Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par henriette le Mar 27 Oct 2020 - 0:54
Dans mon village, plutôt mal desservi en car tant vers Aix que vers Marseille, il n'avait pas été possible de trouver assez d'animateurs de TAP. Ce furent donc des retraités qui en assurèrent une partie. Pas trop souhaitable en ce moment...
pseudo-intello
pseudo-intello
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par pseudo-intello le Mar 27 Oct 2020 - 1:04
@Cicyle a écrit:Soit les autres restent à la maison, mais ça paralyse la moitié du pays (le quart, si on considère que les enfants ont 2 parents, ce qui n'est pas toujours le cas) soit on accueille tout le monde et la moitié avec l'enseignant et on fait un roulement. Mais pour cette dernière solution, en effet, ça ne s'improvise pas. Il faut savoir qui on recrute (et comment), trouver les locaux adaptés, savoir qui finance, etc. Et, accessoirement, que l'enseignant sache comment gérer tout ça (mais bon, on a montré notre "extraordinaire capacité d'adaptation" donc une fois de plus on devrait s'en sortir… Moyennant peut-être un petit burn out !). Dans les mairies où j'enseigne, aucun maire n'a été sondé pour savoir ce qu'il était possible de faire.
Moins que ça : il y a de nombreux travailleurs qui n'ont pas d'enfant, ou des enfants grands. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 1482308650
Les enfants ont deux géniteurs ; si un ne s'en occupe pas, il est de fait disponible pour travailler.


@mgb35 a écrit:
Je n'en reviens pas des procès d'intention que l'on me fait ! J'ai dit qu'il fallait tirer au sort ces personnes ? Je ne crois pas... J'ai seulement dit qu'avec le vivre de personnes disponible en ce moment et dans les semaines qui viennent cela ne devrait pas être trop dur de trouver des personnes compétentes.
Et oui, on peut recruter très vite. J'en suis persuadé. Des CPE recrute des surveillants en 24 h, des directeurs recrutent des animateurs en quelques jours.. Mais bon, ce ne doit pas être possible. Je me demande vraiment comment ce RPI  a fait en mai... Je me demande comment la ville de Paris a prévu de faire...
Chez nous, depuis quelques années, on vire un personnel précaire chaque année (contractuel qui tient des propos déplacés aux élèves, service civique vraiment pas pro... ). Notre CPE implore de ne pas changer d'équipe de surveillants, car certes, elle reste imparfaite, mais avec le boulot qu'elle s'est donnée pour former son petit monde, elle ne veut pas recommencer de zéro.
Tout le monde n'habite pas une ville étudiante.

@EdithW a écrit:Je regarde le replay de C dans l'air de ce soir. Eric Caumes (infectiologue à La Pitié à Paris) insiste sur les contaminations à l'école et pense qu'il faut vraiment fermer les collèges et lycées, voire les plus petites classes (ou au moins mettre des masques aux enfants du primaire, comme en Asie). Il connaît des enseignants ou parents contaminés par leurs élèves ou leurs enfants. Autour de 30', mais l'émission entière est intéressante.
Si on fermait les lycées et collèges (à 11 ans, un ado doit pouvoir se garder seul), ce serait déjà pas mal. Je comprends bien la difficulté de fermer le primaire, mais si déjà, les parents qui veulent et peuvent repassent en distanciel, ça allégerait les instits. J'imagine que 18 élèves c'est déjà mieux que 25.
Jafar
Jafar
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jafar le Mar 27 Oct 2020 - 1:27
@AsarteLilith a écrit:Je ne fais aucun procès d'intention. Ce que je dis, c'est que personne au chômage ne veut pas forcément dire personne intéressée / compétente / capable de gérer des élèves. Et je dis aussi qu'en ''province'', loin de villes universitaires, dans des coins un peu éloignés, les étudiants ne sont pas forcément légion. Et que recruter un aed n'est pas si simple que cela : mon cœur prend du temps. Et que je me méfie des recrutements express.
Si ça venait à se faire, je pense que notre cher ministre, lui, s'en contrefiche de la compétence, la capacité ou même la non-dangerosité des gens recrutés en express. S'il reste fidèle à lui-même, dans le mépris constant et absolu des personnels, des élèves et des familles, il intimera l'ordre aux chefs d'établissement ou aux rectorats de passer des annonces dans les agences d'intérim, style "cherche individu H/F capable d'être là", et c'est pas 2 jours qu'il faudra pour pourvoir les postes, mais 2h !

J'ai vu des guides touristiques sans emploi s'improviser maçon en intérim, faire un boulot de m***, se faire virer tous les jours et reprendre chaque fois le lendemain dans une boite différente... les profs en intérim pourront faire pareil et voguer d'école en collège, de discipline en discipline... c'est ça la start-up nation ! woohoo
Yazilikaya
Yazilikaya
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Yazilikaya le Mar 27 Oct 2020 - 8:14
@pseudo-intello a écrit:
@Cicyle a écrit:Soit les autres restent à la maison, mais ça paralyse la moitié du pays (le quart, si on considère que les enfants ont 2 parents, ce qui n'est pas toujours le cas) soit on accueille tout le monde et la moitié avec l'enseignant et on fait un roulement. Mais pour cette dernière solution, en effet, ça ne s'improvise pas. Il faut savoir qui on recrute (et comment), trouver les locaux adaptés, savoir qui finance, etc. Et, accessoirement, que l'enseignant sache comment gérer tout ça (mais bon, on a montré notre "extraordinaire capacité d'adaptation" donc une fois de plus on devrait s'en sortir… Moyennant peut-être un petit burn out !). Dans les mairies où j'enseigne, aucun maire n'a été sondé pour savoir ce qu'il était possible de faire. Moins que ça : il y a de nombreux travailleurs qui n'ont pas d'enfant, ou des enfants grands.  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 1482308650
Les enfants ont deux géniteurs ; si un ne s'en occupe pas, il est de fait disponible pour travailler.

@mgb35 a écrit:Je n'en reviens pas des procès d'intention que l'on me fait ! J'ai dit qu'il fallait tirer au sort ces personnes ? Je ne crois pas... J'ai seulement dit qu'avec le vivre de personnes disponible en ce moment et dans les semaines qui viennent cela ne devrait pas être trop dur de trouver des personnes compétentes.
Et oui, on peut recruter très vite. J'en suis persuadé. Des CPE recrute des surveillants en 24 h, des directeurs recrutent des animateurs en quelques jours.. Mais bon, ce ne doit pas être possible. Je me demande vraiment comment ce RPI  a fait en mai... Je me demande comment la ville de Paris a prévu de faire...
Chez nous, depuis quelques années, on vire un personnel précaire chaque année (contractuel qui tient des propos déplacés aux élèves, service civique vraiment pas pro... ). Notre CPE implore de ne pas changer d'équipe de surveillants, car certes, elle reste imparfaite, mais avec le boulot qu'elle s'est donnée pour former son petit monde, elle ne veut pas recommencer de zéro.
Tout le monde n'habite pas une ville étudiante.

@EdithW a écrit:Je regarde le replay de C dans l'air de ce soir. Eric Caumes (infectiologue à La Pitié à Paris) insiste sur les contaminations à l'école et pense qu'il faut vraiment fermer les collèges et lycées, voire les plus petites classes (ou au moins mettre des masques aux enfants du primaire, comme en Asie). Il connaît des enseignants ou parents contaminés par leurs élèves ou leurs enfants. Autour de 30', mais l'émission entière est intéressante.
Si on fermait les lycées et collèges (à 11 ans, un ado doit pouvoir se garder seul), ce serait déjà pas mal. Je comprends bien la difficulté de fermer le primaire, mais si déjà, les parents qui veulent et peuvent repassent en distanciel, ça allégerait les instits. J'imagine que 18 élèves c'est déjà mieux que 25.
Alléger les insits, je ne sais pas. Hors de question de refaire du présentiel et du distanciel en même temps.
MesonMixing
MesonMixing
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par MesonMixing le Mar 27 Oct 2020 - 8:24
Jean Rémi Girard est sur RMC découverte en ce moment.
laMiss
laMiss
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par laMiss le Mar 27 Oct 2020 - 9:16
@EdithW a écrit:Je suis  peut-être un peu HS mais je signale que certains grands-parents, même très âgés (en l'occurrence ma belle mère abi mais j'en connais d'autres), parlent encore de "la gripette" et se jettent littéralement sur les petits enfants pour les embrasser quand ils arrivent (créant un mouvement de recul chez les pauvres petits à qui les parents avaient bien fait la leçon et qui stressent ensuite à l'idée d'avoir contaminé mamie). Pas moyen de les raisonner. Du coup, on n'y va plus du tout...

C'est un vrai sujet, cela aussi. Les tensions causées par le covid...J'ai entendu quelques témoignages à la radio à ce sujet. Dans mon cercle de proches, cela a déjà pourri pas mal de moments censés être agréables. C'est parfois totalement bloquant. Cet aspect-là me pèse.

_________________
Si rien n'est décidé, ce sera à chacun d'entre nous de décider en conscience.
gnafron2004
gnafron2004
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par gnafron2004 le Mar 27 Oct 2020 - 9:24
Et ça ne va pas s'arranger avec la planification des fêtes de fin d'année...je sais que chez moi ça va être chaud!


Dernière édition par gnafron2004 le Mar 27 Oct 2020 - 10:30, édité 1 fois
avatar
volny
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par volny le Mar 27 Oct 2020 - 9:48
@gnafron2004 a écrit:Et ça va pas s'arranger avec la planification des fêtes de fin d'année...je sais que chez moi ça va être chaud!

c'est surtout pour les commerçants et restaurateurs que ça va être dramatique parce que pour nous, non.On n'a pas vraiment fêté Pâques non plus.
avatar
chmarmottine
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine le Mar 27 Oct 2020 - 9:48
C'est marrant ce prof bashing qui recommence avant même que qui que ce soit ait fait ou dit quoi que ce soit ... procès d'intention ?

Isis39
Isis39
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Isis39 le Mar 27 Oct 2020 - 9:54
Les profs passent de héros à feignasses en 11 jours...
avatar
danses
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par danses le Mar 27 Oct 2020 - 9:55
Répugnant, j’en parle sur un autre fil. Ça et la rengaine habituelle sur les syndicats de profs.
piesco
piesco
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par piesco le Mar 27 Oct 2020 - 9:57
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 2490015017
piesco
piesco
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par piesco le Mar 27 Oct 2020 - 9:58
@Isis39 a écrit:Les profs passent de héros à feignasses en 11 jours...

Les piliers de la République qu'on disait.
avatar
chmarmottine
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine le Mar 27 Oct 2020 - 10:04
Pour peu, cet affreux personnage aurait pu rajouter "ils vont pas quand même réclamer un protocole sanitaire strict" sans aucun scrupule ...
micaschiste
micaschiste
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par micaschiste le Mar 27 Oct 2020 - 10:05
Cohen revoit sa position !!!!

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
micaschiste
micaschiste
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par micaschiste le Mar 27 Oct 2020 - 10:08
@piesco a écrit:
@Isis39 a écrit:Les profs passent de héros à feignasses en 11 jours...

Les piliers de la République qu'on disait.

Des parents commencent à faire des insomnies en s'imaginant de nouveau confiné avec leurs charmants bambins. Razz

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
Ilona
Ilona
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Ilona le Mar 27 Oct 2020 - 10:10
@chmarmottine a écrit:C'est marrant ce prof bashing qui recommence avant même que qui que ce soit ait fait ou dit quoi que ce soit ... procès d'intention ?

Il s'agit probablement d'une commande de qui vous savez. Comme le fameux pédiatre venu légitimer la politique gouvernementale à venir en affirmant que les enfants n'étaient pas des vecteurs de la maladie covid19.
Plus, nous devenons des observateurs attentifs des medias, plus nous nous rendons compte que les choses n'arrivent pas par hasard, et qu'ils ne sont là que pour servir la soupe au parti dont ils partagent l'idéologie.
Tous les jours, je me félicite de m'être débarrassée de ma télévision, et donc de ne plus financer ces médias par mes impôts.

-------

https://www.neoprofs.org/viewtopic.php?t=130910
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum