Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
LadKlima
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par LadKlima Ven 30 Oct 2020 - 12:38
@frenchguy a écrit:Je m'étonne de ne pas voir plus de collègues s'inquiéter de la nouvelle/ancienne/bientôt nouvelle encore définition de "personnels vulnérables" car à priori cela concerne énormément de monde. Le conseil d'Etat a cassé la définition très restrictive d'aout et les syndicat prétende avoir obtenu le retour de l'ancienne définition... mais personne n'en parle.

Pourtant il doit y avoir un sacré nombre d'obèses parmi les collègues.

D'ailleurs, je m'inquiète à ce sujet, je suis quasiment à 30 d'IMC. Quelqu'un peut me dire, en MP par exemple, comment ça se passe si je veux être considéré comme cas vulnérable ? Sachant que je n'aurai pas de possibilité de voir mon médecin traitant avant moment tant il demandé.
Prosper de Barante
Prosper de Barante
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Prosper de Barante Ven 30 Oct 2020 - 12:40
Mon CDE nous annonce qu'on a jusqu'au 9 novembre pour s'organiser... Tout va bien. woohoo
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Danska Ven 30 Oct 2020 - 12:41
Il y a tout un topic consacré aux personnes vulnérables, vous trouverez plus d'infos là-bas Wink
Cisil
Cisil
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cisil Ven 30 Oct 2020 - 12:41
@volny a écrit:https://www.ouest-france.fr/education/education-la-rentree-decalee-a-mardi-7034680

Rentrée décalée : on le saura cet après midi

Mail reçu du CDE il y a une demi heure : (académie de Caen)

"[...]La rentrée du 02 novembre ne serait pas décalée. Il y aurait l'organisation d'une minute de silence pour Samuel Paty et les victimes du terrorisme (attentat de Nice du 29/10). Puis un travail sur un temps long, pendant l'année autour de le liberté d'expression, la laïcité,...."

_________________
"Si haut que l’on soit placé, on n’est jamais assis que sur son cul."  Montaigne.

"When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up. I wrote down ‘happy’. They told me I didn’t understand the assignment, and I told them they didn’t understand life.”  John Lennon
micaschiste
micaschiste
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par micaschiste Ven 30 Oct 2020 - 12:43
@LadKlima a écrit:
@frenchguy a écrit:Je m'étonne de ne pas voir plus de collègues s'inquiéter de la nouvelle/ancienne/bientôt nouvelle encore définition de "personnels vulnérables" car à priori cela concerne énormément de monde. Le conseil d'Etat a cassé la définition très restrictive d'aout et les syndicat prétende avoir obtenu le retour de l'ancienne définition... mais personne n'en parle.

Pourtant il doit y avoir un sacré nombre d'obèses parmi les collègues.

D'ailleurs, je m'inquiète à ce sujet, je suis quasiment à 30 d'IMC. Quelqu'un peut me dire, en MP par exemple, comment ça se passe si je veux être considéré comme cas vulnérable ? Sachant que je n'aurai pas de possibilité de voir mon médecin traitant avant moment tant il demandé.
Mais, tu ne peux pas laisser un message via son secrétariat et il te fait le certificat s'il juge que tu fais partie des vulnérables ?
Tu ne peux pas voir un autre médecin même si ce n'est pas ton généraliste ? Tu peux aussi essayer une téléconsultation avec un autre médecin que le tien.

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
LadKlima
LadKlima
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par LadKlima Ven 30 Oct 2020 - 12:43
@Danska a écrit:Il y a tout un topic consacré aux personnes vulnérables, vous trouverez plus d'infos là-bas Wink

Je vais regarder cela tout à l'heure, merci !
frenchguy
frenchguy
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par frenchguy Ven 30 Oct 2020 - 12:44
@Danska a écrit:Il y a tout un topic consacré aux personnes vulnérables, vous trouverez plus d'infos là-bas Wink

Je ne le trouve pas
Volo'
Volo'
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Volo' Ven 30 Oct 2020 - 12:49
@frenchguy a écrit:
@Danska a écrit:Il y a tout un topic consacré aux personnes vulnérables, vous trouverez plus d'infos là-bas Wink

Je ne le trouve pas

https://www.neoprofs.org/t130837p400-coronavirus-demarches-reactions-personnes-vulnerables#5084214
youpeka
youpeka
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par youpeka Ven 30 Oct 2020 - 12:50
Bonjour à tous,

moi je propose que l'on poste les photos des élèves dans les couloirs sans masque (mais floutés), des abords des lycées, etc. ca va peut-être faire réagir ceux qui sont obligé de rester chez eux,…

Ceci étant dit, une amie médecin me disait hier «oui pour avoir de bonne conditions sanitaires dans les écoles» mais «d'abord l'accueil doit être assuré.» Je lui disais «mais tu sais que je dois payer mes masque moi-même ?» et me rétorque «tu veux que je te donne de l'argent pour les masques ?». Nous voici revenu 100 ans en arrière, les enfants vont venir en cours avec un masque pour le professeur, une pièce pour le café et une buche pour le chauffage ?

Elle me dit, mais si l'éducation des enfants c'est la priorité absolue, je lui dit «mais tu sais depuis 20 ans on détruit petit à petit l'éducation des enfants, donc non ce n'est pas une priorité visiblement» auquel on me rétorque «il faut faire avec ce que l'on a».

Je ne sais pas si c'est une vraie amie finalement, j'essaye de devenir plus souple et de me dire que tout un chacun à parfois sans doute de bonnes raisons pour débiter autant d'idioties,… elle est médecin quand même, la crème de la crème que notre sytème éducatif a réussi à former.
pseudo-intello
pseudo-intello
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par pseudo-intello Ven 30 Oct 2020 - 12:51
@Madame-de-Pierre a écrit:Petit pensée aux chefs qui doivent encore bien nager dans la semoule les pauvres et qui s'apprêtent à passer un week-end d'avant rentrée bien compliqué.

Ce'st vrai, mais en même temps, ce sont eux les chefs désétablissement.
On 'a vu avec la grève du bac, nombre d'entre eux (pas tous !)ont fait des pieds et des mains pour trouver, quitte à inventer, des notes à tout le monde, dans toutes les matières.

Là, le MEN les charge de mettre un œuvre un protocole clairement insuffisant au regard de la situation sanitaire (car les "autant que possible" sont impossibles). On les obligé à mettre en danger leurs enseignants, leurs élèves, leurs surveillants, leurs AVS... quand diront-ils "stop" ? S'ils veulent qu'on les appuie, on les appuiera, d'autant que certains d'entre eux (ceux qui respectent leurs personnels) ont su gagner notre adhésion et notre respect.

C'est très pasdevaguesque, tout ça. Le MEN sait que le recteur va suivre parce qu'il ne veut pas s faire remarquer pour ses vagues. Le recteur et le DASEN savent que les CDE vont suivre parce qu'ils ne veulent pas se faire remarquer par des vagues dans leur établissement. Du coup, tout repose toujours sur les profs ; c'est à eux de perdre moult trentièmes quand ils en ont marre d’être traités comme des carpettes (et je suis prête à la faire, ma santé valant mieux que mes trentièmes). Mais c’est pas les profs qui font les EDT, ce ne sont pas eux qui régissent l'établissement.

_________________
Publicité:

Mots croisés pour apprendre à lire
Mamusique sur Bandcamp
Ecoutez mes chansons sur Soundcloud
Chutney
Chutney
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Chutney Ven 30 Oct 2020 - 12:53
C'est tout de même compliqué pour les CDE, ils n'ont pas le droit de faire grève.
Monsieur_Tesla
Monsieur_Tesla
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Monsieur_Tesla Ven 30 Oct 2020 - 12:55
Mail de mon CDE à l'instant, les EDT ne changent pas ... entre 30 et 33 élèves par classe.

Ça va être la joie Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 4220205133

_________________
Ce que j'entends je l'oublie.
Ce que le lis je le retiens.
Ce que je fais, je le comprends !

Tchuang Tseu
avatar
quark
Niveau 3

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par quark Ven 30 Oct 2020 - 12:58
Les propos de JMB résumés en une phrase : "Puisse le sort vous être favorable."
zigmag17
zigmag17
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par zigmag17 Ven 30 Oct 2020 - 13:00
Amen
avatar
quark
Niveau 3

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par quark Ven 30 Oct 2020 - 13:01
Je pense aux collègues qui comme moi qui sont à poste partagés dans une discipline où l'on voit toutes les classes de l'établissement à raison d'une fois par semaine. Sympa le brassage. J'ai en tout et pour tout 12 classes différentes. A combien est le taux de reproductibilité du virus ? Vous avez 4 heures.
Mathador
Mathador
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Mathador Ven 30 Oct 2020 - 13:02
@pseudo-intello a écrit:
@Proton a écrit:Impossible à mettre en oeuvre les cours 1/2 groupe. Il aurait fallu y penser au moment de la création des EDT.

Au lycée c'est juste impossible à cause de la réforme.

C'est reculer pour mieux sauter dans les bras du covid. Dans 2 semaines tout sera fermé.

Je pense qu'ils vont essayer de tenir le plus possible, en espérant ne fermer que 2 ou 3 semaines avant les vacances de Noël.

Les hôpitaux vont exploser alors. Déjà hier pour ma dernière sortie lointaine avant confinement j'étais impressionné par le nombre de véhicules de secours en tout genre que j'ai croisés…

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
LadKlima
LadKlima
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par LadKlima Ven 30 Oct 2020 - 13:05
@micaschiste a écrit:
@LadKlima a écrit:
@frenchguy a écrit:Je m'étonne de ne pas voir plus de collègues s'inquiéter de la nouvelle/ancienne/bientôt nouvelle encore définition de "personnels vulnérables" car à priori cela concerne énormément de monde. Le conseil d'Etat a cassé la définition très restrictive d'aout et les syndicat prétende avoir obtenu le retour de l'ancienne définition... mais personne n'en parle.

Pourtant il doit y avoir un sacré nombre d'obèses parmi les collègues.

D'ailleurs, je m'inquiète à ce sujet, je suis quasiment à 30 d'IMC. Quelqu'un peut me dire, en MP par exemple, comment ça se passe si je veux être considéré comme cas vulnérable ? Sachant que je n'aurai pas de possibilité de voir mon médecin traitant avant moment tant il demandé.
Mais, tu ne peux pas laisser un message via son secrétariat et il te fait le certificat s'il juge que tu fais partie des vulnérables ?
Tu ne peux pas voir un autre médecin même si ce n'est pas ton généraliste ? Tu peux aussi essayer une téléconsultation avec un autre médecin que le tien.

Je vais très peu chez le médecin, je ne suis pas trop habitué à tout ça, en plus mon médecin traitant n'est pas du genre très "bienveillant". Mais je vais me renseigner merci.
Floria Tosca
Floria Tosca
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Floria Tosca Ven 30 Oct 2020 - 13:06
@youpeka a écrit:Bonjour à tous,

moi je propose que l'on poste les photos des élèves dans les couloirs sans masque (mais floutés), des abords des lycées, etc. ca va peut-être faire réagir ceux qui sont obligé de rester chez eux,…

Ceci étant dit, une amie médecin me disait hier «oui pour avoir de bonne conditions sanitaires dans les écoles» mais «d'abord l'accueil doit être assuré.» Je lui disais «mais tu sais que je dois payer mes masque moi-même ?» et me rétorque «tu veux que je te donne de l'argent pour les masques ?». Nous voici revenu 100 ans en arrière, les enfants vont venir en cours avec un masque pour le professeur, une pièce pour le café et une buche pour le chauffage ?

Elle me dit, mais si l'éducation des enfants c'est la priorité absolue, je lui dit «mais tu sais depuis 20 ans on détruit petit à petit l'éducation des enfants, donc non ce n'est pas une priorité visiblement» auquel on me rétorque «il faut faire avec ce que l'on a».

Je ne sais pas si c'est une vraie amie finalement, j'essaye de devenir plus souple et de me dire que tout un chacun à parfois sans doute de bonnes raisons pour débiter autant d'idioties,… elle est médecin quand même, la crème de la crème que notre sytème éducatif a réussi à former.

Je comprends votre désarroi...
EnglishTidsear
EnglishTidsear
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par EnglishTidsear Ven 30 Oct 2020 - 13:08
@Simonella a écrit:Vos CDE vous ont contactés? Pour nous, c'est toujours le néant. Même pas pour dire "on revient vers vous dès que possible".
Humainement, ça commence à être limite.
Réunion en visio avec le proviseur et son adjoint ce matin: il aimerait passer en 1/2 groupes mais ne le fera pas tant qu'il n'y a pas de cadrage national. Ils n'ont eu aucune autre info que nous concernant les possibilités d'adaptations concrètes. Donc pour l'instant aucun changement dans le protocole. Il nous enverra un fichier à compléter demain pour obtenir une attestation employeur lundi.
Chutney
Chutney
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Chutney Ven 30 Oct 2020 - 13:08
Je me faisais une réflexion sans aucune originalité, mais je la partage malgré tout :
D'après les belles courbes voluptueuses de la progression de l'épidémie, les deux semaines qui arrivent s'annoncent apocalyptiques. Comment allons-nous, alors que le pays va, selon les termes du président, connaître un véritable désastre, continuer notre petit train-train coutumier, nos risibles remontrances, nos doctes péroraisons ? Le système hospitalier vivra l'enfer, et nous serons chargés d'attiser les flammes ; car nul doute sur un point : si les contaminations en milieu scolaire se poursuivent, beaucoup nous en tiendront pour responsables ; j'en veux pour preuve ces IPR qui vilipendent les professeurs d'être tombés malades, et ce monsieur Ferrand qui accuse les gens de négligence, ces petits sots qui se présentent bras ouverts face au virus et à la mort.
kaktus65
kaktus65
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par kaktus65 Ven 30 Oct 2020 - 13:14
Mail reçu cette fois en tant qu’enseignant : « Rien ne change, EDT normal, classes entières », on attend juste des précisions pour l’hommage à notre collègue sauvagement assassiné.
Comme dit tout à l’heure, c’était couru d’avance. Le pire est que les Français croient que l’EN tient compte du confinement. Il est très fort JMB quand même.
Heureusement que la cueillette des champignons est interdite quand même...
avatar
eldar
Niveau 3

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par eldar Ven 30 Oct 2020 - 13:16
Dans mon établissement nous avons eu plusieurs élèves positifs ainsi que des adultes avant les vacances. Il n'y a eu aucune fermeture de classe ni de l'établissement. Une journée, plusieurs surveillants étaient malades. Nous n'avions plus qu'un surveillant pour gérer l'établissement avec les CPE (1200 élèves). Les agents étaient sur "les dents" et n'arrivaient plus à nettoyer les salles (plusieurs arrêts maladie). Il n'y a eu aucune embauche à la rentrée.

On nous dit "Il faut aérer les salles" (en plein hiver avec des températures très basses, j'imagine la réaction des élèves) "Ouvrir les fenêtres et les portes de la salle". Mais on nous dit aussi "Avec Vigipirate Urgence Attentat il ne faut plus laisser les portes des salles ouvertes" ... Donc, on va rester dans un espace clos sans aucune possibilité de l'aérer correctement.

Dans mon établissement, les élèves resteront dans une même salle. Les enseignants passeront les uns derrière les autres, rien de mieux pour faire circuler le Virus entre les enseignants, sans parler des problèmes que cela va occasionner (aller du rez-de-chaussée au deuxième étage en traversant le Hall. Ce sera "koh lanta" pour arriver à l'heure et dans la classe).

Les stages des élèves sont annulés. Donc, je peux mettre ma progression annuelle à la poubelle. De plus, certains élèves n'avaient déjà effectué aucun stage l'année dernière. Va-t-on leur donner leur diplôme sans qu'ils aient fait le moindre stage ???

Mon établissement n'est pas un établissement de quartier ou de ville, c'est-à-dire que mes élèves viennent de différentes villes, prennent le RER et le BUS. Nous avions déjà plus de 20 cas positifs avant les vacances dans l'établissement (élèves et adultes) ... Les cours d'EPS vont être annulés ... Pour les autres enseignants, la question ne sera pas de savoir s'ils vont être infectés, mais quand ils le seront.
HORA
HORA
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par HORA Ven 30 Oct 2020 - 13:18
@Chutney a écrit:HORA : Il faut se mettre face à sa conscience, et se décider par un choix responsable, en faisant fi des impressions qu'il peut donner. Aucune solution ne sera parfaite ni indiscutable, mais toutes peuvent également prétendre à revêtir une forme de lâcheté. Imaginons que je fasse grève et que me taraude la culpabilité d'abandonner mes coreligionnaires : pourquoi est-ce à moi de plier, pourquoi eux acceptent ce qui me révolte ? N'est-il point lâche de tout accepter, et de donner par une paresse coupable un gage aux irresponsables qui nous maltraitent ? Ne suis-je point coupable d'acquiescer à la folie générale par mon silence et mon inaction ? Nous allons devenir la pire chose qui soit : des êtres doués de raison suivant les consignes d'un fou.

@kero a écrit:
@HORA a écrit:Réticences à faire grève, à titre personnel : mettre dans la mouise les adultes de l'établissement qui devront gérer mes classes + le qu'en dira-t-on sur le thème de la lâcheté, la couardise des feignasses, bref, les saloperies médiatiques en France sur les enseignants + la punition financière.
Cependant j'implose quand je me vois, lundi, dans des escaliers, des couloirs, des salles pleins à ras bord d'élèves mal masqués, agglutinés, parlant fort comme savent le faire des enfants et des ados, quand je me vois ainsi et qu'en plus je SAIS que je suis dans cette situation où je participe à la propagation du virus parce que le ministère ment dans des bureaux calfeutrés et estime que ma vie compte autant que celle d'une unité chiffrée.

Je ne suis pas d'accord.
- Sur le fait de mettre dans la mouise les autres adultes de l'établissement: ils n'ont qu'à faire grève aussi. Ça, c'est l'habituelle culpabilisation qui empêche de faire avancer quoi que ce soit.
- Sur le fait qu'on se fasse traiter de lâches, couards, feignasses: rien à cirer. Pour l'instant, la réalité est qu'on nous traite surtout comme des paillassons. Et ça, ça doit changer.


J'apprécie vos réponses, @Chutney et @Kero. Mon message était un essai de mise en ordre de ce qui me traverse depuis les énièmes abus d'irresponsabilité de Macron et Blanquer. Je me sens accablée et révoltée, tout ça dans l'impuissance. Vos messages me redonnent un peu d'énergie.
Madame_Prof
Madame_Prof
Empereur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Madame_Prof Ven 30 Oct 2020 - 13:19
A Créteil, le recteur devait parler aux chefs ce matin. Finalement ce sera après 16h ! On se fiche de qui ???

_________________
2017-2021 - 10ème établissement, en poste fixe ! Et, militante (encore, malgré tout...) ! 
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
Halybel
Halybel
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Halybel Ven 30 Oct 2020 - 13:19
@HORA a écrit:
@Chutney a écrit:HORA : Il faut se mettre face à sa conscience, et se décider par un choix responsable, en faisant fi des impressions qu'il peut donner. Aucune solution ne sera parfaite ni indiscutable, mais toutes peuvent également prétendre à revêtir une forme de lâcheté. Imaginons que je fasse grève et que me taraude la culpabilité d'abandonner mes coreligionnaires : pourquoi est-ce à moi de plier, pourquoi eux acceptent ce qui me révolte ? N'est-il point lâche de tout accepter, et de donner par une paresse coupable un gage aux irresponsables qui nous maltraitent ? Ne suis-je point coupable d'acquiescer à la folie générale par mon silence et mon inaction ? Nous allons devenir la pire chose qui soit : des êtres doués de raison suivant les consignes d'un fou.

@kero a écrit:
@HORA a écrit:Réticences à faire grève, à titre personnel : mettre dans la mouise les adultes de l'établissement qui devront gérer mes classes + le qu'en dira-t-on sur le thème de la lâcheté, la couardise des feignasses, bref, les saloperies médiatiques en France sur les enseignants + la punition financière.
Cependant j'implose quand je me vois, lundi, dans des escaliers, des couloirs, des salles pleins à ras bord d'élèves mal masqués, agglutinés, parlant fort comme savent le faire des enfants et des ados, quand je me vois ainsi et qu'en plus je SAIS que je suis dans cette situation où je participe à la propagation du virus parce que le ministère ment dans des bureaux calfeutrés et estime que ma vie compte autant que celle d'une unité chiffrée.

Je ne suis pas d'accord.
- Sur le fait de mettre dans la mouise les autres adultes de l'établissement: ils n'ont qu'à faire grève aussi. Ça, c'est l'habituelle culpabilisation qui empêche de faire avancer quoi que ce soit.
- Sur le fait qu'on se fasse traiter de lâches, couards, feignasses: rien à cirer. Pour l'instant, la réalité est qu'on nous traite surtout comme des paillassons. Et ça, ça doit changer.


J'apprécie vos réponses, @Chutney et @Kero. Mon message était un essai de mise en ordre de ce qui me traverse depuis les énièmes abus d'irresponsabilité de Macron et Blanquer. Je me sens accablée et révoltée, tout ça dans l'impuissance. Vos messages me redonnent un peu d'énergie.

Pense que macron avait annoncé plein d'aplomb le 14 juillet que si deuxième vague il y avait, ils étaient prêts. Ça devrait te décider.

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

On ne fait pas bouger les choses en dressant seulement des constats.
Subir ou agir, la vie est une question de choix.
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par trompettemarine Ven 30 Oct 2020 - 13:19
@Elyas a écrit:Ma cheffe adjointe (qui devient une pro des emplois du temps/répartition des salles) a déjà fait la localisation de chaque classe avec sa salle.

Là où ça me chagrine, c'est qu'on a que des solutions logistiques et aucune pédagogique. Cela aurait été le bon moment pour lancer des solutions fondées sur l'enseignement mutuel, les pédagogies coopératives, les pédagogies explicites et les processus de rétroaction et d'ancrage mémoriel en revoyant l'organisation de la journée et du service des enseignants et en dépensant les HSE et heures Robien pour financer tout ça.

MAIS NON ! On est juste considéré comme des agents de garderie...

Euh, non, je fais cours comme je veux, Covid ou pas. On ne va pas quand même nous imposer des méthodes pédagogiques qui ne nous semblent pas pertinentes pour raison de Covid.
On nous fait déjà le coup à chaque réforme destinée à supprimer des postes.

Sinon, dans mon lycée, il n'y a AUCUNE solution logistique.


Dernière édition par trompettemarine le Ven 30 Oct 2020 - 13:22, édité 1 fois
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum