Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Danska le Sam 21 Nov 2020 - 15:01
@Cleroli a écrit:
@Enaeco a écrit:
Et les enseignants de term en seront les premiers ravis tant ça représentait pour eux la seule solution de sauver leur programme.
Ben non .... ceci dit, je ne suis peut-être pas représentative de tous les profs de Tale.

Idem, pour les deux parties de ce message. Repartir comme de si de rien n'était pour se retrouver à nouveau confinés en février, merci bien...
Laotzi
Laotzi
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Laotzi le Sam 21 Nov 2020 - 15:05
@Enaeco a écrit:En fait, les deux ne sont malheureusement pas incompatibles pour notre gouvernement...

Le virus circulera toujours, je pense que ça c'est une certitude (même s'il est toujours délicat de parler de certitudes...)
Maintenant, j'ai bien peur que si on retrouve un niveau jugé acceptable de circulation du virus, on nous dise que les demi-groupes, c'est terminé. 100% de présence pour tous les élèves.
Et les enseignants de term en seront les premiers ravis tant ça représentait pour eux la seule solution de sauver leur programme.

Je n'en serai pas le premier ravi, et "sauver le programme" (ce qui était déjà compromis par le fait même d'avoir cette épreuve en mars hors pandémie) est quand même bien secondaire par rapport aux conditions sanitaires.
Mais je veux bien croire ne pas être représentatif non plus.

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
avatar
chmarmottine
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine le Sam 21 Nov 2020 - 15:06
@Danska a écrit:
@Cleroli a écrit:
@Enaeco a écrit:
Et les enseignants de term en seront les premiers ravis tant ça représentait pour eux la seule solution de sauver leur programme.
Ben non .... ceci dit, je ne suis peut-être pas représentative de tous les profs de Tale.

Idem, pour les deux parties de ce message. Repartir comme de si de rien n'était pour se retrouver à nouveau confinés en février, merci bien...

En février peut-être pas, mais en mars fort possible.
Je sens venir le déconfinement accéléré, la circulation du virus à bas bruit en janvier et une nouvelle vague au printemps ...

Mais non, on a sans doute tiré des leçons du premier déconfinement. On va rester prudent.
uneodyssée
uneodyssée
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par uneodyssée le Sam 21 Nov 2020 - 15:23
@chmarmottine a écrit:
@Danska a écrit:
@Cleroli a écrit:
@Enaeco a écrit:
Et les enseignants de term en seront les premiers ravis tant ça représentait pour eux la seule solution de sauver leur programme.
Ben non .... ceci dit, je ne suis peut-être pas représentative de tous les profs de Tale.

Idem, pour les deux parties de ce message. Repartir comme de si de rien n'était pour se retrouver à nouveau confinés en février, merci bien...

En février peut-être pas, mais en mars fort possible.
Je sens venir le déconfinement accéléré, la circulation du virus à bas bruit en janvier et une nouvelle vague au printemps ...

Mais non, on a sans doute tiré des leçons du premier déconfinement. On va rester prudent.

C'est ironique, je suppose.

Sinon, moi non plus je ne serai pas ravie (puisque de toute façon, nos élèves n'ont perdu aucune heure, on a juste perdu l'occasion de diviser par deux le nombre de contacts) ! mais je ne suis pas plus représentative que vous…

Une part de moi se surprend parfois à espérer que la normale ne revienne pas trop vite pour que l'aménagement s'avère nécessaire, tant cette épreuve en mars me semble *** (depuis le début, vu l'absurdité du programme limitatif en Humanités, et plus encore avec les aménagements décidés dans certains endroits) – comme pour le français l'an dernier en fait.
Et aussitôt, une autre partie de moi proteste avec virulence que mal préparer une épreuve puis la surnoter avec bienveillance est un moindre mal à côté du reste. Reste le stress et l'insatisfaction courant mois après mois…
avatar
chmarmottine
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine le Sam 21 Nov 2020 - 15:26
Oui, c'était ironique, mauvaise manip sur le smiley.

Ce serait tellement simple de reporter ces fichues épreuves de mars ...
avatar
Enaeco
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco le Sam 21 Nov 2020 - 16:46
On verra en janvier...

L'expression "retour à la normale" est un peu provocatrice et peut-être mal choisie. J'entends par là les conditions de rentrée septembre où on fait "dans la mesure du possible", avec son masque, son gel et un peu d'aération. C'est à dire comme c'est déjà le cas dans pas mal d'établissements !
On gardera peut-être certaines mesures pas trop contraignantes (sens de circulation par exemple).

Peut-être que moi aussi je m'avance en généralisant un peu et que je suis trop influencé par ma salle des profs peu représentative, mais quand je vois le nombre de raisons citées par les collègues contre le dispositif :
- c'est le bazar, les groupes de spé ne sont pas équilibrés
- ça me donne du travail en plus
- les élèves à la maison ne font rien
- j'avance moins vite
- je ne vois pas comment être efficace pour ceux qui sont à la maison
- en sciences : on fait deux fois moins de TP

Pour peu qu'on regarde les stats de son établissement version EducNat' avec des chiffres minorés d'au moins 50% par rapport à la réalité, on a vite fait de se dire que ça va mieux (si les commerces reprennent)et qu'on peut peut-être revenir à une version plus classique, comme la plupart des autres, dans l'intérêt de nos élèves qui passent le bac.
Catalunya
Catalunya
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Catalunya le Sam 21 Nov 2020 - 16:58
@Enaeco a écrit:La non-modification des programmes/calendrier de spé (évaluées en Mars) me laisse penser qu'un "retour à la normal" devrait se faire dès Janvier...
Espérons-le.
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Danska le Sam 21 Nov 2020 - 17:45
@Catalunya a écrit:
@Enaeco a écrit:La non-modification des programmes/calendrier de spé (évaluées en Mars) me laisse penser qu'un "retour à la normal" devrait se faire dès Janvier...
Espérons-le.

Oui, tout à fait : on est tellement bien en ce moment, en plein confinement et avec des centaines de milliers de chômeurs à venir, que ce serait dommage de ne pas tout faire pour qu'on recommence d'ici quelques mois... Rolling Eyes
avatar
volny
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par volny le Sam 21 Nov 2020 - 17:51
@Enaeco a écrit:La non-modification des programmes/calendrier de spé (évaluées en Mars) me laisse penser qu'un "retour à la normal" devrait se faire dès Janvier...
Ben oui, le virus se dit "on les laisse tranquille cette année pour le bac (pas deux fois quand même), mais par, contre je suis de nouveau méchant après, na! " Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 437980826
Catalunya
Catalunya
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Catalunya le Sam 21 Nov 2020 - 17:51
Je pense que quoiqu'on fasse, le virus suit son cycle, les mesures n'intervenant qu'à la marge.
avatar
chmarmottine
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine le Sam 21 Nov 2020 - 17:54
@Catalunya a écrit:Je pense que quoiqu'on fasse, le virus suit son cycle, les mesures n'intervenant qu'à la marge.

La marge peut-être plus ou moins large, hein. Et puis c'est peut-être cette marge qui évite une catastrophe pire que la catastrophe.


avatar
Enaeco
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco le Sam 21 Nov 2020 - 18:45
@volny a écrit:
@Enaeco a écrit:La non-modification des programmes/calendrier de spé (évaluées en Mars) me laisse penser qu'un "retour à la normal" devrait se faire dès Janvier...
Ben oui, le virus se dit "on les laisse tranquille cette année pour le bac (pas deux fois quand même), mais par, contre je suis de nouveau méchant après, na! " Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 437980826


C'est bien ce qu'il a fait cet été pour que nous puissions partir en vacances l'esprit tranquille Wink
Halybel
Halybel
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Halybel le Sam 21 Nov 2020 - 18:48
@chmarmottine a écrit:
@Catalunya a écrit:Je pense que quoiqu'on fasse, le virus suit son cycle, les mesures n'intervenant qu'à la marge.
La marge peut-être plus ou moins large, hein. Et puis c'est peut-être cette marge qui évite une catastrophe pire que la catastrophe.
Oui la Russie, le Mexique sont sûrement à la marge...
100000 morts à la marge.

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

On ne fait pas bouger les choses en dressant seulement des constats.
Subir ou agir, la vie est une question de choix.
avatar
chmarmottine
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine le Sam 21 Nov 2020 - 20:06
@Enaeco a écrit:
@volny a écrit:
@Enaeco a écrit:La non-modification des programmes/calendrier de spé (évaluées en Mars) me laisse penser qu'un "retour à la normal" devrait se faire dès Janvier...
Ben oui, le virus se dit "on les laisse tranquille cette année pour le bac (pas deux fois quand même), mais par, contre je suis de nouveau méchant après, na! " Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 437980826
C'est bien ce qu'il a fait cet été pour que nous puissions partir en vacances l'esprit tranquille  Wink
Il va aussi nous laisser tranquille pour Noël. Bien éduqué le virus.
Bon il risque de nous faire une petite crise ensuite ...
avatar
Bouboule
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Bouboule le Dim 22 Nov 2020 - 9:23
Pour les épreuves de mars :
- le côté optimiste c'est que comme Blanquer ne veut rien changer, ça changera
- le côté pessimiste, c'est que comme de toute façon, on peut trafiquer les notes, peu importe, on appliquera une péréquation suffisante (est-ce que le fait que plus de deux tiers des élèves de 3è n'atteignent pas la moyenne à l'épreuve finale de mathématiques du brevet a changé quelque chose ces dernières années)
Jacq
Jacq
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jacq le Dim 22 Nov 2020 - 9:29
@Enaeco a écrit: [...]

Pour peu qu'on regarde les stats de son établissement version EducNat' avec des chiffres minorés d'au moins 50% par rapport à la réalité, on a vite fait de se dire que ça va mieux (si les commerces reprennent)et qu'on peut peut-être revenir à une version plus classique, comme la plupart des autres, dans l'intérêt de nos élèves qui passent le bac.

Dans l'intérêt des élèves ou dans l'intérêt du bac de JMB ?
Parce que c'est pas de chance ce virus pour son nouveau super beau bac avec des élèves à trois de moyenne en math mais qui prennent tout de même la spécialité !
Si j'étais à la place de JMB je m'arracherais les cheveux.
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Fires of Pompeii le Dim 22 Nov 2020 - 9:30
@Jacq a écrit:
@Enaeco a écrit: [...]

Pour peu qu'on regarde les stats de son établissement version EducNat' avec des chiffres minorés d'au moins 50% par rapport à la réalité, on a vite fait de se dire que ça va mieux (si les commerces reprennent)et qu'on peut peut-être revenir à une version plus classique, comme la plupart des autres, dans l'intérêt de nos élèves qui passent le bac.

Dans l'intérêt des élèves ou dans l'intérêt du bac de JMB ?
Parce que c'est pas de chance ce virus pour son nouveau super beau bac avec des élèves à trois de moyenne en math mais qui prennent tout de même la spécialité !
Si j'étais à la place de JMB je m'arracherais les cheveux.

Tout va bien, il n'en a pas !

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
Ajonc35
Ajonc35
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Ajonc35 le Dim 22 Nov 2020 - 9:49
@Bouboule a écrit:Pour les épreuves de mars :
- le côté optimiste c'est que comme Blanquer ne veut rien changer, ça changera
- le côté pessimiste, c'est que comme de toute façon, on peut trafiquer les notes, peu importe, on appliquera une péréquation suffisante (est-ce que le fait que plus de deux tiers des élèves de 3è n'atteignent pas la moyenne à l'épreuve finale de mathématiques du brevet a changé quelque chose ces dernières années)
Oh que non!
Cette année forte pression pour évaluer très tôt les élèves. On fait comment sur des petits volumes horaires avec en plus des élèves qui sont faibles par rapport à un niveau classique? Donc oui, j'ai proposé des évaluations ( elles en ont le nom) mais ne sont pas des évaluations au sens où je peux vérifier le niveau de l'élève par rapport à MES attendus, car les attendus de l'examen, permettez moi d'en rire. C'est de l'ordre 85 % doivent l'avoir et hop on fait de la place pour les suivants.
Dans mon lep on est de plus en plus sur cette vague et en plus ça évite des situations désagréables avec les familles qui croient que...

Jacq
Jacq
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jacq le Dim 22 Nov 2020 - 9:58
@Ajonc35 a écrit:
@Bouboule a écrit:Pour les épreuves de mars :
- le côté optimiste c'est que comme Blanquer ne veut rien changer, ça changera
- le côté pessimiste, c'est que comme de toute façon, on peut trafiquer les notes, peu importe, on appliquera une péréquation suffisante (est-ce que le fait que plus de deux tiers des élèves de 3è n'atteignent pas la moyenne à l'épreuve finale de mathématiques du brevet a changé quelque chose ces dernières années)
Oh que non!
Cette année forte pression pour évaluer très tôt les élèves. On fait comment sur des petits volumes horaires avec en plus des élèves qui sont faibles par rapport à un niveau classique? Donc oui, j'ai proposé des évaluations ( elles en ont le nom) mais ne sont pas des évaluations au sens où je peux vérifier le niveau de l'élève par rapport à MES attendus, car les attendus de l'examen,  permettez moi d'en rire. C'est de l'ordre 85 % doivent l'avoir et hop on fait de la place pour les suivants.
Dans mon lep on est de plus en plus sur cette vague et en plus ça évite des situations désagréables avec les familles qui croient que...


Surtout cette année, il faut les dégager puisque les modalités du bac pro changent l'année prochaine...
Tu as vu d'ailleurs les "modalités" d'évaluation pour le truc machin qui remplace le BEP ? C'est une honte.
Ajonc35
Ajonc35
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Ajonc35 le Dim 22 Nov 2020 - 10:33
@Jacq a écrit:
@Ajonc35 a écrit:
@Bouboule a écrit:Pour les épreuves de mars :
- le côté optimiste c'est que comme Blanquer ne veut rien changer, ça changera
- le côté pessimiste, c'est que comme de toute façon, on peut trafiquer les notes, peu importe, on appliquera une péréquation suffisante (est-ce que le fait que plus de deux tiers des élèves de 3è n'atteignent pas la moyenne à l'épreuve finale de mathématiques du brevet a changé quelque chose ces dernières années)
Oh que non!
Cette année forte pression pour évaluer très tôt les élèves. On fait comment sur des petits volumes horaires avec en plus des élèves qui sont faibles par rapport à un niveau classique? Donc oui, j'ai proposé des évaluations ( elles en ont le nom) mais ne sont pas des évaluations au sens où je peux vérifier le niveau de l'élève par rapport à MES attendus, car les attendus de l'examen,  permettez moi d'en rire. C'est de l'ordre 85 % doivent l'avoir et hop on fait de la place pour les suivants.
Dans mon lep on est de plus en plus sur cette vague et en plus ça évite des situations désagréables avec les familles qui croient que...


Surtout cette année, il faut les dégager puisque les modalités du bac pro changent l'année prochaine...
Tu as vu d'ailleurs les "modalités" d'évaluation pour le truc machin qui remplace le BEP ? C'est une honte.
Jacq, c'est l'ensemble qui est une honte.  Au Maaf, nous sommes en cccf depuis longtemps, nous cobstruisonsnos épreuves, noys évaluons, nous faisons l'administratif et tout ça pour pas un euro contrairement au Men. Mais pire quand une promotion ne l'a pas à moins 85 %, c'est de notre faute, nos cccf sont trop durs, nous notons trop sévèrement. Nous manquons de bienveillance, chaque année nous y avons droit, sur une filière ou sur une autre. La bienveillance c'est la poussière sous le tapis. Alors pour ma dernière année,  j'ai joué le jeu: " vous n'avez pas le niveau, mais bravo, vous avez la moyenne". En histoire - geo au dernier devoir, au mieux de la paraphrase au pire rien " parce que c'est trop dur, on comprend rien à votre devoir ( un sujet d'examen adapté au cours)", en passant par la copie de gros morceaux du texte.
Puis nos élèves vont en bts, et je répète ce que m'a dit un formateur du cfa d'à côté, encore, ce vendredi: ils ont un maître d'apprentissage donc on les prend, et ils ne savent pas lire, pas écrire. Ce sont potentiellement de futurs chefs d'équipe." Les aides aux maîtres d'apprentissage ont -elles été si généreuses  que les entreprises n'aient pas fait une vérification à minima et ainsi disposent d'une MO pas chère?
J'ai honte de notre système qui fait que des jeunes aient passé  12 ans à l'école  et n'aient pas une petite valise de survie, je ne parle pas de compétences, je risquerais de voir rouge. La crise a bon dos.
( je rajoute pour ceux qui ne le sauraient pas, M Ajonc n'a qu'un BEP et il a fait une belle carrière dans l'industrie, écrit sans faute, s'exprime bien, vient d'une famille très, très, très modeste. Pareil pour ses frères et soeurs. On faisait peu d'études, mais l'EN fournissait le kit de survie)
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle le Mar 24 Nov 2020 - 5:51
Je n'avais pas fait attention à ça. Une de mes classes est concernée donc je viens de relire attentivement la FAQ.
FAQ du ministère. a écrit:
Pour les élèves en école primaire
L’élève pourra se rendre à l’école après un délai 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé, s’il ne présente pas de symptôme évocateur du Covid-19 et sans obligation de test.
Pour les personnels, les collégiens et les lycéens
Les personnels et les élèves identifiés comme contacts à risque ne sont pas accueillis dans l’école ou l’établissement jusqu’au résultat négatif d’un test RT-PCR réalisé 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé.
Les responsables légaux des élèves doivent attester sur l’honneur de la réalisation du test et du résultat négatif de celui-ci. En l’absence d’une telle attestation, l’éviction scolaire est maintenue jusqu’à sa production et pour une durée maximale de 14 jours.
Je croyais que les règles étaient uniques. Si cas contact, il y a une différence de traitement entre premier et second degré. Pour quelle raison ? Parce qu'un coton-tige dans le nez est trop dur pour monchéri moncoeur ? Et bien qu'ils restent 2 semaines à la maison, dans ce cas ! Ah, mais oui, garderie…
Je suis Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 992729132 furieux Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 1382610345
Lokomazout
Lokomazout
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Lokomazout le Mar 24 Nov 2020 - 7:47
@Cicyle a écrit:Ah, mais oui, garderie…
Je suis Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 992729132 furieux Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 1382610345

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 3854100262

Et toujours autant de monde sur la route, trajet aller comme retour, en dehors de heures de pointe compris (j'enseigne en collège et commence ou termine certains jours en milieu de matinée ou d'après-midi) ...
Que du personnel soignant, des enseignants ou des parents d'élèves, cela va de soi...
"Le télétravail n'est pas une option" Elisabeth Borne, laissez-moi rire...
Quelles annonces toujours aussi farfelues va-ton entendre ce soir ?!
Ajonc35
Ajonc35
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Ajonc35 le Mar 24 Nov 2020 - 7:59
Tout va bien..... A force de l'entendre, on finirait par y croire. Une amie de ma fille a son fils en primaire. PE positif au covid. Les enfants sont à la maison sans consigne. Pas de test, pas de remplaçant.
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par roxanne le Mar 24 Nov 2020 - 8:13
Je pense que personne n'a dit que c'était fini non plus et c'est bien pour ça qu'il faut être vigilants. Mais, désolée parce que je sais que ce n'est pas l'opinion commune ici, mais je reste persuadée que c'est une bonne chose que les écoles aient continué de fonctionner et qu'elles continuent le plus possible. L'important étant que les vulnérables soient protégés (et je sais que ça n'a pas été sans difficultés d'ailleurs) et que des mesures sanitaires aient été prises (et là aussi ça n'a été une mince affaire). Mais, oui, il y a encore des cas, évidemment.
micaschiste
micaschiste
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par micaschiste le Mar 24 Nov 2020 - 8:21
Alors je viens de me faire un petit plaisir en tant que parent. J'ai appelé le ministère de l'éducation, rue de Grenelle.
Après 10 min d'attente (répondeur en français et en anglais) j'ai une dame.
Je lui explique que je souhaite des réponses par rapport à la gestion de la crise sanitaire et demande que l'on me passe une personne qui s'en occupe
"Il n'y a personne pour la gestion de la crise au ministère" !! me dit-elle.
Alors je lui pose mes questions après lui avoir dit que c'est quand même génant que personne ne se préoccupe de la crise épidémique dans l'éducation nationale, vue la situation sanitaire.
Moi : Pourquoi nos enfants sont entassés à 20, 24, 30 par classe dans des classes à l'école primaire et au collège alors que dans les commerces il semble que cela serait 4 m2 voire 8 m2 par personne ? D'autant plus que les enfants passent plusieurs heures à 50 cm les uns des autres et que faire ses courses prend 1h.
''Je ne peux pas vous répondre'', me dit la dame. ''Posez votre question sur le site du ministère dans la FAQ''. Je lui dis qu'il n'y a pas de réponses apportées ou alors dans un langage de bois.
Deuxième question : pourquoi les chiffres de l'Education Nationale et de Santé publique France ne sont pas les mêmes ?
Réponse : je ne sais pas, il faudrait poser la question au ministre.
Moi : Je veux bien parler à Mr le Ministre.
La dame : Non le ministre de la Santé.
Moi : je parle des chiffres de l'Education Nationale, pas ceux du ministère de la Santé.
La Dame : Je ne peux pas vous répondre. Je ne peux pas vous passer le ministre (sans blague  Smile ).Posez vos questions sur le site.
Moi : Des journalistes ont déjà posé la question sur des plateaux télé, il ny' a pas eu de réponses.
La Dame : Mais vous savez bien que les enfants ne sont pas contaminants.
Moi : (là je me suis énervée). Madame, c'est faux. J'ai une thèse, j'ai lu les articles scientifiques. Il n'y a qu'en France que les enfants ne sont pas contaminants. Lisez les articles par vous-même, vous pourrez le constater.  La dame m'a raccroché au nez...
J'hésite à rappeler.


Dernière édition par micaschiste le Mar 24 Nov 2020 - 8:23, édité 1 fois

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
gnafron2004
gnafron2004
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par gnafron2004 le Mar 24 Nov 2020 - 8:23
Pardon mais je ris jaune en te lisant Roxane; des mesures ont été prises? Vraiment? Non, des annonces ont été faites. Dans la réalité... chez moi comme à de nombreux endroits, les élèves continuent de s'empiler sans masque à la cantine, et la "stabilisation" des classes a signifié que les enseignants ont pris plus de risques en devant changer de poste de travail toutes les heures. La seule mesure effective a été de nous munir, nous et les élèves, à nouveau de gel depuis quelques semaine. Sinon...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum