Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Mitcindy
Mitcindy
Niveau 2

spécialités mathématiques Empty spécialités mathématiques

par Mitcindy Ven 11 Déc - 7:31
Bonjour,

J'aurais une question aux professeurs de mathématiques.
A combien évaluez-vous le travail personnel dans la spécialité mathématiques ?

En classe de Première ? En Terminale ?

Et en mathématiques expertes (option) de Terminale ?

Je sais que la somme de travail dépend un peu des élèves mais est-ce possible de donner une moyenne ?

J'ai un fils qui veut choisir ces matières  à partir de l'année prochaine. Il envisage de faire maths sup/maths spé.

Il adore les maths (c'est une passion) et pour l'instant, il excelle dans la matière (20/20 de moyenne en troisième et 19,5/20 actuellement en seconde).

J'ai cependant une inquiétude quand je lis ce qui est dit pour les maths nouvelle réforme.
On a l'impression que le programme est difficilement tenable et que même les meilleurs vont avoir du mal...
Faut-il se préparer à l'avance même quand on a de grandes facilités en maths (je sais aussi qu'à un moment, être doué ne suffit plus).

Merci
avatar
chmarmottine
Grand Maître

spécialités mathématiques Empty Re: spécialités mathématiques

par chmarmottine Ven 11 Déc - 7:39
Bonjour,
Difficile d'évaluer la quantité de travail nécessaire.
Il ne me semble pas que les bons élèves aient besoin de plus travailler qu'avant.
Ma fille en Tale avec spé + maths expertes s'en sort très bien sans exploser sa quantité de travail.

Hélips
Hélips
Prophète

spécialités mathématiques Empty Re: spécialités mathématiques

par Hélips Ven 11 Déc - 7:43
C'est que je dirais aussi. La spé math est un massacre pour les élèves moyens qui auraient été très bien avec des maths ES. Les élèves qui sortent de seconde avec un niveau solide, ma foi, j'ai l'impression vu du bureau du prof qu'ils font leur vie comme ils l'auraient fait en S.

_________________
Un jour, je serai prof, comme ça je serai toujours en vacances.
bénou
bénou
Niveau 6

spécialités mathématiques Empty Re: spécialités mathématiques

par bénou Ven 11 Déc - 9:02
Je pense que paradoxalement la réforme a fait baisser le niveau en maths, vu qu'on a maintenant ensemble des élèves qui auraient choisi S, et d'autres qui auraient plutôt le profil ES.
Les programmes ont peut-être été légèrement enrichis mais les exercices demandés sont toujours assez basiques et répétitifs. Mon fils en Terminale trouve que c'est vraiment trop facile, il serait demandeur de plus de difficulté. Un peu moins en Maths Expertes quand même, et encore... Quant à la charge de travail, elle est vraiment très faible ici (encore plus du fait de la crise sanitaire qui a divisé par 2 les cours sans contrepartie) et c'est dommage, car même lui qui a des aptitudes fait parfois des erreurs idiotes dues à un manque d'entraînement.
Hélips
Hélips
Prophète

spécialités mathématiques Empty Re: spécialités mathématiques

par Hélips Ven 11 Déc - 9:17
@bénou a écrit:Je pense que paradoxalement la réforme a fait baisser le niveau en maths, vu qu'on a maintenant ensemble des élèves qui auraient choisi S, et d'autres qui auraient plutôt le profil ES.
Les programmes ont peut-être été légèrement enrichis mais les exercices demandés sont toujours assez basiques et répétitifs. Mon fils en Terminale trouve que c'est vraiment trop facile, il serait demandeur de plus de difficulté. Un peu moins en Maths Expertes quand même, et encore... Quant à la charge de travail, elle est vraiment très faible ici (encore plus du fait de la crise sanitaire qui a divisé par 2 les cours sans contrepartie) et c'est dommage, car même lui qui a des aptitudes fait parfois des erreurs idiotes dues à un manque d'entraînement.
Euh... il n'est pas nouveau qu'en mathématiques, on se prend par la main, on ouvre son livre, et on fait des exos supplémentaires si nécessaire, surtout que manifestement, il a le temps.

Quant au niveau en math qui aurait baissé ou monté : le programme est plus ambitieux, c'est un fait. Après, on fait comme on peut avec les classes qu'on a, donc si ton gamin est dans une classe avec 95% de ex-ES, ben oui, les exos ne sont pas difficiles. Les bons élèves ont toujours pu aller plus loin que ce qui était demandé, et trouvé les mathématiques de terminale faciles, ma foi, c'est plutôt une bonne chose pour envisager une prépa par exemple. Ceux qui ont peinent un peu, et ce n'est pas nouveau, vont bien ramer en CPGE ou se vautrer en L1.

_________________
Un jour, je serai prof, comme ça je serai toujours en vacances.
bénou
bénou
Niveau 6

spécialités mathématiques Empty Re: spécialités mathématiques

par bénou Ven 11 Déc - 10:03
@Hélips a écrit:Euh... il n'est pas nouveau qu'en mathématiques, on se prend par la main, on ouvre son livre, et on fait des exos supplémentaires si nécessaire, surtout que manifestement, il a le temps.

Oui, c'est ce que je lui dis aussi, et il commence à le faire, même si ce n'est pas forcément une démarche très naturelle chez les ados, surtout quand il s'agit d'exercices stéréotypés un peu ennuyeux Wink
Mais je pense que ce serait mieux que le choix des exercices vienne du professeur, certains sont quand même plus intéressants et formateurs que d'autres et il n'en a pas forcément idée avant de les avoir faits.
Hélips
Hélips
Prophète

spécialités mathématiques Empty Re: spécialités mathématiques

par Hélips Ven 11 Déc - 10:18
Tu penses ce que tu veux, et le prof fait comme toi en cours : comme il peut avec la somme de boulot qu'on nous met sur le dos et le temps dont on dispose.

Maintenant, je prends ma couleur modo : on est sur un fil qui s'adresse aux professeurs de mathématiques, pas aux parents d'élèves. Donc merci de laisser les professeurs de mathématiques répondre et de laisser les considérations "le prof de mon gamin ne bosse pas assez" pour les fils sur "nos enfants".


_________________
Un jour, je serai prof, comme ça je serai toujours en vacances.
Prezbo
Prezbo
Expert

spécialités mathématiques Empty Re: spécialités mathématiques

par Prezbo Ven 11 Déc - 10:29
@Hélips a écrit:
Euh... il n'est pas nouveau qu'en mathématiques, on se prend par la main, on ouvre son livre, et on fait des exos supplémentaires si nécessaire, surtout que manifestement, il a le temps.

Mais la majorité des ados, même bons scolairement, peinent à faire la démarche, et c'est normal. Outre qu'il est toujours difficile de se faire violence, il n'est pas non plus évident d'avoir le recul nécessaire pour voir quel travail d'approfondissement on pourrait faire, ni pour s'autocorriger.

Le travail d'approfondissement, ça serait au prof de la donner, mais si la classe est chargée, et qu'elle comprend une proportion trop important d'élèves auxquels on doit rabâcher les bases, nous savons que c'est difficile. Rien de nouveau, c'est le prix à payer pour l'ensemble des politiques ayant visé à garder les élèves dans un parcours commun le plus longtemps possible. A l'arrivée, TIMMS nous rappelle qu'il n'y a plus que 3% des élèves français maintenant à être classés, selon les critères de l'étude, dans le groupe de niveau avancé.


Pour répondre à la question initiale : l'écart de niveaux entre chaque classe du lycée et la classe précédente (de la troisième à la seconde, de la seconde à la première, de la première à la terminale) est devenu tel qu'il est vraiment difficile de faire des pronostics. Personnellement, je ne m'y risque plus, même si ça frustre les parents. J'ai vu à chaque étape des élèves qui s'effondraient sans comprendre ce qu'on demandait, comme d'autres qui maintenaient leurs notes sans fournir plus d'effort. Cela dépend vraiment du profil de l'élève, de ses aptitudes et de sa méthode de travail. Je dirais juste qu'à chaque étape, on demande aux élèves un peu plus de capacités d'abstraction, de raisonnement et de rédaction, ce qui peut être difficile pour des élèves qui réussissaient en étant scolaires, mais sans vraiment avoir approfondi la compréhension de ce qu'on fait en classe.

Ceci dit, avec 19,5/20 sans forcer en seconde, il me semble que l'élève a de la marge.


Dernière édition par Prezbo le Lun 14 Déc - 11:09, édité 1 fois
Mitcindy
Mitcindy
Niveau 2

spécialités mathématiques Empty Re: spécialités mathématiques

par Mitcindy Lun 14 Déc - 8:18
Merci pour vos réponses, qui sont plutôt rassurantes pour les élèves avec de fortes capacités d'abstraction et de raisonnement.
Du moins jusqu'en Terminale.

Arrivés en prépa, je ne sais pas trop ce qui fait la différence entre des élèves, tous doués.
Probablement  la capacité à travailler régulièrement, ainsi que la méthode.
Certains sont certainement "méga-doués" mais je ne connais aucun élève en prépa chez qui le "don" suffise.
Mathador
Mathador
Vénérable

spécialités mathématiques Empty Re: spécialités mathématiques

par Mathador Lun 14 Déc - 9:13
En passant des maths de lycée aux maths de prépa (ou de la fac de maths) c'est quasiment une nouvelle matière qui apparaît. C'était également le cas en physique avec les programmes Châtel, mais je m'attends à ce que ce soit un peu moins le cas avec les nouveaux programmes de spé.
C'est ainsi qu'on se retrouve avec des résultats en prépa peu corrélés aux résultats en lycée, que ce soit dans un sens ou dans l'autre.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Simeon
Simeon
Niveau 10

spécialités mathématiques Empty Re: spécialités mathématiques

par Simeon Lun 14 Déc - 21:28
@Mitcindy a écrit:Merci pour vos réponses, qui sont plutôt rassurantes pour les élèves avec de fortes capacités d'abstraction et de raisonnement.
Du moins jusqu'en Terminale.

Arrivés en prépa, je ne sais pas trop ce qui fait la différence entre des élèves, tous doués.
Probablement  la capacité à travailler régulièrement, ainsi que la méthode.
Certains sont certainement "méga-doués" mais je ne connais aucun élève  en prépa chez qui le "don" suffise.

Il y a de très grosses différences entre les élèves entrants en CPGE, et ils ne sont pas tous doués ou pas de façon notable on va dire.

C'est compliqué à expliquer, mais il peut y avoir des différences énormes entre deux lycéens ayant 17 de moyenne en maths par exemple.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum