Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Djedje_Bzh
Niveau 2

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Djedje_Bzh le Ven 13 Nov 2020 - 21:16
"- runge kutta n'est pas délirant
- le principe de l'intégration de Lebesgue n'est pas si compliqué que ça, et c'est intéressant de le comparer à celui de Riemann, je ne crois pas que l'idée soit de faire un cours de la théorie de la mesure, un truc en mode comptage de monnaie pourrait déjà être intéressant"

Sans doute...mais il faut voir que nos élèves de terminale ne savent à peine additionner et multiplier deux fractions...ou calculer l'aire d'une figure composée d'un rectangle et d'un triangle...(j'ai fait le test...sur 35 élèves, seul 10 précisément avaient réussi à le faire....et pourtant, certains avec option maths expertes...).

Donc réussir à parler de la dérivée d'un produit de deux fonctions avec un exemple d'application ne me semble pas plus délirant...;o). Il faut voir que nous avons en terminale des élèves qui ont passé la réforme du collège, avec une demi-heure de moins en maths en 5ème, en 4ème et en 3ème. On ne peut pas non plus leur demander de faire des choses extraordinaires...

De toute façon, on sait comment cela va finir. Dans trois ans, tout le monde aura les mêmes sujets, et un travail une semaine avant permettra d'avoir sans se fouler 12 ou 13 puisque le fond importe peu. Rappelez-vous que ce grand oral juge principalement la forme et pas le fond. Par conséquent, le sujet, on s'en fiche royalement : c'est juste un prétexte pour montrer que l'élève sait parler et s'exprimer...C'est triste mais c'est comme ça...
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Balthazaard le Sam 14 Nov 2020 - 0:09
@Djedje_Bzh a écrit:"- runge kutta n'est pas délirant
- le principe de l'intégration de Lebesgue n'est pas si compliqué que ça, et c'est intéressant de le comparer à celui de Riemann, je ne crois pas que l'idée soit de faire un cours de la théorie de la mesure, un truc en mode comptage de monnaie pourrait déjà être intéressant"

Sans doute...mais il faut voir que nos élèves de terminale ne savent à peine additionner et multiplier deux fractions...ou calculer l'aire d'une figure composée d'un rectangle et d'un triangle...(j'ai fait le test...sur 35 élèves, seul 10 précisément avaient réussi à le faire....et pourtant, certains avec option maths expertes...).

Donc réussir à parler de la dérivée d'un produit de deux fonctions avec un exemple d'application ne me semble pas plus délirant...;o). Il faut voir que nous avons en terminale des élèves qui ont passé la réforme du collège, avec une demi-heure de moins en maths en 5ème, en 4ème et en 3ème. On ne peut pas non plus leur demander de faire des choses extraordinaires...

De toute façon, on sait comment cela va finir. Dans trois ans, tout le monde aura les mêmes sujets, et un travail une semaine avant permettra d'avoir sans se fouler 12 ou 13 puisque le fond importe peu. Rappelez-vous que ce grand oral juge principalement la forme et pas le fond. Par conséquent, le sujet, on s'en fiche royalement : c'est juste un prétexte pour montrer que l'élève sait parler et s'exprimer...C'est triste mais c'est comme ça...

Triste constatation mais hélas vraie....calculer l'aire d'un polygone simple par découpage trivial serait un sujet de grand oral à lui tout seul, alors Lebesgue...ah..ah..ah.!
Pour le reste 100% d'accord avec toi, de toute façon si on ne met pas au moins 12 ou 13 on sera prié "d'harmoniser" nos notes sur la base du bahut (privé?) d'en face qui lui a une "bonne" moyenne.

Et puis j'avoue que j'en ai marre de ces gens qui font la leçon sur les super problème soi-disant abordables par les élèves, je ne les crois pas bêtes au point de de pas voir la situation mais par contre je pense que c'est nous (moi...) qu'ils prennent pour des idiots en balançant leur science et en abreuvant de références ou de grands théorèmes dont on sait très bien que les notions qu'ils mettent en jeu sont encore délicates au niveau où elles sont correctement introduites.

Cet AM c'est tout frais en spé maths...on arrive à x²=3x-2     Question du prof (moi) que fait-on pour résoudre?....grand blanc....un timide...."on factorise...?"...puis encore plus timide..."on peut peut-être "mettre"  égale zéro?".....et j'en passe....tout cela en 10, oui 10 minutes montre en main.  Je suppose que des *** vont nous dire que bien présentée la théorie de Galois est abordable en terminale comme sujet de grand oral.
avatar
Badiste75
Habitué du forum

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Badiste75 le Sam 14 Nov 2020 - 8:00
En même temps quand le doyen des IG enseignait en MP * dans de bonnes prépa parisiennes on peut se demander quelle réalité du terrain il perçoit. Tant que ceux qui décident seront déconnectés de cette réalité on avancera jamais. Ces gens là imaginent-ils qu’à l’heure actuelle 80 % d’une classe de Seconde (en tout cas la mienne!) est incapable d’encadrer 5,17436317 à 10 puissance -4 en évaluation après trois exemples en cours et exercices? Comment peut-on faire preuve de tant de prétention en proposant des inepties pareilles ? Quant aux IPR, à part à jouer le rôle de courroie de transmission et à pratiquer l’aplaventrisme à quoi servent-ils? A part à nous dire que les sujets zéro « devraient bientôt arriver ». Génial, merci, on est prêts.

Proton
Proton
Fidèle du forum

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Proton le Sam 14 Nov 2020 - 8:31
En parlant des sujets 0 ceux de PC, SVT, SES, ... ont été retirés. Étrange non ?

https://eduscol.education.fr/cid141765/sujets-zero-et-specimens-bac-2021.html#lien5

Sinon sur le GO, quel est selon vous, le rôle concret du professeur ? Aider un élève à trouver un sujet ? Relire ce qu'il a prévu de faire ? Répondre aux questions ?
Guermantes729
Guermantes729
Fidèle du forum

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Guermantes729 le Sam 14 Nov 2020 - 9:07
@Balthazaard a écrit:
@Djedje_Bzh a écrit:"- runge kutta n'est pas délirant
- le principe de l'intégration de Lebesgue n'est pas si compliqué que ça, et c'est intéressant de le comparer à celui de Riemann, je ne crois pas que l'idée soit de faire un cours de la théorie de la mesure, un truc en mode comptage de monnaie pourrait déjà être intéressant"

Sans doute...mais il faut voir que nos élèves de terminale ne savent à peine additionner et multiplier deux fractions...ou calculer l'aire d'une figure composée d'un rectangle et d'un triangle...(j'ai fait le test...sur 35 élèves, seul 10 précisément avaient réussi à le faire....et pourtant, certains avec option maths expertes...).

Donc réussir à parler de la dérivée d'un produit de deux fonctions avec un exemple d'application ne me semble pas plus délirant...;o). Il faut voir que nous avons en terminale des élèves qui ont passé la réforme du collège, avec une demi-heure de moins en maths en 5ème, en 4ème et en 3ème. On ne peut pas non plus leur demander de faire des choses extraordinaires...

De toute façon, on sait comment cela va finir. Dans trois ans, tout le monde aura les mêmes sujets, et un travail une semaine avant permettra d'avoir sans se fouler 12 ou 13 puisque le fond importe peu. Rappelez-vous que ce grand oral juge principalement la forme et pas le fond. Par conséquent, le sujet, on s'en fiche royalement : c'est juste un prétexte pour montrer que l'élève sait parler et s'exprimer...C'est triste mais c'est comme ça...

Triste constatation mais hélas vraie....calculer l'aire d'un polygone simple par découpage trivial serait un sujet de grand oral à lui tout seul, alors Lebesgue...ah..ah..ah.!
Pour le reste 100% d'accord avec toi, de toute façon si on ne met pas au moins 12 ou 13 on sera prié "d'harmoniser" nos notes sur la base du bahut (privé?) d'en face qui lui a une "bonne" moyenne.

Et puis j'avoue que j'en ai marre de ces gens qui font la leçon sur les super problème soi-disant abordables par les élèves, je ne les crois pas bêtes au point de de pas voir la situation mais par contre je pense que c'est nous (moi...) qu'ils prennent pour des idiots en balançant leur science et en abreuvant de références ou de grands théorèmes dont on sait très bien que les notions qu'ils mettent en jeu sont encore délicates au niveau où elles sont correctement introduites.

Cet AM c'est tout frais en spé maths...on arrive à x²=3x-2     Question du prof (moi) que fait-on pour résoudre?....grand blanc....un timide...."on factorise...?"...puis encore plus timide..."on peut peut-être "mettre"  égale zéro?".....et j'en passe....tout cela en 10, oui 10 minutes montre en main.  Je suppose que des *** vont nous dire que bien présentée la théorie de Galois est abordable en terminale comme sujet de grand oral.

+1 pour le tout et en particulier sur la partie graissée. Je ne sais pas si c'est pareil sur les sujets des matières littéraires mais en maths, ça ne loupe pas Razz y'a toujours un "collègue" pour venir t'expliquer la bonne pédagogie voire... les maths abi
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Moonchild le Sam 14 Nov 2020 - 11:44
@Proton a écrit:En parlant des sujets 0 ceux de PC, SVT, SES, ... ont été retirés. Étrange non ?

https://eduscol.education.fr/cid141765/sujets-zero-et-specimens-bac-2021.html#lien5

Bien vu, ce retrait doit être très récent car, lorsque je suis allé vérifier s'il n'y avait pas du nouveau pour les maths cette semaine (c'était mardi ou mercredi), il me semble qu'il y avait encore des liens vers les sujets de PC et SVT (mais je ne sais pas s'ils étaient actifs vu que je n'ai pas cliqué dessus).

En tous cas, c'est un fait très significatif, on ne sait pas encore de quoi, mais c'est sans aucun doute très significatif !

Elle est quand même formidable cette réforme : on en est rendu à s'interroger sur les raisons pour lesquelles les quelques informations partielles qui ont été communiquées disparaissent du jour au lendemain du site officiel du Ministère.
Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 2164541516
Simeon
Simeon
Niveau 9

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Simeon le Sam 14 Nov 2020 - 12:35
@Balthazaard a écrit:
@Djedje_Bzh a écrit:"- runge kutta n'est pas délirant
- le principe de l'intégration de Lebesgue n'est pas si compliqué que ça, et c'est intéressant de le comparer à celui de Riemann, je ne crois pas que l'idée soit de faire un cours de la théorie de la mesure, un truc en mode comptage de monnaie pourrait déjà être intéressant"

Sans doute...mais il faut voir que nos élèves de terminale ne savent à peine additionner et multiplier deux fractions...ou calculer l'aire d'une figure composée d'un rectangle et d'un triangle...(j'ai fait le test...sur 35 élèves, seul 10 précisément avaient réussi à le faire....et pourtant, certains avec option maths expertes...).

Donc réussir à parler de la dérivée d'un produit de deux fonctions avec un exemple d'application ne me semble pas plus délirant...;o). Il faut voir que nous avons en terminale des élèves qui ont passé la réforme du collège, avec une demi-heure de moins en maths en 5ème, en 4ème et en 3ème. On ne peut pas non plus leur demander de faire des choses extraordinaires...

De toute façon, on sait comment cela va finir. Dans trois ans, tout le monde aura les mêmes sujets, et un travail une semaine avant permettra d'avoir sans se fouler 12 ou 13 puisque le fond importe peu. Rappelez-vous que ce grand oral juge principalement la forme et pas le fond. Par conséquent, le sujet, on s'en fiche royalement : c'est juste un prétexte pour montrer que l'élève sait parler et s'exprimer...C'est triste mais c'est comme ça...

Triste constatation mais hélas vraie....calculer l'aire d'un polygone simple par découpage trivial serait un sujet de grand oral à lui tout seul, alors Lebesgue...ah..ah..ah.!
Pour le reste 100% d'accord avec toi, de toute façon si on ne met pas au moins 12 ou 13 on sera prié "d'harmoniser" nos notes sur la base du bahut (privé?) d'en face qui lui a une "bonne" moyenne.

Et puis j'avoue que j'en ai marre de ces gens qui font la leçon sur les super problème soi-disant abordables par les élèves, je ne les crois pas bêtes au point de de pas voir la situation mais par contre je pense que c'est nous (moi...) qu'ils prennent pour des idiots en balançant leur science et en abreuvant de références ou de grands théorèmes dont on sait très bien que les notions qu'ils mettent en jeu sont encore délicates au niveau où elles sont correctement introduites.

Cet AM c'est tout frais en spé maths...on arrive à x²=3x-2     Question du prof (moi) que fait-on pour résoudre?....grand blanc....un timide...."on factorise...?"...puis encore plus timide..."on peut peut-être "mettre"  égale zéro?".....et j'en passe....tout cela en 10, oui 10 minutes montre en main.  Je suppose que des *** vont nous dire que bien présentée la théorie de Galois est abordable en terminale comme sujet de grand oral.

Le problème des fractions, équations etc, c'est un manque de réflexe qui vient d'un manque de pratique. Ce n'est en aucun cas le grand oral qui va résoudre ce problème. Ou alors la proposition, c'est de présenter la résolution d'une équation du second degré au grand oral ?
Si la proposition, c'est pas de grand oral, je le souhaite aussi mais le fait est qu'il est là.

A vous entendre, on dirait que tout les élèves sont nuls et indécrottables, ce n'est pas vrai, beaucoup ont un bon niveau.

Que la majorité des documents officiels présentent des ressources qui très majoritairement s'adressent aux meilleurs élèves, et ne proposent rien ou presque pour les élèves faibles pour cacher la misère, je suis d'accord. Mais ça ne veut pas dire que certains élèves ne feront pas un bon grand oral sur les notions proposées.
Mathador
Mathador
Grand sage

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Mathador le Sam 14 Nov 2020 - 12:38
@Proton a écrit:Sinon sur le GO, quel est selon vous, le rôle concret du professeur ? Aider un élève à trouver un sujet ? Relire ce qu'il a prévu de faire ? Répondre aux questions ?
En lisant l'abréviation, j'avais d'abord pensé au Club Med Razz.

@Simeon a écrit:A vous entendre, on dirait que tout les élèves sont nuls et indécrottables, ce n'est pas vrai, beaucoup ont un bon niveau.
L'usage de « beaucoup » me paraît optimiste, mais il y en a oui. Le problème c'est que si l'on calibre le cours pour eux (ce que l'on devrait faire au vu des nouveaux programmes de lycée), les autres vont nous pourrir la classe et il n'y aura personne (sauf peut-être une minorité de perdirs) pour nous défendre.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Moonchild le Sam 14 Nov 2020 - 13:00
@Simeon a écrit:Le problème des fractions, équations etc, c'est un manque de réflexe qui vient d'un manque de pratique.

Pas seulement, le problème se situe au-delà du manque de réflexe : la majorité de mes élèves manifeste une compréhension plus qu'approximative des règles de calcul et, en pratique, c'est comme s'ils avançaient à l'aveuglette en tâtonnant sur un terrain miné.


@Simeon a écrit:A vous entendre, on dirait que tout les élèves sont nuls et indécrottables, ce n'est pas vrai, beaucoup ont un bon niveau.

Dans mon établissement sinistré, il n'y en a pas "beaucoup" mais seulement quelques-uns qui, depuis plusieurs années, peuvent se compter sur les doigts de la main dans une classe de TS/TG ; parfois le pouce suffit.
Après, selon les promotions, on peut compter sur une à deux poignées d'élèves moyens-fragiles ; le reste est largué, complètement.


@Simeon a écrit:Que la majorité des documents officiels présentent des ressources qui très majoritairement s'adressent aux meilleurs élèves, et ne proposent rien ou presque pour les élèves faibles pour cacher la misère, je suis d'accord. Mais ça ne veut pas dire que certains élèves ne feront pas un bon grand oral sur les notions proposées.

Mes "meilleurs" élèves sont loin d'être au niveau pour la plupart de ces sujets et, honnêtement, je ne suis pas sûr, que trente en arrière, même si j'étais en tête de classe de ma TC de province, j'aurais été prêt à présenter certains de ces sujets qui demandent du recul sur des notions qui ne sont vues que dans le supérieur. Ces documents s'adressent plutôt aux élèves des lycées du 5ème arrondissement de Paris et des quelques autres qui essaient de leur faire de la concurrence.
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Balthazaard le Sam 14 Nov 2020 - 13:44
@Moonchild a écrit:
@Simeon a écrit:Le problème des fractions, équations etc, c'est un manque de réflexe qui vient d'un manque de pratique.

Pas seulement, le problème se situe au-delà du manque de réflexe : la majorité de mes élèves manifeste une compréhension plus qu'approximative des règles de calcul et, en pratique, c'est comme s'ils avançaient à l'aveuglette en tâtonnant sur un terrain miné.


@Simeon a écrit:A vous entendre, on dirait que tout les élèves sont nuls et indécrottables, ce n'est pas vrai, beaucoup ont un bon niveau.

Dans mon établissement sinistré, il n'y en a pas "beaucoup" mais seulement quelques-uns qui, depuis plusieurs années, peuvent se compter sur les doigts de la main dans une classe de TS/TG ; parfois le pouce suffit.
Après, selon les promotions, on peut compter sur une à deux poignées d'élèves moyens-fragiles ; le reste est largué, complètement.


@Simeon a écrit:Que la majorité des documents officiels présentent des ressources qui très majoritairement s'adressent aux meilleurs élèves, et ne proposent rien ou presque pour les élèves faibles pour cacher la misère, je suis d'accord. Mais ça ne veut pas dire que certains élèves ne feront pas un bon grand oral sur les notions proposées.

Mes "meilleurs" élèves sont loin d'être au niveau pour la plupart de ces sujets et, honnêtement, je ne suis pas sûr, que trente en arrière, même si j'étais en tête de classe de ma TC de province, j'aurais été prêt à présenter certains de ces sujets qui demandent du recul sur des notions qui ne sont vues que dans le supérieur. Ces documents s'adressent plutôt aux élèves des lycées du 5ème arrondissement de Paris et des quelques autres qui essaient de leur faire de la concurrence.

Tout à fait d'accord avec toi.

Siméon, malgré vos dénégations vous approuvez les choses et sans doute plus généralement l'orientation que prend notre métier, sinon vous ne défendriez pas ce qui pour moi et d'autres est totalement étranger à la situation que nous vivons. Je ne juge pas, c'est parfaitement votre droit, mais manifestement l'entente ou une position commune même à minima est impossible.
avatar
Badiste75
Habitué du forum

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Badiste75 le Sam 14 Nov 2020 - 13:46
Je suis d'accord avec Moonchild. Je ne sais pas où tu enseignes Simeon pour dire qu'il y a encore "beaucoup" de bons élèves. Si c'est le cas dans ton établissement tu as bien de la chance. Dans le mien, 2 élèves sur 16 en Seconde savent encadrer un décimal entre deux décimaux avec une amplitude donnée (refait à trois reprises déjà) à ma dernière évaluation. Compétence de cycle 3 quand même! Je verrai avec l'autre groupe la semaine prochaine mais je ne dépasserai pas la dizaine de manière certaine. Et à peu de choses près c'est le niveau de toutes les dix classes de Seconde (ce sont nous qui faisons les classes pour éviter les "classes de niveau"). Au final, pour faire une spécialité mathématiques chez nous (vu les effectifs, ils sont quand même 140) ça suffit très largement. On est d'accord que dans ces conditions on marche sur la tête quand on voit ce genre de "délires pédagogiques" pour le grand oral?
avatar
Ramanujan974
Fidèle du forum

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Ramanujan974 le Sam 14 Nov 2020 - 13:48
@Simeon a écrit:

A vous entendre, on dirait que tout les élèves sont nuls et indécrottables, ce n'est pas vrai, beaucoup ont un bon niveau.

Bilan des 4 dernières années (3 TS et les Maths Expertes de cette année) : sur 30 et quelques élèves, entre 5 et 8 de
"bons" élèves. C'est-à-dire des élèves qui comprennent le programme de terminale (récurrences, par exemple) et qui n'ont pas de lacunes de 2de (calculs, équations de droites, factoriser, etc..)
Moins de 25 %, j'ai du mal à appeler ça "beaucoup".
VinZT
VinZT
Grand sage

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par VinZT le Sam 14 Nov 2020 - 14:12
Mais la proportion de « bons » n'est même pas le problème, dans cette histoire.

Faire des synthèses de travaux ou notions universitaires avec le bagage (forcément partiel) d'un lycéen, alors même que le programme n'est pas fini, cela n'a strictement aucun sens.

Cette entrée en force (10 % du bac ce n'est pas rien*) de la forme au détriment du fond est une honte, pour nous tous qui tentons, en mathématiques et ailleurs, jour après jour, heure après heure, de lutter contre les idées toute faites, les assertions assenées sans preuve et les cas particuliers érigés en modèles.

* 14% en filière techno !

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Balthazaard le Sam 14 Nov 2020 - 14:18
j'ai 24 élèves en spé...25% cela ferait 6 élèves potables, ce serait le paradis si c'était mon quotidien!!!
Quelques uns ignorent les bases de la numération, je ne suis pas sur qu'ils savent ranger des décimaux (sans aller chercher des écritures scientifiques) , ignorent les parenthèses et les priorités et confondent même le nom des opérations...somme, produit...etc.
Comprendre la récurrence ??? Certains à force savent par mimétisme "présenter" une récurrence mais quant à comprendre bernique (mais je ne leur jette pas la pierre, ce n'est quand même pas si évident, si il n'y avait que ce soucis en début d'année...)
Factoriser, non, ils ne savent pas sauf si le travail est mâché....tu prétends que tes élèves sauraient factoriser (x+1)²+2x+2 ?
Équation de droite...quatre peut-être savent ce que c'est....deux en trouver une par le calcul....et un l'exploiter...
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Balthazaard le Sam 14 Nov 2020 - 14:29
@VinZT a écrit:Mais la proportion de « bons » n'est même pas le problème, dans cette histoire.

Faire des synthèses de travaux ou notions universitaires avec le bagage (forcément partiel) d'un lycéen, alors même que le programme n'est pas fini, cela n'a strictement aucun sens.

Cette entrée en force (10 % du bac ce n'est pas rien*) de la forme au détriment du fond est une honte, pour nous tous qui tentons, en mathématiques et ailleurs, jour après jour, heure après heure, de lutter contre les idées toute faites, les assertions assenées sans preuve et les cas particuliers érigés en modèles.

* 14% en filière techno !

VinZT, On pourrait dire que cela va leur profiter dans un but de culture scientifique...je connaissais (pas que moi) le th de Gödel en terminale (hors programme) mais bien sur sans entrer dans les détails...je pense que d'un point de vue culturel ce n'était pas superflu, mais nous débutions la logique et l'axiomatique au lycée, nous avions les bases nécessaires pour comprendre le problème...

Un document que j'ai vu parle de constructions à règle et au compas...mes élèves n'ont plus ces instruments, ne savent pas s'en servir pour des constructions de base, ils ne comprennent ni la nature, ni le but, ni les limites de ces questions....(de toute façon géogébra le fait)...pareil pour tous les autres problèmes.

D'ailleurs pour ma part je trouve que depuis pas mal de temps nous ne traitons plus des "questions" en maths, nous nous contentons de donner des "réponses". N'ayant plus aucune base, les élèves sont incapables de concevoir de manière raisonnée la moindre question (si! c'est ce que le prof pose...ou ce qui précède le point d'interrogation dans l'énoncé)
avatar
Ramanujan974
Fidèle du forum

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Ramanujan974 le Sam 14 Nov 2020 - 14:36
@Balthazaard a écrit:tu prétends que tes élèves sauraient factoriser (x+1)²+2x+2  ?

Dans mon groupe de maths expertes, je pense qu'il y a 3 ou 4 qui savent faire (disons que je serais fort marri qu'ils n'y arrivassent point)
Simeon
Simeon
Niveau 9

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Simeon le Sam 14 Nov 2020 - 14:38
@VinZT a écrit:

Faire des synthèses de travaux ou notions universitaires avec le bagage (forcément partiel) d'un lycéen, alors même que le programme n'est pas fini, cela n'a strictement aucun sens.

Cette entrée en force (10 % du bac ce n'est pas rien*) de la forme au détriment du fond est une honte, pour nous tous qui tentons, en mathématiques et ailleurs, jour après jour, heure après heure, de lutter contre les idées toute faites, les assertions assenées sans preuve et les cas particuliers érigés en modèles.

* 14% en filière techno !

Je suis d'accord avec ça, mais la question est que fait-on en pratique du grand oral maintenant qu'il est là.
avatar
Ramanujan974
Fidèle du forum

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Ramanujan974 le Sam 14 Nov 2020 - 14:39
Au fait, pour revenir au sujet, suis-je concerné par ce Grand Oral, en tant que prof de Maths Expertes ?
Hélips
Hélips
Modérateur

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Hélips le Sam 14 Nov 2020 - 14:41
@Ramanujan974 a écrit:Au fait, pour revenir au sujet, suis-je concerné par ce Grand Oral, en tant que prof de Maths Expertes ?
Bonne question. Autant maths complémentaires, c'est facile, c'est non, autant math expertes...
(enfin sauf pour faire partie du jury, ça, c'est oui).

_________________
Un jour, je serai prof, comme ça je serai toujours en vacances.
Proton
Proton
Fidèle du forum

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Proton le Sam 14 Nov 2020 - 14:44
@Ramanujan974 a écrit:Au fait, pour revenir au sujet, suis-je concerné par ce Grand Oral, en tant que prof de Maths Expertes ?

Non, pas directement.

Ce sont les professeurs de la spécialité qui seront sollicités.

Mais je me pose la question sur le rôle de ces derniers ? Désolé de reposer la question, mais comment imaginez-vous intervenir là dedans ? Suivre des élèves régulièrement après les cours ? Pendant les cours ? Faire des cours sur les thèmes envisagés par les élèves ? Les laisser se débrouiller ?
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Moonchild le Sam 14 Nov 2020 - 14:54
@Simeon a écrit:Je suis d'accord avec ça, mais la question est que fait-on en pratique du grand oral maintenant qu'il est là.

On n'en fait rien du tout ; on sera déjà assez occupé à finir le programme pour les élèves qui continueront à travailler après l'épreuve écrite.

Passé un certain seuil d'absurdité, il faut cesser de s'échiner à préserver un semblant de sérieux car tout ce qui sera fait dans ce sens servira de prétexte à justifier la pertinence de la réforme. Le Grand Oral est dès le départ une planche pourrie, il faut la laisser se décomposer d'elle-même sans tenter d'y ajouter une couche de vernis.
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Balthazaard le Sam 14 Nov 2020 - 14:54
@Ramanujan974 a écrit:
@Balthazaard a écrit:tu prétends que tes élèves sauraient factoriser (x+1)²+2x+2  ?

Dans mon groupe de maths expertes, je pense qu'il y a 3 ou 4 qui savent faire (disons que je serais fort marri qu'ils n'y arrivassent point)

En maths expertes, je pense que c'est possible dans la proportion que tu dis...je parlais en spé ordinaire..
avatar
Ramanujan974
Fidèle du forum

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Ramanujan974 le Sam 14 Nov 2020 - 14:57
@Ramanujan974 a écrit:Au fait, pour revenir au sujet, suis-je concerné par ce Grand Oral, en tant que prof de Maths Expertes ?

Je m'auto-cite pour préciser ma question : les élèves de Maths Expertes peuvent-ils présenter des notions de Maths Expertes au Grand Oral ?
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Balthazaard le Sam 14 Nov 2020 - 14:59
De toute façon....qui va juger?..dans le flot de fadaise que l'on va se farcir (expérience des TPE et des MPS...) je ne vois guère de problème
Proton
Proton
Fidèle du forum

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Proton le Sam 14 Nov 2020 - 15:02
Le Grand oral dure 20 minutes avec 20 minutes de préparation.

Le candidat présente au jury deux questions préparées avec ses professeurs et éventuellement avec d'autres élèves, qui portent sur ses deux spécialités, soit prises isolément, soit abordées de manière transversale en voie générale.

https://eduscol.education.fr/cid149452/presentation-du-grand-oral.html

Mais il semble au vu des "documents  IPR" disponibles sur ce thread que l'on   se limite  aux thèmes du programme de la spécialité : intégrales, probas, équa diff, ...
Prezbo
Prezbo
Érudit

Grand oral spécialité Mathématiques - Page 3 Empty Re: Grand oral spécialité Mathématiques

par Prezbo le Sam 14 Nov 2020 - 18:11
@Moonchild a écrit:

Mes "meilleurs" élèves sont loin d'être au niveau pour la plupart de ces sujets et, honnêtement, je ne suis pas sûr, que trente en arrière, même si j'étais en tête de classe de ma TC de province, j'aurais été prêt à présenter certains de ces sujets qui demandent du recul sur des notions qui ne sont vues que dans le supérieur. Ces documents s'adressent plutôt aux élèves des lycées du 5ème arrondissement de Paris et des quelques autres qui essaient de leur faire de la concurrence.

Pour être franc, je pense que ces documents ne s'adressent à personne, en tout cas pas à ceux à qui ils prétendent s'adresser, et pas pour les raisons annoncées. Les ressources présentant des suggestions complètement délirantes par rapport au niveau et aux problèmes de nos élèves, c'est fréquent. J'ai souvent entendu des collègues en déduire que ceux qui les concevaient devaient être profs dans des établissements d'élite.

Pour avoir croisé quelques personnes ayant participé à la rédaction de documents de ce type, je peux témoigner qu'ils sont en poste dans tous types d'établissement, y compris difficiles, et être par ailleurs parfois des collègues sympas et investis.

Le problème me semble surtout être que ces ressources répondent à une demande institutionnelle : leur fonction n'est pas tant d'être applicable que d'affirmer que les réformes proposées le sont, en renvoyant le problème de l'application concrète aux enseignants sur le terrain. A cela s'ajoute sans doute que beaucoup de collègues, plus encore parmi ceux sollicités pour participer à la rédaction de ce type de ressources, souffrent encore du complexe du bon élève, confondent l'exercice avec une test de leur compétence disciplinaire, et ne peuvent pas s'empêcher de profiter de l'occasion  pour montrer leur propre niveau en maths.

@VinZT a écrit:Mais la proportion de « bons » n'est même pas le problème, dans cette histoire.

Faire des synthèses de travaux ou notions universitaires avec le bagage (forcément partiel) d'un lycéen, alors même que le programme n'est pas fini, cela n'a strictement aucun sens.

Je suis bien d'accord. Au fond, il est inutile de se masturber le cervelet pour savoir si la convergence de l'intégrale de Riemann ou les constructions à la règle et au compas sont compréhensibles par un élève de terminale. Il faut bien comprendre que ce "grand oral", c'est un machin voulu par Cyril Delhay, professeur d'"art oratoire" à science po. Clairement, le format attendu, ça sera un sketch de ce type :




La différence étant que les thésards participant à ce genre de concours jouent le jeu et acceptent le format proposé mais qu'ils maîtrisent leur sujet, alors qu'en term il faudra se farcir de la vulgarisation mal digérée de questions sur lesquelles des lycéens n'auront pas le recul nécessaire. Je prévois de grands moments de solitude pour le jury.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum