est une question de choix.
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Danska le Mer 23 Sep 2020 - 16:57
@hannae13 a écrit:
@mafalda16 a écrit:
@hannae13 a écrit:
L'épidémie repart sans malades sur la plupart des zones, essentiellement des cas positifs. La propagation de la peur est le vrai phénomène, et ça va aller de mal en pis quand tous les tests virologiques reviendront tous positifs avec la saison hivernale.

Bah tiens Rolling Eyes
Tu diras ça aux médecins généralistes débordés et aux médecins qui commencent à dire que les hôpitaux saturent !

Je me contente de rapporter les propos de nombreux médecins en fait, pas ceux à qui on tend le micro mais aux médecins de proximité, ceux de la vraie vie, entre autres.

Ah oui, c'est vrai que les hôpitaux, ce n'est pas "la vraie vie"... Remarque, pour les plus de 30 000 personnes décédées depuis le début de l'épidémie, ce n'est effectivement plus la vie du tout.

Sinon, il y a des statistiques : au lieu d'écouter uniquement les propos qui t'arrangent, tu peux tout simplement aller jeter un coup d'oeil sur le site dédié aux statistiques de l'épidémie, sur lequel on voit clairement les courbes qui remontent un peu partout.
avatar
chmarmottine
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Mer 23 Sep 2020 - 17:01
@nounours a écrit:
@hannae13 a écrit:
@nounours a écrit:
@hannae13 a écrit:
Oui aucun. Les statistiques communiquées par la  ville font état de 7 cas positifs depuis avril, de zéro admission en centre hospitalier depuis fin mars, et deux journées de tests organisés par la ville dans le centre d'exposition viennent d'avoir lieu. Le maire nous annonce une possible augmentation de cas positifs mais aucun malade.
Ville de 35 000 habitants en zone rouge où le port du masque n'est pas imposé à l'extérieur et où les commerces et les autorités sont très relax dans les espaces clos ... port du masque portė plus souvent sous le menton, voire au poignet. A part dans les établissements scolaires et les médias, on n'a jamais eu l'impression d'être au cœur d'une épidémie mondiale par ici.


Après on s'étonne que la France est l'un des pays où l'épidémie repart le plus fort au monde. Tout en disant que c'est la faute du gouvernement.
L'épidémie repart sans malades sur la plupart des zones, essentiellement des cas positifs. La propagation de la peur est le vrai phénomène, et ça va aller de mal en pis quand tous les tests virologiques reviendront tous positifs avec la saison hivernale.

800 hospitalisations par jour, 130 mise en réanimation par jour ... Ces nombres augmentent semaine après semaine ...C'est cela que tu appelles "sans malades" ?

sans compter ceux qui sont très malades sans être hospitalisés !
EdithW
EdithW
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par EdithW le Mer 23 Sep 2020 - 17:03
Hs : Alexandre Benalla est en rea, à cause du Covid.... 30 ans je crois.
hannae13
hannae13
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par hannae13 le Mer 23 Sep 2020 - 17:03
@nounours a écrit:
@hannae13 a écrit:
@nounours a écrit:
@hannae13 a écrit:
Oui aucun. Les statistiques communiquées par la  ville font état de 7 cas positifs depuis avril, de zéro admission en centre hospitalier depuis fin mars, et deux journées de tests organisés par la ville dans le centre d'exposition viennent d'avoir lieu. Le maire nous annonce une possible augmentation de cas positifs mais aucun malade.
Ville de 35 000 habitants en zone rouge où le port du masque n'est pas imposé à l'extérieur et où les commerces et les autorités sont très relax dans les espaces clos ... port du masque portė plus souvent sous le menton, voire au poignet. A part dans les établissements scolaires et les médias, on n'a jamais eu l'impression d'être au cœur d'une épidémie mondiale par ici.


Après on s'étonne que la France est l'un des pays où l'épidémie repart le plus fort au monde. Tout en disant que c'est la faute du gouvernement.
L'épidémie repart sans malades sur la plupart des zones, essentiellement des cas positifs. La propagation de la peur est le vrai phénomène, et ça va aller de mal en pis quand tous les tests virologiques reviendront tous positifs avec la saison hivernale.

800 hospitalisations par jour, 130 mise en réanimation par jour ... Ces nombres augmentent semaine après semaine ...C'est cela que tu appelles "sans malades"

Faut arrêter les chiffres en mode coup de poing hein. Age ? Pathologies annexes ? Mode de contamination ? ... Le covid est une maladie qui touche tout le monde mais les formes graves ciblent une minorité de gens. Bref, pas dire nimporte quoi. Je dis stop à l'hystérie, j'en reviens pas pour ma part qu'on ait donné le pouvoir à des profs aussi apeurés de donner la permission à des gamins de respirer. Je sors.


Dernière édition par Laverdure le Mer 23 Sep 2020 - 17:22, édité 2 fois (Raison : Correction balises de citation.)
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Thalia de G le Mer 23 Sep 2020 - 17:06
@hannae13, peux-tu corriger les balises de citation du pénultième message ? Merci d'avance.

D'autre part, je rappelle un principe essentiel : pas de politique dans ce topic consacré à la covid 19 dans l'EN. Donc pas de référence à une personnalité politique qui n'a pas de rapport avec l'EN. Une fois.


Dernière édition par Thalia de G le Mer 23 Sep 2020 - 17:10, édité 1 fois

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes rêves glacés.
Maellerp
Maellerp
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Maellerp le Mer 23 Sep 2020 - 17:14
@hannae13 devenir aussi insultante après seulement 23 messages sur ce forum, y'a pas photo. Bel exploit, magnifique participation.
Guermantes729
Guermantes729
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Guermantes729 le Mer 23 Sep 2020 - 17:16
@hannae13 a écrit:
@mafalda16 a écrit:
@hannae13 a écrit:
L'épidémie repart sans malades sur la plupart des zones, essentiellement des cas positifs. La propagation de la peur est le vrai phénomène, et ça va aller de mal en pis quand tous les tests virologiques reviendront tous positifs avec la saison hivernale.

Bah tiens Rolling Eyes
Tu diras ça aux médecins généralistes débordés et aux médecins qui commencent à dire que les hôpitaux saturent !

Je me contente de rapporter les propos de nombreux médecins en fait, pas ceux à qui on tend le micro mais aux médecins de proximité, ceux de la vraie vie, entre autres.

ah? ce ne sont pas du tout les propos tenus par mon généraliste, mon cardio, et mon neuro (le hasard a voulu que je les ai tous vus en 2 semaines) pourtant je ne les vois pas sur les plateaux de LCI...mais tous, sont en alerte rouge. L'hôpital du coin, sature, et les généralistes sont over surbookés. Et j'habite une ville moyenne de province, et l'hôpital n'est pas un CHU, donc je trouve qu'ils sont de bons candidats à l'appellation "médecinsdeproximité" mais bon...

L'épidémie de la peur se répand peut-être, mais elle n'a rien à envier, à l'épidémie du déni (pour ne pas la nommer autrement)
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Thalia de G le Mer 23 Sep 2020 - 17:21
Petite pause, le temps d'un petit brainstorming de la modération.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes rêves glacés.
Equipe de modération
Equipe de modération
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Equipe de modération le Mer 23 Sep 2020 - 21:32
Topic déverrouillé après un petit lifting...
Nous comptons sur vous pour qu'il ne soit pas à nouveau verrouillé.
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par RogerMartin le Mer 23 Sep 2020 - 22:31
@VinZT a écrit:Je n'ai aucune compétence en épidémiologie, comme la plupart d'entre nous (non, lire des tweets ou écouter Cnews ne fait pas de soi un expert).
Mais ce qui me tue, c'est de voir que certains d'entre nous sont incapables de respecter une consigne, certes contraignante et pénible, mais vraisemblablement la seule à même de diminuer la propagation du virus et la saturation des hôpitaux.
Ce matin, en SDP, la grande majorité des collègues avait enlevé le masque, et que je te fais la bise, et que je bois dans les tasses à café en espérant que quelqu'un les lave après … Souvent les mêmes qui riaient de Sibeth Ndiaye en avril dernier, souvent les mêmes qui pointent du doigt (à juste titre) l'état lamentable de notre CHU qui tombe en ruine. Dans ces conditions, qu'arrive-t-il ? Eh bien les élèves se sentent autorisés à l'enlever à tout bout de champ, à le mettre n'importe comment.
Entendons nous bien, je trouve, comme beaucoup, que ce gouvernement « gère » la crise lamentablement, singulièrement pour ce qui nous concerne, mais entendre invoquer des « droits fondamentaux », des « ça me rappelle les heures sombres », je suis désolé, mais ça me composte le fondement.
Bon courage Vince, depuis que la température a baissé un peu à Paris, on se rend compte avec mes collègues que le masque est plus facile à supporter à longueur de journée. Les étudiants à la fac sont plutôt respectueux des consignes, je trouve, mais je suis exaspérée qu'on ne leur ait pas fourni même un masque symbolique.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
User17095
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par User17095 le Mer 23 Sep 2020 - 23:21
Je reste très étonné des différences de comportement d'un établissement à l'autre, et de lire des descriptions comme celle de @VinZT

Dans mon collège, je n'ai pas observé un seul manquement chez les adultes : tout le monde porte son masque tout le temps, quand on l'ôte pour boire c'est toujours en laissant un peu de distance avec les autres, etc.
Il faut régulièrement recadrer les élèves, mais c'est neuf fois sur dix de la distraction, il n'y a pas de refus ni de contestation - un peu de provocation de temps en temps mais enfin, on parle d'adolescents, et après une bonne gueulante ça ne se reproduit pas.

Est-ce parce qu'à Paris, zone infra-rouge incandescent (j'ai des doutes sur la dernier typologie ?), la perception de l'épidémie est plus concrète ?
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Jenny le Mer 23 Sep 2020 - 23:24
pogonophile a écrit:Est-ce parce qu'à Paris, zone infra-rouge incandescent (j'ai des doutes sur la dernier typologie ?), la perception de l'épidémie est plus concrète ?

Je pense que ça joue.
Pratiquement tout le monde connaît des gens qui ont un covid persistant, été en réa ou qui n'y ont pas survécu, y compris parmi nos élèves. Du coup, l'épidémie est très concrète et proche. Je trouve que mes élèves sont plutôt sérieux (pas de contestation en effet, juste des oublis ou la lassitude du masque avec la chaleur), plutôt conscients de la gravité de l'épidémie.
VinZT
VinZT
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par VinZT le Mer 23 Sep 2020 - 23:32
pogonophile a écrit:Je reste très étonné des différences de comportement d'un établissement à l'autre, et de lire des descriptions comme celle de @VinZT

J'ai quelques collègues vaguement complotistes, mais la plupart de ceux qui enlèvent le masque en SDP semblent minimiser le risque. L'éloignement, l'insularité peuvent expliquer en partie ce comportement, ainsi que des croyances plus ou moins raoultiennes (le virus a muté, il est moins actif dans les pays chauds, il n'y a plus de forme grave). Les exemples guyanais (heureusement en voie d'être maîtrisé) et plus récemment guadeloupéen (16 morts en une semaine, taux d'incidence à 250 / 100 000) ne semblent pas les frapper. Ce qui me désole, c'est que les comorbidités, notamment le diabète et le surpoids, sont très fréquentes ici.

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Moonchild le Mer 23 Sep 2020 - 23:47
pogonophile a écrit:Je reste très étonné des différences de comportement d'un établissement à l'autre, et de lire des descriptions comme celle de @VinZT

Dans mon collège, je n'ai pas observé un seul manquement chez les adultes : tout le monde porte son masque tout le temps, quand on l'ôte pour boire c'est toujours en laissant un peu de distance avec les autres, etc.
Il faut régulièrement recadrer les élèves, mais c'est neuf fois sur dix de la distraction, il n'y a pas de refus ni de contestation - un peu de provocation de temps en temps mais enfin, on parle d'adolescents, et après une bonne gueulante ça ne se reproduit pas.

Est-ce parce qu'à Paris, zone infra-rouge incandescent (j'ai des doutes sur la dernier typologie ?), la perception de l'épidémie est plus concrète ?

Mon lycée est dans une zone super cramoisie où le virus a activement circulé et fait des dégâts lors de la première vague, mais la prise de conscience chez nos élèves semble plus que limitée ; en même temps, ça fait plusieurs années que c'est le bordel dans l'établissement et qu'une certaine proportion des élèves fait n'importe quoi donc je ne suis pas surpris.
En revanche, je m'étonne de la totale décontraction des collègues. Par exemple, aujourd'hui, en début d'après-midi,  il y avait une bonne douzaine de personnes en salle des profs sans aucune aération et au moins la moitié ne portait pas de masque.
avatar
Invité
Invité

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Invité le Jeu 24 Sep 2020 - 0:14
pogonophile a écrit:Je reste très étonné des différences de comportement d'un établissement à l'autre, et de lire des descriptions comme celle de @VinZT

Dans mon collège, je n'ai pas observé un seul manquement chez les adultes : tout le monde porte son masque tout le temps, quand on l'ôte pour boire c'est toujours en laissant un peu de distance avec les autres, etc.
Il faut régulièrement recadrer les élèves, mais c'est neuf fois sur dix de la distraction, il n'y a pas de refus ni de contestation - un peu de provocation de temps en temps mais enfin, on parle d'adolescents, et après une bonne gueulante ça ne se reproduit pas.

Est-ce parce qu'à Paris, zone infra-rouge incandescent (j'ai des doutes sur la dernier typologie ?), la perception de l'épidémie est plus concrète ?

Je pense que cela joue effectivement, ici dans l'Est le protocole est très bien respecté dans l'immense majorité des cas, parce que la première vague a marqué les esprits, nous sommes nombreux à connaître des personnes ayant été gravement touchées par le virus, et qui dans certains cas ne s'en sont pas sorties, et nous avons en tête les images et témoignages des services d'urgences saturés dans la région. Cela ne veut pas dire que personne n'enlève le masque sur le campus de l'université à l'extérieur, ou dans la rue (où il est obligatoire aussi) mais dans l'ensemble et en particulier à l'intérieur des bâtiments, les gens respectent le protocole sans broncher et en comprennent la nécessité.
Tivinou
Tivinou
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tivinou le Jeu 24 Sep 2020 - 6:20
Ici, collègues et élèves font n'importe quoi, mais nous sommes dans une zone abricot pas mûr- ambre de Birmanie?( je ne suis pas sûre d'avoir bien intégré la nouvelle légende colorée de la carte de France).
Des collègues ont demandé en CA qu' on puisse enlever le masque en classe. Bref, mes passages en Salle des Profs sont de plus en plus courts.
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cicyle le Jeu 24 Sep 2020 - 6:26
Mathilde Artémis a écrit:
pogonophile a écrit:Je reste très étonné des différences de comportement d'un établissement à l'autre, et de lire des descriptions comme celle de @VinZT

Dans mon collège, je n'ai pas observé un seul manquement chez les adultes : tout le monde porte son masque tout le temps, quand on l'ôte pour boire c'est toujours en laissant un peu de distance avec les autres, etc.
Il faut régulièrement recadrer les élèves, mais c'est neuf fois sur dix de la distraction, il n'y a pas de refus ni de contestation - un peu de provocation de temps en temps mais enfin, on parle d'adolescents, et après une bonne gueulante ça ne se reproduit pas.

Est-ce parce qu'à Paris, zone infra-rouge incandescent (j'ai des doutes sur la dernier typologie ?), la perception de l'épidémie est plus concrète ?

Je pense que cela joue effectivement, ici dans l'Est le protocole est très bien respecté dans l'immense majorité des cas, parce que la première vague a marqué les esprits, nous sommes nombreux à connaître des personnes ayant été gravement touchées par le virus, et qui dans certains cas ne s'en sont pas sorties, et nous avons en tête les images et témoignages des services d'urgences saturés dans la région. Cela ne veut pas dire que personne n'enlève le masque sur le campus de l'université à l'extérieur, ou dans la rue (où il est obligatoire aussi) mais dans l'ensemble et en particulier à l'intérieur des bâtiments, les gens respectent le protocole sans broncher et en comprennent la nécessité.
On a pu constater, lors de nos vacances dans la région de Colmar, que les locaux respectaient très scrupuleusement les consignes sanitaires (et notamment les commerçants, qui n'hésitaient pas à faire sortir le 4ème client si la boutique ne pouvait en contenir que 3).
Les touristes, par contre… Rolling Eyes
En effet, je pense que selon comment on a vécu (ou pas) la première vague, l'attitude est maintenant très différente.
Eliette
Eliette
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Eliette le Jeu 24 Sep 2020 - 6:47
Ville de l’Ouest très peu touchée par la première vague, je trouve que collègues et élèves jouent le jeu en intérieur. En revanche zone fumeurs élèves où le retrait du masque est autorisé bondée, et aucune illusion sur la vie sociale débridée de mes ( grands ) élèves.
Au moins ils gardent le masque en cours, et j’ai cette chance de pouvoir aérer ma salle en grand.
avatar
Flo44
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Flo44 le Jeu 24 Sep 2020 - 6:52
@hannae13 a écrit:

L'épidémie repart sans malades sur la plupart des zones, essentiellement des cas positifs. La propagation de la peur est le vrai phénomène, et ça va aller de mal en pis quand tous les tests virologiques reviendront tous positifs avec la saison hivernale.

C'est tout à fait normal. Une propagation inaperçue (gens porteurs et peu ou pas malades, puis une explosion des cas quand suffisamment de personnes atteintes et que la concentration d'aérosols/goutelettes dans les espaces clos est suffisante). Puis une propagation des jeunes vers les plus âgés.
https://dr-gomi.blog4ever.com/covid19-les-trois-cercles-de-propagation-et-l-effet-de-masse-critique-1
l'explique très bien. (cercle 1 : les jeunes, cercle 2 le travail et autres lieux de concentration, cercle 3 : les personnes âgées ou malades)
Dr Gomi a écrit:La levée du confinement s'accompagne actuellement d'une très probable augmentation à bas bruit de la circulation dans le cercle 1, alors que dans le cercle 2 et 3 , il ne se passe pas grand chose.

Les événements de cercle 2 risquent de suivre le mouvement dans les zones ou la probabilité d'avoir plusieurs excréteurs ou superspreaders dans un même lieu augmente.

On voit aussi que la maitrise de la propagation dans le cercle 1 n'est pas simple....on peut s'attaquer aux clusters (cercle 2) mais dans quelle mesure peut t on éteindre la circulation du cercle 1 ? peut être le facteur de dispersion peut nous y aider, ou une des trois formes d immunité (humorale, cellulaire et locale à IGA) , mais nous n'en savons rien.

On voit aussi ici que la doctrine de suppression de la circulation dans le premier cercle,  telle que pratiquée en Asie a du sens.

Enfin élément important : la classe d'âge jeune principalement vectrice (cercle 1) qui n'est impactée qu'à la marge a de fait une responsabilité qu'elle ne perçoit sans doute pas : celle de la diffusion en population.
Et le dernier bulletin de l'ARS Pays de Loire du 22 septembre explique très bien pourquoi on ne voit rien venir jusqu'à ce que la catastrophe soit sur nous :
https://www.pays-de-la-loire.ars.sante.fr/coronavirus-actualite-et-conduite-tenir-0
Dr Blaise a écrit:Or, et c’est la toute la perversité de cette épidémie, ces situations extrêmes germent bien longtemps avant qu’elles ne soient perceptibles. Et lorsqu’elles sont ressenties, il est bien tard pour agir.

En fait, nous sommes leurrés par le virus dont les modes et surtout la cinétique de propagation brouillent notre perception du temps.

En effet, la prise de décision dans cette épidémie est fortement contrainte par un triple biais cognitif que nous proposons d’illustrer dans la poursuite de cette chronique.

D’une part, premier biais, l’esprit humain raisonne intuitivement de façon linéaire alors que l’épidémie progresse de façon exponentielle.

C’est-à-dire d’abord imperceptiblement puis accélérant soudainement très rapidement.

...

D’autre part, deuxième biais, la photographie de l’épidémie à un instant t est décalée dans le temps.

Ce que mesurent les indicateurs et que perçoivent les soignants et la population à un moment donné, c’est l’épidémie d’il y a 10 jours.

L’épisode de rebond épidémique par le coronavirus au marché de Wuhan en juin 2020, illustre ce phénomène.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum