Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Hypermnestre
Hypermnestre
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Hypermnestre Sam 13 Fév 2021 - 16:36
Cela fait plus longtemps encore que l'on s'oppose sur la notion de chaos : des personnes ici pensent que deux, trois, quatre cents morts tous les soirs pour une maladie sur la transmission de laquelle on peut agir n'est pas un fait acceptable, mais ce jugement n'est pas partagé par tous.
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Verdurette Sam 13 Fév 2021 - 16:37
@frimoussette77 a écrit:
@Verdurette a écrit:Message de notre directrice ce matin (nous sommes en zone A, donc en vacances, c'est pour la rentrée) : pour le retour d'un enfant post-suspicion Covid ou post-isolement, les attestations sur l'honneur ne seront plus acceptées, il faudra un certificat médical et un test.

Quel est l'intérêt de déranger et de payer  un médecin si le test est négatif ?

Rectificatif : un test et pas de certificat médical. Mais on ne se contentera plus d'une attestation sur l'honneur (ce qui était particulièrement idiot).
Halybel
Halybel
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Halybel Sam 13 Fév 2021 - 16:46
@Catalunya a écrit:
@VanGogh59 a écrit:Le refrain de "tout va très bien madame la marquise" joué par le président et le gouvernement avec ce grotesque ton d'autosatisfaction depuis 3 mois finira bien par tourner court : le virus n'a pas l'air d'être un fin mélomane. Après avoir refusé de sagement aligner les vacances et de prolonger les vacances, on continue à jouer avec le feu sur un baril d'essence en ne fermant les classes qu'à partir de 3 variants anglais identifiés. Reculons, reculons, la chute ne sera que plus longue et plus douloureuse...
Ca fait 2 mois (depuis septembre pour certains) que vous (pas vous personnellement, 90% des participants à ce fil) nous dites qu'il faut confiner immédiatement ou ce sera le chaos, force est de constater qu'on n'en est pas encore arrivé là. Vous finirez bien par avoir raison, ne vous inquiétez pas.

Encore une fois 400 morts par jour ce n'est pas une catastrophe tu as raison. Les variants vont vite s'imposer et après ? Tu étais de ceux qui ne voyait ni première vague ni deuxième et sûrement pas une troisième. Donc bon je me demande qui passe son temps à se tromper tout ça pour ne pas porter un masque et avoir des demi groupes...

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

On ne fait pas bouger les choses en dressant seulement des constats.
Subir ou agir, la vie est une question de choix.
TFS
TFS
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par TFS Sam 13 Fév 2021 - 16:55
@ysabel a écrit:Hier soir, mail du proviseur : on va nous mettre des masques chirurgicaux dans nos casiers pour pouvoir fournir les élèves qui porteraient un masque maison...
Je dois dire que je ne compte pas passer en revue les élèves quand ils rentrent dans ma salle pour inspecter les masques... Ou bien qu'on exige les masques chirurgicaux qu'on ne puisse pas se tromper et voir en un coup d'œil celui qui ne porte pas le bon masque.
Et en passant, il nous dit à combien s'élèvent les frais pour le lycée depuis le début de la pandémie ; il faut avouer que c'est énorme et l'EN n'a pas donné d'argent en plus...

Ne serais-ce pas sa responsabilité de faire en sorte que les élèves ne pénètrent pas dans votre érablissement avec des masques non-conformes... et donc de se positionner à l'entrée avec les masques chirurgicaux nécessaires ?
TFS
TFS
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par TFS Sam 13 Fév 2021 - 16:59
@Hypermnestre a écrit:Cela fait plus longtemps encore que l'on s'oppose sur la notion de chaos : des personnes ici pensent que deux, trois, quatre cents morts tous les soirs pour une maladie sur la transmission de laquelle on peut agir n'est pas un fait acceptable, mais ce jugement n'est pas partagé par tous.

400 morts par jour en France, cela corresponds proportionnellement à la population, au 1200 morts quotidiens du Brésil ou aux pics de 2000 morts des EUA d'il y a quelques semaines, qui sont, comme on le sait tous les pays qui ont le mieux géré la Pandémie...
laMiss
laMiss
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par laMiss Sam 13 Fév 2021 - 17:16
"Clara Forest@Qvovsqvetandem
Salut @jmblanquer
Je suis en zone B. Je bosse en Moselle. On a des variants. 3 classes ont été fermées. Deux personnels hospitalisés. J’y retournerai pas la semaine prochaine. Vous pouvez m’insulter, me traiter de feignasse mais je refuse de payer les pots cassés de votre incurie"

Mais laissons les établissements ouverts. Bonne idée.

_________________
Si rien n'est décidé, ce sera à chacun d'entre nous de décider en conscience.
Laverdure
Laverdure
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Laverdure Sam 13 Fév 2021 - 20:42
Rappel : le fil est consacré à la gestion du virus dans l'EN, pas aux vaccins et leurs effets. Revenons-en au sujet initial.


Les messages sur le vaccin ont été transférés dans le topic Coronavirus France.

_________________
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale 2320853811
Proton
Proton
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Proton Dim 14 Fév 2021 - 8:34
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Captur21

Les proviseurs vont refaire les EDT pour une semaine ?!!

Si c'est ça que l'on risque de vivre en mars ... -_-
Leclochard
Leclochard
Empereur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Leclochard Dim 14 Fév 2021 - 8:47
Ceux qui enseignent au lycée n'en ont peut-être pas conscience mais l'an dernier, au collège, nous avons changé plusieurs fois notre organisation entre mi-mai et juin (distanciel total, retour en demi-groupe avec alternance des semaines, semaine partagée -distanciel/présentiel selon les niveaux, retour de tous selon la jauge maximale avec emploi du temps modifié...). Autrement dit, toutes les semaines ou presque on a changé la façon de fonctionner tandis que vous étiez en distanciel pour beaucoup. Je crois que les secondes étaient revenus. De notre côté, c'était l'enfer pour planifier ses cours et ses devoirs. C'est votre tour de subir le court-termisme.
Aujourd'hui, il nous reste les multiples services de la restauration, les récréations décalées et la répartition par classe dans la cour. Quand c'est possible, les élèves sont seuls à leur table.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Danska Dim 14 Fév 2021 - 8:58
@Leclochard a écrit:Ceux qui enseignent au lycée n'en ont peut-être pas conscience mais l'an dernier, au collège, nous avons changé plusieurs fois notre organisation entre mi-mai et juin (distanciel total, retour en demi-groupe avec alternance des semaines, semaine partagée -distanciel/présentiel selon les niveaux, retour de tous selon la jauge maximale avec emploi du temps modifié...).

Oui, exactement comme en lycée, quoi. Je ne vois pas bien l'intérêt de jouer l'opposition collège/lycée, on a tous subi sensiblement la même chose en mai/juin dernier.

Et je ne vois pas non plus d'où sort cette idée que seules les classes de 2de étaient revenues : dans mon propre lycée, tous les niveaux ont repris, y compris les 1res et les Tles.


Dernière édition par Danska le Dim 14 Fév 2021 - 9:00, édité 1 fois
Leclochard
Leclochard
Empereur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Leclochard Dim 14 Fév 2021 - 8:59
@Hypermnestre a écrit:Cela fait plus longtemps encore que l'on s'oppose sur la notion de chaos : des personnes ici pensent que deux, trois, quatre cents morts tous les soirs pour une maladie sur la transmission de laquelle on peut agir n'est pas un fait acceptable, mais ce jugement n'est pas partagé par tous.

C'est à dire qu'il y a un coût et des conséquences au confinement que beaucoup (la majorité ?) ne sont plus prêts à accepter. Les médecins eux-mêmes sont partagés. Le confinement, c'est la solution lorsque la situation est hors de contrôle.
A partir de quel seuil faut-il le déclencher ?

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jenny Dim 14 Fév 2021 - 8:59
Les collègues de français en lycée doivent particulièrement apprécier ton post, Le Clochard.
Je pense qu’on subit tous la même incertitude.
Tivinou
Tivinou
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Tivinou Dim 14 Fév 2021 - 9:00
@Leclochard a écrit:Ceux qui enseignent au lycée n'en ont peut-être pas conscience mais l'an dernier, au collège, nous avons changé plusieurs fois notre organisation entre mi-mai et juin (distanciel total, retour en demi-groupe avec alternance des semaines, semaine partagée -distanciel/présentiel selon les niveaux, retour de tous selon la jauge maximale avec emploi du temps modifié...). Autrement dit, toutes les semaines ou presque on a changé la façon de fonctionner tandis que vous étiez en distanciel pour beaucoup. Je crois que les secondes étaient revenus. De notre côté, c'était l'enfer pour planifier ses cours et ses devoirs. C'est votre tour de subir le court-termisme.
Aujourd'hui, il nous reste les multiples services de la restauration, les récréations décalées et la répartition par classe dans la cour. Quand c'est possible, les élèves sont seuls à leur table.
J'ai vécu ça au lycée aussi (rentrée un peu plus tardive que les collégiens je suis d'accord) mais rentrée des secondes et des premières, EDT modifié régulièrement (je faisais toutes mes heures quand même) et j'avais mes élèves mélangés avec des élèves d'autres classes parce que deux de mes collègues sont vulnérables.

Donc comme le souligne Ysabel Jenny j'apprécie.


Dernière édition par Tivinou le Dim 14 Fév 2021 - 9:37, édité 1 fois (Raison : Erreur de pseudo. Pardon Jenny et merci Danska.)
Leclochard
Leclochard
Empereur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Leclochard Dim 14 Fév 2021 - 9:01
@Danska a écrit:
@Leclochard a écrit:Ceux qui enseignent au lycée n'en ont peut-être pas conscience mais l'an dernier, au collège, nous avons changé plusieurs fois notre organisation entre mi-mai et juin (distanciel total, retour en demi-groupe avec alternance des semaines, semaine partagée -distanciel/présentiel selon les niveaux, retour de tous selon la jauge maximale avec emploi du temps modifié...).

Oui, exactement comme en lycée, quoi. Je ne vois pas bien l'intérêt de jouer l'opposition collège/lycée, on a tous subi sensiblement la même chose en mai/juin dernier.

J'ai cru que les élèves et les collègues du lycée dans leur majorité n'étaient pas retournés dans leur établissement en mai/juin l'an dernier. Pardon si je me suis trompé.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Danska Dim 14 Fév 2021 - 9:05
@Tivinou a écrit:
@Leclochard a écrit:Ceux qui enseignent au lycée n'en ont peut-être pas conscience mais l'an dernier, au collège, nous avons changé plusieurs fois notre organisation entre mi-mai et juin (distanciel total, retour en demi-groupe avec alternance des semaines, semaine partagée -distanciel/présentiel selon les niveaux, retour de tous selon la jauge maximale avec emploi du temps modifié...). Autrement dit, toutes les semaines ou presque on a changé la façon de fonctionner tandis que vous étiez en distanciel pour beaucoup. Je crois que les secondes étaient revenus. De notre côté, c'était l'enfer pour planifier ses cours et ses devoirs. C'est votre tour de subir le court-termisme.
Aujourd'hui, il nous reste les multiples services de la restauration, les récréations décalées et la répartition par classe dans la cour. Quand c'est possible, les élèves sont seuls à leur table.
J'ai vécu ça au lycée aussi (rentrée un peu plus tardive que les collégiens je suis d'accord) mais rentrée des secondes et des premières, EDT modifié régulièrement (je faisais toutes mes heures quand même) et j'avais mes élèves mélangés avec des élèves d'autres classes parce que deux de mes collègues sont vulnérables.

Donc comme le souligne Ysabel j'apprécie.

Jenny plutôt, pas Ysabel Wink

Pour le reste d'accord avec toi ; et j'ajoute que le court-termisme, on connaît bien depuis novembre : la plupart d'entre nous ont appris du jour au lendemain qu'on passait à l'hybride, puis que certains niveaux revenaient ou non en janvier, et là on ne sait pas ce qui nous attend pour après les vacances dans la plupart des établissements. Donc le concours de misérabilisme, ça n'a vraiment aucun intérêt vu la situation.
Cassandrine
Cassandrine
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cassandrine Dim 14 Fév 2021 - 9:07
@Danska a écrit:
@Leclochard a écrit:Ceux qui enseignent au lycée n'en ont peut-être pas conscience mais l'an dernier, au collège, nous avons changé plusieurs fois notre organisation entre mi-mai et juin (distanciel total, retour en demi-groupe avec alternance des semaines, semaine partagée -distanciel/présentiel selon les niveaux, retour de tous selon la jauge maximale avec emploi du temps modifié...).
Oui, exactement comme en lycée, quoi. Je ne vois pas bien l'intérêt de jouer l'opposition collège/lycée, on a tous subi sensiblement la même chose en mai/juin dernier.

Et je ne vois pas non plus d'où sort cette idée que seules les classes de 2de étaient revenues : dans mon propre lycée, tous les niveaux ont repris, y compris les 1res et les Tles.
Si mes souvenirs sont bons de l'époque de mai-juin: les lycéens ne sont revenus en classe plus tardivement et uniquement dans les zones vertes (à l'époque deux couleurs seulement).
Mais je suis d'accord que l'opposition collège-lycée n'a pas de sens. Chacun fait comme il peut avec cette épidémie et les règles particulières à l'échelle locale (et celles aussi appliquées par le CDE).
Simonella
Simonella
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Simonella Dim 14 Fév 2021 - 9:24

J'ai cru que les élèves et les collègues du lycée dans leur majorité n'étaient pas retournés dans leur établissement en mai/juin l'an dernier. Pardon si je me suis trompé.

Effectivement. Dans ma cité scolaire, les collégiens sont revenus, pas les lycéens. juste pour rendre leurs livres.
Hélips
Hélips
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Hélips Dim 14 Fév 2021 - 9:29
@Cassandrine a écrit:
@Danska a écrit:
@Leclochard a écrit:Ceux qui enseignent au lycée n'en ont peut-être pas conscience mais l'an dernier, au collège, nous avons changé plusieurs fois notre organisation entre mi-mai et juin (distanciel total, retour en demi-groupe avec alternance des semaines, semaine partagée -distanciel/présentiel selon les niveaux, retour de tous selon la jauge maximale avec emploi du temps modifié...).
Oui, exactement comme en lycée, quoi. Je ne vois pas bien l'intérêt de jouer l'opposition collège/lycée, on a tous subi sensiblement la même chose en mai/juin dernier.

Et je ne vois pas non plus d'où sort cette idée que seules les classes de 2de étaient revenues : dans mon propre lycée, tous les niveaux ont repris, y compris les 1res et les Tles.
Si mes souvenirs sont bons de l'époque de mai-juin: les lycéens ne sont revenus en classe plus tardivement et uniquement dans les zones vertes (à l'époque deux couleurs seulement).
Mais je suis d'accord que l'opposition collège-lycée n'a pas de sens. Chacun fait comme il peut avec cette épidémie et les règles particulières à l'échelle locale (et celles aussi appliquées par le CDE).

@Simonella a écrit:
J'ai cru que les élèves et les collègues du lycée dans leur majorité n'étaient pas retournés dans leur établissement en mai/juin l'an dernier. Pardon si je me suis trompé.
Effectivement. Dans ma cité scolaire, les collégiens sont revenus, pas les lycéens. juste pour rendre leurs livres.
Et dans mon lycée, on est revenu en petits groupes, en particulier en lettres, mais pas que, et pas que les secondes. Et maintenant, on fait des stats pour savoir si c'était malin ou pas de jouer à "c'est à vous de souffrir" ? LeClochard s'est excusé, ce n'est pas la peine de remettre une pièce, il me semble.

_________________
Un jour, je serai prof, comme ça je serai toujours en vacances.
Pat B
Pat B
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pat B Dim 14 Fév 2021 - 9:30
Oui, ça dépendait sans doute des zones... Nous, les lycéens sont revenus pour un mois, avec une organisation délirante, on avait des groupes qui n'étaient pas nos élèves, ils ne venaient que pour 2-3 matières et faisaient le reste (ou pas...) en distanciel... Et les collégiens avaient fait le choix de ne pas bouleverser l'organisation de mai, ils l'ont conservée en juin.
nc33
nc33
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par nc33 Dim 14 Fév 2021 - 11:11
La logique voudrait dans un but de contenir une épidémie, qu'on durcisse le curseur pas qu'on l'assouplisse au bout de 5 jours !
Quand le barrage a cédé, il est trop tard pour se préoccuper des digues. Le variant est trop disséminé pour être contenu (?)
Autre hypothèse : cela reviendrait quasiment à fermer les écoles dans certaines régions, ce qui n'est pas souhaité pour le moment.
Encore une autre : la contribution du scolaire dans l'épidémie est soit faible soit sous-estimée (Et de toute façon il n'y a pas d'objectifs clairement définis à atteindre, dans nos sociétés occidentales les mesures permettant d'éradiquer l'épidémie ne passeraient pas).
tt1724
tt1724
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par tt1724 Dim 14 Fév 2021 - 12:32

Quand le barrage a cédé, il est trop tard pour se préoccuper des digues. Le variant est trop disséminé pour être contenu (?)
Autre hypothèse : cela reviendrait quasiment à fermer les écoles dans certaines régions, ce qui n'est pas souhaité pour le moment.
Encore une autre : la contribution du scolaire dans l'épidémie est soit faible soit sous-estimée (Et de toute façon il n'y a pas d'objectifs clairement définis à atteindre, dans nos sociétés occidentales les mesures permettant d'éradiquer l'épidémie ne passeraient pas).

Il aurait fallu confiné probablement préventivement 3 semaines pour éviter une diffusion des variants. D'autres part, seul un confinement dur (télétravail, fermeture des établissement scolaire...) comme en mars 2020 permet de faire baisser de manière efficace le taux de contamination et peut-être de tracer et isoler. Le confinement modéré de novembre n'a permis qu'une diminution avec un plateau haut (plus de 200 morts par jour).

Les scientifiques annoncent que l'échec mondial à contenir ce virus va probablement en faire un virus endémique comme la grippe (sauf qu'il est plus dangereux et plus contagieux) ce qui est peu rassurant et donc confiner une région ou un pays, ne permet qu'une baisse momentanée ou une éradication momentanée...mais l'exemple de l'Australie, de Taiwan ou de la Nouvelle-Zélande qui confinent leur population 5 à 7 jours , testent, tracent et isolent dès qu'un cas est avéré me parait la meilleure solution (avec le vaccin et l'arrivée de remède) pour retrouver une vie normale, et permettre à nos élèves de travailler dans de bonnes conditions.

Comme d'autres je l'ai déjà dit ici, je pense qu'il faudrait à la lueur de cette pandémie, revoir le fonctionnement de nos établissements tant au niveau de l'accueil des élèves que des modalités de l'enseignement...
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par trompettemarine Dim 14 Fév 2021 - 13:24
Avec les dgh qui viennent de tomber et les futures classes à 35-36 élèves, on est mal parti !
Je pense que notre ministre n'en a rien à faire de la situation sanitaire dans les écoles.
Certains établissements n'ont même plus d'argent pour le gel, il n'y a pas d'embauche d'agents.
Comme l'a fait remarquer un néo plus haut, du point de vue de l'école, la politique est la même qu'au Brésil.
Les morts par contamination des enfants vers les adultes, il n'en a rien à faire.
Ce ne sera jamais de sa faute (ce sera toujours celle des professeurs), mais les futurs morts, je les lui impute.
Qu'il ne dise pas que c'est pour protéger les élèves, sinon il n'aurait pas fait une telle politique budgétaire (dgh, suppression de postes, et poursuite de la suppression d'aides aux élèves en difficulté...")
Alors, comme dit la chanson, "il danse..."
Même pas un protocole national et digne, tout pour diluer les responsabilités... comme disent les élèves :"j'ai la haine"."
HS : j'attends avec hâte les prochaines élections présidentielles.


Dernière édition par trompettemarine le Dim 14 Fév 2021 - 13:27, édité 1 fois
avatar
mgb35
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par mgb35 Dim 14 Fév 2021 - 13:26

@tt1724
Et revoilà l'Australie et la Nouvelle-Zélande ! Je ne vais reexpliquer ce que d'autres ont déjà fait cent fois.

Sinon, tu penses vraiment que les variants en voyant que nous étions confinés 3 semaines seraient sagement retournés chez eux ? Ils auraient circulé à bas bruit en attendant de pouvoir s'étendre dès la fin du confinement.
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jenny Dim 14 Fév 2021 - 13:27
Peut être que l’exemple revient parce que cela semble fonctionner. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale 248604097

Ici, les élèves commencent à se démotiver avec plusieurs mois d’hybride. Peut être qu’un confinement très dur mais court aurait été moins dommageable.
Halybel
Halybel
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Halybel Dim 14 Fév 2021 - 13:45
@mgb35 a écrit:
@tt1724
Et revoilà l'Australie et la Nouvelle-Zélande ! Je ne vais reexpliquer ce que d'autres ont déjà fait cent fois.

Sinon, tu penses vraiment que les variants en voyant que nous étions confinés 3 semaines seraient sagement retournés chez eux ? Ils auraient circulé à bas bruit en attendant de pouvoir s'étendre dès la fin du confinement.

Et nous on va pas te reexpliquer 100 fois que faire baisser le taux de positivité, de reproduction permet un vrai contact tracing...

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

On ne fait pas bouger les choses en dressant seulement des constats.
Subir ou agir, la vie est une question de choix.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum