Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
picardpa
picardpa
Je viens de m'inscrire !

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par picardpa le Lun 9 Nov 2020 - 23:33
Bonjour à vous, je suis tout nouveau sur ce forum mais je suis dans ma deuxième vraie année de contractuel/auxiliaire. Pour me présenter, je suis diplômé d'un master 2 d'histoire avec une équivalence en M1 lettres classiques et archéologie. J'ai commencé par enseigner l'histoire géo et le latin puis, un jour, un inspecteur m'a proposé d'enseigner le français. J'étais sceptique mais ça m'a beaucoup plu. Je fais donc des remplacements en collège et lycée en croisant les disciplines (HG + latin ou français selon les cas). Des fois les deux et jusqu'à 25-27h par semaine tant ça me plait
Or, je me suis inscrit au CAFEP d'histoire géo, et ce sans conviction. Je voudrais bien être titulaire mais je ne veux pas du tout devoir choisir entre mes matières... et le CAPLP ne m'intéresse pas bien.

Alors je suis face à un dilemme : rester contractuel en me faisant plaisir avec de la transversalité ou passer le concours pour la stabilité et le salaire un peu plus élevé ?
Que feriez-vous à ma place ? Existe-t-il des solutions pour enseigner les trois disciplines ? Je sais qu'il existe une mention complémentaire pour le latin mais elle ne semble pas permettre l'enseignement du français...

Merci d'avance pour toute l'aide et les renseignements que vous voudrez bien m'apporter !
Dadoo33
Dadoo33
Sage

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par Dadoo33 le Lun 9 Nov 2020 - 23:36
Hormis le caplp (sans le latin) et le crpe, non.
Provence
Provence
Bon génie

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par Provence le Mar 10 Nov 2020 - 0:00
@picardpa a écrit:Des fois les deux et jusqu'à 25-27h par semaine tant ça me plait

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Tumblr_n4rhg3V62z1ql59afo5_250
Hugues666
Hugues666
Niveau 5

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par Hugues666 le Mar 10 Nov 2020 - 0:27
J'ai été plusieurs années Contractuel avant d'avoir le CAPES.

Avantage du CAPES, les sous : le salaire évolue, tu gagneras plus, tu as un emploi sécurisé au lieu de te demander si tu bosses à la rentrée de septembre, et pour combien de temps, et quel sera le montant de ton allocation chômage le temps d'avoir à nouveau un poste... ça rassure le banquier, la famille, c'est pas négligeable. Tu t'installes aussi dans un bahut où tu peux enfin prendre tes marques et construire des choses avec les élèves et les collègues sur une longue durée.

Avantages Contractuel :

- je ne sais pas si c'est encore le cas et si ça dépend des Académies, mais les IPR me foutaient une paix royale, je ne comptais pas, je n'existais pas.

- autre intérêt d'être Contractuel effectivement comme tu le soulignes, la diversité du boulot :

Contractuel, on te met sur plein de postes différents et c'est super intéressant, on peut se retrouver à enseigner différentes matières et ça peut plaire, en tout cas ça m'a plu : j'ai enseigné le Français puisque j'étais LM, mais aussi le Latin au Collège, et pas ponctuellement, j'ai été plusieurs années sur des postes de LC. Et j'ai même enseigné l'Histoire-Géo-EMC en LP.

Paradoxalement, une fois que j'ai eu le concours, avec de l'expérience et un an de formation, je n'ai plus eu le droit que d'enseigner le Français... ce qui signifie qu'avec seulement ma Licence LM (avec quand même littérature latine en option en L3 et seul LM de la fac à le faire cette année-là), sans formation, inexpérimenté, j'étais susceptible de remplacer n'importe qui, fors les profs de matières scientifiques ou techniques, et avec le concours j'étais d'un coup devenu moins compétent et interdit de sortir de mon domaine  Laughing ... la logique de l'EN est sans égale. Enfin si un établissement ne te plaît pas, pas de panique : tu n'y es pas à vie, l'année suivante tu seras ailleurs.

Bref à toi de voir si tu préfères être le Loup ou le Chien de La Fontaine. Mais même si par rapport au niveau d'études et au boulot abattu les profs Certifiés sont mal payés dans l'absolu, ils sont mieux rémunérés tout de même que les Contractuels, il n'y a pas photo.

Sinon tu as le CAPLP qui permet d'enseigner HG et LM, mais les heures d'enseignement général ont bien diminué avec la dernière réforme, et le "Bac en 3 ans" mis en place il y a 10 ans a fait du mal. Mais au moins tu aurais une bivalence.
Leclochard
Leclochard
Empereur

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par Leclochard le Mar 10 Nov 2020 - 1:23
J'ai déjà croisé des collègues qui restaient contractuels par choix. Parmi les avantages, celui de ne pas quitté sa région était évident. J'ai l'impression que ce statut a surtout des inconvénients (niveau de rémunération, instabilité de l'affectation, absence de considération, difficultés pour avoir un crédit immo..).

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
picardpa
picardpa
Je viens de m'inscrire !

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par picardpa le Mar 10 Nov 2020 - 6:08
@Hugues666 a écrit:J'ai été plusieurs années Contractuel avant d'avoir le CAPES.

Avantage du CAPES, les sous : le salaire évolue, tu gagneras plus, tu as un emploi sécurisé au lieu de te demander si tu bosses à la rentrée de septembre, et pour combien de temps, et quel sera le montant de ton allocation chômage le temps d'avoir à nouveau un poste... ça rassure le banquier, la famille, c'est pas négligeable.

J'ai eu cette année, entre juin et septembre, une vingtaine de demandes dans des établissements différents donc il est vrai que je ne me préoccupe pas trop d'avoir un poste... J'ai même été "réservé" par des bahuts...
En tous cas, merci pour les réponses !
Marieke
Marieke
Niveau 5

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par Marieke le Mar 10 Nov 2020 - 6:36
@picardpa a écrit:
@Hugues666 a écrit:J'ai été plusieurs années Contractuel avant d'avoir le CAPES.

Avantage du CAPES, les sous : le salaire évolue, tu gagneras plus, tu as un emploi sécurisé au lieu de te demander si tu bosses à la rentrée de septembre, et pour combien de temps, et quel sera le montant de ton allocation chômage le temps d'avoir à nouveau un poste... ça rassure le banquier, la famille, c'est pas négligeable.

J'ai eu cette année, entre juin et septembre, une vingtaine de demandes dans des établissements différents donc il est vrai que je ne me préoccupe pas trop d'avoir un poste... J'ai même été "réservé" par des bahuts...
En tous cas, merci pour les réponses !  
Cela peut s'arrêter du jour au lendemain.
Certains collègues avec de nombreuses années d'ancienneté sont actuellement sans poste depuis la rentrée, dans une académie pourtant déficitaire.
Être contractuel, ce n'est pas un métier. On ne s'y installe pas.
Caspar
Caspar
Bon génie

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par Caspar le Mar 10 Nov 2020 - 9:03
@Marieke a écrit:
@picardpa a écrit:
@Hugues666 a écrit:J'ai été plusieurs années Contractuel avant d'avoir le CAPES.

Avantage du CAPES, les sous : le salaire évolue, tu gagneras plus, tu as un emploi sécurisé au lieu de te demander si tu bosses à la rentrée de septembre, et pour combien de temps, et quel sera le montant de ton allocation chômage le temps d'avoir à nouveau un poste... ça rassure le banquier, la famille, c'est pas négligeable.

J'ai eu cette année, entre juin et septembre, une vingtaine de demandes dans des établissements différents donc il est vrai que je ne me préoccupe pas trop d'avoir un poste... J'ai même été "réservé" par des bahuts...
En tous cas, merci pour les réponses !  
Cela peut s'arrêter du jour au lendemain.
Certains collègues avec de nombreuses années d'ancienneté sont actuellement sans poste depuis la rentrée, dans une académie pourtant déficitaire.
Être contractuel, ce n'est pas un métier. On ne s'y installe pas.

Oui et non car il y a des CDI et des collègues qui s'installent un peu dans ce statut (par exemple une collègue et amie qui a loupé le concours deux ou trois fois et maintenant avec deux enfants en bas âge je ne sais pas quand elle aura le temps de le repasser...) mais sur le long terme ce n'est vraiment pas confortable, ça va quand on est jeune je pense: on se promène, on fait des expériences mais ça doit devenir usant.
Elaïna
Elaïna
Bon génie

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par Elaïna le Mar 10 Nov 2020 - 9:36
Les autres l'ont bien dit, c'est l'histoire du Loup et du Chien.

Tout dépend de ce que tu veux faire et que tu envisages dans l'avenir. Les gens que je connais qui restent contractuels par choix sont des femmes dont les maris gagnent très bien leur vie, et qui se font un peu de sous pendant que les enfants vont à l'école en faisant des heures pour l'EN. Si elles n'ont rien, ce n'est pas grave, si elles ont un contrat, c'est bien. Evidemment, on peut très bien vivre en étant contractuel, surtout si on n'a pas de famille à nourrir, si on se contente de peu, si on n'a pas de crédit immobilier à assurer et qu'on n'envisage pas d'en faire un.
Après, sur le long terme, est-ce tenable, c'est à voir. Pour louer, pour acheter bien sûr, pour avoir un revenu "sécurisé", c'est pas mal. Avec l'âge, certains se satisfont très bien d'une vie monacale, d'autres voudront accéder à un certain confort (voyages, ou ne serait-ce qu'acheter un livre de poche sans avoir à compter pour quelques euros...). Je connais des gens qui vivent d'un statut précaire dans le supérieur depuis des années, mais ils n'ont pas d'enfants, ou alors ils savent qu'un jour la maison de papa et maman leur reviendra donc inutile de se prendre la tête à acheter un bien.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
Nita
Nita
Empereur

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par Nita le Mar 10 Nov 2020 - 11:40
Bon.
Je passe sur le fait que je trouve navrant que tu penses être assez compétent pour enseigner le français simplement parce que c'est ta langue maternelle et que tu es allé à l'école, c'est la honte de l'EN de mettre n'importe qui devant n'importe quelle classe, comme si enseigner, c'était garder des oies. Tu n'es pas responsable de cette situation désolante. Note bien que je n'émets pas de réserve en ce qui concerne tes compétences en histoire (ou en archéologie).

Pour répondre à ta question, sérieusement, je crois que si enseigner te convient, tu devrais passer le concours : pour le moment, tu as des postes, et tant mieux. Cela dit, la politique de l'EN telle que je la perçois ces dernières années, c'est d'éviter de transformer les contractuels en personnels en CDI : plusieurs des contractuels qui avaient officié dans mon collège n'ont pas eu de poste quand leur affectation aurait entraîné leur CDIsation. Et je ne crois pas au hasard. Ton plan de carrière pourrait bien se heurter à cela : des gens diplômés et sans emploi prêts à faire n'importe quel travail pour payer le loyer qui te remplaceront aisément, et sans frais.

En admettant que tu obtiennes ton CDI, je ne pense pas que la solution soit intéressante non plus : une de mes copines de fac a raté le capes d'un cheveu, y a longtemps, quand moi j'ai eu le concours. Elle l'a repassé l'année suivante, mais un gros souci personnel a fusillé sa prestation au concours, et elle l'a encore raté (alors qu'elle aurait pu l'avoir haut la main, vraiment).
Entretemps, nous étions tous partis loin de notre bien-aimé empire de la chocolatine (et nous râlions beaucoup quand nous nous retrouvions sur notre "exil"). Elle avait trouvé des postes sans problème pendant ses études, et elle a décidé qu'elle préférait rester plutôt que partir sans savoir quand elle pourrait rentrer au bercail. Elle a eu un CDI (à l'époque, c'était fréquent).
Bref : à presque 50 ans, elle doit compter chaque sou, elle ne s'arrête plus depuis qu'un jour de carence met en danger son équilibre budgétaire, elle a dû emprunter de l'argent à ses parents pour changer de voiture quand sa guimbarde est morte, parce que toutes les banques ont rejeté ses demandes de prêt, les vacances, c'est rare, et de préférence chez des gens qui l'invitent… Je ne crois pas qu'elle voyait ça comme ça, quand elle a décidé que cela ne valait pas le coup de partir.

La précarité, ce n'est pas un choix de carrière.
Et, en plus, maintenant, on est en butte aux inspections.


_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
issoire
issoire
Niveau 5

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par issoire le Mar 10 Nov 2020 - 11:43
Contractuel pour rester dans la région ou on est né(e) ( le sud par exemple pas Crétéil ), il me semble qu’après quelques années en tant que contractuel on accumule des points pour le capes et cela permet de rester dans sa région d’origine ?
Après le capes c’est la stabilité, l’emprunt immobilier et un boulot ( en ce moment cela commence a être rare) souvent dans le Nord.
Caspar
Caspar
Bon génie

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par Caspar le Mar 10 Nov 2020 - 11:55
@issoire a écrit:Contractuel pour rester dans la région ou on est né(e) ( le sud par exemple pas Crétéil ), il me semble qu’après quelques années en tant que contractuel on accumule des points pour le capes et cela permet de rester dans sa région d’origine ?
Après le capes c’est la stabilité, l’emprunt immobilier et un boulot ( en ce moment cela commence a être rare) souvent dans le Nord.


On peut passer le capes interne au bout de quelques années et il en effet plus facile de rester dans une académie demandée, souvent dans le sud (mais l'académie de Rennes, pas vraiment au sud, est très demandée). On n'est pas non plus obligé dans le nord ou lé région parisienne éternellement non plus si on le souhaite pas. et sinon les arguments de Nita et son témoignage sont très convaincants: certes les salaires de certifiés débutants ne sont pas mirobolants mais ça s'améliore avec le temps, et quel confort de pouvoir rester dans un établissement où on se sent bien, où on n'a pas à refaire ses preuves tous les ans...encore une fois je pense que l'âge joue: être vagabond à 25 ans c'est super, à 50 on se lasse un peu.
issoire
issoire
Niveau 5

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par issoire le Mar 10 Nov 2020 - 12:02
Je ne suis jamais parvenue à atteindre le sud, cela doit dépendre des disciplines la mienne n’est pas très porteuse, en Maths oui sans problème. Et effectivement contractuel jeune c’est l’aventure, en vieillissant cela devient moins drôle et certainement anxiogene.
picardpa
picardpa
Je viens de m'inscrire !

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par picardpa le Mar 10 Nov 2020 - 12:21
@Nita a écrit:Bon.
Je passe sur le fait que je trouve navrant que tu penses être assez compétent pour enseigner le français simplement parce que c'est ta langue maternelle et que tu es allé à l'école, c'est la honte de l'EN de mettre n'importe qui devant n'importe quelle classe, comme si enseigner, c'était garder des oies. Tu n'es pas responsable de cette situation désolante. Note bien que je n'émets pas de réserve en ce qui concerne tes compétences en histoire (ou en archéologie).


Merci pour la réponse. Néanmoins, je trouve moi-même navrant que tu n'aies pas pris le temps de bien lire mon post. J'ai quand même passé un bac+4 en lettres classiques, c'est-à-dire que j'ai eu des cours de littérature et de grammaire. Je ne suis pas ignorant tout de même et j'ai un vrai diplôme de lettres. Il ne faut pas croire que je ne suis contractuel en lettres que par un concours de circonstances; je le fais aussi par volonté et je pense avoir quelques compétences pour cela...
Caspar
Caspar
Bon génie

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par Caspar le Mar 10 Nov 2020 - 12:29
@issoire a écrit:Je ne suis jamais parvenue à atteindre le sud, cela doit dépendre des disciplines la mienne n’est pas très porteuse, en Maths oui sans problème. Et effectivement contractuel jeune c’est l’aventure, en vieillissant cela devient moins drôle et certainement anxiogene.

Effectivement c'est très variable selon les disciplines.
Aurevilly
Aurevilly
Niveau 10

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par Aurevilly le Mar 10 Nov 2020 - 12:33
J'ai l'impression que notre collègue ne (se) pose pas la bonne question. Il s'agit, en fait, d'un choix à faire sur les disciplines ("l'histoire/géo" pour laquelle il est formé et "lettres" pour laquelle il ne l'est pas vraiment ou pas encore). La question de la titularisation est liée, bien sûr, mais viendra secondairement. Quant à la problématique de la mutation, en enseignant dans l'Ain, la question ne se pose pas de la même façon que lorsqu'on est originaire de Chocolatineland Smile
Mathador
Mathador
Doyen

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par Mathador le Mar 10 Nov 2020 - 12:56
@Nita a écrit:Bon.
Je passe sur le fait que je trouve navrant que tu penses être assez compétent pour enseigner le français simplement parce que c'est ta langue maternelle et que tu es allé à l'école, c'est la honte de l'EN de mettre n'importe qui devant n'importe quelle classe, comme si enseigner, c'était garder des oies. Tu n'es pas responsable de cette situation désolante. Note bien que je n'émets pas de réserve en ce qui concerne tes compétences en histoire (ou en archéologie).
Notre collègue a indiqué qu'il avait un M1 de lettres classiques et archéologie… ce qui me semble inclure les lettres classiques et donc le français.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Elaïna
Elaïna
Bon génie

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par Elaïna le Mar 10 Nov 2020 - 13:12
@Caspar a écrit:
@issoire a écrit:Contractuel pour rester dans la région ou on est né(e) ( le sud par exemple pas Crétéil ), il me semble qu’après quelques années en tant que contractuel on accumule des points pour le capes et cela permet de rester dans sa région d’origine ?
Après le capes c’est la stabilité, l’emprunt immobilier et un boulot ( en ce moment cela commence a être rare) souvent dans le Nord.


On peut passer le capes interne au bout de quelques années et il en effet plus facile de rester dans une académie demandée, souvent dans le sud (mais l'académie de Rennes, pas vraiment au sud, est très demandée). On n'est pas non plus obligé dans le nord ou lé région parisienne éternellement non plus si on le souhaite pas. et sinon les arguments de Nita et son témoignage sont très convaincants: certes les salaires de certifiés débutants ne sont pas mirobolants mais ça s'améliore avec le temps, et quel confort de pouvoir rester dans un établissement où on se sent bien, où on n'a pas à refaire ses preuves tous les ans...encore une fois je pense que l'âge joue: être vagabond à 25 ans c'est super, à 50 on se lasse un peu.

Absolument... quant au bonheur par la géographie, c'est très variable. Contractuel dans une ville du sud, financièrement, ça peut vite être très compliqué (j'imagine assez bien le niveau de vie d'un contractuel qui essaierait de vivre à Aix en Provence...).

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
Nita
Nita
Empereur

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par Nita le Mar 10 Nov 2020 - 13:25
@picardpa a écrit:
@Nita a écrit:Bon.
Je passe sur le fait que je trouve navrant que tu penses être assez compétent pour enseigner le français simplement parce que c'est ta langue maternelle et que tu es allé à l'école, c'est la honte de l'EN de mettre n'importe qui devant n'importe quelle classe, comme si enseigner, c'était garder des oies. Tu n'es pas responsable de cette situation désolante. Note bien que je n'émets pas de réserve en ce qui concerne tes compétences en histoire (ou en archéologie).


Merci pour la réponse. Néanmoins, je trouve moi-même navrant que tu n'aies pas pris le temps de bien lire mon post. J'ai quand même passé un bac+4 en lettres classiques, c'est-à-dire que j'ai eu des cours de littérature et de grammaire. Je ne suis pas ignorant tout de même et j'ai un vrai diplôme de lettres. Il ne faut pas croire que je ne suis contractuel en lettres que par un concours de circonstances; je le fais aussi par volonté et je pense avoir quelques compétences pour cela...

Je suis désolée, tu avais écrit :
@picardpa a écrit:Bonjour à vous, je suis tout nouveau sur ce forum mais je suis dans ma deuxième vraie année de contractuel/auxiliaire. Pour me présenter, je suis diplômé d'un master 2 d'histoire avec une équivalence en M1 lettres classiques et archéologie.
et je n'ai pas compris ce que tu as écrit.
Cela dit, il y a pléthore de contractuels qui enseignent une matière pour laquelle ils ne sont pas compétents (et sûrement autant, voire davantage, qui sont compétents), mais là n'est pas la question.

Je maintiens que tu devrais, entre autres, chercher les grilles de rémunération (l'argent ne fait pas le bonheur, sans doute, mais le manque d'argent complique les fins de mois.)
Je ne suis pas certaine que, de nos jours, le CAPES interne soit la garantie de rester dans son département d'origine - je suppose que cela dépend des matières.

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
Une passante
Une passante
Expert

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par Une passante le Mar 10 Nov 2020 - 13:27
@picardpa a écrit:
@Nita a écrit:Bon.
Je passe sur le fait que je trouve navrant que tu penses être assez compétent pour enseigner le français simplement parce que c'est ta langue maternelle et que tu es allé à l'école, c'est la honte de l'EN de mettre n'importe qui devant n'importe quelle classe, comme si enseigner, c'était garder des oies. Tu n'es pas responsable de cette situation désolante. Note bien que je n'émets pas de réserve en ce qui concerne tes compétences en histoire (ou en archéologie).


Merci pour la réponse. Néanmoins, je trouve moi-même navrant que tu n'aies pas pris le temps de bien lire mon post. J'ai quand même passé un bac+4 en lettres classiques, c'est-à-dire que j'ai eu des cours de littérature et de grammaire. Je ne suis pas ignorant tout de même et j'ai un vrai diplôme de lettres. Il ne faut pas croire que je ne suis contractuel en lettres que par un concours de circonstances; je le fais aussi par volonté et je pense avoir quelques compétences pour cela...

Ce n'est pas ce que tu as écrit initialement, tu as parlé d'une équivalence de M1 lettres classiques. (équivalence ne signifiant pas qu'on a fait les études correspondant).
Nita
Nita
Empereur

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par Nita le Mar 10 Nov 2020 - 13:29
@Aurevilly a écrit:J'ai l'impression que notre collègue ne (se) pose pas la bonne question. Il s'agit, en fait, d'un choix à faire sur les disciplines ("l'histoire/géo" pour laquelle il est formé et "lettres" pour laquelle il ne l'est pas vraiment ou pas encore). La question de la titularisation est liée, bien sûr, mais viendra secondairement. Quant à la problématique de la mutation, en enseignant dans l'Ain, la question ne se pose pas de la même façon que lorsqu'on est originaire de Chocolatineland Smile

Good point. Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  558662839
Mais reste quand même la question des sous. Je trouve déjà que je ne suis pas assez payée pour ce que je fais, mais que dire de ma copine ? (plus de vingt ans d'ancienneté, zéro perspective d'avancement Evil or Very Mad ).

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
Kant
Kant
Niveau 3

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par Kant le Mar 10 Nov 2020 - 14:02
Pour ma part, j'ai une licence de philosophie, une licence de lettres classiques et je me passionne pour l'histoire, je comprends ton désir, enseigner permet de nourrir et entretenir ses connaissances, mais cette solution ne semble pas viable quant au salaire.

Un enseignant de lettres classiques peut enseigner le latin, le grec et le français sans que personne ne s'étonne, un prof d'histoire fait aussi la géographie et l'éducation civique, un prof de maths fait aussi de l'info, il y a déjà une bivalence voire une trivalence dans de nombreuses disciplines, peut-être devrais-tu te limiter à l'une des deux (LC ou HG) et faire de ton mieux pour passer l'agrégation. Après un régime de travail intensif, il n'est pas sûr que tu souhaites revenir en arrière et enseigner plusieurs disciplines.

Aussi, une bonne maîtrise de l'histoire ou de la géo nourrit réellement les cours de français ou des LCA, et un prof d'histoire rigoureux sur la rédaction est un réel soutien pour améliorer le niveau de l'élève.


J'ai donc exposé le fruit de mes raisonnements, je compte passer, tôt ou tard, les concours de LCA et me développer en histoire voire passer une licence d'histoire.
avatar
butters
Niveau 4

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par butters le Mar 10 Nov 2020 - 14:43
Bonjour,
Je trouve que le débat sur les qualifications n'a pas lieu d'être car j'ai été embauchée comme contractuelle juste car je savais 'parler anglais' (sans faire de fac d'anglais, c'est fou!), après j'ai passé le CAPES que j'ai eu puis j'ai enseigné dans le secondaire et aussi en M2LEA, donc ça ne présage de rien.
Mais lors d'entretiens PRCE les grands pontes universitaires me demandaient 'comment peut-on parler anglais sans avoir de fac d'anglais' (véridique).

Bref pour en revenir au vrai sujet, j'ai passé le concours car j'en avais marre de devoir faire les navettes de formulaire entre le rectorat et Pôle Emploi pour être indemnisée pour l'été. J'ai fait mon stage dans mon académie puis après la catastrophe. J'avais fait 11 mois de contractuelle (plusieurs mi-temps des trous etc..) à temps plein donc pas de bonification de 100 points, j'ai attéri dans un endroit affreux dans le Nord. Deux ans d'enfer, puis j'ai eu Aix-Marseille sur une année où c'était très bas. J'ai demandé une RC refusée pour nécessité de service donc là je traine dans mon RAD (enfin pas aujourd'hui je fais grève)

Il ressort de mon XP que : on nous fout une paix royale en tant que contractuel car on va là où personne on veut/où il y a une urgence de boucher un trou/arrêter la grogne des parents/l'intérédézenfant (rayer la mention inutile).

En tant que titulaire, si ça va, ben ça va, au moindre accro c'est galère, l'Inspection nous tombe dessus etc.. Seul le syndicat a pu m'aider vraiment mais tout ça pour ça..

Je me dis que peut être j'aurais mieux fait de rester contractuelle mais ce n'était pas tenable financièrement (seule sans enfant il faut tout payer soi-même). Après maintenant je peux postuler à la BIEP car je suis titulaire mais il faut sortir les rames, mais j'y crois encore (comme Lara Fabian)

Mes 3 ans de contractuelle+stage=génial.
Titulaire : enfer et tracasseries, la hiérarchie qui lâche, la totale.

Après ça dépend il faut avoir un peu de chance, avoir la foi (pas mon cas) donc c'est vraiment toi, si ça te plait sécurise ton statut, si c'est alimentaire ou appoint, réfléchis-y notamment pour les mutations.
Roro34
Roro34
Niveau 6

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par Roro34 le Mar 10 Nov 2020 - 14:57
Salut Picarda,

Alors pour avoir été contractuel un peu plus de 2 ans avant d'avoir le CAPES externe, je peux te témoigner de mon ressenti profond et répondre à ta question (selon mon point de vue bien entendu).

Je vais répondre cash à ton titre : oui c'est stupide.
Je suis persuadé qu'il n'est pas du tout intéressant de faire une carrière en tant que contractuel. D'ailleurs est-ce possible ? Les contrats ne sont pas automatiques, le CDI est sans cesse sabordé par le rectorat qui fait tout pour qu'on ait pas les 6 années pleines, la rémunération qui n'évolue guère et la proximité géographique qui ne dépend que de la matière (et encore). Une carrière jalonnée de chômage, d'une rémunération faible et d'une reconnaissance proche du néant, ce n'est pas ce que j'appelle une carrière. Ou alors une carrière de précaire.

Mon message est certainement un peu agressif dans la manière dont je l'écris. Mais c'est avec consternation que je vois à quel point les contractuels sont la dernière roue du carrosse  dans ce système de plus en plus inhumain. Déjà que pour les titulaires ce n'est pas facile...

Alors ça m'a boosté à repasser les concours. Alors je n'étais pas marié et sans enfant, ce qui j'avoue est un gros avantage pour l'avoir (surtout en externe). Mais la reconnaissance est toute autre (salaire augmenté de 1000 euros : 1400 à 2400), formation complète (même si elle est extrêmement critiquable), la reconnaissance de faire partie d'une équipe, et une mutation dans ma ville (seule l'année de stage dans le département voisin, donc le concours ne veut pas forcément dire partir loin ! bon après ça dépend de plein de paramètres je te l'accorde).

Je perçois le statut de contractuel comme un tremplin vers les concours. Pour le reste ça peut dépanner, mais je ne me serai jamais vu en faire une carrière. Je serai parti faire autre chose.

Après contractuel à Créteil ou à Montpellier ça a de grosses différences aussi vu que c'est du ressort des rectorats. Mais sur le long terme on en revient toujours au même point malheureusement.

Pardon je suis pas très optimiste sur ce coup Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  2950807625

_________________
2020-2021 : TZR Néotit (T1) - AFA Temps plein REP+
2019-2020 : Stagiaire temps plein
2019 : Obtention du CAPES Externe
2016-2019 : Contractuel
2015-2016 : M2 MEEF Histoire-Géographie
Elaïna
Elaïna
Bon génie

Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?  Empty Re: Rester contractuel : stupidité ou choix de carrière ?

par Elaïna le Mar 10 Nov 2020 - 15:05
En même temps je ne vois pas qui pourrait bien chanter les louages de la précarité.

J'ai trop de copains qui ont refusé de passer les concours parce que l'enseignement dans le secondaire ce n'était pas assez bien pour eux, qui se satisfaisaient fort bien à 23 ans de la précarité universitaire, et qui aujourd'hui à presque 40 ans sont pendus à la moindre annonce pour faire une vacation par ci un cours par là pour joindre les deux bouts, voire pour certains doivent toujours prévoir de faire un petit boulot par ci un autre par là, comme la copine de Nita...

Le statut de professeur est intéressant car il offre un filet de sécurité. Et quand on a fait des études notoirement peu rémunératrices, dans le domaine des sciences humaines en particulier, il faut quand même être bien conscient qu'il vaut mieux être prof que de faire de l'administratif dans une petite boîte au SMIC, voire de la plateforme d'assistance téléphonique. Oui, c'est malheureux, en France, un doctorat en histoire ou en lettres ne rend pas riche, on peut le déplorer autant qu'on veut, mais c'est la réalité. Mais il rend encore moins riche dans le privé. Je me suis pris plusieurs fois des volées de bois vert sur néo mais je le répète : si je compare mon salaire actuel d'agrégée avec les copains de doctorat qui n'ont pas passé les concours, je m'en sors largement mieux qu'eux. Alors oui parfois ça fait mal de regarder le salaire de professeur, mais c'est mieux que la précarité.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum