Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Iphigénie
Enchanteur

32 linguistes listent les défauts de l'écriture inclusive - Page 7 Empty Re: 32 linguistes listent les défauts de l'écriture inclusive

par Iphigénie le Sam 26 Sep 2020 - 14:37
@epekeina.tes.ousias a écrit:
@Celadon a écrit:Le masculin devrait se rebeller.
Pourquoi une personne désignerait-elle le genre masculin ? Je vous le demande. Sérieusement.

@Celadon a écrit:Je n'ai encore entendu aucun homme râler au motif de son invisibilité cachée dans le nom commun féminin "personne". Pourquoi diantre ?

En fait, on s'en fiche: de toute façon, une personne est un masque 32 linguistes listent les défauts de l'écriture inclusive - Page 7 437980826
Surtout en ce moment, remarque...
Mathador
Mathador
Grand sage

32 linguistes listent les défauts de l'écriture inclusive - Page 7 Empty Re: 32 linguistes listent les défauts de l'écriture inclusive

par Mathador le Sam 26 Sep 2020 - 14:39
@Celadon a écrit:Je n'ai encore entendu aucun homme râler au motif de son invisibilité cachée dans le nom commun féminin "personne". Pourquoi diantre ?
Pour le dire en français inclusivisé: je m'en bats les gonades.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Celadon
Celadon
Demi-dieu

32 linguistes listent les défauts de l'écriture inclusive - Page 7 Empty Re: 32 linguistes listent les défauts de l'écriture inclusive

par Celadon le Sam 26 Sep 2020 - 14:46
C'est bien ce que je pensais...
Ascagne
Ascagne
Expert spécialisé

32 linguistes listent les défauts de l'écriture inclusive - Page 7 Empty Re: 32 linguistes listent les défauts de l'écriture inclusive

par Ascagne le Sam 26 Sep 2020 - 15:07
@Elyas : Cela reste quand même assez localisé. Pour ma part, je crois ne l'avoir rencontré dans un contexte de discussion usuelle, qu'une seule fois en plusieurs mois (sous la plume d'un doctorant de sociologie).
Elyas
Elyas
Empereur

32 linguistes listent les défauts de l'écriture inclusive - Page 7 Empty Re: 32 linguistes listent les défauts de l'écriture inclusive

par Elyas le Sam 26 Sep 2020 - 15:12
@Ascagne a écrit:@Elyas : Cela reste quand même assez localisé. Pour ma part, je crois ne l'avoir rencontré dans un contexte de discussion usuelle, qu'une seule fois en plusieurs mois (sous la plume d'un doctorant de sociologie).

En fait, ce sont dans mes centres d'intérêt que je constate une énorme recrudescence, notamment dans le milieu de la SFFF où cela devient un vrai raz-de-marée. J'ai du mal avec le iel mais je ne pensais pas qu'ils s'implanteraient autant.
Celadon
Celadon
Demi-dieu

32 linguistes listent les défauts de l'écriture inclusive - Page 7 Empty Re: 32 linguistes listent les défauts de l'écriture inclusive

par Celadon le Sam 26 Sep 2020 - 15:27
L'apprentissage écriture / lecture inclusives, nouvel eldorado des officines, après la baisse organisée du niveau des disciplines scolaires et de l'orthographe en particulier ? Wait and see.
Comme toujours, l'enfer est pavé de bonnes intentions...
Ascagne
Ascagne
Expert spécialisé

32 linguistes listent les défauts de l'écriture inclusive - Page 7 Empty Re: 32 linguistes listent les défauts de l'écriture inclusive

par Ascagne le Sam 26 Sep 2020 - 15:54
Merci pour ta réponse, @Elyas. Le phénomène me semble logique dans le secteur des SFFF, très populaires chez les jeunes générations. Je ne suis sans doute pas les choses d'aussi près que toi mais je vois par les réseaux sociaux pas mal de mutations dans ce domaine, même si je ne l'ai pas perçu sur le plan linguistique. Pour prendre un exemple précis, du côté des aficionados de Tolkien, je vois une sorte de rupture générationnelle rien qu'entre la génération qui entre dans la vingtaine et la mienne, notamment sur certains sujets.

@Celadon : Pour résumer, comme en témoigne le sujet, nous ne parlons pas forcément de la même chose selon l'étendue que nous donnons au concept d'écriture inclusive, ce qui complique les choses. Utiliser les ressources préexistantes dans la langue (par exemple, la féminisation des noms de métier), c'est différent de l'invention de nouvelles pratiques et de nouveaux usages (par exemple, l'invention d'un pronom comme iel, ou alors la systématisation du point médian pour aboutir à une écriture plus "épicène").
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum