Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Seras-tu en grève le mardi 26 Janvier ?

128 - 46%
107 - 38%
39 - 14%
6 - 2%
 
Total des votes: 280
 
maldoror1
Fidèle du forum

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par maldoror1 Lun 1 Fév - 11:08
Je pense faire grève, mais en toute honnêteté c'est parce que je suis épuisée...
Madame-de-Pierre
Madame-de-Pierre
Niveau 10

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Madame-de-Pierre Lun 1 Fév - 11:12
@maldoror1 a écrit:Je pense faire grève, mais en toute honnêteté c'est parce que je suis épuisée...
Je dois bien avouer qu'il y a un peu de ça pour moi aussi. Ca m'embête de faire la grève seule ou presque et perdre des sous alors que j'ai déjà fais grève la semaine dernière, mais c'est aussi une possibilité de prendre un peu de repos, décrocher, au-delà des revendications bien entendu.
Sylvain de Saint-Sylvain
Sylvain de Saint-Sylvain
Sage

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Sylvain de Saint-Sylvain Lun 1 Fév - 12:29
@Madame-de-Pierre a écrit:
@maldoror1 a écrit:Je pense faire grève, mais en toute honnêteté c'est parce que je suis épuisée...
Je dois bien avouer qu'il y a un peu de ça pour moi aussi. Ca m'embête de faire la grève seule ou presque et perdre des sous alors que j'ai déjà fais grève la semaine dernière, mais c'est aussi une possibilité de prendre un peu de repos, décrocher, au-delà des revendications bien entendu.

santeverre

_________________
« Les hommes en vinrent, pour qualifier les actes, à modifier arbitrairement le sens habituel des mots. » (Thucydide)
Albert Jarl
Albert Jarl
Habitué du forum

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Albert Jarl Lun 1 Fév - 14:06
ça fait cher la journée pour souffler.

_________________
Si vis pacem, para bellum
Tivinou
Tivinou
Érudit

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Tivinou Lun 1 Fév - 17:13
@maldoror1 a écrit:Je pense faire grève, mais en toute honnêteté c'est parce que je suis épuisée...
Je me suis fait la même réflexion tout à l’heure, même si je suis convaincue du bien-fondé de cette grève.
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Fesseur Pro Lun 1 Fév - 17:19
@Albert Jarl a écrit:ça fait cher la journée pour souffler.
Et peu sérieux dans la partie publique du forum.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
maldoror1
maldoror1
Fidèle du forum

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par maldoror1 Lun 1 Fév - 17:32
@Fesseur Pro a écrit:
@Albert Jarl a écrit:ça fait cher la journée pour souffler.
Et peu sérieux dans la partie publique du forum.

Ça fait peu sérieux de dire qu'on est épuisé ?

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss
Clecle78
Clecle78
Expert spécialisé

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Clecle78 Lun 1 Fév - 17:39
Surtout quand ça ne coûte rien au contribuable...


Dernière édition par Clecle78 le Lun 1 Fév - 18:30, édité 1 fois
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Fesseur Pro Lun 1 Fév - 18:29
@maldoror1 a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:
@Albert Jarl a écrit:ça fait cher la journée pour souffler.
Et peu sérieux dans la partie publique du forum.

Ça fait peu sérieux de dire qu'on est épuisé ?
Certes non !
Mais en faire un motif de grève dans la partie publique ne peut qu’accréditer l'image profs/fainéants/toujours en grève.
Ne tendons pas le bâton...



_________________
Pourvu que ça dure... professeur
Cleroli
Cleroli
Expert spécialisé

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Cleroli Lun 1 Fév - 18:35
@Fesseur Pro a écrit:Certes non !
Mais en faire un motif de grève dans la partie publique ne peut qu’accréditer l'image profs/fainéants/toujours en grève.
Ne tendons pas le bâton...
Je crois qu'on n'a pas besoin de tendre le bâton pour être dénigrés.
Je repense à d'anciennes discussions sur le forum et je me demande de plus en plus si la bonne démarche n'est pas de se moquer de ce que pensent les parents et la société de nous. Après tout, nous informons, nous alertons sans relâche, nous nous plaignons sans trop faire de bruit (parce qu'il y a des plus malheureux que nous) et au final, à part le mépris, nous n'obtenons rien. Il faudrait peut-être changer de tactique, non ? Vu la façon dont on nous traite, on ne risque pas de perdre grand chose.
Tivinou
Tivinou
Érudit

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Tivinou Lun 1 Fév - 18:41
@Cleroli a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:Certes non !
Mais en faire un motif de grève dans la partie publique ne peut qu’accréditer l'image profs/fainéants/toujours en grève.
Ne tendons pas le bâton...
Je crois qu'on n'a pas besoin de tendre le bâton pour être dénigrés.
Je repense à d'anciennes discussions sur le forum et je me demande de plus en plus si la bonne démarche n'est pas de se moquer de ce que pensent les parents et la société de nous. Après tout, nous informons, nous alertons sans relâche, nous nous plaignons sans trop faire de bruit (parce qu'il y a des plus malheureux que nous) et au final, à part le mépris, nous n'obtenons rien. Il faudrait peut-être changer de tactique, non ? Vu la façon dont on nous traite, on ne risque pas de perdre grand chose.
Tout à fait !
maldoror1
maldoror1
Fidèle du forum

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par maldoror1 Lun 1 Fév - 18:52
@Cleroli a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:Certes non !
Mais en faire un motif de grève dans la partie publique ne peut qu’accréditer l'image profs/fainéants/toujours en grève.
Ne tendons pas le bâton...
Je crois qu'on n'a pas besoin de tendre le bâton pour être dénigrés.
Je repense à d'anciennes discussions sur le forum et je me demande de plus en plus si la bonne démarche n'est pas de se moquer de ce que pensent les parents et la société de nous. Après tout, nous informons, nous alertons sans relâche, nous nous plaignons sans trop faire de bruit (parce qu'il y a des plus malheureux que nous) et au final, à part le mépris, nous n'obtenons rien. Il faudrait peut-être changer de tactique, non ? Vu la façon dont on nous traite, on ne risque pas de perdre grand chose.

Tu m'ôtes les mots de la bouche Cleroli. Et j'ai même l'impression que plus on en fait, plus on est méprisé.

@ fesseur pro : je comprends ton point de vue. Pour ma part, je me contrefiche de ce que pense la société...


_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss
Clecle78
Clecle78
Expert spécialisé

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Clecle78 Lun 1 Fév - 18:54
Franchement je suis d'accord avec toi Cleroli. Marre de courber l'échine. Je rentre dans le lard directement face à toute plaisanterie ou critique antiprof. Et tant pis si on trouve que je n'ai pas " d'humour".
Hugues666
Hugues666
Niveau 5

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Hugues666 Lun 1 Fév - 20:16
Le soucis c'est que les profs en général sont peu enclins à la révolte :

- syndrome du bon élève : on obéit peu ou prou aux injonctions
- syndrome du relativisme : il y a plus malheureux que moi, j'ai un statut et un boulot et des sous pour manger
- syndrome de la vocation : je fais un métier merveilleux
- syndrome de "j'ai peur de pénaliser les z'élèves si je fais grève/une action/ne vient pas en classe"
- syndrome de l'exemplarité : si on bloque les établissemenst scolaires, mais réellement en faisant bloc et en disant aux élèves "vous ne passerez pas (flamme d'Udûn, retournez dans l'ombre !... euh, non ça c'est Gandalf...) on fait un truc illégal et en tant qu'adultes responsables bouh ! c'est pas bien de montrer un mauvais exemple aux élèves.

Je suis convaincu que la grève ça sert à que dalle, et que si 800 000 profs bloquaient la porte des établissements, et foutaient à la rue des millions d'élèves, là on aurait la TV et les journaux, et on nous écouterait ; car la seule fois où j'ai vu vraiment des collègues bouger et réussir c'est dans mon bahut il y a deux ans, pour garder la Spé SVT, après pétitions, grèves, lettre du député au rectorat, lettres des parents pour nous soutenir... tout cela en vain...  on s'est finalement mis devant la grille, on a bloqué à 8h du matin. Eh bien à 8h30 le Rectorat cédait.

Et les syndicats ? ils sont formidables sur le terrain pour aider les collègues au plus près, mais ce sont les gens de terrain qui sont actifs, car plus on monte plus ils sont consensuels, et depuis des années je n'attends rien de leurs hautes sphères que des relents dâtés de décisions inefficaces à coup de manifs débiles et de communiqués qui n'ont jamais arrêté le MEN de réformer et de détruire. Ils ont fait quoi depuis 30 ans ? selon moi, rien du tout !!! ils ont empêché l'EN de sombrer ? non.

La vaste majorité des profs est in-ca-pa-ble de se réveiller, et parfois je me dis que si le statut s'écroule, que si les élèves sont largués, que si tout ça va à la catastrophe, ce sera de leur faute !!! Bon sang mais j'en ai marre de défiler calmement quand tout le reste du pays au mieux s'en fout complètement, au pire nous crache dessus !!! J'en ai marre de voir des gens qui ont fait des études devenir à ce point aveugles ! Les Profs n'ont aucun courage, voilà !!!! Aucun !!! Rien !!! pas une once d'un soupçon de volonté de lutte ! Je me rends compte depuis peu que c'est aussi pour ça que j'ai démissionné, pas seulement à cause de la "réforme Blanquer", mais aussi parce que la lutte est vaine si personne ne se bouge et que j'ai vu la journée de manif traditionnelle être rdiculisée, les profs courir pour faire tenir le système coûte que coûte fusse au mépris de leur santé ou de leurs convictions !

Tout cela me désespère à en chialer... j'ai honte de ce corps auquel j'ai appartenu.

Depuis la mise en route de la réforme, je ne vois autour de moi que des profs malheureux. Je n'entends dans le lycée où je suis AED que des profs qui se lamentent. Je lis dans ce forum des choses qui prouvent que le MEN est dans l'illégalité parfois, et qu'il y a motif à bloquer réellement le système. Et rien. Ils ne font rien.

Continuez avec vos PPCR à la noix, vos DHG pourries et illégales, vos efforts pour calfeutrer les trous béants que le Ministère et les Rectorats creusent dans la coque de l'EN en rigolant de vous voir réparer leurs dégâts.

Je vous déteste ! Sad Sad Sad
Clecle78
Clecle78
Expert spécialisé

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Clecle78 Lun 1 Fév - 20:27
Oui c'est terrible cette situation. Ce métier est foutu.
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Lefteris Lun 1 Fév - 20:31
@Hugues666 a écrit:Le soucis c'est que les profs en général sont peu enclins à la révolte :

- syndrome du bon élève : on obéit peu ou prou aux injonctions
- syndrome du relativisme : il y a plus malheureux que moi, j'ai un statut et un boulot et des sous pour manger
- syndrome de la vocation : je fais un métier merveilleux
- syndrome de "j'ai peur de pénaliser les z'élèves si je fais grève/une action/ne vient pas en classe"
- syndrome de l'exemplarité : si on bloque les établissemenst scolaires, mais réellement en faisant bloc et en disant aux élèves "vous ne passerez pas (flamme d'Udûn, retournez dans l'ombre !... euh, non ça c'est Gandalf...) on fait un truc illégal et en tant qu'adultes responsables bouh ! c'est pas bien de montrer un mauvais exemple aux élèves.

Je suis convaincu que la grève ça sert à que dalle, et que si 800 000 profs bloquaient la porte des établissements, et foutaient à la rue des millions d'élèves, là on aurait la TV et les journaux, et on nous écouterait ; car la seule fois où j'ai vu vraiment des collègues bouger et réussir c'est dans mon bahut il y a deux ans, pour garder la Spé SVT, après pétitions, grèves, lettre du député au rectorat, lettres des parents pour nous soutenir... tout cela en vain...  on s'est finalement mis devant la grille, on a bloqué à 8h du matin. Eh bien à 8h30 le Rectorat cédait.

Et les syndicats ? ils sont formidables sur le terrain pour aider les collègues au plus près, mais ce sont les gens de terrain qui sont actifs, car plus on monte plus ils sont consensuels, et depuis des années je n'attends rien de leurs hautes sphères que des relents dâtés de décisions inefficaces à coup de manifs débiles et de communiqués qui n'ont jamais arrêté le MEN de réformer et de détruire. Ils ont fait quoi depuis 30 ans ? selon moi, rien du tout !!! ils ont empêché l'EN de sombrer ? non.

La vaste majorité des profs est in-ca-pa-ble de se réveiller, et parfois je me dis que si le statut s'écroule, que si les élèves sont largués, que si tout ça va à la catastrophe, ce sera de leur faute !!! Bon sang mais j'en ai marre de défiler calmement quand tout le reste du pays au mieux s'en fout complètement, au pire nous crache dessus !!! J'en ai marre de voir des gens qui ont fait des études devenir à ce point aveugles ! Les Profs n'ont aucun courage, voilà !!!! Aucun !!! Rien !!! pas une once d'un soupçon de volonté de lutte ! Je me rends compte depuis peu que c'est aussi pour ça que j'ai démissionné, pas seulement à cause de la "réforme Blanquer", mais aussi parce que la lutte est vaine si personne ne se bouge et que j'ai vu la journée de manif traditionnelle être rdiculisée, les profs courir pour faire tenir le système coûte que coûte fusse au mépris de leur santé ou de leurs convictions !

Tout cela me désespère à en chialer... j'ai honte de ce corps auquel j'ai appartenu.

Depuis la mise en route de la réforme, je ne vois autour de moi que des profs malheureux. Je n'entends dans le lycée où je suis AED que des profs qui se lamentent. Je lis dans ce forum des choses qui prouvent que le MEN est dans l'illégalité parfois, et qu'il y a motif à bloquer réellement le système. Et rien. Ils ne font rien.

Continuez avec vos PPCR à la noix, vos DHG pourries et illégales, vos efforts pour calfeutrer les trous béants que le Ministère et les Rectorats creusent dans la coque de l'EN en rigolant de vous voir réparer leurs dégâts.

Je vous déteste ! Sad Sad Sad
Criant -au sens propre- de vérité, surtout le premier paragraphe. J'ai aussi découvert un monde de larves... Heureusement que je n'y pas fait l'ensemble de ma carrière.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
zigmag17
zigmag17
Expert spécialisé

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par zigmag17 Lun 1 Fév - 20:34
@Hugues666 a écrit:Le soucis c'est que les profs en général sont peu enclins à la révolte :

- syndrome du bon élève : on obéit peu ou prou aux injonctions
- syndrome du relativisme : il y a plus malheureux que moi, j'ai un statut et un boulot et des sous pour manger
- syndrome de la vocation : je fais un métier merveilleux
- syndrome de "j'ai peur de pénaliser les z'élèves si je fais grève/une action/ne vient pas en classe"
- syndrome de l'exemplarité : si on bloque les établissemenst scolaires, mais réellement en faisant bloc et en disant aux élèves "vous ne passerez pas (flamme d'Udûn, retournez dans l'ombre !... euh, non ça c'est Gandalf...) on fait un truc illégal et en tant qu'adultes responsables bouh ! c'est pas bien de montrer un mauvais exemple aux élèves.

Je suis convaincu que la grève ça sert à que dalle, et que si 800 000 profs bloquaient la porte des établissements, et foutaient à la rue des millions d'élèves, là on aurait la TV et les journaux, et on nous écouterait ; car la seule fois où j'ai vu vraiment des collègues bouger et réussir c'est dans mon bahut il y a deux ans, pour garder la Spé SVT, après pétitions, grèves, lettre du député au rectorat, lettres des parents pour nous soutenir... tout cela en vain...  on s'est finalement mis devant la grille, on a bloqué à 8h du matin. Eh bien à 8h30 le Rectorat cédait.

Et les syndicats ? ils sont formidables sur le terrain pour aider les collègues au plus près, mais ce sont les gens de terrain qui sont actifs, car plus on monte plus ils sont consensuels, et depuis des années je n'attends rien de leurs hautes sphères que des relents dâtés de décisions inefficaces à coup de manifs débiles et de communiqués qui n'ont jamais arrêté le MEN de réformer et de détruire. Ils ont fait quoi depuis 30 ans ? selon moi, rien du tout !!! ils ont empêché l'EN de sombrer ? non.

La vaste majorité des profs est in-ca-pa-ble de se réveiller, et parfois je me dis que si le statut s'écroule, que si les élèves sont largués, que si tout ça va à la catastrophe, ce sera de leur faute !!! Bon sang mais j'en ai marre de défiler calmement quand tout le reste du pays au mieux s'en fout complètement, au pire nous crache dessus !!! J'en ai marre de voir des gens qui ont fait des études devenir à ce point aveugles ! Les Profs n'ont aucun courage, voilà !!!! Aucun !!! Rien !!! pas une once d'un soupçon de volonté de lutte ! Je me rends compte depuis peu que c'est aussi pour ça que j'ai démissionné, pas seulement à cause de la "réforme Blanquer", mais aussi parce que la lutte est vaine si personne ne se bouge et que j'ai vu la journée de manif traditionnelle être rdiculisée, les profs courir pour faire tenir le système coûte que coûte fusse au mépris de leur santé ou de leurs convictions !

Tout cela me désespère à en chialer... j'ai honte de ce corps auquel j'ai appartenu.

Depuis la mise en route de la réforme, je ne vois autour de moi que des profs malheureux. Je n'entends dans le lycée où je suis AED que des profs qui se lamentent. Je lis dans ce forum des choses qui prouvent que le MEN est dans l'illégalité parfois, et qu'il y a motif à bloquer réellement le système. Et rien. Ils ne font rien.

Continuez avec vos PPCR à la noix, vos DHG pourries et illégales, vos efforts pour calfeutrer les trous béants que le Ministère et les Rectorats creusent dans la coque de l'EN en rigolant de vous voir réparer leurs dégâts.

Je vous déteste ! Sad Sad Sad

Je suis d'accord avec toi. Et je me déteste aussi. De rester. Et de râler sans avoir le cran de partir - continuer dans ces conditions c'est tout sauf du courage je le sais - . Liste très très loin d'être exhaustive (tout ce que tu as dit est tellement vrai; pourtant je m'efforce de ne pas faire montre de compromissions dans ce métier humhum )
Albert Jarl
Albert Jarl
Habitué du forum

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Albert Jarl Lun 1 Fév - 20:43
@Hugues666 a écrit:Le soucis c'est que les profs en général sont peu enclins à la révolte :

- syndrome du bon élève : on obéit peu ou prou aux injonctions

Je rebondis juste là dessus. Cette idée a 20 ans car ceux qui font profs aujourd'hui sont les "pires" étudiants. Les bons font autre chose...

Donc ne rêvez pas, nous sommes des moutons et des cancres.

Désolé pour l'ambiance de merde Smile

_________________
Si vis pacem, para bellum
Baldred
Baldred
Niveau 6

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Baldred Lun 1 Fév - 21:33
@zigmag17 a écrit:
@Hugues666 a écrit:
Je vous déteste ! Sad Sad Sad

Je suis d'accord avec toi. Et je me déteste aussi. De rester. Et de râler sans avoir le cran de partir - continuer dans ces conditions c'est tout sauf du courage je le sais - . Liste très très loin d'être exhaustive (tout ce que tu as dit est tellement vrai; pourtant je m'efforce de ne pas faire montre de compromissions dans ce métier humhum )

Je ne suis pas d'accord avec toi/vous
Je ne me/te/nous/vous déteste pas.
Je ne suis pas une vocation qui suppose le martyre.
Je n'ai jamais cru et me méfie des immenses déceptions des anciens croyants.
Je n'effectue pas une mission qui suppose d'être un héros.
J'exerce un métier dans un cadre difficile comme tous les métiers de service public
Je n'ai jamais cru au meilleur des mondes éducatifs.
J'ai beaucoup de défaites syndicales, et quelques victoires.
J'ai construit mes propres motifs de satisfaction.
J'ai plus souvent dit non que oui.
je n'ai jamais été en colère contre un élève, seulement contre les adultes.
Je n'aime pas les mots "larves" "moutons" "cancres" honte" " compromission" et autres mots de ronds-points.
Je pense que nous sommes magnifiques.
Et si un jour nous réagissons c'est parce que nous nous aimons, plutôt que de nous détester nous-mêmes
Albert Jarl
Albert Jarl
Habitué du forum

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Albert Jarl Lun 1 Fév - 21:35
@Baldred a écrit:
Je n'aime pas les mots "larves" "moutons" "cancres" honte" " compromission" et autres mots de ronds-points.

C'était pour dire rien du tout... juste je souligne.

_________________
Si vis pacem, para bellum
Ha@_x
Ha@_x
Fidèle du forum

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Ha@_x Lun 1 Fév - 21:48
@Baldred a écrit:Je ne suis pas d'accord avec toi/vous
Je ne me/te/nous/vous déteste pas.
Je ne suis pas une vocation qui suppose le martyre.
Je n'ai jamais cru et me méfie des immenses déceptions des anciens croyants.
Je n'effectue pas une mission qui suppose d'être un héros.
J'exerce un métier dans un cadre difficile comme tous les métiers de service public
Je n'ai jamais cru au meilleur des mondes éducatifs.
J'ai beaucoup de défaites syndicales, et quelques victoires.
J'ai construit mes propres motifs de satisfaction.
J'ai plus souvent dit non que oui.
je n'ai jamais été en colère contre un élève, seulement contre les adultes.
Je n'aime pas les mots "larves" "moutons" "cancres" honte" " compromission" et autres mots de ronds-points.
Je pense que nous sommes magnifiques.
Et si un jour nous réagissons c'est parce que nous nous aimons, plutôt que de nous détester nous-mêmes

Si j'abonde dans ton sens, le coup de gueule d' @Hugues666 est plus qu'entendable.

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Baldred
Baldred
Niveau 6

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Baldred Lun 1 Fév - 21:55
@Ha@_x a écrit:
Si j'abonde dans ton sens, le coup de gueule d' @Hugues666 est plus qu'entendable.

Oui, tout à fait légitime même, mais ce n'est pas le seul discours possible.
Ha@_x
Ha@_x
Fidèle du forum

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Ha@_x Lun 1 Fév - 22:11
@Albert Jarl a écrit:Je rebondis juste là dessus. Cette idée a 20 ans car ceux qui font profs aujourd'hui sont les "pires" étudiants. Les bons font autre chose...

ça par contre , ça relève du mythe, ils ne sont pas "pires" qu'il y a 20 ou 40 ans. C'est toujours les mêmes membres de la petite classe moyenne. La seule chose qui est "pire", c'est la formation : formation disciplinaire détruite, concours dénaturés : et puis aujourd'hui tu deviens prof de maths ou de lettres avec une formation en sciences de l'éduc'...c'est dire, et après un stage de conformité idéologique inspéen.
En SHS ou encore en lettres, on a encore quand même un paquet de monde qui a une solide formation disciplinaire (ben oui quand l'avenir est bouché à l'université, il faut bien bouffer, ben ils font profs, du secondaire...).
Mais je ne parle que de ce que je connais.

Il y a déjà longtemps, très longtemps, que les "meilleurs" n’intègrent plus l'EN...et même il y a un demi-siècle, le normalien faisait ses 2 ans de prof de lycée et filait à la fac le plus vite possible....

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Baldred
Baldred
Niveau 6

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Baldred Lun 1 Fév - 22:21
Cette idée, ce mythe du "mauvais" prof mériterait d'être interrogé. Le président du jury de mon Capes avait déclaré qu'au delà de tel rang nous serions de "mauvais" profs, sachant qu'à l'époque la pédagogie se découvrait sur le tas, ça laisse rêveur. Qu'est-ce qu'un mauvais prof ?
Ha@_x
Ha@_x
Fidèle du forum

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Ha@_x Lun 1 Fév - 23:05
Il y a prendre et à laisser dans les propos des présidents de jury de CAPES, je me souviens encore d'un certain président du jury d'HG, notoirement connu pour faire des fautes d'orthographe et de syntaxe.

Sur le terrain, la notion de "bon" ou de "mauvais prof" ne veut pas dire grand chose, et n'est sûrement pas basée sur le rang de sortie à la loterie, pardon au concours.
On peut être excellent devant des publics faciles et aisés et exécrable devant des publics difficiles. Et inversement. On peut être bon selon certains critères pédagogiques, et très mauvais selon d'autres Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 1665347707

Le plus important, c'est d'être bien dans ses pompes face à ses élèves, et de leur apporter quelque chose.

Pour re - coller au sujet, moi ce qui m'inquiète le plus dans la profession, c'est le prof' auto-centré qui ne pense qu'à sa bouille et éventuellement à se faire mousser, et qui ne fera jamais, mais jamais, rien de collectif pour se défendre et participer à une défense collective.

Avec de tels collègues on n'a même plus besoin de ministre Rolling Eyes

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Baldred
Baldred
Niveau 6

Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux - Page 9 Empty Re: Grève du mardi 26 janvier : état(s) des lieux

par Baldred Lun 1 Fév - 23:28
@Ha@_x a écrit:
Pour re - coller au sujet, moi ce qui m'inquiète le plus dans la profession, c'est le prof' auto-centré qui ne pense qu'à sa bouille et éventuellement à se faire mousser, et qui ne fera jamais, mais jamais, rien de collectif pour se défendre et participer à une défense collective.

Avec de tels collègues on n'a même plus besoin de ministre Rolling Eyes

Je ne sais pas si tu es au lycée? En collège j'en n'ai peu rencontré des comme ça. Parce qu'en fait il y a si peu d'enjeux... Justement l'estime de soi n'est pas très répandue chez nous et il y a plutôt  de profs qui se dénigrent et donc qui se mobilisent peu. Les gens solitaires font des profs solitaires, il y en a toujours eu, mais en général il y en a assez de solidaires. Pour la cagnotte de grève des AED, on a ramassé assez pour leur rembourser à chacun leur journée, et c'est un bahut Lambda.
Et je me demande si l'immense inertie à suivre et appliquer les lubiesréformes n'est pas un acte profondément révolutionnaire sur le modèle de mon héros : Bartelby
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum