Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ajonc35
Fidèle du forum

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par Ajonc35 Sam 30 Jan 2021 - 20:22
@Ponocrates a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:Je viens d’apprendre la suppression de mon poste, je ne peux pas trop en parler plus car c’est compliqué et que je ne veux pas mettre en danger mon anonymat mais voilà. Super.
Je suis vraiment désolée... fleurs2
Ma vision de prof de lep. Entre ce qui est utile ( tout de suite), ce qui est fun, ce qui dans le vent, .... le latin n'a plus sa place. A qui le tour ensuite? Mon cde adjoint vantait il y a quelques années, le fait que dans les écoles pro en Allemagne ( je ne sais plus leur nom), il n'y avait plus que des disciplines professionnelles auxquelles on ajoutait l'allemand et les maths au service de. Il trouvait ça super! Je crains, à terme que d'autres disciplines disparaissent ou au mieux seront en option donc vouées à disparaître.
Je pense aussi que le latin sera encore servi dans les collèges et lycées de centre-ville ( style préfecture), les autres.....
Bon courage.
A rebours
A rebours
Neoprof expérimenté

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par A rebours Sam 30 Jan 2021 - 20:29
Mais que vont-ils faire de nous ? Certains cde, comme le mien, ne veulent même plus nous donner des classes de français...
EdithW
EdithW
Neoprof expérimenté

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par EdithW Sam 30 Jan 2021 - 20:47
@Lédissé a écrit:Je me reconnais dans les propos d'AsarteLilith. Oui, je travaille ; je crois aussi que je pourrais travailler plus, faire mieux, innover (si si) davantage. Je change des choses chaque année, mais une bonne part du travail en classe revient à de la grammaire et des exercices d'entraînement, je ne fais sans doute pas assez de civilisation, ou pas de manière assez vivante... Bref, comme AL, quand je vois les documents (que ce soit en langue ou en civi) que certains produisent, je me sens bien nulle. Mais j'ai aussi conscience que j'étais plus active et motivée quand j'avais 8 heures pour lesquelles je n'avais pas (trop) à me battre chaque année, et l'impression de pouvoir avancer, sans compter le contexte très pesant de mon établissement (voir ci-dessous). Ce n'est cependant pas une excuse, je sais que c'est surtout dû à mon manque d'organisation - et sans doute à un manque de ce je-ne-sais-quoi qui fait un bon enseignant, puisque le nombre de "recrutés" en 5e baisse sans autre raison identifiable.
@EdithW a écrit:Le collège de mes filles a choisi de mettre une heure en 6è, donc TOUS les élèves (4 classes), auront une heure de latin/initiation en 6è (fait par la LC), une semaine sur deux sur un semestre. C'était déjà le cas en 5è, je trouve que c'est pas mal... ensuite, 2h semaine en option en 4è et 3è. Le problème sera la concurrence avec la LR (qui "pompe" 13h de la marge, dixit les profs de LV et de latin), sport et option LLCE, tout n'est pas compatible, on ne peut en suivre que 2 et on s'engage jusqu'à la fin du collège... et il n'y a plus de latin depuis très longtemps au lycée voisin.
Spoiler:
Il y a deux ans, le pro du lycée nous a dit en CA qu'il y avait 40 élèves en option latin EN TOUT au lycée sur toute l'académie  Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 1665347707  j'espère qu'il exagérait mais au vu des spé LCA ouvertes, on peut se demander s'il n'avait pas raison
Un collège privé, j'imagine... Sans même prendre en compte la DHG, cet ajout tyrannique de 30 minutes de cours par semaine serait inenvisageable dans le public (depuis la réforme en tout cas : plafonnement des heures, mon amour).


Non, c’est un collège public tout à fait banal, ni rep, ni favorisé, pas privé!


Dernière édition par EdithW le Dim 31 Jan 2021 - 8:33, édité 1 fois
musa
musa
Fidèle du forum

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par musa Sam 30 Jan 2021 - 20:47
Bon courage Lédissé et FoP. Je me retrouve dans vos deux témoignages: ambiance pourrie dans l'équipe chez moi aussi et menace de suppression de poste. J'explore les possibles pour quitter le navire. Entre autres choses, j'ai eu cette semaine un entretien avec un chef d'établissement du privé. Je ne sais pas si ça va aboutir parce que je ne suis pas sûre de savoir ce que je veux mais ça m'a fait du bien d'entendre que ma candidature les intéressait et d'être traitée avec un certain respect alors que je me sens de plus en plus traitée comme une m... dans mon établissement.
Sphinx
Sphinx
Enchanteur

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par Sphinx Sam 30 Jan 2021 - 22:27
Fires, Lédissé fleurs2

Une des raisons qui fait que je tente de m'en aller moi aussi (j'espère ne pas revenir de dispo). Je me voyais bien sur trois établissements dans moins de cinq ans...

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Livre11
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par trompettemarine Dim 31 Jan 2021 - 7:14
Fires, je suis écœurée et désolée à la fois.
Aphrodissia
Aphrodissia
Vénérable

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par Aphrodissia Dim 31 Jan 2021 - 7:37
Fires of Pompeii, Lédissé, je suis bien désolée de ce qui vous arrive.

_________________
Hominis mens discendo alitur et cogitando.
Lédissé
Lédissé
Empereur

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par Lédissé Dim 31 Jan 2021 - 8:00
Fires, je suis désolée de lire ces nouvelles No C'est désespérant.

@A Rebours, c'est scandaleux. Il n'en a pas le droit, le français fait partie de nos qualifications. (Bien sûr, depuis la séparation des deux concours, le ver est dans le fruit.) As-tu contacté un syndicat ? Enfin, tu as d'autres préoccupations en ce moment fleurs2

Bon courage à toutes les deux.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer...Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Vieille etc._  Smile
Derborence
Derborence
Modérateur

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par Derborence Dim 31 Jan 2021 - 8:11
Fires, Lédissé, je suis désolée de ce qui vous arrive.

Ici, ce n'est guère plus réjouissant. Je fais intervenir mon syndicat.


Dernière édition par Derborence le Dim 31 Jan 2021 - 8:12, édité 1 fois (Raison : Saleté de correcteur.)

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne." Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence
Lédissé
Lédissé
Empereur

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par Lédissé Dim 31 Jan 2021 - 8:43
@EdithW a écrit:
@Lédissé a écrit:
@EdithW a écrit:Le collège de mes filles a choisi de mettre une heure en 6è, donc TOUS les élèves (4 classes), auront une heure de latin/initiation en 6è (fait par la LC), une semaine sur deux sur un semestre. C'était déjà le cas en 5è, je trouve que c'est pas mal... ensuite, 2h semaine en option en 4è et 3è. [...]
Un collège privé, j'imagine... Sans même prendre en compte la DHG, cet ajout tyrannique de 30 minutes de cours par semaine serait inenvisageable dans le public (depuis la réforme en tout cas : plafonnement des heures, mon amour).
Non, c’est un collège public tout à fait banal, ni rep, ni favorisé, pas privé!
Alors je ne comprends pas comment c'est possible ! À moins que le proviseur ne prenne sur les heures de français (comme la réforme en prévoyait la possibilité pour les fameux EPI), mais alors, est-ce l'enseignant de français qui assure l'initiation au latin ? (Le contraire serait illégal : une classe de 6e, c'est au minimum 4,5 heures-prof, je vois mal une VS indiquant 4h sur le service de Machin et 0,5h sur le service de Truc-l'enseignant-de-LC-qui-assure-l'initiation.) Et l'équipe de lettres est-elle unanime sur ce sacrifice d'heures ? (Tu as les informations côté parent et non côté enseignant, donc j'imagine que tu ne pourras pas répondre, mais la situation est très étrange.)

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer...Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Vieille etc._  Smile
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par Fires of Pompeii Dim 31 Jan 2021 - 9:12
Je fais aussi intervenir mon syndicat car la décision de supprimer le poste sort de n’importe où (peux pas entrer dans le détail même si je brûle de vous raconter).

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
Clecle78
Clecle78
Grand sage

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par Clecle78 Dim 31 Jan 2021 - 10:00
J'espère que que tu auras gain de cause Fires of Pompei.
Kilmeny
Kilmeny
Guide spirituel

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par Kilmeny Dim 31 Jan 2021 - 10:03
@Fires of Pompeii a écrit:Je fais aussi intervenir mon syndicat car la décision de supprimer le poste sort de n’importe où (peux pas entrer dans le détail même si je brûle de vous raconter).
C'est ignoble. Tu peux peut-être nous le dire en MP ?

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
Hypermnestre
Hypermnestre
Érudit

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par Hypermnestre Dim 31 Jan 2021 - 10:20
Fires et tous les autres, je suis désolée pour vous... J'enrage de la situation, j'enrage de ne pouvoir faire que compatir...
Défendons-nous autant que nous pouvons, montrons que le cadavre remue encore !
EdithW
EdithW
Neoprof expérimenté

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par EdithW Dim 31 Jan 2021 - 10:27
@Lédissé a écrit:
@EdithW a écrit:
@Lédissé a écrit:
@EdithW a écrit:Le collège de mes filles a choisi de mettre une heure en 6è, donc TOUS les élèves (4 classes), auront une heure de latin/initiation en 6è (fait par la LC), une semaine sur deux sur un semestre. C'était déjà le cas en 5è, je trouve que c'est pas mal... ensuite, 2h semaine en option en 4è et 3è. [...]
Un collège privé, j'imagine... Sans même prendre en compte la DHG, cet ajout tyrannique de 30 minutes de cours par semaine serait inenvisageable dans le public (depuis la réforme en tout cas : plafonnement des heures, mon amour).
Non, c’est un collège public tout à fait banal, ni rep, ni favorisé, pas privé!
Alors je ne comprends pas comment c'est possible ! À moins que le proviseur ne prenne sur les heures de français (comme la réforme en prévoyait la possibilité pour les fameux EPI), mais alors, est-ce l'enseignant de français qui assure l'initiation au latin ? (Le contraire serait illégal : une classe de 6e, c'est au minimum 4,5 heures-prof, je vois mal une VS indiquant 4h sur le service de Machin et 0,5h sur le service de Truc-l'enseignant-de-LC-qui-assure-l'initiation.) Et l'équipe de lettres est-elle unanime sur ce sacrifice d'heures ? (Tu as les informations côté parent et non côté enseignant, donc j'imagine que tu ne pourras pas répondre, mais la situation est très étrange.)

J'ai les deux sons de cloche (conjoint prof dans l'établissement) et cette heure figure bien sur la DHG dans le tableau "prof" (en face de AP-6è, même colonne que AP/EPI pour les autres classes, donc c'est considéré plus ou moins comme un EPI d'initiation probablement), l'enseignant est aussi le prof de latin (certifié LC) qui assure 2/3 de son service en français et 1/3 en latin, ça lui fait 6h de latin sur le collège. Il n'y a eu aucun remous au CA (ni aux réunions péda avant d'ailleurs) sur cette heure, qui est considérée comme un plus pour tous les élèves. Les 6è ont bien leurs 4h/classe + 0,5 d'AP + 0,25 de "latin" (1h quinzaine la moitié de l'année) qui figure sur la ligne du prof, mais pas des élèves (jeu d'écriture pour ne pas se faire répérer???). J'aurais bien posé une question en CA mais ça ne semblait pas pertinent à ce moment-là.
Spoiler:
C'est très compliqué dans ce collège, il y a un BMP de + de 30 h en français que le rectorat refuse de transformer en chaire parce que, éventuellement, dans un an ou deux, il y aura un très léger fléchissement des effectifs et donc qu'il faut pouvoir baisser la DHG et fermer une classe sans que ça soit trop compliqué à gérer. Casse-tête pour le CDE qui n'arrive pas à écluser ses HSA imposées faute de profs en temps plein, il a 20% de sa DHG en BMP... Je ne comprends pas encore toutes les subtilités mais ça me semble représenter la quadrature du cercle cette histoire de DHG.

Edit : cette heure de 6è est indiquée en HS, donc ça fait une HSA de moins à rendre (le CDE a dû gratter partout où il pouvait). ça tombe bien cette fois-ci pour le latin, et ça "anticipe" sur la fameuse nouvelle heure d'option en 6è...
Sphinx
Sphinx
Enchanteur

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par Sphinx Dim 31 Jan 2021 - 10:33
@Lédissé a écrit:
Alors je ne comprends pas comment c'est possible ! À moins que le proviseur ne prenne sur les heures de français (comme la réforme en prévoyait la possibilité pour les fameux EPI), mais alors, est-ce l'enseignant de français qui assure l'initiation au latin ? (Le contraire serait illégal : une classe de 6e, c'est au minimum 4,5 heures-prof, je vois mal une VS indiquant 4h sur le service de Machin et 0,5h sur le service de Truc-l'enseignant-de-LC-qui-assure-l'initiation.) Et l'équipe de lettres est-elle unanime sur ce sacrifice d'heures ? (Tu as les informations côté parent et non côté enseignant, donc j'imagine que tu ne pourras pas répondre, mais la situation est très étrange.)

S'ils n'ont que 2h en 4e et 3e et 1h d'initiation en 5e (si j'ai bien compris), il reste des heures de marge pour atteindre le max de 7h en latin. Ce qui va au-delà des textes c'est de rajouter 0,5h d'initiation au maximum horaire de 26h élève en 6e puisqu'il n'est pas prévu d'avoir des options sur ce niveau, et que d'ailleurs ce n'est pas une option mais obligatoire, mais tu peux le faire passer au titre de l'expérimentation pédagogique. Si le reste de l'équipe est d'accord avec cette utilisation de la marge car c'est le plus souvent là que ça coince... C'est juste une affaire de négociations avec le rectorat - l'invocation de l'expérimentation pédagogique peut faire passer un certain nombre de trucs.

EdithW, en revanche l'histoire de l'EPI n'explique pas tout car les EPI sont censés être pris sur des heures de cours.

Spoiler:
J'ajoute que je me suis déjà retrouvée en audience à la DSDEN où j'argumentais contre des trucs illégaux - en l'occurrence pause de midi raccourcie pour certaines classes et certains profs - et où on m'a bien fait comprendre que oui, hein, mais bon, les textes, des fois, pfff.En présence d'un délégué syndical.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Livre11
Provence
Provence
Bon génie

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par Provence Dim 31 Jan 2021 - 10:44
L’horaire de français en 6e n’est pas de quatre heures mais de quatre heures trente.
Lédissé
Lédissé
Empereur

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par Lédissé Dim 31 Jan 2021 - 10:48
Edith, la situation semble drôlement compliquée, pour ne pas dire ubuesque...
Sphinx, oui, c'est le plafond de 26h qui me semblait poser problème ; je ne pensais plus à l'étiquette "expérimentation pédagogique".
Ton spoiler est hallucinant autant que déprimant.
Provence : Oui mais EdithW mentionne 0,5h d'AP (j'imagine en groupe, mais cela peut aussi n'être qu'une étiquette, comme depuis la réforme il faut "caser" des heures officiellement d'AP même si cela ne correspond à aucun moyen supplémentaire et qu'on n'y fait rien de particulier par rapport aux autres heures, mais ça fait joli) en plus des 4h (j'imagine en classe entière). L'AP est pris sur les 4,5h. La situation est similaire chez nous sur ce point.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer...Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Vieille etc._  Smile
EdithW
EdithW
Neoprof expérimenté

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par EdithW Dim 31 Jan 2021 - 10:52
4h plus l'AP, non? C'est ce que font mon conjoint et ses collègues en 6è, 4h de cours et 1h d'AP en demi-groupe... Ou alors, j'ai tout faux?  Il y aura cette "option/EPI/initiation" en plus, qui sera positionnée en heure d'étude/permanence pour ceux qui ne la suivent pas, il me semble (ma fille de 5è est dans cette configuration, elle commence l'initiation obligatoire au latin, une semaine sur deux, depuis quelques jours et jusqu'à la fin de l'année, elle avait permanence à cette heure-là depuis septembre). Si personne ne râle (les parents pourraient trouver que c'est du temps d'étude en moins pour leurs gosses, j'en connais qui en sont capables!) et que le rectorat ne tique pas...

C'est un collège avec ULIS, FLE, plein de BMP, etc, spécialement compliqué probablement, donc le rectorat doit laisser couler.
Austrucheerrante
Austrucheerrante
Niveau 9

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par Austrucheerrante Dim 31 Jan 2021 - 10:54
Je compatis, FoP et Lédissé. Histoire de rajouter à la déchéance de la matière, c'est mon poste qui est supprimé l'an prochain. Il se trouve que ça m'arrange a priori pour des raisons de mutations, et que ça ne fait pas disparaître le latin du collège (je n'en dis pas plus pour des raisons d'anonymat), mais cela est bien dans l'air du temps.

_________________
Spoiler:
"- Alors ? Pourquoi que tu veux l'être, institutrice ?
- Pour faire *** les mômes, répondit Zazie.  Ceux qu'auront mon âge dans dix ans, dans vingt ans, dans cinquante ans, dans cent ans, dans mille ans, toujours des gosses à emmerder.
- Eh bien, dit Gabriel.
- Je serai vache comme tout avec elles. Je leur ferai lécher le parquet. Je leur ferai manger l'éponge du tableau noir. Je leur enfoncerai des compas dans le derrière. Je leur botterai les fesses. Parce que je porterai des bottes. En hiver. Hautes comme ça (geste). Avec de grands éperons pour leur larder la chair du derche.
- Tu sais, dit Gabriel avec calme, d'après ce que disent les journaux, c'est pas du tout dans ce sens-là que s'oriente l'éducation moderne. C'est même tout le contraire. On va vers la douceur, la compréhension, la gentillesse."
Provence
Provence
Bon génie

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par Provence Dim 31 Jan 2021 - 11:29
Les horaires officiels :
https://www.education.gouv.fr/college-2016-l-organisation-des-enseignements-au-college-au-bulletin-officiel-8318
avatar
Mina
Niveau 10

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par Mina Dim 31 Jan 2021 - 11:37
En vous lisant, je me dis que ce n'est plus qu'une question de quelques années avant que la plupart de nos postes ferment. C'est à la fois triste, et me met très en colère face à l'hypocrisie du ministre qui prétend nous soutenir, favoriser les langues anciennes, et qui pérore dans la presse concernant son attachement aux langues anciennes. FoP, quand tu dis que ton poste ferme, ça veut dire que tu ne restes plus sur ton poste, ne serait-ce que pour faire du français? Tu es la dernière arrivée? En MP si tu le souhaites. Sans vouloir faire de la "pub" pour tel ou tel syndicat, je sais qu'au SNALC quelqu'un s'occupe spécifiquement des LC. Bon courage à nous tous, entre les horaires qui se réduisent comme peau de chagrin, les suppressions de poste, et tout le reste, l'ambiance n'est vraiment pas à la fête en ce début d'année.
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par Fires of Pompeii Dim 31 Jan 2021 - 11:42
Mina, je suis au SNALC aussi Smile

Oui, cela voudrait dire que je partirais.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Mina
Niveau 10

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par Mina Dim 31 Jan 2021 - 11:48
Ah! Du coup je viens de t'envoyer un MP avec un contact, c'est sans doute inutile! Vos situations paraissent tellement injustes. Entre A Rebours que l'on oblige à aller sur plusieurs établissements, ta situation et d'autres, c'est vraiment inhumain. A la limite, qu'on supprime le latin, soit, mais qu'on garde les enseignants sur place! C'est révoltant.
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par Lefteris Dim 31 Jan 2021 - 11:57
Tout est  organisé pour la fermeture du latin à terme. Et par effets en cascade, le nombre de  professeurs de LC va se réduire encore. Nous sommes étranglés part les DHG, et ce n'est plus qu'une question de temps. J'ai appris que l'hypothèse avait été émise lors du dernier conseil pédagogique (je n'y étais pas) alors que 6 heures figuraient initialement sur le projet de répartition. Des postes sont en danger avec CDS, des dédoublements sautent, et les  matières qui les gardent ne veulent pas perdre, l'allemand LV 2 disparaît.... donc si ce n'est pas cette année, ça sera l'an prochain. Je vois comment  ça va s'organiser : on fermera l'entrée en 4e (trois heures "gagnées") on laissera les 3e terminer, et l'année suivante on regagne trois heures sur la prochaine baisse qui fera sauter je ne sais quoi. Comme je refuse de me chamailler comme un épicier, je laisse tomber. De toute manière aucune classe de latin au-delà de 20 (donc pas rentable), certains élèves qui refusent absolument de travailler dès qu'on aborde la grammaire, des "abandons" dès novembre, des jérémiades parce que les cours sont tardifs ou trop tôt, qu'il y a des trous. Je me demande même si je ne vais pas proposer moi-même la fermeture avant l'agonie, plutôt que sauver les débris de l'épave.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
marjolie.june
marjolie.june
Expert spécialisé

Réflexions diverses sur l'enseignement du latin - Page 9 Empty Re: Réflexions diverses sur l'enseignement du latin

par marjolie.june Ven 5 Fév 2021 - 8:44
Je devrais avoir un peu honte de me plaindre après tout ce que j'ai lu récemment sur ce topic, mais pour ma part, bien que mon poste ne soit pas menacé et que je travaille a priori dans des conditions privilégiées (collège de centre-ville, 2 groupes de latin par niveau archi-pleins), je DETESTE l'établissement dans lequel je suis affectée, bien que je n'y sois arrivée qu'en septembre. Je pourrais détailler, mais je fais attention à mon anonymat.

Est-ce que quelqu'un pourrait me renseigner sur les conditions de recrutement et de détachement dans le privé en Île-de-France (en lycée), sachant que je suis agrégée ? C'est une piste que je songe de plus en plus à explorer.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum