Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Suétone2512
Suétone2512
Je viens de m'inscrire !

Sentiment d’illégitimité  Empty Sentiment d’illégitimité

par Suétone2512 le Mar 12 Jan 2021 - 1:25
Bonsoir, les collègues.

Je vous écris parce que j’éprouve depuis plusieurs mois un violent sentiment d’illégitimité (ce que d’aucuns appelleraient un « syndrome de l’imposteur »). J’ai passé le CAPES d’histoire-géographie il y a une petite dizaine d’années et ai été recalé aux oraux. Pour des raisons personnelles, et parce que je ne voulais pas me lancer dans une nouvelle préparation au CAPES (que j’avais présenté en candidat libre), je me suis lancé, l’année qui a suivi, dans la préparation du CRPE (le concours de professeur des écoles), que je jugeais plus accessible. J’y ai été reçu et ai même été bien classé. J’ai enseigné six ans en élémentaire. Durant cette période, j’ai pu constater que ce métier ne me convenait pas. Aussi ai-je formulé, il y a deux ans, une demande de détachement dans le corps des certifiés d’histoire-géographie, qui a été acceptée. Je suis donc officiellement professeur certifié et exerce désormais en lycée. Tout se passe bien. Les élèves m’apprécient, semble-t-il, beaucoup, et j’ai donné satisfaction à mes tuteurs, aux conseillers pédagogiques, à l’inspection et même au CE.
Seulement, voilà... J’estime ne pas être tout à fait à ma place dans ce lycée (que j’adore, pourtant ! ). Je me compare à mes collègues, majoritairement agrégés ou, au moins, capésiens. J’ai le sentiment d’être entré dans le second degré par effraction et cela me cause du souci. J’envisage même de repasser le CAPES (alors que je suis déjà certifié...) pour me sentir vraiment légitime à enseigner en lycée.

Certains, parmi vous, connaissent-ils cette situation ?

Amitiés,

S.


Dernière édition par Suétone2512 le Mar 12 Jan 2021 - 20:47, édité 2 fois
Theriakos96
Theriakos96
Habitué du forum

Sentiment d’illégitimité  Empty Re: Sentiment d’illégitimité

par Theriakos96 le Mar 12 Jan 2021 - 1:36
Bonsoir! Je réagis bien que je ne sois pas encore tout à fait entré dans le métier : oui, tu éprouves le syndrome de l’imposteur qui, toutefois, ne peut être éprouvé que par...un non imposteur. Je m’explique. Cette sensation découle d’une situation hyper-compensation mais n’est en rien la marque d’une quelconque faiblesse, si ce n’est celle de ta confiance en toi.
Plus on s’élève, plus on ressent ce syndrome (on arrive à penser que le classement obtenu à un ou plusieurs concours considérés comme prestigieux est dû à la chance ou même à une erreur de jugement du jury) : ne te laisse pas submerger et dis toi que ressentir ce que tu ressens est plutôt le signe d’un souci très louable de bien faire. Courage !

_________________
Dicebat Bernardus Carnotensis nos esse quasi nanos, gigantium humeris insidentes, ut possimus plura eis et remotiora videre, non utique proprii visus acumine, aut eminentia corporis, sed quia in altum subvenimur et extollimur magnitudine gigantea.

– Jean de Salisbury, Metalogicon, III, 4
Aphrodissia
Aphrodissia
Vénérable

Sentiment d’illégitimité  Empty Re: Sentiment d’illégitimité

par Aphrodissia le Mar 12 Jan 2021 - 4:17
Je suis d'accord avec Theriakos.
Si toutefois tu souhaitais passer un concours pour étayer ton sentiment de légitimité, c'est l'agrégation (interne ou externe) que tu devrais tenter: le CAPES ne te servirait à rien puisque tu es déjà certifié, à moins de le passer dans une autre matière que celle que tu enseignes déjà.

_________________
Hominis mens discendo alitur et cogitando.
avatar
Ramanujan974
Fidèle du forum

Sentiment d’illégitimité  Empty Re: Sentiment d’illégitimité

par Ramanujan974 le Mar 12 Jan 2021 - 8:38
Tu peux aussi te dire que si tu avais repassé le CAPES, tu l'aurais eu.
Surtout que tu étais admissible en étant candidat libre, ce qui sous-entend que tu n'étais pas foncièrement mauvais.
Lokomazout
Lokomazout
Niveau 8

Sentiment d’illégitimité  Empty Re: Sentiment d’illégitimité

par Lokomazout le Mar 12 Jan 2021 - 8:52
@Suétone2512 a écrit:Tout se passe bien. Les élèves m’apprécient, semble-t-il, beaucoup, et j’ai donné satisfaction à mes tuteurs, aux conseillers pédagogiques, à l’inspection et même au CE

Eh bien en un seul mot, je dirais : NEXT ! Very Happy
Et comme d 'autres l'ont suggéré, éventuellement préparer l'agreg Wink .
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Neoprof expérimenté

Sentiment d’illégitimité  Empty Re: Sentiment d’illégitimité

par Pourquoi 3,14159 le Mar 12 Jan 2021 - 9:24
Tu as une étiquette sur ton front qui stipule ton parcours ? Non ! Alors vis ta vie sans t'occuper de ce qu'on pourrait penser de toi.

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
gauvain31
gauvain31
Empereur

Sentiment d’illégitimité  Empty Re: Sentiment d’illégitimité

par gauvain31 le Mar 12 Jan 2021 - 9:26
@Suétone2512 a écrit:Bonsoir, les collègues.

Je vous écris parce que j’éprouve depuis plusieurs mois un violent sentiment d’illégitimité (ce que d’aucuns appelleraient un « syndrome de l’imposteur »). J’ai passé le CAPES d’histoire-géographie il y a une petite dizaine d’années et ai été recalé aux oraux. Pour des raisons personnelles, et parce que je ne voulais pas me lancer dans une nouvelle préparation au CAPES (que j’avais présenté en candidat libre), je me suis lancé , l’année qui a suivi, dans la préparation du CRPE (le concours de professeur des écoles), que je jugeais plus accessible. J’y ai été reçu et ai même été bien classé. J’ai enseigné six ans en élémentaire. Durant cette période, j’ai pu constater que ce métier ne me convenait pas, aussi ai-je formulé, il y a deux ans, une demande de détachement dans le corps des certifiés d’histoire-géographie, qui a été acceptée. Je suis donc officiellement professeur certifié et exerce désormais en lycée. Tout se passe bien. Les élèves m’apprécient, semble-t-il, beaucoup, et j’ai donné satisfaction à mes tuteurs, aux conseillers pédagogiques, à l’inspection et même au CE.
Seulement, voilà... J’estime ne pas être tout à fait à ma place dans ce lycée (que j’adore, pourtant ! ). Je me compare à mes collègues, majoritairement agrégés ou, au moins, capésiens. J’ai le sentiment d’être entré dans le second degré par effraction et cela me cause du souci. J’envisage même de repasser le CAPES (alors que je suis déjà certifié...) pour me sentir vraiment légitime à enseigner en lycée.

Certains, parmi vous, connaissent-ils cette situation ?

Amitiés,

S.

Tu n'as pas à être illégitime: tu as juste été une professeure d'HG qui a enseigné au primaire. L'essentiel est de t'être retrouvée . Et en plus, tu donnes satisfaction à tout le monde Smile . J'ai hésité entre devenir instituteur et professeur de SVT. Mais je sais en mon for intérieur que si j'avais été instituteur, j'aurais bifurqué au bout de quelques années comme professeur de SVT; j'y ai une grande satisfaction intellectuelle comme cela doit être ton cas dans ton lycée.
J'avais rencontré il y a quelques années une jeune collègue d'anglais qui était professeure des écoles détachée pour 3-4 ans. A aucun moment il nous serait venu à l'idée de lui rappeler qu'elle est PE, je ne verrai pas l'intérêt de lui dire ça. C'était notre collègue d'anglais. Point barre.

Je pense comme les collègues que ce sentiment pour toi sera évacué quand tu auras l'agrégation interne.Je t'encourage chaleureusement de la préparer car ton profil original est un atout quand on passe ce type de concours. Vu que tu enseignes en lycée avec un profil initial de PE, je suis à titre personnel très confiant en tes chances : tu as une palette de savoir-faire en terme de pédagogie bien plus variée que celle des collègues capétiens : c'est un gros atout.

Regarde le PAF et inscris-toi l'année prochaine à une prépa-agreg. Essaye aussi d'assister à des oraux si tu peux à Paris si la situation sanitaire le permet, ça te donnera une idée du niveau attendu.

Allez , courage à toi et évacue ce sentiment d'illégitimité qui n'a pas lieu d'avoir. Smile
gnafron2004
gnafron2004
Grand sage

Sentiment d’illégitimité  Empty Re: Sentiment d’illégitimité

par gnafron2004 le Mar 12 Jan 2021 - 10:26
Un de mes collègues de maths a suivi le même parcours et on apprécie beaucoup le fait qu'il en sache plus que nous: effectivement, il a une vision de l'école primaire que nous n'avons pas...

Et je pense aussi que tu peux préparer l'agrégation interne si tu as envie, tu as toutes tes chances.
Suétone2512
Suétone2512
Je viens de m'inscrire !

Sentiment d’illégitimité  Empty Re: Sentiment d’illégitimité

par Suétone2512 le Mar 12 Jan 2021 - 19:13
Merci à tous pour vos réponses, qui me remontent le moral. La préparation de l’agrégation interne semble en effet s’imposer. Votre bienveillance me touche beaucoup.
pseudo-intello
pseudo-intello
Expert spécialisé

Sentiment d’illégitimité  Empty Re: Sentiment d’illégitimité

par pseudo-intello le Mar 12 Jan 2021 - 20:12
il y a une petite dizaine d'années, ça se battait encore un peu au CAPES d'H-G. Le corollaire : il restait des candidats valables non admis.

Dans d’autres disciplines (dont la mienne), ça fait longtemps que le concours est devenu un examen, et que n'importe qui d'à peu près potable est reçu. Moi, par exemple, j'ai été reçue en LC en 2004 avec des prestations pas au niveau (parce que je n'avais pas du tout préparé le concours, et n'étais donc pas au max de mon niveau ces jours-là). Mais j'étais en lettres, et le concours était déjà bradé. Le capes d'H-G, la même époque c'était une autre paire de manches !

Tu n'as pas à te sentir illégitime. Sinon, nous serions nombreux à devoir éprouver ce sentiment.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum