Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Lefteris
Esprit sacré

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 28 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par Lefteris le Dim 15 Nov 2020 - 15:02
@zigmag17 a écrit:
@EdithW a écrit:Lycée Clemenceau à Montpellier : deux incidents
https://www.midilibre.fr/2020/11/14/rien-a-foutre-de-samuel-paty-un-cours-sur-la-liberte-dexpression-derape-au-lycee-clemenceau-a-montpellier-9200554.php

A mon avis le nombre d'incidents dépasse l'imagination mais rien n'est remonté (comme c'est bizarre).
Le jour de cette rentrée d'octobre, heure de concertation entre collègues. J'ai dit que si jamais il y avait le moindre incident pendant la minute de silence je ferais un rapport. Réponse d'un responsable syndical: "Je ne suis pas d'accord,  il y a d'autres solutions, on peut parler, ce que tu veux faire ça s'appelle de la délation". Haha.
Cohésion? Parole collective? C'est par où?
Et encore une fois  nous avons été laissés seuls face à nos classes.
Je suis tellement écoeurée.
La parole de l'élève ne devrait même pas "déraper". Et si c'était le cas, l'élève devrait savoir qu'il encourt un risque, pour sa scolarité, pour le rappel à la loi, le tout assorti de sanctions.
Tout a changé, rien n'a changé... Evil or Very Mad
Comme je ne vois pas trop ce qu'il faudrait de plus qu'un tel assassinat pour faire bouger les lignes, eh bien mon intime conviction est que nous allons droit dans le mur.
L'institution me sort par les yeux.
La réponse habituelle à tous les problèmes : une réunion, une jacasse-party. Agir, jamais. Dire les choses directement, simplement, les nommer, jamais.
Qu'attendre d'une armée de capitulards, même pas foutus d'aller voter aux élections pros, menés par des "galonnards", comme disait Cendrars, bureaucratisés et morts de froid ? Moi aussi, ça me sort par les yeux. Je pense aussi que la poussière est mise sous le tapis, qu'on ne voit que les cas qui fuitent parce qu'on n'a pas pu faire autrement. Plus qu'à attendre la suite en se demandant qui va être frappé et comment.
CarmenLR
CarmenLR
Fidèle du forum

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 28 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par CarmenLR le Dim 15 Nov 2020 - 15:20
Je ne comprends pas l'obstination d'une partie de la profession à refuser de voir et de nommer les choses.

Dans un édito du 13 novembre, Charlie Hebdo évoque les tenants du "oui, mais" (d'horizons divers) et parle de complices.  Je crains, en effet, qu'une partie du monde en soit là, sans doute bêtement par lâcheté pour les uns, par opportunisme pour les autres.


Dernière édition par CarmenLR le Dim 15 Nov 2020 - 15:29, édité 1 fois (Raison : Orthographe)
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 28 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par Celadon le Dim 15 Nov 2020 - 17:09
"Je ne suis pas d'accord,  il y a d'autres solutions, on peut parler, ce que tu veux faire ça s'appelle de la délation".
Non, on ne peut pas parler. Il n'y a pas à parler autour de cette tragédie. Il y a à tout FAIRE pour stopper net les velléités d'en découdre avec notre démocratie et nos valeurs.
On reconnaît bien là les personnages du roman de Houellebecq. Et on voit où ça mène. C'est consternant de bêtise et de lâcheté. Chacun finalement retire une à une les pierres de l'édifice et met en danger les autres.
C'est infâme.
Il ne manque d'ailleurs plus que l'ONU s'en mêle...
https://www.lejdd.fr/Societe/Justice/samuel-paty-apres-la-garde-a-vue-dune-lyceenne-pour-apologie-du-terrorisme-son-avocat-saisit-lonu-4005724
Sept heures de garde à vue pour "apologie du terrorisme", et une convocation devant le juge des enfants en vue d'une mise en examen pour une lycéenne, qui apparaissent aux yeux de Me Boudi comme une "dérive", une "réponse pénale inadaptée" quant au traitement pénal des mineurs lorsqu'il s'agit d'anti-terrorisme.
Le Conseil des droits de l'Homme des Nations unies, après avoir examiné la requête de Me Boudi, peut demander au gouvernement des explications sur son action anti-terroriste et plus particulièrement concernant les enfants mis en cause. Si l'organe de l'ONU estimait que la réponse pénale envers les mineurs était disproportionnée, elle pourrait formuler des recommandations à la France, afin que celle-ci respecte les normes européennes qui prévoient une justice adaptée aux enfants.
Ponocrates
Ponocrates
Neoprof expérimenté

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 28 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par Ponocrates le Dim 15 Nov 2020 - 18:11
@CarmenLR a écrit:Je ne comprends pas l'obstination d'une partie de la profession à refuser de voir et de nommer les choses.

Dans un édito du 13 novembre, Charlie Hebdo évoque les tenants du "oui, mais" (d'horizons divers) et parle de complices.  Je crains, en effet, qu'une partie du monde en soit là, sans doute bêtement par lâcheté pour les uns, par opportunisme pour les autres.

Je crains malheureusement que ce ne soit plus complexe que cela. Les tenants du "oui, mais" sont pour beaucoup convaincus d'être du "bon" côté parce qu'ils ont une représentation biaisée de ceux qu'ils défendent. Ils croient prendre la défense des pauvres, des victimes économiques que sont les immigrés, parce qu'ils assimilent - avec un paternalisme bien réactionnaire et digne du 19e - ces personnes d'origine immigrée ( première à quatre génération, parce qu'au fond pour ces défenseurs ils sont toujours d'une certaine façon immigrés) à un "Autre" fondamentalement différent, dont il faudrait respecter les pratique au nom d'un relativisme culturel - parce que sinon on est du mauvais côté celui de l'Occidental, masculin qui impose son universalisme. Les tenants du " oui-mais" sont aussi racistes que les gens d'extrême droite qui appellent à virer tous ceux qui ont la "mauvaise" couleur de peau, origine, religion. Dans les deux cas on essentialise une partie de la population en la posant comme "'autre", on la croit incapable d'adopter une attitude rationnelle, des valeurs républicaines communes.
Alors, oui, dans les politiques, il y a probablement plus d'opportunisme que de conviction, mais dans la population en général, le drame c'est qu'ils pensent bien faire en tenant des discours relativistes...
Et c'est un héritage de 68: celui qui impose une règle, une limite est facilement assimilé à un facho, un dictateur. Alors que celui qui se présente comme ayant une position flexible " cela dépend, des goûts et des couleurs, n'est-ce pas", se donne à voir comme plus fin, comme ayant un point de vue plus nuancé, plus complexe, plus intelligent.
C'est sûr que "Tu ne tueras, point", ça a un petit côté réactionnaire et poussiéreux, n'est-ce pas Evil or Very Mad Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 28 1665347707 ...

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "
"As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? "
CarmenLR
CarmenLR
Fidèle du forum

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 28 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par CarmenLR le Dim 15 Nov 2020 - 18:24
Je partage ton point de vue.  

J'ajouterai que l'on peut se croire du "bon" côté (avec ce que ça peut avoir de lâcheté dans le positionnement et dans la façon d'essentialiser ceux qu'on appelle les "autres", comme tu le soulignes) et être les idiots utiles de l'histoire.

Cet aveuglément du "oui mais" m'attriste beaucoup.
Guermantes729
Guermantes729
Fidèle du forum

Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre - Page 28 Empty Re: Brassard Noir en hommage à Samuel Paty : organisation de la reprise du 2 novembre

par Guermantes729 le Dim 15 Nov 2020 - 19:56
@CarmenLR a écrit:Je partage ton point de vue.  

J'ajouterai que l'on peut se croire du "bon" côté (avec ce que ça peut avoir de lâcheté dans le positionnement et dans la façon d'essentialiser ceux qu'on appelle les "autres", comme tu le soulignes) et être les idiots utiles de l'histoire.

Cet aveuglément du "oui mais" m'attriste beaucoup.

+100000
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum