Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
NLM76
NLM76
Grand sage

Définition des termes "imagination" et "pensée" Empty Définition des termes "imagination" et "pensée"

par NLM76 Mer 21 Oct 2020 - 10:32
(À propos du "parcours" de 1re générale "Imagination et pensée au XVIIe siècle")
Il s'agit d'une part de clarifier un peu ma pensée sur le sujet, et d'autre part de préciser ce que je pourrai en dire aux élèves, ce que je pourrai leur faire apprendre.
Afin d'adopter une posture de professeur de français, j'ai idée de partir de la lexicographie. Recueillir ce qu'en disent les dictionnaires (Larousse, Robert, étymologie, synonymes — Furetière, Richelet, Académie), avant d'essayer d'aller voir vraiment précisément ce qu'en disent les auteurs (Pascal, La Bruyère, La Rochefoucauld, Descartes) — ce que ni moi ni les élèves nous n'aurons le temps de faire sérieusement.

Dès que j'ai le temps, je relève et résume les dictionnaires. Mais s'il y en a qui veulent participer...

_________________
Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • https://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
NLM76
NLM76
Grand sage

Définition des termes "imagination" et "pensée" Empty Re: Définition des termes "imagination" et "pensée"

par NLM76 Ven 23 Oct 2020 - 23:22
Voilà. Après avoir étudié ce qu'en disaient les dictionnaires du XVIIe et du XXe siècle, ceci pourrait être la source de choses à apprendre pour les aider à diriger leur réflexion dans les essais qu'on leur demandera.

  • Quelques repères et pistes de réflexion sur «Imagination et pensée au XVIIe siècle»


C'est à retravailler. En particulier, les philosophes me diront si ceci n'est pas trop effarant comme évocation de Platon : "Pour Platon, les idées sont des formes… «idéales», parfaites — le beau, le bien, le juste, le vrai, etc. —, qui existent au-delà de notre expérience particulière, que nous cherchons à atteindre à l’aide des parties supérieures de notre âme."


Dernière édition par NLM76 le Sam 24 Oct 2020 - 12:31, édité 2 fois (Raison : Lien corrigé)

_________________
Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • https://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum