Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Tulipia
Niveau 2

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Tulipia Mer 27 Jan 2021 - 7:12
@Cleroli a écrit:
C'est vrai mais c'est aussi à nous d'être raisonnables (je ne fais pas systématiquement refaire un DS en cas d'absence d'élèves par exemple). Il faut mettre la pédale douce côté notes et accepter de prendre du temps. C'est d'ailleurs le sens du mail que nous a envoyé notre IPR après l'annonce de la suppression des évaluations de mars.

En fait, chez nous, pas vraiment le choix. En première et terminale, à cause de l'annulation des EC, si un élève est absent à un devoir, je suis dans l'obligation de proposer un rattrapage. Si l'élève ne rattrape pas le devoir, je dois mettre 0 et non Absent, par équité avec les autres élèves. Il faut que tous les élèves d'une classe aient le même nombre de notes, sur le même type de devoirs si possible. D'ailleurs, des parents ont menacé de faire appel au TA s'il n'y a que deux notes dans certaines matières ou s'il y a eu inégalité de traitement...

Personnellement, je ne fais pas beaucoup d'évaluations, mais le fait que les groupes les fassent en décalé et qu'il y ait toujours des rattrapages à organiser induit une grande charge mentale. J'ai l'impression de ne jamais me débarrasser des copies !


Dernière édition par Tulipia le Mer 27 Jan 2021 - 7:18, édité 1 fois
Tivinou
Tivinou
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Tivinou Mer 27 Jan 2021 - 7:16
@Isis39 a écrit:Si je comprends bien, il y a des collègues qui voudraient que les collègues de lycée fasse double boulot ? Double journée ?
Même étonnement.
Que des parents imaginent ça possible soit, mais des collègues Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 999940070 . Nous n'avons eu ni formation, ni matériel, nous avons des classes tellement chargées que c'est impossible de tout mener de front et de corriger tout le travail fait en distanciel.
Dans mon lycée nous n'avons pas de demi-groupes. Je les souhaite pour des raisons sanitaires, et pourtant je redoute cette organisation et le tout distanciel encore plus.
Tulipia
Tulipia
Niveau 2

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Tulipia Mer 27 Jan 2021 - 7:26
Je pense que les collègues en question ne visualisent pas la charge de travail dont il s'agit. Je suis à mi-temps, du fait de mon statut de stagiaire, mais je passe déjà 10h par semaine à concevoir les cours et activités pour les élèves qui sont à la maison la semaine suivante. Je ne parle même pas du cahier de textes à remplir pour les deux groupes.

La semaine où les élèves sont à la maison, il y a toujours beaucoup de mails de leur part concernant le travail à faire (alors que tout est sur le cahier de textes). La charge de travail est énorme. C'est pour cela qu'il ne faut pas vraiment se réjouir d'un éventuel passage généralisé à l'hybride... Au début, moi aussi j'étais contente. Deux semaines après, j'ai déchanté.


Dernière édition par Tulipia le Mer 27 Jan 2021 - 7:38, édité 1 fois
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Verdurette Mer 27 Jan 2021 - 7:35
J'ai lu attentivement le courrier des IA-IPR relatif aux épreuves de spé du  bac, qui a été publié ici même (voir plus haut). Il  précise bien que pour une poignée d'élèves qui avancent au rythme "normal" car ils bénéficient du cours administré à la moitié de la classe présente pendant que l'autre moitié le suit à domicile en visio (c'est à dire une infime minorité qui en a les moyens techniques, matériel idoine, connexion à la maison etc ... et mon petit doigt me dit qu'il ne s'agit pas des élèves les plus défavorisés), une grande partie travaille en alternance (et donc a fait la moitié du programme en présentiel). Sans compter les élèves réellement déconnectés et ceux qui ne bossent pas (découragés par ces conditions ou flemmards).

Pour nous, en primaire, le distanciel c'est ça : des enveloppes bourrées de photocopies que les parents utilisent (ou pas) comme ils peuvent. En lisant (ou pas) les "modes d'emploi pédagogiques" que nous leur envoyons.

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Avril_11

Nous avons plusieurs familles sans aucun équipement numérique. Des parents à qui il a fallu apprendre à ouvrir une pièce jointe.  Des parents qui ne savent pas lire, et beaucoup de parents eux-mêmes en grande précarité scolaire et intellectuelle.  En mathématiques, ça allait à peu près. En lecture/français, cela a été catastrophique.  Mais à part certains, peu nombreux, qui ont vraiment été je m'en foutistes, je ne peux leur jeter la pierre.  L'école devrait (vous noterez le conditionnel) pallier ces manques, c'est déjà difficile dans des conditions normales, donc l'enseignement hybride, distanciel, appelez ça comme vous voudrez, dans ces conditions... c'est de l'illusion pure et simple

Autant je déplore qu'on n'ait pas mis en œuvre ce qu'il fallait pour assurer la sécurité sanitaire de tous  (fenêtres, aération, lavabos ... tous investissements  utiles à long terme, en plus , et masques FFP2), autant je suis soulagée qu'on ait gardé les écoles primaires ouvertes.

Pour le secondaire, je ne vais pas me mêler de ce que je ne connais pas bien.
sifi
sifi
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par sifi Mer 27 Jan 2021 - 7:43
L'avantage de l'hybride, ce sont les classes moins chargées: les cours se passent dans le calme, on avance, on peut faire participer tout le monde et vérifier le travail de chacun. C'est quand même un luxe!
Après clairement, je ne fais pas "cours en hybride" : je donne du travail à ceux qui sont à la maison, soit des choses à approfondir/ compléter, soit des choses à préparer pour que le cours en présentiel suivant aille plus vite, mais bien souvent je me rends compte que c'est au mieux mal fait. A l'heure actuelle, je ne vois pas comment je pourrais faire du "vrai" hybride!
gregforever
gregforever
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par gregforever Mer 27 Jan 2021 - 7:47
@sifi a écrit:L'avantage de l'hybride, ce sont les classes moins chargées: les cours se passent dans le calme, on avance, on peut faire participer tout le monde et vérifier le travail de chacun. C'est quand même un luxe!
Après clairement, je ne fais pas "cours en hybride" : je donne du travail à ceux qui sont à la maison, soit des choses à approfondir/ compléter, soit des choses à préparer pour que le cours en présentiel suivant aille plus vite, mais bien souvent je me rends compte que c'est au mieux mal fait. A l'heure actuelle, je ne vois pas comment je pourrais faire du "vrai" hybride!
Si tu as de l'hybride par demi-groupes! Chez nous c'est classes entières par alternance de niveau: une semaine les secondes une semaine les premières etc... la semaine chez eux, tu vas au lycée à mi-temps et tu dois donner du boulot aux autres, voire faire des visios. C'est épuisant et inefficace; la plupart d'entre eux ne font rien chez eux ou presque; personne n'envoie les exercices, tous ou presque "torchent" les DM et ont des notes catastrophiques; et si tu fais un DS de 2h , tu perds la moitié de ta semaine en présentiel.... quelle plaie!
avatar
chmarmottine
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine Mer 27 Jan 2021 - 7:53
Le Covid revient en force. Quatre écoles et un collège sont désormais fermés en Haute-Garonne, pour cause de Covid-19. Une quinzaine de classes sont également fermées, dans plusieurs établissements.

Plus inquiétant, le variant anglais du Covid a été détecté au collège Anatole-France, dans le quartier du Pont-des-Demoiselles, à Toulouse.

https://www.ladepeche.fr/amp/2021/01/26/covid-le-variant-sattaque-aux-ecoles-9333728.php?__twitter_impression=true
Marie-Henriette
Marie-Henriette
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Marie-Henriette Mer 27 Jan 2021 - 10:20
@Tivinou a écrit:
@Isis39 a écrit:Si je comprends bien, il y a des collègues qui voudraient que les collègues de lycée fasse double boulot ? Double journée ?
Même étonnement.
Que des parents imaginent ça possible soit, mais des collègues  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 999940070 . Nous n'avons eu ni formation, ni matériel, nous avons des classes tellement chargées que c'est impossible de tout mener de front et de corriger tout le travail fait en distanciel.
Dans mon lycée nous n'avons pas de demi-groupes. Je les souhaite pour des raisons sanitaires, et pourtant je redoute cette organisation et le tout distanciel encore plus.

Je ne dis pas le contraire, je sais bien qu'il n'y a pas de solution miracle, je constate juste la situation telle qu'elle est, je dis juste que le terme d'enseignement hybride, c'est vendeur sur le papier, mais ça n'existe pas. Ça me semble juste un moindre mal par rapport au tout distanciel.
uneodyssée
uneodyssée
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par uneodyssée Mer 27 Jan 2021 - 10:28
Adoptons donc la formule «semi-présentiel» qui est la plus exacte.

Je ne suis pas ravie à l'idée de devoir peut-être y passer, je vois bien par vos témoignages (et aussi des retours d'élèves sur des copains d'autres lycées qui, disent-ils, ne font rien en distanciel) que c'est loin d'être parfait !
Mais sur le plan sanitaire cela semble tout de même préférable au présentiel complet ; sur le plan pédagogique c'est sans doute moins pire que le distanciel total…
Shajar
Shajar
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Shajar Mer 27 Jan 2021 - 10:31
@Cléopatra2 a écrit:En fait je donne soir des exercices, soit des parties du cours à travailler, soit la même chose qu'en classe et j'envoie la correction qu'on a faite en classe avec le groupe sur place (je la tape en même temps qu'on la fait, à ce moment-là). Je suis obligée de travailler comme cela car ils sont en classe entière le mercredi. Donc il faut qu'ils en soient à peu près au même moment. 
En spé, c'est plus compliqué, le hasard des jours fait que je vois un groupe 2 semaines (8 heures de cours) pendant que l'autre est à la maison. Je ne peux donc pas les laisser sans rien, je leur envoie donc un travail spécifique à faire. Que ce soit pour les spé ou les 2de, certaines séances doivent être faites avec moi spécifiquement, donc ça rend encore plus complexe les progressions.
S'il n'y avait que les demi-groupes, je ferai 2 progressions parallèles et je serais plus light avec le travail maison, mais la classe entière d'un côté et le 15 jours/15 jours de l'autre m'épuise totalement, ainsi que mes collègues. 
Pour les faire bosser je ramasse certains devoirs en 1ère, et je leur ai fait faire un DS en temps limité à la maison, mais je ne récupère pas tout, loin de là. Hors de question de faire de l'audio en classe. Déjà parce que nous sommes mal équipés et parce qu'ensuite ça pèterait si on le faisait tous. Et ça limite beaucoup l'enseignant en cours. Bref, quelle année de m.... Et on va passer les term comme ça aussi! Bon, au moins pour les term ça fera comme les 2de car je les ai des jours qui se suivent.

Franchement, l'audio en classe, c'est ce qu'on a choisi et je n'y étais à la base pas tr-s favorable ; mais quand je vous lis, je trouve que c'est la meilleure solution. Pas idéale, évidemment, mais moins pire que l'énorme surcharge de travail que représentent ces DM chaque semaine. Le principal souci, c'est qu'au bout de trois mois, les élèves commencent à sérieusement se lasser et ne plus suivre : ils se connectent et font autre chose. Mais jusqu'aux vacances de noël, ça marchait vraiment bien. On n'a plus de soucis techniques, ou très rarement, car les serveurs de l'ENT ont été renforcés. Le lycée nous a tous équipés en webcams (qu'on n'utilise pour la plupart que pour le son), ce qui coûtait beaucoup moins cher que d'autres aménagements (les plexiglas à la cantine, par exemple, qui ont pu être abandonnés de ce fait).
Bref on est loin de la panacée, mais sur la palette du pire, on est plutôt du côté "pas si mal".
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par epekeina.tes.ousias Mer 27 Jan 2021 - 12:25
J'avoue que je ne sais pas du tout quoi en penser…
https://www.franceinter.fr/societe/covid-19-pas-de-propagation-rapide-dans-les-ecoles-selon-une-etude-americaine#xtor=EPR-5-[Meilleur27012021]
Les chercheurs, travaillant pour les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), ont passé en revue les données d'études ayant pour cadre des écoles dans trois États américains, et certains pays européens. "Alors que beaucoup d'écoles ont rouvert leurs portes pour une instruction en présentiel dans certaines parties des États-Unis, ainsi qu'à l'international, des cas de Covid-19 liés au milieu scolaire ont été rapportés, mais il existe peu de preuves que les écoles ont contribué de manière significative à une augmentation des transmissions" au niveau local, ont-ils affirmé.
"La majorité des preuves existantes, portant sur le premier semestre scolaire, ont été rassurantes dans la mesure où le type de propagation rapide qui avait été fréquemment observé dans les lieux de cohabitation, ou les lieux de travail à forte fréquentation, n'est pas observé dans les milieux scolaires", ont soutenu les chercheurs.

_________________
Cdlt Wink
Halybel
Halybel
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Halybel Mer 27 Jan 2021 - 12:30
@epekeina.tes.ousias a écrit:J'avoue que je ne sais pas du tout quoi en penser…
https://www.franceinter.fr/societe/covid-19-pas-de-propagation-rapide-dans-les-ecoles-selon-une-etude-americaine#xtor=EPR-5-[Meilleur27012021]
Les chercheurs, travaillant pour les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), ont passé en revue les données d'études ayant pour cadre des écoles dans trois États américains, et certains pays européens. "Alors que beaucoup d'écoles ont rouvert leurs portes pour une instruction en présentiel dans certaines parties des États-Unis, ainsi qu'à l'international, des cas de Covid-19 liés au milieu scolaire ont été rapportés, mais il existe peu de preuves que les écoles ont contribué de manière significative à une augmentation des transmissions" au niveau local, ont-ils affirmé.
"La majorité des preuves existantes, portant sur le premier semestre scolaire, ont été rassurantes dans la mesure où le type de propagation rapide qui avait été fréquemment observé dans les lieux de cohabitation, ou les lieux de travail à forte fréquentation, n'est pas observé dans les milieux scolaires", ont soutenu les chercheurs.

Celles-ci comprennent : le port universel du masque, la distanciation physique, et un fonctionnement hybride entre des cours virtuels et présentiels, afin de limiter les effectifs dans les classes. D'autres mesures sont également possibles comme l'augmentation de la ventilation des salles, et l'accroissement des tests afin de rapidement identifier et isoler les individus asymptomatiques infectés. Les activités sportives d'intérieur sont à prohiber cependant, conseillent les chercheurs.


Donc effectivement dans des conditions idéales... De plus, nul part mention des cantines...

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

On ne fait pas bouger les choses en dressant seulement des constats.
Subir ou agir, la vie est une question de choix.
avatar
Peinard
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Peinard Mer 27 Jan 2021 - 12:33
Covid-19 : avec 38 cas positifs, le collège Bucaille-Charcot de Cherbourg ferme à son tour

Jeudi 21 janvier, dix-sept cas de Covid-19 avaient été découverts, entraînant le déploiement du premier dépistage massif d’élèves manchois dès le lundi. Le lendemain, le nombre est passé à 38 cas positifs, 34 élèves et quatre enseignants.

Source.
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle Mer 27 Jan 2021 - 13:31
@Halybel a écrit:
@epekeina.tes.ousias a écrit:J'avoue que je ne sais pas du tout quoi en penser…
https://www.franceinter.fr/societe/covid-19-pas-de-propagation-rapide-dans-les-ecoles-selon-une-etude-americaine#xtor=EPR-5-[Meilleur27012021]
Les chercheurs, travaillant pour les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), ont passé en revue les données d'études ayant pour cadre des écoles dans trois États américains, et certains pays européens. "Alors que beaucoup d'écoles ont rouvert leurs portes pour une instruction en présentiel dans certaines parties des États-Unis, ainsi qu'à l'international, des cas de Covid-19 liés au milieu scolaire ont été rapportés, mais il existe peu de preuves que les écoles ont contribué de manière significative à une augmentation des transmissions" au niveau local, ont-ils affirmé.
"La majorité des preuves existantes, portant sur le premier semestre scolaire, ont été rassurantes dans la mesure où le type de propagation rapide qui avait été fréquemment observé dans les lieux de cohabitation, ou les lieux de travail à forte fréquentation, n'est pas observé dans les milieux scolaires", ont soutenu les chercheurs.

Celles-ci comprennent : le port universel du masque, la distanciation physique, et un fonctionnement hybride entre des cours virtuels et présentiels, afin de limiter les effectifs dans les classes. D'autres mesures sont également possibles comme l'augmentation de la ventilation des salles, et l'accroissement des tests afin de rapidement identifier et isoler les individus asymptomatiques infectés. Les activités sportives d'intérieur sont à prohiber cependant, conseillent les chercheurs.


Donc effectivement dans des conditions idéales... De plus, nul part mention des cantines...
Oh bin ça alors ! Evidemment, que si on respecte les règles, on ne s'y contamine pas (pas plus que dans des magasins, par exemple). Je ne sais pas vous, mais je suis loin de la distanciation dans mes salles. Quant au masque, je me bats au quotidien pour qu'il soit bien porté.
Laotzi
Laotzi
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Laotzi Mer 27 Jan 2021 - 13:54
@epekeina.tes.ousias a écrit:J'avoue que je ne sais pas du tout quoi en penser…
https://www.franceinter.fr/societe/covid-19-pas-de-propagation-rapide-dans-les-ecoles-selon-une-etude-americaine#xtor=EPR-5-[Meilleur27012021]
Les chercheurs, travaillant pour les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), ont passé en revue les données d'études ayant pour cadre des écoles dans trois États américains, et certains pays européens. "Alors que beaucoup d'écoles ont rouvert leurs portes pour une instruction en présentiel dans certaines parties des États-Unis, ainsi qu'à l'international, des cas de Covid-19 liés au milieu scolaire ont été rapportés, mais il existe peu de preuves que les écoles ont contribué de manière significative à une augmentation des transmissions" au niveau local, ont-ils affirmé.
"La majorité des preuves existantes, portant sur le premier semestre scolaire, ont été rassurantes dans la mesure où le type de propagation rapide qui avait été fréquemment observé dans les lieux de cohabitation, ou les lieux de travail à forte fréquentation, n'est pas observé dans les milieux scolaires", ont soutenu les chercheurs.

Il en était question sur la page précédente, avec des conditions effectivement très différentes de celles que l'on a (et surtout, ce genre d'étude ne prend en compte que les conditions en classe, mais des écoles ouvertes, ça veut dire aussi des centaines d'élèves qui se côtoient dans la cour, les couloirs, le parvis, la rue etc.) : https://www.neoprofs.org/t131745p1000-gestion-de-la-crise-du-coronavirus-dans-l-education-nationale#5142463

@Shajar a écrit:Franchement, l'audio en classe, c'est ce qu'on a choisi et je n'y étais à la base pas tr-s favorable ; mais quand je vous lis, je trouve que c'est la meilleure solution. Pas idéale, évidemment, mais moins pire que l'énorme surcharge de travail que représentent ces DM chaque semaine. Le principal souci, c'est qu'au bout de trois mois, les élèves commencent à sérieusement se lasser et ne plus suivre : ils se connectent et font autre chose. Mais jusqu'aux vacances de noël, ça marchait vraiment bien. On n'a plus de soucis techniques, ou très rarement, car les serveurs de l'ENT ont été renforcés. Le lycée nous a tous équipés en webcams (qu'on n'utilise pour la plupart que pour le son), ce qui coûtait beaucoup moins cher que d'autres aménagements (les plexiglas à la cantine, par exemple, qui ont pu être abandonnés de ce fait).
Bref on est loin de la panacée, mais sur la palette du pire, on est plutôt du côté "pas si mal".

Mais du coup, le groupe qui est à la maison ne refait pas le cours en classe lorsqu'il revient puisqu'il y avait l'audio ? Chez nous, ça aurait pour conséquence de perdre très vite les 3/4 des élèves et d'accentuer fortement les inégalités entre ceux capables d'être autonomes pour suivre ainsi à distance et les autres.
Moi je n'ai aucun problème à assumer que le passage au demi-groupe chez nous a, dans les faits, était le passage à un enseignement à 50 % pour les élèves, avec des approfondissements ou préparations supplémentaires tout de même. Mais notre nombre d'heures de cours n'a pas diminué, ni la charge en dehors, donc pas question de crouler sous les DM, surtout maintenant avec l'annulation des épreuves.

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
avatar
Peinard
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Peinard Mer 27 Jan 2021 - 14:00
@epekeina.tes.ousias a écrit:J'avoue que je ne sais pas du tout quoi en penser…
https://www.franceinter.fr/societe/covid-19-pas-de-propagation-rapide-dans-les-ecoles-selon-une-etude-americaine#xtor=EPR-5-[Meilleur27012021]
Les chercheurs, travaillant pour les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), ont passé en revue les données d'études ayant pour cadre des écoles dans trois États américains, et certains pays européens. "Alors que beaucoup d'écoles ont rouvert leurs portes pour une instruction en présentiel dans certaines parties des États-Unis, ainsi qu'à l'international, des cas de Covid-19 liés au milieu scolaire ont été rapportés, mais il existe peu de preuves que les écoles ont contribué de manière significative à une augmentation des transmissions" au niveau local, ont-ils affirmé.
"La majorité des preuves existantes, portant sur le premier semestre scolaire, ont été rassurantes dans la mesure où le type de propagation rapide qui avait été fréquemment observé dans les lieux de cohabitation, ou les lieux de travail à forte fréquentation, n'est pas observé dans les milieux scolaires", ont soutenu les chercheurs.
Il suffit de lire les études scientifiques sur lesquelles sont basées cet article pour comprendre les biais.

Cet article cite une étude du Journal of the American Medical Association (JAMA) dans laquelle on peut lire ceci :

As many schools have reopened for in-person instruction in some parts of the US as well as internationally, school-related cases of COVID-19 have been reported, but there has been little evidence that schools have contributed meaningfully to increased community transmission.[4]

[...]

[4] European Centre for Disease Prevention and Control. COVID-19 in children and the role of school settings in transmission–first update. December 23, 2020. Accessed January 20, 2021. https://www.ecdc.europa.eu/en/publications-data/children-and-school-settings-covid-19-transmission
On constate donc que c'est l'étude de l'European Centre for Disease Prevention and Control qui est en fait la référence de l'étude américaine.

Or dans cette étude européenne , on peut lire ceci :
3.2 SARS-CoV-2 transmission in school settings: reports from the literature

The conclusion from the literature (Annex 1.4–1.7)is that SARS-CoV-2 transmission in schools is relatively uncommon. However, a limitation of these reports and other outbreak investigations in school settings is that they often do not consider asymptomatic cases. There is, furthermore, difficulty ascertaining whether transmission has occurred within the school or in community settings. In some instances, there is incomplete testing of index cases and their contacts making it difficult to determine transmissibility. There is also probably a high degree of underreporting of transmission events in school settings, given the capacity bottlenecks for contact tracing and diagnostic testing that many countries have experienced.

Conclusion : l'étude américaine prend pour référence une étude européenne qui pense que la transmission du virus dans les écoles est relativement peu commune tout en précisant qu'en fait on ne sait pas trop ce qui se passe dans les écoles car il n'y a pas de traçage rigoureux ni de tests massifs et obligatoires pour connaître la réalité de diffusion du virus et parfois les transmissions du virus ne sont pas comptabilisées (underreporting of transmission events).

Franchement, je n'arrive même pas à comprendre comment des scientifiques peuvent oser signer de telles études qui semblent affirmer une opinion pour directement préciser, dans la phrase qui suit, qu'en fait c'est peut-être le contraire... Autant assumer en disant dès la synthèse de l'étude : "P'têt bin qu'oui, p'têt bin que non!".
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par epekeina.tes.ousias Mer 27 Jan 2021 - 14:12
Merci pour toutes ces références éclairantes! J'avais un doute (mais sur la structure de l'article publié sur le site France Inter, qui me semblait unilatéral), mais on s'y perd facilement au milieu de toutes ces “informations”.

_________________
Cdlt Wink
frimoussette77
frimoussette77
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par frimoussette77 Mer 27 Jan 2021 - 14:16
@Tivinou a écrit:
@Isis39 a écrit:Si je comprends bien, il y a des collègues qui voudraient que les collègues de lycée fasse double boulot ? Double journée ?
Même étonnement.
Que des parents imaginent ça possible soit, mais des collègues  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 999940070 . Nous n'avons eu ni formation, ni matériel, nous avons des classes tellement chargées que c'est impossible de tout mener de front et de corriger tout le travail fait en distanciel.
Dans mon lycée nous n'avons pas de demi-groupes. Je les souhaite pour des raisons sanitaires, et pourtant je redoute cette organisation et le tout distanciel encore plus.
Ce n'est pas comme ça que je le comprends. On sait bien que ce n'est pas possible. Ce qui est gênant c'est qu'on essaie faire croire que les élèves ne sont pas pénalisés par ce système et que tout va pour le mieux pour eux.
Tivinou
Tivinou
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Tivinou Mer 27 Jan 2021 - 14:17
@frimoussette77 a écrit:
@Tivinou a écrit:
@Isis39 a écrit:Si je comprends bien, il y a des collègues qui voudraient que les collègues de lycée fasse double boulot ? Double journée ?
Même étonnement.
Que des parents imaginent ça possible soit, mais des collègues  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 999940070 . Nous n'avons eu ni formation, ni matériel, nous avons des classes tellement chargées que c'est impossible de tout mener de front et de corriger tout le travail fait en distanciel.
Dans mon lycée nous n'avons pas de demi-groupes. Je les souhaite pour des raisons sanitaires, et pourtant je redoute cette organisation et le tout distanciel encore plus.
Ce n'est pas comme ça que je le comprends. On sait bien que ce n'est pas possible. Ce qui est gênant c'est qu'on essaie faire croire que les élèves ne sont pas pénalisés par ce système et que tout va pour le mieux pour eux.
Dans ce cas nous sommes d'accord. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 2252222100
avatar
Peinard
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Peinard Mer 27 Jan 2021 - 14:24
@epekeina.tes.ousias a écrit:Merci pour toutes ces références éclairantes! J'avais un doute (mais sur la structure de l'article publié sur le site France Inter, qui me semblait unilatéral), mais on s'y perd facilement au milieu de toutes ces “informations”.
Oui, le titre de l'article de France inter est clairement catégorique : Covid-19 : pas de propagation rapide dans les écoles, selon une étude américaine. Cependant, l'auteur de article sur France inter contient "avec-agences" et en faisant une recherche dans un moteur de recherche avec ce titre d'article, on trouve plusieurs articles avec les mêmes paragraphes... donc il s'agit probablement d'un article de l'Agence France Presse (d'ailleurs, c'est dans le fil d'actualités de l'AFP : ici). Conclusion : je ne suis pas certain de savoir qui a vraiment rédigé cet article repris par d'autres sites de presse mais il est clair que le journaliste n'a pas lu les études scientifiques auxquelles il fait référence.
Cleroli
Cleroli
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cleroli Mer 27 Jan 2021 - 14:26
@Tivinou a écrit:
@frimoussette77 a écrit:

Ce n'est pas comme ça que je le comprends. On sait bien que ce n'est pas possible. Ce qui est gênant c'est qu'on essaie faire croire que les élèves ne sont pas pénalisés par ce système et que tout va pour le mieux pour eux.
Dans ce cas nous sommes d'accord. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 2252222100
Qui dit cela ? Pas Blanquer puisqu'il a mis fin aux épreuves de mars prochain en reconnaissant les inégalités entre établissements.
Après, je veux bien qu'on dénonce l'enseignement hybride mais ce qui nous pend au nez, c'est un retour de tous nos élèves à 100% en dépit du contexte sanitaire.
frimoussette77
frimoussette77
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par frimoussette77 Mer 27 Jan 2021 - 14:36
@Cleroli a écrit:
@Tivinou a écrit:
@frimoussette77 a écrit:

Ce n'est pas comme ça que je le comprends. On sait bien que ce n'est pas possible. Ce qui est gênant c'est qu'on essaie faire croire que les élèves ne sont pas pénalisés par ce système et que tout va pour le mieux pour eux.
Dans ce cas nous sommes d'accord. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 2252222100
Qui dit cela ? Pas Blanquer puisqu'il a mis fin aux épreuves de mars prochain en reconnaissant les inégalités entre établissements.
Après, je veux bien qu'on dénonce l'enseignement hybride mais ce qui nous pend au nez, c'est un retour de tous nos élèves à 100% en dépit du contexte sanitaire.
Toi par exemple, tu laisses entendre que ça ne change rien.

Cleroli 
cléroli a écrit:
Un jour sur deux ton fils est à la maison avec un DM ou un cours à recopier, le lendemain il est devant ses profs (et a donc des exercices donnés en classe et son cours à relire je suppose). Que souhaiterais-tu en plus ? Que fait-il de plus en temps habituel ?
Shajar
Shajar
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Shajar Mer 27 Jan 2021 - 14:43
@Laotzi a écrit:
@Shajar a écrit:Franchement, l'audio en classe, c'est ce qu'on a choisi et je n'y étais à la base pas tr-s favorable ; mais quand je vous lis, je trouve que c'est la meilleure solution. Pas idéale, évidemment, mais moins pire que l'énorme surcharge de travail que représentent ces DM chaque semaine. Le principal souci, c'est qu'au bout de trois mois, les élèves commencent à sérieusement se lasser et ne plus suivre : ils se connectent et font autre chose. Mais jusqu'aux vacances de noël, ça marchait vraiment bien. On n'a plus de soucis techniques, ou très rarement, car les serveurs de l'ENT ont été renforcés. Le lycée nous a tous équipés en webcams (qu'on n'utilise pour la plupart que pour le son), ce qui coûtait beaucoup moins cher que d'autres aménagements (les plexiglas à la cantine, par exemple, qui ont pu être abandonnés de ce fait).
Bref on est loin de la panacée, mais sur la palette du pire, on est plutôt du côté "pas si mal".

Mais du coup, le groupe qui est à la maison ne refait pas le cours en classe lorsqu'il revient puisqu'il y avait l'audio ? Chez nous, ça aurait pour conséquence de perdre très vite les 3/4 des élèves et d'accentuer fortement les inégalités entre ceux capables d'être autonomes pour suivre ainsi à distance et les autres.
Moi je n'ai aucun problème à assumer que le passage au demi-groupe chez nous a, dans les faits, était le passage à un enseignement à 50 % pour les élèves, avec des approfondissements ou préparations supplémentaires tout de même. Mais notre nombre d'heures de cours n'a pas diminué, ni la charge en dehors, donc pas question de crouler sous les DM, surtout maintenant avec l'annulation des épreuves.
C'est cela. Après, ça dépend probablement du niveau ; au collège, ça doit être difficile, mais en lycée, ça a plutôt bien fonctionné les premiers mois, malgré des bugs. Pourtant, je suis dans un établissement qui n'est pas pas facile et pas avec des populations CSP+.
Maintenant, les secondes ne suivent plus à distance et les 1res ont du mal à se motiver. Je commence à avoir des élèves qui viennent en fin de cours dire qu'ils n'y arrivent plus. Mais ça continue de bien fonctionner avec les terminales en spé.
Un avantage, c'est qu'avec des demi-groupes en présentiel, on a une qualité de cours (silence, mise au travail, possibilité d'aider individuellement) incomparable. Tout d'un coup, j'ai l'impression de pouvoir être utile à certains élèves, alors qu'avec 36 zozos l'an dernier, c'était avant tout domptage de tigres.
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Moonchild Mer 27 Jan 2021 - 15:06
@Shajar a écrit:
@Laotzi a écrit:
@Shajar a écrit:Franchement, l'audio en classe, c'est ce qu'on a choisi et je n'y étais à la base pas tr-s favorable ; mais quand je vous lis, je trouve que c'est la meilleure solution. Pas idéale, évidemment, mais moins pire que l'énorme surcharge de travail que représentent ces DM chaque semaine. Le principal souci, c'est qu'au bout de trois mois, les élèves commencent à sérieusement se lasser et ne plus suivre : ils se connectent et font autre chose. Mais jusqu'aux vacances de noël, ça marchait vraiment bien. On n'a plus de soucis techniques, ou très rarement, car les serveurs de l'ENT ont été renforcés. Le lycée nous a tous équipés en webcams (qu'on n'utilise pour la plupart que pour le son), ce qui coûtait beaucoup moins cher que d'autres aménagements (les plexiglas à la cantine, par exemple, qui ont pu être abandonnés de ce fait).
Bref on est loin de la panacée, mais sur la palette du pire, on est plutôt du côté "pas si mal".

Mais du coup, le groupe qui est à la maison ne refait pas le cours en classe lorsqu'il revient puisqu'il y avait l'audio ? Chez nous, ça aurait pour conséquence de perdre très vite les 3/4 des élèves et d'accentuer fortement les inégalités entre ceux capables d'être autonomes pour suivre ainsi à distance et les autres.
Moi je n'ai aucun problème à assumer que le passage au demi-groupe chez nous a, dans les faits, était le passage à un enseignement à 50 % pour les élèves, avec des approfondissements ou préparations supplémentaires tout de même. Mais notre nombre d'heures de cours n'a pas diminué, ni la charge en dehors, donc pas question de crouler sous les DM, surtout maintenant avec l'annulation des épreuves.
C'est cela. Après, ça dépend probablement du niveau ; au collège, ça doit être difficile, mais en lycée, ça a plutôt bien fonctionné les premiers mois, malgré des bugs. Pourtant, je suis dans un établissement qui n'est pas pas facile et pas avec des populations CSP+.
Maintenant, les secondes ne suivent plus à distance et les 1res ont du mal à se motiver. Je commence à avoir des élèves qui viennent en fin de cours dire qu'ils n'y arrivent plus. Mais ça continue de bien fonctionner avec les terminales en spé.
Un avantage, c'est qu'avec des demi-groupes en présentiel, on a une qualité de cours (silence, mise au travail, possibilité d'aider individuellement) incomparable. Tout d'un coup, j'ai l'impression de pouvoir être utile à certains élèves, alors qu'avec 36 zozos l'an dernier, c'était avant tout domptage de tigres.

Même au lycée, ce n'est pas transposable dans toutes les disciplines : pour un cours de maths, de physique-chimie, de SI ou d'informatique, on ne va pas aller bien loin si on n'a que l'audio...
VinZT
VinZT
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par VinZT Mer 27 Jan 2021 - 15:21
Si, ça préparera au GranToral* professeur
*:
Dont au sujet duquel on finira bien par comprendre en quoi ça consiste, un jour …


_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
Tivinou
Tivinou
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Tivinou Mer 27 Jan 2021 - 15:22
@VinZT a écrit:Si, ça préparera au GranToral* professeur
*:
Dont au sujet duquel on finira bien par comprendre en quoi ça consiste, un jour …

Spoiler:
Ou pas. 
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum