Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Verdurette
Modérateur

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par Verdurette le Lun 30 Nov 2020 - 7:31
@zigmag17 a écrit:
@Marxou a écrit:ça m'a l'air d'être de la très bonne! Razz

C'est un extrait de l'album pour enfant "Martine,  (enfin) adulte, devient enseignante"??? abi

Excellent!!! abi J'attends le "Martine se fait inspecter", pour rire! Razz

Pitié pour les pauvres vieilles qui portent ce prénom dans la vraie vie ... Very Happy
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Neoprof expérimenté

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par Pourquoi 3,14159 le Lun 30 Nov 2020 - 7:31
@Blue Horizon a écrit:...
Au revoir.


_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
piesco
piesco
Doyen

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par piesco le Lun 30 Nov 2020 - 8:08
@Mathador a écrit:
@RogerMartin a écrit: Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 346737548 J'ai connu des téléfilms en deux parties plus enthousiasmants ! Là, ça manque de thermomix, de polystyrène et de vent de l'histoire. #nostalgie
C'est ce qui se passe lorsque l'on vient de se ruiner pour pouvoir s'habiller convenablement à Paris.

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 346737548 Souvenir, souvenirs.
ipomee
ipomee
Grand Maître

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par ipomee le Lun 30 Nov 2020 - 8:13
@piesco a écrit:
@Mathador a écrit:
@RogerMartin a écrit: Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 346737548 J'ai connu des téléfilms en deux parties plus enthousiasmants ! Là, ça manque de thermomix, de polystyrène et de vent de l'histoire. #nostalgie
C'est ce qui se passe lorsque l'on vient de se ruiner pour pouvoir s'habiller convenablement à Paris.

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 346737548  Souvenir, souvenirs.

C'était le bon temps ! Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 4086491303
Une passante
Une passante
Expert

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par Une passante le Lun 30 Nov 2020 - 8:18
@Blue Horizon a écrit: Loin de moi, l'idée de m'attirer autant les foudres d'autrui même si finalement, c'est vrai que j'entends plus souvent des propos négatifs à propos du métier que des propos positifs. Et c'est symptomatique de plusieurs problèmes sans doute : peut-être un manque de formation pertinente, bref, il y a plein de causes qui peuvent expliquer cela.

Je trouve cela dommage que l'on ne puisse pas converser de manière plus apaisée sur ce site. Je le lisais depuis des années quand je cherchais une info précise, récemment, j'ai décidé de m'y inscrire et j'ai écrit mon premier post ce soir et je suis contente d'avoir exprimé ce que je suis si obligée de taire quotidiennement car dans les établissements dans lesquels j'ai travaillé, souvent les propos positifs sont vite balayés d'un revers de manche...

1- un envoyé du ministère qui tente implicitement de vanter la réforme de la formation des enseignants ?
2- non, ce n'est pas ton premier post, y aurait-il plusieurs personnes derrière ce compte ?
Clecle78
Clecle78
Expert

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par Clecle78 le Lun 30 Nov 2020 - 8:30
Je pense que Blue Horizon voulait dire que ce sujet est le premier qu'elle a initié. Ne versons pas dans le complotisme tout de même.
Miss Messy
Miss Messy
Niveau 6

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par Miss Messy le Lun 30 Nov 2020 - 8:47
Bonne semaine à tous, dans le monde merveilleux de l'EN, et que cette reprise d'après week-end puisse "se passer dans la joie"! hearts coeurs  pompom hearts coeurs
Spoiler:
Zut, je fais du plagiat ! Ou l'esprit du guide suprême arriverait-il enfin jusqu'à moi ?
@ Lizdarcy : merci, je suis preneuse des "pensées positives" de tous (étant donné que je semble en manquer naturellement  Wink )
Hugues666
Hugues666
Niveau 5

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par Hugues666 le Lun 30 Nov 2020 - 8:52
Concernant le message d'ouverture de ce fil : beaucoup de métaphores, peu de concret, le style fait "dépliant promotionnel", c'est sans doute ce qui est reproché avant même le fond.

Oui, ça énerve ce genre de publipostage faisant l'apologie - avec une trèèèèèèèès légère critique hyper vague et non argumentée, exprimée de façon à être repoussée ironiquement - du système actuel. Ouvrir sur une thèse puis égrèner une liste d'arguments non justifiés, comme une liste qui va de soi, ne démontre rien, et ne soutient pas la thèse ; conclure par la même phrase qui sert d'exposé de thèse, c'est assener, pas démontrer ; c'est pas vraiment un exposé bien construit et convaincant. Puis, tu répètes certaines idées, dans une copie d'élève de lycée, tout cela ne passerait pas. Enseignants, nous sommes des diplômés de l'Université, nous avons appris à nous exprimer plus précisément, de façon plus organisée, plus convaincante, et/ou plus persuasive que ça. Et les collègues qui viennent d'une entreprise et d'une autre carrière savent parler à un groupe, exprimer et synthétiser leurs idées clairement.

Maintenant, pour le fond : Professeur est un métier extraordinaire, oui, valorisant, oui je le crois, je ne peux pas dire que je ne l'ai pas aimé. Oui, j'ai de merveilleux souvenirs de classes et d'élèves que j'ai aidés, qui ont réellement découvert des choses grâce à moi, oui j'ai gagné deux fois le SMIC après des années de vaches maigres d'étudiant boursier échelon maximum vivant chez sa mère divorcée et j'en ai été heureux (avant de voir que le rapport niveau de qualifications et de responsabilités/salaire est insultant), oui j'ai A-DO-RÉ mes études à la Fac, et j'ai aimé préparer des cours pour transmettre des savoirs et des techniques d'étude de textes, et des anecdotes sur les écrivains, et les vidéos d'Arte qu'aucun de mes élèves ou étudiants de BTS n'auraient eu l'initiative de regarder par eux-mêmes, j'ai été enchanté d'avoir des groupes de Latin lorsque j'étais contractuel à mes débuts, oui j'ai fais des cours merveilleux à des classes ouvertes, avides de savoir, à l'écoute et travailleuses, oui j'ai eu des élèves insupportables pour diverses raisons et j'ai été débordé par certaines classes ingérables, mais chaque matin je me levais en me disant que j'allais leur apporter quelque chose, et j'étais motivé pour y aller quand même, chaque jour confiant, oui il y a de formidables moments entre collègues, joyeux ou malheureux, mais tellement enrichissants humainement, oui des élèves à la ramasse qui me retrouvent des années après et me remercient d'avoir été exigeant j'en ai eu.

Mais là, désormais, je considère que c'est révolu.
Fini.
Terminé.
Impossible.

Quittant l'EN en claquant la porte principale, je reviens par la porte de derrière, en bossant comme AED, pare que je crois encore dans les Valeurs de l'Ecole, espérant un jour décrocher le concours de CPE, ou un autre concours administratif dans le domaine culturel ou éducatif, je ne me ferme rien ni ne me donne d'objectif immmuable.

Mais quoi qu'il en soit, mon expérience et la GRANDE SOUFFRANCE que j'ai vu s'exprimer TOUS LES JOURS DEPUIS TROIS ANS dans ma salle des Professeurs à tous les intercours par ABSOLUMENT TOUS mes collègues, c'est trop dur à supporter.

Aussi, ouvrir un fil en niant l'évidence pour se faire le thuriféraire béat - au sens religieux - et sans arguments justifiés d'un métier dans lequel il n'y voit que vocation, sacerdoce, c'est à dire un "credo quia absurdum" à rebours de l'esprit critique et analytique des enseignants, ces intellectuels, ces universitaires, oui ça choque, ça énerve, ça fait mal. Très mal.

Les profs ne râlent pas contre leur boulot, ils pleurent d'avoir mal à cause d'une organisation d'une violence inouïe qui méprise ouvertement, cyniquement, froidement, leurs aptitudes, leurs connaissances, leur expertise, leurs savoirs, leur expérience, et leur ordonne de faire le contraire de ce qu'ils voudraient faire : enseigner, aider, faire progresser, transmettre.

Tu aimes les métaphores Blue Horizon ? Tiens, en voilà une du père Hugo, c'est gratuit : les profs sont "Accroupis sous les dents d'une machine sombre / Monstre hideux qui mâche on ne sait quoi dans l'ombre" ; ou cette autre - en détournant à peine le sens du poème : "travail (...) qui tue, œuvre insensée, / La beauté sur les fronts, dans les cœurs la pensée, / Et qui ferait - c'est là son fruit le plus certain ! - / D'Apollon un bossu, de Voltaire un crétin !"

Tu comprends mieux, là ? Non, tu t'en fous.

Ce métier, dans l'absolu, est beau, évidemment, grand, évidemment, mais il décille encore mieux que la lumière divine sur le chemin de Damas. Et, hélas, l'auteur de ce fil est comme Winston à la fin du "1984" de G. Orwell : "Il aimait Big Brother".

Blue Horizon, tu crois que l'on peut être heureux en étant prof de nos jours seulement par la grâce de la vocation et de la volonté ? Au contraire : j'en viens à croire dans mon désarroi que ce sont les profs les plus dévoués qui souffrent le plus. Car ceux qui voient ce métier comme un job alimentaire peuvent se rendre imperméables aux injonctions ministérielles ; le système empêche ceux qui veulent vraiment enseigner d'enseigner correctement. Là naît la souffrance.


Dernière édition par Hugues666 le Lun 30 Nov 2020 - 9:32, édité 6 fois
avatar
nounours22
Niveau 5

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par nounours22 le Lun 30 Nov 2020 - 8:58
Pour avoir lu ce fil en cette froide matinée de fin d'automne, il en ressort qu'un certain nombre d'intervenants semblent bien aigris par leur métier, ce qui semble difficile à admettre pour des neoprofs. D'où ma question du matin , le forum neoprofs est il fréquenté par des professeurs profs néo ?
Hugues666
Hugues666
Niveau 5

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par Hugues666 le Lun 30 Nov 2020 - 9:07
@nounours22 a écrit:Pour avoir lu ce fil en cette froide matinée de fin d'automne, il en ressort qu'un certain nombre d'intervenants semblent bien aigris par leur métier, ce qui semble difficile à admettre pour des neoprofs.

nounours22 -> le taux de démission des stagiaires a plus que triplé en 6 ans : https://www.senat.fr/questions/base/2019/qSEQ190510433.html , le taux de démission des titulaires aussi... ce qui en dit long sur le métier de nos jours.

@nounours22 a écrit:D'où ma question du matin , le forum neoprofs est il fréquenté par des professeurs profs néo ?

"Néoprofs", c'est pas réservé qu'aux stagiaires, ou aux Néo-titulaires, les profs plus "anciens" sont là pour partager leur expérience, les "nouveaux" peuvent leur poser des questions, etc... enfin ça me paraît logique, non ?
Miss Messy
Miss Messy
Niveau 6

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par Miss Messy le Lun 30 Nov 2020 - 9:24
@nounours22 a écrit:Pour avoir lu ce fil en cette froide matinée de fin d'automne, il en ressort qu'un certain nombre d'intervenants semblent bien aigris par leur métier
Je ne dirais pas que nous sommes un certain nombre à être "aigris", mais "réalistes", ayant pris la bêtise et le manque de professionnalisme du "système" en pleine figure. Deux exemples :
Spoiler:
- avoir un très grave accident de voiture, non-responsable, ACCIDENT DU TRAVAIL, s'entendre dire au téléphone "oui oui nous prenons en charge QUELQUES séances chez le psychologue pour reprendre la conduite" … et devoir demander ensuite une expertise pour se faire rembourser les DEUX séances faites car les nombreux mails, rappelant que c'est sur conseil du médecin légiste, etc., ne servent à rien (n'étant pas diplômée en Lettres, je ne dois pas bien saisir le sens du mot "QUELQUES" … )
- se voir décerner un rapport d'inspection truffé d'inexactitudes, clairement punitif, où l'on devient tout à coup un enseignant nullissime, sans doute pour avoir osé une fois contredire le chef en réunion, très peu de temps avant la dite inspection …
Appelle-nous "aigris" si tu le souhaites, mais ce genre de comportement odieux tombe généralement sous le coup de la loi dans les entreprises privées, et celles qui sont honnêtes, ou craignent de se retrouver aux Prud'hommes, font en sorte de la respecter, la loi. Ce n'est franchement pas toujours le cas dans notre "grande maison".
avatar
nounours22
Niveau 5

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par nounours22 le Lun 30 Nov 2020 - 9:45
Bon moi moi aussi je l'ai été, aigri, mais j'en ai tenu compte et j'ai officialisé ma rupture conventionnelle il y a 15 jours, donc je me mêle de ce qui ne me regarde plus en fait.
Marcelle Duchamp
Marcelle Duchamp
Érudit

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par Marcelle Duchamp le Lun 30 Nov 2020 - 9:51
J’étais très idéaliste lors de mes premières années d’enseignement. Mais je me suis épuisée à force d’idéalisme: dépression sévère pendant 6 ans.
Puis je suis tombée enceinte, ai eu mon bébé et me suis heurtée au machisme et au harcèlement de mon chef de l’époque qui m’a fait perdre mes illusions.
J’ai aussi eu un accident du travail qui n’a pas été considéré a sa juste valeur. C’est vrai quoi?! Qu’est ce que c’est de peter le plancher orbital d’un prof, c’est rien, ça vaut juste un rappel à la loi aux deux pauvres choupi qui n’avaient pas 16 ans!
Et après, j’ai eu un grave problème de santé ... trop jeune pour l’Education Nationale qui depuis 2 ans ne m’aide pas.

Il y a de très beaux moments dans ce métier, des exemples j’en ai à la pelle mais quand tu as des merdes (et j’utilise exprès ce mot là!), tu les sens passer!

Aujourd’hui, je crois que le jour où je reprendrai mes classes, je ferai bien plus gaffe à me protéger car c’est un métier qui broie et use. Et pourtant, je l’adore mon travail, j’en rêvais depuis l’enfance mais il ne faut pas se bercer d’illusions.

_________________
Je m’excuse par avance des fautes d’accord, de grammaire, de syntaxe et de conjugaison que je peux laisser passer dans mes écrits. Je suis aphasique et je réapprends à écrire depuis 2 ans.
Miss Messy
Miss Messy
Niveau 6

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par Miss Messy le Lun 30 Nov 2020 - 9:51
@nounours22 a écrit:Bon moi moi aussi je l'ai été, aigri, mais j'en ai tenu compte et j'ai officialisé ma rupture conventionnelle il y a 15 jours, donc je me mêle de ce qui ne me regarde plus en fait.
Bonne continuation ! J'ai fini par me dire que je verrai aussi dans quelques semaines si je reste ou pas.
Spoiler:
Selon comment se passe ce nouveau RV de carrière notamment, et si le chef actuel est plus franc que le dernier et/ou saura ou aura envie de nous défendre.
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Neoprof expérimenté

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par Pourquoi 3,14159 le Lun 30 Nov 2020 - 9:52
Je ne suis pas rentier. Je suis travailleur pour pouvoir vivre. Il se trouve que mon travail est professeur.

Des élèves, en nombre, méprisent les professeurs.
Des parents, en nombre, méprisent les professeurs.
Des CdE, en nombre, méprisent les professeurs.
Des inspecteurs, en nombre, méprisent les professeurs.
Des syndicalistes (hors EN Razz), en nombre, méprisent les professeurs.
Des politiques, en nombre, méprisent les professeurs.
Des journaliste, en nombre, méprisent les professeurs.
Des internautes, en nombre, méprisent les professeurs.
Des êtres familiaux, en nombre, méprisent les professeurs.
Les, à toi de jouer, ______________, méprisent les professeurs.

Il y a plus de trente ans je trouvais ce travail intéressant. Aujourd'hui c'est tout juste si je le trouve "alimentaire".

Voilà mon point de vue en tant que professeur. Maintenant peut-être que c'est mieux en tant que prof...

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
Danska
Danska
Modérateur

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par Danska le Lun 30 Nov 2020 - 9:55
@nounours22 a écrit:Pour avoir lu ce fil en cette froide matinée de fin d'automne, il en ressort qu'un certain nombre d'intervenants semblent bien aigris par leur métier, ce qui semble difficile à admettre pour des neoprofs. D'où ma question du matin , le forum neoprofs est il fréquenté par des professeurs profs néo ?

Néoprofs a été conçu initialement pour des jeunes enseignants ; mais ça fait très longtemps qu'il est ouvert à tout enseignant quel que soit son âge et son expérience et de façon plus générale à toute personne liée de près ou de loin à l'EN.



A titre personnel j'apprécie encore mon métier, mais on peut aimer un métier tout en restant réaliste. Ce genre de texte bourré de paillettes et d'arc-en-ciel me sort par les yeux, c'est le degré zéro de l'argumentation, on dirait ces gens qui postent des messages dégoulinants au sujet de leur bébé qui n'est "que du bonheur" ou du mariage "qui met des étoiles dans les yeux"... Il me semble qu'un adulte normalement constitué peut admettre qu'il aime son enfant, mais que la nuit il préférerait dormir au lieu d'aller s'occuper d'un bébé qui hurle de faim, que le matin il préférerait ne pas être réveillé dès potron-minet et que parfois il est ravi que quelqu'un d'autre prenne en charge son bébé pour que lui puisse prendre un petit-déj tranquillement pour une fois. Bref, qu'il est très heureux d'avoir un enfant... mais que ce n'est pas "que du bonheur" 24h/24 et 7j/7, sorti de la pub.


Et de façon encore plus générale, je m'interroge toujours devant cet étalage dithyrambique de bons sentiments : si Blue Horizon aime ce métier à ce point, est-ce qu'elle continuerait à l'exercer comme bénévole si elle n'était plus payée ?
Ajonc35
Ajonc35
Habitué du forum

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par Ajonc35 le Lun 30 Nov 2020 - 10:03
@Hugues666 a écrit:Concernant le message d'ouverture de ce fil : beaucoup de métaphores, peu de concret, le style fait "dépliant promotionnel", c'est sans doute ce qui est reproché avant même le fond. Oui, ça énerve ce genre de publipostage faisant l'apologie - avec une trèèèèèèèès légère critique hyper vague et non argumentée, exprimée de façon à être repoussée ironiquement - du système actuel. Enseignants, nous sommes des diplômés de l'Université, nous avons appris à nous exprimer plus précisément, de façon plus organisée, plus convaincante, et/ou plus persuasive que ça.

Maintenant, pour le fond : Professeur est un métier extraordinaire, oui, valorisant, oui je le crois, je ne peux pas dire que je ne l'ai pas aimé. Oui, j'ai de merveilleux souvenirs de classes et d'élèves que j'ai aidés, qui ont réellement découvert des choses grâce à moi, oui j'ai gagné deux fois le SMIC après des années de vaches maigres d'étudiant boursier échelon maximum vivant chez sa mère divorcée et j'en ai été heureux (avant de voir que le rapport niveau de qualifications et de responsabilités/salaire est insultant), oui j'ai A-DO-RÉ mes études à la Fac, et j'ai aimé préparer des cours pour transmettre des savoirs et des techniques d'étude de textes, et des anecdotes sur les écrivains, et les vidéos d'Arte qu'aucun de mes élèves ou étudiants de BTS n'auraient eu l'initiative de regarder par eux-mêmes, j'ai été enchanté d'avoir des groupes de Latin lorsque j'étais contractuel à mes débuts, oui j'ai fais des cours merveilleux à des classes ouvertes, avides de savoir, à l'écoute et travailleuses, oui j'ai eu des élèves insupportables pour diverses raisons et j'ai été débordé par certaines classes ingérables, mais chaque matin je me levais en me disant que j'allais leur apporter quelque chose, et j'étais motivé pour y aller quand même, chaque jour confiant, oui il y a de formidables moments entre collègues, joyeux ou malheureux, mais tellement enrichissants humainement, oui des élèves à la ramasse qui me retrouvent des années après et me remercient d'avoir été exigeant j'en ai eu.

Mais là, désormais, je considère que c'est révolu.
Fini.
Terminé.
Impossible.

Quittant l'EN en claquant la porte principale, je reviens par la porte de derrière, en bossant comme AED, pare que je crois encore dans les Valeurs de l'Ecole, espérant un jour décrocher le concours de CPE, ou un autre concours administratif dans le domaine culturel ou éducatif, je ne me ferme rien ni ne me donne d'objectif immmuable.

Mais quoi qu'il en soit, mon expérience et la GRANDE SOUFFRANCE que j'ai vu s'exprimer TOUS LES JOURS DEPUIS TROIS ANS dans ma salle des Professeurs à tous les intercours par ABSOLUMENT TOUS mes collègues, c'est trop dur à supporter.

Aussi, ouvrir un fil en niant l'évidence pour se faire le thuriféraire béat - au sens religieux - et sans arguments justifiés d'un métier dans lequel il n'y voit que vocation, sacerdoce, c'est à dire un "credo quia absurdum" à rebours de l'esprit critique et analytique des enseignants, ces intellectuels, ces universitaires, oui ça choque, ça énerve, ça fait mal. Très mal.

Les profs ne râlent pas contre leur boulot, ils pleurent d'avoir mal à cause d'une organisation d'une violence inouïe qui méprise ouvertement, cyniquement, froidement, leurs aptitudes, leurs connaissances, leur expertise, leurs savoirs, leur expérience, et leur ordonne de faire le contraire de ce qu'ils voudraient faire : enseigner, aider, faire progresser, transmettre.

Tu aimes les métaphores Blue Horizon ? Tiens, en voilà une du père Hugo, c'est gratuit : les profs sont "Accroupis sous les dents d'une machine sombre / Monstre hideux qui mâche on ne sait quoi dans l'ombre" ; ou cette autre - en détournant à peine le sens du poème : "travail (...) qui tue, œuvre insensée, / La beauté sur les fronts, dans les cœurs la pensée, / Et qui ferait - c'est là son fruit le plus certain ! - / D'Apollon un bossu, de Voltaire un crétin !"

Tu comprends mieux, là ? Non, tu t'en fous.

Ce métier, dans l'absolu, est beau, évidemment, grand, évidemment, mais il décille encore mieux que la lumière divine sur le chemin de Damas. Et, hélas, l'auteur de ce fil est comme Winston à la fin du "1984" de G. Orwell : "Il aimait Big Brother".

Blue Horizon, tu crois que l'on peut être heureux en étant prof de nos jours seulement par la grâce de la vocation et de la volonté ? Au contraire : j'en viens à croire dans mon désarroi que ce sont les profs les plus dévoués qui souffrent le plus. Car ceux qui voient ce métier comme un job alimentaire peuvent se rendre imperméables aux injonctions ministérielles ; le système empêche à ceux qui veulent vraiment enseigner d'enseigner correctement. Là naît la souffrance.
Merci Hugo666. J'ai retenu de tout graissé car tout ce que tu écris est tellement vrai. Pour répondre à l'auteur du post, nous ne nous exprimons pas ici qu'en notre seul nom, mais celui de nombreux collègues avec lesquels nous travaillons depuis longtemps et ce, dans diverses disciplines. 40 ans de travail et des bonheurs dans ce métier j'en ai connu. J'ai annoncé récemment à deux classes que je prenais ma retraite et j'ai vu des élèves pleurer. Un autre m'a dit tout aussi récemment des choses très gentille. je pense à mes petits 4ème qui, très gentiment se sont souciés de ma santé ce vendredi car j'ai fait un début de malaise dans leur cours la fois précédente. Des bonheurs, comme ceux-là vont me manquer et nous en avons tous de nombreux. C'est encore cela qui me fait tenir ces derniers jours.
Mais il y a tout le reste et cela fait beaucoup. 40 ans de métier et un peu plus, j'ai tellement vu les conditions d'enseignement se dégrader et ce particulièrement depuis 10 ans, même si cette dégradation est plus ancienne ( je l'ai vue aussi avec mes enfants et j'attends avec mes petits-ajoncs et je suis inquiète). J'ai eu durant ces années des formations complémentaires à ma formation initiale qui m'ont aidée à avancer, à faire différemment mais depuis ans rien , je dois rester sur des acquis plus anciens ou m'autoformer. Ce que j'aimais bien dans les formations, c'était aussi rencontrer les collègues de la même discipline, des mêmes niveaux, confronter nos pédagogies. Depuis ans, rien, nada. Les seules formations auxquelles je pourrais prétendre ne m'intéressent pas ( ni moi, ni d'autres collègues, car si cela ne concernait que moi, je dirais qu'il y a un problème).
Parmi les injonctions, il faut évaluer. Oui , c'est normal mais quand tu as 1 heure de cours par semaine dans ton module ( oui au MAAF on parle de module) avec des élèves qui sont faibles ( car ils n'ont pas les bons outils, ne sont pas dans la bonne classe : des CAP qu'ON fait systématiquement montés en 1ère bac pro alors qu'ils n'ont pas le niveau, des seconde qui auraient dû redoubler ou auxquels On aurait du proposer des heures de soutien pour qu'ils puissent profiter de notre enseignement). Donc je n'évalue pas cette année, je donne des devoirs et je mets des notes. Autre injonction : la visio, comme si cela pouvait nous aider. Une formation sur Teams en 15 minutes prévue 3 jours avant et à laquelle je n'ai pas pu assister car j'avais une autre réunion. L'an dernier, pendant le confinement c'était un autre logiciel, peu importe, il faut être servile. Injonction encore, mettre de bonnes notes, il y a parcours sup. Mais avant parcours sup, la sélection existait aussi et l'injonction des bonnes notes n'existait pas. Il y avait un dossier et mes enfants en ont fait, l'ainé en version totalement papier et la seconde en mixte. Les deux ont travaillé pour que leurs notes soient correctes ( à la hauteur de leurs moyens). En tant qu'enseignante j'en ai rempli aussi et jamais je n'ai eu ce genre d'injonctions ni de la part de ma Direction de l'époque, ni des familles. C'était il y a longtemps.
Des injonctions comme "il faut", "vous devez" transmises via des mails, car pour le dire, il vaut mieux se cacher
Je ne parle pas ici des réductions horaires des disciplines tandis que l'AP est apparu. Le meilleur AP c'est celui que l'on attribuait aux disciplines principales et d'abord le français et les mathématiques. Aujourd'hui ces réductions pénalisent l'ensemble des disciplines et d'abord pour les familles moins favorisées et c'est mon public. Les autres compensent dans leur famille.
J'aurais pu faire comme certains, et je m'y suis aussi soumise au moins partiellement, évaluer sur des notions dont je suis sure q"ils vont les réussir, faire en sorte que ma notation permette à 90% d'avoir la moyenne ( j'ai vu des collègues, varier dans leur notation entre le devoir et la correction et parfois annulé une question que les élèves n'ont pas réussi). Aujourd'hui de plus en plus de collègues notent sur 22, 23 finalement comme pour les examens, ils ne font pas moins bien et moi aussi je le fais.... Pour avoir la paix. La paix sociale, comme on dit. Un pansement sur une jambe de bois.
Je suis triste de ce système. M Ajonc me demande de me détacher et bien même à la fin, je n'y arrive pas.
Tous ces métiers, qui au contact du public, (pas ceux qui sont là-haut) sont tellement dévalorisés par leur employeur, l'Etat : infirmier, aide-soignant, pompier,.... tellement merveilleux qu'ils peinent à recruter.
Tu sais Blue Horizon, j'ai aussi des neveux dans le métier et même le plus passionné, un prof de collège, collège non REP mais limite, aime son métier, mais après 15 ans de métier, il déchante aussi. Il constate avec amertume la dégradation de ses conditions de travail et l'excès d'injonctions inutiles qui, tout en faisant du mal à l'enseignant qu'il est, elles ne font pas du bien aux élèves dont il a la charge ( exemple: suppression des SEGPA dans son collège). Un autre, en lycée de centre-ville, voit déjà les dégâts de la récente réforme.
Sphinx
Sphinx
Enchanteur

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par Sphinx le Lun 30 Nov 2020 - 10:30
Je suis très admirative que quelqu'un qui écrit avec une syntaxe et une argumentation aussi bancales soit capable de tirer de 3e faibles des sonnets dans les règles de l'art comprenant dix figures de style différentes (quel intérêt on se demande, mais ça doit être la performance qui compte) au bout de seulement 3h de travail. (Sinon les élèves qui réclament des heures sup, j'ai eu aussi. Je ne me fais pas d'illusion, c'est juste plus alléchant de gratter du temps supplémentaire pour le devoir noté que d'aller s'entasser en perm obligatoire quand on est demi-pensionnaire et collégien donc interdit de sortie - bizarrement, ils ne réclament jamais de rester de 4 à 5... Ah bon, ce n'est pas à cause de mes immenses qualités pédagogiques ? Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 346737548)

On a quand même le droit de trouver que c'est un très beau métier mais qu'il s'exerce dans des conditions de plus en plus déplorables, ou être nuancé est devenu synonyme d'aigri (probablement en même temps que sacerdoce a cessé de contenir sacerdos) et on ne m'a pas prévenue ?

Non parce que moi aussi j'ai été dans un collège sympa, j'ai eu des élèves tout le temps le doigt levé, j'en ai eu d'autres qui ne comprenaient rien mais quand ils comprenaient quelque chose c'était le moment magique de la semaine. De là à rédiger un pavé pour expliquer que le mépris, les injonctions paradoxales, le salaire de misère et la charge de travail qui s'alourdit de plus en plus, ben, au fond, ce n'est pas si grave, coeur coeur licorne à paillettes, et qu'on oublie tout quand on voit l'amour du savoir scintiller dans les zyeux des zenfants, il y a un saut dans l'indécence que je me garderais bien de faire.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Livre11
Ajonc35
Ajonc35
Habitué du forum

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par Ajonc35 le Lun 30 Nov 2020 - 10:50
Ah j'avais oublié l'augmentation de la charge de travail! J'y ajoute la technologie ( je n'oublie pas que les traitements de texte auraient dû améliorer l'orthographe, mais c'était il y a longtemps) qui va tout résoudre. Enfin tout le monde ne le pense pas.

Un article de Marianne par Frédéric Dufoing, professeur de philosophie en Belgique : https://www.marianne.net/agora/humeurs/professeurs-nous-sommes-en-train-de-devenir-ces-ouvriers-dusine-qui-vivent-au-rythme-de-leur-machine
Je ne savais quel morceau choisir car je trouve l'article intéressant :

"Cette technique qui s'impose à la fois aux pédagogies des disciplines (la stratégie) et aux didactiques des profs (la tactique) comporte deux volets : un aspect proprement technologique – l'informatisation des cours et une littératie orientée vers les écrans – et un aspect de standardisation administrative qui passe par les évaluations, à la fois des élèves et du travail des profs. Car depuis trente ans, l'enseignement se fond lentement et sûrement dans un moule technocratique qui standardise, uniformise le savoir et, plus que jamais, le traitement cognitif de ce savoir par les élèves, en standardisant et uniformisant la manière dont les profs le font construire.
Pour le dire plus simplement : nous, professeurs, sommes en train de perdre complètement le contrôle et la réflexion sur notre propre travail, notre liberté académique : nous ne sommes désormais plus libres de le réajuster ou de l'élaborer de manière créative, ou encore spontanée. Nous devons penser l'apprentissage en fonction des évaluations, de la mesure des résultats des élèves, des écoles, et donc des profs, et de ce que permet le système informatique au travers duquel nous sommes obligés de passer."
(NB:j'espère que j'ai respecté les procédures!)


Dernière édition par Poupoutch le Lun 30 Nov 2020 - 11:41, édité 1 fois (Raison : Balises de citation ajoutées)
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par Balthazaard le Lun 30 Nov 2020 - 11:33
@Clecle78 a écrit:Je pense que Blue Horizon voulait dire que ce sujet est le premier qu'elle a initié. Ne versons pas dans le complotisme tout de même.

Si quelqu'un avait dit que Avenir-Lycéen était un pseudo syndicat téléguidé par le ministère dans le but de torpiller l'opposition à la réforme du Lycée, ne l'aurait-on pas traité de complotiste?

On recommence peut-être d'une manière que l'on voudrait plus subtile, mais la méconnaissance et le mépris de la base est telle que la brosse à reluire accroche un peu trop et raye le cuir...

Je retiens surtout que certains jugent le salaire de début suffisant, juste au moment des négociations sur la "revalorisation"....vous oseriez encore râler avec bonne conscience après cela?
Poupoutch
Poupoutch
Modérateur

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par Poupoutch le Lun 30 Nov 2020 - 11:46
@Sphinx a écrit:
On a quand même le droit de trouver que c'est un très beau métier mais qu'il s'exerce dans des conditions de plus en plus déplorables, ou être nuancé est devenu synonyme d'aigri (probablement en même temps que sacerdoce a cessé de contenir sacerdos) et on ne m'a pas prévenue ?

Non parce que moi aussi j'ai été dans un collège sympa, j'ai eu des élèves tout le temps le doigt levé, j'en ai eu d'autres qui ne comprenaient rien mais quand ils comprenaient quelque chose c'était le moment magique de la semaine. De là à rédiger un pavé pour expliquer que le mépris, les injonctions paradoxales, le salaire de misère et la charge de travail qui s'alourdit de plus en plus, ben, au fond, ce n'est pas si grave, coeur coeur licorne à paillettes, et qu'on oublie tout quand on voit l'amour du savoir scintiller dans les zyeux des zenfants, il y a un saut dans l'indécence que je me garderais bien de faire.
veneration

@Ajonc35 a écrit:
(NB:j'espère que j'ai respecté les procédures!)
J'ai ajouté des balises de citation pour mieux identifier la citation, mais pas de souci, Ajonc !

@Balthazaard a écrit:
@Clecle78 a écrit:Je pense que Blue Horizon voulait dire que ce sujet est le premier qu'elle a initié. Ne versons pas dans le complotisme tout de même.

Si quelqu'un avait dit que Avenir-Lycéen était un pseudo syndicat téléguidé par le ministère dans le but de torpiller l'opposition à la réforme du Lycée, ne l'aurait-on pas traité de complotiste?

On recommence peut-être d'une manière que l'on voudrait plus subtile, mais la méconnaissance et le mépris de la base est telle que la brosse à reluire accroche un peu trop et raye le cuir...

Je retiens surtout que certains jugent le salaire de début suffisant, juste au moment des négociations sur la "revalorisation"....vous oseriez encore râler avec bonne conscience après cela?
Je crois malheureusement qu'il existe des collègues qui pensent réellement ces choses sans être téléguidés par le ministère... Et qui croient sincèrement qu'on n'a aucune légitimité à se plaindre ou à revendiquer.
A titre personnel, j'aime mon métier, et je revendique justement parce que je l'aime et que je l'aimerais encore mieux si j'étais mieux considérée (voire, parce que j'aimerais ne pas avoir à cesser de l'aimer)... Mais ça, c'est parfois dur à entendre pour certains collègues.

_________________
Lapin Émérite, celle qui Nage en Lisant ou Inversement, Dompteuse du fauve affamé et matutinal.

"Du bist umzingelt von Idioten
Lebendigen Toten
Sie riechen schon ganz schlecht
Du bist umgeben von Schwachmaten
Sie wissen nichts wie raten
Und haben trotzdem Recht ..."
Danska
Danska
Modérateur

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par Danska le Lun 30 Nov 2020 - 11:53
Sans compter les collègues venant du privé ou d'un autre ministère (mais c'est plus rare) qui ont été malmenés dans leur vie professionnelle et sont donc bien contents d'arriver dans l'EN où c'est toujours mieux qu'avant. Sauf qu'en prenant un peu de recul le raisonnement tient difficilement la route : ce n'est pas parce que leur précédent travail était affreux que l'EN est forcément un paradis irréprochable.

Ou alors on retombe sur le bon vieil argument "oui mais il y a plus malheureux que nous", auquel cas on pourra leur répondre qu'ils ont eu tort de se plaindre de leur ancien boulot : après tout, ils avaient un boulot et vivaient pas trop mal, alors que tant de malheureux meurent de faim, sont lapidés pour leurs croyances ou envoyés au combat dans des pays en guerre !
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par Lefteris le Lun 30 Nov 2020 - 11:57
@Danska a écrit: "qui met des étoiles dans les yeux"...
Précisément, ce sont ces étoiles dans les yeux d'élèves de nenfants avides d'apprendre,portés par la soif de connaissance, et pour cette raison admiratifs et respectueux de leurs professeurs, qui me fait adorer ce métier.
La récompense de la lumière dans les yeux de ces jeunes êtres curieux, altruistes, décentrés d'eux-mêmes et ouverts sur l'extérieur fait oublier toutes les avanies décrites par Pourquoi 3,14159. coeurs

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
voyageur
voyageur
Niveau 1

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par voyageur le Lun 30 Nov 2020 - 12:13
Effectivement, il faut considérer ce métier comme "alimentaire", sinon on devient "fou", il y a une réelle contradiction entre ses "idéaux" et la réalité du terrain, même si parfois on tombe sur des classes avec des élèves intéressés et intéressants.

Il faut être pragmatique, et se dire que puisque l'Etat fait semblant de nous payer, il faut faire semblant de travailler, sinon le métier devient un "enfer".
Des collègues (surtout femmes) "aux étoiles dans les yeux", j'en ai déjà croisé, elles pensent pouvoir refaire le monde à elle toute seule https://2img.net/u/1714/62/02/30/smiles/4105177660.gif
Leur conjoint gagne en général trois fois plus qu'elle (mais elles refusent souvent d'admettre que ça aide)

Quel que soit son métier, il arrive toujours un moment où la lassitude arrive (et d'autant plus vite que cette ***** de hiérarchie ne te soutient pas)

Bon courage à toutes et tous !
Clecle78
Clecle78
Expert

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par Clecle78 le Lun 30 Nov 2020 - 12:19
J'ai eu une collègue comme ça qui passait son temps à nous raconter comme ses élèves l'adoraient. Bon, elle a fini en dépression et s'est reconvertie en arthérapeute. Elle explique donc à des gens comme nous comment conserver des étoiles dans les yeux...
Poupoutch
Poupoutch
Modérateur

Prof : le plus beau métier du monde - Page 4 Empty Re: Prof : le plus beau métier du monde

par Poupoutch le Lun 30 Nov 2020 - 12:20
@voyageur a écrit:Effectivement, il faut considérer ce métier comme "alimentaire", sinon on devient "fou", il y a une réelle contradiction entre ses "idéaux" et la réalité du terrain, même si parfois on tombe sur des classes avec des élèves intéressés et intéressants.

Il faut être pragmatique, et se dire que puisque l'Etat fait semblant de nous payer, il faut faire semblant de travailler, sinon le métier devient un "enfer".
Des collègues (surtout femmes) "aux étoiles dans les yeux", j'en ai déjà croisé, elles pensent pouvoir refaire le monde à elle toute seule https://2img.net/u/1714/62/02/30/smiles/4105177660.gif
Leur conjoint gagne en général trois fois plus qu'elle (mais elles refusent souvent d'admettre que ça aide)

Quel que soit son métier, il arrive toujours un moment où la lassitude arrive (et d'autant plus vite que cette ***** de hiérarchie ne te soutient pas)

Bon courage à toutes et tous !
Moi ce qui me met des étoiles dans les yeux, en tant que prof, c'est qu'on travaille avec des gens posés et modérés, loin des jugements sexistes à l'emporte-pièce, et ça, c'est un bonheur quotidien que je n'ai jamais trouvé nulle part ailleurs et qui fait que j'accepterais bien volontiers de renoncer à mon salaire...
Spoiler:
Mais ça, c'est sans doute parce que je suis une femme, que mon mari gagne donc forcément trois fois mon salaire et que je sauve le monde à moi toute seule...

_________________
Lapin Émérite, celle qui Nage en Lisant ou Inversement, Dompteuse du fauve affamé et matutinal.

"Du bist umzingelt von Idioten
Lebendigen Toten
Sie riechen schon ganz schlecht
Du bist umgeben von Schwachmaten
Sie wissen nichts wie raten
Und haben trotzdem Recht ..."
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum