Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Condorcet
Oracle

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par Condorcet le Mar 20 Oct 2020 - 9:28
@Hypermnestre a écrit:BFM : interview de Blanquer.
Soutien total de l'institution du début à la fin.
Le "pas de vagues" a existé à une époque, plus depuis qu'il est là.

N'avoir honte de rien et persévérer. Pendant que le ministre de l'Intérieur autorise des perquisitions à domicile de personnes étrangères à l'enquête (de son propre aveu) et se garde bien d'expliquer pourquoi Samuel Paty n'a pas reçu une protection policière, le ministre de l'Education nationale énonce benoîtement la thèse du soutien inconditionnel à Samuel Paty, laquelle est fortement nuancée par la venue d'un inspecteur afin de lui rappeler les principes de la laïcité et de la neutralité (l'ancien recteur Morvan témoignant que, selon la pratique administrative en cours au début des années 2000, la venue d'un IPR hors cycle d'inspections  "ce n’était JAMAIS pour lui tenir des propos agréables, mais TOUJOURS pour le recadrer") (2).
Beaucoup ont évoqué ici et prévenu contre tout risque d'instrumentalisation à fort bien escient. Mais à l'inverse, détourner l'attention et le regard par une agitation tous azimuts (Darmanin) ou par des propos lénifiants s'inscrivant en faux avec ce que chacun connaît de la réalité quotidienne administrative (Blanquer) s'apparente là aussi à une volonté d'instrumentalisation.

(1) https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/enseignant-decapite-dans-les-yvelines/quatre-questions-autour-de-l-expulsion-de-231-etrangers-fiches-voulue-par-gerald-darmanin_4147675.html
Ces opérations ne ciblent pas des individus "en lien forcément avec l'enquête" sur l'assassinat de Samuel Paty, mais visent à "faire passer un message : (...) pas une minute de répit pour les ennemis de la République", a déclaré Gérald Darmanin sur Europe 1, sans préciser si les personnes qu'ils souhaitent expulser étaient visées par ces opérations.

(2) https://twitter.com/ajfmorvan/status/1318213087292424193
Témoignage d’ancien recteur: quand j’envoyais un inspecteur rencontrer un professeur (en dehors des inspections pédagogiques traditionnelles), ce n’était JAMAIS pour lui tenir des propos agréables, mais TOUJOURS pour le recadrer.


Dernière édition par Condorcet le Mar 20 Oct 2020 - 9:35, édité 4 fois
Halybel
Halybel
Habitué du forum

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par Halybel le Mar 20 Oct 2020 - 9:29
@Hypermnestre a écrit:BFM : interview de Blanquer.
Soutien total de l'institution du début à la fin.
Le "pas de vagues" a existé à une époque, plus depuis qu'il est là.

Oui cela s'est vu avec Christine Renon... Il n'a vraiment honte de rien.

@*Fifi* a écrit:Blanquer sur BFM :
Légion d'honneur et Palmes académiques Pour Samuel Paty.

2 novembre : 1 min de silence à faire et consignes pour faire des débats sur ce qui s'est passé et la liberté d'expression...
« Une véritable séquence éducative »

Palme académique... Quel symbole.

Je pense qu'on devrait fermer tous les établissements scolaires français une journée pour montrer a quel point on est choqué.

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

On ne fait pas bouger les choses en dressant seulement des constats.
Subir ou agir, la vie est une question de choix.
Halybel
Halybel
Habitué du forum

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par Halybel le Mar 20 Oct 2020 - 9:32
@Hirondelle a écrit:
@doukipudonktan a écrit:Petit témoignage, comme ça, en passant :

Ce matin, j’avais deux heures de cours avec mes élèves de terminale en Humanités (je travaille en Guyane, et nous ne sommes pas encore en vacances), et comme ces deux heures devaient être entrecoupées d’une minute de silence, je me suis dit que ce serait l’occasion d’un débat.

Du coup, j’ai d’abord rappelé le contexte de publication des caricatures de Mahomet depuis 2005 dans le journal danois jusqu’à l’attentat de Charlie Hebdo en 2015, puis nous avons lu les lois encadrant la liberté d’expression en France, avant d’examiner quelques caricatures parues dans le journal (caricatures montrant Mahomet, le Christ, ou des rabbins).

Deux ou trois élèves se sont déclarés choqués, et que c’était «logique que ça leur retombe dessus». D’autres ont été choqués que leurs camarades soient choqués. Du coup on a distingué la loi, la morale et l’opinion, avant d’aborder d’autres questions qui ont émergé au cours de la discussion, comme «Est-ce qu’insulter une religion, c’est insulter les croyants ?» ou «Faut-il choquer pour mieux faire comprendre les limites de la liberté d’expression ?».
On a évoqué la symbolique de la décapitation, acte d’autant plus barbare qu’il se distingue par la volonté d’enlever la partie du corps qui permet raisonner, de comprendre, et donc de dialoguer et de contester. Enfin, on a terminé par la lecture d’un texte de Condorcet et par un débat sur le rôle de l’école républicaine, en tant qu’héritière des Lumières et de l'humanisme. Je ne sais pas si cela aura marqué les élèves, mais beaucoup on su évoluer, concéder, et admettre un autre point de vue que le leur. Bref, ce fut un beau moment de dialogue, et ça fait du bien.

Ce que tu fais est très intéressant. Je suis obligée de travailler seule sur ce sujet pour la rentrée, pourrais-tu s'il te plait m'envoyer en MP une partie de tes ressources si cela ne te gène pas ?

Même demande que mon estimé collègue si cela ne te dérange pas.

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

On ne fait pas bouger les choses en dressant seulement des constats.
Subir ou agir, la vie est une question de choix.
avatar
chmarmottine
Doyen

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par chmarmottine le Mar 20 Oct 2020 - 9:49
LCI a écrit:Selon nos informations, l'assaillant aurait écrit, avant les faits, aux deux hommes placés en garde à vue, à savoir le père d'une élève et le prédicateur Abdelhakim Sefrioui, pour leur indiquer son intention de venger le prophète et de régler le problème "à sa manière". A aucun moment les deux hommes ont alerté la police et disent n'avoir aucun lien avec le terroriste.

Escargot Géant
Escargot Géant
Niveau 8

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par Escargot Géant le Mar 20 Oct 2020 - 9:54
Je n'arrive pas à comprendre la différence de traitement médiatique entre le meurtre de Samuel Paty et celui de John Dowling en 2018 à Courbevoie. Le pakistanais de 37 ans auteur de ce meurtre avait justifié son geste en expliquant que John lui avait montré des dessins du prophète en cours d'anglais.
Pourquoi à l'époque cette affaire a été complètement passée sous silence? Quel est votre avis sur cette question?

Pontorson50
Pontorson50
Niveau 9

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par Pontorson50 le Mar 20 Oct 2020 - 10:03
@doukipudonktan a écrit:Petit témoignage, comme ça, en passant :

Ce matin, j’avais deux heures de cours avec mes élèves de terminale en Humanités (je travaille en Guyane, et nous ne sommes pas encore en vacances), et comme ces deux heures devaient être entrecoupées d’une minute de silence, je me suis dit que ce serait l’occasion d’un débat.

Du coup, j’ai d’abord rappelé le contexte de publication des caricatures de Mahomet depuis 2005 dans le journal danois jusqu’à l’attentat de Charlie Hebdo en 2015, puis nous avons lu les lois encadrant la liberté d’expression en France, avant d’examiner quelques caricatures parues dans le journal (caricatures montrant Mahomet, le Christ, ou des rabbins).

Deux ou trois élèves se sont déclarés choqués, et que c’était «logique que ça leur retombe dessus». D’autres ont été choqués que leurs camarades soient choqués. Du coup on a distingué la loi, la morale et l’opinion, avant d’aborder d’autres questions qui ont émergé au cours de la discussion, comme «Est-ce qu’insulter une religion, c’est insulter les croyants ?» ou «Faut-il choquer pour mieux faire comprendre les limites de la liberté d’expression ?».
On a évoqué la symbolique de la décapitation, acte d’autant plus barbare qu’il se distingue par la volonté d’enlever la partie du corps qui permet raisonner, de comprendre, et donc de dialoguer et de contester. Enfin, on a terminé par la lecture d’un texte de Condorcet et par un débat sur le rôle de l’école républicaine, en tant qu’héritière des Lumières et de l'humanisme. Je ne sais pas si cela aura marqué les élèves, mais beaucoup on su évoluer, concéder, et admettre un autre point de vue que le leur. Bref, ce fut un beau moment de dialogue, et ça fait du bien.

Très intéressant, j'en prends note : un cours un minimum exigeant est possible sur ce sujet, même en pleine tension émotionnelle. Je serais preneur de deux ou trois des choses qui ont pu être esquissées par toi ou/et les élèves en réponse à tes deux questionnements (bien que parvenir à formuler ces questionnements soit déjà un très bel objectif!).
arcovm
arcovm
Niveau 5

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par arcovm le Mar 20 Oct 2020 - 10:16
@Pontorson50 a écrit:
@doukipudonktan a écrit:Petit témoignage, comme ça, en passant :

Ce matin, j’avais deux heures de cours avec mes élèves de terminale en Humanités (je travaille en Guyane, et nous ne sommes pas encore en vacances), et comme ces deux heures devaient être entrecoupées d’une minute de silence, je me suis dit que ce serait l’occasion d’un débat.

Du coup, j’ai d’abord rappelé le contexte de publication des caricatures de Mahomet depuis 2005 dans le journal danois jusqu’à l’attentat de Charlie Hebdo en 2015, puis nous avons lu les lois encadrant la liberté d’expression en France, avant d’examiner quelques caricatures parues dans le journal (caricatures montrant Mahomet, le Christ, ou des rabbins).

Deux ou trois élèves se sont déclarés choqués, et que c’était «logique que ça leur retombe dessus». D’autres ont été choqués que leurs camarades soient choqués. Du coup on a distingué la loi, la morale et l’opinion, avant d’aborder d’autres questions qui ont émergé au cours de la discussion, comme «Est-ce qu’insulter une religion, c’est insulter les croyants ?» ou «Faut-il choquer pour mieux faire comprendre les limites de la liberté d’expression ?».
On a évoqué la symbolique de la décapitation, acte d’autant plus barbare qu’il se distingue par la volonté d’enlever la partie du corps qui permet raisonner, de comprendre, et donc de dialoguer et de contester. Enfin, on a terminé par la lecture d’un texte de Condorcet et par un débat sur le rôle de l’école républicaine, en tant qu’héritière des Lumières et de l'humanisme. Je ne sais pas si cela aura marqué les élèves, mais beaucoup on su évoluer, concéder, et admettre un autre point de vue que le leur. Bref, ce fut un beau moment de dialogue, et ça fait du bien.

Très intéressant, j'en prends note : un cours un minimum exigeant est possible sur ce sujet, même en pleine tension émotionnelle. Je serais preneur de deux ou trois des choses qui ont pu être esquissées par toi ou/et les élèves en réponse à tes deux questionnements (bien que parvenir à formuler ces questionnements soit déjà un très bel objectif!).
Bonjour,
Sur CANOPE, un dossier très bien fait sur la liberté d'expression en France et les textes de loi qui l'encadrent.
Arcovm
Jacq
Jacq
Grand Maître

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par Jacq le Mar 20 Oct 2020 - 10:17
@Escargot Géant a écrit:Je n'arrive pas à comprendre la différence de traitement médiatique entre le meurtre de Samuel Paty et celui de John Dowling en 2018 à Courbevoie. Le pakistanais de 37 ans auteur de ce meurtre avait justifié son geste en expliquant que John lui avait montré des dessins du prophète en cours d'anglais.
Pourquoi à l'époque cette affaire a été complètement passée sous silence? Quel est votre avis sur cette question?


Tu as raison et, honte à moi, je l'avais oublié... Honte à moi.
L'affaire n'avait pas été passée sous silence, je m'en souviens maintenant que tu l'as rappelée.
Traitement médiatique différent, oui. L'impersonnalité de l'université comparée au sentiment de proximité que nous avons avec le collège ? Mais l'être humain demeure de même nature. L'horreur absolue des circonstances de l'acte de vendredi que je ne souhaite pas rappeler ?
Mais tu as raison. Nous ne pouvons comparer et l'un et l'autre mais penser aux deux victimes sans faire de hiérarchie qui serait déplacée.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 9

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par Pontorson50 le Mar 20 Oct 2020 - 10:19
@Escargot Géant a écrit:Je n'arrive pas à comprendre la différence de traitement médiatique entre le meurtre de Samuel Paty et celui de John Dowling en 2018 à Courbevoie. Le pakistanais de 37 ans auteur de ce meurtre avait justifié son geste en expliquant que John lui avait montré des dessins du prophète en cours d'anglais.
Pourquoi à l'époque cette affaire a été complètement passée sous silence? Quel est votre avis sur cette question?


Merci, je découvre cette affaire par ton post, il y a certes quelques nuances, mais ce n'est pas la première fois, donc, qu'un prof est tué avec comme motivation le contenu d'un de ses cours. Les nuances apparemment, c'est que il s'agissait d'un meurtre moins calculé, puisque c'est au cours d'une conversation que le meurtrier avait poignardé l'enseignant. Le fait aussi que c'était un enseignant universitaire a pu jouer, il n'y avait pas d'enfants mineurs concernés par l'affaire. Le fait enfin qu'il n'y avait pas eu d'actes diffamatoires confinant au harcèlement et assaisonnés d'insultes, venant d'autres personnes, avant l'assassinat.
Dans le même ordre d'idées, un lecteur du Monde rappelait la décapitation d'un chef d'entreprise dans l'Isère en 2016, et il y avait même eu alors une mise en scène macabre effarante.

Ces assassinats sont donc très rares, mais ce n'est pas une première pour les profs, et ce n'est pas une première en général. Ce qui pourrait être utilement rappelé à la rentrée car cela appelle d'autant plus une prise de conscience collective.


Dernière édition par Pontorson50 le Mar 20 Oct 2020 - 10:23, édité 1 fois
Guermantes729
Guermantes729
Fidèle du forum

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par Guermantes729 le Mar 20 Oct 2020 - 10:20
@Escargot Géant a écrit:Je n'arrive pas à comprendre la différence de traitement médiatique entre le meurtre de Samuel Paty et celui de John Dowling en 2018 à Courbevoie. Le pakistanais de 37 ans auteur de ce meurtre avait justifié son geste en expliquant que John lui avait montré des dessins du prophète en cours d'anglais.
Pourquoi à l'époque cette affaire a été complètement passée sous silence? Quel est votre avis sur cette question?


As-tu des sources officielles (et je précise que ma question n'a rien de provocateur) sur les raisons de l'assassinat? Car je viens de rechercher et les sources officielles ne relaient pas cette raison mais l'éviction de l'étudiant au semestre précédent. Je ne lis cette raison que sur des "blogs" , où le fait est relayé mais pas étayé...peut-être que c'est une des 1ères raisons? ne pas être certain que c'est "la" raison :/ (à juste titre ou pas, ceci dit)

et puis je pense aussi (avec toute l'injustice que cela recouvre, je tente une explication , en aucun cas une justification) qu'il y a un "momentum" comme on dit. Il y a des événements qui arrivent à un moment, dans la société, le monde, qui fait que ça "prend", alors que le même événement serait survenu un peu plus tôt, un peu plus tard, il n'aurait pas eu les mêmes échos.
En l'occurrence, on peut penser (suggestion toujours) que le côté "sacrifié" des profs en ce moment (même ceux qui sont contents que les écoles soient ouvertes ont bien conscience que les profs sont des victimes potentiels du covid), avec leurs salaires en berne, a pu jouer
on peut penser que l'attentat, heureusement non mortel, des deux journalistes près des locaux de Charlie avait déjà rallumé une mèche, notamment chez les journalistes. Car il faut bien le dire, ce sont les journalistes, par l'ampleur de leur relais, qui "décident" du momentum.

Je me pose souvent la même question que toi, notamment pour un jeune homme qui a été poignardé à Villeurbanne en 2019. Qui n'a ému pas grand monde. Mais voilà, souvent , "on" arrive à nous dire que c'est un fou, un étudiant évincé, bref, on arrive à écarter les thèses islamistes pour faire passer la pilule. Là, il semblerait que ce fut impossible. Et que les journalistes n'étaient pas décidés à l'avaler.

Mais réjouissons-nous, ce matin, ça y est, les journalistes nous rappellent que la priorité est la défense des libertés. Ouf, je suis rassurée: j'aurai la tête coupée, mais, librement, chouette. (pardon pour ce moment d'humeur)
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par Marie Laetitia le Mar 20 Oct 2020 - 10:21
@titus06 a écrit:Je mets en ligne le billet de Sophia Aram. Et je la remercie.


Deux billets de Tanguy Pastureau



En plus de la chronique de N. Polony citée précédemment.

Ces mots font du bien. Ils n'éteignent pas la colère mais ils apportent un tout petit peu de baume. Au moins quelques personnes ne sont pas aveuglées par les discours mensongers et les postures de certains.

_________________
 Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Dlb10
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
chmarmottine
Doyen

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par chmarmottine le Mar 20 Oct 2020 - 10:36
@Pontorson50 a écrit:
@Escargot Géant a écrit:Je n'arrive pas à comprendre la différence de traitement médiatique entre le meurtre de Samuel Paty et celui de John Dowling en 2018 à Courbevoie. Le pakistanais de 37 ans auteur de ce meurtre avait justifié son geste en expliquant que John lui avait montré des dessins du prophète en cours d'anglais.
Pourquoi à l'époque cette affaire a été complètement passée sous silence? Quel est votre avis sur cette question?


Merci, je découvre cette affaire par ton post, il y a certes quelques nuances, mais ce n'est pas la première fois, donc, qu'un prof est tué avec comme motivation le contenu d'un de ses cours. Les nuances apparemment, c'est que il s'agissait d'un meurtre moins calculé, puisque c'est au cours d'une conversation que le meurtrier avait poignardé l'enseignant. Le fait aussi que c'était un enseignant universitaire a pu jouer, il n'y avait pas d'enfants mineurs concernés par l'affaire. Le fait enfin qu'il n'y avait pas eu d'actes diffamatoires confinant au harcèlement et assaisonnés d'insultes, venant d'autres personnes, avant l'assassinat.
Dans le même ordre d'idées, un lecteur du Monde rappelait la décapitation d'un chef d'entreprise dans l'Isère en 2016, et il y avait même eu alors une mise en scène macabre effarante.

Ces assassinats sont donc très rares, mais ce n'est pas une première pour les profs, et ce n'est pas une première en général. Ce qui pourrait être utilement rappelé à la rentrée car cela appelle d'autant plus une prise de conscience collective.

Il y a toute une polémique complotiste sur twitter au sujet d'une émission diffusée sur cnews dans laquelle, face à Zemmour, Chevènement fait allusion à "la décapitation de tel ou tel professeur". On se demande à quoi il fait allusion. Emission enregistrée le 15 et diffusée le 16.
Y a-t-il eu des évènements similaires dans d'autres pays ?
Voir ici à 27:25, même un peu avant, un passage sur l'école.
https://www.cnews.fr/emission/2020-10-16/eric-zemmour-face-jean-pierre-chevenement-1008702

Manu7
Manu7
Habitué du forum

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par Manu7 le Mar 20 Oct 2020 - 10:46
Je pense qu'on devrait fermer tous les établissements scolaires français une journée pour montrer a quel point on est choqué.

Je ne pense pas qu'une telle mesure serait adaptée, je pense au contraire qu'il faut ouvrir le dialogue au lieu de le fermer. Une journée banalisée serait bien plus utile mais on ne peut pas l'improviser. ll faudrait aborder les dangers de la diffamation, par exemple, Blanquer a dit que d'après l'enquête, Samuel Paty n'a pas fait sortir les élèves de la classe mais il aurait averti les élèves pour qu'ils aient la possibilité de ne pas regarder, il est difficile de distinguer le vrai du faux, et pourtant de très nombreux intervenants considèrent qu'il a fait sortir les élèves alors que c'est peut-être faux et peut-être basé sur la vidéo qui est justement une diffamation. On peut aussi s'interroger sur le harcelement via les réseaux sociaux.
Ouvrir le dialogue sur le sacré, je me souviens d'une émission sur France Inter où on rejouait les débats sur le blasphème au parlement au 19ème siècle. C'était très instructif, inutile de prendre l'islam comme exemple, la religion catholique a engendré les mêmes horreurs. Et si on pense que c'est loin dans le passé, on peut évoqué l'attentat dans le cinéma saint-michel pour la sortie de "La dernière tentation du christ". On peut aussi signaler que de nombreux profs d'Histoire Géo et aussi des PE ont eu des problèmes en abordant les textes sacrés alors que c'était au programme, et ils n'ont pas toujours été soutenus par la hierarchie.
vyneil
vyneil
Niveau 5

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par vyneil le Mar 20 Oct 2020 - 10:50
La liberté prend cher et le traitement médiatique de l'affaire est à pleurer. On dénonce, on défend l'honneur d'untel, d'unetelle... M. le responsable machin a vraiment très bien fait son travail et Mme. la fonctionnaire machin est irréprochable... Mais vous plaisantez... Les accusés d'aujourd'hui étaient hier bien trop soignés. Qui reçoit ce prédicateur-grande-gueule alors qu'il n'est pas un parent d'élève ? Comment en vient-on à enregistrer une plainte contre Samuel Paty, lui-même obligé de se défendre en déposant plainte pour diffamation ? Et quid du "rappel à la laïcité" en lieu et place d'un message de fermeté contre le parent accusateur ? J'ai peine à distinguer le soutien, dans les faits, et j'espère que l'enquête en trouvera du soutien, factuel, car à l'heure actuelle, il semble que le seul qui devait être défendu ne l'a jamais été correctement. Après ce drame, on ose encore parler de pédagogie, de formation des enseignants... Mais vous plaisantez... Imaginez si, en plus, Samuel Paty n'avait pas été un très bon professeur reconnu comme investi, compétent, chevronné, alors là, on aurait bien du reconnaître que c'était un peu de sa faute, quand même... Mais vous plaisantez ?

Maintenant, les faits et rien que les faits : par la faute d'une poignée d'abrvtis incultes, ignorants, malveillants, haineux, harceleurs, faussement écoutés par une république défaillante mais parfaitement entendus par un intégriste islamiste taré, Samuel Paty est mort, décapité. 😢
Escargot Géant
Escargot Géant
Niveau 8

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par Escargot Géant le Mar 20 Oct 2020 - 11:00
@Guermantes729 a écrit:
@Escargot Géant a écrit:Je n'arrive pas à comprendre la différence de traitement médiatique entre le meurtre de Samuel Paty et celui de John Dowling en 2018 à Courbevoie. Le pakistanais de 37 ans auteur de ce meurtre avait justifié son geste en expliquant que John lui avait montré des dessins du prophète en cours d'anglais.
Pourquoi à l'époque cette affaire a été complètement passée sous silence? Quel est votre avis sur cette question?


As-tu des sources officielles (et je précise que ma question n'a rien de provocateur) sur les raisons de l'assassinat? Car je viens de rechercher et les sources officielles ne relaient pas cette raison mais l'éviction de l'étudiant au semestre précédent. Je ne lis cette raison que sur des "blogs" , où le fait est relayé mais pas étayé...peut-être que c'est une des 1ères raisons? ne pas être certain que c'est "la" raison :/ (à juste titre ou pas, ceci dit)


merci pour vos réponses à tous.
pour les mobiles du meurtre de John, je ne connais pas les mobiles (qui les connait vraiment?) , je n'ai fait que donner ceux avancés par le meurtrier lui-même en garde à vue. -il me semblait que ma phrase était claire-
Voilà une source:
https://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/meurtre-du-prof-d-anglais-a-courbevoie-le-profil-deroutant-du-suspect-06-12-2018-7962684.php

Un dessin insultant:
«Un dessin insultant pour le prophète»

Si le Pakistanais en voulait à toute la fac et ses enseignants, sa rancœur était particulièrement aiguë vis-à-vis de John Dowling. Selon les dires du suspect en garde à vue, l'enseignant « avait fait un dessin, diffusé en cours, insultant pour le prophète ». Mais rien n'atteste l'épisode du dessin.


Après je t'avouerais que je ne comprends pas non plus pourquoi  tout le monde (police, enquêteurs, médias et donc blogs d'après tes recherches) s'est empressé de préciser que ça n'était pas son vrai mobile, et que son acte était uniquement lié à son exclusion. Mais interrogation secondaire.
Lokomazout
Lokomazout
Niveau 7

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par Lokomazout le Mar 20 Oct 2020 - 11:03
@Manu7 a écrit:
Je pense qu'on devrait fermer tous les établissements scolaires français une journée pour montrer a quel point on est choqué.

Je ne pense pas qu'une telle mesure serait adaptée, je pense au contraire qu'il faut ouvrir le dialogue au lieu de le fermer.

Les deux (fermeture, dialogue) ne sont pas incompatibles : on ferme une journée, on dialogue ensuite.
J'avais évoqué dans un précédent post un "droit de retrait" symbolique dans tous les établissements à la rentrée, vu le caractère tristement exceptionnel de la situation.
Quelle(s) action(s) ont prévu les organisations syndicales ? On peut légitimement attendre autre chose que la publication d'un simple communiqué...
amour
amour
Expert

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par amour le Mar 20 Oct 2020 - 11:06
@chmarmottine c'est effectivement très étrange cette allusion à la décapitation d'un professeur qui aurait été évitée, si.je.comprends bien. Est on certain de la date d'enregistrement?
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 9

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par Pontorson50 le Mar 20 Oct 2020 - 11:07
@chmarmottine a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@Escargot Géant a écrit:Je n'arrive pas à comprendre la différence de traitement médiatique entre le meurtre de Samuel Paty et celui de John Dowling en 2018 à Courbevoie. Le pakistanais de 37 ans auteur de ce meurtre avait justifié son geste en expliquant que John lui avait montré des dessins du prophète en cours d'anglais.
Pourquoi à l'époque cette affaire a été complètement passée sous silence? Quel est votre avis sur cette question?


Merci, je découvre cette affaire par ton post, il y a certes quelques nuances, mais ce n'est pas la première fois, donc, qu'un prof est tué avec comme motivation le contenu d'un de ses cours. Les nuances apparemment, c'est que il s'agissait d'un meurtre moins calculé, puisque c'est au cours d'une conversation que le meurtrier avait poignardé l'enseignant. Le fait aussi que c'était un enseignant universitaire a pu jouer, il n'y avait pas d'enfants mineurs concernés par l'affaire. Le fait enfin qu'il n'y avait pas eu d'actes diffamatoires confinant au harcèlement et assaisonnés d'insultes, venant d'autres personnes, avant l'assassinat.
Dans le même ordre d'idées, un lecteur du Monde rappelait la décapitation d'un chef d'entreprise dans l'Isère en 2016, et il y avait même eu alors une mise en scène macabre effarante.

Ces assassinats sont donc très rares, mais ce n'est pas une première pour les profs, et ce n'est pas une première en général. Ce qui pourrait être utilement rappelé à la rentrée car cela appelle d'autant plus une prise de conscience collective.

Il y a toute une polémique complotiste sur twitter au sujet d'une émission diffusée sur cnews dans laquelle, face à Zemmour, Chevènement fait allusion à "la décapitation de tel ou tel professeur". On se demande à quoi il fait allusion. Emission enregistrée le 15 et diffusée le 16.
Y a-t-il eu des évènements similaires dans d'autres pays ?
Voir ici à 27:25, même un peu avant, un passage sur l'école.
https://www.cnews.fr/emission/2020-10-16/eric-zemmour-face-jean-pierre-chevenement-1008702

La formulation de JP Chevènement me semble simplement une maladresse, révélatrice d'une tendance à faire un seul bloc des critiques mesurées, virulentes, harceleuses, mensongères, et finalement de passages à l'acte, ce qui me paraît une erreur, ce sont cinq attitudes différentes sur une échelle de civilisation. Pour twitter, j'ai peut-être tort de louper certaines paroles, mais je me suis fait une règle de considérer comme dommageable pour mes nerfs de lire des messages trop souvent épidermiques, ou prétendant rassembler des idées complexes en quelques centaines de lignes, donc déclenchant des controverses dont certaines font plus de mal que de bien. Du coup je ne sais rien de ce qui s'y passe.  Certaines personnes d'ailleurs ne regardent jamais de caricatures pour cette seule raison, et du moment qu'elles n'agissent pas pour faire supprimer ce média, elles sont parfaitement légitimes dans leur attitude. C'est aussi à ces personnes et à leurs enfants que pensait sans doute Samuel Paty quand il a usé de la délicatesse qui lui a valu en retour la vindicte des gens dépourvus de nuance au point de la considérer comme la preuve d'une culpabilité.
Ergo
Ergo
Enchanteur

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par Ergo le Mar 20 Oct 2020 - 11:08
@vyneil a écrit: Comment en vient-on à enregistrer une plainte contre Samuel Paty, lui-même obligé de se défendre en déposant plainte pour diffamation ?
Je reviens là-dessus, uniquement pour une précision: nous rappelons nous-mêmes suffisamment à nos collègues qu'un dépôt de plainte ne peut pas être refusé (et heureusement). Instruire la plainte peut l'être, en revanche, mais nous ignorons ce qu'il en est ici, les faits étant trop proches.


_________________
I feel trapped. Like a moth in a bath.
Hypermnestre
Hypermnestre
Érudit

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par Hypermnestre le Mar 20 Oct 2020 - 11:09
Disons que les deux actions sont différentes dans leur objectif mais peuvent être complémentaires : la fermeture s'adresserait à l'institution, le dialogue aux élèves.
avatar
JayKew
Niveau 9

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par JayKew le Mar 20 Oct 2020 - 11:10
Je travaille en prépa, où j'enseigne l'anglais. Lundi 2 novembre, de 8 à 10h, j'ai justement la classe dont je suis professeur-référent (l'équivalent de "prof principal").

Je viens de leur adresser par mail le lien de la page du réseau Canopé sur la liberté d'expression, très bien faite :

https://www.reseau-canope.fr/je-dessine/liberte-dexpression.html

La lecture de cette page m'a semblé être un préalable indispensable à un débat en classe autour de la liberté d'expression et de la laïcité; je ne sais pas trop encore comment je vais animer et encadrer ce débat, d'environ une heure. Sans doute que d'ici là on recevra des directives institutionnelles plus précises ?

zigmag17
zigmag17
Expert

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par zigmag17 le Mar 20 Oct 2020 - 11:12
@vyneil a écrit:La liberté prend cher et le traitement médiatique de l'affaire est à pleurer. On dénonce, on défend l'honneur d'untel, d'unetelle... M. le responsable machin a vraiment très bien fait son travail et Mme. la fonctionnaire machin est irréprochable... Mais vous plaisantez... Les accusés d'aujourd'hui étaient hier bien trop soignés. Qui reçoit ce prédicateur-grande-gueule alors qu'il n'est pas un parent d'élève ? Comment en vient-on à enregistrer une plainte contre Samuel Paty, lui-même obligé de se défendre en déposant plainte pour diffamation ? Et quid du "rappel à la laïcité" en lieu et place d'un message de fermeté contre le parent accusateur ? J'ai peine à distinguer le soutien, dans les faits, et j'espère que l'enquête en trouvera du soutien, factuel, car à l'heure actuelle, il semble que le seul qui devait être défendu ne l'a jamais été correctement. Après ce drame, on ose encore parler de pédagogie, de formation des enseignants... Mais vous plaisantez... Imaginez si, en plus, Samuel Paty n'avait pas été un très bon professeur reconnu comme investi, compétent, chevronné, alors là, on aurait bien du reconnaître que c'était un peu de sa faute, quand même... Mais vous plaisantez ?

Maintenant, les faits et rien que les faits : par la faute d'une poignée d'abrvtis incultes, ignorants, malveillants, haineux, harceleurs, faussement écoutés par une république défaillante mais parfaitement entendus par un intégriste islamiste taré, Samuel Paty est mort, décapité. 😢

Je suis tellement d'accord avec toi Sad
avatar
chmarmottine
Doyen

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par chmarmottine le Mar 20 Oct 2020 - 11:19
@amour a écrit:@chmarmottine c'est effectivement très étrange cette allusion à la décapitation d'un professeur qui aurait été évitée, si.je.comprends bien. Est on certain de la date d'enregistrement?

L'émission est toujours enregistrée non loin de sa diffusion.

Il s'agit certainement d'une "maladresse".
Ce qui est édifiant, est le fait que juste avant, il semble dire que les mesures de JMB vont dans le bon sens. On a eu la preuve du contraire au moment de la diffusion.
amour
amour
Expert

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par amour le Mar 20 Oct 2020 - 11:22
@JayKew a écrit:Je travaille en prépa, où j'enseigne l'anglais. Lundi 2 novembre, de 8 à 10h, j'ai justement la classe dont je suis professeur-référent (l'équivalent de "prof principal").

Je viens de leur adresser par mail le lien de la page du réseau Canopé sur la liberté d'expression, très bien faite :

https://www.reseau-canope.fr/je-dessine/liberte-dexpression.html

La lecture de cette page m'a semblé être un préalable indispensable à un débat en classe autour de la liberté d'expression et de la laïcité; je ne sais pas trop encore comment je vais animer et encadrer ce débat, d'environ une heure. Sans doute que d'ici là on recevra des directives institutionnelles plus précises ?

As tu prévu cette séance en concertation avec le professeur de philosophie/culture générale? Penses tu animer le débat en langue anglaise alors que son objet ressort du domaine français ainsi.que.le document que tu proposes? Excuse moi pour ces questions, j'essaye de voir comment envisager la rentrée avec mes élèves et mes collègues.
Lokomazout
Lokomazout
Niveau 7

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par Lokomazout le Mar 20 Oct 2020 - 11:23
@Hypermnestre a écrit:Disons que les deux actions sont différentes dans leur objectif mais peuvent être complémentaires : la fermeture s'adresserait à l'institution, le dialogue aux élèves.

Voilà. Pas compliqué. On n'en est plus aux échanges (bien entendu nécessaires) qui ont suivi Charlie.


Dernière édition par Lokomazout le Mar 20 Oct 2020 - 11:26, édité 1 fois
amour
amour
Expert

Assassinat de notre collègue Samuel Paty - Page 39 Empty Re: Assassinat de notre collègue Samuel Paty

par amour le Mar 20 Oct 2020 - 11:24
@chmarmottine a écrit:
@amour a écrit:@chmarmottine c'est effectivement très étrange cette allusion à la décapitation d'un professeur qui aurait été évitée, si.je.comprends bien. Est on certain de la date d'enregistrement?

L'émission est toujours enregistrée non loin de sa diffusion.

Il s'agit certainement d'une "maladresse".
Ce qui est édifiant, est le fait que juste avant, il semble dire que les mesures de JMB vont dans le bon sens. On a eu la preuve du contraire au moment de la diffusion.
Une maladresse alors qu'un professeur a été décapité le lendemain même? C'est troublant de coïncidence. Et oui, il.dit que tout va dans le bon sens.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum