Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Cleroli
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cleroli le Lun 26 Oct 2020 - 16:34
@mgb35 a écrit:
@maikreeeesse a écrit:Mais je rêve ! D'une part je mentionne plus haut que ma municipalité devant le manque de personnel est obligé de faire appel  à des parents bénévoles, dans Grenoble à côté ils n'arrivent pas embaucher et mettent de grandes affiches un peu partout et d'autre part teabquillement
certains ici décrétent que bon même sans formation un gars au chômage fera bien l'affaire. On ne parle plus d'école, on parle garderie, c'est bien cela ? On n'est plus dans le bon fil. D'accord on est dans une situation extraordinaire mais vous vous rendez compte de ce que vous écrivez ?
Je me rends compte de ce que j'ecris et je me rends aussi compte que tu ne me lis pas... 
Je n'ai jamais dit que ces personnes remplaceraient les professeurs mais seulement qu'ils prendraient en charge les élèves comme le font les AED.
On ne peut pas confier des enfants aux premiers venus, quels qu'ils soient. Il faut vérifier leurs antécédents et les former à minima. On ne pas tout accepter à cause du virus (au passage, s'il y a le moindre problème -personne violente par exemple- qui sera tenu pour responsable ?).
AsarteLilith
AsarteLilith
Empereur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par AsarteLilith le Lun 26 Oct 2020 - 16:35
@maikreeeesse a écrit:Tu n'es pas seul, et tu as fait le lien avec ce que j'avais écrit un peu plus haut ? Ils n'arrivent à recruter et demandent des volontaires bénévoles. Si tu ne vois pas le problème je le vois moi.
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 2252222100 AsarteLilith

Merci, j'ai craint en te lisant d'avoir dit une bêtise. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 2252222100

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
avatar
mgb35
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par mgb35 le Lun 26 Oct 2020 - 16:40
Mais qui vous parle d'embaucher le premier venu ? J'ai seulement dit que de nombreuses personnes sont disponibles et qu'une formation n'était pas nécessaire pour s'occuper des enfants. Je rappelle que les AED n'en ont pas ! 
De plus, je n'ai jamais dit que ces personnes feraient cours.. Mais bon, je suis stupide apparemment de penser qu'il vaut mieux une école à mi temps avec des enfants pris en charge à plein temps que du distanciel....
Cleroli
Cleroli
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cleroli le Lun 26 Oct 2020 - 16:42
@mgb35 a écrit:Mais qui vous parle d'embaucher le premier venu ? J'ai seulement dit que de nombreuses personnes sont disponibles et qu'une formation n'était pas nécessaire pour s'occuper des enfants. Je rappelle que les AED n'en ont pas ! 
De plus, je n'ai jamais dit que ces personnes feraient cours.. Mais bon, je suis stupide apparemment de penser qu'il vaut mieux une école à mi temps avec des enfants pris en charge à plein temps que du distanciel....
Les AES sont sous le contrôle/la direction du CPE et sont en collège / lycée, non en primaire. Je maintiens qu'on ne peut pas mettre n'importe qui (non formé de surcroît) devant de jeunes enfants. As-tu récemment accompagné une sortie scolaire en maternelle ou primaire ? Certains parents sont incapables de gérer de jeunes enfants


Dernière édition par Cleroli le Lun 26 Oct 2020 - 16:45, édité 1 fois
AsarteLilith
AsarteLilith
Empereur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par AsarteLilith le Lun 26 Oct 2020 - 16:42
Mais si tu  veux "une école à mi-temps", encore faut-il que tes intervenant soient FORMES A ENSEIGNER ! Sinon, faire faire les devoirs... c'est le job des parents / de l'étude / de certaines associations.

Et ce que je peux voir chez mes commerçants, ou dans mon cercle de proches....tous n'en ont pas l'envie, ni les compétences, ni même la tournure d'esprit. Beaucoup ne connaissent pas l'EN et ses us. Ma coiffeuse, par exemple, suite à l'assassinat de notre collègue, soutenait qu'il fallait éduquer aux réseaux sociaux... ce qu'on fait déjà... Elle est très compétente, mais dans son métier, pas dans le mien. Et Untel, ou Bidule, ou Trucmuche, qui n'ont jamais enseigné / encadré des élèves de collège, ne risquent pas d'apprendre en quelques jours, ce qu'il faut apprendre en environ 10 ans de services pour nous.


Dernière édition par AsarteLilith le Lun 26 Oct 2020 - 16:45, édité 1 fois

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
EdithW
EdithW
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par EdithW le Lun 26 Oct 2020 - 16:43
@Cleroli a écrit:
@mgb35 a écrit:
@maikreeeesse a écrit:Mais je rêve ! D'une part je mentionne plus haut que ma municipalité devant le manque de personnel est obligé de faire appel  à des parents bénévoles, dans Grenoble à côté ils n'arrivent pas embaucher et mettent de grandes affiches un peu partout et d'autre part teabquillement
certains ici décrétent que bon même sans formation un gars au chômage fera bien l'affaire. On ne parle plus d'école, on parle garderie, c'est bien cela ? On n'est plus dans le bon fil. D'accord on est dans une situation extraordinaire mais vous vous rendez compte de ce que vous écrivez ?
Je me rends compte de ce que j'ecris et je me rends aussi compte que tu ne me lis pas... 
Je n'ai jamais dit que ces personnes remplaceraient les professeurs mais seulement qu'ils prendraient en charge les élèves comme le font les AED.
On ne peut pas confier des enfants aux premiers venus, quels qu'ils soient. Il faut vérifier leurs antécédents et les former à minima. On ne pas tout accepter à cause du virus (au passage, s'il y a le moindre problème -personne violente par exemple- qui sera tenu pour responsable ?).

Euh... il y a parfois des bac +3 qui se retrouvent en deux jours devant une classe... comme suppléants (même pas le temps de vérifier le casier judiciaire, fait après coup!). Donc les scrupules sur le recrutement des gens à qui confier les enfants, ça fait bien longtemps qu'il n'y en a plus.
AsarteLilith
AsarteLilith
Empereur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par AsarteLilith le Lun 26 Oct 2020 - 16:45
Ben justement. Et crois-moi qu'en temps de crise, tout le monde va se retrouver miraculeusement apte.

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
Cleroli
Cleroli
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cleroli le Lun 26 Oct 2020 - 16:48
@EdithW a écrit:
@Cleroli a écrit:
@mgb35 a écrit:
@maikreeeesse a écrit:Mais je rêve ! D'une part je mentionne plus haut que ma municipalité devant le manque de personnel est obligé de faire appel  à des parents bénévoles, dans Grenoble à côté ils n'arrivent pas embaucher et mettent de grandes affiches un peu partout et d'autre part teabquillement
certains ici décrétent que bon même sans formation un gars au chômage fera bien l'affaire. On ne parle plus d'école, on parle garderie, c'est bien cela ? On n'est plus dans le bon fil. D'accord on est dans une situation extraordinaire mais vous vous rendez compte de ce que vous écrivez ?
Je me rends compte de ce que j'ecris et je me rends aussi compte que tu ne me lis pas... 
Je n'ai jamais dit que ces personnes remplaceraient les professeurs mais seulement qu'ils prendraient en charge les élèves comme le font les AED.
On ne peut pas confier des enfants aux premiers venus, quels qu'ils soient. Il faut vérifier leurs antécédents et les former à minima. On ne pas tout accepter à cause du virus (au passage, s'il y a le moindre problème -personne violente par exemple- qui sera tenu pour responsable ?).

Euh... il y a parfois des bac +3 qui se retrouvent en deux jours devant une classe... comme suppléants (même pas le temps de vérifier le casier judiciaire, fait après coup!). Donc les scrupules sur le recrutement des gens à qui confier les enfants, ça fait bien longtemps qu'il n'y en a plus.
Je n'en ai pas encore vu autour de moi mais en revanche des parents qui font n'importe quoi, j'en vois dès que j'accompagne une sortie scolaire de ma dernière fille (je plains sincèrement les PE car certains parents sont des boulets qui peuvent être dangereux). De plus, nous sommes face à une situation qui risque de durer jusqu’à l'été prochain. Notre ministre devrait démissionner pour incompétence car ce qui arrive n'est pas une surprise Twisted Evil
almuixe
almuixe
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par almuixe le Lun 26 Oct 2020 - 16:51
@Catalunya
A la date du 18 octobre, les italiens avaient environ 700 covid en réanimation et nous plus de 1900, donc non, on ne peut pas dire que diminuer la taille des classes ne sert à rien. C'est comme le masque, ce n'est pas la panacée, mais cela ne peut qu'aider.  
https://www.statista.com/statistics/1105054/coronavirus-recoveries-by-region-in-italy/


Dernière édition par almuixe le Lun 26 Oct 2020 - 17:02, édité 1 fois
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Thalia de G le Lun 26 Oct 2020 - 16:52
@Cleroli a écrit:
@EdithW a écrit:
@Cleroli a écrit:
@mgb35 a écrit:
@maikreeeesse a écrit:Mais je rêve ! D'une part je mentionne plus haut que ma municipalité devant le manque de personnel est obligé de faire appel  à des parents bénévoles, dans Grenoble à côté ils n'arrivent pas embaucher et mettent de grandes affiches un peu partout et d'autre part teabquillement
certains ici décrétent que bon même sans formation un gars au chômage fera bien l'affaire. On ne parle plus d'école, on parle garderie, c'est bien cela ? On n'est plus dans le bon fil. D'accord on est dans une situation extraordinaire mais vous vous rendez compte de ce que vous écrivez ?
Je me rends compte de ce que j'ecris et je me rends aussi compte que tu ne me lis pas... 
Je n'ai jamais dit que ces personnes remplaceraient les professeurs mais seulement qu'ils prendraient en charge les élèves comme le font les AED.
On ne peut pas confier des enfants aux premiers venus, quels qu'ils soient. Il faut vérifier leurs antécédents et les former à minima. On ne pas tout accepter à cause du virus (au passage, s'il y a le moindre problème -personne violente par exemple- qui sera tenu pour responsable ?).

Euh... il y a parfois des bac +3 qui se retrouvent en deux jours devant une classe... comme suppléants (même pas le temps de vérifier le casier judiciaire, fait après coup!). Donc les scrupules sur le recrutement des gens à qui confier les enfants, ça fait bien longtemps qu'il n'y en a plus.
Je n'en ai pas encore vu autour de moi mais en revanche des parents qui font n'importe quoi, j'en vois dès que j'accompagne une sortie scolaire de ma dernière fille (je plains sincèrement les PE car certains parents sont des boulets qui peuvent être dangereux).
J'ai fait des petits jobs quand j'étais étudiante (une semaine de centre aéré, presque une année scolaire de cantine maternelle), j'ai accompagné des sorties scolaires en primaire. Le savez-vous ? C'est épuisant.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes rêves glacés.
avatar
mgb35
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par mgb35 le Lun 26 Oct 2020 - 16:53
Dernier message et après j'abandonne... 
Trouver des personnes compétentes à mettre devant les élèves c'est possible en ce moment car il y a beaucoup de personnes disponibles. Les municipalités ont parfois du mal à trouver des encadrants avec des horaires compliqués. La il s'agirait d'un 8h30 16h30. J'imagine très bien des étudiants le faire à mi temps. 
Et pour répondre à asartheLilith, les élèves garderaient leur professeur à mi temps.
Ils auraient un mi temps avec un étudiant et un avec leur professeur. Ils seraient donc pris en charge à 100% et auraient une école à mi temps ce que je trouve bien plus efficace que du distanciel.
Je pense que la majorité des personnes ici m'ont compris. Vous avez bien  sûr le droit de ne pas être d'accord mais ne déformez pas mes propos s'il vous plaît.
Garance
Garance
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Garance le Lun 26 Oct 2020 - 16:54
Article Libé aujourd'hui


Dernière édition par Garance le Lun 26 Oct 2020 - 16:56, édité 1 fois
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par roxanne le Lun 26 Oct 2020 - 16:54
Je suis d'accord sur une école à mi-temps.
Isis39
Isis39
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Isis39 le Lun 26 Oct 2020 - 16:55
@mgb35 a écrit:Dernier message et après j'abandonne... 
Trouver des personnes compétentes à mettre devant les élèves c'est possible en ce moment car il y a beaucoup de personnes disponibles. Les municipalités ont parfois du mal à trouver des encadrants avec des horaires compliqués. La il s'agirait d'un 8h30 16h30. J'imagine très bien des étudiants le faire à mi temps. 
Et pour répondre à asartheLilith, les élèves garderaient leur professeur à mi temps.
Ils auraient un mi temps avec un étudiant et un avec leur professeur. Ils seraient donc pris en charge à 100% et auraient une école à mi temps ce que je trouve bien plus efficace que du distanciel.
Je pense que la majorité des personnes ici m'ont compris. Vous avez bien  sûr le droit de ne pas être d'accord mais ne déformez pas mes propos s'il vous plaît.

Des étudiants, il n’y en a pas partout.
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Thalia de G le Lun 26 Oct 2020 - 16:56
Garance, un petit extrait de l'article ? Wink

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes rêves glacés.
maikreeeesse
maikreeeesse
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par maikreeeesse le Lun 26 Oct 2020 - 16:57
Et qui paie ? La commune puisque animateur ou éducation nationale ?
Ils sont sous la responsabilité de qui ? De moi ou du maire ?
Ce sont toutes ces questions qui auraient dues être étudiées depuis 6 mois.


Dernière édition par maikreeeesse le Lun 26 Oct 2020 - 17:00, édité 1 fois
Cleroli
Cleroli
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cleroli le Lun 26 Oct 2020 - 17:00
Thalia, tu vas être recrutée d'office Laughing
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Thalia de G le Lun 26 Oct 2020 - 17:01
@Cleroli a écrit:Thalia, tu vas être recrutée d'office Laughing
Je m'y attendais à un tel appel du pied ! Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 437980826
Peux pas, plus de 65 ans, donc vulnérable. Wink

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes rêves glacés.
maikreeeesse
maikreeeesse
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par maikreeeesse le Lun 26 Oct 2020 - 17:03
Oui mais ils ne sont pas contagieux ! (et pour le coup seront entre de bonnes mains).
avatar
mgb35
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par mgb35 le Lun 26 Oct 2020 - 17:13
Bon, me voilà à répondre alors que j'avais dit que j'arrêtais... Je n'ai vraiment qu'une parole.
Je ne veux pas faire dévier le fil pour une proposition qui de toute façon ne sera pas adoptée.
Dans la situation que je connais, c'est la commune qui a payé mais si cela était étendu, il s'agirait à l'état de payer. Il en aurait tout intérêt car cela lui ferait économiser des sommes considérables (les parents pourraient continuer à travailler donc pas besoin de les indemniser).
Pour ce qui est du recrutement et de la responsabilité pour la commune dont je parle, le responsable était le maire. Le principe était le même que pour les TAP.
Pour ce qui est du fait qu'il n'y a pas d'étudiants partout, je ne suis pas d'accord. Quand les universités seront fermées qu'un couvre feu aura lieu à partir de19h, ou qu'un confinement sera mis en place, ils rentreront chez leurs parents.
maikreeeesse
maikreeeesse
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par maikreeeesse le Lun 26 Oct 2020 - 17:23
Alors on parle bien d'organiser une garderie, certes à mi temps, mais on ne parle plus d'école.
J'ose espérer que les étudiants même chez papa/maman continueront à etudier. Trouront-ils le temps de travailler en surplus ? A moins que les enseignants du supérieur ne travaillent plus. Ah mais alors ils pourront eux aussi garder les plus jeunes. Ils ont bien 2 ou 3 compétences transposables.
AsarteLilith
AsarteLilith
Empereur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par AsarteLilith le Lun 26 Oct 2020 - 17:27
Ce n'est pas envisageable partout. Chez moi, on est loin des villes étudiantes et les élèves du secteur font des études courtes, donc job assez vite. Donc non recrutables. Les quelques étudiants qui existent font des formations à distance + job aed. Donc déjà mobilisés. Et comme plus haut: ils ont aussi du travail perso.

Quant à nous, hors garde pour personnes indispensables comme durant le confinement, niet. J'enseigne, je ne garde pas les enfants, la confusion de rôles est dangereuse.

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
Cleroli
Cleroli
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cleroli le Lun 26 Oct 2020 - 17:39
mgh35, ta proposition relève du bon sens mais elle aurait dû être réfléchie et organisée pendant l'été. Le problème est qu'à présent elle va être mise en place dans l'urgence, sans prendre les moindres précautions d'usage (en gros, on va recruter à tour de bras pour faire de la garderie). Notre ministre aurait dû réfléchir à la situation cet été mais il préférait sans doute se faire photographier dans le cadre des "vacances apprenantes" furieux
avatar
mgb35
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par mgb35 le Lun 26 Oct 2020 - 17:44
@AsarteLilith a écrit:Ce n'est pas envisageable partout. Chez moi, on est loin des villes étudiantes et les élèves du secteur font des études courtes, donc job assez vite. Donc non recrutables. Les quelques étudiants qui existent font des formations à distance + job aed. Donc déjà mobilisés. Et comme plus haut: ils ont aussi du travail perso.
Beaucoup d'étudiants travaillent pendant leurs études en temps normal et ne le peuvent plus à cause de la crise. il y en a dans toute la France et même dans ta région. Il ne resteront pas dans les villes étudiantes avec un confinement ou un couvre feu élargi...
De nombreux AED seront disponibles (fermeture des lycées voir des collèges).
De plus, les étudiants sont une possibilité parmi d'autres. Mais bon apparemment, certains ici ont décidé que trouver des gens disponibles et compétents lorsque le chômage classique est de 10% et que beaucoup d'autres seront mis en chômage partiel est impossible. Quelle vision pessimiste d'autrui.

@AsarteLilith a écrit: Quant à nous, hors garde pour personnes indispensables comme durant le confinement, niet. J'enseigne, je ne garde pas les enfants, la confusion de rôles est dangereuse.
A quel moment, je t'ai parlé de garder des enfants ?

@maikreeeesse a écrit: Alors on parle bien d'organiser une garderie, certes à mi temps, mais on ne parle plus d'école.
Je parle d'un système à mettre en place pour éviter le distanciel, que les enfants soient toujours socialisés et que les parents puissent travailler pas d'un système idéale.
avatar
chmarmottine
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine le Lun 26 Oct 2020 - 17:56
@Garance a écrit:Article Libé aujourd'hui

déjà posté, page précédente
Catalunya
Catalunya
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Catalunya le Lun 26 Oct 2020 - 18:02
Je ne pense que Blanquer ait son mot à dire sur l'ouverture ou non des écoles. C'est lui donner une bien grande importance.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum