Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ema75
Niveau 4

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par Ema75 le Dim 18 Oct 2020 - 10:31
Oui Ponocrates,tout cela est très politique.Les caricatures en question ne sont plus de simples caricatures elles ont pris une dimension politique en étant récupérées par les extrémistes de tous bords.Montrer ces caricatures là est devenu un acte politique.Et c'est bien la qu'est le problème.Quand je lis les appels à diffuser ces caricatures en particulier à nos élèves je me demande pour quoi faire!? Voyez-vous ces caricatures dans les médias mainstream?Non,tout le monde se cache. On nous demande à nous de faire le sale boulot? Et risquer d'être sanctionné ou se mettre en danger pour 2000 euros par mois?Non,merci.
N'enseignait-on pas la liberté d'expression avant l' existence de ces caricatures?Ne peut-on pas faire réfléchir dessus sans les montrer? Ou alors les millions de collègues qui font le choix d'autres supports sont-ils des lâches? De mauvais défenseurs de liberté d'expression?
J'appelle moi tous les collègues à la raison et à la prudence,n'allez pas vous mettre en danger pour 2000e par mois,pensez à vous et à vos familles.


Dernière édition par Ema75 le Dim 18 Oct 2020 - 10:35, édité 1 fois
zigmag17
zigmag17
Expert

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par zigmag17 le Dim 18 Oct 2020 - 10:32
@Tamerlan a écrit:
@lene75 a écrit:
@epekeina.tes.ousias a écrit:
@Madame_Prof a écrit:Blanquer a parlé de "cadrage national strict" et de faire passer des messages clairs, pour le jour de la rentrée.

Un “cadrage” pour quelque chose qui demande du tact et de la distance, et dont seuls les profs devraient pouvoir décider… Rolling Eyes

Rassure-toi, on va nous envoyer 15 liens vers des « ressources » plus ou moins sans rapport et une vidéo du ministre qui dira qu'il fait confiance à notre professionnalisme. Comme d'hab'.

Oui, c'est bien sûr possible. Mais si on retourne la chose ce n'est pas si évident : que voulons-nous précisément ? Et tout est dans le "précisément".

Dans le "précisément", voici ce que personnellement j'attends:

- un rappel à la loi de la République, avec l'idée ferme que la loi est au-dessus des croyances et non le contraire
- un rappel à la laïcité, avec l'idée ferme qu'elle consiste à accepter toutes les croyances tant qu'elles ne tombent pas dans le prosélytisme, étant entendu que tolérance et neutralité sont de mise à l'école
- un rappel ferme de ce qu'est la fonction d'enseignant, et ce qu'est son statut, avec ce qui devrait lui être dû en terme de respect et d'écoute
- un rappel ferme de ce que devraient être pour nous l'institution, et la hiérarchie à tous ses étages: un encadrement qui fait appliquer les lois, en posant comme principe que la parole de l'enseignant prévaut a priori sur celle des élèves ou des parents d'élèves, sans plus de suspicion
- un rappel ferme de la place de l'école dans la sphère civile, sociale, légale
- un rappel ferme du fait que toucher à un enseignant c'est toucher à TOUT l'enseignement tel qu'il se conçoit ici
- un rappel ferme de ce qu'est la "barbarie" (Levi-Strauss explique très bien d'où vient le terme et de quelle façon il a trouvé l'acceptation qu'on lui connaît)
- un rappel ferme que cette barbarie est intolérable et doit être punie comme telle, avec une tolérance zéro
- un rappel ferme de ce qu'est une nation, et de la cohésion qu'elle doit garder dans la paix et la dignité
- un rappel ferme de ce qu'est un être humain "éclairé"

- Et bon sang, un rappel ferme qu'enfin des mesures drastiques seront prises contre ceux qui remettront en cause les fondements de notre liberté, à l'INTERIEUR de l'école comme à l'EXTERIEUR.

Voilà ce que j'attends, "précisément".
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par Tangleding le Dim 18 Oct 2020 - 10:35
Ta définition de la laïcité est fausse.

Le prosélytisme n'est pas interdit par la loi de séparation des Églises et de l'État.


Dernière édition par Tangleding le Dim 18 Oct 2020 - 10:36, édité 1 fois

_________________
"Never complain, just fight."
zigmag17
zigmag17
Expert

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par zigmag17 le Dim 18 Oct 2020 - 10:36
@Tangleding a écrit:Notre métier c'est enseigner, Samuel Paty a été tué pour l'avoir exercé, pas pour avoir affiché une caricature. Il faut visiblement le rappeler ici à des collègues.

Pardon mais là c'est de la naïveté.
zigmag17
zigmag17
Expert

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par zigmag17 le Dim 18 Oct 2020 - 10:37
@Tangleding a écrit:Ta définition de la laïcité est fausse.

Le prosélytisme n'est pas interdit par la loi de séparation des Églises et de l'État.

Pas à l'école
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par Tangleding le Dim 18 Oct 2020 - 10:37
@zigmag17 a écrit:
@Tangleding a écrit:Notre métier c'est enseigner, Samuel Paty a été tué pour l'avoir exercé, pas pour avoir affiché une caricature. Il faut visiblement le rappeler ici à des collègues.

Pardon mais là c'est de la naïveté.
Non. C'est la seule façon d'envisager les faits en respectant notre collègue assassiné. Et son métier qui est aussi le nôtre.

_________________
"Never complain, just fight."
Bofmenfin
Bofmenfin
Niveau 1

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par Bofmenfin le Dim 18 Oct 2020 - 10:41
Pourquoi pas un brassard blanc? Il est plus facile d'y inscrire un "Je suis PROF" ou quelque chose de ce type.
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par Tangleding le Dim 18 Oct 2020 - 10:42
@zigmag17 a écrit:
@Tangleding a écrit:Ta définition de la laïcité est fausse.

Le prosélytisme n'est pas interdit par la loi de séparation des Églises et de l'État.

Pas à l'école
Mais ta phrase n'est pas construite correctement dans ce cas. La restriction du principe à l'école n'etend pas cette restriction au principe général.

Par ailleurs ça relève à l'école plus du risque de trouble à l'ordre public que de la neutralité s'agissant des élèves, qui ne sont pas fonctionnaires. Et ça ne concerne pas les parents d'élèves, du reste.


Dernière édition par Tangleding le Dim 18 Oct 2020 - 10:45, édité 1 fois

_________________
"Never complain, just fight."
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par Daphné le Dim 18 Oct 2020 - 10:43
@RaptorWill a écrit:
@Celadon a écrit:René Chiche : "L'hypocrisie doit cesser".
https://www.youtube.com/watch?v=sjVBDrmT5Ek

Tu ne peux pas t'empêcher de citer des gens très politiques pour tenter de créer une polémique et d'utiliser la mort d'un collègue n'est-ce pas ?

Désolée mais René Chiche est un de nos collègues qui plus est représentant syndical : on a parlé d'autres représentants syndicaux et des syndicats au sujet de cette affaire, donc pourquoi pas lui?
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par Tamerlan le Dim 18 Oct 2020 - 10:44
@zigmag17 a écrit:
@Tamerlan a écrit:
@lene75 a écrit:
@epekeina.tes.ousias a écrit:

Un “cadrage” pour quelque chose qui demande du tact et de la distance, et dont seuls les profs devraient pouvoir décider… Rolling Eyes

Rassure-toi, on va nous envoyer 15 liens vers des « ressources » plus ou moins sans rapport et une vidéo du ministre qui dira qu'il fait confiance à notre professionnalisme. Comme d'hab'.

Oui, c'est bien sûr possible. Mais si on retourne la chose ce n'est pas si évident : que voulons-nous précisément ? Et tout est dans le "précisément".

Dans le "précisément", voici ce que personnellement j'attends:

- un rappel à la loi de la République, avec l'idée ferme que la loi est au-dessus des croyances et non le contraire
- un rappel à la laïcité, avec l'idée ferme qu'elle consiste à accepter toutes les croyances tant qu'elles ne tombent pas dans le prosélytisme, étant entendu que tolérance et neutralité sont de mise à l'école
- un rappel ferme de ce qu'est la fonction d'enseignant, et ce qu'est son statut, avec ce qui devrait lui être dû en terme de respect et d'écoute
- un rappel ferme de ce que devraient être pour nous l'institution, et la hiérarchie à tous ses étages: un encadrement qui fait appliquer les lois, en posant comme principe que la parole de l'enseignant prévaut a priori sur celle des élèves ou des parents d'élèves, sans plus de suspicion
- un rappel ferme de la place de l'école dans la sphère civile, sociale, légale
- un rappel ferme du fait que toucher à un enseignant c'est toucher à TOUT l'enseignement tel qu'il se conçoit ici
- un rappel ferme de ce qu'est la "barbarie" (Levi-Strauss explique très bien d'où vient le terme et de quelle façon il a trouvé l'acceptation qu'on lui connaît)
- un rappel ferme que cette barbarie est intolérable et doit être punie comme telle, avec une tolérance zéro
- un rappel ferme de ce qu'est une nation, et de la cohésion qu'elle doit garder dans la paix et la dignité
- un rappel ferme de ce qu'est un être humain "éclairé"

- Et bon sang, un rappel ferme qu'enfin des mesures drastiques seront prises contre ceux qui remettront en cause les fondements de notre liberté, à l'INTERIEUR de l'école comme à l'EXTERIEUR.

Voilà ce que j'attends, "précisément".


Ma foi, beaucoup de ces choses ont déjà été rappelée non ? Je ne suis pas sûr que ce sont les "outils" que les gens attendent lundi au matin. Ça ils l'auront. Après dans la réalité de l'application c'est bien sûr autre chose.

PS : Tangleding a raison, le prosélytisme interdit ce n'est qu'à l'école.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
zigmag17
zigmag17
Expert

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par zigmag17 le Dim 18 Oct 2020 - 10:48
@Tangleding a écrit:
@zigmag17 a écrit:
@Tangleding a écrit:Notre métier c'est enseigner, Samuel Paty a été tué pour l'avoir exercé, pas pour avoir affiché une caricature. Il faut visiblement le rappeler ici à des collègues.

Pardon mais là c'est de la naïveté.
Non. C'est la seule façon d'envisager les faits en respectant notre collègue assassiné. Et son métier qui est aussi le nôtre.

Je vais reformuler alors: notre collègue a été assassiné parce que dans le cadre de son enseignement il a proposé à ses élèves l'étude de caricatures.
En l'occurrence.
Je ne vois en pas en quoi dire cela serait un manque de respect.
zigmag17
zigmag17
Expert

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par zigmag17 le Dim 18 Oct 2020 - 10:53
@Tamerlan a écrit:
@zigmag17 a écrit:
@Tamerlan a écrit:
@lene75 a écrit:

Rassure-toi, on va nous envoyer 15 liens vers des « ressources » plus ou moins sans rapport et une vidéo du ministre qui dira qu'il fait confiance à notre professionnalisme. Comme d'hab'.

Oui, c'est bien sûr possible. Mais si on retourne la chose ce n'est pas si évident : que voulons-nous précisément ? Et tout est dans le "précisément".

Dans le "précisément", voici ce que personnellement j'attends:

- un rappel à la loi de la République, avec l'idée ferme que la loi est au-dessus des croyances et non le contraire
- un rappel à la laïcité, avec l'idée ferme qu'elle consiste à accepter toutes les croyances tant qu'elles ne tombent pas dans le prosélytisme, étant entendu que tolérance et neutralité sont de mise à l'école
- un rappel ferme de ce qu'est la fonction d'enseignant, et ce qu'est son statut, avec ce qui devrait lui être dû en terme de respect et d'écoute
- un rappel ferme de ce que devraient être pour nous l'institution, et la hiérarchie à tous ses étages: un encadrement qui fait appliquer les lois, en posant comme principe que la parole de l'enseignant prévaut a priori sur celle des élèves ou des parents d'élèves, sans plus de suspicion
- un rappel ferme de la place de l'école dans la sphère civile, sociale, légale
- un rappel ferme du fait que toucher à un enseignant c'est toucher à TOUT l'enseignement tel qu'il se conçoit ici
- un rappel ferme de ce qu'est la "barbarie" (Levi-Strauss explique très bien d'où vient le terme et de quelle façon il a trouvé l'acceptation qu'on lui connaît)
- un rappel ferme que cette barbarie est intolérable et doit être punie comme telle, avec une tolérance zéro
- un rappel ferme de ce qu'est une nation, et de la cohésion qu'elle doit garder dans la paix et la dignité
- un rappel ferme de ce qu'est un être humain "éclairé"

- Et bon sang, un rappel ferme qu'enfin des mesures drastiques seront prises contre ceux qui remettront en cause les fondements de notre liberté, à l'INTERIEUR de l'école comme à l'EXTERIEUR.

Voilà ce que j'attends, "précisément".


Ma foi, beaucoup de ces choses ont déjà été rappelée non ? Je ne suis pas sûr que ce sont les "outils" que les gens attendent lundi au matin. Ça ils l'auront. Après dans la réalité de l'application c'est bien sûr autre chose.

PS : Tangleding a raison, le prosélytisme interdit ce n'est qu'à l'école.

Oui l'idée c'est que cela soit suivi d'effet.
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Fidèle du forum

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par Pourquoi 3,14159 le Dim 18 Oct 2020 - 10:57
Personnellement, je ne veux pas de vidéos, d'outils, d'éléments de langage ou autres fadaises

JE VEUX RETROUVER LES HEURES QUI NOUS ONT ETE RETIREES !!!!!!

Pour moi cette idée de brassard noir (que j'approuve à 100%) doit s'accompagner d'un arrêt total des cours tant qu'on ne récupère pas nos heures d'intervention face à élèves (je suis en LP).

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
avatar
Mahaut
Niveau 5

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Brassard Noir en hommage à Samuel Paty

par Mahaut le Dim 18 Oct 2020 - 11:02
En effet, pas de formation ou pseudo formation avec une liste de logiciels à télécharger .Encore une fois retour à l'envoyeur. Et refusons d'endosser une quelconque culpabilité selon laquelle l'assassinat de notre collègue serait du à un manque de formation....Saluons son courage .
Ergo
Ergo
Enchanteur

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par Ergo le Dim 18 Oct 2020 - 11:08
Une enquête doit prendre le temps, mais s'il y a eu un #Pasdevague, qu'il ait des conséquences concrètes.
Ce n'est ni la formation ni la pédagogie et il serait temps que ces prétextes cessent de servir de « solution » (de langage en l'occurrence).
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par Tangleding le Dim 18 Oct 2020 - 11:09
Enseigner ne doit pas relever du courage. Du moins pas du courage tel qu'on l'entend sur le terrain militaire.

Et je dirais combien même l'un d'entre nous commettrait une maladresse ou même une erreur, lors d'une séance d'un cours, en aucune façon cela ne devrait aboutir à un tel drame. Et je ne pense pas que ce fût ce cas de figure.

_________________
"Never complain, just fight."
pseudo-intello
pseudo-intello
Expert

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par pseudo-intello le Dim 18 Oct 2020 - 11:23
@maikreeeesse a écrit:Je n'en parlerai aux CP que si le sujet vient des élèves, CP ou plus grands dans la cour, ce qui est peu probable en raison des vacances . Pas par peur de ne pas savoir faire mais parce que cela sera éloigné dans le temps pour les plus jeunes. En revanche aborder les notions de liberté de penser, diffamation, sentiments d'insultes et réponses, religion, oui en EMC.
Préparer les parents au préalable, pour moi c'est non !

En tant que parent maintenant : mes enfants écoutent france culture avec moi dès leur plus jeune âge. Ils sont au courant mais n'ont jamais eu accès aux images. Le plus jeune entend parler les plus grands et assistent aux discussions lors des repas et n'avons jamais hésité à aborder des sujets politiques, sociologiques avec eux.
Cela évite aussi les rumeurs comportées dans la cour et mal comprises.
De toutes manières, si minute de silence il y a à la rentrée, il faudra bien en parler, quitte à taire les aspects les plus choquants.


Dernière édition par pseudo-intello le Dim 18 Oct 2020 - 11:31, édité 1 fois
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par Tangleding le Dim 18 Oct 2020 - 11:23
@zigmag17 a écrit:
@Tangleding a écrit:
@zigmag17 a écrit:
@Tangleding a écrit:Notre métier c'est enseigner, Samuel Paty a été tué pour l'avoir exercé, pas pour avoir affiché une caricature. Il faut visiblement le rappeler ici à des collègues.

Pardon mais là c'est de la naïveté.
Non. C'est la seule façon d'envisager les faits en respectant notre collègue assassiné. Et son métier qui est aussi le nôtre.

Je vais reformuler alors: notre collègue a été assassiné parce que dans le cadre de son enseignement il a proposé à ses élèves l'étude de caricatures.
En l'occurrence.
Je ne vois en pas en quoi dire cela serait un manque de respect.
Ça ne l'est plus en effet. Mais dans ce cas appeler tous les collègues à placarder ces caricatures n'a pas plus de sens que de lire en chœur la lettre de Guy Moquet.

Notre métier c'est d'enseigner, c'est de proposer à nos élèves une démarche didactique qui leur permet d'apprendre, de devenir autonomes, de développer leur esprit critique, d'accéder à la culture.

_________________
"Never complain, just fight."
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par Tamerlan le Dim 18 Oct 2020 - 11:32
@Tangleding a écrit:
@zigmag17 a écrit:
@Tangleding a écrit:
@zigmag17 a écrit:

Pardon mais là c'est de la naïveté.
Non. C'est la seule façon d'envisager les faits en respectant notre collègue assassiné. Et son métier qui est aussi le nôtre.

Je vais reformuler alors: notre collègue a été assassiné parce que dans le cadre de son enseignement il a proposé à ses élèves l'étude de caricatures.
En l'occurrence.
Je ne vois en pas en quoi dire cela serait un manque de respect.
Ça ne l'est plus en effet. Mais dans ce cas appeler tous les collègues à placarder ces caricatures n'a pas plus de sens que de lire en chœur la lettre de Guy Moquet.

Notre métier c'est d'enseigner, c'est de proposer à nos élèves une démarche didactique qui leur permet d'apprendre, de devenir autonomes, de développer leur esprit critique, d'accéder à la culture.

Bonne référence la lettre de Guy Moquet, Tang. Oui il faut bien faire la différence entre :

- un affichage, qui est un acte d'affirmation complexe et sur lequel il faut réfléchir. Tiens une question comme ça : est-ce que c'est pareil d'afficher la déclaration des droits de l'Homme et une caricature Charly ? (vous avez 4 heures, Wink )

- et un travail pédagogique autour de ces caricatures.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Érudit

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par epekeina.tes.ousias le Dim 18 Oct 2020 - 11:33
@pseudo-intello a écrit:De toutes manières, si minute de silence il y a à la rentrée, il faudra bien en parler, quitte à taire les aspects les plus choquants.

Ce en quoi tu as raison. “En parler” me paraît aussi nécessaire (même si j'ai affaire à des étudiantes bien plus âgées) — mais, pour moi, ça ne veut pas dire “tout dire”. Ça exige de ma part de faire preuve de tact… Malheureusement, ça n'est pas la première fois — et malheureusement sans doute pas la dernière fois.
Pour ma part, il m'a fallu attendre 2012, et l'assassinat de Jonathan Sandler, de ses enfants, Arié (6 ans) et Gabriel (de mémoire: 4 ans) et de Myram Monsonego (9 ans), pour avoir l'idée de proposer cette explication: que la minute de silence est le symbole de l'état de sidération que ces crimes provoquent en nous…
Là, je pense que si j'ai à en discuter et qu'elles me demandent mon avis (je ne vais certainement pas “forcer” des stagiaires à s'exprimer, quelles que soient les consignes!), ça sera sur l'idée que l'exercice du métier est, en lui-même, visé par les assassins fanatiques, et que notre vigilance, si nous en avons l'énergie, doit aussi s'exercer à l'égard de la hiérarchie.


Dernière édition par epekeina.tes.ousias le Dim 18 Oct 2020 - 11:37, édité 1 fois

_________________
Cdlt Wink
zigmag17
zigmag17
Expert

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par zigmag17 le Dim 18 Oct 2020 - 11:37
@Tangleding a écrit:Enseigner ne doit pas relever du courage. Du moins pas du courage tel qu'on l'entend sur le terrain militaire.

Et je dirais combien même l'un d'entre nous commettrait une maladresse ou même une erreur, lors d'une séance d'un cours, en aucune façon cela ne devrait aboutir à un tel drame. Et je ne pense pas que ce fût ce cas de figure.

Détrompe-toi.
Je peux te donner des tonnes d'exemples qui  montrent qu'au contraire, enseigner devient dans certains établissements une gageure, non pas parce qu'il faut gérer tout ce qui relève de la discipline et j'en passe (c'est le métier) mais parce qu'il faut composer avec des susceptibilités exacerbées qui lorsqu'elles se mêlent à des croyances ou des convictions liberticides, empêchent de faire cours sereinement.
As-tu déjà eu la boule au ventre en allant travailler parce que tu savais que ce jour-là dans une classe tu allais aborder un point du programme sujet à discussion mais aussi à tension(s), à polémiques, à invectives voire à menaces?
Dans ces cas-là tu as dans la tête les questions que tes élèves te poseront, mais aussi ce qu'ils diront de ton cours à l'extérieur, la manière dont ce sera rapporté, puis interprété; tu as contre toi une hiérarchie molle qui ne veut pas d'ennuis donc c'est ton enseignement qui est remis en cause (heureusement que tu traites bien le programme, pas autre chose), puis tout un système extérieur, et c'est là que l'obscurantisme parfois intervient mais il est de bon ton de n'en point parler car ce n'est pas politiquement correct. Et pourtant... J'ai travaillé dans un lycée où les élèves buvaient comme du petit lait les paroles de l'imam de la mosquée du quartier, et ce n'était pas un modéré, je les ai vus changer, l'un deux a été signalé pour radicalisation.
Les appels à la haine contre l'instruction dispensée à l'école ne sont pas des délires, c'est UNE réalité.
A force de se battre tout seuls, contre l'institution qui ne nous veut pas que du bien, de se battre contre des forces extérieures qui nous dépassent, mais aussi de se battre rhétoriquement contre des collègues qui ne nous croient pas, ou nous taxent d'intolérance ou pire, au bout d'un moment on a envie de dire: venez voir dans quelles conditions nous travaillons et s'il vous plaît cessez de dire que l'on fabule.
Les extrémismes religieux existent, le fanatisme existe, parfois ils entrent dans l'école.
Cette réalité là, cette abjection, cette barbarie, existent. C'est horrible mais c'est un fait. Et on le voit venir depuis des années. Mais: faut pas le dire c'est pas bien c'est moche c'est pas vrai.
Je rappelle à toutes fins utiles que je stigmatise évidemment les extrémismes et le fanatisme de tous bords.
Ne pas connaître ce genre de contexte est une chance.
Et je pense que  notre collègue oui, a eu un courage inouï en maintenant son enseignement droit et haut contre vents et marées, en dépit du contexte et de ce qu'il vivait depuis quelque temps.
Toute mon admiration à lui.


Dernière édition par zigmag17 le Dim 18 Oct 2020 - 11:38, édité 1 fois
Marcelle Duchamp
Marcelle Duchamp
Érudit

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par Marcelle Duchamp le Dim 18 Oct 2020 - 11:38
Excusez moi je n’ai pas tout lu mais peut être que quelqu’un à soulever une question qui me taraude depuis hier. Savez vous s’il existe une cagnotte qui aurait été mise en place pour soutenir financièrement la famille de M. Paty. Nous savons tous combien coûte des frais d’obsèques et j’imagine qu’à 40 ans on se posait pas ce type de question.
Peut être pourrions nous tendre  la main à cette famille endeuillée et les aider face à ces jours douloureux qui s’annoncent.

Désolée si vous trouvez mon intervention matérialiste mais pour avoir frôlé la mort il y a 2 ans, je sais que ce type de frais auraient plombé mon conjoint et ma famille...

_________________
Je m’excuse par avance des fautes d’accord, de grammaire, de syntaxe et de conjugaison que je peux laisser passer dans mes écrits. Je suis aphasique et je réapprends à écrire depuis 2 ans.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Érudit

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par epekeina.tes.ousias le Dim 18 Oct 2020 - 11:40
@zigmag17 a écrit:As-tu déjà eu la boule au ventre en allant travailler parce que tu savais que ce jour-là dans une classe tu allais aborder un point du programme sujet à discussion mais aussi à tension(s), à polémiques, à invectives voire à menaces?

N.B. au début des années 80, pour ma part, oui, un peu, avec certaines classes où il y avait des faits de délinquance (assez graves). Mais l'élément nouveau depuis 10 ou 15 ans, c'est que la menace est désormais idéologique et que les fanatiques visent directement la fonction des enseignants: et là, nous sommes particulièrement démunis, car nous ne faisons pas partie des forces armées!

_________________
Cdlt Wink
zigmag17
zigmag17
Expert

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par zigmag17 le Dim 18 Oct 2020 - 11:40
@Tangleding a écrit:
@zigmag17 a écrit:
@Tangleding a écrit:
@zigmag17 a écrit:

Pardon mais là c'est de la naïveté.
Non. C'est la seule façon d'envisager les faits en respectant notre collègue assassiné. Et son métier qui est aussi le nôtre.

Je vais reformuler alors: notre collègue a été assassiné parce que dans le cadre de son enseignement il a proposé à ses élèves l'étude de caricatures.
En l'occurrence.
Je ne vois en pas en quoi dire cela serait un manque de respect.
Ça ne l'est plus en effet. Mais dans ce cas appeler tous les collègues à placarder ces caricatures n'a pas plus de sens que de lire en chœur la lettre de Guy Moquet.

Notre métier c'est d'enseigner, c'est de proposer à nos élèves une démarche didactique qui leur permet d'apprendre, de devenir autonomes, de développer leur esprit critique, d'accéder à la culture.

Je n'ai pas appelé à placarder des caricatures... Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 3795679266
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par Tangleding le Dim 18 Oct 2020 - 11:40
@Tamerlan : Oui merci. La DDHC et les caricatures contractualisés sont sans doute complémentaires.

C'est bien dans le cadre de cette démarche didactique et pédagogique que notre collègue Samuel Paty a été mis en cause par des imbéciles et/ou des malveillants et par des idéologues haineux.


Dernière édition par Tangleding le Dim 18 Oct 2020 - 11:47, édité 1 fois

_________________
"Never complain, just fight."
pseudo-intello
pseudo-intello
Expert

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 3 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par pseudo-intello le Dim 18 Oct 2020 - 11:44
@lene75 a écrit:Je suis très inquiète de l'état psychologique de mes élèves de terminale entre le terrorisme, la pollution, le chômage, la montée des extrémismes, etc., et maintenant le Covid. Du nombre d'élèves qui sont sous traitement antidépresseur voire pire, des discours très noirs qu'ils tiennent dans leur grande majorité, et pire encore, de leur résignation. J'aimerais qu'on en tire des conséquences pour mieux protéger les générations suivantes, pour leur donner un peu d'espoir en l'avenir. Je ne sais pas quelles sont les solutions, mais il devrait y avoir une réflexion institutionnelle sur la question, parce que c'est un vrai problème de santé publique.

Rappelle-leur qu'en 1942 et 1942, des types planchaient sur le programme des Jours Heureux, et nous l'oublions pas non plus nous-mêmes.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum