Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jacq
Grand Maître

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Jacq le Sam 21 Nov 2020 - 20:03
@zigmag17 a écrit:Sont-ils naïfs à ce point? Impuissants? En-dehors des réalités? Je ne comprends pas. Précisément parce que l'Histoire nous a déjà pas mal appris à ce sujet. Et que l'on sait ce qu'il peut advenir du totalitarisme, peu importe la manière dont il s'exprime.

Les rapports remontent, au niveau de l'Etat ils sont tout à fait au courant de ce qu'il se passe,mais simplement on ne le dit pas. Un ami qui travaille au niveau des anciens RG me disait que juste pour la rentrée et pour l'hommage à Samuel Paty les oppositions avaient été très très nombreuses, sans vouloir me donner les chiffres précis.

@Audrey a écrit:[...]
Si travailler sur des caricatures et la liberté de la presse c'est enseigner l'EMC, alors oui, j'enseigne aussi l'EMC dans le cadre de mes cours de français. Les problèmes liés à la laïcité, j'en ai tous les ans, sur divers sujets du cours de lettres, et même en latin et grec.
Encore une fois, je ne discute pas des caricatures pour blâmer notre collègue ou légitimer son assassinat, mais pour engager une réflexion pédagogique, et sortir du discours bien installé du "Il n'y avait aucune raison de réfléchir au contenu de son cours, l'IPR laïcité l'a mis en cause sans raison, l'institution est responsable en partie de ce qui lui est arrivé". Je pense avoir été on ne peut plus claire sur mes positions, et mes intentions.

Sur ce... ciao.

Sur ce qu'écrivait Audrey, je ne reviens pas sur l'histoire de caricature à montrer ou non, mais il est clair que l'EMC relève de tous et de toutes les disciplines, prouvant que cette discipline ne devrait pas être des heures prises sur telle ou telle matière, mais bien un enseignement en continu. Tout thème de français, d'histoire etc. contribue à l'enseignement de la citoyenneté. Les heures d'EMC, piquées sur d'autres heures heures disciplinaires c'est de l'affichage médiatique. Oui, lorsqu'un enseignant de français traite les philosophes des lumières il fait de l'EMC. Lorsqu'un enseignant d'histoire traite de la loi de 1905, des minorités religieuses sous l'ancien régime (supprimé du programme de seconde professionnelle) il contribue à l'EMC.
fanette
fanette
Habitué du forum

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par fanette le Sam 21 Nov 2020 - 20:06
@Guermantes729 a écrit:je crois surtout qu'il y a un temps et un lieu pour tout.


Comme je le compare souvent, est ce que ça viendrait à l'idée de l'un d'entre nous de poster, d'écrire sur un fil hommage d'une victime de viol:  "certes, rien ne justifie son viol, mais bon il faudra bien un moment donné s'interroger sur les heures et les lieux de sorties des filles" ??

Non jamais et tant mieux.   Ça ne viendrait tellement à l'idée de personne, que ça porte un nom "la culture du viol " .

Ce qui n'empêche personne de penser dans son intimité qu'il vaut mieux  ne pas se balader seule dans un endroit qui craint le soir

Mais on sait tous, ici, que le dire, l'exprimer, est un renoncement inacceptable. D'autant plus insupportable s'il était fait sur un fil hommage à une victime de viol. ..

Donc moi c'est ça qui m'interroge. Et me fâche, j'avoue. Qu'on ne voit nullement le problème à remettre ouvertement en cause, au calme, le bien-fondé de l'usage d'un droit, (toujours le même au passage: le droit d'offenser les religions,) alors qu'on a bien acquis l'importance de ne jamais remettre en cause l'usage des autres droits. Voire même qu'on travaille chaque jour à les défendre. (Journée de la jupe, etc. ..)


Si des collègues veulent ouvrir un fil sur "comment aborder la caricature en classe? " pourquoi pas? . Mais qu'on ne le relie pas à l'assassinat de Samuel Paty et à l'usage ce cette caricature là spécifiquement me paraîtrait un minimum de respect.


+ 1

_________________
L'école nuit gravement à l'obscurantisme ! Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Halybel
Halybel
Habitué du forum

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Halybel le Sam 21 Nov 2020 - 20:09
@Audrey a écrit:Avez-vous seulement lu mon message il y a plusieurs pages??? Visiblement non, sinon vous comprendriez sur quel débat je m'exprime. Mais forcément, en tronquant mon propos, epekeina, ça ne peut pas aider...

Oui j'ai lu ceci

quoique... montrer un dessin avec un anus en premier plan ne me semble pas le meilleur choix, si du moins l'info disant que c'est ce dessin-là que Samuel Paty a utilisé est vraie...

Et du coup je me permets de citer Guermantes qui résume parfaitement ma pensée.

@Guermantes729 a écrit:Audrey, je crois surtout qu'il y a un temps et un lieu pour tout.


Comme je le compare souvent, est ce que ça viendrait à l'idée de l'un d'entre nous de poster, d'écrire sur un fil hommage d'une victime de viol:  "certes, rien ne justifie son viol, mais bon il faudra bien un moment donné s'interroger sur les heures et les lieux de sorties des filles" ??

Non jamais et tant mieux.   Ça ne viendrait tellement à l'idée de personne, que ça porte un nom "la culture du viol " .

Ce qui n'empêche personne de penser dans son intimité qu'il vaut mieux  ne pas se balader seule dans un endroit qui craint le soir

Mais on sait tous, ici, que le dire, l'exprimer, est un renoncement inacceptable. D'autant plus insupportable s'il était fait sur un fil hommage à une victime de viol. ..

Donc moi c'est ça qui m'interroge. Et me fâche, j'avoue. Qu'on ne voit nullement le problème à remettre ouvertement en cause, au calme, le bien-fondé de l'usage d'un droit, (toujours le même au passage: le droit d'offenser les religions,) alors qu'on a bien acquis l'importance de ne jamais remettre en cause l'usage des autres droits. Voire même qu'on travaille chaque jour à les défendre. (Journée de la jupe, etc. ..)


Si des collègues veulent ouvrir un fil sur "comment aborder la caricature en classe? " pourquoi pas? . Mais qu'on ne le relie pas à l'assassinat de Samuel Paty et à l'usage ce cette caricature là spécifiquement me paraîtrait un minimum de respect.


(Comme on n'irait pas écrire "était ce bien raisonnable d'être à cette heure et dans ce quartier? " sur le fil hommage d'une victime de viol de CE quartier, alors qu'on pourrait il me semble ouvrir un sujet différent sur: "les lieux tranquille de promenade")

@Jacq a écrit:
@zigmag17 a écrit:Sont-ils naïfs à ce point? Impuissants? En-dehors des réalités? Je ne comprends pas. Précisément parce que l'Histoire nous a déjà pas mal appris à ce sujet. Et que l'on sait ce qu'il peut advenir du totalitarisme, peu importe la manière dont il s'exprime.

Les rapports remontent, au niveau de l'Etat ils sont tout à fait au courant de ce qu'il se passe,mais simplement on ne le dit pas. Un ami qui travaille au niveau des anciens RG me disait que juste pour la rentrée et pour l'hommage à Samuel Paty les oppositions avaient été très très nombreuses, sans vouloir me donner les chiffres précis.

@Audrey a écrit:[...]
Si travailler sur des caricatures et la liberté de la presse c'est enseigner l'EMC, alors oui, j'enseigne aussi l'EMC dans le cadre de mes cours de français. Les problèmes liés à la laïcité, j'en ai tous les ans, sur divers sujets du cours de lettres, et même en latin et grec.
Encore une fois, je ne discute pas des caricatures pour blâmer notre collègue ou légitimer son assassinat, mais pour engager une réflexion pédagogique, et sortir du discours bien installé du "Il n'y avait aucune raison de réfléchir au contenu de son cours, l'IPR laïcité l'a mis en cause sans raison, l'institution est responsable en partie de ce qui lui est arrivé". Je pense avoir été on ne peut plus claire sur mes positions, et mes intentions.

Sur ce... ciao.

Sur ce qu'écrivait Audrey, je ne reviens pas sur l'histoire de caricature à montrer ou non, mais il est clair que l'EMC relève de tous et de toutes les disciplines, prouvant que cette discipline ne devrait pas être des heures prises sur telle ou telle matière, mais bien un enseignement en continu. Tout thème de français, d'histoire etc. contribue à l'enseignement de la citoyenneté. Les heures d'EMC, piquées sur d'autres heures heures disciplinaires c'est de l'affichage médiatique. Oui, lorsqu'un enseignant de français traite les philosophes des lumières il fait de l'EMC. Lorsqu'un enseignant d'histoire traite de la loi de 1905, des minorités religieuses sous l'ancien régime (supprimé du programme de seconde professionnelle) il contribue à l'EMC.  

Non et non en tout cas pas en collège. Lors de la minute de silence, j'ai demandé à ce que tous les collègues participent, nombreux ont tourné la tête. Peut être les professeurs de français, mais c'est bien l'exception. Les discriminations, l'égalité hommes/femmes etc sont donnés aux professeurs d'histoire géographie. J'en veux pour preuve le dernier message du recteur d'Aix-Marseille qui demande que les actions en hommage ne soient pas dévolus qu'aux professeurs d'histoire géographie.

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

On ne fait pas bouger les choses en dressant seulement des constats.
Subir ou agir, la vie est une question de choix.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Expert

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par epekeina.tes.ousias le Sam 21 Nov 2020 - 20:09
Et quant à l'IPR qui a critiqué notre collègue S. Paty, la question de savoir s'il avait raison ou tort car cette question n'a, tout simplement, aucun intérêt. Il se trouve que cet IPR n'a rien compris et qu'il n'a pas vu qu'il avait affaire à des fanatiques: pas vu, pas su voir, pas compris, pas cherché à comprendre, plus probablement, même pas imaginé que ça pourrait être possible ou même pensé une seconde qu'il pouvait exister des fanatiques — mais peu importe.
Du coup, ce brave IPR n'a rien trouvé de mieux que de demander à un prof de présenter des excuses à des fanatiques: il s'agissait, comme on dit, de “calmer le jeu” (“d'apaiser”). Le problème c'est qu'il est à peu près aussi impossible d'apaiser un fanatique que de décider un chat à se faire végétarien… Autant essayer d'éteindre un incendie en soufflant dessus. Il est probable, cependant, que ce brave IPR doit maintenant avoir des regrets, et je n'aimerais pas être à sa place.

Tant que nous n'aurons pas compris à quoi nous avons affaire, c'est-à-dire un fanatisme totalitaire, nous continuerons à nous tromper et ne pas comprendre une chose élémentaire: ça n'est pas parce qu'on est pacifiste (ou bien intentionné, ou gentil, ou démocrate, ou un bon pédagogue, ou tout ce que l'on voudra de louable) que cela empêche d'être choisi, de l'extérieur, comme ennemi à éliminer et exterminer par des fanatiques.

PS j'ajoute que l'idée d'y réfléchir sur le plan pédagogique n'a pas plus de sens: si la pédagogie, ça marchait avec les fanatiques totalitaires, ça se saurait — aucun “module de formation” en IUFM n'y changera rien

_________________
Cdlt Wink
zigmag17
zigmag17
Expert

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par zigmag17 le Sam 21 Nov 2020 - 20:12
Tellement d'accord Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 1482308650 C'est tout à fait ce que j'aurais voulu dire, sans parvenir à l'exprimer.
Isis39
Isis39
Bon génie

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Isis39 le Sam 21 Nov 2020 - 20:14
De toute façon, qu’est-ce qu’un IPR vie scolaire a à voir avec une séance d’EMC ?
Audrey
Audrey
Oracle

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Audrey le Sam 21 Nov 2020 - 20:15
Halybel, tu te plantes un peu, complètement même sur ce qu'on fait en cours de français. Les discriminations, l'égalité homme/femme, j'en parle régulièrement dans mes cours. Je parle aussi de la Shoah, du racisme, de l'homophobie... les élèves que j'ai travaillent sur tous ces sujets avec moi. Et oui, je sais, c'est pas des sujets faciles. Mais ça fait partie de mon job. Et quand je suis PP, je le fais aussi. Ne juge pas l'ensemble des collègues de lettres par le petite lorgnette de ce que tu vois dans ton collège, merci bien.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
Jacq
Jacq
Grand Maître

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Jacq le Sam 21 Nov 2020 - 20:15
@Halybel a écrit:

Non et non en tout cas pas en collège. Lors de la minute de silence, j'ai demandé à ce que tous les collègues participent, nombreux ont tourné la tête. Peut être les professeurs de français, mais c'est bien l'exception. Les discriminations, l'égalité hommes/femmes etc sont donnés aux professeurs d'histoire géographie. J'en veux pour preuve le dernier message du recteur d'Aix-Marseille qui demande que les actions en hommage ne soient pas dévolus qu'aux professeurs d'histoire géographie.

Je parlais en reprenant Audrey de l'éducation à la citoyenneté en général, pas particulièrement de l'hommage à notre collègue Samuel P (c'était ma première citation), éducation qui revient à nous tous dans le sens où nous y contribuons tous. Eclairer, c'est notre rôle à tous. Donc en français, ce qui est le cas pour Audrey, nous évoquons des thèmes qui contribuent à l'éducation du citoyen. Donc même sans être étiqueté EMC/ECJS ou tout ce que nous voulons, nous contribuons à l'éducation à la citoyenneté de nos élèves.... avec tous les échecs que nous constatons.


Dernière édition par Jacq le Sam 21 Nov 2020 - 20:17, édité 1 fois
Jacq
Jacq
Grand Maître

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Jacq le Sam 21 Nov 2020 - 20:17
@Isis39 a écrit:De toute façon, qu’est-ce qu’un IPR vie scolaire a à voir avec une séance d’EMC ?

l'IPR vie scolaire c'est le mec qui ne sert à rien et qu'on envoie quand on n'a rien à envoyer d'autre.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Expert

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par epekeina.tes.ousias le Sam 21 Nov 2020 - 20:19
@Isis39 a écrit:De toute façon, qu’est-ce qu’un IPR vie scolaire a à voir avec une séance d’EMC ?

Rien: et tant qu'on ira imaginer que ce type d'attaques relève de la “vie scolaire”, d'un problème de “discipline” et de “rapport pédagogique”, voire de la “compétence” n°Z, on aura autant de résultat qu'en essayant de scier une planche avec des chamallows.

En réalité, notre collègue S.Paty, dans la logique des fanatiques qui l'ont assassiné, a été tué parce qu'il était un croisé occidental. Et ça, pour le rectifier par la pédagogie… D'autant que n'importe quel prof est désigné comme cible selon la même logique.


Dernière édition par epekeina.tes.ousias le Sam 21 Nov 2020 - 20:19, édité 1 fois

_________________
Cdlt Wink
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Celadon le Sam 21 Nov 2020 - 20:19
On est tellement dans les Lumières (et heureusement, hein, ce n'est pas une critique !) qu'on n'arrive absolument pas à imaginer cet univers totalitaire qui veut s'imposer à nous par l'hyperviolence. On ne PEUT pas. Il faut un énorme travail mental et psy pour commencer à entrevoir ce que cela représente. Même avec des attentats tous les ans, tous les mois, toutes les semaines, cela ne PEUT pas arriver à s'imposer à notre univers mental. Cela je le conçois bien.
Mais je ne sais absolument pas comment faire comprendre l'urgence d'une riposte efficace. Et il est déjà trop tard.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Expert

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par epekeina.tes.ousias le Sam 21 Nov 2020 - 20:21
@Celadon a écrit:On est tellement dans les Lumières (et heureusement, hein, ce n'est pas une critique !) qu'on n'arrive absolument pas à imaginer cet univers totalitaire qui veut s'imposer à nous par l'hyperviolence. On ne PEUT pas. Il faut un énorme travail mental et psy pour commencer à entrevoir ce que cela représente. Même avec des attentats tous les ans, tous les mois, toutes les semaines, cela ne PEUT pas arriver à s'imposer à notre univers mental. Cela je le conçois bien.
Mais je ne sais absolument pas comment faire comprendre l'urgence d'une riposte efficace. Et il est déjà trop tard.

À un détail près, me semble-t-il: les “penseurs des lumières” (lesquels sont nombreux et fort divers, d'ailleurs) avaient, eux aussi, affaire à des fanatiques. Raison pour laquelle ils ne se contentaient pas d'une lutte intellectuelle, mais aussi politique.

_________________
Cdlt Wink
Weldingo
Weldingo
Niveau 2

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Weldingo le Sam 21 Nov 2020 - 20:23
@Celadon a écrit:On est tellement dans les Lumières (et heureusement, hein, ce n'est pas une critique !) qu'on n'arrive absolument pas à imaginer cet univers totalitaire qui veut s'imposer à nous par l'hyperviolence. On ne PEUT pas. Il faut un énorme travail mental et psy pour commencer à entrevoir ce que cela représente. Même avec des attentats tous les ans, tous les mois, toutes les semaines, cela ne PEUT pas arriver à s'imposer à notre univers mental. Cela je le conçois bien.
Mais je ne sais absolument pas comment faire comprendre l'urgence d'une riposte efficace. Et il est déjà trop tard.
Totalement d’accord ! Malheureusement beaucoup ne veulent pas le voir, même chez nos collègues...
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Celadon le Sam 21 Nov 2020 - 20:23
Oui j'aurais dû écrire "dans les effets des Lumières"...
Jacq
Jacq
Grand Maître

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Jacq le Sam 21 Nov 2020 - 20:26
@Celadon a écrit:On est tellement dans les Lumières (et heureusement, hein, ce n'est pas une critique !) qu'on n'arrive absolument pas à imaginer cet univers totalitaire qui veut s'imposer à nous par l'hyperviolence. On ne PEUT pas. Il faut un énorme travail mental et psy pour commencer à entrevoir ce que cela représente. Même avec des attentats tous les ans, tous les mois, toutes les semaines, cela ne PEUT pas arriver à s'imposer à notre univers mental. Cela je le conçois bien.
Mais je ne sais absolument pas comment faire comprendre l'urgence d'une riposte efficace. Et il est déjà trop tard.

Le collègue avec qui j'étais en binôme pour l'hommage à Samuel Paty m'a demandé si je pouvais le faire à sa place parce que sinon il aurait des propos trop violents. Il m'a indiqué avoir eu "les mains baignant dans le sang" lors de l'attentat de la promenade des Anglais. Il sait, il a vécu et vu.

EDIT : je ne suis donc pas grand chose à côté de lui...


Dernière édition par Jacq le Sam 21 Nov 2020 - 20:28, édité 1 fois
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Celadon le Sam 21 Nov 2020 - 20:28
Jacq, pour un qui sait, combien préfèrent croire que nous sommes équipés du même logiciel ? Que tout va s'arranger ? Qu'on va finir par leur faire entendre raison ?
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Expert

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par epekeina.tes.ousias le Sam 21 Nov 2020 - 20:30
@Celadon a écrit:Jacq, pour un qui sait, combien préfèrent croire que nous sommes équipés du même logiciel ? Que tout va s'arranger ? Qu'on va finir par leur faire entendre raison ?

Justement non: on ne “fait pas entendre raison” à des fanatiques. C'est à force de confondre un problème politique avec une question pédagogique qu'on perd de vue cette réalité — et inversement.

_________________
Cdlt Wink
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 9

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Pontorson50 le Sam 21 Nov 2020 - 20:37
@Audrey a écrit:Avez-vous seulement lu mon message il y a plusieurs pages??? Visiblement non, sinon vous comprendriez sur quel débat je m'exprime. Mais forcément, en tronquant mon propos, epekeina, ça ne peut pas aider...

Bonsoir Audrey, j'ai bien relu ton message, et je ne suis pas du tout choqué par sa teneur. Le long message que j'ai posté par la suite tentait de prendre en compte tous les choix possibles devant la caricature, aussi bien ne pas exposer qu'exposer brut ou, comme Samuel Paty, offrir les deux possibilités à la classe.

Je crois vraiment qu'il est possible d'avoir plusieurs options dans la façon d'enseigner la liberté d'expression et ses limites (puisqu'il y en a en France plus qu'aux USA par exemple). Personnellement je n'opterais pas non plus pour les caricatures obscènes devant un public de mineurs, mais je comprends parfaitement qu'on puisse avoir la démarche inverse  (montrer aux élèves tout ce qu'il est autorisé de faire).

Nous ne défendrons pas efficacement la liberté d'expression si nous nous la refusons entre nous sur le plan didactique. L'autocensure fait partie de la liberté d'expression, dès lors qu'elle est un choix librement assumé. Elle n'a rien à voir avec l'autocensure par peur des assassins, et j'ai bien compris que telle n'était pas du tout ton approche.



Celadon
Celadon
Demi-dieu

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Celadon le Sam 21 Nov 2020 - 20:38
Je ne peux que recommander chaudement la lecture attentive du texte de Mohamed Louizi à ceux qui ne l'ont pas encore lu, et que j'ai posté p.18 de ce topic.
https://www.neoprofs.org/t131014p425-assassinat-de-notre-collegue-samuel-paty
Isis39
Isis39
Bon génie

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Isis39 le Sam 21 Nov 2020 - 20:39
@Celadon a écrit:Je ne peux que recommander chaudement la lecture du texte de Mohamed Louizi à ceux qui ne l'ont pas encore lu et que j'ai posté p.18 de ce topic.
https://www.neoprofs.org/t131014p425-assassinat-de-notre-collegue-samuel-paty
Excellent !
Halybel
Halybel
Habitué du forum

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Halybel le Sam 21 Nov 2020 - 20:39
@Audrey a écrit:Halybel, tu te plantes un peu, complètement même sur ce qu'on fait en cours de français. Les discriminations, l'égalité homme/femme, j'en parle régulièrement dans mes cours. Je parle aussi de la Shoah, du racisme, de l'homophobie... les élèves que j'ai travaillent sur tous ces sujets avec moi. Et oui, je sais, c'est pas des sujets faciles. Mais ça fait partie de mon job. Et quand je suis PP, je le fais aussi. Ne juge pas l'ensemble des collègues de lettres par le petite lorgnette de ce que tu vois dans ton collège, merci bien.

Peut être que tu t'en empares et mea culpa. Mais en collège, quand j'ai argué que L'EMC devrait être un projet d'établissement, on m'a rétorqué qu'au collège, cela revient aux professeurs d'histoire géographie. Samuel Paty étant professeur de collège, je pense qu'il a du sentir seul. Et effectivement cet IPR est à côté de la plaque.

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

On ne fait pas bouger les choses en dressant seulement des constats.
Subir ou agir, la vie est une question de choix.
Chutney
Chutney
Niveau 3

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Chutney le Sam 21 Nov 2020 - 20:41
@epekeina.tes.ousias a écrit:
@Celadon a écrit:Jacq, pour un qui sait, combien préfèrent croire que nous sommes équipés du même logiciel ? Que tout va s'arranger ? Qu'on va finir par leur faire entendre raison ?

Justement non: on ne “fait pas entendre raison” à des fanatiques. C'est à force de confondre un problème politique avec une question pédagogique qu'on perd de vue cette réalité — et inversement.

En effet, une personne fanatisée, surtout passé un certain âge, est presque toujours perdue pour la raison. Mais la question pédagogique peut être liée à un problème politique plus générale dans sa capacité (extrêmement modeste, étant donné les moyens que l'on se donne) à empêcher le fanatisme d'éclore dans un esprit. C'est une pensée idéale, et je crains que notre influence face aux forces de l'obscurantisme ne soit dérisoire, mais c'est tout de même notre mission.
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Tangleding le Sam 21 Nov 2020 - 20:43
Vous reprochez quoi aux collègues ? Ils sont enseignants, ils enseignent. C'est ce que faisait Samuel Paty, c'est ce que nous devons essayer de continuer à faire.

On ne naît pas fanatique, on le devient. En général nos élèves ne sont pas fanatiques, et nous avons sans doute l'espoir que ce que nous leur transmettons leur permettra de ne pas tomber entre les mains de ces fanatiques.

C'est notre part de boulot, et nous la faisons. Je ne vois pas trop ce que vous reprochez aux collègues, ils font ce qu'ils peuvent, comme nous tous.

_________________
"Never complain, just fight."
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Celadon le Sam 21 Nov 2020 - 20:52
Nous ne reprochons rien. Personnellement, je plains les collègues. Je suis mortifiée de voir ce qu'on leur impose, ce que l'on attend d'eux sans leur assurer la protection à laquelle ils ont droit. Je suis outrée de la façon dont ils sont traités dès qu'ils tentent d'attirer l'attention des autorités sur les problèmes graves auxquels ils sont confrontés, tout seuls.
Seuls jusqu'à la mort.
Il faut continuer, oui, sans doute.
Il se trouve que je doute de l'utilité de continuer AINSI.

epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Expert

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par epekeina.tes.ousias le Sam 21 Nov 2020 - 20:53
@Chutney a écrit:
@epekeina.tes.ousias a écrit:
@Celadon a écrit:Jacq, pour un qui sait, combien préfèrent croire que nous sommes équipés du même logiciel ? Que tout va s'arranger ? Qu'on va finir par leur faire entendre raison ?

Justement non: on ne “fait pas entendre raison” à des fanatiques. C'est à force de confondre un problème politique avec une question pédagogique qu'on perd de vue cette réalité — et inversement.

En effet, une personne fanatisée, surtout passé un certain âge, est presque toujours perdue pour la raison. Mais la question pédagogique peut être liée à un problème politique plus générale dans sa capacité (extrêmement modeste, étant donné les moyens que l'on se donne) à empêcher le fanatisme d'éclore dans un esprit. C'est une pensée idéale, et je crains que notre influence face aux forces de l'obscurantisme ne soit dérisoire, mais c'est tout de même notre mission.
@Tangleding a écrit:Vous reprochez quoi aux collègues ? Ils sont enseignants, ils enseignent. C'est ce que faisait Samuel Paty, c'est ce que nous devons essayer de continuer à faire.

On ne naît pas fanatique, on le devient. En général nos élèves ne sont pas fanatiques, et nous avons sans doute l'espoir que ce que nous leur transmettons leur permettra de ne pas tomber entre les mains de ces fanatiques.

C'est notre part de boulot, et nous la faisons. Je ne vois pas trop ce que vous reprochez aux collègues, ils font ce qu'ils peuvent, comme nous tous.

Effectivement. Et ce ne sont pas des élèves qui ont commis cet assassinat. Je pense aussi qu'on peut enseigner l'esprit critique, la prudence et la réflexion aux élèves (sans quoi je ne ferais pas le métier que je fais).
Mais il ne faut pas confondre cela avec les attaques contre les enseignants, en provenance de familles, d'idéologues et de groupes fanatiques qui, eux, n'hésitent pas à instrumenter les élèves, les enfants et les plus jeunes, à les endoctriner et pour cette raison à tenir l'enseignement public pour un ennemi.

_________________
Cdlt Wink
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 11 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Tangleding le Sam 21 Nov 2020 - 21:06
Nous le savons tous, je pense, et nous faisons de notre mieux pour prendre notre part, qui n'est pas négligeable, dans cette construction de l'esprit critique.

On ne cesse de taper sur l'école, mais l'école fait son boulot, avec les moyens qu'on lui donne. Le problème est plutôt hors de l'école.

Oui des fanatiques organisés travaillent les esprits, ceux des parents de nos élèves et ceux de nos élèves. Mais ce sont nos élèves, leurs parents les ont confiés à l'école de la Nation, l'école publique, laïque, avec ses programmes nationaux. Je trouve que c'est déjà une bonne base de travail pour mener le combat idéologique contre ces semeurs de mort, et simplement en continuant à faire notre boulot, en enseignant.

Il y aura d'autres victimes du terrorisme jihadiste, et peut-être aussi un jour d'autres terrorismes. Peut-être encore demain des enseignants, ou des élèves.

Que voulez-vous que la profession fasse à part son boulot ? En souhaitant que les incidents susceptibles d'être instrumentalisés soient traités efficacement par l'administration, en lien avec les services de sécurité chaque fois que la protection d'un membre de la communauté éducative sera nécessaire.

_________________
"Never complain, just fight."
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum