Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
ysabel
ysabel
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par ysabel le Sam 31 Oct 2020 - 11:45
dans mon lycée, on ne sait encore rien, hormis que les cours reprennent à 8h, comme d'habitude.
Depuis hier beaucoup d'échange de mails entre collègue avec écriture d'un mail pour réclamer des mesures de bon sens à cause du virus. On sait que dans certains lycées de la région, des 1/2 classes sont prévues par exemples et dans d'autres rien du tout.
On prévoit une AG lundi à 8h.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
leliseur
leliseur
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par leliseur le Sam 31 Oct 2020 - 11:49
J'ai une question pour les spécialistes du droit.

Le protocole sanitaire, vous le savez, indique que "Dans les écoles élémentaires les collèges, et les lycées, le principe est la distanciation physique d’au moins un mètre lorsqu’elle est matériellement possible"

En face, le Décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire stipule que " Afin de ralentir la propagation du virus, les mesures d'hygiène définies en annexe 1 au présent décret et de distanciation sociale, incluant la distanciation physique d'au moins un mètre entre deux personnes, dites barrières, définies au niveau national, doivent être observées en tout lieu et en toute circonstance."

Pas recherchées, observées, en tout lieu, toute circonstance.

Dans l'échelle des textes, que vaut un protocole par rapport à un décret ?

Si nous ne respectons pas le décret, ne sommes-nous pas en faute ?



https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042475143#:~:text=Copier%20le%20texte-,D%C3%A9cret%20n%C2%B0%202020%2D1310%20du%2029%20octobre%202020%20prescrivant,l'%C3%A9tat%20d'urgence%20sanitaire
Hermione0908
Hermione0908
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Hermione0908 le Sam 31 Oct 2020 - 11:49
@Caspar a écrit:Le pull n'est en effet pas très à la mode chez les ados et depuis quelques années on voit des garçons se promener en short ou bermuda même en plein hiver... Les mystères de la mode et de l'adolescence.
Les mêmes qui en juin par 30 degrés viennent en jogging molletonné et hoody fermé jusqu'en haut en se plaignant de la chaleur.
Le t-shirt sous l'énorme doudoune et le plaid de mamie en guise d'écharpe pour les filles est ici aussi un grand classique.

_________________
Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint.
Pour en savoir plus, c'est par ici : https://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2020
Sylvain de Saint-Sylvain
Sylvain de Saint-Sylvain
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Sylvain de Saint-Sylvain le Sam 31 Oct 2020 - 11:56
@Clecle78 a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@Lafourcade a écrit:Je trouve regrettable que les syndicats ne posent pas clairement un jour de grève par semaine.  Première semaine, tel jour, deuxième semaine, autre jour et ainsi de suite. Suivi massivement, ce type d'action parviendrait peut-être à faire fléchir le ministère pour la mise en place de demi groupes!

Une grève ponctuelle d'une journée par semaine n'a aucun impact sur le gouvernement, à part permettre une résorption du déficit budgétaire.
Une grève massive ne peut être suivie financièrement, sinon nos revendications de pouvoir d'achat ne seraient pas si urgentes, et nos syndicats le savent, ils n'en sont pas responsables.
Une grève massive pas forcément longue  ces jours ci aurait  une visibilité importante justement. D'autres professions moins bien payées encore  le font, pourquoi en serions nous incapables ?

D'abord parce que pour l'heure il n'y a pas d'appel fort à la grève, seulement des préavis. Mais surtout, je pense que la peur de l'opinion publique est particulièrement forte en ce moment.

_________________
« Les hommes en vinrent, pour qualifier les actes, à modifier arbitrairement le sens habituel des mots. » (Thucydide)
Caspar
Caspar
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Caspar le Sam 31 Oct 2020 - 12:00
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
@Clecle78 a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@Lafourcade a écrit:Je trouve regrettable que les syndicats ne posent pas clairement un jour de grève par semaine.  Première semaine, tel jour, deuxième semaine, autre jour et ainsi de suite. Suivi massivement, ce type d'action parviendrait peut-être à faire fléchir le ministère pour la mise en place de demi groupes!

Une grève ponctuelle d'une journée par semaine n'a aucun impact sur le gouvernement, à part permettre une résorption du déficit budgétaire.
Une grève massive ne peut être suivie financièrement, sinon nos revendications de pouvoir d'achat ne seraient pas si urgentes, et nos syndicats le savent, ils n'en sont pas responsables.
Une grève massive pas forcément longue  ces jours ci aurait  une visibilité importante justement. D'autres professions moins bien payées encore  le font, pourquoi en serions nous incapables ?

D'abord parce que pour l'heure il n'y a pas d'appel fort à la grève, seulement des préavis. Mais surtout, je pense que la peur de l'opinion publique est particulièrement forte en ce moment.

Ce n'est pas glorieux, et je vais peut-être me faire incendier mais j'avoue que c'est mon cas. Dans mon lycée nous recevrons les élèves par demi-classe une semaine sur deux: j'estime que c'est une solution acceptable donc je ne ferai pas grève (pour l'instant en tout cas).
micaschiste
micaschiste
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par micaschiste le Sam 31 Oct 2020 - 12:00
@floisa a écrit:
@berseria a écrit:Dans quinze jours, nous allons passer aux demi-groupes. Il faut attendre que la situation se dégrade un peu plus.
Et donc que certains d'entre nous tombent sérieusement malades.
D'après le mail de mon cde que je viens de recevoir, il y a déjà des collègues malades dans mon établissement qui seront bien évidemment absents demain.

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
Albert Jarl
Albert Jarl
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Albert Jarl le Sam 31 Oct 2020 - 12:02
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
@Clecle78 a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@Lafourcade a écrit:Je trouve regrettable que les syndicats ne posent pas clairement un jour de grève par semaine.  Première semaine, tel jour, deuxième semaine, autre jour et ainsi de suite. Suivi massivement, ce type d'action parviendrait peut-être à faire fléchir le ministère pour la mise en place de demi groupes!

Une grève ponctuelle d'une journée par semaine n'a aucun impact sur le gouvernement, à part permettre une résorption du déficit budgétaire.
Une grève massive ne peut être suivie financièrement, sinon nos revendications de pouvoir d'achat ne seraient pas si urgentes, et nos syndicats le savent, ils n'en sont pas responsables.
Une grève massive pas forcément longue  ces jours ci aurait  une visibilité importante justement. D'autres professions moins bien payées encore  le font, pourquoi en serions nous incapables ?

D'abord parce que pour l'heure il n'y a pas d'appel fort à la grève, seulement des préavis. Mais surtout, je pense que la peur de l'opinion publique est particulièrement forte en ce moment.

C'est pas faux mais il faut comprendre que l'opinion sera contre nous quoi qu'il arrive. L'épisode de la "continuité pédagogique" l'a montré de manière éclatante. Pour que les gens nous respecte il faut que l'on commence par nous respecter nous même.

_________________
Si vis pacem, para bellum
micaschiste
micaschiste
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par micaschiste le Sam 31 Oct 2020 - 12:02
@Cath a écrit:Dans mon établissement, il n'y a pas de préau, ni d'extérieur. Juste un hall, bien insuffisant pour tout le monde et, par définition, clos.
Du coup, la direction avait imaginé, en septembre, de laisser les élèves dehors pendant les récréations (les élèves se faisaient gentiment refouler dehors dès la sonnerie de récré) et le matin avant 8h (sympa pour ceux qui arrivent dès 7h15). De même grilles fermées entre les heures de cours, ouverture par un surveillant à chaque début d'heure. Ça commençait à râler : le matin, il fait frais, et souvent en journée, il pleut, on récupérait donc des élèves trempés.
Mais maintenant ? Gardez les élèves enfermés toute la journée mais pas d'entassement en lieu clos ?
Apparemment ton cde pourrait opter pour un fonctionnement alterné pour alléger les effectifs si vos locaux ne sont pas du tout adaptés. Il faut lui souffler l'idée.

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
nc33
nc33
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par nc33 le Sam 31 Oct 2020 - 12:04
Un élève prévient qu'il a été contaminé pendant les vacances, j'imagine qu'il y en aura d'autres.

Il y a un point qui m'intrigue : Macron ou peut être Castex nous a encouragé à porter le masque à la maison, mais je n'ai pas entendu d'annonce pour rendre le port du masque obligatoire partout en ville sur tout le territoire.
VanGogh59
VanGogh59
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par VanGogh59 le Sam 31 Oct 2020 - 12:05
@leliseur a écrit:J'ai une question pour les spécialistes du droit.

Le protocole sanitaire, vous le savez, indique que "Dans les écoles élémentaires les collèges, et les lycées, le principe est la distanciation physique d’au moins un mètre lorsqu’elle est matériellement possible"

En face, le Décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire stipule que " Afin de ralentir la propagation du virus, les mesures d'hygiène définies en annexe 1 au présent décret et de distanciation sociale, incluant la distanciation physique d'au moins un mètre entre deux personnes, dites barrières, définies au niveau national, doivent être observées en tout lieu et en toute circonstance."

Pas recherchées, observées, en tout lieu, toute circonstance.

Dans l'échelle des textes, que vaut un protocole par rapport à un décret ?

Si nous ne respectons pas le décret, ne sommes-nous pas en faute ?



https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042475143#:~:text=Copier%20le%20texte-,D%C3%A9cret%20n%C2%B0%202020%2D1310%20du%2029%20octobre%202020%20prescrivant,l'%C3%A9tat%20d'urgence%20sanitaire


Bonne question. Il me semble que le décret est le texte supérieur à tous les autres car délibéré en conseil des ministres et signé par le président de la République. Il y aurait donc possibilité de nous porter partie civile en justice pour attaquer l'Education Nationale. Maintenant, en ces temps d'urgence sanitaire, ne serait-il pas facile au gouvernement d'intégrer une exclusion des établissements scolaires dans le décret (ce qui serait bien évidemment un scandale mais tout l'est dans la gestion de ce confinement)

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde
nounouss
nounouss
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par nounouss le Sam 31 Oct 2020 - 12:06
Quid des personnels vulnérables ou vivant avec des personnes vulnérables????
Chutney
Chutney
Niveau 3

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Chutney le Sam 31 Oct 2020 - 12:08
@VanGogh59 a écrit:
@leliseur a écrit:J'ai une question pour les spécialistes du droit.

Le protocole sanitaire, vous le savez, indique que "Dans les écoles élémentaires les collèges, et les lycées, le principe est la distanciation physique d’au moins un mètre lorsqu’elle est matériellement possible"

En face, le Décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire stipule que " Afin de ralentir la propagation du virus, les mesures d'hygiène définies en annexe 1 au présent décret et de distanciation sociale, incluant la distanciation physique d'au moins un mètre entre deux personnes, dites barrières, définies au niveau national, doivent être observées en tout lieu et en toute circonstance."

Pas recherchées, observées, en tout lieu, toute circonstance.

Dans l'échelle des textes, que vaut un protocole par rapport à un décret ?

Si nous ne respectons pas le décret, ne sommes-nous pas en faute ?



https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042475143#:~:text=Copier%20le%20texte-,D%C3%A9cret%20n%C2%B0%202020%2D1310%20du%2029%20octobre%202020%20prescrivant,l'%C3%A9tat%20d'urgence%20sanitaire


Bonne question. Il me semble que le décret est le texte supérieur à tous les autres car délibéré en conseil des ministres et signé par le président de la République. Il y aurait donc possibilité de nous porter partie civile en justice pour attaquer l'Education Nationale. Maintenant, en ces temps d'urgence sanitaire, ne serait-il pas facile au gouvernement d'intégrer une exclusion des établissements scolaires dans le décret (ce qui serait bien évidemment un scandale mais tout l'est dans la gestion de ce confinement)

à demander aux syndicats et à leurs avocats, mais il est vrai que c'est troublant
Shajar
Shajar
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Shajar le Sam 31 Oct 2020 - 12:09
D'après notre CDE, et le recteur par sa voix, les personnels vulnérables sont ceux "qui se sentent vulnérables". Il y aura une souplesse a ce sujet, car la liste originellement prévue aurait été retoquée par le conseil d'Etat. Ils sont libres de ne pas venir à condition de faire cours en distanciel - évidemment, les modalités pratiques sont impossibles à mettre en œuvre...

Par contre, rien n'est prévu pour les personnels ayant des proches vulnérables.
avatar
Astuce
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Astuce le Sam 31 Oct 2020 - 12:13
@Shajar a écrit:D'après notre CDE, et le recteur par sa voix, les personnels vulnérables sont ceux "qui se sentent vulnérables".

C'est-à-dire ?
valle
valle
Niveau 3

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par valle le Sam 31 Oct 2020 - 12:14
@Chutney a écrit:
@VanGogh59 a écrit:
@leliseur a écrit:J'ai une question pour les spécialistes du droit.

Le protocole sanitaire, vous le savez, indique que "Dans les écoles élémentaires les collèges, et les lycées, le principe est la distanciation physique d’au moins un mètre lorsqu’elle est matériellement possible"

En face, le Décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire stipule que " Afin de ralentir la propagation du virus, les mesures d'hygiène définies en annexe 1 au présent décret et de distanciation sociale, incluant la distanciation physique d'au moins un mètre entre deux personnes, dites barrières, définies au niveau national, doivent être observées en tout lieu et en toute circonstance."

Pas recherchées, observées, en tout lieu, toute circonstance.

Dans l'échelle des textes, que vaut un protocole par rapport à un décret ?

Si nous ne respectons pas le décret, ne sommes-nous pas en faute ?



https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042475143#:~:text=Copier%20le%20texte-,D%C3%A9cret%20n%C2%B0%202020%2D1310%20du%2029%20octobre%202020%20prescrivant,l'%C3%A9tat%20d'urgence%20sanitaire


Bonne question. Il me semble que le décret est le texte supérieur à tous les autres car délibéré en conseil des ministres et signé par le président de la République. Il y aurait donc possibilité de nous porter partie civile en justice pour attaquer l'Education Nationale. Maintenant, en ces temps d'urgence sanitaire, ne serait-il pas facile au gouvernement d'intégrer une exclusion des établissements scolaires dans le décret (ce qui serait bien évidemment un scandale mais tout l'est dans la gestion de ce confinement)

à demander aux syndicats et à leurs avocats, mais il est vrai que c'est troublant

Je pense que l'art. 36 du même décret déroge à la règle générale .
Chutney
Chutney
Niveau 3

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Chutney le Sam 31 Oct 2020 - 12:15
valle : en effet, voici ce qui s'y trouve : Dans les établissements d'enseignement relevant des livres IV et VII du code de l'éducation, à l'exception de ceux mentionnés au deuxième alinéa, l'observation d'une distanciation physique d'au moins un mètre ou d'un siège s'applique, entre deux personnes lorsqu'elles sont côte à côte ou qu'elles se font face, uniquement dans les salles de cours et les espaces clos et dans la mesure où elle n'affecte pas la capacité d'accueil de l'établissement. L'accueil est organisé dans des conditions permettant de limiter au maximum le brassage des élèves appartenant à des groupes différents.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 le Sam 31 Oct 2020 - 12:16
@leliseur a écrit:J'ai une question pour les spécialistes du droit.

Le protocole sanitaire, vous le savez, indique que "Dans les écoles élémentaires les collèges, et les lycées, le principe est la distanciation physique d’au moins un mètre lorsqu’elle est matériellement possible"

En face, le Décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire stipule que " Afin de ralentir la propagation du virus, les mesures d'hygiène définies en annexe 1 au présent décret et de distanciation sociale, incluant la distanciation physique d'au moins un mètre entre deux personnes, dites barrières, définies au niveau national, doivent être observées en tout lieu et en toute circonstance."

Pas recherchées, observées, en tout lieu, toute circonstance.

Dans l'échelle des textes, que vaut un protocole par rapport à un décret ?

Si nous ne respectons pas le décret, ne sommes-nous pas en faute ?

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042475143#:~:text=Copier%20le%20texte-,D%C3%A9cret%20n%C2%B0%202020%2D1310%20du%2029%20octobre%202020%20prescrivant,l'%C3%A9tat%20d'urgence%20sanitaire


Je n'ai pas lu, pour l'instant, de réponse à cette question que peut-être des syndicats ont posé - je l'espère car c'est une excellente question. C'est probablement le seul angle technique de contestation du protocole dont le "dans la mesure du possible" est vraiment la marque de fabrique.
Pas lu non plus de remarques dans la presse de journalistes sur ce point.
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jenny le Sam 31 Oct 2020 - 12:18
Mail reçu ce matin : Aucune mesure supplémentaire prévue. Il faut se laver plus fréquemment les mains, aérer, limiter le brassage (mais sans préciser de quelle manière et en lycée, c'est compliqué). furieux


Dernière édition par Jenny le Sam 31 Oct 2020 - 12:26, édité 1 fois
maldoror1
maldoror1
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par maldoror1 le Sam 31 Oct 2020 - 12:20
Mail de ma cde hier soir : rien ne change, aucune mesure n'est applicable, elle n'est pas pour les demi-groupes.
Je vais bientôt devenir zinzin.

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett
Asclépios
Asclépios
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Asclépios le Sam 31 Oct 2020 - 12:25
Il suffit de regarder l'article 36 du décret.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 le Sam 31 Oct 2020 - 12:25
[quote="valle"Je pense que l'art. 36 du même décret déroge à la règle générale .[/quote]

Hélas c'est exact, mais alors cela mériterait peut-être d'aller demander au juge ceci : si "par nature" il est impossible d'assurer ces distances dans l'enseignement, pourquoi continuer à faire cours? Alors on aura seulement les réponses des pédiatres qui nous assurent que l'absence d'instruction de l'enfant est plus dangereuse que le risque moral qu'il a de ramener le virus à sa famille. Ce que j'ai vraiment du mal à accepter personnellement.

Je pense qu'une part non négligeable de mes collègues met l'urgence scolaire au même niveau que l'urgence sanitaire. Sinon il serait possible de payer un parent au moins pour reprendre son enfant à la maison, au stade où nous en sommes dans les pelletées d'argent public destinées à éteindre l'incendie. C'est un vrai débat, et cela explique là encore les désaccords internes sur les façons de réagir aux incohérences patentes du protocole.

(Edit : erreur édition, je rends à asclépios ce qui lui est dû.)


Dernière édition par Pontorson50 le Sam 31 Oct 2020 - 12:30, édité 2 fois
leliseur
leliseur
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par leliseur le Sam 31 Oct 2020 - 12:27
@Asclépios a écrit:Il suffit de regarder l'article 36 du décret.

Merci.
C'est hallucinant...

"Tous les animaux sont égaux mais certains sont plus égaux que d'autres". (Orwell)
Monsieur Silence
Monsieur Silence
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Monsieur Silence le Sam 31 Oct 2020 - 12:29
Infos reçus ici : rien ne change...  (à part faire attention à l'aération et faire un rappel des gestes "barrière").
Et nous aurons 2 lots de 6 masques lavables pour remplacer les DIM.

Sinon, pour les élèves, le carnet de liaison fait office d'attestation.
leliseur
leliseur
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par leliseur le Sam 31 Oct 2020 - 12:31
@Pontorson50 a écrit:[quote="valle"Je pense que l'art. 36 du même décret déroge à la règle générale .

Hélas c'est exact, mais alors cela mériterait peut-être d'aller demander au juge ceci : si "par nature" il est impossible d'assurer ces distances dans l'enseignement, pourquoi continuer à faire cours? Alors on aura seulement les réponses des pédiatres qui nous assurent que l'absence d'instruction de l'enfant est plus dangereuse que le risque moral qu'il a de ramener le virus à sa famille. Ce que j'ai vraiment du mal à accepter personnellement.

Je pense qu'une part non négligeable de mes collègues met l'urgence scolaire au même niveau que l'urgence sanitaire. Sinon il serait possible de payer un parent au moins pour reprendre son enfant à la maison, au stade où nous en sommes dans les pelletées d'argent public destinées à éteindre l'incendie. C'est un vrai débat, et cela explique là encore les désaccords internes sur les façons de réagir aux incohérences patentes du protocole.[/quote]

Le problème est qu'en mettant l'urgence scolaire en avant, on va provoquer, soit des milliers de morts de plus, soit une fermeture totale des établissements scolaires d'ici la fin novembre...
Alors que si on avait, dès septembre, pu faire cours en demi-groupe, on n'en serait pas là !
VanGogh59
VanGogh59
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par VanGogh59 le Sam 31 Oct 2020 - 12:32
@leliseur a écrit:
@Asclépios a écrit:Il suffit de regarder l'article 36 du décret.

Merci.
C'est hallucinant...

"Tous les animaux sont égaux mais certains sont plus égaux que d'autres". (Orwell)

Même réaction ! Je pensais que la caricature était un procédé utilisé pour déformer la réalité mais celle-ci n'a jamais été aussi vrai que cette incohérence de l'article 36 par rapport à l'article 1  
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Covid10


Dernière édition par VanGogh59 le Sam 31 Oct 2020 - 12:40, édité 1 fois

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum