Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
alice00007
alice00007
Je viens de m'inscrire !

Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant Empty Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant

par alice00007 Mer 21 Oct 2020 - 10:58
Bonjour à tous,
Je me présente: J'ai 21 ans et j'ai commencé à préparer le CRPE dans l'Inspé de ma région cette année.
Tout allait bien jusque là mais depuis plusieurs semaines déjà, je doute de mon choix de devenir P.E et même de travailler avec les enfants en général. Je pense quitter l'Inspé bientôt, je ne vais déjà plus en cours depuis lundi car je n'arrive plus à me concentrer sur le travail et j'angoisse beaucoup.
En fait, j'ai vécu du harcèlement scolaire pendant 5 ans, du CM2 à la 3ème inclus. Ça a eu un énorme impact sur mon mental et je suis suivie par un psychiatre depuis 2 ans avec antidépresseurs depuis 5 ans. Paradoxalement, j'ai toujours eu la vocation de travailler avec les enfants, et jusqu'à ce que je commence à préparer le CRPE je n'avais jamais remis cela en doute. Mais je ne peux pas m'en empêcher depuis quelques semaines, car si je choisis de devenir P.E, le harcèlement scolaire sera une problématique et un aspect important de mon métier.
A part les métiers de la petite enfance, il n'y a pas vraiment d'autre domaine qui m'intéresse. Peut-être quelque chose de littéraire/culturel puisque j'ai fait filière L et licence de Lettres, mais ça ne me dit trop rien par rapport aux métiers de l'enfance. Et pourtant, je ne me sens pas capable de le faire.
Ce que je compte faire dans les semaines à suivre, c'est demander leur avis à un maximum de gens autour de moi dont un prof de mon Inspé et la psychologue du campus. Mais il n'y a qu'avec ma psychiatre qui me connait bien que je pourrai trancher la question. Seulement, elle n'est pas là jusqu'au 2 novembre et je doute qu'une seule séance sera nécessaire pour faire mon choix. Si jamais j'arrive à "débloquer" ce problème et que je suis finalement sûre de vouloir devenir P.E je compte continuer de le travailler seule en attendant de me réinscrire à l'Inspé l'année prochaine pour le passer.
Si vous avez des conseils et/ou avis à me donner, surtout n'hésitez pas. J'en profite également pour demander: Y a-t-il sur ce forum des enseignants ayant subi du harcèlement scolaire étant enfant (quel qu'il soit)?
Merci pour votre lecture.
Tangleding
Tangleding
Esprit éclairé

Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant Empty Re: Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant

par Tangleding Mer 21 Oct 2020 - 11:20
Bonjour Alice0007,

Ton message est courageux, tout comme ton questionnement.

J'aurais envie de te conseiller de poursuivre en te laissant le bénéfice du doute, car tes doutes sont à ton honneur, le doute est nécessaire dans le métier et dans la vie, ça me semble une marque d'intelligence.

Si j'étais toi, et je ne le suis pas, je poursuivrais selon ma vocation tout en approfondissant mon questionnement avec mon psy. C'est aussi une vraie force d'être accompagné ainsi.

Plus généralement la question du harcèlement est effectivement une triste réalité du milieu scolaire mais l'institution tend à la prendre en charge de façon collective et pluri disciplinaire. Ça bouge lentement certes mais dans la bonne direction.

Un collègue avait posé la même question que toi, il faut que je retrouve le fil, ça t'aidera peut-être d'échanger aussi avec lui, sur le fil ou en privé.

Ce qui m'inquiète le plus c'est que le harcèlement existe entre collègues et ça par contre ce n'est pas tellement traité par l'institution. C'est aussi un angle mort de l'action syndicale, bien souvent.

Mais j'ai bien compris que ce n'était pas ce qui te fait douter, et mon but en en parlant n'est surtout pas de t'éloigner du métier, au contraire puisque tu sembles le juger comme une vocation.

Bon courage à toi.

T.

_________________
"Never complain, just fight." Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant 2490015017
alice00007
alice00007
Je viens de m'inscrire !

Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant Empty Re: Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant

par alice00007 Mer 21 Oct 2020 - 11:46
Merci beaucoup pour ta réponse Tangleding. En fait, j'ai essayé pendant quelques semaines de continuer, mais le doute était beaucoup trop fort et je n'arrivais pas du tout à me concentrer, j'étais envahie de pensées obsessionnelles. Hier je m'étais levée tôt pour réviser mais je n'ai pas réussi, et j'ai fais une crise de panique à l'idée de retourner à l'Inspé... C'est pour ça que je ne me sens pas de continuer pour l'instant.
En effet il est tout à fait possible que ce soit réellement ma vocation, que si je n'avais pas été harcelée, je serai devenue P.E sans me poser de question. Il n'y a vraiment qu'avec mon psy que je pourrai prendre une décision.
Et oui, ça m'intéresserait beaucoup que tu me mettes en contact avec ce collègue.
Danska
Danska
Modérateur

Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant Empty Re: Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant

par Danska Mer 21 Oct 2020 - 11:52
@Tangleding a écrit:
Un collègue avait posé la même question que toi, il faut que je retrouve le fil, ça t'aidera peut-être d'échanger aussi avec lui, sur le fil ou en privé.

T.

C'est à ce topic que tu fais allusion, je pense Wink

https://www.neoprofs.org/t129493-devenir-prof-apres-avoir-ete-un-eleve-harcele
Tangleding
Tangleding
Esprit éclairé

Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant Empty Re: Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant

par Tangleding Mer 21 Oct 2020 - 11:59
Merci Danska, c'est bien ce fil, merci je me mettais à sa recherche.

J'espère que ces échanges pourront t'aider Alice0007. Et bien sûr comme toujours, la santé d'abord, ta santé, si tu as besoin de retrait, dans l'immédiat, il n'y a pas de question à se poser pour le court terme : arrêt maladie et repos pour reprendre des forces, avec l'aide des professionnels qui t'accompagnent.

_________________
"Never complain, just fight." Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant 2490015017
pseudo-intello
pseudo-intello
Expert spécialisé

Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant Empty Re: Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant

par pseudo-intello Mer 21 Oct 2020 - 12:52
Alice, j'ai passé un collège difficile. La différence, par rapport à toi, c'est que j'ai la chance d'avoir un tempérament assez résilient, et qu'au fil des ans, les séquelles (penser que les autres risquent de se moquer de moi à priori, le réflexe de penser, si des personnes chuchotent, que c'est sur mon dos...) ont diminué puis disparu, et quand je suis entrée dans le métier, c'était réglé. Je n'ai pas eu besoin de suivi psy ni de médicaments, juste des remontants que la vie offre souvent naturellement : de bons amis (dont certains ont un passé semblable), des loisirs, etc.

Être élève et enseignant, ce n'est pas pareil, du tout. Ton passif d'élève ne détermine pas ton avenir d'enseignant.

Accroche-toi, si tu le peux, avec ton psy, avec ce qu'il faut, mais si tu surmontes l'épreuve que tu traverses actuellement, tu en sortiras plus forte.

Et si tu n'y arrives pas, il n'y a pas mort d'homme ; j'imagine que tu pourras trouver facilement un autre métier moins ingrat que ne l’est devenu le nôtre.

_________________
Publicité:

Mots croisés pour apprendre à lire
Mamusique sur Bandcamp
Ecoutez mes chansons sur Soundcloud
Manu7
Manu7
Fidèle du forum

Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant Empty Re: Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant

par Manu7 Mer 21 Oct 2020 - 13:12
Bon courage.

Je suppose qu'un psy dirait que cette peur est tout à fait naturelle. C'est logique d'avoir peur, après il faut analyser cette peur, et prendre en compte que la future relation adulte/élève ne peut pas reproduire les même mécanismes que ceux du harcèlement entre élèves. Mais ce n'est pas toujours simple de se positionner en adulte. C'est une position personnelle car cela ne fera pas de doute dans la tête des enfants, j'ai un exemple amusant, pendant un voyage scolaire, une élève dans le cadre de son BTS était accompagnatrice et elle était étonné d'être appelée "Madame" par des élèves de 14 ans alors qu'elle avait 19 ans.

Il est clair que c'est facile à dire, le harcèlement est un traumatisme, et comme dans tout traumatisme, notre psychisme pense que nous sommes responsables et que cela va se reproduire. Alors que les vrais responsables sont les harceleurs. Pour le harcèlement entre collègues ce n'est pas une spécialité de l'enseignement, au contraire, je pense qu'on peut le rencontrer partout et le gros avantage dans notre métier c'est de pouvoir assez facilement changer d'établissement sans perdre son boulot.

Pour tout futur prof, l'idéal est aussi de faire un stage pour confronter sa vision avec la réalité.
Sei
Sei
Vénérable

Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant Empty Re: Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant

par Sei Mer 21 Oct 2020 - 14:14
@alice00007 a écrit:Merci beaucoup pour ta réponse Tangleding. En fait, j'ai essayé pendant quelques semaines de continuer, mais le doute était beaucoup trop fort et je n'arrivais pas du tout à me concentrer, j'étais envahie de pensées obsessionnelles. Hier je m'étais levée tôt pour réviser mais je n'ai pas réussi, et j'ai fais une crise de panique à l'idée de retourner à l'Inspé... C'est pour ça que je ne me sens pas de continuer pour l'instant.
En effet il est tout à fait possible que ce soit réellement ma vocation, que si je n'avais pas été harcelée, je serai devenue P.E sans me poser de question. Il n'y a vraiment qu'avec mon psy que je pourrai prendre une décision.
Et oui, ça m'intéresserait beaucoup que tu me mettes en contact avec ce collègue.

Oh, l'inverse est tout aussi possible : peut-être que si tu n'avais pas été harcelée, tu aurais choisi une autre voie que l'EN.

Quoi qu'il en soit, écoute-toi. fleurs2
alice00007
alice00007
Je viens de m'inscrire !

Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant Empty Re: Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant

par alice00007 Mer 21 Oct 2020 - 22:45
Danska: Merci beaucoup !

Manu7: Oui, le harcèlement entre collègues peut se produire dans n'importe quel domaine professionnel, en tout cas ce dont je suis sûre c'est que plus JAMAIS je ne me laisserai faire car je ne veux plus jamais revivre le même enfer. Je n'ai plus peur de me défendre maintenant car je sais que c'est mon droit et que ce sont les harceleurs qui sont en tort.
J'ai déjà eu l'occasion de faire stage (2 journées complètes) en maternelle et ça c'était très bien passé, j'avais beaucoup aimé le contact avec les élèves, mais ça n'a pas résolu mon dilemme pour autant... Je vais en discuter avec ma maîtresse de stage qui est vraiment bien.

Merci à tous pour vos retours en tout cas, en découvrant l'autre topic j'ai été surprise de voir que beaucoup d'autre P.E avaient un passif de harcèlement, je pensais presque être la seule dans ce cas! Chaque témoignage, avis, mot compte pour moi I love you
Dagda
Dagda
Niveau 1

Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant Empty Re: Mon dilemme : vocation de PE vs traumatisme du harcèlement scolaire étant enfant

par Dagda Dim 20 Déc 2020 - 1:12
Bonsoir,
je viens de découvrir le sujet ce soir. Comme il a été dit plus haut, le harcèlement entre collègues existe mais également le harcèlement d'un supérieur hiérarchique sur l'enseignant. Heureusement, cela n'arrive pas à tous les collègues (mais il me paraît important de le savoir).

Enfin, ce qui me paraît le plus important : être entouré par des personnes dignes de confiance (avec qui discuter au besoin) et si jamais, on subit un burn-out, il est essentiel de se mettre en arrêt et de se faire aider.

Bon courage alice00007 et bonne continuation.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum