Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Elyas
Empereur

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Elyas Dim 21 Fév 2021 - 8:19
@epekeina.tes.ousias a écrit:
@Elyas a écrit:Nous sommes d'accord. Cependant, il n'y a aucune plainte. Comme c'est la mairie qui a fait ce papier, je m'interroge si on n'est pas dans une zone grise parce qu'un maire et une mairie ne sont pas une association. Bref, ce n'est pas clair. On ne sait toujours pas comment ils ont fait pour entrer et, je le répète, on ne peut pas entrer comme cela dans ce lycée, la procédure étant pénible pour y entrer.

Juridiquement, le cas est très clair: il ne s'agit pas d'une mairie, mais d'un élu qui vient tracter. S'il n'y a aucune plainte, c'est que nous vivons des temps d'incivisme et d'irresponsabilité politique! Le recteur ou, à défaut, le ministre de l'EN devrait le faire… Mais de nos jours, il est de bon ton de se moquer des lois comme d'une guigne. Ou alors, ça finira par venir…

Je doute très fortement que l'occasion de porter plainte n'ait pas été saisie si elle n'avait pas été possible. Tu esquives une de mes remarques : comment ont-ils pu entrer ? Je connais les lieux. Il est inconcevable qu'ils aient pu entrer sans y être autorisés. C'est sans doute là le fond de l'affaire. Ensuite, pour les tracts, on est face à un gros souci : cela se fait de plus en plus souvent. Cas typique : Pécresse et son mot dans les manuels de lycée. Je pense sincèrement que le cadre juridique n'est pas clair dans cette situation. Or, à ma connaissance, ni toi, ni moi ne sommes juristes mais d'autres le sont très bien et c'est là que l'incompréhension se fait : que s'est-il vraiment passé pour qu'aucune plainte ne soit déposée ? La remarque sur la morale qui fiche le camp est une aporie qui n'a aucun intérêt en la matière.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Esprit éclairé

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par epekeina.tes.ousias Dim 21 Fév 2021 - 8:57
@Elyas a écrit:Je doute très fortement que l'occasion de porter plainte n'ait pas été saisie si elle n'avait pas été possible. Tu esquives une de mes remarques : comment ont-ils pu entrer ? Je connais les lieux. Il est inconcevable qu'ils aient pu entrer sans y être autorisés. C'est sans doute là le fond de l'affaire. Ensuite, pour les tracts, on est face à un gros souci : cela se fait de plus en plus souvent. Cas typique : Pécresse et son mot dans les manuels de lycée. Je pense sincèrement que le cadre juridique n'est pas clair dans cette situation. Or, à ma connaissance, ni toi, ni moi ne sommes juristes mais d'autres le sont très bien et c'est là que l'incompréhension se fait : que s'est-il vraiment passé pour qu'aucune plainte ne soit déposée ? La remarque sur la morale qui fiche le camp est une aporie qui n'a aucun intérêt en la matière.

Je n'esquive rien: je n'avais pas même noté que tu posais cette question. Je n'en sais rien. Ou bien ils avaient les clefs, ou bien c'était ouvert, ou bien ils sont entrés de force, ou bien on leur a ouvert: je ne vois pas d'autre hypothèse sur le plan formel — et la dernière est a plus probable. Mais cela ne change rien à la nature inadmissible de son intrusion.
Qu'il n'y ait pas de dépôt de plainte, c'est, à ma connaissance, le cas. Pourquoi n'y en a-t-il pas? À part l'hypothèse suivant laquelle personne n'y tient ou personne n'y pense, on peut multiplier les possibles et imaginer tout ce que l'on veut. Je m'en abstiens pour ma part. Il me suffit de savoir que cet élu ne s'embarrasse ni de la loi ni de la laïcité! Et s'il a des complices: ils ne valent pas mieux — et je les mets dans le même sac.

_________________
Cdlt Wink
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Tangleding Dim 21 Fév 2021 - 11:44
On va continuer à parler de ce guignol hamoniste ? Et faire mine de ne pas voir que cette histoire de tract est la conclusion d'au minimum une semaine de délire alimenté par un collègue un peu confus (soyons charitable) qui s'entête dans la confusion et auquel toute la presse pseudo laïcarde donne un maximum d'écho sans le moindre travail de fond ? Avec la bénédiction d une partie de LR et de la troupe macroniste ?

Je veux bien mais ayons conscience de participer à une vile instrumentalisation sur le dos des lycéens de la plaine de Neauphle.

Et pendant ce temps Vidal et Blanquer poursuivent impunément leur manège frontiste sur le thème de l "islamo-gauchisme" avec des arguments de philosophe de comptoir à plus de 2g de gnôle dans le sang.

_________________
"Never complain, just fight."
neomath
neomath
Neoprof expérimenté

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par neomath Lun 22 Fév 2021 - 0:48
@Elyas a écrit:Je doute très fortement que l'occasion de porter plainte n'ait pas été saisie si elle n'avait pas été possible.

Rappel des faits :
1) Le tract a été distribué à l'extérieur du lycée par d'autre personnes que le maire. Quand à son contenu, il est parfaitement banal quand on pense qu'un mythomane a déversé de la boue pendant une semaine dans tous les médias sur Trappes et ses habitants.

2) Il est ensuite entré dans le lycée par la porte, comme tout le monde, car il se trouve qu'un maire, même s'il s'appelle Ali, a parfaitement le droit de pénétrer dans un établissement scolaire.

Source :
https://www.mediapart.fr/journal/france/170221/trappes-un-conseiller-de-marlene-schiappa-la-manoeuvre?page_article=2
Extrait :
En réalité, l’épisode du « tract » ne s’est pas exactement déroulé comme on le raconte boulevard de Grenelle. D’après plusieurs témoins, la lettre d’Ali Rabeh a été distribuée dès 8 heures par deux de ses adjointes, à l’extérieur du lycée. L’édile, lui, est arrivé à 10 heures. Il est entré en compagnie du proviseur, passant la récréation dans le hall de l’établissement entouré de lycéens. Le tout s’est déroulé sans accrocs, jusqu’à ce qu’une enseignante s’insurge de la présence du maire.

_________________
You cannot reason people out of positions they didn’t reason themselves into.    J. Swift
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 9

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Pontorson50 Lun 22 Fév 2021 - 11:25
@neomath a écrit:
@Elyas a écrit:Je doute très fortement que l'occasion de porter plainte n'ait pas été saisie si elle n'avait pas été possible.

Rappel des faits :
1) Le tract a été distribué à l'extérieur du lycée par d'autre personnes que le maire. Quand à son contenu, il est parfaitement banal quand on pense qu'un mythomane a déversé de la boue pendant une semaine dans tous les médias sur Trappes et ses habitants.

2) Il est ensuite entré dans le lycée par la porte, comme tout le monde, car il se trouve qu'un maire, même s'il s'appelle Ali, a parfaitement le droit de pénétrer dans un établissement scolaire.

Source :
https://www.mediapart.fr/journal/france/170221/trappes-un-conseiller-de-marlene-schiappa-la-manoeuvre?page_article=2
Extrait :
En réalité, l’épisode du « tract » ne s’est pas exactement déroulé comme on le raconte boulevard de Grenelle. D’après plusieurs témoins, la lettre d’Ali Rabeh a été distribuée dès 8 heures par deux de ses adjointes, à l’extérieur du lycée. L’édile, lui, est arrivé à 10 heures. Il est entré en compagnie du proviseur, passant la récréation dans le hall de l’établissement entouré de lycéens. Le tout s’est déroulé sans accrocs, jusqu’à ce qu’une enseignante s’insurge de la présence du maire.

1) Je n'ai rien écrit sur le tractage, il est en effet légal de distribuer des tracts devant un lycée, vous avez raison.

2) La présence d'un adulte dans l'école doit avoir un motif valable, nul ne peut, maire ou pas (merci au passage de ne pas présupposer de racisme envers les contradicteurs, ça devient lassant ces procès d'intention, personne ici n'a fait de remarque sur le prénom de cet élu), rentrer comme il l'entend dans une école.
Dans la mesure où Mediapart admet que le tractage est suivi de la présence du maire et qu'il discute avec des lycéens de ce qu'il a écrit, et pas de leurs prochaines interros de maths, je considère comme une erreur du proviseur d'avoir accepté cette venue politique dans l'établissement. À moins qu'il n'ait pas osé refuser l'entrée ou ait voulu éviter des échauffourées. Ce point reste à éclaircir. Je doute fort encore une fois que la discussion d'un élu politique dans le hall ou la cour avec des élèves soit autorisée même en présence du CDE, dès lors que cette visite est, dans la même journée, précédée d'un tractage ; qu'elle est manifestement en lien avec le tractage. Le procédé est à tout le moins contestable. Encore une fois il suffit d'imaginer 30 secondes les réactions si un élu RN use un jour des mêmes méthodes au cas où un enseignant tiendrait, en dehors de ses cours, des propos critiques sur l'action de cet élu.

3) La description des propos tenus par l'enseignant Lemaire est indigne : je suis loin d'être d'accord avec tout ce que ce collègue a pu défendre ou attaquer, mais lui l'a toujours fait dans le respect de ses contradicteurs. Qualifier de  boue des propos contestables mais souvent argumentés, traiter son auteur de mythomane, sont des violences verbales qui discréditent ce que vous signalez d'exact par ailleurs et détourne de tout dialogue. On ne peut reprocher pour l'instant à notre collègue que l'exagération sur la non-mixité des salons de coiffure. Le reste mériterait une discussion de fond.

Dans un fil où nous devrions nous interroger notamment sur les suites à donner aux excès de violence verbale qui, on l'a vu, peuvent finir par dégénérer jusqu'à armer mentalement des meurtriers, j'attends en tant que prof autre chose.
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Tangleding Lun 22 Fév 2021 - 19:20
Euh le collègue vient quand même de dire : "A Trappes nous ne sommes plus en France"...

https://www.lefigaro.fr/vox/societe/didier-lemaire-a-trappes-nous-ne-sommes-plus-en-france-20210219

_________________
"Never complain, just fight."
dita
dita
Neoprof expérimenté

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par dita Lun 22 Fév 2021 - 19:29
@Tangleding a écrit:Euh le collègue vient quand même de dire : "A Trappes nous ne sommes plus en France"...

https://www.lefigaro.fr/vox/societe/didier-lemaire-a-trappes-nous-ne-sommes-plus-en-france-20210219
Et alors ?
Honchamp
Honchamp
Esprit éclairé

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Honchamp Lun 22 Fév 2021 - 21:21
@Honchamp a écrit:
Sinon, hier, dans "Le Figaro", cette interview, ci-dessous.

Trappes : «Les élèves de Didier Lemaire vivent dans un monde séparé de la France»

ENTRETIEN - L'écrivain Omar Youssef Souleimane a rencontré en décembre les élèves de Didier Lemaire, professeur de philosophie qui s'est dit menacé pour avoir dénoncé l'islamisme. Il raconte des échanges qui l'ont «choqué».
Par Coline Renault

À l'automne, l'écrivain et poète syrien Omar Youssef Souleimane a animé dans plusieurs collèges et lycées de banlieue parisienne des ateliers d'écriture, organisés en collaboration avec le théâtre Montansier de Versailles et la préfecture des Yvelines. C'est dans ce cadre qu'il a rencontré une classe de terminale du professeur de philosophie Didier Lemaire au lycée La-Plaine-de-Neauphle, à Trappes. Lui qui a grandi en Arabie Saoudite dans la gloire d'al-Qaida s'est étonné d'y retrouver, en France, «le radicalisme islamique» de son adolescence. Pour Le Figaro, il raconte ses échanges houleux avec les élèves de l'enseignant, qui s'est dit menacé pour avoir critiqué l'islamisme.

LE FIGARO. - Comment se sont déroulés ces ateliers d’écriture avec Didier Lemaire ?

Omar Youssef SOULEIMANE. Pendant six semaines, j’ai animé des sessions de deux heures avec une classe de terminale de Didier Lemaire. Le projet était de faire écrire les élèves sur le thème «Vos rêves après le bac». Et j’ai été très...."

"

Je complète ce que j'ai posté , ayant vu l'article complet depuis.
Le thème de l'atelier d'écriture était "Vos rêves après le bac".
Omar Youssef Souleimane a pu réussir à dialoguer avec eux car ils le percevaient comme "Arabe".

Omar Youssef Souleimane dit avoir été étonné car plusieurs élèves évoquaient "S'installer en Arabie Saoudite". L'un voulait devenir "professeur de sciences islamiques à Alger". D'autres "conduire des voitures à Dubaï"... Peu comptaient rester en France, "pays raciste". "Ils ne se sentaient pas vraiment français".
Ils avaient aussi des sympathies pour les islamistes, et certains étaient fiers d'avoir des photos de Samuel Paty décapité sur leur téléphone.

Ils étaient choqués parce que O.Y.S se disait sans religion. Etre Arabe et laïc leur semble impossible.
Selon OYS, ils mélangent "culture ,religion, histoire, identité", et voient tout à travers la religion, et rejettent ce qui n'est pas Islam. Mais un Islam réduit au voile et aux fêtes.  Ce qui est chrétien est vu comme français et blanc. Ex : Noel.
Il parle de filles qui ont le voile en classe, ou le remettent aussitôt sorties du lycée.

O.Y.S dit que Didier Lemaire se sentait mal dans cette ambiance. Que le sujet est tabou pour la plupart des profs, qui pensent que le lycée n'est pas le lieu pour en discuter. Didier Lemaire était le seul à en parler.
Fin de la recension.

Au final, est-ce grave ? Je pense qu'il faut faire la part de fanfaronnades, d'un côté bravache qui est le propre de certains ados.
Mais certains de ces jeunes peuvent-ils "dériver"?
Vont-ils réussir à s'insérer dans notre société, qui est ce que nous souhaiterions à nos propres enfants ? En ont-ils l'envie ?

J'ai retenu 2 choses de ce qu'a dit Didier Lemaire :
- que les choses avaient empiré quand la carte scolaire a été modifiée. J'imagine que cela a diminué la mixité sociale ou culturelle, pour ne pas dire ethnique.
- Que beaucoup de ces jeunes discutaient peu en classe. En gros, en classe, on est "politiquement correct".

Ce qui semble le plus grave à mes yeux est que ces jeunes dénient aux autre "Arabes" la possibilité de quitter la religion de leur famille ou de leur groupe. Qu'ils ne conçoivent pas qu'on soit sans religion... Bref, enfermement et conformisme...
Ne connaissant pas Trappes ni le lycée en question, je ne m'aventurerai pas à en dire plus. Mais je préfère l'attitude de Didier Lemaire à ceux qui disent qu'il n'y a aucun problème.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Tangleding Lun 22 Fév 2021 - 21:26
@dita a écrit:
@Tangleding a écrit:Euh le collègue vient quand même de dire : "A Trappes nous ne sommes plus en France"...

https://www.lefigaro.fr/vox/societe/didier-lemaire-a-trappes-nous-ne-sommes-plus-en-france-20210219
Et alors ?
Oh un collègue frontiste qui n'a jamais foutu les pieds à Trappes mais que ça n'empêche pas de jacter.

_________________
"Never complain, just fight."
neomath
neomath
Neoprof expérimenté

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par neomath Mar 23 Fév 2021 - 10:08
Il est frappant de constater que le fait que toutes les affirmations vérifiables de Didier Lemaire soient des mensonges (oups, pardon des "inexactitudes") n'entame en rien la conviction de ses fans.
Vous avez dit trumpisme ?

_________________
You cannot reason people out of positions they didn’t reason themselves into.    J. Swift
Lokomazout
Lokomazout
Niveau 8

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Lokomazout Mar 23 Fév 2021 - 10:25
Enfin, si je peux me permettre, ce n'est pas tout noir d'un côté et tout blanc de l'autre.
Avec des élections invalidées précédant cette polémique, M. Ali Rabeh aurait été bien inspiré de faire preuve de plus de modestie...
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 9

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Pontorson50 Mar 23 Fév 2021 - 11:31
@neomath a écrit:Il est frappant de constater que le fait que toutes les affirmations vérifiables de Didier Lemaire soient des mensonges (oups, pardon des "inexactitudes") n'entame en rien la conviction de ses fans.
Vous avez dit trumpisme ?

Le trumpisme consiste entre autres à communiquer quasi exclusivement en termes agressifs, moqueurs, et caricaturaux (je ne suis fan de rien, je n'ai jamais pu fréquenter un stade de sport ou une salle de concert plus d'une ou deux fois dans ma vie) tout en affirmant sans jamais chercher à démontrer ses propres affirmations. Merci de reprendre toutes ces "affirmations vérifiables" de Lemaire en dehors de celles sur les salons de coiffure, et d'en démontrer l'inanité si vous voulez ne pas passer pour trumpiste.

Quant au terme de mensonge, vous pouvez tout à fait l'employer, il n'est pas insultant. Il vous faudra seulement établir que le collègue savait qu'il disait faux. Qualifier autrui de mythomane et ses propos de boue est insultant car ce n'est pour le coup pas possible de se défendre rationnellement.

J'en profite pour rappeler à Tangleding que porter un jugement sévère sur l'art de vivre de ses contemporains, ne pas se sentir chez soi dans son propre pays, est un propos dur, mais n'est pas insultant : aucune loi n'interdit de se sentir à l'étranger dans son propre pays encore moins de l'exprimer. Dans un débat, ce qui importe c'est d'exposer pourquoi le ressenti de Lemaire, qui s'appuie sur des déclarations explicites de trop de ses élèves affirmant ne pas vouloir vivre en France et ne pas se sentir français, vous paraît critiquable.
Euphémia
Euphémia
Niveau 8

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Euphémia Mar 23 Fév 2021 - 11:38
@Tangleding a écrit:
@dita a écrit:
@Tangleding a écrit:Euh le collègue vient quand même de dire : "A Trappes nous ne sommes plus en France"...

https://www.lefigaro.fr/vox/societe/didier-lemaire-a-trappes-nous-ne-sommes-plus-en-france-20210219
Et alors ?
Oh un collègue frontiste qui n'a jamais foutu les pieds à Trappes mais que ça n'empêche pas de jacter.
Qu'en savez-vous ? Ou, si vous n'en savez rien, qu'entendez-vous par "frontiste" ?

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Tangleding Mar 23 Fév 2021 - 11:41
Le fait que M. Ali Rabeh soit un politicien et un amateur n'excuse pas la vulgate frontiste répétée avec insistance de notre collègue, et qui ne semble pas déranger certains parmi nous.

Une de mes proches habite à Trappes, je vais la voir souvent hors confinement/couvre feu en sortant du taf, le local de la section départementale de mon syndicat, où je vais très régulièrement depuis 10 ans, est à Trappes, je travaille depuis 10 ans dans un collège tout proche.

Je n'ai jamais eu à présenter mon passeport pour y aller et venir. Je n'y ai jamais été menacé ni agressé (alors que j'ai subi 3 tabassages en bande au fin fond de la Bretagne du temps où j'étais étudiant).

Accessoirement Trappes est par contre bien plus pauvre que la commune où j'habite ou celle où j'habitais et qui ne respecte toujours pas la loi en matière de logements sociaux. Et cette inégalité là ne semble pas attirer l'attention de ce gouvernement en quête de séparatismes.


Dernière édition par Tangleding le Mar 23 Fév 2021 - 11:49, édité 1 fois

_________________
"Never complain, just fight."
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Tangleding Mar 23 Fév 2021 - 11:45
@Euphémia a écrit:
@Tangleding a écrit:
@dita a écrit:
@Tangleding a écrit:Euh le collègue vient quand même de dire : "A Trappes nous ne sommes plus en France"...

https://www.lefigaro.fr/vox/societe/didier-lemaire-a-trappes-nous-ne-sommes-plus-en-france-20210219
Et alors ?
Oh un collègue frontiste qui n'a jamais foutu les pieds à Trappes mais que ça n'empêche pas de jacter.
Qu'en savez-vous ? Ou, si vous n'en savez rien, qu'entendez-vous par "frontiste" ?
tiens un deuxième .? Tu peux me tutoyer chère collègue même si tu fais partie des proto frontistes qui décrètent que Trappes n'est pas la France, au même titre que toute autre commune du territoire national.

_________________
"Never complain, just fight."
Halybel
Halybel
Fidèle du forum

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Halybel Mar 23 Fév 2021 - 11:54
@Tangleding a écrit:Le fait que M. Ali Rabeh soit un politicien et un amateur n'excuse pas la vulgate frontiste répétée avec insistance de notre collègue, et qui ne semble pas déranger certains parmi nous.

Une de mes proches habite à Trappes, je vais la voir souvent hors confinement/couvre feu en sortant du taf, le local de la section départementale de mon syndicat, où je vais très régulièrement depuis 10 ans, est à Trappes, je travaille depuis 10 ans dans un collège tout proche.

Je n'ai jamais eu à présenter mon passeport pour y aller et venir. Je n'y ai jamais été menacé ni agressé (alors que j'ai subi 3 tabassages en bande au fin fond de la Bretagne du temps où j'étais étudiant).

Accessoirement Trappes est par contre bien plus pauvre que la commune où j'habite ou celle où j'habitais et qui ne respecte toujours pas la loi en matière de logements sociaux. Et cette inégalité là ne semble pas attirer l'attention de ce gouvernement en quête de séparatismes.

Tout à fait. Le discours "c'est pas la France" typique de l'extrême-droite me hérisse le poil. C'est la France, on les a juste abandonné, voila toute la nuance.

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

On ne fait pas bouger les choses en dressant seulement des constats.
Subir ou agir, la vie est une question de choix.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 9

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Pontorson50 Mar 23 Fév 2021 - 12:16
@Tangleding a écrit:Le fait que M. Ali Rabeh soit un politicien et un amateur n'excuse pas la vulgate frontiste répétée avec insistance de notre collègue, et qui ne semble pas déranger certains parmi nous.

Une de mes proches habite à Trappes, je vais la voir souvent hors confinement/couvre feu en sortant du taf, le local de la section départementale de mon syndicat, où je vais très régulièrement depuis 10 ans, est à Trappes, je travaille depuis 10 ans dans un collège tout proche.

Je n'ai jamais eu à présenter mon passeport pour y aller et venir. Je n'y ai jamais été menacé ni agressé (alors que j'ai subi 3 tabassages en bande au fin fond de la Bretagne du temps où j'étais étudiant).

Accessoirement Trappes est par contre bien plus pauvre que la commune où j'habite ou celle où j'habitais et qui ne respecte toujours pas la loi en matière de logements sociaux. Et cette inégalité là ne semble pas attirer l'attention de ce gouvernement en quête de séparatismes.

Bon voilà, là vous avez accepté de répondre en argumentant. Ce sont donc des exemples contre d'autres exemples, des tranches de vie contre d'autres, et on voit ainsi que la controverse est fondée. C'est tout ce que je souhaitais. Vous avez tous deux, Lemaire et vous, je ne peux que vous faire confiance à tous deux, une bonne expérience de Trappes et n'en avez pas le même vécu. Le débat est donc légitime.

Personnellement, je ne crois pas à la causalité désertion sociale de l'État / hausse des violences. Parce que dans divers lieux abandonnés (certains cantons ruraux ), la liaison avec la violence n'est pas établie. Parce que c'est dans les époques de croissance que la criminalité augmente .

Je pense également que dans plusieurs agglomérations en France, les habitants n'ont pas été parqués par un vilain gouvernement, mais que des habitudes de vie différentes ont débouché sur des départs de ceux qui ne voulaient pas voir leur quartier changer.

Pour autant je ne souhaite pas choisir : il faut des moyens financiers dans des quartiers où le chômage ou l'emploi précaire sont massifs, et il faut aussi lutter contre le séparatisme.



dita
dita
Neoprof expérimenté

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par dita Mar 23 Fév 2021 - 12:30
@Euphémia a écrit:
@Tangleding a écrit:
@dita a écrit:
@Tangleding a écrit:Euh le collègue vient quand même de dire : "A Trappes nous ne sommes plus en France"...

https://www.lefigaro.fr/vox/societe/didier-lemaire-a-trappes-nous-ne-sommes-plus-en-france-20210219
Et alors ?
Oh un collègue frontiste qui n'a jamais foutu les pieds à Trappes mais que ça n'empêche pas de jacter.
Qu'en savez-vous ? Ou, si vous n'en savez rien, qu'entendez-vous par "frontiste" ?
Oui, j'aimerais bien savoir dans quelle boule de cristal vous lu et affirmé nettement que j'étais frontiste.
Est-ce parce que je m'intéresse à M. Lemaire, que je lis occasionnellement le Figaro, dans lequel il est écrit, dans une parution de 2018, que Trappes est surnommée le trappistan ?
Elyas
Elyas
Empereur

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Elyas Mar 23 Fév 2021 - 12:56
Déjà, le fait que des termes comme Trappistan existent interroge (surtout que les noms en -istan n'ont pas toujours été une marque d'opprobre sur des territoires soupçonnés d'abriter des réseaux/pratiques rigoristes voire criminelles derrière les pratiques de l'islam).

Pour l'affaire en cours :
- on découvre qu'il n'y avait pas de menaces.
- on découvre que le tractage n'a pas été fait à l'intérieur.

Ce sont les deux points majeurs qui ont provoqué tout le tintamarre médiatique. On peut s'interroger sur tout ce vacarme. Oui, Trappes comme Chanteloup, Sarcelles, Garges, Gonesse, Gennevilliers, Bobigny et tant d'autres lieux ont une population musulmane et pauvre/déclassée importante. Ces villes sont des espaces de relégation sociale (càd des lieux d'enfermement social - bon, Gennevilliers et Bobigny, de moins en moins, il y a gentrification). Ce n'est pas étonnant que des phénomènes de criminalité et de révolte y ont lieu.

Après, on en revient aux faits : oui, Trappes est la première ville européenne à voir certains de ses habitants partir rejoindre Daesh mais non, Lemaire n'était pas menacé et le maire n'a pas tracté à l'intérieur du lycée. Ce sont trois faits. Maintenant, je suis inquiet pour notre collègue Didier Lemaire. J'espère qu'il va bien.

Cependant, on constate que des intervenants ici avancent d'abord leurs convictions/croyances avec la lecture factuelle des faits et sans s'interroger sur le fait qu'on est clairement dans une opération médiatique qui s'insère dans un moment politique (la sortie de Blanquer et de Vidal sur l'islamo-gauchisme, le débat hallucinant entre Darmanin et Le Pen, la loi sur le séparatisme etc).

Cela interroge grandement.

Encore une fois, je suis très inquiet pour notre collègue Didier Lemaire et pour les collègues et lycées/collégiens/écoliers de Trappes avec toute la tempête médiatique qui s'abat sur eux tous.


Dernière édition par Elyas le Mar 23 Fév 2021 - 13:02, édité 1 fois
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Tangleding Mar 23 Fév 2021 - 13:00
Non. Je ne parle pas de mon témoignage personnel, sinon dans la mesure où il souligne la stupidité de l'assertion de notre collègue : "A Trappes nous ne sommes pas en France."

Merci de nous démontrer la réalité de cette affirmation. Bonne chance.

Mais je peine à comprendre comment on peut être enseignant de l'école publique et avoir le droit de continuer à l'être quand on profère ce genre de mensonges racistes (car on a bien compris pourquoi Trappes ne serait pas la France, hein, pas la peine de ne pas nous faire un dessin).

Quant à cette histoire de trappistan, quelle est la question ? Je dois justifier ces discours racistes ? Ils créent une réalité ?

_________________
"Never complain, just fight."
Delia
Delia
Expert spécialisé

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Delia Mar 23 Fév 2021 - 13:15
Sarcelles, espace de relégation sociale : récemment un commissaire en poste à Carpentras a été sanctionné pour être allé dans un restaurant clandestin. Quelle sanction ? Muté à Sarcelles !
Les Sarcellois n'en sont pas revenus...

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
Euphémia
Euphémia
Niveau 8

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Euphémia Mar 23 Fév 2021 - 13:39
@Tangleding a écrit:Non. Je ne parle pas de mon témoignage personnel, sinon dans la mesure où il souligne la stupidité de l'assertion de notre collègue : "A Trappes nous ne sommes pas en France."

Merci de nous démontrer la réalité de cette affirmation. Bonne chance.

Mais je peine à comprendre comment on peut être enseignant de l'école publique et avoir le droit de continuer à l'être quand on profère ce genre de mensonges racistes (car on a bien compris pourquoi Trappes ne serait pas la France, hein, pas la peine de ne pas nous faire un dessin).
Le jour où, dans mon quartier, le patron d'un café où je voulais boire un verre m'a refoulée parce que les bretelles de ma robe étaient insuffisantes pour cacher mes épaules, j'ai eu le sentiment de ne plus être en France. Et je n'aurais pas le droit de le penser et de le dire, au risque sinon d'être immédiatement frappée d'anathème ?

Et à présent, la légitimité de ma présence dans l'EN est remise en cause. C'est moi , là, l’extrémiste ?

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)
maldoror1
maldoror1
Fidèle du forum

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par maldoror1 Mar 23 Fév 2021 - 13:41
@Euphémia a écrit:
@Tangleding a écrit:Non. Je ne parle pas de mon témoignage personnel, sinon dans la mesure où il souligne la stupidité de l'assertion de notre collègue : "A Trappes nous ne sommes pas en France."

Merci de nous démontrer la réalité de cette affirmation. Bonne chance.

Mais je peine à comprendre comment on peut être enseignant de l'école publique et avoir le droit de continuer à l'être quand on profère ce genre de mensonges racistes (car on a bien compris pourquoi Trappes ne serait pas la France, hein, pas la peine de ne pas nous faire un dessin).
Le jour où, dans mon quartier, le patron d'un café où je voulais boire un verre m'a refoulée parce que les bretelles de ma robe étaient insuffisantes pour cacher mes épaules, j'ai eu le sentiment de ne plus être en France. Et je n'aurais pas le droit de le penser et de le dire, au risque sinon d'être immédiatement frappée d'anathème ?

Et à présent, la légitimité de ma présence dans l'EN est remise en cause. C'est moi , là, l’extrémiste ?

D'accord avec Euphémia. Pour ma part, ce que je comprends derrière la phrase de Lemaire, c'est que les principes et les lois de la République ne s’appliquent pas ou plus à Trappes (ville que je ne connais pas personnellement). Je ne vois sincèrement pas où est le racisme derrière cette phrase.

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss
henriette
henriette
Médiateur

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par henriette Mar 23 Fév 2021 - 13:50
@Delia a écrit:Sarcelles, espace de relégation sociale : récemment un commissaire en poste à Carpentras a été sanctionné pour être allé dans un restaurant clandestin. Quelle sanction ? Muté à Sarcelles !
Les Sarcellois n'en sont pas revenus...
Tout à fait d'accord avec toi ! J'en suis tombée de ma chaise quand j'ai entendu ça. Quel message envoyé aux habitants de Sarcelles ! C'est lamentable. Il suffisait de dire qu'il avait été muté d'office loin de sa précédente affectation et basta.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
monseigneur
monseigneur
Habitué du forum

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par monseigneur Mar 23 Fév 2021 - 13:55
@Pontorson50 a écrit:

Bon voilà, là vous avez accepté de répondre en argumentant. Ce sont donc des exemples contre d'autres exemples, des tranches de vie contre d'autres, et on voit ainsi que la controverse est fondée. C'est tout ce que je souhaitais. Vous avez tous deux, Lemaire et vous, je ne peux que vous faire confiance à tous deux, une bonne expérience de Trappes et n'en avez pas le même vécu. Le débat est donc légitime.

Personnellement, je ne crois pas à la causalité désertion sociale de l'État / hausse des violences. Parce que dans divers lieux abandonnés (certains cantons ruraux ), la liaison avec la violence n'est pas établie. Parce que c'est dans les époques de croissance que la criminalité augmente .

Je pense également que dans plusieurs agglomérations en France, les habitants n'ont pas été parqués par un vilain gouvernement, mais que des habitudes de vie différentes ont débouché sur des départs de ceux qui ne voulaient pas voir leur quartier changer.

Pour autant je ne souhaite pas choisir : il faut des moyens financiers dans des quartiers où le chômage ou l'emploi précaire sont massifs, et il faut aussi lutter contre le séparatisme.





Sur le point en gras, il ne faut pas oublier la question de la démographie. Dans les cantons ruraux abandonnés, il y a beaucoup de retraités alors que dans les banlieues abandonnées, beaucoup de jeunes qui ne se voient pas d'avenir... Cela peut expliquer la question de la violence.
Elyas
Elyas
Empereur

Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? - Page 39 Empty Re: Assassinat de Samuel Paty : et maintenant ?

par Elyas Mar 23 Fév 2021 - 13:57
En fait, Pontorson remet en cause des pans entiers du savoir géographique juste par croyance. Pardon, mais là, je commence à avoir beaucoup de mal.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum