Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Cassandrine
Niveau 6

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par Cassandrine Ven 22 Jan 2021 - 20:41
@ylm a écrit:Si un élève demande à aller à l'infirmerie il n'y a pas à discuter, ce doit être automatique. Nous ne sommes pas médecins, ce n'est pas à nous de décider de la légitimité de la demande. Refuser à un élève d'aller à l'infirmerie c'est une faute professionnelle aux conséquences potentiellement graves.

Euh, c'est un peu exagéré non????
Je rappelle qu'il n'y a pas d'infirmerie dans les écoles primaires et dans certains établissements, l'infirmière n'est pas là tout le temps.... Donc c'est la vie scolaire qui gère, on le prof ou le PE.... donc on fait comme on peut...
Jenny
Jenny
Modérateur

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par Jenny Ven 22 Jan 2021 - 20:45
@ylm a écrit:Si un élève demande à aller à l'infirmerie il n'y a pas à discuter, ce doit être automatique. Nous ne sommes pas médecins, ce n'est pas à nous de décider de la légitimité de la demande. Refuser à un élève d'aller à l'infirmerie c'est une faute professionnelle aux conséquences potentiellement graves.

+1. refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 2252222100

Évidemment si c’est un jour sans infirmière, on fait comme on peut. Mais quand l’infirmière est là, je la laisse juger de l’état de l’élève.
Manu7
Manu7
Fidèle du forum

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par Manu7 Ven 22 Jan 2021 - 20:46
Pour les abus, je pense que c'est à l'établissement de trouver une solution et non à chaque professeur. Quand un élève part pendant un DS alors il faut une politique assez pénible de rattrapage qui devient vite dissuasive.
Le fait que l'élève profite et abuse alors que parfois cela peut être urgent peut justifier une sanction sévère.
Elaïna
Elaïna
Bon génie

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par Elaïna Ven 22 Jan 2021 - 20:46
@Laverdure a écrit:Je pense que tu as intérêt à faire un rapport circonstancié très précis en expliquant les raisons de ton refus. Pour ma part, je considère que je ne suis pas médecin ni infirmier : ça me semble très délicat de refuser des passages à l'infirmerie et je ne veux pas prendre le risque de passer à côté d'un cas grave que je n'aurais pas su voir.

Même chose pour moi. Et puis au final qu'est-ce que tu en as à faire qu'il aille à l'infirmerie ou pas ? C'est lui qui rate le cours non ?

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
Elaïna
Elaïna
Bon génie

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par Elaïna Ven 22 Jan 2021 - 20:50
Et tant qu'à faire j'enfonce le clou : je ne refuse jamais un passage aux toilettes ou aux lavabos. J'ai été très marquée par le cas d'une amie dont les règles se sont déclenchées pendant un ds de 3h et à qui le prof a refusé de sortir pendant tout ce temps...
Si c'est une demande légitime : tant mieux. Si c'est un pénible qui demande à sortir : tant mieux, ça me fait des vacances. Si c'est pendant un ds et que c'est pour frauder : je le verrai. Et je fais un rapport sur le pénible.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
eole73
eole73
Niveau 3

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par eole73 Ven 22 Jan 2021 - 20:56
@décembre a écrit:Mais finalement, elle est allée à l'infirmerie ou pas?

Elle m'a dit qu'elle y était allée ensuite. Je n'en suis pas absolument certain.

Pour vous citer un exemple, une autre élève de cette même classe me disait qu'elle devait prendre un médicament à midi à l'infirmerie (parce qu'elle a des soucis de santé, ce qui est vrai). J'ai accepté et l'ai fait accompagner, par contre quand je lui ai demandé son carnet pour que je note l'heure du départ et et par qui elle est accompagnée elle m'a dit ne pas l'avoir. Je passe et lui dit que je veux un mot de l'infirmerie. au lieu des 10 minutes prévues, 20 ou 30 minutes plus tard, les deux reviennent, et avec un mot de la vie scolaire et non de l'infirmerie. J'arrive à me rapprocher de l'infirmière qui me dit qu'elle ne donne pas de médicament à cet élève à midi.

Cette même élève qui pendant le même cours ou sa copine a demandé à aller à l'infirmerie (celle dont on est en train de parler sur ce fil), me dit encore qu'elle doit prendre son médicament à midi à l'infirmerie, ce sur quoi je lui ai dit que l'infirmière m'avait que ce n'était pas le cas. Elle me répond alors qu'elle me donne les mots de l'infirmerie et là je lui réponds que non, c'est un mot de la vie scolaire sans aucune précision (je l'ai gardé). Et là plus de demande...
Cassandrine
Cassandrine
Niveau 6

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par Cassandrine Ven 22 Jan 2021 - 21:00
Je suis très surprise par vos réactions concernant l'infirmerie....Quant aux exemples cités ils sont extrêmes et très rares non??? Je pense tout simplement que l'adulte qui a en charge l'élève doit faire preuve de bon sens et être capable de faire un peu le tri dans les demandes.... Je pense aussi que cela dépend fortement de la taille de l'établissement, la configuration des locaux, la présence ou non de l'infirmerie et les consignes pour s'y rendre.... Chez nous, les élèves doivent demander la permission au professeur, puis se rendre à la vie scolaire en étant accompagnés par un élève puis ensuite se rendre à l'infirmerie toujours accompagnés puis l'élève accompagnateur repart en cours... Un long parcours.... et souvent l'infirmerie est fermée, la vie scolaire aussi....Un sacré [bazar]....


Dernière édition par Laverdure le Ven 22 Jan 2021 - 21:33, édité 1 fois (Raison : Grossièreté.)
eole73
eole73
Niveau 3

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par eole73 Ven 22 Jan 2021 - 21:04
@Elaïna a écrit:
Même chose pour moi. Et puis au final qu'est-ce que tu en as à faire qu'il aille à l'infirmerie ou pas ? C'est lui qui rate le cours non ?

Ca fait déranger un autre élève qui lui aussi rate le cours, et idem en DS , et en plus il faut prévoir un rattrapage pour les deux après.

@Elaïna a écrit:Et tant qu'à faire j'enfonce le clou : je ne refuse jamais un passage aux toilettes ou aux lavabos. J'ai été très marquée par le cas d'une amie dont les règles se sont déclenchées pendant un ds de 3h et à qui le prof a refusé de sortir pendant tout ce temps...
Si c'est une demande légitime : tant mieux. Si c'est un pénible qui demande à sortir : tant mieux, ça me fait des vacances. Si c'est pendant un ds et que c'est pour frauder : je le verrai. Et je fais un rapport sur le pénible.

personnellement, je ne vois vraiment pas comment c'est possible. Un élève peut avoir un téléphone éteint dans sa poche, on ne peut pas le savoir.
Amaury
Amaury
Niveau 5

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par Amaury Ven 22 Jan 2021 - 21:09
Ceux qui laissent leurs élèves souhaitant sécher les cours aller à l'infirmerie quand ils le veulent, l'infirmière de votre bahut doit vous maudire ! Ou alors vous êtes dans des établissements faciles et les gamins, spontanément, n'abusent pas. Dans mon collège, si j'adoptais cette posture de laisser sortir qui veut quand il veut (et avec son meilleur pote pour l'accompagner de préférence, ne nous refusons rien), j'aurais une demande par cours minimum pour l'infirmerie.
ylm
ylm
Érudit

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par ylm Ven 22 Jan 2021 - 21:15
@Amaury a écrit:Ceux qui laissent leurs élèves souhaitant sécher les cours aller à l'infirmerie quand ils le veulent, l'infirmière de votre bahut doit vous maudire ! Ou alors vous êtes dans des établissements faciles et les gamins, spontanément, n'abusent pas. Dans mon collège, si j'adoptais cette posture de laisser sortir qui veut quand il veut (et avec son meilleur pote pour l'accompagner de préférence, ne nous refusons rien), j'aurais une demande par cours minimum pour l'infirmerie.
L'infirmière est assez grande pour prendre elle-même les mesures qui s'imposent quand elle constate, elle qui est seule compétente pour le faire, que les élèves abusent. Et ils n'abusent pas longtemps du coup.

Pour ce qui est des toilettes depuis qu'un élève s'est uriné dessus en classe après que je lui ai refusé d'y aller, je demande si c'est vraiment urgent et si l'élève me dit oui, j'accepte.

_________________
The life of man, solitary, poor, nasty, brutish and short.
Thomas Hobbes
Amaury
Amaury
Niveau 5

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par Amaury Ven 22 Jan 2021 - 21:17
L'infirmière n'est pas là pour punir, c'est à nous de filtrer.
Cassandrine
Cassandrine
Niveau 6

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par Cassandrine Ven 22 Jan 2021 - 21:20
@ylm a écrit:
@Amaury a écrit:Ceux qui laissent leurs élèves souhaitant sécher les cours aller à l'infirmerie quand ils le veulent, l'infirmière de votre bahut doit vous maudire ! Ou alors vous êtes dans des établissements faciles et les gamins, spontanément, n'abusent pas. Dans mon collège, si j'adoptais cette posture de laisser sortir qui veut quand il veut (et avec son meilleur pote pour l'accompagner de préférence, ne nous refusons rien), j'aurais une demande par cours minimum pour l'infirmerie.
L'infirmière est assez grande pour prendre elle-même les mesures qui s'imposent quand elle constate, elle qui est seule compétente pour le faire, que les élèves abusent. Et ils n'abusent pas longtemps du coup.

Pour ce qui est des toilettes depuis qu'un élève s'est uriné dessus en classe après que je lui ai refusé d'y aller, je demande si c'est vraiment urgent et si l'élève me dit oui, j'accepte.

Si tu demandes si c'est urgent cela prouve bien que d'une certaine façon tu tries les demandes... !
Cela reviens à ce que j'écrivais dans le message précèdent, faire preuve de bon sens, l'adulte qui a l'élève face à lui décide ou non d'accorder la permissions
Amaury
Amaury
Niveau 5

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par Amaury Ven 22 Jan 2021 - 21:27
La demande d'aller aux toilettes est plus délicate à mon sens car le nombre de WC est notoirement insuffisant par rapport au nombre d'élèves et je peux concevoir qu'il soit impossible de trouver le temps de s'y rendre, en quinze minutes de récré, à tous ceux qui en ont besoin. Mais je n'aime pas l'effet d'aubaine, quand, m'entendant accepter une demande d'un camarade, plusieurs se mettent à réclamer aussi. Là je me fâche.
Elaïna
Elaïna
Bon génie

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par Elaïna Ven 22 Jan 2021 - 21:30
@eole73 a écrit:

Ca fait déranger un autre élève qui lui aussi rate le cours, et idem en DS , et en plus il faut prévoir un rattrapage pour les deux après.


Un rattrapage pour un élève qui va à l'infirmerie pendant un devoir ? Heu...non.
Par ailleurs (mais je suis en lycée), je ne fais accompagner un élève qui demande à sortir que s'il est visiblement très mal, sinon, il y va tout seul comme un grand. Et s'il rate moins d'un quart d'heure (sur un DS de 2h), il n'y a pas de rattrapage (et puis quoi encore ?).

@eole73 a écrit:personnellement, je ne vois vraiment pas comment c'est possible. Un élève peut avoir un téléphone éteint dans sa poche, on ne peut pas le savoir.

Alors en ce qui me concerne,
- soit c'est une fraude invisible (type l'élève qui a vérifié une date sur son portable) : je m'en tape. C'est lui qui n'a pas appris. C'est son problème. Hashtag Darwin. Mais dans ma matière en lycée, c'est assez rare. Même quand je fais de bêtes interros de cours, je pose des questions suffisamment élaborées pour que la simple "pompe" type vérifier une date n'ait aucun intérêt. Par exemple, au fond, je me contrefous qu'ils sachent que 1453 = chute de Constantinople et chute de Bordeaux, par contre, je leur demande de m'expliquer pourquoi ce sont des ruptures, et ça, ma foi, ça ne se checke pas en trente secondes sur un portable si on n'a pas appris avant.
- soit c'est (comme dans l'écrasante majorité des cas) un élève qui se met à pomper un commentaire de doc ou une composition. Déjà, les trucs pompés sur internet sont visibles comme le nez au milieu de la figure hors période de covid : tout à coup, l'élève fait des phrases super élaborées mais toujours avec une orthographe pitoyable. Il suffit alors de taper trois mots dans google pour retrouver où il a pompé. Et là, ben, à la première phrase pompée identifiée, j'arrête de corriger et je mets zéro. J'ai gagné quelques minutes de ma vie en m'épargnant de lire une copie. Champagne. (Oui, j'ai des joies simples).


@ylm a écrit:
@Amaury a écrit:Ceux qui laissent leurs élèves souhaitant sécher les cours aller à l'infirmerie quand ils le veulent, l'infirmière de votre bahut doit vous maudire ! Ou alors vous êtes dans des établissements faciles et les gamins, spontanément, n'abusent pas. Dans mon collège, si j'adoptais cette posture de laisser sortir qui veut quand il veut (et avec son meilleur pote pour l'accompagner de préférence, ne nous refusons rien), j'aurais une demande par cours minimum pour l'infirmerie.
L'infirmière est assez grande pour prendre elle-même les mesures qui s'imposent quand elle constate, elle qui est seule compétente pour le faire, que les élèves abusent. Et ils n'abusent pas longtemps du coup.

Pas mieux.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
Laverdure
Laverdure
Modérateur

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par Laverdure Ven 22 Jan 2021 - 21:35
@Amaury a écrit:L'infirmière n'est pas là pour punir, c'est à nous de filtrer.

Si : c'est un des adultes responsables de l'établissement, elle peut le faire, comme n'importe quel autre. Et nous ne pouvons pas filtrer : nous n'en avons pas les compétences (médicales).

Et pour ma part, comme les autres plus haut : je ne refuse pas les toilettes non plus, pas plus que je ne refuse les passages à l'infirmerie, aussi dans mes lycées bien pénibles des années précédentes que dans celui de cette année avec des élèves très biens sous tous rapports. Et je n'ai pas l'impression d'être feignant ou laxiste pour autant.


Dernière édition par Laverdure le Ven 22 Jan 2021 - 21:39, édité 1 fois

_________________
refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 2320853811
roxanne
roxanne
Prophète

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par roxanne Ven 22 Jan 2021 - 21:36
En plus, un élève qui va très souvent à l’infirmerie , c’est qu’il y a souvent un problème. Et puis en ce moment, je ne jouerais pas à ça. Sinon, en temps normal, si j’ai un doute , je demande à l’élève s’il est certain qu’il ne peut pas attendre.
ylm
ylm
Érudit

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par ylm Ven 22 Jan 2021 - 21:45
@Amaury a écrit:La demande d'aller aux toilettes est plus délicate à mon sens
Complètement l'inverse : si tu te trompes en n'acceptant pas qu'un élève aille aux toilettes il n'y aura aucune conséquence grave, si tu te trompes en n'acceptant pas qu'un élève aille à l'infirmerie, en ayant pris une mauvaise décision pour laquelle tu n'étais pas compétent(e), ça peut être mortel, ta carrière est terminée, ta vie (et celle de l'élève potentiellement) est fichue.

_________________
The life of man, solitary, poor, nasty, brutish and short.
Thomas Hobbes
eole73
eole73
Niveau 3

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par eole73 Ven 22 Jan 2021 - 21:46
@Elaïna a écrit:
@eole73 a écrit:

Ca fait déranger un autre élève qui lui aussi rate le cours, et idem en DS , et en plus il faut prévoir un rattrapage pour les deux après.


Un rattrapage pour un élève qui va à l'infirmerie pendant un devoir ? Heu...non.
Par ailleurs (mais je suis en lycée), je ne fais accompagner un élève qui demande à sortir que s'il est visiblement très mal, sinon, il y va tout seul comme un grand. Et s'il rate moins d'un quart d'heure (sur un DS de 2h), il n'y a pas de rattrapage (et puis quoi encore ?).

Je débute dans le métier, mais pour le moment je ne me vois pas laisser aller un élève seul à l'infirmerie, donc je le fais toujours accompagner. Dans ma matière, je ne fais pas de DS de plus d'une heure donc celui qui va à l'infirmerie perd donc au moins 20 mins, soit 30% du temps, et forcément celui qui l'accompagne aussi. Donc pour moi je suis obligé de prévoir un rattrapage (ne serait ce que pour l'élève qui a du accompagner et a donc été pénalisé).
Amaury
Amaury
Niveau 5

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par Amaury Ven 22 Jan 2021 - 21:48
Non mais attendez, là, je crois qu'on ne s'est pas bien compris.
Moi je vous parle du gamin qui est sans cesse dans la fuite face au travail, systématiquement. Le gamin qui va vous harceler pendant toute l'heure pour aller à l'infirmerie en vous montrant son poignet "chuis tombé en sport j'ai maaaal", et qui vous fera le coup une fois par semaine. Moi les gamins comme ça, je dis non. S'ils insistent trop, au bout d'un moment je finis par céder parce que leur insistance m'empêche de travailler. Mais sitôt le cours terminé, je rédige un bon gros rapport d'incident évoquant leur harcèlement visant à fuir mon cours et conduisant à le perturber. En général ça les choque suffisamment pour qu'ils modèrent leur demande par la suite.
Prezbo
Prezbo
Érudit

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par Prezbo Ven 22 Jan 2021 - 21:50
@ylm a écrit:Si un élève demande à aller à l'infirmerie il n'y a pas à discuter, ce doit être automatique. Nous ne sommes pas médecins, ce n'est pas à nous de décider de la légitimité de la demande. Refuser à un élève d'aller à l'infirmerie c'est une faute professionnelle aux conséquences potentiellement graves.

Pas d'accord. La règle, c'est qu'un élève doit être en cours, sauf urgence manifeste. Parce que dans mon lycée, je suis confronté à la situation d'Amaury, du moins dans certaines classes (typiquement seconde-pas-euro ou STMG) : les élèves qui rentrent en cours le temps de ne pas être notés absents ou en retard puis découvrent au bout d'une minute qu'ils ont un soudain besoin d'aller à l’infirmerie/aux toilettes/régler un truc à la vie scolaire/whatever. Précisément ceux qui sont par ailleurs souvent absents ou en retard et développent des stratégies d'évitement. Si tu laisses faire, ton cours se transforme vite en moulin, avec des élèves qui rentrent et qui sortent, en en profitent pour taper la discut avec leurs camarades à chaque fois -parce qu'ils ne maîtrisent pas tous le principe du retour discret-.

Donc l'infirmerie c'est si urgence visible, la vie sco c'est si convocation écrite avec une heure indiquée, et sinon on attend l'intercours, qui est de toute façon dans moins d'une heure, c'est-à-dire nettement moins que le temps moyen d'attente aux urgences de l'hôpital.

Ensuite, je précise que j'essaye de faire preuve de discernement. Parfois c'est moi qui ait insisté pour qu'un élève visiblement livide et qui piquait du nez sur ses cahiers aillent accompagné à l'infirmerie.
Cassandrine
Cassandrine
Niveau 6

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par Cassandrine Ven 22 Jan 2021 - 21:51
Je me répète mais je pense vraiment que cela dépend des établissements.... Dans le mien, suite aux remarques des enseignants, le Principal Adjoint a regardé la fréquence des passages à l'infirmerie.... Et là, grosse surprise, nous avions entre 6 et 10 fois plus de passages à l'infirmerie les jours où l'infirmière n'était pas là... donc pour ne prendre aucun risque, la vie scolaire appelait les familles qui venaient chercher les collégiens... On en rigolait en salle des profs, on disait que les élèves avaient la "mercredite aïgue ou la vendrotite aïgue... "
J'ai, moi aussi, un exemple inverse d'un élève que j'ai envoyé à l'infirmerie en respectant la règle de mon établissement, cet élève s'est sauvé et en à profiter pour faire une très grosse bêtise à l'extérieur.... J'ai du me rendre à la Gendarmerie pour expliquer son absence (non enregistrée sur Pronote car l'élève n'était jamais passé par l'infirmerie)... Depuis, je trie, je fais appel à mon bon sens, je me débrouille (toilettes pas loin de ma salle par exemple)
Prezbo
Prezbo
Érudit

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par Prezbo Ven 22 Jan 2021 - 22:08
@skindiver a écrit:

Je peux te dire que chez nous l'infirmier l'identifie très vite et que l'élève ne s'amuse plus ensuite à venir pour rien! Y a des sanctions qui tombent.

Dans un des mes ex-bahuts, certains élèves passaient très souvent à l’infirmerie. Une d'entre elle arrivait à presque tous les cours de maths avec 15 à 20 minutes de retard, et un mot signé par l'infirmière, qui était une bonne copine par ailleurs. J’avais fini par mettre un mot ironique sur son bulletin, ce qui avait calmé les choses radicalement.

Un jour, je suis allé cherché je ne sais plus quoi à l'infirmerie pendant mes heures de trou. J'y ai trouvé une demi-douzaine d'élèves parmi les relous officiels du bahut en train d'y taper tranquillement le carton sous la surveillance de l'infirmière, et j'ai compris.

@Elaïna a écrit:
Si c'est une demande légitime : tant mieux. Si c'est un pénible qui demande à sortir : tant mieux, ça me fait des vacances. Si c'est pendant un ds et que c'est pour frauder : je le verrai. Et je fais un rapport sur le pénible.

Quand j'étais au lycée (ce n'est donc plus tout jeune) un vague copain qui faisait partie lui aussi des relous officiels du avait trouvé un mode de fraude sophistiqué en maths physique : s'entendre avec un ou deux copains plus forts d'une autre classe pour convenir d'un RDV à l'infirmerie pendant les heures de DS, leur amener le sujet, potasser rapidement le sujet à plusieurs (au vu et au su de l'infirmière, elle aussi très copine-copine), et retourner en DS recopier les résultats. En science, c'est plus dur à prouver (et je fais partie des copains qui ont occasionnellement aidé à la manœuvre).

Il ne faut jamais sous-estimer la capacité des lycéens et à trouver des stratégies pour ne pas travailler, et à nous prendre pour des billes.
Elaïna
Elaïna
Bon génie

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par Elaïna Ven 22 Jan 2021 - 22:44
Je comprends. Après j'ai une certaine capacité, en lycée, à n'avoir strictement rien à foutre que les élèves travaillent ou pas. Je me contente humblement de l'absence de perturbation dans mon cours. Les glandeurs sont sanctionnés tôt ou tard...

En général, du reste, la menace d'une appréciation sanglante dans parcoursup suffit à calmer les gentils champions de l'évitement des contrôles Wink. Les pas gentils, eux, auront un magnifique "une seule note correspondant à un devoir maison note sur cinq, élève au niveau non évaluable", ce qui devrait déjà leur faire bien mal.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
colombane
colombane
Habitué du forum

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par colombane Ven 22 Jan 2021 - 23:24
Dans mon ex-établissement, dans les classes pénibles et de simulations récurrentes, il avait été convenu avec l'infirmière d'aller la chercher pour qu'elle soigne sur place, l'élève ne pouvant pas se déplacer dans son état !
Rien que la faire chercher a stoppé net les demandes de sorties intempestives en plein cours.
Et quand il y a eu la vraie urgence, appel au 15 devant toute la classe, ils ont eu peur et se sont tenus à carreau par la suite dans cette classe. Une évacuation à l'hôpital en plein cours a refroidi les autres de faire appeler l'infirmière pour n'importe quoi. Et ils ont vraiment vu ce qui était urgent et grave.




_________________

  Le site des cistes
N'allez pas là où le chemin peut mener. Allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace (R. W. Emerson)
Kilmeny
Kilmeny
Guide spirituel

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par Kilmeny Sam 23 Jan 2021 - 8:31
Les rares fois où c'est arrivé, j'explique à l'élève :
a) tu es peut-être très souffrant (je en suis pas infirmière). C'est pour cela que je t'envoie à l'infirmerie et tu viendras un autre jour après les cours pour refaire le devoir.
b) tu veux peut-être éviter le devoir. Dans ce cas l'infirmière le verra tout de suite et là ce sera 0.
Que choisis-tu ?

La réponse est en général : "j'ai plus mal, madame".

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
scot69
scot69
Modérateur

refus à un élève d'aller à l'infirmerie  - Page 2 Empty Re: refus à un élève d'aller à l'infirmerie

par scot69 Sam 23 Jan 2021 - 11:49
Je peux tout à fait comprendre que tu réagisses ainsi car certains élèves crient trop souvent au loup. J'ai le souvenir d'une gamine de ce genre qui avait des règles douloureuses chaque semaine et qui ensuite pavanait devant les autres comment elle avait réussi à arnaquer les profs.

Mais comme plusieurs, je ne refuse jamais de laisser sortir un élève à l'infirmerie, par contre, il a OBLIGATION de me laisser son téléphone portable (idem s'il va aux toilettes). Et souvent, ils n'ont soudain plus mal.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum