Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
kiddy
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par kiddy le Mar 10 Nov 2020 - 17:49
les grands médias commencent à s'intéresser aux chiffres que JM Blanquer à sorti de son chapeau

"Le ministère de l'Education a évoqué vendredi 3 528 élèves atteints par le Covid-19, et suggéré une stabilité des chiffres depuis mi-septembre. Mais ces données sont très partielles, et ne traduisent pas du tout la dynamique de l'épidémie chez les jeunes."

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/deconfinement/le-ministre-de-leducation-nationale-jean-michel-blanquer-a-t-il-menti-sur-le-nombre-deleves-positifs-au-covid-19_4175939.html

https://www.liberation.fr/checknews/2020/11/09/covid-19-les-chiffres-de-jean-michel-blanquer-sur-les-contaminations-des-eleves-sont-ils-mensongers_1804826

https://www.lci.fr/sante/covid-19-combien-d-eleves-sont-reellement-positifs-au-coronavirus-le-bilan-donne-par-jean-michel-blanquer-verifie-2169411.html

avatar
User7488
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par User7488 le Mar 10 Nov 2020 - 18:12
Oula... ça doit commencer à être tendu car je viens de recevoir un message de mon lycée n°1 :
Trop de cas positifs en vie scolaire, décision immédiate de : fermer l'internat, seuls quelques groupes de 2ndes peuvent venir en cours, tous les autres groupes sont en distanciel (autres groupes de 2ndes, toutes classes de 1ères, toutes classes de terminales, BTS, CPGE).
Chutney
Chutney
Niveau 3

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Chutney le Mar 10 Nov 2020 - 18:15
De fait, le ministère ne répertorie pas lui-même les cas positifs. "Le ministère n'a pas le droit d'avoir des informations sur la santé des élèves et le secret médical", est-il rappelé. Donc, "si l'information n'est pas donnée par un parent ou par l'ARS", l'Education nationale ne pourra pas la recenser.

Alors ça sert à quoi de la ramener avec son 0.03% toutes les deux minutes, puisque que vous savez que vos chiffres ne signifient rien ? C'est un mensonge, qu'ils assument !
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Moonchild le Mar 10 Nov 2020 - 18:19
@ee a écrit:Par ailleurs, je parcourais les messages sur le thème "je désinfecte mon clavier avec une lingette virucide", "comment des profs peuvent-ils être assez fous pour manger à plusieurs leur bento dans une salle de cours vide?", "il faut évidemment garder le masque aux toilettes", "les élèves tombent le masque et s'attroupent au sortir du collège" etc etc

Je regardais, et je me disais... c'est quoi, un protocole qui impose à toute une communauté d'adultes et d'ados d'avoir la vigilance de praticiens hospitaliers, voire d'intervenants en milieu stérile, tout le temps? De ne plus interagir autrement que sous la forme frontale un prof/30 élèves assis immobiles? Qui ne permet plus à de jeunes couples de se bisouiller dans les coins, à trois copines de partager la photo de leur idole sur le même écran de portable, à trois boutonneux d'échanger des passes de basket (ou inversement, qu'on ne m'accuse pas de préjugés sexistes)? Qui empêche les profs de partager une cafetière, réchauffer un plat au micro-ondes, se poser quelque part avec un paquet de copies à corriger?

Et puis, à l'hôpital, même s'il manque cruellement de monde, il y a nettoyage/désinfection systématique à chaque changement d'occupant d'une chambre, à chaque usage d'une table d'examen... (et ça ne suffit d'ailleurs pas tout à fait à supprimer les infections nosocomiales). Dans nos établissements, euh, comment dire...!

Je l'avoue, moi, il y a un niveau où je ne peux pas!
Je porte systématiquement le masque devant élèves, mais l'enlève dès que je suis seule, ou installée à distance suffisante de 2 ou 3 collègues tout aussi démasqué-e-s, même en lieu clos.
Je me lave les mains le plus souvent possible mais non, je ne pense pas à systématiquement passer une lingette sur le feutre du tableau, la télécommande du rétro pro, le plastique recouvrent le clavier de l'ordi. Et je peux toujours, sans y penser, ramasser le stylo d'un élève tombé au sol, imposer de se pencher à deux sur un manuel (car il n'y en a qu'un pour deux) ou permettre de terminer un exercice avec son voisin de table etc etc Sans compter que je ramasse et rends des copies sans les désinfecter :-)

A un moment, la diffusion de l'épidémie, c'est sur le grand nombre qu'elle joue : plusieurs centaines qui arrivent ensemble, encombrent les couloirs ensemble, respirent ensemble dans une salle trop petite mal aérée. Avoir au quotidien la vigilance obsessionnelle d'une toubib dans un service de maladies infectieuses, j'en suis tout simplement incapable. Comme en sont incapables nos élèves et la plupart de nos collègues. Et il n'y a pas de raison de les culpabiliser. C'est aussi normal qu'inévitable.

Il ne faut pas exagérer, il n'est pas question ici de respecter en permanence les mesures d'asepsie des services hospitaliers mais simplement de limiter les situations les plus contaminantes.
Dans un établissement scolaire, même avec des demi-groupes, la distanciation ne peut pas être véritablement respectée donc il faut plutôt miser sur l'hygiène des mains, sur l'aération des salles et, aussi pénible que cela soit, sur le port du masque autant que possible en milieu clos (où, d'ailleurs, l'aérosolisation rend inefficace la distanciation d'un ou deux mètres si on reste trop longtemps dans la même pièce - le masque n'est pas une barrière parfaite, mais il permet de limiter la charge virale du milieu ambiant).


@lilith888 a écrit:A-t-on du recul sur l'utilisation quotidienne du gel et des lingettes sur la peau ? Si l'on découvre d'ici quelque temps que les dégâts sont pires que le mal, oui, je préfère en rester au bon vieux savon. De plus, avec le masque, on ne se touche pas le visage durant le cours, donc je ne vois pas bien le problème de brandir la lingette à tout bout de champs (si, en fait, je vois le problème écologique qui nous pend au nez)

On connaît très bien les effets du gel et des lingettes : tout ce qui contient de l'alcool est irritant pour la peau ; d'ailleurs le savon l'est aussi car il détruit le film lipidique qui protège l'épiderme (ayant depuis longtemps la manie de me laver très souvent les mains, j'ai bien vu que ça dessèche la peau et que, lorsqu'il fait très froid, les crevasses apparaissent assez vite si je ne compense pas avec de la crème - la poussière de craie est aussi un autre facteur aggravant). Ces effets peuvent être régulés avec une crème hydratante et me semblent difficilement comparables aux effets que peut avoir le covid sur les individus fragiles.
Cela dit, pour bousiller le virus du covid, le savon est plus efficace que le gel hydroalcoolique mais il nécessite un point d'eau ; le gel hydroalcoolique n'est que le plan B.
avatar
User7488
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par User7488 le Mar 10 Nov 2020 - 18:20
J'ai des élèves qui sont censés être "confinés" (c'est indiqué sur Pronote) car cas contacts et qui bravent l'interdit pour assister aux cours Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 1665347707
FloEarth
FloEarth
Niveau 4

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par FloEarth le Mar 10 Nov 2020 - 18:25
MendianteRousse a écrit:J'ai des élèves qui sont censés être "confinés" (c'est indiqué sur Pronote) car cas contacts et qui bravent l'interdit pour assister aux cours Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 1665347707

Idem ici. ET avec la bénédiction de la vie scolaire disent-ils (peut-être pas vrai).
"Mais madame, je viens tant que je n'ai pas le résultat de mon test !".
Fatigue ...
avatar
User7488
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par User7488 le Mar 10 Nov 2020 - 18:26
@FloEarth a écrit:
MendianteRousse a écrit:J'ai des élèves qui sont censés être "confinés" (c'est indiqué sur Pronote) car cas contacts et qui bravent l'interdit pour assister aux cours Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 1665347707

Idem ici. ET avec la bénédiction de la vie scolaire disent-ils (peut-être pas vrai).
"Mais madame, je viens tant que je n'ai pas le résultat de mon test !".
Fatigue ...

A mon avis ils bravent la vie scolaire aussi. Les vies scolaires doivent être complètement dépassées en ce moment.
FloEarth
FloEarth
Niveau 4

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par FloEarth le Mar 10 Nov 2020 - 18:32
C'est bien vrai !
VanGogh59
VanGogh59
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par VanGogh59 le Mar 10 Nov 2020 - 18:36
@Chutney a écrit:De fait, le ministère ne répertorie pas lui-même les cas positifs. "Le ministère n'a pas le droit d'avoir des informations sur la santé des élèves et le secret médical", est-il rappelé. Donc, "si l'information n'est pas donnée par un parent ou par l'ARS", l'Education nationale ne pourra pas la recenser.

Alors ça sert à quoi de la ramener avec son 0.03% toutes les deux minutes, puisque que vous savez que vos chiffres ne signifient rien ? C'est un mensonge, qu'ils assument !

Le problème c'est qu'aucun média (n'ose ?) ne révèle la manipulation des chiffres de cet individu...

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde
g.t.o
g.t.o
Niveau 4

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par g.t.o le Mar 10 Nov 2020 - 19:06
@VanGogh59 a écrit:
@Chutney a écrit:De fait, le ministère ne répertorie pas lui-même les cas positifs. "Le ministère n'a pas le droit d'avoir des informations sur la santé des élèves et le secret médical", est-il rappelé. Donc, "si l'information n'est pas donnée par un parent ou par l'ARS", l'Education nationale ne pourra pas la recenser.

Alors ça sert à quoi de la ramener avec son 0.03% toutes les deux minutes, puisque que vous savez que vos chiffres ne signifient rien ? C'est un mensonge, qu'ils assument !

Le problème c'est qu'aucun média (n'ose ?) ne révèle la manipulation des chiffres de cet individu...

Ce n'est pas qu'ils n'OSENT pas en parler, c'est plutôt qu'ils ne VEULENT pas en parler... ça doit faire plus d'audimat d'aller dans le sens de l'opinion publique et de donner aux gens ce qu'ils veulent voir et qui confortera leurs opinions ( les profs sont des fainéants ils ne veulent pas bosser plus en temps de crise, ils veulent rester à la maison, ils sont toujours en grève etc. etc.)



_________________
« L’enseignement est le labourage des intelligences, mais toute terre ne donne pas une riche végétation.  » de Ja’far ibn Charaf
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle le Mar 10 Nov 2020 - 19:10
Et quand bien même… J'ai cherché les chiffres, pour confirmer ou infirmer un ressenti. En occitanie, il y a plus de 2000 tests par jour, dans toutes les tranches d'âge, sauf pour les 0-9 ans, où il y en a seulement 600 (source Géodes-Santé publique France). Donc on ne teste que très peu les enfants. Donc le nombre de positifs ne veut absolument rien dire. On pourrait le multiplier par 3, voire 4.
MaryC
MaryC
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par MaryC le Mar 10 Nov 2020 - 19:33
MendianteRousse a écrit:J'ai des élèves qui sont censés être "confinés" (c'est indiqué sur Pronote) car cas contacts et qui bravent l'interdit pour assister aux cours Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 1665347707

Les élèves n'inventent pas ; à ma grande surprise, des médecins tiennent ce discours.
J'étais cas contact, mon médecin m'a prescrit un test à J7 et m'a dit de retourner au boulot !! Je lui ai demandé de répéter car je n'était pas sure d'avoir bien compris.
Il m'a confirmé que le protocole officiel lorsqu'on est cas contact c'est test à J7 puis retour au travail AVANT même les résultats si on n'a pas de symptômes.


Dernière édition par MaryC le Mar 10 Nov 2020 - 19:34, édité 1 fois
kero
kero
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par kero le Mar 10 Nov 2020 - 19:34
@g.t.o a écrit:
@VanGogh59 a écrit:
@Chutney a écrit:De fait, le ministère ne répertorie pas lui-même les cas positifs. "Le ministère n'a pas le droit d'avoir des informations sur la santé des élèves et le secret médical", est-il rappelé. Donc, "si l'information n'est pas donnée par un parent ou par l'ARS", l'Education nationale ne pourra pas la recenser.

Alors ça sert à quoi de la ramener avec son 0.03% toutes les deux minutes, puisque que vous savez que vos chiffres ne signifient rien ? C'est un mensonge, qu'ils assument !

Le problème c'est qu'aucun média (n'ose ?) ne révèle la manipulation des chiffres de cet individu...

Ce n'est pas qu'ils n'OSENT pas en parler, c'est plutôt qu'ils ne VEULENT pas en parler... ça doit faire plus d'audimat d'aller dans le sens de l'opinion publique et de donner aux gens ce qu'ils veulent voir et qui confortera leurs opinions ( les profs sont des fainéants ils ne veulent pas bosser plus en temps de crise, ils veulent rester à la maison, ils sont toujours en grève etc. etc.)

Je crois, encore plus simplement, qu'ils ne se posent même pas la question.

Il faut faire du chiffre, on prend "l'info", on balance sans esprit critique. Car ce n'est pas spécialement rémunérateur, l'esprit critique.
Prezbo
Prezbo
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Prezbo le Mar 10 Nov 2020 - 19:57
MendianteRousse a écrit:"]J'ai des élèves qui sont censés être "confinés" (c'est indiqué sur Pronote) car cas contacts et qui bravent l'interdit pour assister aux cours Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 1665347707

J'ai eu le même problème ici. J'ai fait remonter à la direction qui a clarifié la procédure : tout élève dans ce cas doit être immédiatement renvoyé vers l'infirmerie, qui est la seule à pouvoir ré-autoriser un retour en cours.

@MaryC a écrit:
Les élèves n'inventent pas ; à ma grande surprise, des médecins tiennent ce discours.
J'étais cas contact, mon médecin m'a prescrit un test à J7 et m'a dit de retourner au boulot !! Je lui ai demandé de répéter car je n'était pas sure d'avoir bien compris.
Il m'a confirmé que le protocole officiel lorsqu'on est cas contact c'est test à J7 puis retour au travail AVANT même les résultats si on n'a pas de symptômes.

Ton médecin raconte n'importe quoi.

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/fiche_personne_contact.pdf

Santé Publique France a écrit:
Quand faire le test ?

Je ne vis pas sous le même toit que la personne malade

•  7 jours après mon dernier contact avec la personne malade.
•   Il est inutile le faire avant car s’il est réalisé trop tôt, il peut être négatif même si je suis infecté.
•  Je m’isole jusqu’au résultat du test.
Isis39
Isis39
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Isis39 le Mar 10 Nov 2020 - 20:00
A l’hôpital les soignants cas contacts sans symptômes doivent aller bosser sans attendre de résultat.
gnafron2004
gnafron2004
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par gnafron2004 le Mar 10 Nov 2020 - 20:06
euh oui mais dans une tenue de cosmonaute non?
Isis39
Isis39
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Isis39 le Mar 10 Nov 2020 - 20:10
@gnafron2004 a écrit:euh oui mais dans une tenue de cosmonaute non?

Non, pas dans les services non covid.
Volo'
Volo'
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Volo' le Mar 10 Nov 2020 - 20:12
@Isis39 a écrit:A l’hôpital les soignants cas contacts sans symptômes doivent aller bosser sans attendre de résultat.

C’était déjà le cas en mars et avec des symptômes mineurs. Je n’ai pas de source à citer si ce n’est l’expérience d’une personne de ma fratrie, qui a été positive et a été transférée en service covid.
Prezbo
Prezbo
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Prezbo le Mar 10 Nov 2020 - 20:13
@Isis39 a écrit:A l’hôpital les soignants cas contacts sans symptômes doivent aller bosser sans attendre de résultat.


Nous ne travaillons pas dans un hôpital, il ne faut pas se laisser piéger par cette comparaison. Un élève absent,, ça n'a pas les mêmes conséquences qu'un infirmier absent, les enjeux à court terme ne sont pas les mêmes. Et les soignants seraient justement soulagés si on prenait des mesures qui limitent la propagation de l'épidémie.

Je rappelle quand même que ce qui était censé permettre la réouverture des établissements, c'était la stratégie tracer, tester, isoler. Si elle n'est qu'une promesse en l'air, autant avouer franchement qu'on ouvre en open bar et qu'on serre les fesses pour espérer que les dégâts restent gérables.
Hermiony
Hermiony
Esprit sacré

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Hermiony le Mar 10 Nov 2020 - 20:17
@Isis39 a écrit:A l’hôpital les soignants cas contacts sans symptômes doivent aller bosser sans attendre de résultat.


Un de mes élèves a eu un résultat positif de son test aujourd'hui, eh bien il était en cours hier et la semaine dernière. Ses 3 camarades qui ont mangé avec lui hier et qui sont donc confinés jusqu'à au moins mercredi prochain le remercient (et surtout ses parents... Je pensais aussi qu'on ne devait pas remettre son enfant à l'école en attendant le résultat....).

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
Isis39
Isis39
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Isis39 le Mar 10 Nov 2020 - 20:17
@Prezbo a écrit:
@Isis39 a écrit:A l’hôpital les soignants cas contacts sans symptômes doivent aller bosser sans attendre de résultat.


Nous ne travaillons pas dans un hôpital, il ne faut pas se laisser piéger par cette comparaison. Un élève absent,, ça n'a pas les mêmes conséquences qu'un infirmier absent, les enjeux à court terme ne sont pas les mêmes. Et les soignants seraient justement soulagés si on prenait des mesures qui limitent la propagation de l'épidémie.

Je rappelle quand même que ce qui était censé permettre la réouverture des établissements, c'était la stratégie tracer, tester, isoler. Si elle n'est qu'une promesse en l'air, autant avouer franchement qu'on ouvre en open bar et qu'on serre les fesses pour espérer que les dégâts restent gérables.

Ce n’était pas mon intention. Je trouve inadmissible de faire bosser des soignants potentiellement contagieux face à des malades, notamment immunodéprimés.
maldoror1
maldoror1
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par maldoror1 le Mar 10 Nov 2020 - 20:23
@Isis39 a écrit:
@Prezbo a écrit:
@Isis39 a écrit:A l’hôpital les soignants cas contacts sans symptômes doivent aller bosser sans attendre de résultat.


Nous ne travaillons pas dans un hôpital, il ne faut pas se laisser piéger par cette comparaison. Un élève absent,, ça n'a pas les mêmes conséquences qu'un infirmier absent, les enjeux à court terme ne sont pas les mêmes. Et les soignants seraient justement soulagés si on prenait des mesures qui limitent la propagation de l'épidémie.

Je rappelle quand même que ce qui était censé permettre la réouverture des établissements, c'était la stratégie tracer, tester, isoler. Si elle n'est qu'une promesse en l'air, autant avouer franchement qu'on ouvre en open bar et qu'on serre les fesses pour espérer que les dégâts restent gérables.

Ce n’était pas mon intention. Je trouve inadmissible de faire bosser des soignants potentiellement contagieux face à des malades, notamment immunodéprimés.

Ah en effet c'est stupéfiant... De l'art de marcher sur la tête !

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett
Prezbo
Prezbo
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Prezbo le Mar 10 Nov 2020 - 20:33
@Isis39 a écrit:

Nous ne travaillons pas dans un hôpital, il ne faut pas se laisser piéger par cette comparaison. Un élève absent,, ça n'a pas les mêmes conséquences qu'un infirmier absent, les enjeux à court terme ne sont pas les mêmes. Et les soignants seraient justement soulagés si on prenait des mesures qui limitent la propagation de l'épidémie.

Je rappelle quand même que ce qui était censé permettre la réouverture des établissements, c'était la stratégie tracer, tester, isoler. Si elle n'est qu'une promesse en l'air, autant avouer franchement qu'on ouvre en open bar et qu'on serre les fesses pour espérer que les dégâts restent gérables.

Ce n’était pas mon intention. Je trouve inadmissible de faire bosser des soignants potentiellement contagieux face à des malades, notamment immunodéprimés.

Je sais bien, mais tu sais que nous nous verrons souvent renvoyer l'argument "les soignants sont allés au travail sans rien dire malgré les risques, alors vous pouvez faire pareil". Il me semble donc important de rappeler pourquoi il est nul et non avenu.
avatar
Bouboule
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Bouboule le Mar 10 Nov 2020 - 20:34
@Hermiony a écrit:
@Isis39 a écrit:A l’hôpital les soignants cas contacts sans symptômes doivent aller bosser sans attendre de résultat.
 

Un de mes élèves a eu un résultat positif de son test aujourd'hui, eh bien il était en cours hier et la semaine dernière. Ses 3 camarades qui ont mangé avec lui hier et qui sont donc confinés jusqu'à au moins mercredi prochain le remercient (et surtout ses parents... Je pensais aussi qu'on ne devait pas remettre son enfant à l'école en attendant le résultat....).

Vu qu'on compte sur le comportement citoyen des gens... Déjà, il a passé un test, lui.
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par RogerMartin le Mar 10 Nov 2020 - 20:35
Je me permets de citer ce que j'ai écrit sur le fil du Coronavirus hors France avec des liens vers deux petits articles.
En Écosse, l'équivalent du brevet passe au contrôle continu, et celui du bac est repoussé.
Au Pays de Galles, la Ministre de l’Éducation a annoncé ce matin l'annulation des épreuves du brevet et du bac traditionnellement au début de l'été, remplacés par du contrôle continu pour que les enseignants puissent enseigner et les élèves apprendre, vues les conditions actuelles...
(Boris Johnson, pour l'Angleterre, est sur une ligne Blanquer : "naan, on change rien", mais il est sous pression désormais.)
https://www.neoprofs.org/t128857p425-la-crise-du-coronavirus-hors-france#5095140

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
volny
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par volny le Mar 10 Nov 2020 - 20:45
Mais nous sommes sauvés : le vaccin est là! abi
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum