Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
livie
livie
Fidèle du forum

Elève mutique : quels aménagements ? Empty Elève mutique : quels aménagements ?

par livie Jeu 12 Nov 2020 - 21:36
Bonsoir,  Very Happy

Je suis professeure principale d'une classe de sixième. Depuis septembre, j'accueille une élève mutique sévère.
La maman m'a envoyé ce jour un bilan rédigé par une pédopsychiatre qui atteste que la petite a le droit à des aménagements.

Je suis perdue, est-ce qu'un PAP correspond bien à la situation de cette élève ? ou est-ce un PPS?

Quels aménagements prévoir ?

Je vous remercie pour votre soutien.
Nadège
Panta Rhei
Panta Rhei
Neoprof expérimenté

Elève mutique : quels aménagements ? Empty Re: Elève mutique : quels aménagements ?

par Panta Rhei Jeu 12 Nov 2020 - 22:38
Une ardoise et des feutres véléda? L'apprentissage de la langue des signes. (non, c'est pour "rire")

J'adore notre métier: soit une classe de collège et un professeur d'anglais (par exemple) à qui l'on donne 30 élèves dont 1 mutique, 5 ou 6 "dys", 1 EIP, 2 ou 3 UPE2A et le reste composé d'un tiers pas très intelligents qui ont une intelligence d'ordre pas scolaire, qui ne rentrent pas dans les cases, un bon gros tiers avec des élèves qui aimeraient bien progresser et le reste qui pourraient à la limite s'en sortir sans le professeur. Bien sur on demande à ce dernier de faire l'homme ou la femme orchestre et de faire progresser tout ce petit monde en même temps sur l'intégralité du temps scolaire et bientôt en dehors grâce à une hybridation de l'enseignement. Finalement, qui apprend quoi? Qui fait des progrès?

Précisons aussi que ce brave professeur débute à 1.34 SMIC à BAC +5 et peut être nommé sur l'intégralité de la France métropolitaine.
Source

Bref, Livie, regarde par là
MUTISME

BON COURAGE (pour l'avoir vécu, une petite présentée comme mutique en 6ème peut être la meilleure élève de sa classe en anglais en 4ème!)

_________________
Signature:
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'
'What withers in the bud?' asked Ursula.
'Oh, everything—oneself—things in general.'
First Page of Women in Love, D. H. Lawrence


Elève mutique : quels aménagements ? F,perso,2018-01-24,,,,En%20retraite,,annees,26,118,4,2033-09-23,003300
Dorine
Dorine
Niveau 8

Elève mutique : quels aménagements ? Empty Re: Elève mutique : quels aménagements ?

par Dorine Jeu 12 Nov 2020 - 22:48
Ce n'est pas à toi de choisir si c'est un PAI, un PAP ou autre chose. Normalement tu devrais avoir une réunion avec la famille, le chef d'établissement,  l'infirmière et éventuellement le ou la CPE pour faire le point sur la situation de l'élève et évaluer ses besoins.
LadyOlenna
LadyOlenna
Niveau 10

Elève mutique : quels aménagements ? Empty Re: Elève mutique : quels aménagements ?

par LadyOlenna Jeu 12 Nov 2020 - 22:49
Le PAP me semble plus adapté. Pour un PPS il faut que la famille ait fait une demande auprès de la MDPH et que l'élève ait un Geva-Sco. (vive les sigles !) Elève mutique : quels aménagements ? 437980826
Marcelle Duchamp
Marcelle Duchamp
Érudit

Elève mutique : quels aménagements ? Empty Re: Elève mutique : quels aménagements ?

par Marcelle Duchamp Jeu 12 Nov 2020 - 22:56
Mais mutique par timidité ou par « maladie »? Je te pose la question car je souffre de crises de mutisme dues à mon AVC et chez moi ça se déclenche selon certains paramètres.
Si c’est une maladie, il faut une reconnaissance MDPH pour mettre en place un PPS et un GEVASCO.
Si c’est par timidité, un PAP semble peut être plus adapté.
Ds tous les cas, c’est très compliqué à gérer...

_________________
Je m’excuse par avance des fautes d’accord, de grammaire, de syntaxe et de conjugaison que je peux laisser passer dans mes écrits. Je suis aphasique et je réapprends à écrire depuis 2 ans.
Dadoo33
Dadoo33
Sage

Elève mutique : quels aménagements ? Empty Re: Elève mutique : quels aménagements ?

par Dadoo33 Ven 13 Nov 2020 - 13:49
Va voir l’infirmière scolaire et présente lui le document. Elle pourra te répondre.
frimoussette77
frimoussette77
Monarque

Elève mutique : quels aménagements ? Empty Re: Elève mutique : quels aménagements ?

par frimoussette77 Ven 13 Nov 2020 - 17:42
fleurs2 Je ne sais pas ce que tu peux / dois faire mais je rejoins Pantha Rhei. Nous vivons quotidiennement des situations bien difficiles à gérer.
livie
livie
Fidèle du forum

Elève mutique : quels aménagements ? Empty Re: Elève mutique : quels aménagements ?

par livie Ven 13 Nov 2020 - 22:44
Je vous remercie pour vos réponses!

Il est inscrit "mutisme sélectif". Les bilans faits et refaits depuis la moyenne section (période à laquelle remonte ce mutisme brutal) n'ont rien donné. Aucune cause n'a été trouvée.
Elle ne parle qu'à ses parents et à ses sœurs. D'après la mère, ce n'est pas la grande causerie non plus, juste le minimum. Quand on lui parle en classe, elle parvient, depuis environ 3 semaines/un mois à faire des signes de tête. Elle n'adresse pas la parole à sa cousine qui est dans la même classe mais elle sont super liées.

Après discussion avec quelques collègues, c'est bien un PAP qu'il faudra mettre en place. J'ajouterai des éléments dans "autres aménagements" car les items du PAP cherchent justement à valoriser l'oral... Elève mutique : quels aménagements ? 1665347707

Je retiens l'idée de la petite ardoise.
EdithW
EdithW
Neoprof expérimenté

Elève mutique : quels aménagements ? Empty Re: Elève mutique : quels aménagements ?

par EdithW Ven 13 Nov 2020 - 22:55
C'est un cas compliqué, le mutisme sélectif... Une camarade de ma fille en terminale en souffre (pas encore de diagnostic vu le temps d'attente, mais les professionnels pensent que c'est ça), elle parle à ses camarades (quelques uns), à ses parents... mais pas en classe. C'est impossible à faire comprendre à certains enseignants, qui la voient bavarder en classe avec ses copines, mais ne pas sortir un mot quand on la questionne. Ses parents sont très ennuyés, elle a eu la "chance" de ne pas avoir à passer l'oral de français, mais c'est vraiment difficile pour elle et pour ses enseignants. C'est une enfant chinoise adoptée vers 3 ans, ceci explique peut-être cela...

Bon courage pour ta petite élève et toi aussi... pas simple comme situation.
Provence
Provence
Bon génie

Elève mutique : quels aménagements ? Empty Re: Elève mutique : quels aménagements ?

par Provence Sam 14 Nov 2020 - 1:42
@EdithW a écrit:C'est un cas compliqué, le mutisme sélectif... Une camarade de ma fille en terminale en souffre (pas encore de diagnostic vu le temps d'attente, mais les professionnels pensent que c'est ça), elle parle à ses camarades (quelques uns), à ses parents... mais pas en classe. C'est impossible à faire comprendre à certains enseignants, qui la voient bavarder en classe avec ses copines, mais ne pas sortir un mot quand on la questionne. Ses parents sont très ennuyés, elle a eu la "chance" de ne pas avoir à passer l'oral de français, mais c'est vraiment difficile pour elle et pour ses enseignants. C'est une enfant chinoise adoptée vers 3 ans, ceci explique peut-être cela...

Bon courage pour ta petite élève et toi aussi... pas simple comme situation.

Comment réagirais-tu, en tant que professeur, dans un cas comme celui-là ?
MaryC
MaryC
Niveau 1

Elève mutique : quels aménagements ? Empty Re: Elève mutique : quels aménagements ?

par MaryC Sam 14 Nov 2020 - 8:25
Bonjour

je réagis en tant que maman....
Mon fils a été "mutique selectif" jusqu'à 6ans.
Il ne parlait à aucun adulte en dehors de nous parents. Par contre, pas de soucis avec les enfants.
C'était une période difficile parceque personne ne sait trop quoi faire.
La psychologue ne nous a pas aidé... si ce n'est mettre un nom dur le "trouble"
Après moult lectures, j'ai retenu que ces enfants là ils ont besoin quon les laisse tranquille... surtout quon ne leur dise pas "t as perdu ta langue?" "pourquoi tu ne parles pas?" ce qui arrive pourtant très souvent dans ce cas. Ce sont par ailleurs des enfants très angoissés, ils doivent se sentir en confiance pour que ça se débloque.
Cest sans doute pourquoi on avait remarqué que mon fils avait parlé à des adultes 2 fois durant cette période : une amie qui était à la maison, le voisin par-dessus le portail.
A l'entrée en CP, j avais prévenu la maîtresse... et comme par magie, il s'est mis à parlé des la 1ère semaine.
Depuis cest un très bon élève, qui participe en classe et peut même s'avérer bavard.

EdithW
EdithW
Neoprof expérimenté

Elève mutique : quels aménagements ? Empty Re: Elève mutique : quels aménagements ?

par EdithW Sam 14 Nov 2020 - 9:35
@Provence a écrit:
@EdithW a écrit:C'est un cas compliqué, le mutisme sélectif... Une camarade de ma fille en terminale en souffre (pas encore de diagnostic vu le temps d'attente, mais les professionnels pensent que c'est ça), elle parle à ses camarades (quelques uns), à ses parents... mais pas en classe. C'est impossible à faire comprendre à certains enseignants, qui la voient bavarder en classe avec ses copines, mais ne pas sortir un mot quand on la questionne. Ses parents sont très ennuyés, elle a eu la "chance" de ne pas avoir à passer l'oral de français, mais c'est vraiment difficile pour elle et pour ses enseignants. C'est une enfant chinoise adoptée vers 3 ans, ceci explique peut-être cela...

Bon courage pour ta petite élève et toi aussi... pas simple comme situation.

Comment réagirais-tu, en tant que professeur, dans un cas comme celui-là ?

Je me documenterais et je verrais que ça existe. En tant que prof, je le fais pour chaque « pathologie » nouvelle d’élève que je rencontre. Je me souviens d’un conseil de classe où les profs étaient divisés en deux catégories : ceux qui savaient ce qu’était le mutisme sélectif (et cherchaient une solution pour l’évaluer à l’oral) et ceux qui disaient « c’est n’importe quoi, elle bavarde avec ses camarades, je lui mets 0 si elle ne parle pas à la prochaine évaluation ». Faire confiance à des parents qui prennent le soin d’anticiper et de prévenir très courtoisement l’équipe en reconnaissant leur impuissance et en expliquant le parcours du combattant qu’ils mènent pour faire diagnostiquer leur fille,  ça peut aider aussi. Certains (beaucoup de) parents sont très pénibles et aveuglés mais pas tous.
Je suis très à cheval sur l’esprit de corps et c’est pour ça aussi que je suis parent délégué (pour soutenir les profs), mais il y a des collègues qui sont parfois un peu limite, voire aigris et/ou peu objectifs. Pas beaucoup et pas souvent mais on les repère vite. Dans les 20 ou 30 conseils auxquels j’ai assisté en 2 ans, trois exemples (seulement).
kaktus65
kaktus65
Niveau 9

Elève mutique : quels aménagements ? Empty Re: Elève mutique : quels aménagements ?

par kaktus65 Sam 14 Nov 2020 - 9:54
Il y a aussi des élèves qui ont besoin d’une relation de confiance avec l’adulte avant de lui parler, cela peut prendre plusieurs mois et subitement, la parole revient. D’autres sont mutiques dans certains cours et presque bavards dans d’autres. C’est compliqué à gérer, tant pour les collègues que les parents mais à part « ne pas les brusquer » , je ne vois pas trop ce que l’on peut faire.
Angua
Angua
Grand sage

Elève mutique : quels aménagements ? Empty Re: Elève mutique : quels aménagements ?

par Angua Sam 14 Nov 2020 - 10:25
J'ai eu une élève mutique... en grande difficulté à tous niveaux. Je me rappelle de ses camarades, la première fois que je l'avais interrogée : "Ah non, madame, elle, elle ne parle pas aux profs !", j'avais été un poil interloquée... Parfois, elle secouait ou hochait la tête si on insistait avec de la délicatesse, sinon, elle parvenait à se fermer encore davantage.
Le cas était différent : famille dans le déni total, pour eux, c'était de la timidité, leur fille n'avait pas à consulter qui que ce soit parce qu'elle "n'était pas folle". Je me souviens de démarches faites par le collège (je me demande s'il n'y avait pas eu un signalement...), tout est resté sans effet.

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com
Nasopi
Nasopi
Bon génie

Elève mutique : quels aménagements ? Empty Re: Elève mutique : quels aménagements ?

par Nasopi Sam 14 Nov 2020 - 11:34
Mon fils a été mutique sélectif pendant plusieurs années (maternelle et début primaire). Il ne parlait qu'à nous, ses parents. Même pas à ses grands-parents. Ses copains disaient de lui : "il parle avec les yeux, mais pas avec la bouche".
Chez lui c'était lié je pense au diagnostic d'autisme de son frère et de sa soeur, qui a été un grand tsunami pour tout le monde dans la famille. On l'a fait suivre au CMPP, mais à part ça, comme on avait bien plus grave à gérer à côté, on n'a pas fait grand chose.
Tout est revenu naturellement, même si ça a pris quelques années. Il y a eu un moment (quand il avait autour de 10 ans) où on a vraiment eu l'impression que quelque chose s'est débloqué d'un coup.
Depuis, il est timide, réservé, taciturne, tout ce qu'on veut, mais il va bien.

Spoiler:
Et il a même il y a quelques années remporté un tournoi international de mathématiques (l'ITYM) qui se passe surtout à l'oral !!

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Érudit

Elève mutique : quels aménagements ? Empty Re: Elève mutique : quels aménagements ?

par Pointàlaligne Sam 14 Nov 2020 - 12:06
@Panta Rhei a écrit:Une ardoise et des feutres véléda? L'apprentissage de la langue des signes. (non, c'est pour "rire")

J'adore notre métier: soit une classe de collège et un professeur d'anglais (par exemple) à qui l'on donne 30 élèves dont 1 mutique, 5 ou 6 "dys", 1 EIP, 2 ou 3 UPE2A et le reste composé d'un tiers pas très intelligents qui ont une intelligence d'ordre pas scolaire, qui ne rentrent pas dans les cases, un bon gros tiers avec des élèves qui aimeraient bien progresser et le reste qui pourraient à la limite s'en sortir sans le professeur. Bien sur on demande à ce dernier de faire l'homme ou la femme orchestre et de faire progresser tout ce petit monde en même temps sur l'intégralité du temps scolaire et bientôt en dehors grâce à une hybridation de l'enseignement. Finalement, qui apprend quoi? Qui fait des progrès?

Précisons aussi que ce brave professeur débute à 1.34 SMIC à BAC +5 et peut être nommé sur l'intégralité de la France métropolitaine.
Source

Bref, Livie, regarde par là
MUTISME

BON COURAGE (pour l'avoir vécu, une petite présentée comme mutique en 6ème peut être la meilleure élève de sa classe en anglais en 4ème!)

+1000 ! Merci Panta Rhei (pour l'ardoise et pour la mise à plat de l'hétérogénéité).
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum