Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
maikreeeesse
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par maikreeeesse Dim 20 Déc 2020 - 10:09
Ma fille était concernée : cours une semaine le matin, une semaine l'après midi sans possibilité dans ce deuxième cas de manger ni à la cantine, ni bien sûr dans le car et le tram. Elle a entre 40 minutes et 1 h 30 de trajet aller selon la circulation. Donc une semaine sur 2 elle devait manger avant 11 h à la maison. Vous imaginez que dans les faits, une semaine sur 2 elle n'a pas mangé à midi... C'est faisable mais sur du court ou très moyen terme.
Fille testée vendredi 16 h, mais on attend encore les résultats.
Laotzi
Laotzi
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Laotzi Dim 20 Déc 2020 - 10:33
C'est électoraliste parce que faire une campagne de tests massifs à l'aveugle une seule fois, ça n'a pas beaucoup d'utilité, sinon de communication. Ce qu'il faut, c'est être capable (et vouloir) faire des tests massifs ciblés dès que des cas se déclenchent quelque part (par exemple dans un établissement scolaire, tout au moins dans une classe, dans une entreprise etc.), et le refaire aussi souvent que nécessaire. Mais une campagne unique, à l'aveugle, sur le volontariat, ne donne qu'une photographie à un instant t (oui, on va détecter quelques asymptomatiques supplémentaires), mais ne permet aucune dynamique dans le suivi (et peut même donner le sentiment d'une fausse protection - d'ailleurs j'ai entendu beaucoup de gens depuis septembre et l'augmentation du nombre de tests dire qu'ils avaient été testés négatifs, donc pas bien grave s'ils se relâchaient un peu sur les gestes barrières...).

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
Lokomazout
Lokomazout
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Lokomazout Dim 20 Déc 2020 - 10:33
@Jacq a écrit:Publicité électoraliste.

Oui. Il n'y a pas de fumée sans feu...
Enfin, le jour ou toute cette clique de bras cassés qui nous "gouvernent" et "gèrent" cette crise aura eu son sac, perso je ne vais pas pleurer.
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par roxanne Dim 20 Déc 2020 - 10:48
Enfin, on peut aussi tout critiquer tout le temps, refuser les vaccins. Mais, concrètement, on fait quoi? On ferme les écoles (puisqu'a priori c'est la seule solution proposée ici depuis des mois) et on attend que ça se finisse miraculeusement? Je ne suis pas dupe , mais ce test c'est mieux que rien, ça a au moins le mérite de prouver que c'est possible.
avatar
Cath
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cath Dim 20 Déc 2020 - 11:10
@Lokomazout a écrit:
@Jacq a écrit:Publicité électoraliste.

Oui. Il n'y a pas de fumée sans feu...
Enfin, le jour ou toute cette clique de bras cassés qui nous "gouvernent" et "gèrent" cette crise aura eu son sac, perso je ne vais pas pleurer.

Expression bretonne, je ne l'ai entendue nulle part ailleurs ! Wink
Jenny
Jenny
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jenny Dim 20 Déc 2020 - 11:12
@roxanne a écrit:Enfin, on peut aussi tout critiquer tout le temps, refuser les vaccins. Mais, concrètement, on fait quoi? On ferme les écoles (puisqu'a priori c'est la seule solution proposée ici depuis des mois) et on attend que ça se finisse miraculeusement? Je ne suis pas dupe , mais ce test c'est mieux que rien, ça a au moins le mérite de prouver que c'est possible.

Tester sans isoler réellement ne suffit pas.


On a choisi un fonctionnement en demi groupes par demi journée. Peu d’élèves mangent désormais à la cantine (qui reste un lieu élevé de contamination vu le nombre d’agents malades).
Mais ce n’est sans doute possible qu’en ville.


Dernière édition par Jenny le Dim 20 Déc 2020 - 11:15, édité 1 fois
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par roxanne Dim 20 Déc 2020 - 11:15
J'imagine que les positifs sont isolés , c'est aussi de la responsabilité individuelle. Mais effectivement, il faudrait vraiment isoler.
avatar
Malavita
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Malavita Dim 20 Déc 2020 - 11:16
@Cleroli a écrit:
Résidant en Rhône-Alpes, j'ai passé le test Covid ce jour, en fin de journée (centre temporaire ouvert aujourd'hui et demain). J'ai pu discuter avec l'un des responsables du site et m'a dit que les cas positifs de la journée (un peu moins de 10 sur un peu plus de 300 personnes testées) étaient essentiellement des enfants, asymptomatiques, et quelques ados.

Cela confirme aussi les propos de la laborantine, vendredi lors de mon test en Ile-de-France. Elle m'a demandé sur quel niveau j'enseignais, quand je lui ai dit lycée, elle m'a dit que cela allait en rajoutant qu'il y avait beaucoup de cas dans les écoles...
On a quand même eu une dizaine de cas dans mon lycée en 15 jours, 3 semaines : élèves, profs, agents. Mais la mise en place des groupes en alternance et le départ de quelques classes en stage ont soulagé tout le monde.
Jenny
Jenny
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jenny Dim 20 Déc 2020 - 11:17
@roxanne a écrit:J'imagine que les positifs sont isolés , c'est aussi de la responsabilité individuelle. Mais effectivement, il faudrait vraiment isoler.

Comment on fait quand on est nombreux dans un petit appart ? Les préconisations sont intenables : avoir plusieurs salles de bains et toilettes, une chambre d’amis, ce n’est pas donné à tout le monde.
Dans mon lycée, les frères et sœurs ou les parents ont massivement été contaminés. Mes élèves ont rarement leur chambre.

En Grèce, par exemple, l’isolement est obligatoire et pris en charge par l´Etat.
laMiss
laMiss
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par laMiss Dim 20 Déc 2020 - 11:34
D'accord avec Mooschild. Un fonctionnement par demi journées, c'est ce que certains ici suggèrent depuis des mois. Certes, ce ne sera pas possible partout (internat, établissements en milieu rural), mais pourquoi ne pas le faire là où cela est possible ?
D'autres établissements ont fonctionné avec des repas froids en salle pour certains, pendant que d'autres mangeaient chaud au réfectoire, et vice versa la semaine suivante. Ils ont certainement des salles "aérables", eux. Eh bien, pourquoi pas, si c'est possible est acceptable quelque part ?
Une liste des bonnes idées et des bonnes pratiques, c'est au Ministère de la faire et de la communiquer aux CDE, me semble-t-il. J'ai l'impression que cela n'est pas fait et c'est désespérant.
C'est la combinaison de toutes les mesures possibles, même si chacune d'entre elles n'est pas forcément applicable partout, qui peut freiner l'épidémie non ?
Sinon, on fait comme jusqu'à présent, c'est-à-dire rien ou quasi rien dans certains secteurs comme le nôtre.

_________________
Si rien n'est décidé, ce sera à chacun d'entre nous de décider en conscience.
laMiss
laMiss
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par laMiss Dim 20 Déc 2020 - 12:10
@colombane a écrit:A la gestion, ils doivent s'arracher les cheveux si le repas de Noël est prévu ces jours-là ! Car la marchandise sera perdue en grande partie.... Brouillard complet et gaspillage financier, car les marchandises sont en principe déjà reçues !

Je n'y avais pas songé mais quel gâchis en effet.

@Hélips a écrit:Chez nous, BTS blancs. Message de la cheffe "vous faites ce que vous aviez prévu, puisque 1. vous avez assez de boulot comme ça, 2. il ne faudrait pas envoyer un mauvais message aux élèves qui viennent et leur laisser penser qu'ils ont eu tort de venir".

Voilà. J'ai fait ce qui était prévu. Les absents rattraperont à la rentrée le plus vite possible et c'est tout. Je m'en fiche. Ce n'est pas mon problème.

@henriette a écrit:Oui, cultivons le lâcher prise, c'est la seule solution.
+ 1000

@anthinéa a écrit:Mais moi aussi je trouve degueulasse qu’on vous laisse dans des nids à COVID !  C’est ça la honte !
En effet !

@Rosanette a écrit: Mais quel nid à covid ? Ce fil reprend du poil de la bête avec les récentes annonces hallucinantes mais qui dans son établissement peut dire qu'il bosse dans un nid à covid ?
Qui peut dire qu'il ne bosse pas dans un nid à covid ?
Sérieusement, on a déjà posté ici toutes les études nécessaires pour se faire une idée de la problématique dans les écoles (clusters, prévalence, etc.).

Une amie l'a choppé. Ses seules sorties ces dernières semaines, c'était d'aller bosser à l'école. Elle vit seule. Elle passera peut-être Noël seule.
A quelques jours près, on aurait pu accuser sa famille, voire la dinde de Noël de lui avoir filé le covid, ou un neveu qui lui bien sûr l'aurait contracté de lui-même par une opération magique.

_________________
Si rien n'est décidé, ce sera à chacun d'entre nous de décider en conscience.
Pat B
Pat B
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pat B Dim 20 Déc 2020 - 12:24
Dans mon lycée, on a eu les "tests Wauquier", pour les volontaires... à savoir environ un quart des élèves et plus de la moitié des adultes.
Aucun contaminé parmi ceux qui ont été testés.
Bilan du chef : on reprend donc en classe entière et edt normaux, à 100% de présentiel, 100% du temps, dès la rentrée de janvier, puisque vous voyez bien qu'il n 'y a pas de contamination dans les établissements scolaires ! (il a la pression des parents en ce sens et je suis dans le privé...)
kaktus65
kaktus65
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par kaktus65 Dim 20 Déc 2020 - 12:28
@Pat B a écrit:Dans mon lycée, on a eu les "tests Wauquier", pour les volontaires... à savoir environ un quart des élèves et plus de la moitié des adultes.
Aucun contaminé parmi ceux qui ont été testés.
Bilan du chef : on reprend donc en classe entière et edt normaux, à 100% de présentiel, 100% du temps, dès la rentrée de janvier, puisque vous voyez bien qu'il n 'y a pas de contamination dans les établissements scolaires ! (il a la pression des parents en ce sens et je suis dans le privé...)

Comme 90% des établissements privés et 30% des collègues du public d'après mon chef.
Idem chez moi, on est toujours resté à 100% en présentiel (privé aussi) , pas de cas du tout depuis la Toussaint sauf les deux dernières semaines où l'on a vu quelques positifs. On a une demi-journée pédago le lundi de la rentrée pour en parler justement (entre autres).
Jenny
Jenny
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jenny Dim 20 Déc 2020 - 12:33
Des cas toutes les semaines chez nous. Légère accalmie après les vacances de la Toussaint mais ça a repris depuis. Très peu d’infos de la direction, collègues et familles nous préviennent directement.
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par roxanne Dim 20 Déc 2020 - 12:39
Ma sœur vient d'apprendre mais par total hasard qu'une mère qui avait accompagné les enfants à la piscine (oui parce qu'il y a piscine) avait été testée positive (c'st une voisine de mes parents, 15 personnes chez elle la semaine avant..). Et ben, rien, pas de tests. Autant, je suis pour ouvrir le plus possible les établissements, autant il faut tester et isoler.
Laotzi
Laotzi
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Laotzi Dim 20 Déc 2020 - 12:42
@Pat B a écrit:Dans mon lycée, on a eu les "tests Wauquier", pour les volontaires... à savoir environ un quart des élèves et plus de la moitié des adultes.
Aucun contaminé parmi ceux qui ont été testés.
Bilan du chef : on reprend donc en classe entière et edt normaux, à 100% de présentiel, 100% du temps, dès la rentrée de janvier, puisque vous voyez bien qu'il n 'y a pas de contamination dans les établissements scolaires ! (il a la pression des parents en ce sens et je suis dans le privé...)

Les élèves volontaires (qui ne représentent donc que le quart) sont certainement déjà ceux qui sont le plus angoissés par l'épidémie, donc qui sont les plus respectueux des gestes barrières, qui font le plus attention.
De plus, encore une fois, cette campagne de test ne dit rien du niveau de contamination depuis la rentrée (pour cela, il faudrait des tests sérologiques), cela indique juste ceux, parmi les volontaires, qui sont positifs au moment du test (mais d'autres l'étaient peut être une semaine, un mois, deux mois avant).

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
Moonchild
Moonchild
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Moonchild Dim 20 Déc 2020 - 16:32
@Laotzi a écrit:C'est électoraliste parce que faire une campagne de tests massifs à l'aveugle une seule fois, ça n'a pas beaucoup d'utilité, sinon de communication. Ce qu'il faut, c'est être capable (et vouloir) faire des tests massifs ciblés dès que des cas se déclenchent quelque part (par exemple dans un établissement scolaire, tout au moins dans une classe, dans une entreprise etc.), et le refaire aussi souvent que nécessaire. Mais une campagne unique, à l'aveugle, sur le volontariat, ne donne qu'une photographie à un instant t (oui, on va détecter quelques asymptomatiques supplémentaires), mais ne permet aucune dynamique dans le suivi (et peut même donner le sentiment d'une fausse protection - d'ailleurs j'ai entendu beaucoup de gens depuis septembre et l'augmentation du nombre de tests dire qu'ils avaient été testés négatifs, donc pas bien grave s'ils se relâchaient un peu sur les gestes barrières...).

Tu n'as pas tort (en particulier sur les effets pervers d'un sentiment de fausse protection en cas de tests négatifs - CF le message de Pat B) mais il ressort quand même quelque chose de significatif de cette campagne de test : elle bat en brèche la théorie de la faible contamination dans les établissements scolaires et c'est important non seulement pour les enseignants mais aussi pour tout le monde puisqu'il faut envisager une dynamique épidémique qui a été jusqu'ici officiellement niée en France. En dehors de l'étude sur Crépy en Valois qui remonte à une période sans protocole et sans port du masque, il n'y eu à ma connaissance aucune enquête sérieuse sur les établissements scolaires et c'est le "circulez, y'a rien à tester" qui a régné ; il est préoccupant que la campagne Wauquiez soit ce qui se rapproche le plus de ce que les autorités sanitaires devraient avoir initié.


@roxanne a écrit:Et les internats? Il faut aussi à un moment être dans le réalisme. Dans la SDP , il y a peu de repas, chacun dans son coin, rapidement, près des fenêtres.

Pas dans mon lycée : quasiment tous les jours on peut observer une tablée de 5 à 6 collègues qui mangent tranquillement pendant une bonne vingtaine ou trentaine de minutes tout en discutant et en rigolant dans une salle des profs qui n'est pas du tout aérée. Je comprendrais qu'on ne veuille pas aller au réfectoire dans les conditions actuelles mais, là, on a plutôt affaire à une reconstitution d'un mini-réfectoire en milieu extrêmement clos, exactement comme avant l'épidémie.
De façon générale, dans mon lycée, le masque est très mal porté par les enseignants pendant les pauses (je ne sais pas ce qui se passe dans les cours des collègues mais certains élèves d'une classe prétendent que je suis l'un des seuls à garder le masque - cependant, je ne leur fait pas trop confiance).


Cicyle a écrit:
@Moonchild a écrit:
Puisque tout tend à montrer que les repas sont un point névralgique, tant que la circulation du virus reste forte, il faudrait mettre en place un fonctionnement en groupes par demi-journée de sorte que la fréquentation des réfectoires soit réduite à son strict minimum. Et, même si c'est pénible pour beaucoup d'entre-nous, il faudrait peut-être aussi comprendre que continuer à manger dans une salle des profs peu ou pas aérée n'est pas très judicieux...
Ça me semble très très compliqué en milieu rural, avec l'organisation des transports. Bien entendu, tout est possible. Mais c'est très compliqué (et très pénible pour les jeunes, qui vont avoir entre 2 et 3h de bus, pour 3 ou 4h de présence en classe et ce, tous les jours…
Tout est possible, bien entendu. Et s'il s'avère que c'est la seule solution efficace, on pourra le mettre en place. Mais à mon avis, c'est très complexe et génèrerait énormément de fatigue chez les élèves.

Une telle mesure doit évidemment être modulée selon le contexte et ce ne sera pas possible partout mais ce n'est pas une raison pour ne la mettre en place nulle part.
Si on prend en compte les données qui tendent à confirmer que, premièrement, les repas sont des facteurs importants de contamination et, deuxièmement, les enfants et adolescents se contaminent entre eux autant que les adultes, on ne pourra pas avoir une gestion sérieuse de l'épidémie en laissant fonctionner les cantines scolaires à plein régime.
avatar
chmarmottine
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine Dim 20 Déc 2020 - 21:18


Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, était l'invité d'Europe 1 dimanche soir. Celui-ci a affirmé que décaler la rentrée de janvier après les fêtes de fin d'année n'était "pas l'option privilégiée", assurant qu'il y a moins de risque de contamination dans le milieu scolaire qu'en dehors.

C'est cohérent, ça, avec, l'école facultative jeudi et vendredi dernier ?

https://www.europe1.fr/societe/pour-jean-michel-blanquer-decaler-la-rentree-de-janvier-nest-pas-loption-privilegiee-4013764#utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&xtor=CS1-16&utm_source=Twitter&Echobox=1608490140
A rebours
A rebours
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par A rebours Dim 20 Déc 2020 - 21:25
Bah oui, on "s'autoconfine" pour faire la fête en toute sécurité, mais on ne va quand même pas s'autoconfiner pour travailler en toute sécurité, hein... Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 437980826
Clecle78
Clecle78
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Clecle78 Dim 20 Déc 2020 - 22:23
Ce type est dans le déni volontaire. Je pense qu'ils savent parfaitement qu'il y a contamination en milieu scolaire mais qu'ils decident cyniquement de laisser courir pour envoyer les parents au travail. Il serait trop humiliant pour eux aussi de reconnaître leur erreur et leur aveuglement de départ. Tout le monde ou presque ferme collèges et lycées sauf nous. Il semblerait qu'en Grande Bretagne des classes entières seraient contaminées avec la mutation du coronavirus disait une médecin sur LCi. Mais surtout ne changeons riens ici. J'espère qu'une commission se penchera sur l'attitude criminelle de ce ministre et de ses complices..
Jenny
Jenny
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jenny Dim 20 Déc 2020 - 22:26
@chmarmottine a écrit:

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, était l'invité d'Europe 1 dimanche soir. Celui-ci a affirmé que décaler la rentrée de janvier après les fêtes de fin d'année n'était "pas l'option privilégiée", assurant qu'il y a moins de risque de contamination dans le milieu scolaire qu'en dehors.

C'est cohérent, ça, avec, l'école facultative jeudi et vendredi dernier ?

https://www.europe1.fr/societe/pour-jean-michel-blanquer-decaler-la-rentree-de-janvier-nest-pas-loption-privilegiee-4013764#utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&xtor=CS1-16&utm_source=Twitter&Echobox=1608490140

"Au retour de la Toussaint on a changé le curseur en permettant aux lycées de se mettre en formule hybride", explique le ministre de l'Éducation nationale. "Il faut se figurer ça comme un curseur qu’on fait évoluer, beaucoup plus que comme quelque chose de binaire", poursuit-il, disant espérer pouvoir bientôt "faire évoluer le curseur dans l'autre sens, du fait de l'amélioration de la situation générale".

Je suis sans voix. 🤨
micaschiste
micaschiste
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par micaschiste Dim 20 Déc 2020 - 22:32
@roxanne a écrit:Pas tous. Nous c'était PCR.
Idem, dans mon établissement, ce sont des test PCR qui ont été réalisés. D'ailleurs, il faut savoir que la HAS (Haute Autorité de Santé) ne recommande pas les tests antigéniques pour les dépistages de masse. Le taux de faux-négatifs est trop élevé. De plus, j'ai entendu un médecin dire que ces tests sont prévus pour être réalisés à température ambiante d'une pièce (autour de 20°C), pas à 10°C sous un barnum. La réaction chimique peut être moins fiable à une tempréature plus basse que celle préconisée pour leur utilisation courante.

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Danska Dim 20 Déc 2020 - 22:32
"L'amélioration de la situation générale" ? Neutral
micaschiste
micaschiste
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par micaschiste Dim 20 Déc 2020 - 22:34
@Danska a écrit:"L'amélioration de la situation générale" ? Neutral
+1 EUh ???
Ce type est complétement déconnecté du monde extérieur ??? Les alertes des autres pays européens n'arrivent pas jusqu'à lui ?

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Danska Dim 20 Déc 2020 - 22:35
Il n'a visiblement pas été invité au conseil de défense convoqué en urgence cet après-midi Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 2834897253


Et la fin de l'article vaut son pesant de cacahuètes aussi :

"Nous avons réussi à ramener tous les enfants à l'école en septembre, et à ce que ça se passe bien en septembre, octobre, novembre et décembre", se félicite le ministre.

"Au bout du bout, on peut dire que c'est une belle victoire de l'éducation. Mon enjeu, c'est qu'en 2020-2021, on ait une année scolaire normale, et je ferai tout pour cela."

C'est vrai que ça se passe super bien depuis septembre - on a juste eu un petit confinement de rien du tout en novembre et on prévoit déjà la troisième vague avant même que la deuxième soit finie, mais ce sont des détails, des broutilles. Quant à l'année scolaire, chacun aura constaté qu'elle est en effet normale, plus que normale, supra-normale !

Et cette remarque veut aussi dire qu'on peut se brosser pour voir les épreuves de spécialités prévues en mars décalées à juin et le grand oral supprimé pour cette année, en lycée : année normale, qu'on vous dit ! Rolling Eyes


Dernière édition par Danska le Dim 20 Déc 2020 - 22:42, édité 1 fois
Jenny
Jenny
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jenny Dim 20 Déc 2020 - 22:39
Pouah tous des pessimistes alors que tout va bien !
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum