Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Louvet
Louvet
Niveau 1

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par Louvet Ven 2 Oct 2020 - 16:34
Bonjour à toutes et à tous,

Je suis Maître de Conférences en physique depuis 8 ans (plus quatre années de Post-Doc) et je pense de plus en plus à me reconvertir comme enseignant du second degré en physique-chimie ou mathématiques. En effet, la recherche à l'université est de plus en plus polluée par des activités managériales et je me rends compte que ce qui me donne la patate c'est les jours où je retrouve les étudiants.

Je ne connais pas les possibilités pour faire ce changement, ni les conditions sur les grilles de salaires liées au changement de corps et de ministère.
Ça me ferait plaisir de savoir si l'un d'entre vous à déjà fait ce passage et si vous avez des éléments de réponses à m'apporter ou même des témoignages !

Merci et très bon we.
Mathador
Mathador
Vénérable

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par Mathador Ven 2 Oct 2020 - 16:49
Compte tenu de ta grille indiciaire et de ton niveau de qualification tu peux demander un détachement dans le corps des agrégés. En cas d'obtention du détachement (et il en serait de même si tu obtenais l'agrégation par concours), tu serais reclassé à l'indice égal ou supérieur mais ton régime indemnitaire (HC, prime de recherche ?) serait remplacé par celui des agrégés (ISOE, HSA et prime PP le cas échéant), ce qui me semble avantageux.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Louvet
Louvet
Niveau 1

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par Louvet Ven 2 Oct 2020 - 16:57
Merci pour ce premier retour ! Mais le détachement n'est-il pas temporaire ? Je dois avouer que je suis un peu novice dans toutes ces démarches...
Mathador
Mathador
Vénérable

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par Mathador Ven 2 Oct 2020 - 16:59
Au bout d'un certain temps l'agent détaché peut demander son intégration dans le nouveau corps.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Sphinx
Sphinx
Enchanteur

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par Sphinx Ven 2 Oct 2020 - 17:05
@Mathador a écrit: ton régime indemnitaire (HC, prime de recherche ?) serait remplacé par celui des agrégés (ISOE, HSA et prime PP le cas échéant), ce qui me semble avantageux.

D'après ce que j'observe autour de moi (en particulier mais pas seulement, mon conjoint MCF au même échelon que moi, et moi agrégée), non, c'est extrêmement désavantageux. Ça dépend bien sûr du domaine (certains ont plus d'argent à distribuer que d'autres) et du labo (idem), mais quand même...

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Livre11
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par RogerMartin Ven 2 Oct 2020 - 17:27
@Sphinx a écrit:
@Mathador a écrit: ton régime indemnitaire (HC, prime de recherche ?) serait remplacé par celui des agrégés (ISOE, HSA et prime PP le cas échéant), ce qui me semble avantageux.

D'après ce que j'observe autour de moi (en particulier mais pas seulement, mon conjoint MCF au même échelon que moi, et moi agrégée), non, c'est extrêmement désavantageux. Ça dépend bien sûr du domaine (certains ont plus d'argent à distribuer que d'autres) et du labo (idem), mais quand même...
Ton conjoint reçoit des primes et rémunérations en plus de son traitement et d'une prime de recherche/PEDR standard ? Ce n'est pas ce que je vois dans notre fac de sciences.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Louvet
Louvet
Niveau 1

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par Louvet Ven 2 Oct 2020 - 17:39
La seule prime que l'on touche de façon systématique est la PRES(~1000€). La PEDR n'est attribuée qu'aux meilleurs...
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par RogerMartin Ven 2 Oct 2020 - 17:44
Oui, c'est pour cela que je demande des précisions à Sphinx. Moi aussi je suis dans le sup et je ne pensais pas qu'il pouvait y avoir des primes et rémunérations autres que celles-ci (je ne parle pas des financements de déplacements de recherche/remboursements etc.). On sait le taux ridicule des heures complémentaire...
J'ai une prime pour une co-direction d'UFR, mais c'est en échange d'une charge assez lourde d'administration, si on rapporte à l'heure de travail je trouve que c'est digne d'une sweatshop.
Là on va tous toucher dans ma fac 750 euros de prime covid, qui vont à peine couvrir les dépenses en masques et matériel acheté par les uns et les autres pour le distanciel mais qui sont déjà mieux que rien -- et on a réussi à ce que ce soit aussi versé aux ATER contrats doctoraux etc.
Il faut bien regarder à quel niveau de la grille agrégé tu serais inséré. Lefteris pourrait te renseigner, lui aussi a changé de corps.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Sphinx
Sphinx
Enchanteur

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par Sphinx Ven 2 Oct 2020 - 18:39
Je n'ai jamais regardé le détail de ce qu'il touche (touchait, il est parti dans le privé pour l'instant parce que marre de la paperasse, donc je peux comprendre le message de départ de ce topic), on a chacun notre compte en banque et je n'ai jamais compulsé ses bulletins de salaire ; je sais qu'il avait cette prime d'excellence, des remboursements au forfait de ses déplacements, et des heures sup tout comme moi mais probablement mieux payées (?) ; moi j'avais une HSA (ça a pu être deux une année) et l'ISOE (jamais PP mais bon pour la différence que ça fait...) : l'année où on a comparé ce qu'on déclarait aux impôts (c'était avant le prélèvement à la source), même échelon, avec une année d'ancienneté de moins dans l'échelon pour lui que pour moi, on avait à peu près 800 euros de différence par mois.

(Edit : et un ordinateur portable haut de gamme payé par la fac, mais bon, ça je ne sais pas, c'est peut-être propre aux labos d'informatique).

Dans tous les cas je suis bien consciente que cette part de primes est très variable selon les facs et les labos, c'est ce que j'ai écrit dans mon premier message, mais je ne vois pas comment ça peut être plus désavantageux que ce que touche un prof (agrégé ou pas) dans le secondaire.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Livre11
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par RogerMartin Ven 2 Oct 2020 - 21:01
Une heure sup d'enseignement en fac pour un titulaire c'est 40 euros brut de l'heure de TD, 60 euros pour une heure de CM, donc non ce n'est pas très bien payé, surtout s'il y a des préparations/corrections. Les remboursements au forfait certes, mais ils sont donnés quand on est effectivement en déplacement, donc avec des frais. Et comme certains de ces frais ne sont pas remboursables à moins de paperasses folles, en gros le forfait compense la différence. Ou alors son labo faisait des faux, ce qui est assez rare.
L'ordi haut de gamme c'était un outil de travail, non ? j'imagine qu'il ne l'a pas revendu sur le bon coin Wink
Une prime d'excellence ça c'est différent, mais ce n'est pas courant dans les facs.
Un MCF qui n'a pas de fonctions administratives particulières ouvrant à de grosses primes est mieux payé en tant qu'agrégé en lycée. Et encore mieux en prépa.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
VicomteDeValmont
VicomteDeValmont
Sage

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par VicomteDeValmont Ven 2 Oct 2020 - 21:13
Ton statut de MCF doit te permettre un détachement (éventuellement avec intégration) dans le corps des professeurs agrégés, rapproche-toi de ton syndicat.
Par contre, tu peux te retrouver en collège comme en lycée ; tu n'auras donc pas des "étudiants" en face de toi.

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.

J'aime le Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Logo_s11, je m'y syndique !
Michel
Michel
Niveau 3

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par Michel Ven 2 Oct 2020 - 22:31
Bonsoir,
Pour Louvet, oui le passage de MCU à Enseignant du secondaire est possible.
J'ai personnellement traité un cas dans le cadre d'une école d'ingénieurs.
Normalement vous devriez être assimilé au corps des Agrégés pour un an, avec possibilité de demander une intégration définitive après un an.
En résumé, il vous faut l'accord de l'université, prendre contact avec votre rectorat, il doit y avoir un responsable reconversion (pas sur, cela dépend des rectorats !!). Faire un dossier auprès de la Commission Administrative de Parité Nationale (CAPN) généralement elle donne ces décisions fin juin.
Personnellement je vous conseille d'être très clair avec votre université et vos collègues en expliquant clairement vos envies, cela vous aidera pour avoir le soutien de votre administration.
Il y a en page 3 de ce sous-Forum une discussion sur cela, initié par un membre avec le pseudo de mCoon, il y a un renvoi vers une autre discussion à un moment, très intéressante sur la procédure.
Sur les salaires, je ne peux pas vous aider.
Je crois que d'autres membres de ce forum on fait la même démarche que vous, elles se manifesteront peut-être pour vous donner plus d'informations.
Cher collegue : Bon courage.
Nita
Nita
Empereur

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par Nita Ven 2 Oct 2020 - 22:46
La chute risque d'être rude, en termes de public...

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
Aurevilly
Aurevilly
Habitué du forum

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par Aurevilly Ven 2 Oct 2020 - 23:00
@Nita a écrit:La chute risque d'être rude, en termes de public...
Et oui ! L'argent n'est pas le seul critère de choix...
Sphinx
Sphinx
Enchanteur

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par Sphinx Sam 3 Oct 2020 - 0:19
@RogerMartin a écrit:
L'ordi haut de gamme c'était un outil de travail, non ? j'imagine qu'il ne l'a pas revendu sur le bon coin Wink

Il l'a utilisé jusqu'à ce qu'il tombe en panne et il n'a pas eu à s'en acheter un autre pour bosser pendant ce temps Smile

Sinon pour l'heure sup c'est assez comparable il me semble. (Dans les 52 euros net pour l'HSE et la première HSA et nettement moins pour la 2e, et franchement si on peut s'en passer... D'ailleurs souvent on n'a pas le choix d'en prendre ou de ne pas en prendre.)

Allez, admettons que le MCF fasse une seule heure sup, ou pas du tout d'heures sup, parce qu'il y arrive pile avec son service, qu'il ne touche que la prime de base, auquel cas il y perd par rapport à l'ISOE, là peut-être qu'en devenant agrégé il gagnera trois fifrelins supplémentaires.

Ça ne me semble ni un calcul qui couvre 100% des cas ni une raison valable de dire qu'il va "y gagner".

Et bien sûr, l'argent n'est pas la seule motivation valable. Je me contentais de répondre à une affirmation qui me semblait hasardeuse.

Il faut aussi voir si on est prêt à prendre en compte ce que c'est que l'enseignement dans le secondaire (les injonctions, programmes, le niveau des élèves), bien réfléchir, si on n'aime pas la paperasse, à la réunionnite galopante, etc. Wink

Aussi, je suis bien consciente que l'évolution de carrière dans le supérieur est très très hasardeuse (une des raisons qui a poussé mon conjoint à partir, en dehors de la paperasse, c'est le maigre choix de postes de prof une fois l'HDR en poste), mais en étant agrégé c'est carrément la fin de parcours. Après on a le choix entre CDE et IPR, donc bon si on n'aime pas la paperasse...

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Livre11
Jenny
Jenny
Modérateur

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par Jenny Sam 3 Oct 2020 - 8:13
@Nita a écrit:La chute risque d'être rude, en termes de public...

+1.
Il faut bien se renseigner sur les mutations.

Quel serait le barème dans ce cas de figure ?
Swan
Swan
Niveau 5

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par Swan Sam 3 Oct 2020 - 13:29
Bonjour Louvet Smile

Tu as déjà eu pas mal de tuyaux concernant les procédures pour demander à passer dans le secondaire.

Pour compléter, j'aurais à dire :
- même dans le corps des agrégés, il me semble que la chute de salaire sur le long terme sera non négligeable (le dernier échelon agrégé et MCF n'ont rien à voir il me semble)
- attention, dans le secondaire, tu ne feras plus de recherche du tout. Et le niveau enseigné (à supposer que tu sois en lycée et non en collège) n'a rien à voir non plus. Sans compter que tu n'auras pas forcément d'élèves qui choisissent ta matière (contrairement à la fac) : 2nde, tronc commun de 1ère-terminale, etc.
- Et en fonction de ton académie et de ta discipline, il peut être possible ou impossible d'obtenir un poste, notamment un poste fixe, donc attention à cela également => voir avec un syndicat

Mon conjoint étant MCF, je sais que le poids administratif et managérial peut être décourageant, mais si tu prends plaisir à faire de la recherche, c'est quand même le seul endroit (à part dans le privé) où tu pourras en faire. Une fois dans le secondaire, finies les confs, finis les projets, et tu n'auras sans doute que peu de temps pour te tenir à jour...

Peut-être qu'un juste milieu intéressant pour toi serait d'enseigner la physique ou la chimie en classe préparatoire ? Néanmoins, je crois qu'il faut déjà enseigner dans le secondaire pour candidater (et ensuite c'est sur dossier via les inspecteurs), mais peut-être peux-tu demander un détachement pour effectuer un remplacement et rentrer dans le "réseau" CPGE de cette manière.

Ou peut-être peux-tu demander à faire des heures complémentaires d'enseignement dans ton poste actuel ? Ou compléter ton service par des colles en prépa ?

Enfin, si tu es assez patient, la réforme prévue de l'enseignement supérieur risque fortement de séparer les enseignants-chercheurs en 2 catégories : enseignants avec 2 fois plus d'heures, et chercheurs avec quelques heures d'enseignement. Donc rien ne t'empêcherait de candidater pour la première des deux ;p

Dans tous les cas, j'aurais tendance à te conseiller d'aller observer des cours dans le secondaire, dans différents types d'établissements, et de discuter avec des enseignants du secondaire (si possible qui ont eu comme toi une expérience d'enseignement dans le supérieur), pour te faire une idée concrète et réelle du métier.

Bon courage en tout cas ! Smile
Louvet
Louvet
Niveau 1

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par Louvet Sam 3 Oct 2020 - 13:53
Merci à tous pour ces infos et témoignages !

J'ai déjà bien réfléchi sur le changement de public (collège ou lycée) mais ça ne me fait absolument pas peur. Je connais bien ce milieu car une bonne partie de ma famille est dans le secondaire. Ce qui m'attire c'est vraiment l'effort de la transmission plus que la technicité. Au final l'histoire du salaire passe au second plan.

Il y a déjà un moment que le plaisir de la recherche est passé. Trop de procédures, d'appels à projet, de réponses à des appels d'offre. Je n'ai plus le temps de faire ma propre recherche sereinement sans sentir la pression de la publication à tout prix et du contrat pour amener de l'argent au laboratoire. Pour répondre à Swan, la réforme prévue de l'enseignement supérieur est à l'exact opposée de mes convictions de chercheur...les deux catégories sont pour moi une absurdité dans l'ESR.

En tout cas merci encore pour vos retours rapides !
Swan
Swan
Niveau 5

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par Swan Sam 3 Oct 2020 - 14:20
Re,

Si la recherche ne te botte plus tant que ça, c'est en effet une autre histoire Smile

Reste le seul critère potentiellement bloquant dans ton cas : la question de l'académie Smile (si jamais c'est un critère déterminant pour toi)
Regarde les barres d'entrée dans ta matière et renseigne-toi sur le nombre de points auxquels tu aurais le droit en fonction de ta situation familiale et autre.

Attention : il est également possible que cela fonctionne différemment si tu passes par un détachement dans le corps des agrégés, qui est un cas très particulier.

Bon courage ! Smile
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par RogerMartin Sam 3 Oct 2020 - 14:58
@Swan a écrit:Bonjour Louvet Smile

Tu as déjà eu pas mal de tuyaux concernant les procédures pour demander à passer dans le secondaire.

Pour compléter, j'aurais à dire :
- même dans le corps des agrégés, il me semble que la chute de salaire sur le long terme sera non négligeable (le dernier échelon agrégé et MCF n'ont rien à voir il me semble)
- attention, dans le secondaire, tu ne feras plus de recherche du tout. Et le niveau enseigné (à supposer que tu sois en lycée et non en collège) n'a rien à voir non plus. Sans compter que tu n'auras pas forcément d'élèves qui choisissent ta matière (contrairement à la fac) : 2nde, tronc commun de 1ère-terminale, etc.
- Et en fonction de ton académie et de ta discipline, il peut être possible ou impossible d'obtenir un poste, notamment un poste fixe, donc attention à cela également => voir avec un syndicat

Mon conjoint étant MCF, je sais que le poids administratif et managérial peut être décourageant, mais si tu prends plaisir à faire de la recherche, c'est quand même le seul endroit (à part dans le privé) où tu pourras en faire. Une fois dans le secondaire, finies les confs, finis les projets, et tu n'auras sans doute que peu de temps pour te tenir à jour...

Peut-être qu'un juste milieu intéressant pour toi serait d'enseigner la physique ou la chimie en classe préparatoire ? Néanmoins, je crois qu'il faut déjà enseigner dans le secondaire pour candidater (et ensuite c'est sur dossier via les inspecteurs), mais peut-être peux-tu demander un détachement pour effectuer un remplacement et rentrer dans le "réseau" CPGE de cette manière.

Ou peut-être peux-tu demander à faire des heures complémentaires d'enseignement dans ton poste actuel ? Ou compléter ton service par des colles en prépa ?

Enfin, si tu es assez patient, la réforme prévue de l'enseignement supérieur risque fortement de séparer les enseignants-chercheurs en 2 catégories : enseignants avec 2 fois plus d'heures, et chercheurs avec quelques heures d'enseignement. Donc rien ne t'empêcherait de candidater pour la première des deux ;p

Dans tous les cas, j'aurais tendance à te conseiller d'aller observer des cours dans le secondaire, dans différents types d'établissements, et de discuter avec des enseignants du secondaire (si possible qui ont eu comme toi une expérience d'enseignement dans le supérieur), pour te faire une idée concrète et réelle du métier.

Bon courage en tout cas ! Smile
Les deux grilles sont rigoureusement alignées pour la classe normale.
Le vrai souci est le résultat de la mutation. Je n'ai aucune idée des conditions dans lesquelles elle se fait, et elle est nationale en principe.
Pour le public, tout dépend d'où on part et de ce que l'on attend, les écarts entre universités sont presque aussi considérables qu'entre lycées et collèges.
Pour la mutation en CPGE, c'est au bon vouloir des IG. J'ai un collègue MCF brillantissime qui cherche à faire cette bascule depuis des années, il est plus que dans le moule pour la CPGE, et cela ne fonctionne pas, alors que j'ai de multiples exemples de très jeunes docteurs qui sont pris en prépa. Il faut donc bien se renseigner et ne pas faire trop de chateaux en Espagne...

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
CarmenLR
CarmenLR
Fidèle du forum

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par CarmenLR Sam 3 Oct 2020 - 15:09
@Swan a écrit:

Enfin, si tu es assez patient, la réforme prévue de l'enseignement supérieur risque fortement de séparer les enseignants-chercheurs en 2 catégories : enseignants avec 2 fois plus d'heures, et chercheurs avec quelques heures d'enseignement. Donc rien ne t'empêcherait de candidater pour la première des deux ;p


C'est-à-dire ?

Ce serait des postes de PRAG avec un statut mcf ?

Et pourquoi pas un poste de PRAG, dans ton cas ? Il faudrait voir si le détachement ne peut pas être conditionné à l'obtention d'un poste de PRAG (candidature sur poste et demande de détachement conditionnée à l'obtention du poste ?).
Swan
Swan
Niveau 5

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par Swan Sam 3 Oct 2020 - 15:12
Oups, désolée pour la boulette concernant les salaires... j'étais persuadée que les MCF gagnaient plus, mais peut-être que la différence se ressent au-delà de la classe normale, ou plutôt en début de carrière, où les années de thèse et post-doctorats sont prises en compte (ce qui fait qu'aucun MCF ne commence au premier échelon).
Swan
Swan
Niveau 5

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par Swan Sam 3 Oct 2020 - 15:22
@CarmenLR :

En préambule, je précise que je faisais de la provocation (pas envers les membres du forum, mais envers nos dirigeants).

Pour résumer, le projet du gouvernement est de créer un enseignement supérieur/recherche à 2 vitesses :

- des grandes universités/écoles employants les "meilleurs" profils de chercheurs et enseignants chercheurs, vers lesquels on flèchera tous les investissements en terme de recherche (IDEX, financements de thèses, etc.), dont le but sera de faire monter les universités françaises au classement de Shangaï et de soutenir l'innovation (si je caricature). Dans ces établissements, on aura des chercheurs et enseignants chercheurs un peu comme aujourd'hui, avec peu de charge d'enseignement (voire encore moins qu'aujourd'hui), et aussi des chercheurs internationaux surpayés mais non fonctionnarisés en CDD.

- dans les autres établissements ou en 1ers cycles, ainsi qu'en lettres et sciences humaines, tu auras des enseignants avec tellement d'heures de cours qu'ils n'auront dans les faits pas le temps de faire de la recherche. En gros, l'équivalent des PRAG et contractuels actuels, sauf qu'ils seront directement recrutés pour le supérieur (et non détachés du secondaire). Evidemment, une fois que tu auras un poste de ce type, il te sera impossible de candidater aux postes de l'autre type, puisque tu n'auras pas le temps de publier. De plus, tu ne pourras pas enrichir tes enseignements des avancées récentes de la recherche.

- Et s'ajoute à cela la précarisation accrue des personnels chercheurs et enseignants, puisqu'on créera des "tenure tracks" (oui, le terme est en anglais) à l'américaine, où en gros tu es enseignant-chercheur "stagiaire" pendant 10 ans, le temps de faire tes preuves, parce qu'une thèse et 3 post-docs ne suffisaient pas évidemment :p

NB : il est possible que je déforme légèrement la réalité, mais je crois avoir bien traduit le fond de ce projet de loi.
Ponocrates
Ponocrates
Neoprof expérimenté

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par Ponocrates Sam 3 Oct 2020 - 15:30
@Louvet a écrit:Merci à tous pour ces infos et témoignages !

J'ai déjà bien réfléchi sur le changement de public (collège ou lycée) mais ça ne me fait absolument pas peur. Je connais bien ce milieu car une bonne partie de ma famille est dans le secondaire. Ce qui m'attire c'est vraiment l'effort de la transmission plus que la technicité. Au final l'histoire du salaire passe au second plan.

Il y a déjà un moment que le plaisir de la recherche est passé. Trop de procédures, d'appels à projet, de réponses à des appels d'offre. Je n'ai plus le temps de faire ma propre recherche sereinement sans sentir la pression de la publication à tout prix et du contrat pour amener de l'argent au laboratoire. Pour répondre à Swan, la réforme prévue de l'enseignement supérieur est à l'exact opposée de mes convictions de chercheur...les deux catégories sont pour moi une absurdité dans l'ESR.

En tout cas merci encore pour vos retours rapides !
Il y a quand même un aspect important à prendre en compte: en collège ou en lycée, il y a une chef d'établissement, que l'on voit tous les jours, qui peut - comme chaque être humain- avoir ses lubies et qui est votre supérieur hiérarchique administratif. Cela peut n'avoir l'air de rien, mais à moins que votre directeur d'UFR soit un enquiquineur de première, cela n'a rien à voir. Vous devrez interagir quotidiennement avec le chef d'établissement, son adjoint, les CPE, les collègues. Si tout ce petit monde est sympathique, c'est le paradis...
Pour ce que j'en sais, l'enseignant à l'université a la possibilité, au quotidien, d'avoir une pratique assez solitaire -mis à part les bureaux partagés pour des permanences dans certains cas. Pas de passage obligé en salle des prof', etc. Il est possible d'aller faire cours et de rentrer chez soi -je caricature. C'est également possible dans le secondaire, mais risque d'être mal vu. La mode est aux projets avec les collègues. Là encore, on peut y échapper, mais il faut savoir qu'il y a cette pression là.
Un autre aspect est l'emploi du temps: j'imagine bien que vous devez composer avec les créneaux disponibles à l'université, mais, là encore, je doute que cela ait les mêmes conséquences matériellement qu'un edt de 15h qui peut s'alourdir de nombreuses heures de trous.
Il y a des réunions à l'université, vous en retrouverez dans le secondaire, y compris le samedi pour des remises de bulletins. Et les cours vont de début septembre - comme à l'université- jusqu'à fin juin.
Un dernier point, il y a sans doute quelques étudiants pour lesquels papa maman interviennent. Mais ils restent des -jeunes- adultes. Un adolescent fonctionnent différemment et ont des avocats auto-désignés. Si ce qui vous plaît, c'est la transmission du savoir auprès de vos L1, il n'y a aucune garantie que cela fonctionne de la même manière en lycée. J'ignore dans quelle filière vous enseignez, mais étant donné votre matière, j'ose croire que la proportion de votre public présente par hasard, parce qu'il y avait de la lumière et du chauffage, est restreinte. Au lycée, même avec la réforme...Si, en effet, vous avez la possibilité de doubler votre temps d'enseignement en restant à la fac - et en fuyant, si c'est possible, les charges administratives- c'est peut-être une piste à explorer. Si j'étais vous, je discuterais quand même avec des collègues PRAG, ayant préalablement travaillé dans le secondaire. Jdçjndr
Quoi qu'il en soit, bonne chance pour vos démarches !



_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "
"As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? "
dita
dita
Neoprof expérimenté

Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré Empty Re: Passage de Maître de Conférences à Professeur du second degré

par dita Sam 3 Oct 2020 - 16:30
Si tu es muté en collège, attends-toi à ce que lesélèves te demandent combien de carreaux il faut sauter, s'il faut aller à la ligne, de quelle couleur il faut écrire. C'est mignon, mais très usant. Ca te changera de tes étudiants.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum